Vous êtes sur la page 1sur 4

ENSA Tétouan Année universitaire 2020-2021

GC3
Module Dynamique des structures et génie parasismique
Elément de module: Génie parasismique
Projet

Objectif : Analyser le comportement dynamique d’une structure de bâtiment résidentiel à 4


étages via le logiciel Robot Structural Analysis et conformément aux recommandations du
RPS2000 version 2011.
Partie 1 : calcul statique

Hypothèses de calcul

Caractéristiques des matériaux :

 Résistance caractéristique du Béton à la compression à 28 jours : fc28=25 MPa


 Aciers à haute adhérence de Limite élastique des aciers : fe= 500 MPa
 Contrainte de calcul de l'acier à l'ELU : σ su = 434,78 MPa
 Le poids volumique du béton : γ b =25 KN/m3
 Fissuration : Peu-préjudiciable (peu nuisible)
 Enrobage des armatures 5 cm pour les fondations et 2.5cm pour les autres éléments
(poutres et poteaux)
Règlements en vigueur
Tous les calculs sont basés sur les règlements suivants :
 Eurocodes 2: pour le dimensionnement en béton armé.
 Règlement de construction parasismique RPS2000 (version 2011)
Pré dimensionnement des éléments structuraux
1. Dalles :
La nature du plancher utilisé est un plancher à corps creux dont il nous faut savoir ses
L L
dimensions : L’épaisseur est connue à l’aide de la condition : ≤ e ≤ .Généralement on
25 20
L
travaille avec la formule ci-cote : e≥ (poutrelles en béton armé) avec L : plus grande portée
22.5
dans le sens considéré
2. Poutres :
Selon les règles de prédimensionnement des poutres, on doit avoir : L/16 ≤ h ≤ L/10.
Poutre isostatique : L / 15 ≤ h ≤ L / 10
-L/10 pour une poutre chargée (porte des dalles des deux côtés)
-L/12 pour une poutre semi-chargée (porte une dalle d’un seul côté)
-L/15 pour une poutre non chargée.
Avec : L : distance entre les axes des poteaux et on choisit la plus grande portée
h et b étant respectivement la plus grande et la plus petite dimension
Poutre hyperstatique : L/16 ≤ h ≤ L/12
ENSA Tétouan Année universitaire 2020-2021
GC3
Et il faut aussi vérifier les relations dans RPS11 pour garantir l’équilibre de la structure :
Largeur b : 0,4 .h ≤ b ≤ 0,7.h
Le rapport largeur/hauteur doit être : b/h ≥ 0. 25
La largeur b de la poutre doit être : b ≥ 20 cm.

3. Poteaux :
Le règlement parasismique marocain exige la valeur 25cm comme dimension minimal dans
chaque direction des poteaux
Les dimensions à retenir sont obtenues par la descente de charges qui était calculé en
utilisant deux méthodes le calcul manuel et le calcul par le logiciel CBS
Evaluation des charges :

Charges permanentes G Kg/m3


Poids plancher 275
Cloisons légères 75 Charges d'exploitation Q Kg/m3
Forme de pente 220 Terasse accessible 150
Protection d'étanchiété 120 Escaliers et circulation 400
Enduit sous plafond 30 balcons 350
Faux Plafond 60
Revetment 140
Étanchiété 20

G Q
TERASSE 725 100
Etage
1,2,3,4 580 250
Plans de coffrage pré -dimensionnés :
Modélisation :

Etude dynamique
III.1 Méthodes de calcul :

Le calcul des forces sismiques peut être mené suivant deux méthodes :
• La méthode sismique équivalente (au cas où la structure est régulière)
• La méthode d’analyse modale spectrale (dans le cas contraire)

1. Choix d’analyse sismique


On a dû se contenter d’utiliser la méthode modale puisque la structure n’est pas régulière.
ENSA Tétouan Année universitaire 2020-2021
GC3
2. Paramètres sismiques du projet

 Zonage : notre site (situé à Tanger) fait partie de la zone 3 pour la vitesse et l’accélération.
 Classe de bâtiment : notre bâtiment fait partie des Bâtiments à usage habitation →Classe I.
 Niveau de ductilité ND : ND1(Coefficient de vitesse υ=0.13 m/s donc 0.10 <υ≤0.20)
 Facteur de comportement K : On a opté pour un contreventement par portique d’où K=2
 Site : S2 (résultat obtenu par le rapport géotechnique).
 Coefficient de site : 1.2
 Coefficient de masse partiale Ψ : Bâtiment à usage de bureaux donc Ψ = 0,2.
 Coefficient de priorité : 1(classe 3)
 Coefficient d’amortissement : E=0.05
 Matrice des masses : cohérentes

Résultats du calcul modal :


Les calculs pour 10 modes donnent que le pourcentage de masse cumulé mobilisée dans les
deux les directions est > 90% sans dépasser la fréquence limite de rupture 33Hz donc la réponse
dynamique de la structure est suffisamment rigide.
Table 1 Résultats du calcul nodal

III.3 Analyse sismique :

1. Vérification des déformations

a) Déplacement latéral totale :

Δg≤ 0,004 H avec  H : la hauteur totale de la structure


Δg: Le déplacement latéral total du bâtiment

Table 2 Vérification du déplacement latéral total

b) Déplacement latéraux inter-étages :

Les déplacements inter-étages Δel doit satisfaire la condition ci-après : Δ el≤ 0.010 h/K
Avec : h : Hauteur de l’étage
K : Coefficient du comportement

Table 3 Vérification du déplacement latéral inter-étages

2. Vérification de la stabilité au renversement :


ENSA Tétouan Année universitaire 2020-2021
GC3
K . W . Δel
La stabilité au renversement est satisfaite si : θ ≤0.1 avec θ=
ϑ.h
θ : Indice de stabilité W : poids au-dessus de l’étage considéré
ϑ : Action sismique au niveau considéré h : hauteur de l’étage
∆ el: Déplacement relatif K : coefficient de comportement
Table 4 Vérification de la stabilité au renversement selon X

Table 5 Vérification de la stabilité au renversement selon Y

Conclusion