Vous êtes sur la page 1sur 2

l'imam Ach-Chaybâni ( )

Son nom et sa généalogie

Abou Abdillah Mouhammad Ibn Al-Hasan Ach-Chaybânî.

Il était le fils de la tante maternelle d'al-Farrâ, le célèbre grammairien.

Son père

Son père fut un soldat du pays de Châm.

Sa naissance (132 H)

Il est né en 132 H dans la ville de Wâsit.

Ses études chez Abou Hanîfa (148 H à 150 H)

Il fut le disciple d'Abou Hanîfa pendant une courte période, puis poursuivit ses études auprès
de Abou Yoûssouf.

Il apprit aussi la science auprès d'Al-Awzâ'î et Ath-Thawrî. Il voyagea à Médine et apprit de


Mâlik, le Fiqh du Hadîth et de la Narration. Il a rapporté des hadith d'auprès de Malik Ibn
Anas et de abou hanîfa. Il est resté trois ans chez l'imâm Mâlik et a pris de lui 700 hadiths.

Ses élèves

Ach-Chafi'î a pris beaucoup de hadiths de lui.

Ibrâhîm al-Harbî dit: "Je demandais à l'Imâm Ahmad, d'où tiens-tu des données aussi
précises"?
Il répondit: "Je les tiens des écrits de Muhammad Ibn al-Hassân".

Son poste de Juge

Il fût nommé juge par le Calife ar-Rachid.

Ses livres

Les livres de Muhammad Ibn Al-Hasan Ach-Chaybânî ne sont pas parvenus entièrement.

Certains de ses livres comme Al-Mabsût, Az-Ziyâdât, Al-Jâmi' As-Saghîr, Al-Jâmi' Al-Kabîr
sont qualifiés par les savants "Kutub Dhâhir Ar-Riwâyah", en ce sens qu'ils ont été rapportés
par des hommes de confiance et fiables parmi ses élèves ; ils lui sont attribués donc par une
large base de transmission.

Abou Al-Fadl Al-Marûzî, célèbre sous le nom Al-Hâkim Ach-Chahîd (m. 344 A.H. soit 955
E.C.), a réuni ces livres (Kutub Dhâhir Ar-Riwâyah), après omission des répétitions, dans un
ouvrage intitulé Al-Kâfî qui fut commenté et expliqué par Shams Al-A'immah As-Sarkhasî
(m. 489 A.H. soit 1090 E.C.) dans Al-Mabsût (l'Etendu).

Al-Mabsût, ouvrage encyclopédique imprimé en trente volumes, est compté parmi les livres
les plus importants de l'école hanafite, réunissant les paroles des Imâms de cette école, les
fondements liés aux questions juridiques, les preuves employées et la nature de l'analogie.

Sa mort (189 H; 57 ans)

Il est décédé en 187 H. dans la ville de Ray

wa Allahou a'lem