TR IS

,
QUESTIONS A. ..
Olivier lhl

Professeur
de scleftr'e oolitique

«C'est le Grenoblois Joseph Rey qui
a inventé le socialisme en France >>
... L'esprit de résistance préexistait-il à la guerre ?

«Oui, et il est même constitutif de l'identité grenobloise 1 Il
faut bien comprendre que le Parlement du Dauphrné - le
troisième de France - est à l'origine, par son rndependance,
de la Journées des Tuiles, puis de l'assemblée de Vizille de
1788, qui déclenchera la Révolution françarse, avec des
personnalités considérables, comme Barnave, Mounier,
Condillac. En perdant son indépendance politique en 1349,
le Dauphiné a peut-être acquis une liberté d'espnt qur
résulte de la conjonction de plusieurs facteurs. Nous sommes dans une petite ville. où les élites militarres. juridiques et
économiques se côtoient donc d'autant plus facilement. Et
jusqu'en 1860 avec l'annexion des Savoie, on est aux
marches - à tous les sens du terme - de la France ...

1

... Mals de 1789 à 1940 ?
«Eh bren non seulement cela va continuer, mars cela va
croître et embellir, prospérer au XIX• siècle, avec l'esprit
mutualiste Joseph Branler, Frédéric Taulier, qu sera narre
de Grenoble en 1848, et Joseph Rey lanceront le mouvement mutualiste. On Ignore trop souvent que Joseph Rey est
même l'inventeur du socralisme en France. Il y a dans cette
ville une espèce d'effervescence qui voit la creatron des
premières loges maçonniques Grenoble va devenir une
ville sociale qui expérimente. S1endhal et consorts vont
puiser dans ce fonds, y compns en fantasmant. bren evidemment. tl faut absolument relire le texte de Pierre Avril "Un
mag1strat soc•a ISte sous Louis-Phihpoe Joseph Rey. de
Grenobie· Nous sommes dans une région trans frontalière et
Rey est er> contact avec les Ideologues de Destutt de Tracy,
des societes secretes et des mouvements insurrectionnels.
Frédéric Taulier aura son irnportance dans le "Pnntemps
des peuples" en 1848 et Joseph Brenier voudra organiser le
travail avec une meilleure lutte contre le nsque. en favonsant
un accès à un savoir technique avec les salles d'apprentissage fu v bten voir ou'emre ces hommes et les gre· des
f1gures de la Resrstance 11n y a que deux generatiOns 1C'est
tres peu ... Et PUIS, les conf':s re 19 eux vont partiCiper de
cetle 1den~.é a oine ou du Garo a lausanne, le conflrt est
auss1 une rencontre, quelque chose QUI finit par her... ..
... Qu'ea restera-t-Il demain ?
· C est ben là la grande questron ... Mars cet esprit a perdurç s'est épanour avec les premières manifestat ons en
France métropo ::ame contre la guerre dAigérie a .:.rt:ation
du Plannmg lam al. le colloque de 1970avec Hubert Dubedout. P erre Mendès France et Michel Rocard su· une
nouvelle organrsatton du territorre, avec René Rizzardo pour
les quesllons culturelles. Et puis, il y a eu 60000manifestants- pour une v111e de 150000habitants, il s'agil d'un raho
tout à fait exceptionnel. . . - lors de la qualification de JeanMarie Le Pen au second tour de la présidentielle de 2002,
sans oublter enfin. pour la premi.ère fois dans une ville de
cette taille en France, l'élection d'Eric Piolle et de sa nouvelle
majorité. un phénomène insuffisamment débattu, à mon
sens. au niveau natronal. La surdétermination scientifique et
technique de Grenoble ne saurait gommer sa capacité
d'innovation sociale. Tout n'y est pas que salles blanches et
microprocesseurs ... En revanche, dans une grande région
Rhône-Alpes/Auvergne, quel est l'avenir du sillon alpin ?
Comment vont se redessrner les rapports entre Grenoble et
Lyon ? Comment Grenoble peut-elle retrouver sa place et
son identité transfrontalière ? Il y a là un vrai défi économique, culturel et politique."
Propos recueillis par Philippe GONNET


Sign up to vote on this title
UsefulNot useful