Vous êtes sur la page 1sur 25

FORMATION TECHNIQUE 2012

UTILISATION DES LIANTS BITUMINEUX EN


CENTRALE ET CHANTIER

Les émulsions de bitume


Formulation et Fabrication selon leur usage

Sabine Le Bec
Eurovia Canada

4 et 5 décembre 2012
ÉCOLE DE TECHNOLOGIE SUPÉRIEURE
CONTENU DE LA PRÉSENTATION

 Composition des émulsions de bitume


 Comment obtenir une émulsion de bitume ?
 Les composants principaux
 Les émulsifiants :
 Structure / Rôle
 Les bitumes
 Sélection des bitumes : sur quels critères ?

 Stabilité des émulsions selon l’usage


 Formulation versus stabilité
 Fabrication des émulsions de bitume
 Volume et usage des émulsions
 En développements…
COMPOSITION DES ÉMULSIONS DE BITUME
 Les émulsions sont formées par deux liquides non miscibles : un des liquides se trouve sous forme
de gouttes dispersées dans le deuxième liquide
 Les émulsions de bitume sont formées de gouttes de bitume dispersées dans une phase continue
aqueuse.
aqueuse

 Par définition, les émulsions sont des systèmes instables à plus ou moins long terme.

 Le bitume et l’eau peuvent former une émulsion sous action mécanique mais se sépare rapidement
quand le cisaillement s’arrête.

 Energie mécanique + stabilisation chimique Émulsion

 Evacuation de l’eau + déstabilisation chimique Rupture


(évaporation) (contact des granulats)
COMPOSITION DES ÉMULSIONS DE BITUME

 Phase liant 50 à 70% (typiquement 59 -62%)


 Bitume pur Gouttes de bitume
1 à 10 υm
 Bitume modifié par ajout de polymère

 Eau 30 à 50%

 Émulsifiants 0,2 à 2,5%

 Solvant (parfois) 0 à 30%

 Polymères 0 à 4%

 Autres additifs : CaCl2, épaississant,…


COMMENT OBTENIR UNE ÉMULSION DE BITUME ?
 La surface de contact (à l’interface) est importante dans une émulsion de
bitume
 Diamètre moyen : 2 à 7 µm
 Sous effet mécanique, 1 gr de bitume peut former 10 milliards de gouttes
 La surface totale à l’interface de 1gr de bitume est de 1 – 2m²

 Deux ‘’énergies ’’ sont nécessaires pour stabiliser le bitume sous forme de


gouttes dans l’eau :
Énergie ‘’chimique’’
Énergie mécanique Créer une telle surface nécessite
Fractionnement du bitume d’apporter une grande énergie mais cette
Effort de cisaillement dans le énergie peut être réduite par ajout
moulin colloïdale d‘émulsifiant qui vont être adsorbés à
l’interface et réduire la tension de surface
et assurer la stabilité de l’émulsion
LES ACTEURS PRINCIPAUX
 Les émulsifiants
 Abaissement de la tension de surface (stabilité au stockage)
 Diminution de la tension interfaciale entre les deux liquides : L’émulsifiant se place à l’interface entre la phase liant et la phase aqueuse

 Stabilisation de l’émulsion de bitume lors de l’entreposage


 Création d’un potentiel de répulsion entre les gouttes grâce aux charges électriques apportées par l’émulsifiant.
 Prévient la coalescence et la fusion des gouttes de bitume
 Le choix et la concentration de l’émulsifiant détermine le pouvoir répulsif et donc la stabilité de l’émulsion

Les émulsifiants recouvre la surface des gouttes


de bitume – les gouttes de bitume chargées
positivement se repoussent
équilibre

Emulsion cationique
pH < 4

R-NH2 + HCl R-NH3+ + Cl -


- Les émulsifiants recouvre la surface des gouttes

- - de bitume – les gouttes de bitume chargées


négativement se repoussent
équilibre
- -
Emulsion anionique :
- -
pH > 10
-
- -
- -
-
- -
R-COOH + NaOH R-COO- + Na+ + H2O
LES ACTEURS PRINCIPAUX
 Les émulsifiants participent à la rupture et l’adhésivité bitume / granulats

 Le granulat est le facteur principal d’instabilité de l’émulsion


 Il détermine en grande partie le processus de rupture, d’enrobage et de montée en cohésion
 Dans le cas des procédés d’enrobage, il est nécessaire de tenir compte de la nature chimique des
granulats
 Adsorption des émulsifiants sur les surfaces minérales

 Changement de pH du milieu (le granulat ‘’consomme des ions de la phase aqueuse et modifie
le pH)
 Absorption de l’eau par le granulat

Contact émulsion – Adsorption des TA L’augmentation Coalescence /


granulats Le pH augmente de pH entraine la enrobage
floculation
LES ACTEURS PRINCIPAUX
 Les bitumes : Quels sont les critères de sélection des bitumes pour émulsions ?

 Une bitume Émulsionnable est un bitume qui présente naturellement ou artificiellement les caractéristiques pour la
mise en émulsion anionique ou cationique
 Le bitume doit être de qualité
 La catégorie de l’émulsion doit être précisée, i.e.
 Cationique ou anionique

 On devrait connaître
 La teneur en sel pour contrôler des variations de viscosité et l’instabilité des émulsions
 Un indice d’acide connu (utile pour certaines applications)
 Sa teneur en asphaltènes
 Son mode d’élaboration (PPA, rectifié, etc….)

 Grade du bitume selon l’usage


 Il est conforme à la norme MTQ 4101 / AASHTO M320
 Le choix du grade du bitume dans l’émulsion se fait en fonction des spécifications requises sur le bitume
résiduel (MTQ 4105, ASTM D977, ASTM D2397, AASHTO M316)
 40-90 et 150 – 200 dmm ( PG 52-34, PG 58-28 et PG 64-22) sont des grades de bitumes couramment utilisés dans les émulsions
 Les bitumes durs sont généralement plus difficiles à mettre en émulsion (problème de stabilité au stockage)

 Constance des approvisionnements


 La qualité du bitume pour émulsion doit être constante dans le temps. Toute modification du brut nécessite
d’ajuster la formulation de l’émulsion et particulièrement la nature et/ou le dosage des émulsifiants pour éviter :
 Instabilité de l’émulsion
 Variation des viscosités
 Défaut d’adhésivité
LES ACTEURS PRINCIPAUX
 Les bitumes
 On distingue deux grandes familles :

 Les bruts riches en asphaltènes et contenants des acides naphténiques qui leur confèrent une acidité marquée, fort
appréciée lors de l’utilisation d’émulsion pour enrobés coulés à froid.
 Montée en cohésion rapide des bitumes dits ‘’naphténiques’’
 Indice d’acide de l’ordre de 3 – 4 mg KOH / g

 Les bruts plus pauvres en asphaltènes qui ne ne renferment pas ou peu de produits acides ou basiques
 Ils sont communément appelés des bitumes ‘’paraffiniques’’
 Ces bitumes peuvent être additivés pour s’approcher des caractéristiques de montée en cohésion des bitumes

paraffiniques.
 Indice d’acide de l’ordre de 0 à 1 mg KOH / g

 Les teneurs en sels dépendent du procédés de raffinage et particulièrement du process de dessalage

L’incidence de paramètres du bitume fait encore


l’objet de projets de recherche
STABILITÉ DES ÉMULSIONS

La fabrication d’émulsion routière de bitume n’est pas un objectif final mais une
technique pour utiliser un liant visqueux sous forme fluide.

L’émulsion routière est un produit transitoire, elle doit :

• Avoir une durée de vie supérieure aux délais prévisibles d’emploi


• Conserver ses propriétés constantes au cours de sa durée de vie
• Rompre de façon homogène au contact des granulats, le bitume doit reprendre son
rôle adhésif et cohésif : Émulsion à rupture rapide
• Émulsion à rupture semi-rapide
• Émulsion à rupture lente
• Émulsion surstabilisée

La stabilité de l’émulsion est le paramètre critique et primordiale à contrôler :


- Teneur en TA
- Qualité des bitumes

Constance des approvisionnements


STABILITÉ DES ÉMULSIONS SELON L’USAGE
 La stabilité de l’émulsion est obtenu grâce au choix de l’émulsifiant
 Par la nature de l’émulsifiant : dicté par le fournisseur qui détiennent les formules des TA
 Par les dosages préconisés par les fournisseurs et ajustables selon l’usage par le producteur d’émulsion

1,8 à 3,0
pH 2 à 4
Répandage
2,3 à 3,0
pH 2 à 4
Rapide (RS)
• RS rompe rapidement au contact
des granulats Propre et de faible
surface spécifique : Enduit 1,5 à 2,5
superficiel / CA pH 2 à 3
• MS rompe plus lentement que les
CRS, peuvent Être malaxés avec 2,2 à 4 Pénétration
des granulats de surface
Semi-rapide (MS)
spécifique plus élevée (OGM)
pH 2 à 4

• SS rompe plus lentement au


contact des granulats : enrobage 2,2 à 2,5 Prétraitement
pH 2 à 4
Lente (SS)

8 à 15
pH 2 à 5
Enrobage

10 à 20
pH 2 à 4
Surstabilisée
FORMULATION VERSUS STABILITÉ

• Mécanismes de rupture de mieux en mieux connus mais reste compliqué car fait intervenir des phénomènes d’interfaces

• Cinétiques encore peu connus

• En conséquence, cette connaissance, si elle permet à postériori d’expliquer le choix de telle ou telle formulation, ne peut
permettre de formuler à priori.

• Il est nécessaire d’adapter la formule de l’émulsion en fonction des granulats disponibles localement, en fonction des qualités
des bitumes disponibles (tout changement de bitume sans adaptation peut amener à des émulsions instables

Savoir-faire
Qualité des matières premières

Savoir
Formulation

Usage
Viscosité
Stabilité à l’entreposage
Vitesse de rupture
COMMENT OBTENIR UNE ÉMULSION DE BITUME ?
 La surface de contact (à l’interface) est importante dans une émulsion de
bitume
 Diamètre moyen : 2 à 7 µm
 Sous effet mécanique, 1 gr de bitume peut former 10 milliards de gouttes
 La surface totale à l’interface de 1gr de bitume est de 1 – 2m²

 Deux ‘’énergies ’’ sont nécessaires pour stabiliser le bitume sous forme de


gouttes dans l’eau :
Énergie ‘’chimique’’
Énergie mécanique Créer une telle surface nécessite
Fractionnement du bitume d’apporter une grande énergie mais cette
Effort de cisaillement dans le énergie peut être réduite par ajout
moulin colloïdale d‘émulsifiant qui vont être adsorbés à
l’interface et réduire la tension de surface
et assurer la stabilité de l’émulsion
FABRICATION DES ÉMULSIONS DE BITUME

FORCES PHYSIQUES = MOULIN COLLOÏDAL

d) Émulsion

b) Le bitume est
pompé vers le
moulin

c) Rotor et stator
cisaillent le bitume
en fines gouttes
a) Phase aqueuse
pompée vers le moulin

Stator / rotor
FABRICATION DES ÉMULSIONS DE BITUME

Additif
Acide
CaCl2
émulsifiant base
épaissisants
latex

bitume

Cuve
phase Arrivée
aqueuse d’eau

Moulin
colloïdal
FABRICATION DES ÉMULSIONS DE BITUME

La taille des gouttes est influencée par les conditions de fabrication et la


chimie
- Type de moulin, entrefer, débit, taux de cisaillement, températures
- Chimie des bitumes, chimie et dosages des émulsifiants
- Diamètres varie de 0,1 à 20 microns

La distribution de tailles affecte les propriétés des émulsions :


- Distribution étroite et diamètre petit augmente généralement la viscosité des émulsions et
la stabilité au stockage
FABRICATION DES ÉMULSIONS DE BITUME
70
60  Résultats:
Viscosité (sec)

50  Augmentation de la viscosité et
40 diminution des tailles de particules
30 logique avec l’augmentation des
vitesses de cisaillement.
20
10
 On imagine l’intérêt de pouvoir
0
20 25 30 35 40 45 50 choisir la viscosité par le seul
Vitesse périphérique du moulin (m/s) biais de la granulométrie et donc
des conditions de fabrication.

8 On a la possibilité de garder
7
constante la composition chimique,
donc les approvisionnements en
6 matières Premières et les recettes de
D50 (um)

5 fabrication
4 On ne change que les conditions
mécaniques.
3

2
20 25 30 35 40 45 50
Vitesse périphérique du moulin (m/s)
FABRICATION DES ÉMULSIONS DE BITUME

On distingue trois familles d’émulsion

- Les émulsions de bitume pur

Mise en émulsion d’un bitume de grade PG 58-28, PG 52-34 ou PG 64-22

- Les émulsions de bitume modifié

Mise en émulsion d’un bitume modifié, par ajout de polymère SB, SBS ou
EVA

- Les émulsions de bitume avec ajout de latex

Mélange d’une émulsion de bitume et d’un Latex


FABRICATION DES ÉMULSIONS DE BITUME
ÉMULSION DE BITUME PUR
Fluidifiant
Acide Base
Bitume pur fluxant Emulsifiant Eau

Phase liant Phase aqueuse


Phase dispersée Phase dispersante

~ 130 – 150°C ~ 40 – 50°C

énergie mécanique
Turbine

~ 70 – 80°C

Emulsion
FABRICATION DES ÉMULSIONS DE BITUME
ÉMULSION DE BITUME MODIFIÉ

Bitume modifié Fluidifiant Acide Base


EVA - SBS fluxant Emulsif Eau

Phase liant Phase aqueuse


Phase dispersée Phase dispersante

viscosité élevée du liant


160 – 170°C
Pressurisation ~ 45 – 55°C
1,5 – 2 bars
énergie mécanique Turbine

Échangeur de chaleur

Emulsion 70 – 85°C

Source : B. Eckmann, Eurovia


FABRICATION DES ÉMULSIONS DE BITUME
ÉMULSION DE BITUME AVEC LATEX

fluidifiant
Bitume pur
fluxant Emulsif Eau Acide Emulsion
polymère
( latex )

Phase liant Phase aqueuse


Phase dispersée Phase dispersante

~ 45 – 55°C
énergie mécanique ~ 130 – 150°C
Turbine

Emulsion

~ 70 – 80°C
Source : B. Eckmann, Eurovia
FABRICATION DES ÉMULSIONS DE BITUME

EMULSION MODIFIEE avec ajout de latex

• Latex = émulsion de : - Caoutchouc naturel (anionique)


- Polychloroprène (anionique)
- SBR (anionique ou cationique)

• Latex ajouté de préférence dans la phase dispersée


• ajout dans la cuve savon privilégié (ajustement du pH)

• Particules de bitume + particules de polymère

Emulsion “biphasique”

• Stabilité compatibilité des charges


VOLUME ET USAGE DES ÉMULSIONS

 Dernière enquête mondiale menée en 2010


(congrès mondial des émulsions)

 À travers 100 pays, par les associations


professionnelles et les industries
 La compilation du volume d’émulsion produite
est variable selon les pays

 Production en 2009 : > 8 million MT

 Pas de chiffres pour 2010 - 2011

Source : IBEF présenté ISAET 2012


VOLUME ET USAGE DES ÉMULSIONS

APPLICATION Rapid setting Medium setting Slow setting

CRS-1 CRS-2 CRS-1p CRS-2P CRS-1h CMS-2 CMS-2h CSS-1 CSS-1h CSS-1p CQS-1H
RS-1 RS-2 RS-1p RS-2p RS-1h MS-2 MS-2h SS-1 SS-1h SS-1p CQS-1HP
CQS-1HLM

Émulsion d’accrochage X X X X(1) X(1) X(1)


Émulsion d’imprégnation X(1) X(1)
Abat-poussière X(1) X(1)
Fog-seal X (1) X(1)
Traitement de surface (enduit) X(2) X (2) X(2) X(2)

Cape – Seal (partie enduit) X(2) X(2) X(2) X(2)


Cape-Seal (partie ECF) X(2)
Sand-seal X X(2)
Enrobés coulés à froid X(2)
Recyclage en place Type I, II et Type X(2) X(2) X(2) X(2) X(2)
III

Recyclage en centrale X(2) X(2)


Enrobé à froid pour couche de
roulement, en centrale

Enrobé à froid, stockabilité limitée X(2) X(2)


(OGM)

Enrobé à froid, stockabilité limitée X(2) X(2) X(2) X(2) X(2)


(DGM,)

Enrobé à froid, stockabilité limitée X(2) X(2) X(2)


(cold patch)

(1) Dilué dans l’eau (2) nécessite une étude de formulation (compatibilité avec les granulats sélectionnés (3) les émulsions HF ne sont pas présentées
EN DÉVELOPPEMENTS……
 Les 20 dernières années ont vu des progrès
considérables dans la compréhension de la chimie qui
influence les performances des émulsions.

 En conséquence, aujourd’hui, de plus en plus de


formulation d’émulsions peuvent être optimisées pour
atteindre des performances plutôt que simplement
chercher à atteindre les spécifications :

 Emulsion d’accrochage propre et à rupture rapide


 Nouveaux procédés
 Nouvelles spécifications et recommandations

 Enrobés pour couche de roulement à froid

 Optimisation des paramètres des fabrication pour


optimiser les performances des émulsions en ajustant la
distribution des tailles des particules.

 Amélioration de l’empreinte écologique des émulsions


 Utilisation de solvants plus écologiques

 Émulsion à pH neutre, moins sensibles aux changement


de pH du milieu

 Augmentation du nombre de carrières utilisables