Vous êtes sur la page 1sur 6

INTRODUCTION

L’objectif de ce TP est de se familiariser avec l’oscilloscope qui est un


instrument de mesure incontournable et rendre compte des possibilités
qu’offre cet appareil quasi universel. Nous allons effectuer des mesures sur
des circuits en régime sinusoïdal permanent et analyser leur comportement
et leurs propriétés grâce à un oscilloscope, enfin nous présenterons les
résultats obtenus et nous conclurons.

Pour ce faire, notre rapport se subdivise en quatre parties :


 Dans la première partie on va donner une présentation du
matériel ;
 La seconde partie est consacrée à l’utilisation de l’oscilloscope
comme un voltmètre pour mesurer une tension continue ;
 La troisième partie montrera comment mesurer le déphasage
entre deux grandeurs sinusoïdales périodiques et de même
fréquence ;
 La quatrième partie consistera à montrer comment utiliser les
figures de Lissajous pour la mesure des déphasages

I- Présentation des outils

1- Le Générateur Basse Fréquences(GBF)


Le générateur basse fréquence est un appareil utilisé dans le
domaine de l’électronique à des fins de test ou de dépannage
de cartes électroniques. Un GBF permet de délivrer des
signaux sous forme de sinusoïdes, de créneaux, ou de triangles.
Ce signal peut être observé grâce à un oscilloscope en faisant
un montage simple.
2- L’oscilloscope
L’oscilloscope est un instrument physique pour l’observation des
grandeurs variant rapidement dans le temps.
C’est un voltmètre amélioré. Il permet de mesurer des valeurs
quadratiques moyennes des tensions sinusoïdales ou continues
(valeur efficace).
L’oscilloscope donne des valeurs instantes des tensions et les
visualisant sur un écran oscilloscope en fonction du temps.
C’est un appareil qui permet de mesurer la fréquence des tensions
périodiques ainsi que le déphasage entre deux tensions
périodiques de même fréquence.

3- La résistance variable

Une résistance est un composant électronique ou électrique


dont la principale caractéristique est d’opposer une plus ou
moins grande résistance à la circulation du courant

4- Le condensateur

Un condensateur est un composant électronique constitué de


deux armatures conductrices séparées par un diélectrique. Sa
propriété principale est de stocker des charges
II- Montage et réalisation des mesures
Schéma du montage
B
V1
-6/6V

4kHz

C1
A2nF
A

R1
1k

Figure1 : Schéma du montage

1- Mesure de la fréquence du signal

Observation de l’oscillogramme sur l’écran de l’oscilloscope

Période T

Δt
Période

Figure2 : Graphes des tensions Uc(en vert) et Ur(jaune) respectivement les


tensions UAB et UBM aux bornes du condensateur et de la résistance précisant
la période T et Δt correspondant au déphasage φ
1-1 Valeur de la fréquence
On peut facilement lire sur la figure 2, la période qui a une valeur T =
0.250ms. La fréquence étant le nombre de périodes par unité de temps, on
la déduit par la formule:

N= 1
T

1
AN : N  4000Hz
0.00025

2. Mesure de la tension crête et de l’intensité :

 La mesure de la tension
Sur le graphe de la figure 1, la tension crête Umax est de 6Volts.
 Calcul de l’intensité
U eff
z
Ieff
U eff U eff
Ieff  
Z  1 
2

R2   
 c 
6
Ieff 
1
2
 
106   9 3 
 5 *10 * 2  * 4 *10 
Ieff  7.48mA
3. Mesure du déphasage
La méthode par calcul
u  u m sin( t   );i  i m sin( t   )
u  uR  uC
u  z C i  Ri
j
u  (R  )i
c
u
z R
i
j φ
zR
c
donc
1
1
c
tan   c
Z
R
 1 
  tan 1  
 Rc 
 1 
  tan 1  
 5.10 x1000x2 x4000 
9

  82.84  83

Méthode graphique par la règle de 3

L’écart de temps entre les courbes est de 0.057ms

360° 0.025

φ Δt
360 * t 
 
 
 T 
360 * 57.522

250
  83.3  83
Méthode de la courbe de Lissajou

h
sin  
H
h
  sin 1  
H
 1.56 
  sin 1  
 1.58 
  80.87

CONCLUSION
Pour conclure ce rapport, nous avons fait plusieurs manipulations à
savoir :
 Visualisation d’une grandeur alternative délivrée par un GBF
 Mesure de déphasage entre deux grandeurs sinusoïdales
 Utilisations de la figure de Lissajous pour la mesure des
déphasages
Ces manipulations nous ont permis d’acquérir beaucoup de
notions dans le domaine de l’électronique et de remarquer que les
valeurs de grandeurs calculées théoriquement sont sensiblement
égales aux valeurs pratiques compte tenu des erreurs.
Ainsi on est habitué à mesurer les tensions et les fréquences avec
l’oscilloscope.