Vous êtes sur la page 1sur 71

Accident survenu lors d’un exercice avec une pince

Le raccord hydraulique s’est rompu, la pression


était de 630 bars
Le fluide hydraulique utilisé a été une Minérale
Lorsque le spécialiste (chirurgien) est intervenu l’huile avait déjà
pénétré les tissus graisseux, voyagé à travers la main et vers le
haut du bras.
5 opérations de la main ont été
nécessaires et la cicatrisation
était difficile.
Revalidation : 2 ans .
Bien que semblant inoffensifs à la présentation, les dommages
à haute pression d'injection ont une réputation pour être
associé à l'infection, à l'incapacité,
Un minuscule trou dans une canalisation hydraulique sous pression

peut relâcher un liquide toxique à une vitesse d’environ (180 m/s). Le

liquide, à cette pression, peut transpercer des vêtements comme des

gants et des combinaisons de travail et pénètre la peau à une distance

atteignant jusqu’à (10cm).

Lorsque le liquide entre dans la peau, il commence à faire mourir les

tissus. Le traitement médical nécessite habituellement une intervention

chirurgicale pour retirer le liquide.

il faut faire particulièrement attention à proximité de canalisations

hydrauliques, car la gangrène peut s’installer si une blessure causée par

une injection n’est pas traitée rapidement.


La règle générale, en ce qui concerne les fuites hydrauliques, est de
fermer la machine et dissiper la pression des canalisations hydrauliques avant
de les inspecter pour y déceler des fuites.
Une fuite hydraulique peut presque toujours être repérée sans mettre le
système hydraulique sous pression. Même si la machine est fermée, les
mécaniciens et les opérateurs de machine doivent s’assurer que la pression a
été purgée des canalisations.
Pour vérifier si une canalisation a une fuite pendant qu’elle est pressurisée,
passer un morceau de carton le long de la canalisation, en portant des gants,
des manches longues et des lunettes de sécurité.
Si le système hydraulique doit être utilisé pour quelque raison que ce soit
pendant les travaux, le mécanicien devrait reculer à une distance
sécuritaire, ensuite, signaler l’opérateur de démarrer la machine.
Tous les mécaniciens et les opérateurs doivent connaître les risques liés au
liquide hydraulique sous pression et les procédures sécuritaires pour travailler à
proximité.
Pourquoi l’Hydraulique

Relativement simple quant l’hydraulique est un moyen de


transmission de l’énergie à distance par l’intermédiaire d’un
liquide. Les liquides étant très peu compressibles, une très
faible réduction de volume amène une rapide augmentation de
pression qui se transmet en tous points du circuit.

Contrairement à la pression d’air comprimé (pneumatique) qui

reste généralement faible (6 à 10 bars), celle de l’hydraulique


peut aller jusqu’à 600 bars. Elle est souvent limitée par la
résistance des composants et la rentabilité de l’installation
hydraulique. L’hydraulique permettra donc de mettre en œuvre
des forces et des couples de valeur élevée. L’hydraulique est
d’une grande souplesse d’exploitation et à ses principes.
HYDRAULIQUE INDUSTRIELLE
GÉNÉRALITÉS

L'hydraulique
L'hydraulique a pour racine le mot grec hudor (eau). Un

système hydraulique est un système qui utilise l'eau ou un

liquide quelconque pour son fonctionnement.


Dans le système industriel, l'hydraulique se traduit par la

transmission et la commande des forces par un liquide qui est

le fluide hydraulique.
L'hydraulique est un moyen simple de transmission de
puissance d'un point à un autre, au même titre que la
mécanique et l'électricité.
L'énergie hydraulique:
Différentes formes d'énergie sont utilisées en hydraulique :

L'énergie potentielle (par gravité), exemple : un château


d'eau.

L'énergie cinétique (par vitesse), exemple : une turbine


hydroélectrique.

L'énergie par pression: C'est cette forme d'énergie qui est


utilisée dans les systèmes hydrauliques industriels et mobiles.
Domaines d'application de l'hydraulique:

Machine -outil : presses à découper, presses à emboutir,


commande d'avance et de transmission de mouvements, ...

Engins de travaux public : pelleteuse, niveleuse, bulldozer,


chargeuse,…

Machines agricoles : benne basculante, tracteur,


moissonneuse-batteuse,…

Manutention : chariot élévateur, monte-charge, …

Les avantages des systèmes hydrauliques:


Les systèmes hydrauliques offrent de nombreux avantages et
permettent en particulier:
La transmission de forces et de couples élevés
Une grande souplesse d'utilisation
Une très bonne régulation de la vitesse des actionneurs du
fait de l'incompressibilité du fluide
La possibilité de démarrer les installations en charge
Une grande durée de vie des composants, du fait de la
présence de l'huile
Les inconvénients des systèmes hydrauliques:
Les systèmes hydrauliques engendrent aussi des inconvénients
Risques d'accident dus à la présence de pressions élevées
Fuites entraînant une diminution du rendement

Pertes de charge dues à la circulation du fluide dans les

tuyauteries

Risques d'incendie, l'huile est particulièrement inflammable

Technologie coûteuse (composants chers, maintenance

préventive régulière).
1/ La force

2/ La pression

3) Le mouvement

4/ Le débit

5/ Le travail

6/ La puissance

7/ Le couple
1/ LA FORCE
On appelle « FORCE » toute action extérieure qui tend à
modifier l’état d’un corps. Elle s’exprime en « NEWTON »
Symbole :
N : 1 Newton = 0,102 Kgp et 1 daN = 1,02 Kgp
Une force est définie par son sens, son intensité, son point
d’application et sa droite d’action. La présentation d’une force
peut être concrétisée graphiquement.
F
Exemple :
Force de 30 daN
2/ LA PRESSION
a) Le principe de Pascal
La pression en hydrostatique est créée par la résistance du
liquide à la compression
L’appareil qui permet de mesurer une pression est le
manomètre. Lorsque le fluide est au repos, la pression est
identique en tous points du système. Il s’agit du Principe de
Pascal.

La pression en tout point d’un liquide au repos est la même


dans toutes les directions, et la pression exercée sur un
liquide enfermé se transmet intégralement dans toutes les
directions, en agissant avec une force égale sur des surfaces
égales.
b) La pression et la charge
La pression dépend de la charge exercée

AA B

Poids P 30
En A Pression =   0.3 bar
Section S 100
Poids P 100
En B Pression =   1 bar
Section S 100
c) La pression et la surface
La pression dépend de la surface

B
A

Poids P1 100
En A Pression =   1 bar
Section S1 100

Poids P2 100
En B Pression =   2 bar
Section S2 50
d) Équilibre d’un système hydraulique
En fonction du principe de Pascal, la pression est la même
dans tout le système
P1 = P2

F1 30
P1    0.6 bar
S1 50

P1 = P 2 = 0.6 bar
Pour que le système soit en équilibre, il faut que la condition
suivante soit remplie :


P1 P2  F1
 F2
F2 = P1 x S2 = 0.6 x 25 = 15 daN
S1 S 2
F1 = 30daN F2 = ?

S1= 50cm2 S2 = 25cm2

Conclusion :
A pressions égales les forces sont directement
proportionnelles à la section.
En fonction du Principe de Pascal, la pression est égale dans
l’ensemble du circuit et elle aura pour valeur :
P 1  F1  F 2  30  15  0.6bar
S1 S2 50 25

La démonstration ci-dessus fait apparaître l’analogie qui existe


entre la force et la pression.
P  F F  P  S
S

FORCE PRESSION
P: Pression en bar
F: Force en daN
S: Section en cm2
3) LE MOUVEMENT

1
a/ Déplacement
En agissant avec une force F1 sur le vérin x1 le fluide est
chassé vers le vérin x2 par canal C. Cette action provoque la
descente du vérin x1 et la montée du vérin x2. La totalité du
volume refoulé par x1 est transférée dans le vérin x2.
En considérant que la course e1 parcourue par le vérin x1 est
par exemple 8 cm nous pouvons écrire :
S1 x e1 = S2 x e2 20 x 8
e2   4 cm
40
20 x 8 = 40 x e2 
Conclusion :
Les déplacements s’effectuent dans le rapport inverse des
sections.
b/ Vitesse
Considérons la formule fondamentale en cinématique
e=vt  v e
t
v = vitesse en m/s
e = espace parcouru en m
t = temps pour parcourir l’espace e en seconde
Dans le schéma de principe ci-dessus les valeurs e1 et e2
correspondent à l’espace parcouru. En considérant par
exemple que la course e1 s’effectue en 1 seconde nous
pouvons écrire: e1 0.08
v   0.08 m/s
t 1
Pour le vérin x2 la vitesse sera :

e2 0.04
v   0.04 m/s
t 1

Ou 0.04 x 60 = 2.4 m/ mn
Conclusion:
Pour un débit donnée la vitesse est autant plus grande que la
section est petite
Q
Vitesse  Section
4/ DÉBIT
Prenons l’exemple ci-dessus.Nous avons dit que la course e1
du vérin x1 devrait s’effectuer en 1 seconde, le volume déplacé
sur cette course sera
Surface de base x hauteur = S1 x e1
20 cm2 x 8 cm = 160 cm3 = 0.160L
Ce volume est absorbé en 1 sec, soit pour 1 mn
 0 160
. l x 60 sec 
Q' 9.6 l/mn
Conclusion :

Volume Section x course S xe


Q'   
Temps Temps t

Or au chapitre vitesse nous avons

course
v = v= e
t t

Donc Q = S xV

avec Q en l/mn S en cm² V en m/mn


5/ LE TRAVAIL
En mécanique, une force travaille lorsqu’elle déplace son
point d’application. Le travail d’une force constante en
direction, sens et en grandeur, dont le point d’application se
déplace d’une longueur L sur sa propre direction, a pour
valeur :

W = Travail en Newton ; F = Force en Newton et l = Longueur en mètre


mètre ou Joule
Appliquer à un vérin, le travail devient :

F = 20000 N L = 0.5m
W = F x L = 20000 x 0.5 = 10000 N/m
6/ LA PUISSANCE
a/ Mécanique:
Le travail effectué par une force par unité de temps s’appelle
puissance, soit :

P  Travail  W mais W=Fxl


Temps t

F xL L espace
Donc P  Dans laquelle  temps  vitesse
t t

Pour finir P=FxV


P en joule/s 1 ch = 736Watt
V en m/s 1 J/s = 1 Watt
F en N 1 ch = 75 Kg/m/ sec
e = Espace en mètre V = Vitesse en m/s
p = Pression en bar t = Temps en seconde
Donc la formule hydraulique l’expression:

S x e  Volume 
Q
t temps

Pour finir, la puissance hydraulique sera :

P = px Q
7/ LE COUPLE
a/ Mécanique
Un couple est un système de deux forces égales parallèles et
de sens contraire appliquées à un même corps solide.
On appelle moment d’un couple la distance « d » des droites
d’action des forces de ce couple par le produit de leur
intensité F.

M = Moment en N.m
F = force en newton
D = bras de levier en mètre
Application :
b/ Puissance d’un couple
Nous avons appris que la puissance est le produit de l’effort
par la vitesse dans un mouvement rotatif, l’effort est
représentée par le couple et le déplacement par la vitesse
angulaire de la source de puissance.
En utilisant le système des mécaniciens :
P= Mx

P = Puissance en Kgm / sec


M = Couple en mKg
 = Vitesse angulaire
V = Vitesse en tr/mn
CIRCUIT HYDRAULIQUE
Un système hydraulique est un ensemble permettant de
produire une énergie hydraulique à partir d'électricité ou d'un
combustible. Ce système, relativement simple dans le principe,
demande l'addition de nombreux composants afin de le rendre
fonctionnel tout en répondant aux normes d'environnement et
de sécurité imposées.

L'exemple ci-dessous représente un système hydraulique


classique. Vous pouvez décomposer ses différentes parties en
vous déplaçant sur chaque entité qui le constitue.
Les circuits hydrauliques ont généralement la structure
suivante :

Un récepteur (vérin,moteur )

Un appareil de distribution

Un groupe de puissance
Centrale hydraulique

Il se compose :
d’un réservoir;
d’une pompe entraînée par un moteur;,
d’une crépine;
d’un système de filtration sur l’aspiration et/ou sur le retour;
d’un thermométre ; manométre et un indicateur de niveau.
La centrale hydraulique (ou groupe hydraulique, ou encore
groupe de puissance) constitue l'ensemble de départ de tout
système hydraulique. Comme une centrale électrique qui
fournit l'électricité, le groupe hydraulique fournit le fluide
sous pression à l'utilisation.
Une centrale hydraulique est constituée principalement d'un
réservoir, d'un filtre, d'une soupape de sécurité, et bien sûr
d'une pompe entraînée par un moteur (électrique, thermique ou
Diesel).

L'objectif de cette partie est de décrire le principe de


fonctionnement de chaque composant sus-cité et de faire
visualiser l'animation du principe de fonctionnement de
chaque composant.
LE FLUIDE HYDRAULIQUE

Dans un mécanisme, le fluide hydraulique transmet l'énergie


hydraulique. De ce fait, il doit être incompressible et rester
homogène. En circulant dans toute l'installation, il possède un rôle
très important de lubrificateur des parties mobiles à l'intérieur des
composants (distributeurs, vérins...).
Une huile hydraulique se choisi en respectant certains critères
comme :
la pression de fonctionnement,
la température d’utilisation,
les conditions extérieures,
les conditions de fonctionnement.
La longévité d'un système hydraulique dépend du choix de l’huile.
Caractéristiques
- Viscosité cinématique () : on peut définir la viscosité
comme étant la résistance qu’opposent les modules de ce
fluide à une force qui tend à les déplacer.
- Viscosité dynamique () : elle est égale au produit de la
viscosité cinématique par la masse volumique du fluide.
- Indice de viscosité : il indique la variation de viscosité en
fonction du paramètre température.

Plus l’indice est élevé moins la viscosité varie avec la


température.
Qu’est-ce que la viscosité et pourquoi s’en préoccuper ?

La viscosité se définit comme étant la résistance à


l’écoulement. Plus un fluide s’écoule difficilement par un
orifice à une température donnée, plus sa viscosité est élevée.
La mesure de viscosité la plus utilisée en hydraulique est le
centistoke (Cst) ; un nombre élevé représentant une huile plus
visqueuse. Il est essentiel de choisir une huile ayant une huile
de viscosité adéquate, en fonction de la pompe et de la
température d’opération.

Une viscosité trop basse amène plusieurs problèmes dont une


mauvaise lubrification. Il est essentiel que l’huile soit assez
visqueuse pour garder un film lubrifiant entre les pièces, afin
d’éviter le frottement et l’usure excessive. Le fonctionnement
du système risque aussi d’être plus lent à cause de
l’augmentation des fuites internes au niveau de la pompe et
des autres composantes. La combinaison des fuites internes et
du frottement va provoquer une augmentation de la
température de l’huile et sa dégradation.
Si la viscosité est trop élevée, le résultat ne sera guère plus
reluisant. L’huile va résister davantage à son écoulement, ce
qui va provoquer un gaspillage d’énergie pour pouvoir la faire
circuler dans les canalisations. La pompe est une composante
qui est aussi très sensible à une viscosité trop élevée,
Surtout lors d’un démarrage à froid. Elle risque de se détruire
assez rapidement par un phénomène de cavitation causé par
une huile trop épaisse à l’aspiration. Finalement, le temps de
réponse et la vitesse des actuateurs risquent de se dégrader.
Classification
Les huiles utilisées dans un circuit hydraulique sont classées en
deux groupes :
Les huiles minérales,
Les huiles difficilement inflammables.
Pour fonctionner dans de bonnes conditions, une pompe
hydraulique doit être associée à une huile de viscosité contenue
dans une plage de 12 à 100 cSt (bande recommandée).
L’huile retenue est l’ISO VG 68 (viscosité cinématique de
68 cSt à 40°C). En basse température (5°C), elle permet le
démarrage de l’installation car sa viscosité est de 60 cSt.
La viscosité minimale d’une huile permettant d’assurer les
performances d’une pompe est de 10 cSt.
COMPOSANTS D’UNE INSTALLATION
• Réservoir HYDRAULIQUE
• Les filtres
• Les pompes
• Manométres
• Les accumulateurs
• Les raccordements
• Les actionneurs (vérins + moteurs)
• Les différentes commandes
• Les distributeurs
Clapets anti-retour
Les limiteurs de pression
Les régulateurs de débit
• Les réducteurs de pression
• Les limiteurs de débit
Les étrangleurs