Vous êtes sur la page 1sur 2

Le Parfum

«Le Parfum, histoire d'un meurtrier» est un film allemand réalisé en


2006 par Tom Tykwer et inspiré du roman de Patrick Süskind, Le
Parfum, publié en 1985.

Jean-Baptiste Grenouille naît en 1744, à un marché à poissons de


Paris. Sa seule naissance est la causa de la meurt de sa mère, et il
devient un orphelin. Dès ses premières heures, il connaît un destin
aussi fascinant qu'effrayant. Enfant solitaire, malade, il devient un
jeune homme à part grâce à un don unique : son odorat. Grenouille
n'a pas d'autre passion que celle des odeurs, et chaque seconde de
sa vie est guidée par ce sens surdéveloppé.

Survivant misérablement, il parvient à se faire embaucher comme


apprenti chez les maîtres parfumeurs de la capitale. Finalement, il
réussit à convaincre un maître parfumeur, Mr Giuseppe Baldini de le
prendre comme apprenti. Baldini lui apprend comment distiller les
senteurs des fruits et fleurs afin de créer des parfums. Il découvre
alors les techniques et les secrets de la fabrication des parfums. Son
don lui permet de composer quelques chefs-d'oeuvre olfactifs, mais
son but ultime devient rapidement la mise au point de la fragrance
idéale, celle qui lui permettrait de séduire instantanément tous ceux
qui croiseraient son sillage. Jean-Baptiste veut apprendre comment
capturer toutes les odeurs, afin de mettre au point la fragrance
idéale ; pour ça faire, il décide de devenir l’un des meilleurs
parfumiers de l’histoire. Mr Baldini lui conseille d’aller à Grasse, où les
meilleures fragrances sont faites, et Grenouille part, de Paris à
Grasse, dans un voyage pendant lequel il se rend compte qu’il n’est
pas comme les autres. Il n’a pas d’odeur corporelle.

Finalement, Grenouille arrive en Grasse. C’est dans cette ville que


Jean-Baptiste va continuer son apprentissage, mais c’est aussi là qu’il
va trouver les ingrédients uniques et essentiels pour son
extraordinaire parfum, « l’odeur des jeunes filles ». Pour ce faire, il a
besoin de treize essences, qui viendront des corps des treize vierges
les plus belles de la ville. Il commence donc une folie d’assassinats. Il
tue la fille, puis distille son odeur et abandonne son corps. Pour la
dernière essence de son parfum, la meilleure goutte, la goutte
définitive, Jean-Baptiste choisit Laura, la fille de Richis, un homme
très riche. Le père de Laura se rend compte du danger et s’enfuit
avec sa fille. Pourtant, Grenouille leur suivit et leur trouve dans un
petit hôtel. Le matin suivant, Richis trouve le corps de sa fille dans le
lit.

Richis lance donc une quête, et les soldats capturent Grenouille


moment après il ait finit son parfum magistral. Le jour de son
exécution, Jean-Baptiste applique une goutte de son parfum, et le
bourreau et tous ceux qui sont arrivés pour être témoin de l’exécution
sont émous par la beauté du parfum. Ils déclarent Jean-Baptiste
innocent avant de commencer une folle orgie.

Grenouille échappe son destin, et il a assez de parfum pour contrôler


le monde, mais il se rend compte qu’il ne sera jamais aimé, ou qu’il
jamais aimera comme une personne normale. Il revient au marché à
poissons de Paris où il fût né, et vide tout la bouteille de parfum sur
soi-même. Surpassés par l’essence, la foule le dévore.

Opinion personnelle :

Le livre et le film, tous les deux, sont des œuvres magnifiques, bien
que comme d’habitude le livre soit beaucoup mieux.

Le film, à mon avis, a réussi à transmettre ce qui était le plus grand


défi de matérialiser le livre sur le grand écran : les odeurs. A travers
d’une richesse visuelle extraordinaire, on presque réussit à sentir ce
que le personnage est en train de sentir. On devrait mentionner aussi
le travail de photographie et coutumes, qui a été magnifique.