Vous êtes sur la page 1sur 12

BEKANTY AMON

[Date]

[Nom de la société]

[Titre du
document]
[Sous-titre du document]
Ce livre de Ressources Humaines s’adresse à toutes les personnes qui ont fini
leur formation, qui ont un diplôme et qui recherchent un emploi, qui ne trouvent
toujours pas un emploi.

Nous avons décidé d'écrire ce livre aussi, pour toutes les personnes qui avaient
déjà un emploi et qui l’ont perdu par la suite. Pour ce dernier groupe
particulièrement, la pression est plus élevée. Car vous avez à votre charge des
personnes, une famille et vous n'arrivez plus à subvenir convenablement à leurs
besoins comme au paravent.

Si vous êtes dans l'une de ces situations que je viens de décrire, alors lisez
attentivement ce livre RH. Vous y trouverez certainement une solution à vos
difficultés et vous gouterez enfin à la joie d’obtenir un emploi stable, bien
rémunéré, avec beaucoup avantages.

Tout d’abord, je tiens à vous dire courage, courage, courage. Parce que je
reconnais que ce n'est pas facile d'obtenir un emploi dans notre environnement
actuel. Je le dis sincèrement, parce que j’ai moi-même vécu dans cet
environnement très complexe.

Je me rappelle encore lorsque j'étais en fin d'étude en Ressources Humaines. J’ai


toujours rêvé du poste de Directeur des Ressources Humaines à occuper en
fin d’étude. Je trouvais même qu’accepter un simple stage était une perte de
temps. Je voulais directement obtenir un emploi.

Pour un débutant comme moi à l’époque ou encore quelqu’un qui n’était pas
encore sortie de l’école, c’était un peu normal parce que ne connaissant pas les
réalités du terrain, de la vie professionnelle. On pensait que trouver un emploi
n’allait pas nous prendre du temps. Qu’il suffisait juste de soutenir après un
stage de 3 mois et d’avoir notre diplôme. D’ailleurs, c’est obtenir notre diplôme
même qui nous préoccupait le plus. En plus, notre éducateur et certains de nos
professeurs nous avaient galvanisé. Ils nous disaient que nous sortons d'une
prestigieuse école, que notre école avait un taux de réussite élevé et était
considérée comme une école d'excellence. Pour eux, nous avions donc beaucoup
plus de chances d'obtenir un emploi à la sortie de notre formation.

Ils avaient pour preuve nos devanciers de l’école qui avaient été recruté en
masse à l’époque par des entreprises comme Moov ou encore la Loyale
Assurance.

Nous étions donc ‘’très gonflé’’. Je me rappelle que je voulais devenir DRH. C'est
d'ailleurs pour ça que j'avais décidé d'aller faire les études en ressources
humaines. Mon voisin, lui rêvait de devenir Chargé du Recrutement. Au sortir de
notre formation, on ne voulait pas entendre raison. On rejetait tout ce qu’on
voyait comme offre d’emploi parce que ce n’est pas ce qu’on recherchait.
Arriva maintenant le moment où tout se compliquait. Les mois passèrent, on
n'arrivait pas à obtenir l’emploi avec les critères qu’on recherchait. Même les
offres d’emploi et de stage qu’on rejetait au début, pensant que c’est facile à
obtenir, n’était pas évident à avoir. Rentrer en entreprise ne serait-ce que pour
un poste de stage non rémunéré était quasi impossible. Les mois se
succédaient, les années aussi sans gain de cause.

C'est ainsi que la plupart d’entre nous se sont tournés vers d'autres sources de
revenus. Parce que finalement, pour nous il n’était plus question de travailler
avec notre diplôme, mais plutôt d'avoir une pitance de vie quotidienne, de sorte
à ne plus être une charge pour nos parents, quitter la cours familiale et à ne plus
être considéré comme un enfant.

Parce que ça faisait mal de continuer de dormir au salon, ça faisait mal de


continuer d'être considéré comme un enfant, de se réveiller et de rester là au
quartier avec les enfants ; surtout que on avait vraiment sacrifié beaucoup de
notre temps pour étudier pour être meilleur à l'école.

Donc finalement on a décidé de commencer à entreprendre, monter un petit


business. On a pu réunir quelques francs CFA. Nous avons acheté des brouettes
pour louer. Malheureusement pour nous, celui qui devait les louer, les a utilisé et
les a vendus par la suite.

À chaque fois qu'on l’appelait on n’arrivait pas à le joindre. On a entrepris


d'autres activités comme la vente de miel mais ça n'a pas marché parce qu'on ne
savait pas comment faire pour vendre. On n’avait pas de stratégie. Rien ! On
était donc découragé, on ne pouvait pas trouver un emploi, ni monter une petite
entreprise pour subvenir à nos besoins.

Le rêve d'aller en Europe n'était pas un objectif pour moi particulièrement. Mais
tous mes autres amis qui avaient ce rêve-là n’avaient pas aussi l'opportunité
d'aller en Europe. Ils n'avaient pas de visa et ne savais pas comment faire pour y
aller. C'est vrai que certains camarades ont tentés de passer par des pays
d'Afrique pour se rendre en Italie ou en France. Mais sans succès.

Jusque-là, les personnes qui étaient les mieux stables financièrement parmi nous
étaient ceux qui avaient réussi le concours de CAFOP ou le concours de l’INFAS.
C’est à ce moment que je me suis rendu compte que tous les jeunes qu’on
dépassait chaque matin en allant à l’école avec notre ‘’costume et cravate rouge’’
de grande école n’étaient pas des vauriens. Ils étaient pour la plupart des
diplômés, qui n’avaient pas obtenu un emploi et se contentaient de gérer leur
Cabinet téléphonique au quartier.

Ce qui me faisait le plus mal, c'était de me réveiller chaque matin et de constater


que mon âge avançait de plus en plus, et que j'étais en retard sur tous mes
objectifs de vie : mariage, enfant, avoir une maison et vivre convenablement.
Avec la pression psychologique au quotidien, je n’arrivais plus à m'asseoir et
causer avec des personnes que je connais. Parce que toute mon attention était
focalisée sur l’obtention d’un emploi.

Par la grâce de Dieu, j'ai pu obtenir un stage plus tard grâce à un ami à qui je dis
merci. Par la suite, j’ai pu intégrer l'entreprise où je suis présentement et d'être
à un poste important pour l’entreprise pour laquelle je travaille.

Aujourd’hui, je participe aux entretiens d’embauche en tant que recruteur (on me


confie cette tâche parce qu’il n’y a pas de service RH) et je me rends compte de
toutes les erreurs que nous commettions dans notre recherche d’emploi.

C'est donc pour vous éviter toutes ces erreurs qui prolongent la vie de sans
emploi, que j'ai écrit ce livre aujourd'hui. Pour que vous qui recherchez un
emploi actuellement, pour que vous ne commettiez plus les mêmes erreurs que
nous. Afin que vous puissiez obtenir vous aussi votre emploi.

Ce que je vais vous présenter n'est pas de la magie. Ce n'est pas quelque chose
qu'on fait un coup et ça marche. Même si cela peut arriver, il faudra vous
retrousser les manches et vous mettre au travail. Parce qu’il ne faudrait pas
qu’on se voile la face. En côte d’Ivoire, il y a chaque année des milliers de
nouveaux diplômés qui sortent des écoles et des universités. Pour une simple
offre d’emploi à pourvoir, on se trouve avec 300 voire 500 CV de personnes qui
veulent le poste. La bataille est rude.

Ce n'est donc pas facile. Mais je vais vous montrer dans ce livre RH, les
techniques les plus simples et les plus efficaces afin que vous puissiez éviter le
maximum d'erreurs possibles et ne pas perdre beaucoup de temps dans le
chômage et obtenir vous enfin votre emploi.

Pour tous ceux qui ont encore de l'espoir malgré toutes les tentatives de
recherche d'emploi infructueuses, les tentatives de business sans succès, les
tentatives d'immigration en Europe pour se chercher qui n’ont pas abouti, si vous
avez toujours de l'espoir que vous pouvez obtenir un emploi même dans notre
contexte économique complexe, vous êtes au bon endroit.

La vérité c'est que, quel que soit ce qui se passe en Côte d'Ivoire principalement,
il y a des gens qui continuent d'obtenir un emploi, il y a des entreprises qui
continuent de se créer tous les jours. 1Le nombre d’entreprises annuellement
créées en Côte d’Ivoire est passé de 2.775 en 2013 à 14.812 en 2018[iv], soit
une augmentation de plus de 400% en l’espace de cinq ans. Sans compter les
entreprises qui se créent dans le secteur informel.

1
https://www.mde.ci/cideblog/creation-pme-cote-ivoire/
Tout cela pour dire qu’il y a une possibilité d'obtenir un emploi. C’est difficile,
mais ce n’est pas impossible. Il suffit d'utiliser la bonne méthode et surtout de
persévérer.

Ce qui rend votre recherche d’emploi encore plus difficile, c’est que vous ne
savez pas comment les choses se passent en entreprise. En général, vous ne
connaissez pas le processus d’embauche. Parfois même vous n’avez jamais été
en entreprise. Vous postulez donc à tout vas, sans repère et sans qu’une
personne ne vous guide et à la fin, vous vous découragez.

C’est donc pour tout cela que j’ai écrit ce livre RH pour vous guider. Afin que
vous puissiez orienter votre recherche d’emploi en fonction de ce que vous allez
apprendre dans ce livre.

Retenez qu’il y a des dizaines de techniques pour trouver un emploi. Sans


toutefois les remettre en cause, je peux dire avec certitude que toutes ces
techniques quel que soit leur forme, leur efficacité etc, elles se résument en 2
étapes :
Etape 1 : obtenir un entretien d’embauche
Etape 2 : réussir un entretien d’embauche

Pour mieux cerner ce que je viens d’évoquer, je vais vous montrer la logique
pour trouver un emploi. Une personne décide vous prendre pour travailler pour le
compte de son entreprise. Elle va d’abord échanger avec vous pour s’assurer que
vous pouvez faire le travail pour lequel elle va vous embaucher, ensuite, la
personne veut s’assurer que vous allez être d’accord sur les conditions
(rémunération, temps de travail etc). C’est tout cela qui se résume aux deux
étapes que j’ai cité plus haut.

Aucune entreprise sérieuse même si elle a un effectif de 2 personnes, ne vous


recrutera pour travailler sans avoir fait un entretien d'embauche au préalable.
Un entretien d’embauche, ce n'est pas forcément la forme où on vous convie
pour plusieurs minutes d'échanges avec un DRH. Mais c’est plutôt un échange
préalable pour s'assurer que vous pouvez faire le travail avant de vous
embaucher. C'est en cela que se résume l'entretien d'embauche : se rassurer
que vous pouvez faire le travail pour lequel on veut vous recruter et s'accorder
sur les conditions de travail.

Je vous donne l’exemple de la gestion d’une cabine téléphonique. Je prends cet


exemple parce que la plupart des personnes qui ont connu le chômage en Côte
d'Ivoire sont passés par cette activité, elle est plus ou moins connue.

Lorsque vous avez une cabine téléphonique pour la vente de crédit d’appel, et
que vous recherchez un petit au quartier pour gérer la cabine téléphonique, vous
avez généralement quelques critères…
Vous voulez par exemple que ce soit un petit qui habite le quartier et non une
autre commune plus éloignée. Parce que vous ne pouvez pas lui payer le
transport d’une commune à une autre avec les ressources d’une cabine. Vous
voulez que ce soit un petit qui sache utiliser un téléphone portable notamment
pour mieux composer les numéros. Vous voulez un petit qui est ‘’dédjà’’2 pour
éviter qu’on lui donne de faux billets de banque. Vous voulez que ce soit une
personne à qui vous allez expliquer les syntaxes pour faire le transfert ou les
souscription minutes et internet, que cette personne puisse comprendre et
exécuter cela et au-delà de tout, un petit qui puisse accepter le salaire que vous
allez lui proposer ; pour certaines cabines Abidjan c'est la semaine à 10 000
francs CFA, pour d’autres c'est 25 000 francs CFA le mois et cela dépend des
quartiers huppés où c’est 70 000 francs le mois parce que les Bosses font des
transferts de 100 mille à 200 milles le mois souvent pour le compte de leur
entreprise. Bref cela dépend des quartiers.

Tous ces critères que je viens d'énumérer, c'est ce qu'on appelle un entretien
d'embauche. Cela peut se faire avec un DRH ou un cabinet de recrutement pour
les plus grandes entreprises, ou encore un chef d’entreprise pour les petites et
moyennes entreprises. Cela peut varier de plusieurs séances ou une seule
séance. Cela peut durer 10 minutes ou 1 heures de temps.

Que vous soyez recommandé par une connaissance, que vous envoyiez vous-
même votre CV, peu importe votre manière de chercher un emploi, tout comme
vous pour la cabine téléphonique, l’entreprise veut se rassurer de deux choses :
est-ce que vous êtes capable de faire le travail pour lequel vous serez engagé, et
est-ce que vous êtes d’accord pour les conditions de travail. C’est tout.

Comment le recruteur va procéder pour se rassurer que vous pouvez exécuter le


travail ? Il y a plusieurs méthodes. Vous voyez un peu lorsque nous étions au
lycée, il y avait les problèmes en mathématique ou encore les exposés de
philosophie. Il y avait plusieurs méthodes. Généralement lorsqu’on n’a pas le
même professeur, notre méthodologie est différente. Même les élèves des autres
écoles avaient leurs méthodes. Mais le résultat final était le même. Aux examens
de fin d’année, il y avait des admis dans chaque école. Où est-ce que je veux en
venir ? De la même manière qu'il y a beaucoup de Responsables de Ressources
Humaines, qui ont été formés dans différentes écoles de commerce, c'est comme
ça qu'il y a beaucoup de technique de recrutement.

Mais quel que soit la méthode que le recruteur va utiliser, comme je l’ai dit
tantôt, cela se résument en deux points : obtenir un entretien d'embauche et
réussi un entretien d'embauche. Cela peut prendre plusieurs formes.

La première méthode la plus classique est de vous demander votre CV. Le CV est
le document qui résume votre savoir-faire, vos diplômes, votre expérience etc en

2
Qui sait déjouer les petits pièges
lien avec le poste à pourvoir. Le recruteur va se référer à votre CV pour
comparer avec ce qu’il recherche. Il peut aussi vous demander de venir faire un
stage, le temps de se rassurer que vous arrivez à faire le travail. C’est pour cela
les stages pré-emploi existent. Vous pouvez être recommandé par une
connaissance, mais dans ce cas vous aurez probablement un entretien en
complément. Il y a aussi les démonstrations de ce que vous pouvez faire. Cette
techniques est beaucoup utilisée pour les informaticiens, les commerciaux, les
journalistes, etc.

À tout ce qui a été cité plus haut, il faut ajouter l’entretien d’embauche à
proprement dit. L’échange avec le recruteur. Voyez-vous, que vous envoyez
votre CV, que vous soyez recommandé, que vous fassiez une démonstration,
qu’est ce qui prouve que c’est vrai ? Même pour la démonstration peut être que
c’est une personne derrière qui vous aide comme on le faisait pour les exercices
au lycée. Donc pour se rassurer d’avantage, vous allez être convié à un entretien
d’embauche par le recruteur. Peut-être même vous serez soumis à un teste
psycho techniques.

Votre second combat sera donc de réussir votre entretien d’embauche.


C'est-à-dire, rassurer le recruteur que vous êtes la meilleure personne possible
pour assurer le poste et que vous êtes d'accord sur les principes et les conditions
pour le poste.

Désormais, vous devez donc vous concentrer sur 2 choses dans votre recherche
d'emploi : 1- obtenir un entretien d'embauche par quelques moyens que ce soit
et 2- réussir votre entretien d’embauche. Car rappelez-vous, aussi nombreuses
que sont les théories dans le monde entier, aussi nombreuses que sont les écoles
de RH dans le monde entier, aussi nombreuses sont les techniques de recherche
d'emploi ; mais ces techniques se résument en deux étapes seulement : obtenir
un entretien d'embauche et réussi un entretien d'embauche. Donc vous devez
vous concentrer seulement sur ces deux éléments dans toute votre vie de
recherche d'emploi obtenir un entretien d'embauche quelle que soit la manière,
et le réussir.

Je vais maintenant vous exposer 4 techniques possible pour obtenir un entretien


d'embauche et ensuite réussi votre entretien d'embauche.

La première technique la plus classique et la plus évidente, c'est la réponse aux


offres d'emploi postées par les entreprises. Cette première technique consiste à
poser votre candidature aux offres d'emploi que les entreprises postent. En
général, ils demandent un CV et une lettre de motivation. Le problème, c'est que
lorsque vous postulez à une offre d'emploi, vous postulez avec les atouts que
vous voulez plutôt que de mettre en avant les atouts que le recruteur recherche
chez vous. Alors que pour que cette première stratégie marche pour vous, vous
devez faire en sorte que votre CV et l’offre de l’entreprise soient en accord.
J’insiste sur le mot accorder le CV avec l’offre, parce que c'est seulement à ce
prix-là que vous êtes sûr d’être appelé en entretien d'embauche.

Pour que vous puissiez mieux comprendre, je vais vous donner un exemple.
Lorsque vous allez draguer une fille, elle ne correspond pas à 100% à vos
critères. Mais qu’est-ce que vous faites ? Vous vous adaptez. Si elle ne veut pas
d’homme qui boit l’alcool vous arrêtez le temps de la convaincre ou même
définitivement. Vous devenez attentionné, doux. Vous devenez disponible si vous
ne l’étiez pas. Tout cela, pour qu’elle accepte. De même pour vous les filles.
L’homme que vous avez accepté ne correspondait pas à 100% à celui que vous
recherchiez. Mais vous avez 3‘’fait avec’’. Aucun homme ou femme ne
correspond à 100% à un autre au départ de la relation.

C’est la même chose pour les offres d’emploi. Aucune offre ne va vous
correspondre à 100% après publication. Ce n’est pas vous qu’on a regardé pour
confectionner l’offre, d’ailleurs on ne vous connaît pas. C’est à vous de vous
adapter si voulez un entretien d’embauche. Tout comme dans une relation, cela
peut demander d’apprendre de nouvelles choses plus tard ou dans l’immédiat.
Pour rappel, le CV n’est qu’un document que vous-même vous écrivez, vous
pouvez donc écrire ce que vous voulez et vous avez le pouvoir d’inscrire ce que
le recruteur recherche aussi.

La deuxième technique qui lui est semblable est l'envoi de CV spontanée. Alors,
la plus grosse erreur que vous commettez dans l’envoie de CV spontanée, c’est
d’envoyer votre CV à des entreprises qui n'ont pas besoin de votre compétence
en ce moment-là.

Imaginez un instant que vous allez à la pêche dans un lac ou encore un barrage
où il n'y a pas de poisson. Quel que soit la forme et la beauté du ver de terre que
vous allez lancer au bout de votre canne à pêche, vous n'aurez aucun poisson.
Parce qu’il n’y a pas de poisson dans cette eau. Bah c'est la même chose lorsque
vous envoyez votre CV de manière spontanée à des entreprises qui n’ont pas
besoin de votre compétence. Donc pour que cela marche, vous devez vous
assurer qu’ils recherchent votre compétence même si cela n’est pas dit de
manière ouverte.

Les meilleurs méthodes pour savoir que l’entreprise a besoin de votre


compétence sont : lorsqu’une nouvelle entreprise est créé, lorsqu’on recrute
votre supérieur hiérarchique en terme de poste ou encore lorsqu’on débauche
une personne du même poste que vous recherchez ou encore les personnes qui
vont à la retraite ou encore lorsqu’une personne décède laissant son poste etc.

3
Expression pour dire qu’on accepte quel que soit les conditions
La troisième technique que vous pouvez utiliser pour obtenir un entretien
d'embauche est la démonstration de ce que vous pouvez faire. Il faut démontrer
que vous pouvez faire le travail que les gens recherchent. Seuls les résultats
comptent. Les résultats ce sont entre autre finir le travail plus tôt que prévu,
améliorer le travail même si on ne vous a pas demandé de le faire, faire de A à Z
une de vos spécialités sans aide etc. Et pour cette troisième technique vous
n’avez pas forcément besoin d’avoir un diplôme. Cette technique sera
intéressante pour tous ceux qui veulent se reconvertir mais qui n’ont pas de
diplôme pour le nouvel emploi qu’ils recherchent.

Voici comment certaines personnes ont utilisées cette technique avec brillance.

N’Gamblé KONATE, de formation en droit à l’université FHB de Cocody, mais


aujourd’hui journaliste à la RTI

Dans une intervention dans l’émission C’MIDI à la RTI4, M. N’Gamblé KONATÉ a


expliqué qu’il est devenu journaliste après avoir fait ses preuves alors qu’il n’a
aucun diplôme de journalisme. En effet, il a fait une demande de stage pour
rejoindre son frère jumeau N’Ganan KONATÉ qui y était déjà et pendant le stage,
il a démontré qu’il était capable d’assurer le poste de journaliste sportif. Il faut
dire qu’il est lui-même passionné de sport à la base.

Un de mes amis a obtenu un poste de commercial dans une entreprise de la


place.

Mon ami en question a un BTS en logistique. Après sa sortie de l’école il n’a


même pas pu obtenir un stage pour valider son diplôme. Ayant essayé en vain
de trouver une place au soleil, il a postulé à un poste de commercial free-lance
dans une entreprise d’assurance. Cette entreprise avait recruté beaucoup de
jeune toute filière quel que soit le niveau. Généralement pour ce type d’emploi
on ne vous recale pas.

Il était chargé de vendre un produit d’assurance afin d’obtenir une commission


sur chaque vente. Il écoulait les produits chaque mois de sorte qu’il arrivait à se
payer un salaire par mois toujours en contrat de free-lance. Un jour il a décidé
d’aller travailler pour une autre entreprise. La maison d’assurance lui a demandé
de rester en échange d’un salaire fixe + commissions sur chaque vente. Il a été
embauché.

La quatrième technique est l’aide du réseau professionnel. En clair, cette


technique consiste à se faire recommander par une connaissance pour un
entretien ou une embauche directe. Vous pouvez bâtir un réseau professionnel
de plusieurs manières.

4
https://youtu.be/keFDXU5g4xU
Vous pouvez visiter les salons et les foires. Lorsque vous y allez, l’idée c’est de
poser des questions pertinentes sur les expositions pour créer une relation et
surtout d’échanger votre carte de visite avec un des responsables. Le fait de
donner votre carte de visite va déclencher chez lui la réciprocité et il va vous
remettre aussi sa carte de visite. Vous pourrez ainsi rentrer en contact avec lui
pour bâtir votre réseau professionnel. L’objectif n’est pas de lui demander un
emploi, mais de garder le contact avec lui et plus tard avec la relation pour
pourrez demander de vous recommander des offres lorsqu’il aura l’information.

La deuxième manière de bâtir un réseau professionnel et d'intégrer les


associations de quartier, les groupes à l'église et participer aux réunions de
famille. Lorsque vous allez à des rencontres de ce type de groupe, avant que la
réunion ne débute, il faut échanger avec d'autres personnes. Cela sous-entend
que vous devez arriver à l’heure. Il faut prendre les numéros de ces personnes,
les appeler souvent, avoir de leurs nouvelles, demander s’il y des courses que
vous pouvez faire. Lorsque vous allez pour les réunions, il faut être serviable, il
faut placer les bancs ou chaises, il faut être utile de sorte que le jour où vous
êtes absent à une réunion, les gens puissent demander après vous. De cette
manière, vous allez attirer la sympathie de tout le monde. Tout le monde ne sera
pas forcément tendre avec vous, il y aura une ou deux personnes qui voudront
votre bien et qui chercheront vraiment à vous aider. C'est déjà un bon début.
Vous l’aurez compris, l'idée c'est de faire en sorte que vous soyez utile à toutes
les personnes qui sont autour de vous.

C’est la même chose pour les membres de votre famille. Il faut les appeler et
avoir de leurs nouvelles. Il faut leur faire part de vos ambitions, de ce que vous
recherchez comme emploi. Il faut leur envoyer votre CV et peut-être leur
demander de vous recommander s’ils ont des opportunités. Ça c'était pour la
partie comment obtenir un entretien d'embauche.

Pour ce qui est de réussi un entretien d'embauche, il faut comprendre que la


réussite d'un entretien d'embauche est à 80 % dû à sa préparation.

Il y a une diversité des responsables des ressources humaines, ce qui rend quasi
impossible prédire comment les entretiens d'embauches se déroulent
exactement. Toutefois, il y a des points clés qui se rejoignent toujours pour ce
qui concerne un entretien d'embauche. Il y a des éléments que le recruteur veut
savoir, c’est cela qu’il faut préparer.

Voici les éléments qu’il faut préparer

 En général, il va vous demander au début de l’entretien, de vous


présenter. Il faut donc préparer une présentation.
 Il va aussi vous poser des questions sur ce que vous avez librement écrit
sur votre CV.
 Finalement, il va échanger sur les conditions de travail et le salaire.
Concernant la présentation, il faut écrire et apprendre une présentation vraiment
détaillée. Civilité, nom, tout ce que vous avez fait comme expérience et qui fait
de vous le profil idéal pour le poste.

A la suite de cela il faut réviser tout ce que vous avez mis dans votre CV et
préparer les arguments pour les justifier.
Le dernier élément, ce sont les conditions. Ça peut être : est-ce que vous êtes
prêt à travailler les samedis ? Il faut obligatoirement un costume. Il faut
obligatoirement une mini-jupe. Quelle est votre prétention salariale ?

Le principe est simple, il faut toujours accepter ce qu’on vous propose tant que
c’est meilleur que ce que vous avez actuellement. Si vous n’êtes pas en activité,
vous devez tout accepter sans exception. Après vous pourrez postuler pour
d’autres postes et demander mieux que ce que vous avez.

Il ne faut pas commettre l'erreur d'arrêter de postuler lorsque vous obtenez un


premier emploi. Je ne dis pas qu’il faut passer d’entreprise en entreprise. Non,
cela peut vous décrédibiliser comme quelqu’un sur qui on ne peut pas compter,
qui peut nous lâcher à tout moment. Mais je dis qu’il faut chercher une meilleure
situation en permanence. Atteindre vos objectifs pour avoir une promotion est un
meilleur moyen.

Pour récapituler, il faut comprendre que pour obtenir un emploi, vous avez deux
étapes incontournables à franchir : un, il faut obtenir un entretien d'embauche,
deux, il faut réussir votre entretien d'embauche.

Pour obtenir un entretien d'embauche, il y a plusieurs techniques dont la réponse


aux offres d’emploi, la candidature spontanée, la démonstration professionnelle
et le réseautage.
Pour la réussite de l’entretien, il faut préparer votre entretien dont la
présentation, le CV et accepter les conditions lorsque cela est plus favorable.

Pour finir, je veux dire notamment à ceux qui sont croyants, qu’il faut continuer
de prier. Confiez votre situation à Dieu. Aussi, si vous avez des rancunes contre
des membres de votre famille et si vous recherchez notamment un emploi afin
de vous venger contre une personne quelconque. Que ce soit contre un ex, que
ce soit un parent, je vous recommande fortement de laisser tomber cela et de
pardonner la personne. Si c'est vous qui avez offensé, demandez pardon. Si on
vous a offensé pardonnez. Faites-le sincèrement. Parce que beaucoup de nos
blocages sont souvent spirituels. Il faut pardonner pour briser beaucoup de
choses. Il faut laisser tomber, demander pardon et pardonner aux autres. Croire
en Dieu et continuer de chercher des entretiens et avec la grâce de Dieu, vous
allez obtenir un emploi et goûter aussi à cette joie de se lever chaque matin pour
aller au travail.
Si ce livre vous aidé, vous pouvez le partager avec certains de vos camarades. Si
vous voulez continuer de recevoir des conseils, je vous conseille de cliquer ici
pour vous abonner à notre newsletter pour continuer de recevoir des
conseils gratuitement ; et s'il y a des formations, vous serez informé également
à participer à notre formation.

A bientôt !