Vous êtes sur la page 1sur 60

1

Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

INTRODUCTION

Dans le cadre des travaux pratiques du cours des Ponts spéciaux et viaducs, il nous a été
demandé de déterminer pour les actions (poids propre, foule, train de charge, les combinaisons
pertinentes) :
− Les lignes et/ou surfaces d’influence des éléments de réduction:
→ Moment fléchissant M,
→ Moment de torsion C,
→ Effort tranchant T ;

− Les lignes et/ou surfaces d’influence des déformations etles valeurs de :


→ Flèche ou déplacement vertical V,
→ Rotation de flexion𝛚,
→ Rotation de torsion 𝛗 ;

− Les sollicitations et déformations maximales et minimales,


d’un pont biais dont les dimensions sont données dans la suite de ce travail.

Signalons aussi que, pour une bonne présentation, le travail est complété par les tableaux des
lignes et surfaces de lignes d’influence des efforts ainsi que des déformations, sur fichiers Excel, qui
en outre faciliteront au lecteur la compréhension et l’interprétation des résultats.
Ces tableaux sont donnés dans le CD ROM accompagnant ce travail.

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
2
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

1. PRESENTATION DES DONNEES


Il s’agit d’un pont biais dont la section en béton armé est reprise sur la figure 1.1 suivante
(dimensions en cm)

Figure 1 : Section du pont biais en caisson

Données géométriques :

− Nombre de travées :1
− Longueur développée : 42m
− Angle biais : =45°
− Section en béton armé : =25 kN/m3
− Nombre de voies : 2 voies de 3,5 m et 2 trottoirs de 1,5 m

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
3
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

2. CARACTERISTIQUES GEOMETRIQUES ET MECANIQUES DE LA SECTION

150 50 300

?
15

25
20

20
1
4
5

235
2
260

20

6
7

25
20

Figure 2 : Décomposition de la section en 7 sections géométriques élémentaires en vue de faciliter le


calcul des caractéristiques géométriques.

Calcul des caractéristiques géométriques de la section

Pour déterminer les caractéristiques géométriques et en raison de la symétrie de la section du


pont, nous avons décomposé cette dernière en figures élémentaires (voir figure 1.2)

Ce qui nous a permis d’établir le tableau 1.1 où :


−  désigne l’axe horizontal qui coïncide avec la fibre supérieure de la section,
− N° désigne le numéro attribué à chaque figure élémentaire (voir figure 1.2),
− b et h les dimensions en [m] (largeur et hauteuroulargeur et longueur) de chaque figure
élémentaire
− A : l’aire de chaque figure élémentaire
− ZG : la position du centre de gravité de chaque figure élémentaire

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
4
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

− S : le moment statique, par rapport à , de chaque figure élémentaire


− IG : le moment d’inertie de chaque figure élémentaire par rapport à l’axe passant par son propre
centre de gravité
− I : le moment d’inertie, par rapport à , de chaque figure élémentaire
− ICG=I : le moment d’inertie de la section totale par rapport à l’axe passant par son centre de
gravité.
S∆ = A*Z∆
Section Dimensions (mm) Aire (mm2) Z∆ (mm) (mm3) IG (mm4) Z'∆ (mm) I∆ = IG+A*Z∆2 (mm4)
Base 1500
1 rectangulaire 450000 75 33750000 843750000 100 3375000000
Hauteur 150
Base 500
2 rectangulaire 2600000 1300 3380000000 1,46467E+12 1733,33333 5,85867E+12
Hauteur 2600
Base 3000
3 rectangulaire 1500000 125 187500000 7812500000 166,666667 31250000000
Hauteur 250
Base 1500
4 Triangulaire 150000 183,333333 27500000 83333333,33 183,333333 5125000000
Hauteur 100
Base 200
5 Triangulaire 40000 316,666667 12666666,67 88888888,89 316,666667 4100000000
Hauteur 200
Base 200
6 Triangulaire 40000 2283,33333 91333333,33 88888888,89 2283,33333 2,08633E+11
Hauteur 200
Base 3000
7 Rectangulaire 1500000 2475 3712500000 7812500000 2475 9,19625E+12
Hauteur 250

∑ 6280000 7445250000 1,4814E+12 1,53074E+13

∑𝑺
La position du centre de gravité CG ZcG = ∑ 𝑨∆ = 1186 mm
𝒊

Moment d'Inertie par rapport au CG ICG = 𝑰∆ −A*𝒁𝟐𝒄𝑮 6,48068860 m4

Tableau1 :Résultats du calcul des caractéristiques géométriques de la section transversale

Caractéristiques mécaniques

− E = 30 kN/mm², Module de flexion du béton armé considéré ;


− Calculer la rigidité flexionnelle EI, et partant de la rigidité torsionnelle GK de la relation suivante :
E I
k
GK
E
Oùle module de glissement G 
2  1   
Tél. : (+243)897474512 / 995209450
E-mail : christwamp@yahoo.fr
5
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

4  b m2  h m2
le module de compressibilité K 
h b
2 m  2 m
t1 t2

2  2350 2  6500 2
K  15200366.45  10 6 mm 4
2350 6500

250 250
les dimensions bm et hm sont déterminées à partir de la section moyenne du pont (voir figure 2.2 ci-
dessous)

Figure 3 : Section moyenne pour le calcul de K

2  1     I
k devient alors k  (2.4) dépendant du coefficient de poisson 
K

A l’ELU=0 k= 0.852


A l’ELS=0.2 k = 1.02
En tous les cas, il est proche de la valeur recommandée que nous utiliserons dans les calculs pour
notre avant-projet : k=1.

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
6
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

3. DETERMINATION DES CHARGES APPLIQUEES


Se référant à la norme Belge NBN B 03-101relative aux actions sur les constructions et
ouvrages d’art routiers et à d’autres littératures, nous avons :

3.1 ACTIONS PERMANENTES

3.1.1. Poids propre


a) Béton armé
- Poids spécifique: 25kg/ m3, soit 25 kN/m3
- Section : 6.28 m²
kN
- Poids propre concentré = 25 [m3] × 54[m] × 6.28[m2 ] = 8478 kN
kN
- Poids propre linéairement réparti = 25 [m3] × 6,28[m2 ] = 157 kN/m, ce qui correspond
kN
157[ ]
m
à une charge fictive uniformément répartie sur la surface du Pont de = 15,7 kN/m²
10[m]

b) Chape d’étanchéité
- Poids propre : 20 kN/m² par cm =0,2 kN/m²par cm d’épaisseur,
- Epaisseur : 4 cm = 0.04 m

Soit 0,8 kN/m² pour 4 cm d’épaisseur, nous avons


kN
- Poids propre concentré = 0,8 m2 × 54[m] × 10[m] = 432 kN

c) Couche de roulement (revêtement)

- Poids spécifique du béton hydrocarboné : 23 kN/m3


- Epaisseur minimale : 0,04 m

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
7
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

kN 3,50 kN
- Poids propre= 23 [m3] × [2 × (0,04 + 0,1535) × ] [m2 ] = 15,57675 [ m ]
2
kN
- Poids propre concentré= 15,57675 [ m ] × 54[m] = 841,1445 [kN]

d) Pierre de taille
- Poids spécifique : 27 kN/m3
kN kN
- Poids propre = 27 [m3] × [0,15 × 0,15][m2 ] = 0,6075 [ m ]
kN
- Poids propre concentré= 2 × 0,6075 [ m ] × 54[m] = 65,61 [kN]

e) Corniches
- Poidspropre : 2,3 kN/1,25 m = 1,84kN/m
kN
- Poids propre concentré= 2 × 1,84 [ m ] × 54[m] = 198,72 [kN]

f) Garde-corps
- Poidspropre : 0,3 kN/m
kN
= 2 × 0,3 [ ] × 54[m] = 32,4 [kN]
m

g) Dallettes(en Béton non armé)


- Poids spécifique : 22 kN/m3
- Epaisseur : 0.04 m
- Poids propre linéairement réparti
kN
= 22 [ ] × 0,04 × (1,5 + 0,05 − 0,28 − 0,15)[m2 ]
m3
kN
= 22 [ ] × 0,04 × 1,12[m2 ] = 0,9856 [ kN/m]
m3
kN
- Poids propre répartisur la surface= 22 [m3] × 0,04 = 0,88 [ kN/m²]
kN
- Poids propre concentré = 0,9856 [ m ] × 54[m] × 2 = 106,4448 [kN]

h) Mortier
- Poids spécifique : 18 kN/m3
- Epaisseur : 1 cm = 0.01m
kN
- Poids propre réparti sur la surface= 18 [m3] × 0,01 = 0,18 [ kN/m²]

- Poids propre linéairement réparti


kN
= 18 [ ] × 0,01 × 1,12[m2 ] = 0,2016 [ kN/m]
m3

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
8
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

kN
- Poids propre concentré = 0,2016 [ m ] × 54[m] × 2 = 21,7728 [kN]

i) Sable
- Poids spécifique : 17 kN/m3
- Epaisseur : 10 cm = 0,10m
kN
- Poids propre réparti sur la surface : = 17 [m3] × 0,10 = 1,7 [ kN/m²]
kN
- Poids propre linéairement répartie = 17 [m3] × 0,10 × 1,12[m2 ] = 1,904 [ kN/m]
kN
- Poids propre concentré = 1,904 [ m ] × 54[m] × 2 = 205,632 [kN]

j) Correction du profil

- LanormeBelgerecommande500 N/m², soit 0.5 kN/m²


kN
- Poids propre linéairement répartie = 0,500 [m²] × 10[m] = 5 [kN/m]
kN
- Poids propre concentré = 0,500 [m²] × 54[m] × 10[m] = 270 [kN]

3.1.2. Inventaire des actions permanentes :

Eléments de Poids propre [kN]

Béton armé (Section transversale) 8478

Chape d'étanchéité 4 cm d’ép. 432

Couche de roulement 841,1445

Pierre de taille 65,61

Corniches 198,72

Garde - corps 32,4

Dallettes 106,4448

Mortier 21,7728

Sable 205,632

Correction du profil 270

Total 10651,7241

Tableau2 : Bilan des actions permanentes

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
9
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

3.2 ACTIONS VARIABLES


Nous ne prendrons en compte que les charges mobiles répartie et concentrée (cfr NBN B 03-
101 cas de charge I).

3.2.1 Charge mobile répartie q


Une charge de 3,5 kN/m² avec un coefficient d’impact de =1.

3.2.2 Surcharge (la foule sur le trottoir)


Le trottoir est calculé pour une charge uniformément répartie, indéfinie et indéfiniment
divisible de 5kN/m²avec un coefficient d’impact de =1.

3.2.3 Charge mobile concentrée Q


Une charge de 300 kN repartie sur deux essieux espacés de 1,50 m et comptantchacun deux
pneus distants de 1,90 m ; donc une charge concentrée de 75 kN par pneu.

3.3 CALCUL DU COEFFICIENT DYNAMIQUE𝝋𝒅𝒚𝒏.

Le coefficient dynamique 𝜑𝑑𝑦𝑛. est donne par :

0,4 0,6 0,4 0,6


𝜑𝑑𝑦𝑛. = 1 + + 4P = 1+ + 4×10651,7241 ≃ 1,042
1 + 0,2L 1 + 1 + 0,2 × 54 1 +
Q 600

𝝋𝑑𝑦𝑛. ≃ 𝟏, 𝟎𝟒𝟐 , avec :

L=54 m: la portée de l’élément considéré (une travée) ;

P=10651,7241[kN] : la somme des charges permanentes appliquées sur l’élément ;

Q=600 [kN]: la somme des charges mobiles concernées appliquées sur l’élément.

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
10
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

4. LIGNES ETSURFACES D’INFLUENCE DES ELEMENTS DE REDUCTION

4.1 LIGNES ET SURFACES D’INFLUENCE DE MOMENT FLECHISSANT

4.1.1 Lignes d’influence de Moment Fléchissant M

Le moment de flexion dans une section quelconque x pour un pont biais isostatique :
𝑀(𝑥) = 𝜇(𝑥) − 𝜌0 𝑐𝑜𝑠𝛼 + R 0 x
𝜇(𝑥)est le moment fléchissant d’une poutre droite isostatique de même longueur.

Le moment fléchissant dans cette poutre droite isostatique dans une section quelconque x vaut :
𝑃(𝐿 − 𝑎) 𝑥 𝑎
𝜇(𝑥) = 𝑥 𝑝𝑜𝑢𝑟 0 ≤ 𝜁 = ≤𝜆=
𝐿 𝐿 𝐿
𝑃𝑎(𝐿 − 𝑥) 𝑎 𝑥
𝜇(𝑥) = 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝜆 = ≤𝜁= ≤1
𝐿 𝐿 𝐿

D’après les notes de coursdes Ponts spéciaux (Pont biais)𝜌0 𝑒𝑡 R 0 sont donnés par les expressions :

𝑃𝐿(𝐿 − 𝑎)𝑐𝑜𝑠𝛼 𝑃𝑒 2𝑎
𝜌0 = + [1 + (1 − ) 𝑠𝑖𝑛2 𝛼]
2𝑙 2𝑠𝑖𝑛𝛼 𝐿
Pe
R0 =
𝐿 tgα

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
11
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA
𝒙 𝒂
Cas 1 : la section se trouve avant la charge concentrée : 𝟎 ≤ 𝜻 = 𝑳 ≤ 𝝀 = 𝑳

𝜇(𝑥)est donné par l’expression :


(𝐿 − 𝝀)𝑥
𝜇(𝑥) =
𝐿
𝒙 𝒂
D’où pour0 ≤ 𝜁 = 𝑳 ≤ 𝝀 = 𝑳, la ligne d’influence de moment fléchissant est donnée par l’expression :
𝑎 𝑒 𝑥
Avec 𝒌 = 𝟏,= ,𝜺= et 𝜁 = 𝐿 ,
𝐿 𝐿

𝟏 𝟏 𝜺𝒄𝒐𝒔𝜶
𝑳𝒊𝑴 𝜻
= 𝑳 ⟦𝜻(𝟏 − 𝝀) − {𝝀(𝟏 − 𝝀)𝒄𝒐𝒔²𝜶 + [𝟏 + (𝟏 − 𝟐𝝀)𝒔𝒊𝒏𝟐 𝜶 − 𝟐𝜻]}⟧
𝟐 𝒔𝒊𝒏𝜶

𝒂 𝒙
Cas2 : la section se trouve après la charge concentrée : 𝝀 = 𝑳 ≤ 𝜻 = 𝑳 ≤ 𝟏

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
12
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

𝜆(𝑙−𝑥)
𝜇(𝑥)est donné par l’expression :𝜇 (𝑥) =
𝑙
𝒂 𝒙
D’où pour 𝝀 = 𝑳 ≤ 𝜻 = 𝑳 ≤ 𝟏 , la ligne d’influence de moment fléchissant est donnée par

l’expression :
𝑎 𝑒 𝑥
Avec 𝒌 = 𝟏, 𝜆 = ,𝜺= et 𝜁 = 𝐿 ,
𝐿 𝐿

𝟐 𝟏 𝜺𝒄𝒐𝒔𝜶
𝑳𝒊𝑴 𝜻
= 𝑳 ⟦𝝀(𝟏 − 𝜻) − {𝝀(𝟏 − 𝝀)𝒄𝒐𝒔²𝜶 + [−𝟐𝜻 + 𝟏 + (𝟏 − 𝟐𝝀)𝒔𝒊𝒏𝟐 𝜶]}⟧
𝟐 𝒔𝒊𝒏𝜶
Remarque

Il convient de préciser que la travée biaise a été subdivisée en 36 sections distantes de 1,5 m.
Les excentricités de la charge sont : -3,2 m, -2,2 m, -1,3 m, -0,3 m, 0,3 m, 1,3 m, 2,2 m, 3,2 m.
Pour le détail de calcul des lignes d’influence du moment fléchissant, voir le fichier Excel sur CD
ROM accompagnant ce travail.

4.1.2 Surfaces d’influence de Moment Fléchissant M


La surface d’influence de moment fléchissant est donnée par la relation ci-dessous :
𝑠
𝑆𝑖 𝑀(𝑥) = ∫ 𝐿𝑖 𝑀(𝑥) 𝑑𝜆
0

𝒙 𝒂
Cas 1 : la section se trouve avant la charge concentrée : 𝟎 ≤ 𝜻 = 𝑳 ≤ 𝝀 = 𝑳
𝑠
𝑆𝑖 𝑀1 (𝑥) = ∫0 𝐿𝑖 𝑀1 (𝑥) 𝑑𝜆
𝑙 (𝑙 − 𝜆)𝑥
1 (𝑥)
𝜆(𝑙 − 𝜆)𝑐𝑜𝑠𝛼 𝑒 2𝜆 𝑒𝑥
𝑆𝑖 𝑀 =∫ ⟦ −{ + [1 + (1 − ) 𝑠𝑖𝑛2 𝛼]} 𝑐𝑜𝑠𝛼 + ⟧ 𝑑𝜆
𝑥 𝑙 2𝑙 2𝑠𝑖𝑛𝛼 𝑙 𝑙 𝑡𝑔𝛼

La résolution de cette intégrale donne l’expression suivante de 𝑆𝑖 𝑀1 (𝑥) :

𝑥3 𝑐𝑜𝑠 2 𝛼 𝑒𝑠𝑖𝑛2𝛼 𝑒 𝑙 3𝑒 𝑒𝑠𝑖𝑛2𝛼 𝑙 2 𝑐𝑜𝑠 2 𝛼


𝑆𝑖 𝑀1 (𝑥) = (3 − 𝑐𝑜𝑠 2 𝛼) + 𝑥 2 ( − − − 1) + 𝑥 ( + + )−
6𝑙 4 4𝑙 𝑙𝑡𝑔𝛼 2 2𝑡𝑔𝛼 4 12
𝑒𝑙

2𝑡𝑔𝛼

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
13
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA
𝒂 𝒙
Cas 2 : la section se trouve après la charge concentrée : 𝝀 = 𝑳 ≤ 𝜻 = 𝑳 ≤ 𝟏
𝑥
2 (𝑥)
𝑆𝑖 𝑀 = ∫ 𝐿𝑖 𝑀2 (𝑥) 𝑑𝜆
0
𝑥
𝜆(𝑙 − 𝑥) 𝜆(𝑙 − 𝜆)𝑐𝑜𝑠𝛼 𝑒 2𝜆 𝑒𝑥
𝑆𝑖 𝑀2 (𝑥) = ∫ ⟦ −{ + [1 + (1 − ) 𝑠𝑖𝑛2 𝛼]} 𝑐𝑜𝑠𝛼 + ⟧ 𝑑𝜆
0 𝑙 2𝑙 2𝑠𝑖𝑛𝛼 𝑙 𝑙 𝑡𝑔𝛼
La résolution de cette intégrale donne l’expression suivante de 𝑆𝑖 𝑀2 (𝑥) :

2 (𝑥)
𝑥3 2 2
1 𝑐𝑜𝑠 2 𝛼 𝑒𝑠𝑖𝑛2𝛼 𝑒 𝑒 𝑒𝑠𝑖𝑛2𝛼
𝑆𝑖 𝑀 = (𝑐𝑜𝑠 𝛼 − 3) + 𝑥 ( − + + )−𝑥( + )
6𝑙 2 4 4𝑙 𝑙𝑡𝑔𝛼 2𝑡𝑔𝛼 4

La surface d’influence totale de moment fléchissant s’obtient par sommation de 𝑺𝒊 𝑴𝟏 (𝒙)et


𝑺𝒊 𝑴𝟐 (𝒙), d’où :
−𝑥 2 𝑙 𝑒𝑐𝑜𝑠𝛼 𝑙 2 𝑐𝑜𝑠 2 𝛼 𝑒𝑙𝑐𝑜𝑠𝛼
𝑆𝑖 𝑀(𝑥) = 𝑆𝑖 𝑀1 (𝑥) + 𝑆𝑖 𝑀2 (𝑥) = +( + )𝑥 − −
2 2 𝑠𝑖𝑛𝛼 12 2𝑠𝑖𝑛𝛼
𝒂 𝒆 𝒂
Avec𝝀 = ,𝜺= et 𝜻 = 𝑳 , nous obtenons
𝑳 𝑳

𝑳² 𝟏 𝜺𝒄𝒐𝒔𝜶
𝑺𝑴𝜻 = [𝜻(𝟏 − 𝜻) − 𝒄𝒐𝒔²𝜶 − (𝟏 − 𝟐 𝜻 )]
𝟐 𝟔 𝒔𝒊𝒏𝜶

Remarque

Les calculs de surface d’influence de moment fléchissant pour les 36 sections ainsi définies sont
données dans le CD ROM accompagnant ce travail.

4.2 LIGNES ET SURFACES D’INFLUENCE DE MOMENT DE TORSION C

4.2.1 Lignes d’influence de Moment de TorsionC

Le moment de torsion pour un pont biais isostatique est donné par la relation :

𝐶(𝑥) = 𝜌0 𝑠𝑖𝑛𝛼 + 𝑐(𝑥)


𝑥 𝑎
Lorsque la section se trouve avant la charge concentrée𝑐(𝑥) = 0, 𝑝𝑜𝑢𝑟 0 ≤ 𝜁 = 𝐿 ≤ 𝜆 = 𝐿 ≤ 1
𝑎 𝑥
Lorsque la section se trouve après la charge concentrée𝑐(𝑥) = −𝑃𝑒, 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝜆 = 𝐿 ≤ 𝜁 = 𝐿 ≤ 1

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
14
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA
𝒙 𝒂
Cas 1 : la section se trouve avant la charge concentrée : 𝟎 ≤ 𝜻 = 𝑳 ≤ 𝝀 = 𝑳 ≤ 𝟏

La ligne d’influence du moment de torsion est donnée par l’expression :

Avec 𝑘 = 1

𝑳
𝑳𝒊 𝑪𝟏𝜻 = {𝝀(𝟏 − 𝝀)𝒔𝒊𝒏𝟐𝜶 + 𝟐𝜺[𝟏 + (𝟏 − 𝟐𝝀)𝒔𝒊𝒏𝟐 𝜶]}
𝟒

𝒂 𝒙
Cas 2 : la section se trouve après la charge concentrée : 𝟎 ≤ 𝝀 = 𝑳 ≤ 𝜻 = 𝑳 ≤ 𝟏

La ligne d’influence du moment de torsion est donnée par l’expression :

Avec 𝑘 = 1

𝑳
𝑳𝒊 𝑪𝟐𝜻 = {𝝀(𝟏 − 𝝀)𝒔𝒊𝒏𝟐𝜶 − 𝟐𝜺[𝟏 − (𝟏 − 𝟐𝝀)𝒔𝒊𝒏𝟐 𝜶]}
𝟒

Remarque

Il convient de préciser que la travée biaise a été subdivisée en 36 sections distantes de 1,5 m.
Les excentricités de la charge sont : -3,2 m, -2,2 m, -1,3 m, -0,3 m, 0,3 m, 1,3 m, 2,2 m, 3,2 m.
Pour le détail de calcul des lignes d’influence du moment fléchissant, voir le fichier Excel sur CD
ROM accompagnant ce travail.

4.2.2 Surfaces d’influence de Moment de Torsion C

La surface d’influence de moment de torsion est donnée par la relation ci-dessous :


𝑠
𝑆𝑖 𝐶(𝑥) = ∫ 𝐿𝑖 𝐶(𝑥) 𝑑𝜆
0

Selon la position de la charge λ par rapport à la section x, nous dégageons deux cas possibles :

𝒙 𝒂
Cas 1 : la section se trouve avant la charge concentrée : 𝟎 ≤ 𝜻 = 𝑳 ≤ 𝝀 = 𝑳 ≤ 𝟏
𝑙
𝑆𝑖 𝐶 1 (𝑥) = ∫ 𝐿𝑖 𝐶 1 (𝑥) 𝑑𝜆
𝑥

L’expression de 𝐿𝑖 𝐶 1 (𝑥)est donnée dans le paragraphe 4.2.1 et en le substituant dans la formule ci-
dessus, nous obtenons :

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
15
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

𝐿
𝜆(𝐿 − 𝜆)𝑐𝑜𝑠𝛼 𝑒 2𝜆
𝑆𝑖 𝐶 1 (𝑥) = ∫ ⟦{ + [1 + (1 − ) 𝑠𝑖𝑛2 𝛼]} 𝑠𝑖𝑛𝛼⟧ 𝑑𝜆
𝑥 2𝐿 2𝑠𝑖𝑛𝛼 𝐿
La résolution de cette intégrale donne :

𝑠𝑖𝑛 2𝛼 𝐿2 𝑥 2 𝑥 3 𝑒 (𝐿² − 𝑥²)𝑠𝑖𝑛2 𝛼


𝑆𝑖 𝐶 1 (𝑥) = ( − + ) + [(𝐿 − 𝑥) + (𝐿 − 𝑥)𝑠𝑖𝑛2 𝛼 + ]
4 6 2 3𝐿 2 𝐿

𝒂 𝒙
Cas 2 : la section se trouve après la charge concentrée : 𝝀 = 𝑳 ≤ 𝜻 = 𝑳 ≤ 𝟏
𝑥
𝑆𝑖 𝐶 2 (𝑥) = ∫ 𝐿𝑖 𝐶 2 (𝑥) 𝑑𝜆
0

L’expression de 𝐿𝑖 𝐶 2 (𝑥) est donnée dans le paragraphe 4.2.1 et en le substituant dans la formule ci-
dessus, nous obtenons :
𝑥
2 (𝑥)
𝜆(𝐿 − 𝜆)𝑐𝑜𝑠𝛼 𝑒 2𝜆
𝑆𝑖 𝐶 = ∫ ⟦{ + [1 + (1 − ) 𝑠𝑖𝑛2 𝛼]} 𝑠𝑖𝑛𝛼 − 𝑒⟧ 𝑑𝜆
0 2𝐿 2𝑠𝑖𝑛𝛼 𝐿

La résolution de cette intégrale donne :

2 (𝑥)
𝑠𝑖𝑛 2𝛼 𝑥 2 𝑥 3 𝑒 2
𝑥 2 𝑠𝑖𝑛2 𝛼
𝑆𝑖 𝐶 = ( − ) + (𝑥 + 𝑥𝑠𝑖𝑛 𝛼 − )−𝑒𝑥
4 2 3𝐿 2 𝐿

La surface d’influence totale de moment de torsion s’obtient par sommation de 𝑺𝒊 𝑪𝟏 (𝒙)et 𝑺𝒊 𝑪𝟐 (𝒙),
𝑠𝑖𝑛 2𝛼 𝑒 𝑒𝑥
D’où 𝑆𝑖 𝐶 (𝑥) = 𝑆𝑖 𝐶 1 (𝑥) + 𝑆𝑖 𝐶 2 (𝑥) = 𝐿2 ( + − )
24 2𝐿 𝐿2

𝒂 𝒆 𝒂
Avec 𝝀 = ,𝜺= et 𝜻 = 𝑳 , nous obtenons
𝑳 𝑳

𝑳²
𝑺𝑪𝜻 = [𝒔𝒊𝒏𝟐𝜶 + 𝟏𝟐𝜺(𝟏 − 𝟐𝜻)]
𝟐𝟒

Remarque

Les calculs de surface d’influence de moment de torsion pour les 36 sections ainsi définies sont
données dans le CD ROM accompagnant ce travail.

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
16
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

4.3 LIGNES ET SURFACES D’INFLUENCE DE L’EFFORT TRANCHANT T

4.3.1 Lignes d’influence de l’Effort Tranchant T

L’effort tranchant est donné par la relation :


𝑀1 − 𝑀0 𝑃𝑒
𝑇(𝑥) = 𝜏(𝑥) + = 𝜏(𝑥) +
𝐿 𝐿𝑡𝑔𝛼

Cette relation peut se réduire à :


𝑃𝑒
𝑇(𝑥) = 𝜏(𝑥) +
𝐿𝑡𝑔𝛼
, où 𝜏(𝑥)représente l’effort tranchant dans la poutre droite isostatique de même portée L.

L’effort tranchant dans cette poutre droite isostatique dans une section quelconque x vaut :
𝑃(𝐿 − 𝜆) 𝒙 𝒂
𝜏(𝑥) = 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝟎 ≤ 𝜻 = ≤𝝀= ≤𝟏
𝐿 𝑳 𝑳
−𝑃𝜆 𝒂 𝒙
𝜏(𝑥) = 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝟎 ≤ 𝝀 = ≤ 𝜻 = ≤ 𝟏
𝐿 𝑳 𝑳

Deux cas sont également possibles selon la position de la charge λ par rapport à la section x :
𝒙 𝒂
Cas 1 : la section se trouve avant la charge concentrée : 𝟎 ≤ 𝜻 = 𝑳 ≤ 𝝀 = 𝑳 ≤ 𝟏

La ligne d’influence de l’effort tranchant :


𝒄𝒐𝒔𝜶
𝑳𝒊 𝑻𝟏𝜻 = 𝟏 − 𝝀 + 𝜺
𝒔𝒊𝒏𝜶
𝒂 𝒙
Cas 2 : la section se trouve après la charge concentrée : 𝟎 ≤ 𝝀 = 𝑳 ≤ 𝜻 = 𝑳

La ligne d’influence de l’effort tranchant :

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
17
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

𝒄𝒐𝒔𝜶
𝑳𝒊 𝑻𝟐𝜻 = −𝝀 + 𝜺
𝒔𝒊𝒏𝜶

Remarque

Il convient de préciser que la travée biaise a été subdivisée en 36 sections distantes de 1,5 m.
Les excentricités de la charge sont : -3,2 m, -2,2 m, -1,3 m, -0,3 m, 0,3 m, 1,3 m, 2,2 m, 3,2 m.
Pour le détail de calcul des lignes d’influence du moment fléchissant, voir le fichier Excel sur CD
ROM accompagnant ce travail.

4.3.2 Surfaces d’influence de l’effort tranchant

La surface d’influence de l’effort tranchant est donnée par la relation ci-dessous :


𝑠
𝑆𝑖 𝑇(𝑥) = ∫ 𝐿𝑖 𝑇(𝑥) 𝑑𝜆
0

Deux cas sont également possibles :


𝒙 𝒂
Cas 1 : la section se trouve avant la charge concentrée : 𝟎 ≤ 𝜻 = 𝑳 ≤ 𝝀 = 𝑳 ≤ 𝟏
𝐿 𝐿 (𝐿 − 𝜆) 𝑒 𝑐𝑜𝑠𝛼 (𝐿 + 𝑥)
1 (𝑥) 1 (𝑥)
𝑒
𝑆𝑖 𝑇 = ∫ 𝐿𝑖 𝑇 𝑑𝜆 = ∫ ⟦ + ⟧ 𝑑𝜆 = (𝐿 − 𝑥) [1 − + ]
𝑥 𝑥 𝐿 𝐿 𝑠𝑖𝑛𝛼 2𝐿 𝐿 𝑡𝑔𝛼

𝒂 𝒙
Cas 2 : la section se trouve après la charge concentrée : 𝟎 ≤ 𝝀 = 𝑳 ≤ 𝜻 = 𝑳 ≤ 𝟏
𝑥 𝑥
−𝜆 𝑒 𝑐𝑜𝑠𝛼 −𝑥 2 𝑒𝑥
𝑆𝑖 𝑇 2 (𝑥) = ∫ 𝐿𝑖 𝑇 2 (𝑥) 𝑑𝜆 = ∫ ⟦ + ⟧ 𝑑𝜆 = +
0 0 𝐿 𝐿 𝑠𝑖𝑛𝛼 2𝐿 𝐿 𝑡𝑔𝛼

La surface d’influence totale de l’effort tranchant s’obtient par sommation de 𝑺𝒊 𝑻𝟏 (𝒙)et𝑺𝒊 𝑻𝟐 (𝒙).

D’où𝑆𝑖 𝑇(𝑥) = 𝑆𝑖 𝑇 1 (𝑥) + 𝑆𝑖 𝑇 2 (𝑥)

1 𝑒 𝑥
𝑆𝑖 𝑇(𝑥) = 𝐿 ( + − )
2 𝐿 𝑡𝑔𝛼 𝐿
𝒂 𝒆 𝒂
Avec 𝝀 = ,𝜺= et 𝜻 = 𝑳, nous obtenons :
𝑳 𝑳

𝑳 𝒄𝒐𝒔𝜶
𝑺𝒊 𝑻(𝒙) = [𝟏 − 𝟐𝜻 + 𝟐𝜺 ]
𝟐 𝒔𝒊𝒏𝜶

Remarque

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
18
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

Les calculs de surface d’influence de moment de torsion pour les 36 sections ainsi définies sont
données dans le CD ROM accompagnant ce travail.

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
19
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

5. LIGNES ET SURFACES D’INFLUENCE DES DEFORMATION


5.1 LIGNES ET SURFACES DU DEPLACEMENT VERTICAL V (axe OZ)
5.1.1 Lignes d’influence du déplacement verticalV
Le déplacement vertical qui, calculé à partir de l’équation de BRESSE, donné par :
𝑠
𝑀. (𝑥 − 𝜁)
𝑉 = −𝜔0 𝑥 + ∫ 𝑑𝜁
0 𝐸𝐼
𝑙
𝜇(𝜁) 𝜁 𝑀0 𝐿 𝜁 2 𝑀1
𝐿
𝜁 𝜁
𝜔0 = ∫ (1 − ) 𝑑𝜁 + ∫ (1 − ⁄𝐿) + ∫ (1 − ) 𝑑𝜁
0 𝐸𝐼 𝐿 𝐸𝐼 0 𝐸𝐼 0 𝐿 𝐿

L’expression de 𝜔0 peut aussi s’écrire :


𝑃𝜆(𝐿 − 𝜆)(2𝐿 − 𝜆) 𝐿 𝐿
𝜔0 = + 𝑀0 + 𝑀
6𝐸𝐼𝐿 3𝐸𝐼 6𝐸𝐼 1
𝑀0 = −𝜌0 𝑐𝑜𝑠𝛼
𝑃𝑒
𝑀1 = −𝜌0 𝑐𝑜𝑠𝛼 +
𝑡𝑔𝛼
𝑃𝐿(𝐿 − 𝜆)𝑐𝑜𝑠𝛼 𝑃𝑒 2𝜆
𝜌0 = + [1 + (1 − ) 𝑠𝑖𝑛2 𝛼]
2𝐿 2𝑠𝑖𝑛𝛼 𝐿

En développant l’expression deω0 , nousobtenons :

𝑃𝜆(𝐿 − 𝜆)(4𝐿 − 2𝜆 − 3𝐿𝑐𝑜𝑠 2 𝛼) 𝑃𝑒 𝐿 𝑐𝑜𝑠𝛼 2𝜆


𝜔0 = − [1 + 3 (1 − ) 𝑠𝑖𝑛2 𝛼]
12𝐸𝐼𝐿 12𝐸𝐼𝑠𝑖𝑛𝛼 𝐿

𝒙 𝒂
Cas 1 : la section se trouve avant la charge concentrée : 𝟎 ≤ 𝜻 = 𝑳 ≤ 𝝀 = 𝑳 ≤ 𝟏

𝑥
𝑀1 . (𝑥 − 𝜁)
𝑉1 = −𝜔0 𝑥 + ∫ 𝑑𝜁
0 𝐸𝐼

(𝐿 − 𝜆)𝜁 𝜆(𝐿 − 𝜆)𝑐𝑜𝑠𝛼 𝑒 2𝜆 𝑒𝜁


𝑀1 (𝜁) = −{ + [1 + (1 − ) 𝑠𝑖𝑛2 𝛼]} 𝑐𝑜𝑠𝛼 +
𝐿 2𝐿 2𝑠𝑖𝑛𝛼 𝐿 𝐿 𝑡𝑔𝛼

En introduisant les expressions de 𝜔0 et 𝑀1 (𝜁)dans celle de V, nous trouvons après l’intégration :

𝑒 𝐿 𝑐𝑜𝑠𝛼 2𝜆 2
𝜆(𝐿 − 𝜆)(4𝐿 − 2𝜆 − 3𝐿𝑐𝑜𝑠 2 𝛼)
𝐿𝑖 𝑉1 (𝑥) = { [1 + 3 (1 − ) 𝑠𝑖𝑛 𝛼] − }𝑥
12𝐸𝐼𝑠𝑖𝑛𝛼 𝐿 12𝐸𝐼𝐿
𝜆(𝐿 − 𝜆)𝑐𝑜𝑠 2 𝛼 𝑒 𝑐𝑜𝑠𝛼 2𝜆 (𝐿 − 𝜆) 𝑒 𝑐𝑜𝑠𝛼
−{ + [1 + (1 − ) 𝑠𝑖𝑛2 𝛼]} 𝑥 2 + [ + ] 𝑥3
4𝐸𝐼𝐿 4𝐸𝐼𝑠𝑖𝑛𝛼 𝐿 6𝐸𝐼𝐿 6𝐸𝐼𝐿𝑠𝑖𝑛𝛼

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
20
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA
𝑎 𝑒 𝑎
Avec𝑘 = 1,𝜆 = 𝐿 , 𝜀 = 𝐿 et 𝜁 = 𝐿 , nous obtenons :

𝑳𝟑 𝜻 𝒄𝒐𝒔𝜶 𝒄𝒐𝒔𝜶
𝑳𝒊 𝑽𝟏𝜻 = {𝟐𝜻² (𝟏 − 𝝀 + 𝜺 ) − 𝟑𝜻 [𝝀(𝟏 − 𝝀)𝒄𝒐𝒔²𝜶 + 𝜺 [𝟏 + (𝟏 − 𝟐𝝀)𝒔𝒊𝒏𝟐 𝜶]]
𝟏𝟐𝑬𝑰 𝒔𝒊𝒏𝜶 𝒔𝒊𝒏𝜶
𝒄𝒐𝒔𝜶
− 𝝀(𝟏 − 𝝀)(𝟏 − 𝟐𝝀 + 𝟑𝒔𝒊𝒏𝟐 𝜶) + 𝜺 [𝟏 + 𝟑(𝟏 − 𝟐𝝀)𝒔𝒊𝒏𝟐 𝜶]}
𝒔𝒊𝒏𝜶

𝒂 𝒙
Cas 2 : la section se trouve après la charge concentrée : 𝟎 ≤ 𝝀 = 𝑳 ≤ 𝜻 = 𝑳 ≤ 𝟏

Le déplacement vertical est donné par la relation :


𝑥
𝑀. (𝑥 − 𝜁)
𝑉2 = −𝜔0 𝑥 + ∫ 𝑑𝜁
0 𝐸𝐼
Cette expression peut encore s’écrire :
𝜆 𝑥 2 (𝑥
𝑀1 . (𝑥 − 𝜁) 𝑀 . − 𝜁)
𝑉2 = −𝜔0 𝑥 + ∫ 𝑑𝜁 + ∫ 𝑑𝜁
0 𝐸𝐼 𝜆 𝐸𝐼

𝜆(𝑙 − 𝜁) 𝜆(𝑙 − 𝜆)𝑐𝑜𝑠𝛼 𝑒 2𝜆 𝑒𝜁


𝑀2 (𝜁) = −{ + [1 + (1 − ) 𝑠𝑖𝑛2 𝛼]} 𝑐𝑜𝑠𝛼 +
𝑙 2𝑙 2𝑠𝑖𝑛𝛼 𝑙 𝑙 𝑡𝑔𝛼

Un raisonnement analogue à celui du cas 1, permet d’obtenir l’expression suivante de la ligne


d’influence du déplacement vertical :
𝑎 𝑒 𝑎
Avec𝑘 = 1, = 𝐿 , 𝜀 = 𝐿 et 𝜁 = 𝐿 ,

𝑳𝟑 (𝟏 − 𝝃) 𝒄𝒐𝒔𝜶
𝑳𝒊 𝑽𝟐𝜻 = {𝟐𝝃² (𝝀 − 𝜺 )
𝟏𝟐𝑬𝑰 𝒔𝒊𝒏𝜶
𝒄𝒐𝒔𝜶
+ 𝝃 [−𝝀[𝟏 + 𝟑𝝀 + 𝟑(𝟏 − 𝝀)𝒔𝒊𝒏𝟐 𝜶] + 𝜺 [𝟏 + 𝟑(𝟏 − 𝟐𝝀)𝒔𝒊𝒏𝟐 𝜶]] + 𝟐𝝀𝟑 }
𝒔𝒊𝒏𝜶

5.1.2 Surfaces d’influence du déplacement vertical V


La surface d’influence du déplacement vertical s’obtient par intégration de lignes d’influence
du déplacement par rapport à la charge λ.
𝑥 𝑙
𝑆𝑖 𝑉 = ∫ 𝐿𝑖 𝑉2 𝑑𝜆 + ∫ 𝐿𝑖 𝑉1 𝑑𝜆
0 𝑥

Après calcul de ces deux intégrales, on trouve l’expression suivante de la surface d’influence
du déplacement vertical V :

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
21
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

𝑒𝑙𝑐𝑜𝑠𝛼 𝑙 2 𝑠𝑖𝑛2 𝛼 𝑒𝑐𝑜𝑠𝛼 𝑙 1


𝑆𝑖 𝑉 = (𝑙 − 𝑥) {[ − ]𝑥 − [ + ] 𝑥2 + 𝑥3}
12𝐸𝐼𝑠𝑖𝑛𝛼 24𝐸𝐼 6𝐸𝐼𝑠𝑖𝑛𝛼 24𝐸𝐼 24𝐸𝐼
𝑎 𝑒 𝑎
Avec𝑘 = 1, = 𝐿 , 𝜀 = 𝐿 et 𝜁 = 𝐿 , nous obtenons :

𝑳𝟒 𝒄𝒐𝒔𝜶
𝑺 𝑽𝜻 = {𝜻(𝟏 − 𝜻) [−𝜻(𝟏 − 𝜻) − 𝒔𝒊𝒏𝟐 𝜶 + 𝟐𝜺 (𝟏 − 𝟐𝜻)]}
𝟐𝟒𝑬𝑰 𝒔𝒊𝒏𝜶

5.2 LIGNES ET SURFACES DE LA ROTATION DE FLEXION 𝝎 (axeOY)


5.2.1 lignes d’influence de la rotation de flexion𝝎
La rotation de flexion ωqui, calculée à partir de l’équation de BRESSE, donnée par :
𝑠
𝑀
𝜔 = 𝜔0 − ∫ 𝑑𝜁
0 𝐸𝐼

L’expression de ω0 est :

𝜆(𝑙 − 𝜆)(4𝑙 − 2𝜆 − 3𝑙𝑐𝑜𝑠 2 𝛼) 𝑒𝑙 𝑐𝑜𝑠𝛼 2𝜆


𝜔0 = − [1 + 3 (1 − ) 𝑠𝑖𝑛2 𝛼]
12𝐸𝐼𝑙 12𝐸𝐼𝑠𝑖𝑛𝛼 𝑙

𝒙 𝒂
Cas 1 : la section se trouve avant la charge concentrée : 𝟎 ≤ 𝜻 = 𝑳 ≤ 𝝀 = 𝑳 ≤ 𝟏
𝑥
𝑀𝐼
𝜔 𝐼 = 𝜔0 − ∫ 𝑑𝜁
0 𝐸𝐼
(𝑙 − 𝜆)𝜁 𝜆(𝑙 − 𝜆)𝑐𝑜𝑠𝛼 𝑒 2𝜆 𝑒𝜁
𝑀𝐼 (𝜁) = −{ + [1 + (1 − ) 𝑠𝑖𝑛2 𝛼]} 𝑐𝑜𝑠𝛼 +
𝑙 2𝑙 2𝑠𝑖𝑛𝛼 𝑙 𝑙 𝑡𝑔𝛼

En introduisant les expressions de ω0 et de 𝑀1 (𝜁) dans la relation de ω1 , et en intégrant, nous


obtenons l’expression ci-dessous :

𝜆(𝑙 − 𝜆)(4𝑙 − 2𝜆 − 3𝑙𝑐𝑜𝑠 2 𝛼) 𝑒𝑙𝑐𝑜𝑠𝛼 2𝜆


𝜔1 = − [1 + 3 (1 − ) 𝑠𝑖𝑛2 𝛼]
12𝐸𝐼𝑙 12𝐸𝐼𝑠𝑖𝑛𝛼 𝑙
𝜆(𝑙 − 𝜆)𝑐𝑜𝑠 2 𝛼 𝑒𝑐𝑜𝑠𝛼 2𝜆 (𝑙 − 𝜆) 𝑒𝑐𝑜𝑠𝛼
+{ + [1 + (1 − ) 𝑠𝑖𝑛2 𝛼]} 𝑥 − [ + ] 𝑥2
2𝐸𝐼𝑙 2𝐸𝐼𝑠𝑖𝑛𝛼 𝑙 2𝐸𝐼𝑙 2𝐸𝐼𝑙𝑠𝑖𝑛𝛼

𝑎 𝑒 𝑎
Avec𝑘 = 1, = 𝐿 , 𝜀 = 𝐿 et 𝜁 = 𝐿 , nous obtenons :

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
22
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

𝑳𝟐 𝒄𝒐𝒔𝜶
𝑳𝒊 𝝎𝟏𝜻 = ⟦−𝟔𝜻² (𝟏 − 𝝀 + 𝜺 )
𝟏𝟐𝑬𝑰 𝒔𝒊𝒏𝜶
𝟏
+ 𝟔𝜻𝒄𝒐𝒔𝜶 { 𝝀(𝟏 − 𝝀)𝒄𝒐𝒔𝜶 + 𝜺 [𝟏 + (𝟏 − 𝟐𝝀)𝒔𝒊𝒏𝟐 𝜶]}
𝒔𝒊𝒏𝜶
𝒄𝒐𝒔𝜶
+ 𝝀(𝟏 − 𝝀)(𝟏 − 𝟐𝝀 + 𝟑𝒔𝒊𝒏𝟐 𝜶) − 𝜺 [𝟏 + 𝟑(𝟏 − 𝟐𝝀)𝒔𝒊𝒏𝟐 𝜶]⟧
𝒔𝒊𝒏𝜶

𝒂 𝒙
Cas 2 : la section se trouve après la charge concentrée : 𝟎 ≤ 𝝀 = 𝑳 ≤ 𝜻 = 𝑳 ≤ 𝟏
𝑥
𝑀(𝜁)
𝜔 2 = 𝜔0 − ∫ 𝑑𝜁
0 𝐸𝐼
Cette expression peut encore s’écrire :
𝜆 𝑥 2 (𝜁)
𝑀1 (𝜁) 𝑀
𝜔2 = 𝜔0 − [∫ 𝑑𝜁 + ∫ 𝑑𝜁]
0 𝐸𝐼 𝜆 𝐸𝐼

𝜆(𝑙 − 𝜁) 𝜆(𝑙 − 𝜆)𝑐𝑜𝑠𝛼 𝑒 2𝜆 𝑒𝜁


𝑀2 (𝜁) = −{ + [1 + (1 − ) 𝑠𝑖𝑛2 𝛼]} 𝑐𝑜𝑠𝛼 +
𝑙 2𝑙 2𝑠𝑖𝑛𝛼 𝑙 𝑙 𝑡𝑔𝛼
En procédant de la même manière que dans le cas 1, nous obtenons l’expression suivante de la ligne
d’influence de rotation flexion :
𝑎 𝑒 𝑎
Avec𝑘 = 1, = 𝐿 , 𝜀 = 𝐿 et 𝜁 = 𝐿 ,

𝑳𝟐 𝒄𝒐𝒔𝜶
𝑳𝒊 𝝎𝟐𝜻 = ⟦−𝟔𝜻² (𝜺 − 𝝀)
𝟏𝟐𝑬𝑰 𝒔𝒊𝒏𝜶
𝒄𝒐𝒔𝜶
− 𝟔𝜻 { 𝝀[𝟏 + 𝝀 + (𝟏 − 𝝀)𝒔𝒊𝒏𝟐 𝜶] − 𝜺 [𝟏 + (𝟏 − 𝟐𝝀)𝒔𝒊𝒏𝟐 𝜶]}
𝒔𝒊𝒏𝜶
𝒄𝒐𝒔𝜶
+ 𝝀[𝟐𝝀² + 𝟑𝝀 + 𝟏 + 𝟑(𝟏 − 𝝀)𝒔𝒊𝒏𝟐 𝜶] − 𝜺 [𝟏 + 𝟑(𝟏 − 𝟐𝝀)𝒔𝒊𝒏𝟐 𝜶]⟧
𝒔𝒊𝒏𝜶

5.2.2 Surfaces d’influence de la rotation de flexion𝝎


La surface d’influence de rotation de flexion𝑆𝑖 𝜔, s’obtient par intégration de lignes d’influence
de rotation de flexion par rapport à la charge λ.
𝑥 𝐿
𝑆𝑖 𝜔 = ∫ 𝐿𝑖 𝜔2 𝑑𝜆 + ∫ 𝐿𝑖 𝜔1 𝑑𝜆
0 𝑥

Après calcul de ces deux intégrales, on trouve l’expression suivante de la surface d’influence
de rotation de flexion:

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
23
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

𝑥3 𝑒𝑐𝑜𝑠𝛼 𝐿 𝑒𝐿𝑐𝑜𝑠𝛼 𝐿2 𝑐𝑜𝑠 2 𝛼 𝐿3 𝑠𝑖𝑛2 𝛼 𝑒𝐿2 𝑐𝑜𝑠𝛼


𝑆𝑖 𝜔 = −( + ) 𝑥2 + ( + )𝑥 + −
6𝐸𝐼 2𝐸𝐼𝑠𝑖𝑛𝛼 4𝐸𝐼 2𝐸𝐼𝑠𝑖𝑛𝛼 12𝐸𝐼 24𝐸𝐼 48𝐸𝐼𝑠𝑖𝑛𝛼

𝑎 𝑒 𝑎
Avec𝑘 = 1, = 𝐿 , 𝜀 = 𝐿 et 𝜁 = 𝐿 , nous obtenons :

𝑳𝟑 𝒄𝒐𝒔𝜶
𝑺𝝎𝜻 = [𝟒𝜻3 − 𝟔𝜻² + 𝟏 + 𝟐𝜺(−𝟔𝜻² + 𝟔𝜻 − 𝟏) + (𝟐𝜻 − 𝟏)𝒄𝒐𝒔𝟐 𝜶]
𝟐𝟒𝑬𝑰 𝒔𝒊𝒏𝜶

5.3 LIGNES ET SURFACES DE LA ROTATION DE TORSION 𝝋 (AxeOX)


5.3.1 Lignes d’influence de la rotation de torsion𝝋
La rotation de Torsionφqui, calculée à partir de l’équation de BRESSE, donnée par :
𝑠
𝐶
𝜑 = 𝜑0 − ∫ 𝑑𝜁
0 𝐺𝐾
𝑬𝑰
Pour notre avant-projet GK = EI, car 𝒌 = 𝑮𝑲 = 1

Nous savons que :


𝜑0 = 𝜃0 𝑐𝑜𝑠𝛼 (𝑎)
𝜔0 = 𝜃0 𝑠𝑖𝑛𝛼 (𝑏)
(𝑎)et(𝑏) ⟶ 𝜑0 = 𝜔0 𝑐𝑜𝑡𝑔𝛼
Connaissant ω0 , on obtient l’expression suivante de φ0 :

𝜆(𝑙 − 𝜆)𝑐𝑜𝑠𝛼 𝑒𝑙𝑐𝑜𝑠 2 𝛼 2𝜆


𝜑0 = (4𝑙 − 2𝜆 − 3𝑙𝑐𝑜𝑠 2 𝛼) − 2
[1 + 3 (1 − ) 𝑠𝑖𝑛2 𝛼]
12𝐸𝐼𝑙𝑠𝑖𝑛𝛼 12𝐸𝐼𝑠𝑖𝑛 𝛼 𝑙

𝒙 𝒂
Cas 1 : la section se trouve avant la charge concentrée : 𝟎 ≤ 𝜻 = ≤ 𝝀 = ≤ 𝟏
𝑳 𝑳
𝑥 1 (𝜁)
𝐶
𝜑 = 𝜑0 − ∫ 𝑑𝜁
0 𝐺𝐾

𝜆(𝑙 − 𝜆)𝑐𝑜𝑠𝛼 𝑒 2𝜆
𝐶 1 (𝜁) = { + [1 + (1 − ) 𝑠𝑖𝑛2 𝛼]} 𝑠𝑖𝑛𝛼
2𝑙 2𝑠𝑖𝑛𝛼 𝑙
En substituant les expressions de 𝜑0 et de 𝑪𝟏 (𝜻)dans l’expression de 𝜑, on obtient après
intégration, l’expression de la ligne d’influence de la rotation 𝜑 :

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
24
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

𝜆(𝑙 − 𝜆)𝑐𝑜𝑠𝛼 𝑒𝑙𝑐𝑜𝑠 2 𝛼 2𝜆


𝜑1 = (4𝑙 − 2𝜆 − 3𝑙𝑐𝑜𝑠 2 𝛼) − [1 + 3 (1 − ) 𝑠𝑖𝑛2 𝛼]
12𝐸𝐼𝑙𝑠𝑖𝑛𝛼 12𝐸𝐼𝑠𝑖𝑛2 𝛼 𝑙
𝜆(𝑙 − 𝜆)𝑠𝑖𝑛2𝛼 𝑒 2𝜆
−{ + [1 + (1 − ) 𝑠𝑖𝑛2 𝛼]} 𝑥
4𝐸𝐼𝑙 2𝐸𝐼 𝑙
𝑎 𝑒 𝑎
Avec𝑘 = 1, = 𝐿 , 𝜀 = 𝐿 et 𝜁 = 𝐿 , nous obtenons :

𝟏
𝑳𝟐
𝑳𝒊 𝝋𝜻 = ⟦−𝟑𝜻{𝝀(𝟏 − 𝝀)𝒔𝒊𝒏𝟐𝜶 + 𝟐𝜺[𝟏 + (𝟏 − 𝟐𝝀)𝒔𝒊𝒏𝟐 𝜶]}
𝟏𝟐𝑬𝑰
𝒄𝒐𝒔𝜶 𝒄𝒐𝒔𝜶
+ { 𝝀(𝟏 − 𝝀)(𝟏 − 𝟐𝝀 + 𝟑𝒔𝒊𝒏𝟐 𝜶) − 𝜺 [𝟏 + 𝟑(𝟏 − 𝟐𝝀)𝒔𝒊𝒏𝟐 𝜶]}⟧
𝒔𝒊𝒏𝜶 𝒔𝒊𝒏𝜶

𝒂 𝒙
Cas 2 : la section se trouve après la charge concentrée : 𝟎 ≤ 𝝀 = 𝑳 ≤ 𝜻 = 𝑳 ≤ 𝟏
𝑥
𝐶 1 (𝜁)
𝜑 = 𝜑0 − ∫ 𝑑𝜁
0 𝐺𝐾
Cette expression peut encore s’écrire :
𝜆 𝑥 2 (𝜁)
𝐶 1 (𝜁) 𝐶
𝜑 = 𝜑0 − [∫ 𝑑𝜁 + ∫ 𝑑𝜁]
0 𝐸𝐼 𝜆 𝐸𝐼
En procédant de la même manière que dans le cas 1, on obtient l’expression suivante de la ligne
d’influence de rotation torsion :
𝒄𝒐𝒔𝜶 𝒆𝒍²𝒄𝒐𝒔𝜶 𝟐𝝀
𝝋𝟐 = {𝟐𝟒𝝀(𝒍 − 𝝀)(𝟒𝒍 − 𝟐𝝀 − 𝟑𝒍𝒄𝒐𝒔𝟐 𝜶) − [𝟏 + 𝟑 (𝟏 − ) 𝒔𝒊𝒏𝟐 𝜶]}
𝟏𝟐𝑬𝑰𝒍𝒔𝒊𝒏𝜶 𝒔𝒊𝒏𝜶 𝒍
𝝀(𝒍 − 𝝀)𝒔𝒊𝒏𝟐𝜶 𝒆 𝟐𝝀 𝒆
−{ + [𝟏 + (𝟏 − ) 𝒔𝒊𝒏𝟐 𝜶]} 𝒙 + (𝒙 − 𝝀)
𝟒𝑬𝑰𝒍 𝟐𝑬𝑰 𝒍 𝑬𝑰
𝑎 𝑒 𝑎
Avec𝑘 = 1, = 𝐿 , 𝜀 = 𝐿 et 𝜁 = 𝐿 , nous obtenons :

𝟐
𝑳𝟐
𝑳𝒊 𝝋𝜻 = ⟦−𝟑{𝝀𝜻(𝟏 − 𝝀)𝒔𝒊𝒏𝟐𝜶 + 𝟐𝜺[𝟐𝝀 − 𝜻 + 𝜻(𝟏 − 𝟐𝝀)𝒔𝒊𝒏𝟐 𝜶]}
𝟏𝟐𝑬𝑰
𝒄𝒐𝒔𝜶 𝒄𝒐𝒔𝜶
+ { 𝝀(𝟏 − 𝝀)(𝟏 − 𝟐𝝀 + 𝟑𝒔𝒊𝒏𝟐 𝜶) − 𝜺 [𝟏 + 𝟑(𝟏 − 𝟐𝝀)𝒔𝒊𝒏𝟐 𝜶]}⟧
𝒔𝒊𝒏𝜶 𝒔𝒊𝒏𝜶

5.3.2 Surfaces d’influence de la rotation de torsion𝝋


La surface d’influence de rotation de torsion𝑆𝑖 𝜑, s’obtient par intégration de lignes d’influence
de rotation de torsion par rapport à la charge λ.

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
25
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

𝑥 𝑙
𝑆𝑖 𝜑 = ∫ 𝐿𝑖 𝜑2 𝑑𝜆 + ∫ 𝐿𝑖 𝜑1 𝑑𝜆
0 𝑥

Après calcul de ces deux intégrales, on trouve l’expression suivante de la surface d’influence
de rotation de torsion :
𝑒 2 𝑙 2 𝑠𝑖𝑛2𝛼 𝑒𝑙 𝑙 3 𝑠𝑖𝑛2𝛼 𝑒𝑙 2 𝑐𝑜𝑠 2 𝛼
𝑆𝑖 𝜑 = 𝑥 −( + )𝑥 + −
2𝐸𝐼 24𝐸𝐼 2𝐸𝐼 48𝐸𝐼 12𝐸𝐼𝑠𝑖𝑛2 𝛼
𝑎 𝑒 𝑎
Avec𝑘 = 1, = 𝐿 , 𝜀 = 𝐿 et 𝜁 = 𝐿 , nous obtenons :

𝑳𝟑 𝟏 − 𝟐𝜻 𝒄𝒐𝒔²𝜶
𝑺𝝋𝜻 = [ 𝒔𝒊𝒏𝟐𝜶 − 𝟏𝟐𝜺𝜻(𝟏 − 𝜻) − 𝟐𝜺 ]
𝟐𝟒𝑬𝑰 𝟐 𝒔𝒊𝒏²𝜶

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
26
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

6. CALCUL DES SOLLICITATIONS MAXIMALES


Les sollicitations maximales sont déterminées en procédant comme suit :
− Les sollicitations maximalesdes efforts sous la charge permanentes’obtiennent en
multipliant celle-cipar la surface d’influence ;
− Les sollicitations maximalesdes efforts sous la charge mobile réparties’obtiennent en
multipliant la charge mobilerépartie la charge mobile répartie pondérée par son coefficient
d’impact𝜑𝑑𝑦𝑛. = 1 ;
− Les sollicitations maximales sous la charge mobile concentrée (convoi) s’obtiennent en
premier lieu en plaçant, grâce aux lignes d’influence, cette charge de façon à avoir l’effet
maximum, ensuite en multipliant cet effet par la charge mobile concentrée pondérée par son
coefficient d’impact𝜑𝑑𝑦𝑛. = 1,042

Cas de Charges 1 considéré pour le convoi :


Pour le calcul du pont dans son ensemble y compris la répartition transversale, on considère
dans chaque bande de circulation une charge de 300 kN constituée de deux essieux de 150 kN
écartés de 1,5 m. Chaque essieu comporte deux groupes de roues de 75 kN.
Au total, sur les deux bandes de circulation :
Une charge de 600 kN constituée de 4 essieux de 150 kN écartés de 1,5 m.
Nous aurons au total 8 forces verticales de 75 kN chacune, à une excentricité e près.

6.1 MOMENT FLECHISSANT MAXIMAL 𝐌𝒎𝒂𝒙

6.1.1 Sous les charges permanentes


D’après l’examen du tableau de calcul sur fichier Excel donnant les surfaces d’influence de
moment fléchissant 𝑆Mmax𝜁 :
𝐿 54
− La section donnant le moment de flexion maximumse trouve à 𝑥 = 2 = = 27𝑚et excentrée
2

de𝑒 = 0 𝑚.

Pour une charge unitaire :


M = 303,75 [kN. 𝑚][ 𝑥 = 30 𝑚; e = 0 ]

− Charges permanentes :

Charges concentées 10651,7241[kN]


𝑝𝑝𝑒𝑟𝑚. = = ≃ 1065,2[kN/𝑚]
Largeur du pont 10[𝑚]

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
27
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

D’où nous obtenons :


𝐌𝒎𝒂𝒙 𝒑𝒆𝒓𝒎. = 𝐌 × 𝒑𝒑𝒆𝒓𝒎. = 𝟑𝟎𝟑, 𝟕𝟓 × 𝟏𝟎𝟔𝟓, 𝟐 = 𝟑𝟐𝟑𝟓𝟓𝟒, 𝟓 [𝒌𝑵. 𝒎]

6.1.2 Sous la foule


D’après l’examen du tableau de calcul sur fichier Excel donnant les surfaces d’influence de
moment fléchissant 𝑆Mmax𝜁 :
𝐿 54
− La section donnant le moment de flexion maximum se trouve à 𝑥 = 2 = = 27𝑚 et
2

excentrée de𝑒 = 0 𝑚.

Pour une charge unitaire :


M = 303,75 [kN. 𝑚][ 𝑥 = 30 𝑚; e = 0 ]

− Sur les 2 bandes de circulation de 7 m delargeur(de la chaussée) :


kN
𝑝𝑓𝑜𝑢𝑙𝑒 = 3,5 [kN/𝑚²] ⟹ 3,5 [ 2 ] × 7 [m] = 24,5 [kN/𝑚]
𝑚

D’où nous obtenons :


𝐌𝒎𝒂𝒙 𝒇𝒐𝒖𝒍𝒆 = 𝐌 × 𝒑𝒇𝒐𝒖𝒍𝒆 = 𝟑𝟎𝟑, 𝟕𝟓 × 𝟐𝟒, 𝟓 [𝐤𝐍. 𝐦] = 𝟕𝟒𝟒𝟏, 𝟖𝟕𝟓 [𝐤𝐍. 𝐦]

6.1.3 Sous la surcharge(la foule sur les 2trottoirs)


D’après l’examen du tableau de calcul sur fichier Excel donnant les surfaces d’influence de
moment fléchissant 𝑆Mmax𝜁 :
𝐿 54
− La section donnant le moment de flexion maximum se trouve à 𝑥 = 2 = = 27𝑚 et
2

excentrée de𝑒 = 0 𝑚.

Pour une charge unitaire :


M = 303,75 [kN. 𝑚][ 𝑥 = 30 𝑚; e = 0 ]

− Sur les 2 trottoirs de 1,5 m de largeur chacune :


kN
𝑝𝑠𝑢𝑟𝑐ℎ. = 5[kN/𝑚²] ⟹ 5 [ 2 ] × 2 × 1,5 [m] = 15[kN/m]
𝑚

D’où nous obtenons :


𝐌𝒎𝒂𝒙 𝒔𝒖𝒓𝒄𝒉. = 𝐌 × 𝒑𝒔𝒖𝒓𝒄𝒉. = 𝟑𝟎𝟑, 𝟕𝟓 × 𝟏𝟓[𝐤𝐍𝐦] = 𝟒𝟓𝟓𝟔, 𝟐𝟓 [𝐤𝐍𝐦]

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
28
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

6.1.4 Sous le convoi : Cas des charges 1 considéré


D’après l’examen du tableau de calcul sur fichier Excel donnant les lignes d’influence de moment
fléchissant, nous constatons que la section donnant l’effet maximum se trouve à X = 27m.

a) Convoiplacé longitudinalement
1èrePossibilité a+ 2èmePossibilité

a =25,5 [m] x=26,5[m]


a=28,5 [m]

a-

a = 27 [m]

a - [m] a + [m]

CONVOI M [a -] M [a] M [a +] x [m] e [m] a [m]


1° 2°
Possibilité Possibilité
25,5 27 28,5
11,1061984 11,8125 11,0292183 -3,2
R-2av R-1 R-2ar
25,5 27 28,5
11,0833449 11,8125 11,0520718 -1,3
Mmax R-4av R-3 R-4ar
27
[kNm] 25,5 27 28,5
11,0640999 11,8125 11,0713168 0,3
R-6av R-5 R-6ar
25,5 27 28,5
11,0412464 11,8125 11,0941702 2,2
R-8av R-7 R-8ar

Tableau 3 : Résultats des lignes d’influence des sollicitations Mmax pour les possibilités de
positionnement des essieux.

NB : R-av/ar : Roue avant / arrière

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
29
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

La disposition des roues du convoi (4 forces verticales de 75 kN chacune, voir annexes) donnant
l’effet maximum est :
1ère Possibilité (lorsquele convoi se dirige à gauchea-) :
- M1 [Roue P1 : x = 27m/e = -3,20 m] =11,8125[kN.m]
- M2 [Roue P2 : a = 25,5 m/e = -3,20 m] =11,1061984[kN.m]
- M3 [Roue P3 : a = 27 m/e = -1,30 m] =11,8125[kN.m]
- M4 [Roue P4 : a = 25,5 m/e = -1,30 m] =11,0833449[kN.m]
- M5 [Roue P5 : a = 27 m/e = 0,30 m] =11,8125[kN.m]
- M6 [Roue P6 : a = 25,5 m/e = 0,30 m] =11,0640999[kN.m]
- M7 [Roue P7 : a = 27 m /e = 2,20 m] =11,8125[kN.m]
- M8 [Roue P8 : a = 25,5 m /e = 2,20 m] = 11,0412464[kN.m]
Le moment total, pour une charge unitaire, à la section x = 27m est 𝐌𝟏°𝐏𝐨𝐬𝐬𝐢𝐛. = 𝟗𝟏, 𝟓𝟒𝟓 [𝐤𝐍. 𝐦]

2ème Possibilité (lorsque le convoi se dirige à droitea+) :

- M1 [Roue P1: x = 27 m/e = -3,20 m] =11,8125[kN.m]


- M2 [Roue P2: a = 28,5 m/e = -3,20 m] =11,0292183[kN.m]
- M3 [Roue P3: a = 27m/e = -1,30 m] =11,8125[kN.m]
- M4 [Roue P4: a = 28,5m/e = -3,20 m] =11,0520718[kN.m]
- M5 [Roue P5: a = 27m/e = 0,30 m] =11,8125[kN.m]
- M6 [Roue P6: a = 28,5m/e = 0,30 m] =11,0713168[kN.m]
- M7 [Roue P7: a = 27m /e = 2,20 m] =11,8125[kN.m]
- M8 [Roue P8: a = 28,5m /e = 2,20 m] = 11,0941702[kN.m]
Le moment total, pour une charge unitaire, à la section x = 27m est𝑴𝟐°𝑷𝒐𝒔𝒔𝒊𝒃. = 𝟗𝟏, 𝟒𝟗𝟕 [𝒌𝑵. 𝒎]

Nous constatons que :

M (1ère Possibilité) >M (2ème Possibilité)

Nous considérons M(1ère Possibilité) = 𝐌 = 𝟗𝟏, 𝟓𝟒𝟓 [𝐤𝐍. 𝐦]

Le moment total maximalà la section X = 27 m pour 𝐏 = 𝟕𝟓 [𝐤𝐍] avec 𝝋𝑑𝑦𝑛. = 𝟏, 𝟎𝟒𝟐 est :

𝐌𝐦𝐚𝐱𝐂𝐨𝐧𝐯𝐨𝐢 −𝐥𝐨𝐧𝐠 = 𝐌 × 𝐏 × 𝝋𝑑𝑦𝑛. = 𝟗𝟏, 𝟓𝟒𝟓 × 𝟕𝟓 [𝐤𝐍𝐦] × 𝟏, 𝟎𝟒𝟐 = 𝟕𝟏𝟓𝟒, 𝟐𝟒𝟐 [𝐤𝐍𝐦]

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
30
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

b) Convoi placé transversalement

La disposition des roues du convoi donnant l’effet maximum est :

- M1 [Roue P1: x = 27 m/e = -3,20 m] =11,8125[kN.m]


- M2 [Roue P2: x = 27 m/e = -1,30 m] =11,8125[kN.m]
- M3 [Roue P3: x = 27 m/e = 0,30 m] =11,8125[kN.m]
- M4 [Roue P4: x = 27 m/e =2,20 m] =11,8125[kN.m]

Le moment total, pour une charge unitaire, à la section X = 27 m est𝑴 = 𝟒𝟕, 𝟐𝟓 [𝒌𝑵. 𝒎]

Le moment total maximalà la section x = 27 m pour 𝐏 = 𝟏𝟓𝟎 [𝐤𝐍] avec𝝋𝑑𝑦𝑛. = 𝟏, 𝟎𝟒𝟐 est :

𝐌𝐦𝐚𝐱𝐂𝐨𝐧𝐯𝐨𝐢 −𝐭𝐫𝐚𝐧𝐬𝐯 = 𝐌 × 𝐏 × 𝝋𝑑𝑦𝑛. = 𝟒𝟕, 𝟐𝟓 × 𝟏𝟓𝟎 × 𝟏, 𝟎𝟒𝟐 = 𝟕𝟑𝟖𝟓, 𝟏𝟕𝟓 [𝐤𝐍𝐦]

Nous constatons que :


𝐌𝐦𝐚𝐱𝐂𝐨𝐧𝐯𝐨𝐢 −𝐭𝐫𝐚𝐧𝐬𝐯 = 𝟕𝟑𝟖𝟓, 𝟏𝟕𝟓 [kNm] > 𝐌𝐦𝐚𝐱𝐂𝐨𝐧𝐯𝐨𝐢 −𝐥𝐨𝐧𝐠 = 𝟕𝟏𝟓𝟒, 𝟐𝟒𝟐 [kNm]

D’où nous retenons donc

𝐌𝐦𝐚𝐱 𝐂𝐨𝐧𝐯𝐨𝐢 = 𝟕𝟑𝟖𝟓, 𝟏𝟕𝟓 [𝐤𝐍𝐦]

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
31
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

6.1.5 Sous les combinaisons pertinentes :

Bilan des sollicitations :


− Charges permanentes
M𝑚𝑎𝑥 𝑃𝑒𝑟𝑚. = 323554,5 [kNm]

− Foule
M𝑚𝑎𝑥 𝐹𝑜𝑢𝑙𝑒 = 7441,875 [kNm]

− Surcharge
Mmax Surch. = 4556,25[kNm]

− Convoi
𝑀𝑚𝑎𝑥 𝐶𝑜𝑛𝑣𝑜𝑖 = 7385,175[𝑘𝑁𝑚]

Nous obtenons :

Aux Etats-limites ultimes (ELU) :

𝑀𝑚𝑎𝑥_𝐸𝐿𝑈 = 1,35(𝑀𝑃𝑒𝑟𝑚 + 𝑀𝑆𝑢𝑟𝑐ℎ ) + 1,5(𝑀𝐹𝑜𝑢𝑙𝑒 + 𝑀𝐶𝑜𝑛𝑣𝑜𝑖 ) = 465190,0875[𝑘𝑁𝑚]

Aux Etats-limites de service (ELS) :

− Combinaison rare :
𝑀𝑚𝑎𝑥_𝑆𝑒𝑟𝑣 = (𝑀𝑃𝑒𝑟𝑚 + 𝑀𝑆𝑢𝑟𝑐ℎ ) + 0,8(𝑀𝐹𝑜𝑢𝑙𝑒 + 𝑀𝐶𝑜𝑛𝑣𝑜𝑖 ) = 339972,39[𝑘𝑁𝑚]

− Combinaison fréquente :
𝑀𝑚𝑎𝑥_𝑆𝑒𝑟𝑣 = (𝑀𝑃𝑒𝑟𝑚 + 𝑀𝑠𝑢𝑟𝑐ℎ ) + 0,4𝑀𝐹𝑜𝑢𝑙𝑒 + 0,75𝑀𝐶𝑜𝑛𝑣𝑜𝑖 = 336626,38125[𝑘𝑁𝑚]

− Combinaison quasi-permanente :
𝑀𝑚𝑎𝑥𝑆𝑒𝑟𝑣 = 𝑀𝑃𝑒𝑟𝑚 + 𝑀𝑠𝑢𝑟𝑐ℎ = 328110,75[𝑘𝑁𝑚]

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
32
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

6.2 MOMENT DE TORSIONMAXIMAL 𝐂𝒎𝒂𝒙

6.2.1 Sous les charges permanentes


D’après l’examen du tableau de calcul sur fichier Excel donnant les surfaces d’influence de
moment de torsion𝑆Cmax𝜁 :
− La section donnant le moment de torsion maximum se trouve à 𝑥 = 0 − 54 𝑚 et excentrée
de𝑒 = 0 𝑚.

Pour une charge unitaire :


C = 105,222087 [kN. 𝑚][ 𝑥 = 0 − 54𝑚; e = 0 ]qui est constant sur toute la poutre.

− Charges permanentes :

Charges concentées 10651,7241[kN]


𝑝𝑝𝑒𝑟𝑚. = = ≃ 1065,2[kN/𝑚]
Largeur du pont 10[𝑚]

D’où nous obtenons :


𝐂𝒎𝒂𝒙 𝒑𝒆𝒓𝒎. = 𝐂 × 𝒑𝒑𝒆𝒓𝒎. = 𝟏𝟎𝟓, 𝟐𝟐𝟐𝟎𝟖𝟕 × 𝟏𝟎𝟔𝟓, 𝟐 = 𝟏𝟏𝟐𝟎𝟖𝟐, 𝟓𝟔𝟕[𝒌𝑵. 𝒎]

6.2.2 Sous la foule


D’après l’examen du tableau de calcul sur fichier Excel donnant les surfaces d’influence de
moment de torsion𝑆Cmax𝜁 :
− La section donnant le moment de torsion maximum se trouve à 𝑥 = 0 − 54 𝑚 et excentrée
de𝑒 = 0 𝑚.

Pour une charge unitaire :


C = 105,222087 [kN. 𝑚][ 𝑥 = 0 − 54𝑚; e = 0 ]qui est constant sur toute la poutre.

− Sur les 2 bandes de circulation de 7 m de largeur (de la chaussée) :


kN
𝑝𝑓𝑜𝑢𝑙𝑒 = 3,5 [kN/𝑚²] ⟹ 3,5 [ 2 ] × 7 [m] = 24,5 [kN/𝑚]
𝑚

D’où nous obtenons :


𝐂𝒎𝒂𝒙 𝒇𝒐𝒖𝒍𝒆 = 𝐂 × 𝒑𝒇𝒐𝒖𝒍𝒆 = 𝟏𝟎𝟓, 𝟐𝟐𝟐𝟎𝟖𝟕 × 𝟐𝟒, 𝟓 [𝐤𝐍. 𝐦] = 𝟐𝟓𝟕𝟕, 𝟗𝟒𝟏 [𝐤𝐍. 𝐦]

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
33
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

6.2.3 Sous la surcharge(la foule sur les 2trottoirs)


D’après l’examen du tableau de calcul sur fichier Excel donnant les surfaces d’influence de
moment de torsion𝑆Cmax𝜁 :
− La section donnant le moment de torsion maximum se trouve à 𝑥 = 0 − 54 𝑚 et excentrée
de𝑒 = 0 𝑚.

Pour une charge unitaire :


C = 105,222087 [kN. 𝑚][ 𝑥 = 0 − 54𝑚; e = 0 ]qui est constant sur toute la poutre.

− Sur les 2 trottoirs de 1,5 m de largeur chacune :


kN
𝑝𝑠𝑢𝑟𝑐ℎ. = 5[kN/𝑚²] ⟹ 5 [ 2 ] × 2 × 1,5 [m] = 15[kN/m]
𝑚

D’où nous obtenons :


𝐂𝒎𝒂𝒙 𝒔𝒖𝒓𝒄𝒉. = 𝐂 × 𝒑𝒔𝒖𝒓𝒄𝒉. = 𝟏𝟎𝟓, 𝟐𝟐𝟐𝟎𝟖𝟕 × 𝟏𝟓[𝐤𝐍𝐦] = 𝟏𝟓𝟕𝟖, 𝟑𝟑𝟏 [𝐤𝐍𝐦]

6.2.4 Sous le convoi : Cas des charges 1 considéré

D’après l’examen du tableau de calcul sur fichier Excel donnant les lignes d’influence de moment de
torsion, nous constatons que la section donnant l’effet maximum se trouve à X= 31,5m.

a) Convoiplacé longitudinalement

1°-Possibilité a+ 2°-Possibilité

a= 30 [m] x=26,5
a=33 [m] [m]

a-

a = 31,5 [m]

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
34
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

a - [m] a + [m]

CONVOI C [a-] C [a] C [a +] x [m] e [m] a [m]


1° 2°
Possibilité Possibilité
30 31,5 33
4,62008468 4,64164586 1,44516484 -3,2
R-2av R-1 R-2ar
30 31,5 33
3,59091801 3,57289586 2,2368315 -1,3
Cmax R-4av R-3 R-4ar
31,5
[kN.m] 30 31,5R 33
2,72425135 2,97289586 2,90349817 0,3
R-6av -5 R-6 ar
30 31,5R 33
1,69508468 3,80414586 3,69516484 2,2
R-8av -7 R-8 ar

Tableau 4 : Résultats des lignes d’influence des sollicitations Cmax pour les possibilités de
positionnement des essieux.

NB : R-av/ar : Roue avant / arrière

La disposition des roues du convoi (4 forces verticales de 75 kN chacune, voir annexes) donnant
l’effet maximum est :
1ère Possibilité (lorsque le convoi se dirige à gauchea-) :
Le moment total, pour une charge unitaire, à la section x = 33m est 𝐂𝟏°𝐏𝐨𝐬𝐬𝐢𝐛. = 𝟐𝟕, 𝟔𝟐𝟐[𝐤𝐍. 𝐦]

2ème Possibilité (lorsque le convoi se dirige à droitea+) :


Le moment total, pour une charge unitaire, à la section x = 33m est𝑪𝟐°𝑷𝒐𝒔𝒔𝒊𝒃. = 𝟐𝟓, 𝟐𝟕𝟐 [𝒌𝑵. 𝒎]

Nous constatons que :

C (1ère Possibilité) >C (2ème Possibilité)

Nous considérons C(1ère Possibilité)= 𝐂 = 𝟐𝟕, 𝟔𝟐𝟐 [𝐤𝐍. 𝐦]

Le moment total maximalà la section X = 31,5 m pour 𝐏 = 𝟕𝟓 [𝐤𝐍] avec 𝝋𝑑𝑦𝑛. = 𝟏, 𝟎𝟒𝟐 est :

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
35
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

𝐂𝐦𝐚𝐱𝐂𝐨𝐧𝐯𝐨𝐢 −𝐥𝐨𝐧𝐠 = 𝐂 × 𝐏 × 𝝋𝑑𝑦𝑛. = 𝟐𝟕, 𝟔𝟐𝟐 × 𝟕𝟓 × 𝟏, 𝟎𝟒𝟐 [𝐤𝐍𝐦] = 𝟐𝟏𝟓𝟖, 𝟔𝟔 [𝐤𝐍𝐦]

b) Convoi placé transversalement

La disposition des roues du convoi donnant l’effet maximum est :


- C1 [Roue P1 : x = 31,5 m/e = -3,20 m] =4,64164586[kN.m]
- C2 [ Roue P2: x = 31,5 m/e = -1,30 m] =3,57289586[kN.m]
- C3 [ Roue P3: x = 31,5 m/e = 0,30 m] =2,97289586[kN.m]
- C4 [ Roue P4: x = 31,5 m/e = 2,20 m] =3,80414586[kN.m]

Le moment total, pour une charge unitaire, à la section X = 33 m est𝑪 = 𝟏𝟒, 𝟗𝟗𝟐 [𝒌𝑵. 𝒎]

Le moment total maximalà la section x = 31,5 m pour 𝐏 = 𝟏𝟓𝟎 [𝐤𝐍] avec 𝝋𝑑𝑦𝑛. = 𝟏, 𝟎𝟒𝟐 est :

𝐂𝐦𝐚𝐱𝐂𝐨𝐧𝐯𝐨𝐢 −𝐭𝐫𝐚𝐧𝐬𝐯 = 𝐂 × 𝐏 × 𝝋𝑑𝑦𝑛. = 14,992 × 𝟏𝟓𝟎 × 𝟏, 𝟎𝟒𝟐 [kN. m] = 𝟐𝟑𝟒𝟑, 𝟐𝟓 [𝐤𝐍𝐦]

Nous constatons que :


CmaxConvoi −transv = 2343,25[kNm] > CmaxConvoi −long = 2158,66 [kNm]

D’où nous retenons donc

𝑪𝒎𝒂𝒙 𝑪𝒐𝒏𝒗𝒐𝒊 = 𝟐𝟑𝟒𝟑, 𝟐𝟓 [𝐤𝐍𝐦]

6.2.5 Sous les combinaisons pertinentes :

Bilan des sollicitations :


− Charges permanentes
𝐶𝑚𝑎𝑥 𝑃𝑒𝑟𝑚. = 112082, 567[𝑘𝑁. 𝑚]

− Foule
𝐶𝑚𝑎𝑥 𝐹𝑜𝑢𝑙𝑒 = 2577,941[𝑘𝑁. 𝑚]

− Surcharge
𝐶𝑚𝑎𝑥 𝑆𝑢𝑟𝑐ℎ. = 1578,331[𝑘𝑁. 𝑚]

− Convoi
𝐶𝑚𝑎𝑥 𝐶𝑜𝑛𝑣𝑜𝑖 = 2343,25[𝑘𝑁. 𝑚]

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
36
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

Nous obtenons :

Aux Etats-limites ultimes (ELU) :


𝐶𝑚𝑎𝑥𝐸𝐿𝑈 = 1,35(𝐶𝑃𝑒𝑟𝑚 + 𝐶𝑆𝑢𝑟𝑐ℎ ) + 1,5(𝐶𝐹𝑜𝑢𝑙𝑒 + 𝐶𝐶𝑜𝑛𝑣𝑜𝑖 ) = 160824[𝑘𝑁. 𝑚]

Aux Etats-limites de service (ELS) :


− Combinaisons rares :
𝐶𝑚𝑎𝑥𝑆 = (𝐶𝑃𝑒𝑟𝑚 + 𝐶𝑆𝑢𝑟𝑐ℎ ) + 0,8(𝐶𝐹𝑜𝑢𝑙𝑒 + 𝐶𝐶𝑜𝑛𝑣𝑜𝑖 ) = 117597,851 [𝑘𝑁. 𝑚]

− Combinaisons fréquentes :
𝐶𝑚𝑎𝑥𝑆 = (𝐶𝑃𝑒𝑟𝑚 + 𝐶𝑆𝑢𝑟𝑐ℎ ) + 0,4𝐶𝐹𝑜𝑢𝑙𝑒 + 0,75𝐶𝐶𝑜𝑛𝑣𝑜𝑖 = 116449,512[𝑘𝑁. 𝑚]

− Combinaisons quasi-permanentes
𝐶𝑚𝑎𝑥𝑆 = 𝐶𝑃𝑒𝑟𝑚 + 𝐶𝑆𝑢𝑟𝑐ℎ = 113660,898 [𝑘𝑁. 𝑚]

6.3 EFFORT TRANCHANTMAXIMAL 𝐓𝒎𝒂𝒙


6.3.1 Sous les charges permanentes
D’après l’examen du tableau de calcul sur fichier Excel donnant les surfaces d’influence
del’effort tranchant 𝑆Tmax𝜁 :
− La section donnant l’effort tranchant maximum se trouve à 𝑥 = 0et excentrée de𝑒 = 0 𝑚.

Pour une charge unitaire :


T = 27 [kN][ 𝑥 = 0 ; e = 0 ]

− Charges permanentes :

Charges concentées 10651,7241[kN]


𝑝𝑝𝑒𝑟𝑚. = = ≃ 1065,2[kN/𝑚]
Largeur du pont 10[𝑚]

D’où nous obtenons :


𝐓𝒎𝒂𝒙 𝒑𝒆𝒓𝒎. = 𝐓 × 𝒑𝒑𝒆𝒓𝒎. = 𝟐𝟕 × 𝟏𝟎𝟔𝟓, 𝟐 [𝐤𝐍] = 𝟐𝟖𝟕𝟔𝟎, 𝟒[𝒌𝑵]

6.3.2 Sous la foule

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
37
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

D’après l’examen du tableau de calcul sur fichier Excel donnant les surfaces d’influence
del’effort tranchant 𝑆Tmax𝜁 :
− La section donnant l’effort tranchant maximum se trouve à 𝑥 = 0et excentrée de𝑒 = 0 𝑚.

Pour une charge unitaire :


T = 27 [kN][ 𝑥 = 0 ; e = 0 ]

− Sur les 2 bandes de circulation de 7 m de largeur (de la chaussée) :


kN
𝑝𝑓𝑜𝑢𝑙𝑒 = 3,5 [kN/𝑚²] ⟹ 3,5 [ 2 ] × 7 [m] = 24,5 [kN/𝑚]
𝑚

D’où nous obtenons :


𝐓𝒎𝒂𝒙 𝒇𝒐𝒖𝒍𝒆 = 𝐓 × 𝒑𝒇𝒐𝒖𝒍𝒆 = 𝟐𝟕 × 𝟐𝟒, 𝟓 [𝐤𝐍] = 𝟔𝟔𝟏, 𝟓 [𝐤𝐍]

6.3.3 Sous la surcharge (la foule sur les 2trottoirs)


D’après l’examen du tableau de calcul sur fichier Excel donnant les surfaces d’influence
del’effort tranchant 𝑆Tmax𝜁 :
− La section donnant l’effort tranchant maximum se trouve à 𝑥 = 0et excentrée de𝑒 = 0 𝑚.

Pour une charge unitaire :


T = 27 [kN][ 𝑥 = 0 ; e = 0 ]

− Sur les 2 trottoirs de 1,5 m de largeur chacune :


kN
𝑝𝑠𝑢𝑟𝑐ℎ. = 5[kN/𝑚²] ⟹ 5 [ 2 ] × 2 × 1,5 [m] = 15[kN/m]
𝑚

D’où nous obtenons :


𝐓𝒎𝒂𝒙 𝒔𝒖𝒓𝒄𝒉. = 𝐓 × 𝒑𝒔𝒖𝒓𝒄𝒉. = 𝟐𝟕 × 𝟏𝟓[𝐤𝐍] = 𝟒𝟎𝟓 [𝐤𝐍]

6.3.4 Sous le convoi : Cas des charges 1 considéré

D’après l’examen du tableau de calcul sur fichier Excel donnant les lignes d’influence de l’effort
tranchant, nous constatons que la section donnant l’effet maximum se trouve à X=0 m.

a) Convoi placé longitudinalement

a+

x =1,5m[m]
x=26,5
[m]

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr

Section x =0 m
38
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

CONVOI T [a] T [a +] x [m] e [m] a [m] a + [m]


0 1,5
0,96578665 0,93800887 -3,2
R-1 R-2
0 1,5
0,98610083 0,95832305 -1,3
Tmax R-3 R-4
0
[kN] 0 1,5
1,0032075 0,97542972 0,3
R-5 R-6
0 1,5
1,02352168 0,9957439 2,2
R-7 R-8

Tableau 5 : Résultats des lignes d’influence des sollicitations Tmax pour une seule possibilité de
positionnement des essieux.

La disposition des roues du convoi (4 forces verticales de 75 kN chacune) donnant l’effort


tranchant maximum est :
La seule Possibilité (lorsque le convoi se dirige à droite a+)
L’effort tranchant total maximal, pour une charge unitaire est :T= 7,846 [kN]

L’effort tranchant total maximalà la section X = 0pour𝐏 = 𝟕𝟓 [𝐤𝐍]avec 𝝋𝑑𝑦𝑛. = 𝟏, 𝟎𝟒𝟐 est :

𝐓𝐦𝐚𝐱𝐂𝐨𝐧𝐯𝐨𝐢 −𝐥𝐨𝐧𝐠 = 𝐓 × 𝐏 × 𝝋𝑑𝑦𝑛. = 𝟕, 𝟖𝟒𝟔 × 𝟕𝟓 [𝐤𝐍] × 𝟏, 𝟎𝟒𝟐 = 𝟔𝟏𝟑, 𝟏𝟔𝟓 [𝐤𝐍]

b) Convoi placé transversalement

La disposition des roues du convoi donnant l’effet maximum est :


- T1 [Roue P1 : x = 0 /e = -3,20 m] = 0,96578665[kN]
- T2 [Roue P2 : x = 0 /e = -1,30 m] = 0,98610083[kN]
- T3 [Roue P3 : x = 0 /e = 0,30 m] = 1,0032075[kN]
- T4 [Roue P4 : x = 0 /e = 2,20 m] = 1,02352168[kN]

L’effort tranchant total maximal, pour une charge unitaire, est𝑻 = 𝟑, 𝟗𝟕𝟗 [𝒌𝑵]

L’effort tranchant total maximalà la section X= 0 est pour 𝐏 = 𝟏𝟓𝟎 [𝐤𝐍] avec 𝝋𝑑𝑦𝑛. = 𝟏, 𝟎𝟒𝟐 :

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
39
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

𝐓𝐦𝐚𝐱𝐂𝐨𝐧𝐯𝐨𝐢 −𝐭𝐫𝐚𝐧𝐬𝐯 = 𝐓 × 𝐏 × 𝝋𝑑𝑦𝑛. = 3,979 × 𝟏𝟓𝟎 × 𝟏, 𝟎𝟒𝟐 = 𝟔𝟐𝟏, 𝟗𝟏𝟖[𝐤𝐍]

Nous constatons que :


TmaxConvoi −transv = 621,918 [kN] > 𝑇maxConvoi −long = 613,165 [kN]

D’où nous retenons donc

𝑻𝒎𝒂𝒙 𝑪𝒐𝒏𝒗𝒐𝒊 = 𝟔𝟐𝟏, 𝟗𝟏𝟖[𝐤𝐍]

6.3.5 Sous les combinaisons pertinentes

Bilan des sollicitations :


− Charges permanentes
𝑇𝑚𝑎𝑥 𝑃𝑒𝑟𝑚. = 28760,4[𝑘𝑁]

− Foule
𝑇𝑚𝑎𝑥 𝐹𝑜𝑢𝑙𝑒 = 661,5 [𝑘𝑁]

− Surcharges
𝑇𝑚𝑎𝑥 𝑆𝑢𝑟𝑐ℎ. = 405[𝑘𝑁]

− Convoi
𝑇𝑚𝑎𝑥 𝐶𝑜𝑛𝑣𝑜𝑖 = 621,918 [𝑘𝑁]

Nous obtenons :

Aux Etats-limites ultimes (ELU) :

𝑇𝐸𝐿𝑈𝑚𝑎𝑥 = 1,35(𝑇𝑃𝑒𝑟𝑚 + 𝑇𝑆𝑢𝑟𝑐ℎ. ) + 1,5(𝑇𝐹𝑜𝑢𝑙𝑒 + 𝑇𝐶𝑜𝑛𝑣𝑜𝑖 ) = 41298,417[𝑘𝑁]

Aux Etats-limites de service (ELS) :

− Combinaisons rares :
𝑇𝑆𝑚𝑎𝑥 = (𝑇𝑃𝑒𝑟𝑚 + 𝑇𝑆𝑢𝑟𝑐ℎ. ) + 0,8(𝑇𝐹𝑜𝑢𝑙𝑒 + 𝑇𝐶𝑜𝑛𝑣𝑜𝑖 ) = 30192,134[𝑘𝑁]

− Combinaisons fréquentes :
𝑇𝑆𝑚𝑎𝑥 = (𝑇𝑃𝑒𝑟𝑚 + 𝑇𝑆𝑢𝑟𝑐ℎ. ) + 0,4𝑇𝐹𝑜𝑢𝑙𝑒 + 0,75𝑇𝐶𝑜𝑛𝑣𝑜𝑖 = 29896,44[𝑘𝑁]

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
40
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

− Combinaisons quasi-permanentes :
𝑇𝑆𝑚𝑎𝑥 = 𝑇𝑃𝑒𝑟𝑚 + 𝑇𝑆𝑢𝑟𝑐ℎ. = 29165,4[𝑘𝑁]

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
41
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

7. DEFORMATIONS MAXIMALES
Les déformations maximales sont déterminéesde la même façon que les sollicitationsmaximales.

7.1 DEPLACEMENT VERTICAL MAXIMAL𝑽𝒎𝒂𝒙

7.1.1 Sous les charges permanentes


D’après l’examen du tableau de calcul sur fichier Excel donnant les surfaces d’influence
dedéplacement vertical𝑆Vmax𝜁 :
𝐿 54
− La section donnant le déplacement vertical maximal se trouve à 𝑥 = 2 = = 27𝑚 et
2
excentrée de𝑒 = 0 𝑚.

Pour une charge unitaire :


V = −4,5558. 10−4 [m][ 𝑥 = 27𝑚 ; e = 0 ]

− Charges permanentes :

Charges concentées 10651,7241[kN]


𝑝𝑝𝑒𝑟𝑚. = = ≃ 1065,2[kN/𝑚]
Largeur du pont 10[𝑚]

D’où nous obtenons :


𝐕𝒎𝒂𝒙 𝒑𝒆𝒓𝒎. = 𝐕 × 𝒑𝒑𝒆𝒓𝒎. = −𝟒, 𝟓𝟓𝟓𝟖. 𝟏𝟎−𝟒 × 𝟏𝟎𝟔𝟓, 𝟐 [𝐦] = −𝟎, 𝟒𝟖𝟓𝟑[𝒎]
= −𝟒𝟖𝟓, 𝟑[𝒎𝒎], 𝐯𝐞𝐫𝐬 𝐥𝐞 𝐛𝐚𝐬.

7.1.2 Sous la foule


D’après l’examen du tableau de calcul sur fichier Excel donnant les surfaces d’influence
dedéplacement vertical 𝑆Vmax𝜁 :
𝐿 54
− La section donnant le déplacement vertical maximal se trouve à 𝑥 = 2 = = 27𝑚 et
2
excentrée de𝑒 = 0 𝑚.

Pour une charge unitaire :


V = −4,5558. 10−4 [m][ 𝑥 = 27𝑚 ; e = 0 ]

− Sur les 2 bandes de circulation de 7 m de largeur (de la chaussée) :


kN
𝑝𝑓𝑜𝑢𝑙𝑒 = 3,5 [kN/𝑚²] ⟹ 3,5 [ 2 ] × 7 [m] = 24,5 [kN/𝑚]
𝑚

D’où nous obtenons :


𝐕𝒎𝒂𝒙 𝒇𝒐𝒖𝒍𝒆 = 𝐕 × 𝒑𝒇𝒐𝒖𝒍𝒆 = −𝟒, 𝟓𝟓𝟓𝟖. 𝟏𝟎−𝟒 × 𝟐𝟒, 𝟓 [𝐦] = −𝟎, 𝟎𝟏𝟏𝟐 [𝐦] = −𝟏𝟏, 𝟐[𝒎𝒎]

7.1.3 Sous la surcharge (la foule sur les2 trottoirs)


Tél. : (+243)897474512 / 995209450
E-mail : christwamp@yahoo.fr
42
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

D’après l’examen du tableau de calcul sur fichier Excel donnant les surfaces d’influence
dedéplacement vertical 𝑆Vmax𝜁 :
𝐿 54
− La section donnant le déplacement vertical maximal se trouve à 𝑥 = 2 = = 27𝑚 et
2
excentrée de𝑒 = 0 𝑚.

Pour une charge unitaire :


V = −4,5558. 10−4 [m][ 𝑥 = 27𝑚 ; e = 0 ]

− Sur les 2 trottoirs de 1,5 m de largeur chacune :


kN
𝑝𝑠𝑢𝑟𝑐ℎ. = 5[kN/𝑚²] ⟹ 5 [ 2 ] × 2 × 1,5 [m] = 15[kN/m]
𝑚

D’où nous obtenons :


𝐕𝒎𝒂𝒙 𝒔𝒖𝒓𝒄𝒉. = 𝐕 × 𝒑𝒔𝒖𝒓𝒄𝒉. = −𝟒, 𝟓𝟓𝟓𝟖. 𝟏𝟎−𝟒 × 𝟏𝟓[𝐦] = −𝟎, 𝟎𝟎𝟔𝟖𝟑 [𝐦] = −𝟔, 𝟖𝟑[𝒎𝒎]

7.1.4 Sous le convoi : Cas des charges 1 considéré

D’après l’examen du tableau de calcul sur fichier Excel donnant les lignes d’influence de
déformation verticale, nous constatons que la section donnant l’effet maximum se trouve à
X=27m.

a) Convoi placé longitudinalement

1°-Possibilité a+ 2°-Possibilité

a=25,5 [m] x=26,5 [m]


a=28,5

a-

a = 27 [m]

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
43
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

a - [m] a + [m]
CON V [a -] V [a] V [a +] e
x [m] 1° a [m] 2°
VOI [m] [m] [m] [m]
Possibilité Possibilité
25,5 27 28,5
−𝟏, 𝟑𝟕𝟏𝟓. 𝟏𝟎−𝟓 −𝟏, 𝟑𝟕𝟎𝟗. 𝟏𝟎−𝟓 −𝟏, 𝟑𝟓𝟕𝟎𝟒. 𝟏𝟎−𝟓 -3,20
R-2av R-1 R-2ar
25,5 27 28,5
−𝟏, 𝟑𝟔𝟕𝟐. 𝟏𝟎−𝟓 −𝟏, 𝟑𝟕𝟎𝟗. 𝟏𝟎−𝟓 −𝟏, 𝟑𝟔𝟏𝟑𝟑. 𝟏𝟎−𝟓 -1,30
Vmax 27 R-4av R-3 R-4ar
[m] 25,5 27 28,5
−𝟏, 𝟑𝟔𝟑𝟔. 𝟏𝟎−𝟓 −𝟏, 𝟑𝟕𝟎𝟗. 𝟏𝟎−𝟓 −𝟏, 𝟑𝟔𝟒𝟗. 𝟏𝟎−𝟓 0,30
R-6av R-5 R-6ar
25,5 27 28,5
−𝟏, 𝟑𝟓𝟗𝟑. 𝟏𝟎−𝟓 −𝟏, 𝟑𝟕𝟎𝟗. 𝟏𝟎−𝟓 −𝟏, 𝟑𝟔𝟗𝟐. 𝟏𝟎−𝟓 2,20
R-8av R-7 R-8ar

Tableau 6 :Résultats des lignes d’influence des déplacements Vmax pour les possibilités de
positionnement des essieux.

NB : R-av/ar : Roue avant / arrière

La disposition des roues du convoi (4 forces verticales de 75 kN chacune) donnant l’effet maximum
est :
1ère Possibilité :
Le déplacement vertical total, pour une charge unitaire, est :
𝐕 = −𝟏, 𝟎𝟗𝟒𝟓. 𝟏𝟎−𝟒 [𝐦]

2ème Possibilité :
Le déplacement vertical total, pour une charge unitaire, est :
𝐕 = −𝟏, 𝟎𝟗𝟑𝟔. 𝟏𝟎−𝟒 [𝐦]

Nous constatons que :


V (1° possibilité) > V (2° possibilité).

Nous considérons 𝐕 (𝟏° 𝐩𝐨𝐬𝐬𝐢𝐛𝐢𝐥𝐢𝐭é) = 𝐕 = −𝟏, 𝟎𝟗𝟒𝟓. 𝟏𝟎−𝟒 [𝐦]

Le déplacement vertical total maximalà la section X = 27 m pour 𝐏 = 𝟕𝟓 [𝐤𝐍] avec 𝝋𝑑𝑦𝑛. =


𝟏, 𝟎𝟒𝟐 est :
𝐕𝐦𝐚𝐱𝐂𝐨𝐧𝐯𝐨𝐢 −𝐥𝐨𝐧𝐠 = 𝐕 × 𝐏 × 𝝋𝑑𝑦𝑛. = −𝟏, 𝟎𝟗𝟒𝟓. 𝟏𝟎−𝟒 × 𝟕𝟓 × 𝟏, 𝟎𝟒𝟐[𝐦] = −𝟖𝟓, 𝟓𝟑𝟓𝟐. 𝟏𝟎−𝟒 [𝐦] =
= −𝟖, 𝟓𝟓𝟑[𝐦𝐦]

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
44
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

b) Convoi placé transversalement

La disposition des roues du convoi donnant l’effet maximum est :


- V1 [Roue P1 : x = 27 m/e = -3,20 m] = −1,3709.10−5 [m]
- V2 [Roue P2 : x = 27 m/e = -1,30 m] = −1,3709.10−5 [m]
- V3 [Roue P3 : x = 27 m/e = 0,30 m] = −1,3709.10−5 [m]
- V4 [Roue P4 : x = 27 m/e = 2,20 m] = −1,3709.10−5 [m]

Le déplacement vertical total, pour une charge unitaire, à la section X = 27 m est𝑽 =

−𝟓, 𝟒𝟖𝟑𝟖. 𝟏𝟎−𝟓 [𝒎]

Le déplacement vertical total maximal à la section X= 27 m pour 𝐏 = 𝟏𝟓𝟎 [𝐤𝐍] avec 𝝋 =

𝟏, 𝟎𝟒𝟐 est :

𝐕𝐦𝐚𝐱𝐂𝐨𝐧𝐯𝐨𝐢 −𝐭𝐫𝐚𝐧𝐬𝐯 = 𝐕 × 𝐏 × 𝝋 = −5,4838.10−5 × 𝟏𝟓𝟎 × 𝟏, 𝟎𝟒𝟐 [m] = −𝟖𝟓, 𝟕𝟏𝟐. 𝟏𝟎−𝟒 [𝐦]

= −𝟖, 𝟓𝟕𝟏[𝐦𝐦]

Nous constatons que :


𝐕𝐦𝐚𝐱𝐂𝐨𝐧𝐯𝐨𝐢 −𝐭𝐫𝐚𝐧𝐬𝐯 = −𝟖, 𝟓𝟕𝟏[𝐦𝐦] > 𝐕𝐦𝐚𝐱𝐂𝐨𝐧𝐯𝐨𝐢 −𝐥𝐨𝐧𝐠 = −𝟖, 𝟓𝟓𝟑[𝐦𝐦]

D’où nous retenons donc

𝐕𝐦𝐚𝐱𝐂𝐨𝐧𝐯𝐨𝐢 = −𝟖, 𝟓𝟕𝟏[𝐦𝐦]

7.1.5 Sous les combinaisons pertinentes


Bilan des déformations de déplacement vertical :
− Charges permanentes
Vmax Perm. = −485,3[𝑚𝑚]

− Foule
Vmax Foule = −11,2[𝑚𝑚]

− Surcharges
Vmax Surch. = −6,83[𝑚𝑚]

− Convoi
𝑉𝑚𝑎𝑥 𝐶𝑜𝑛𝑣𝑜𝑖 = −8,571[𝑚𝑚]

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
45
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

Nous obtenons :

Aux Etats-limites ultimes (ELU) :


𝑉𝑚𝑎𝑥_𝐸𝐿𝑈 = 1,35(𝑉𝑃𝑒𝑟𝑚. + 𝑉𝑠𝑢𝑟𝑐ℎ. ) + 1,5(𝑉𝐹𝑜𝑢𝑙𝑒 + 𝑉𝐶𝑜𝑛𝑣𝑜𝑖 ) = −694,032[𝑚𝑚]

Aux Etats-limites de service (ELS) :


− Combinaisons rares :
𝑉𝑚𝑎𝑥_𝑆𝑒𝑟𝑣 = (𝑉𝑃𝑒𝑟𝑚 + 𝑉𝑠𝑢𝑟𝑐ℎ𝑎𝑔 ) + 0,8(𝑉𝐹𝑜𝑢𝑙𝑒 + 𝑉𝐶𝑜𝑛𝑣𝑜𝑖 ) = −507,95[𝑚𝑚]

− Combinaisons fréquentes :
𝑉𝑚𝑎𝑥_𝑆𝑒𝑟𝑣 = (𝑉𝑃𝑒𝑟𝑚 + 𝑉𝑠𝑢𝑟𝑐ℎ ) + 0,4𝑉𝐹𝑜𝑢𝑙𝑒 + 0,75𝑉𝐶𝑜𝑛𝑣𝑜𝑖 = −503,04[𝑚𝑚]

− Combinaisons quasi-permanentes :
𝑉𝑚𝑎𝑥𝑆𝑒𝑟𝑣 = 𝑉𝑃𝑒𝑟𝑚 + 𝑉𝑠𝑢𝑟𝑐ℎ = −492,13[𝑚𝑚]

7.2 ROTATION DE FLEXION MAXIMALE 𝝎𝒎𝒂𝒙

7.2.1 Sous les charges permanentes


D’après l’examen du tableau de calcul sur fichier Excel donnant les surfaces d’influence de la
rotation de flexion 𝑆𝝎max𝜁 :
− La section donnant la rotation de flexion maximale se trouve à 𝑥 = 3 𝑚et excentrée de𝑒 =
0 𝑚.

Pour une charge unitaire :


𝜔 = 2,56454. 10−5 [rad][ 𝑥 = 3 𝑚 ; e = 0 ]

− Charges permanentes :

Charges concentées 10651,7241[kN]


𝑝𝑝𝑒𝑟𝑚. = = ≃ 1065,2[kN/𝑚]
Largeur du pont 10[𝑚]

D’où nous obtenons :


𝝎𝒎𝒂𝒙 𝒑𝒆𝒓𝒎. = 𝝎 × 𝒑𝒑𝒆𝒓𝒎. = 𝟐, 𝟓𝟔𝟒𝟓𝟒. 𝟏𝟎−𝟓 × 𝟏𝟎𝟔𝟓, 𝟐 [𝐫𝐚𝐝] = 𝟐𝟕𝟑, 𝟏𝟕𝟓. 𝟏𝟎−𝟒 [𝐫𝐚𝐝]

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
46
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

7.2.2 Sous la foule


D’après l’examen du tableau de calcul sur fichier Excel donnant les surfaces d’influence de la
rotation de flexion 𝑆𝝎max𝜁 :
− La section donnant la rotation de flexion maximale se trouve à 𝑥 = 3 𝑚et excentrée de𝑒 =
0 𝑚.

Pour une charge unitaire :


𝜔 = 2,56454. 10−5 [rad][ 𝑥 = 3 𝑚 ; e = 0 ]

− Sur les 2 bandes de circulation de 7 m de largeur (de la chaussée) :


kN
𝑝𝑓𝑜𝑢𝑙𝑒 = 3,5 [kN/𝑚²] ⟹ 3,5 [ 2 ] × 7 [m] = 24,5 [kN/𝑚]
𝑚

D’où nous obtenons :


𝝎𝒎𝒂𝒙 𝒇𝒐𝒖𝒍𝒆 = 𝝎 × 𝒑𝒇𝒐𝒖𝒍𝒆 = 𝟐, 𝟓𝟔𝟒𝟓𝟒. 𝟏𝟎−𝟓 × 𝟐𝟒, 𝟓 [𝐫𝐚𝐝] = 𝟔, 𝟐𝟖𝟑𝟏𝟐𝟑. 𝟏𝟎−𝟒 [𝐫𝐚𝐝]

7.2.3 Sous la surcharge(la foule sur les2 trottoirs)


D’après l’examen du tableau de calcul sur fichier Excel donnant les surfaces d’influence de la
rotation de flexion 𝑆𝝎max𝜁 :
− La section donnant la rotation de flexion maximale se trouve à 𝑥 = 3 𝑚et excentrée de𝑒 =
0 𝑚.

Pour une charge unitaire :


𝜔 = 2,56454. 10−5 [rad][ 𝑥 = 3 𝑚 ; e = 0 ]

− Sur les 2 trottoirs de 1,5 m de largeur chacune :


kN
𝑝𝑠𝑢𝑟𝑐ℎ. = 5[kN/𝑚²] ⟹ 5 [ 2 ] × 2 × 1,5 [m] = 15[kN/m]
𝑚

D’où nous obtenons :


𝝎𝒎𝒂𝒙 𝒔𝒖𝒓𝒄𝒉. = 𝝎 × 𝒑𝒔𝒖𝒓𝒄𝒉. = 𝟐, 𝟓𝟔𝟒𝟓𝟒. 𝟏𝟎−𝟓 × 𝟏𝟓[𝐫𝐚𝐝] = 𝟑, 𝟖𝟒𝟔𝟖𝟏. 𝟏𝟎−𝟒 [𝐫𝐚𝐝]

7.2.4 Sous le convoi : Cas des charges 1 considéré

D’après l’examen du tableau de calcul sur fichier Excel donnant les lignes d’influence de la rotation
de flexion, nous constatons que la section donnant l’effet maximum se trouve à X=10,5 m.

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
47
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

a) Convoi placé longitudinalement

1°-Possibilité Roue a+ 2°-Possibilité


R3

a = 9[m] ax=26,5
= 12[m][m]

Roue
R1
Roue
a-
R2

a =10,5[m]

a - [m] a + [m]
a
CONVOI 𝝎 [a-] 𝝎 [a] 𝝎 [a +] x [m] e [m]
1° [m] 2°
Possibilité Possibilité
9 10,5 12
3,68223. 10−7 4,27335. 10−7 4,83794. 10−7 -3,20
R-2av R-1 R-2ar
9 10,5 12
3,43421. 10−7 4,04472. 10−7 4,62871. 10−7 -1,30
𝝎𝐦𝐚𝐱 R-4av R-3 R-4ar
10,5
[rad] 9 10,5 12
3,22534. 10−7 3,85219. 10−7 4,45251. 10−7 0,30
R-6av R-5 R-6av
9 10,5 12
2,97732. 10−7 3,62356. 10−7 4,24328. 10−7 2,20
R-8av R-7 R-8av

Tableau 8 : Résultats des lignes d’influence des déformations 𝛚𝐦𝐚𝐱 pour les différentes possibilités
de positionnement des essieux (Même dessin que précédemment).

NB : R-av/ar : Roue avant / arrière


La disposition des roues du convoi (4 forces verticales de 75 kN chacune) donnant la rotation de
flexion maximaleest :

1ère Possibilité :
La rotation de flexion maximum totale, pour une charge unitaire,est :
Tél. : (+243)897474512 / 995209450
E-mail : christwamp@yahoo.fr
48
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

𝝎𝐦𝐚𝐱 = 𝟐, 𝟗𝟏𝟏𝟐𝟗. 𝟏𝟎−𝟔 [𝒓𝒂𝒅]

2ème Possibilité :
La rotation de flexion maximum totale, pour une charge unitaire, est :
𝝎𝐦𝐚𝐱 = 𝟑, 𝟑𝟗𝟓𝟔𝟑. 𝟏𝟎−𝟔 [𝒓𝒂𝒅]

Nous constatons que :


𝜔Convoi (2° Possibilité) > 𝜔Convoi (1° Possibilité)

Nous considérons 𝝎(𝟐° 𝐩𝐨𝐬𝐬𝐢𝐛𝐢𝐥𝐢𝐭é) = 𝝎 = 𝟑, 𝟑𝟗𝟓𝟔𝟑. 𝟏𝟎−𝟔[rad]

La rotation de flexiontotalemaximale à la section X = 10,5 m pour 𝐏 = 𝟕𝟓 [𝐤𝐍] avec 𝝋𝒅𝒚𝒏. =


𝟏, 𝟎𝟒𝟐 est :
𝝎𝐦𝐚𝐱𝐂𝐨𝐧𝐯𝐨𝐢 −𝐥𝐨𝐧𝐠 = 𝝎 × 𝐏 × 𝝋𝒅𝒚𝒏. = 𝟑, 𝟑𝟗𝟓𝟔𝟑. 𝟏𝟎−𝟔 × 𝟕𝟓 × 𝟏, 𝟎𝟒𝟐[𝐫𝐚𝐝] = 𝟐, 𝟔𝟓𝟑𝟔𝟖. 𝟏𝟎−𝟒 [𝐫𝐚𝐝]

b) Convoi placé transversalement


La disposition des roues du convoi donnant l’effet maximum est :
- 𝜔1 [Roue P1 : x = 10,5 m/e = -3,20 m] = 4,27335. 10−7 [rad]
- 𝜔2 [Roue P2 : x = 10,5m/e = -1,30 m] = 4,04472. 10−7 [rad]
- 𝜔3 [Roue P3 : x =10,5m/e = 0,30 m] = 3,85219. 10−7 [rad]
- 𝜔4 [Roue P4 : x = 10,5 m/e = 2,20 m] =3,62356. 10−7 [rad]

La rotation de torsion maximale, pour une charge unitaire, à la section X = 10,5m est :
𝝎 = 𝟏, 𝟓𝟕𝟗𝟑𝟖. 𝟏𝟎−𝟔 [𝒓𝒂𝒅]

La rotation de torsiontotalemaximale à la section X= 10,5 m pour 𝐏 = 𝟏𝟓𝟎 [𝐤𝐍] avec 𝝋𝒅𝒚𝒏. =


𝟏, 𝟎𝟒𝟐 est :

𝝎𝐦𝐚𝐱𝐂𝐨𝐧𝐯𝐨𝐢 −𝐭𝐫𝐚𝐧𝐬𝐯 = 𝝎 × 𝐏 × 𝝋𝒅𝒚𝒏. = 1,57938.10−6 × 𝟏𝟓𝟎 × 𝟏, 𝟎𝟒𝟐 [𝐫𝐚𝐝]

= 𝟐, 𝟒𝟔𝟖𝟓𝟕. 𝟏𝟎−𝟒 [𝐫𝐚𝐝]

Nous constatons que :


𝝎𝐦𝐚𝐱𝐂𝐨𝐧𝐯𝐨𝐢 −𝐥𝐨𝐧𝐠 = 𝟐, 𝟔𝟓𝟑𝟔𝟖. 𝟏𝟎−𝟒 [𝐫𝐚𝐝] > 𝝎𝐦𝐚𝐱𝐂𝐨𝐧𝐯𝐨𝐢 −𝐭𝐫𝐚𝐧𝐬𝐯 = 𝟐, 𝟒𝟔𝟖𝟓𝟕. 𝟏𝟎−𝟒 [𝐫𝐚𝐝]

D’où nous retenons donc

𝝎𝐦𝐚𝐱 𝐂𝐨𝐧𝐯𝐨𝐢 = 𝟐, 𝟔𝟓𝟑𝟔𝟖. 𝟏𝟎−𝟒 [𝐫𝐚𝐝]

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
49
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

7.2.5 Sous les combinaisons pertinentes


Bilan des déformations de rotation de flexion :
− Charges permanentes
𝜔𝑚𝑎𝑥 𝑃𝑒𝑟𝑚. = 273,175. 10−4 [𝑟𝑎𝑑]

− Foule
𝜔𝑚𝑎𝑥 𝐹𝑜𝑢𝑙𝑒 = 6,283123. 10−4 [𝑟𝑎𝑑]

− Surcharges
𝜔𝑚𝑎𝑥 𝑆𝑢𝑟𝑐ℎ. = 3,84681. 10−4 [𝑟𝑎𝑑]

− Convoi
𝜔𝑚𝑎𝑥 𝐶𝑜𝑛𝑣𝑜𝑖 = 2,65368.10−4 [𝑟𝑎𝑑]

Nous obtenons :

Aux Etats-limites ultimes (ELU) :


𝝎𝑚𝑎𝑥𝐸𝐿𝑈 = 1,35(𝝎𝑃𝑒𝑟𝑚 + 𝝎𝑆𝑢𝑟𝑐ℎ ) + 1,5(𝝎𝐹𝑜𝑢𝑙𝑒 + 𝝎𝐶𝑜𝑛𝑣𝑜𝑖 ) = 387,385. 10−4 [𝑟𝑎𝑑]

Aux Etats-limites de service (ELS) :

− Combinaisons rares :
𝝎𝑚𝑎𝑥𝑆 = (𝝎𝑃𝑒𝑟𝑚 + 𝝎𝑆𝑢𝑟𝑐ℎ ) + 0,8(𝝎𝐹𝑜𝑢𝑙𝑒 + 𝝎𝐶𝑜𝑛𝑣𝑜𝑖 ) = 284,171. 10−4 [𝑟𝑎𝑑]

− Combinaisons fréquentes :
𝝎𝑚𝑎𝑥𝑆 = (𝝎𝑃𝑒𝑟𝑚 + 𝝎𝑆𝑢𝑟𝑐ℎ ) + 0,4𝝎𝐹𝑜𝑢𝑙𝑒 + 0,75𝝎𝐶𝑜𝑛𝑣𝑜𝑖 = 281,525. 10−4 [𝑟𝑎𝑑]

− Combinaisons quasi-permanentes :
𝝎𝑚𝑎𝑥𝑆 = 𝝎𝑃𝑒𝑟𝑚 + 𝝎𝑆𝑢𝑟𝑐ℎ = 273,022. 10−4 [𝑟𝑎𝑑]

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
50
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

7.3 ROTATION DE TORSION MAXIMALE𝝋𝒎𝒂𝒙

7.2.1 Sous les charges permanentes


D’après l’examen du tableau de calcul sur fichier Excel donnant les surfaces d’influence de la
rotation de torsion𝑆𝝋max :
𝜁

− La section donnant la rotation de torsionmaximale se trouve à 𝑥 = 0 𝑚et excentrée de𝑒 = 0 𝑚.

Pour une charge unitaire :


𝜑 = 1,46126. 10−5 [rad][ 𝑥 = 0 𝑚 ; e = 0 ]

− Charges permanentes :

Charges concentées 10651,7241[kN]


𝑝𝑝𝑒𝑟𝑚. = = ≃ 1065,2[kN/𝑚]
Largeur du pont 10[𝑚]

D’où nous obtenons :


𝝋𝒎𝒂𝒙 𝒑𝒆𝒓𝒎. = 𝝋 × 𝒑𝒑𝒆𝒓𝒎. = 𝟏, 𝟒𝟔𝟏𝟐𝟔. 𝟏𝟎−𝟓 × 𝟏𝟎𝟔𝟓, 𝟐 [𝐫𝐚𝐝] = 𝟏𝟓𝟓, 𝟔𝟓𝟑. 𝟏𝟎−𝟒 [𝐫𝐚𝐝]

7.2.2 Sous la foule


D’après l’examen du tableau de calcul sur fichier Excel donnant les surfaces d’influence de la
rotation de torsion𝑆𝝋max :
𝜁

− La section donnant la rotation de torsionmaximalese trouve à 𝑥 = 0 𝑚et excentrée de𝑒 = 0 𝑚.

Pour une charge unitaire :


𝜑 = 1,46126. 10−5 [rad][ 𝑥 = 0 𝑚 ; e = 0 ]

− Sur les 2 bandes de circulation de 7 m de largeur (de la chaussée) :


kN
𝑝𝑓𝑜𝑢𝑙𝑒 = 3,5 [kN/𝑚²] ⟹ 3,5 [ 2 ] × 7 [m] = 24,5 [kN/𝑚]
𝑚

D’où nous obtenons :


𝝋𝒎𝒂𝒙 𝒇𝒐𝒖𝒍𝒆 = 𝝋 × 𝒑𝒇𝒐𝒖𝒍𝒆 = 𝟏, 𝟒𝟔𝟏𝟐𝟔. 𝟏𝟎−𝟓 × 𝟐𝟒, 𝟓 [𝐫𝐚𝐝] = 𝟑, 𝟓𝟖𝟎𝟎𝟖𝟕. 𝟏𝟎−𝟒 [𝐫𝐚𝐝]

7.2.3 Sous la surcharge (la foule sur les 2trottoirs)


D’après l’examen du tableau de calcul sur fichier Excel donnant les surfaces d’influence de la
rotation de torsion𝑆𝝋max :
𝜁

− La section donnant la rotation de torsionmaximale se trouve à 𝑥 = 0 𝑚et excentrée de𝑒 = 0 𝑚.

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
51
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

Pour une charge unitaire :


𝜑 = 1,46126. 10−5 [rad][ 𝑥 = 0 𝑚 ; e = 0 ]

− Sur les 2 trottoirs de 1,5 m de largeur chacune :


kN
𝑝𝑠𝑢𝑟𝑐ℎ. = 5[kN/𝑚²] ⟹ 5 [ 2 ] × 2 × 1,5 [m] = 15[kN/m]
𝑚

D’où nous obtenons :


𝝋𝒎𝒂𝒙 𝒔𝒖𝒓𝒄𝒉. = 𝝋 × 𝒑𝒔𝒖𝒓𝒄𝒉. = 𝟏, 𝟒𝟔𝟏𝟐𝟔. 𝟏𝟎−𝟓 × 𝟏𝟓[𝐫𝐚𝐝] = 𝟐, 𝟏𝟗𝟏𝟖𝟗. 𝟏𝟎−𝟒 [𝐫𝐚𝐝]

7.2.4 Sous le convoi : Cas des charges 1 considéré


D’après l’examen du tableau de calcul sur fichier Excel donnant les lignes d’influence de la
rotation de torsion, nous constatons que la section donnant l’effet maximum se trouve à X=12 m.

a) Convoi placé longitudinalement

1°-Possibilité a+ 2°-Possibilité

a=10,5 [m] x=26,5[m]


a=13,5 [m]

a-

a = 12 [m]

a - [m] a + [m]
CONVOI 𝝋 [a-] 𝝋 [a] 𝝋 [a +] x [m] e [m] a [m]

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
52
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

1° 2°
Possibilité Possibilité

10,5 12 13,5
3,88326. 10−7 4,20647. 10−7 4,2503. 10−7 -3,20
R-2av R-1 R-2ar
10,5 12 13,5
2,8266. 10−7 3,04597. 10−7 3,13256. 10−7 -1,30
𝝋𝐦𝐚𝐱 R-4av R-3 R-4ar
12
[rad] 10,5 12 13,5
1,93677. 10−7 2,0687. 10−7 2,1913. 10−7 0,30
R-6av R-5 R-6av
10,5 12 13,5
8,8011. 10−8 9,08206. 10−8 1,07356. 10−7 2,20
R-8av R-7 R-8av

Tableau 7 : Résultats des lignes d’influence des déformations 𝝋𝐦𝐚𝐱 pour les différentes possibilités
de positionnement des essieux.

NB : R-av/ar : Roue avant / arrière

La disposition des roues du convoi (4 forces verticales de 75 kN chacune) donnant la rotation de


torsion maximum est :

1ère Possibilité :
Larotation de torsion maximaletotale, pour une charge unitaire,est :
𝝋 = 𝟏, 𝟗𝟕𝟓𝟔𝟏. 𝟏𝟎−𝟔 [rad]

2ème Possibilité :
La rotation de torsion maximale totale, pour une charge unitaire, est :
𝝋 = 𝟐, 𝟎𝟖𝟕𝟕𝟏. 𝟏𝟎−𝟔 [rad]

Nous constatons que :


𝜑(2° possibilité) > 𝜑 (1° possibilité).

Nous considérons 𝝋(𝟐° 𝐩𝐨𝐬𝐬𝐢𝐛𝐢𝐥𝐢𝐭é) = 𝝋 = 𝟐, 𝟎𝟖𝟕𝟕𝟏. 𝟏𝟎−𝟔 [rad]

La rotation de torsion totalemaximale à la section X = 27 m pour 𝐏 = 𝟕𝟓 [𝐤𝐍] avec 𝝋𝒅𝒚𝒏. =


𝟏, 𝟎𝟒𝟐 est :
𝝋𝐦𝐚𝐱𝐂𝐨𝐧𝐯𝐨𝐢 −𝐥𝐨𝐧𝐠 = 𝝋 × 𝐏 × 𝝋𝒅𝒚𝒏. = 𝟐, 𝟎𝟖𝟕𝟕𝟏. 𝟏𝟎−𝟔 × 𝟕𝟓 × 𝟏, 𝟎𝟒𝟐[𝐫𝐚𝐝] = 𝟏, 𝟔𝟑𝟏𝟓. 𝟏𝟎−𝟒 [𝐫𝐚𝐝]
Tél. : (+243)897474512 / 995209450
E-mail : christwamp@yahoo.fr
53
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

b) Convoi placé transversalement


La disposition des roues du convoi donnant l’effet maximum est :
- 𝜑1 [Roue P1 : x = 12 m/e = -3,20 m] = 4,20647. 10−7 [rad]
- 𝜑2 [Roue P2 : x = 12 m/e = -1,30 m] = 3,04597. 10−7 [rad]
- 𝜑3 [Roue P3 : x =12 m/e = 0,30 m] = 2,0687. 10−7 [rad]
- 𝜑4 [Roue P4 : x = 12 m/e = 2,20 m] =9,08206. 10−8 [rad]

La rotation de torsion maximale, pour une charge unitaire, à la section X = 12 m est :


𝝋 = 𝟏, 𝟎𝟐𝟐𝟗𝟑. 𝟏𝟎−𝟔 [𝒓𝒂𝒅]

La rotation de torsiontotalemaximale à la section X= 12 m pour 𝐏 = 𝟏𝟓𝟎 [𝐤𝐍] avec 𝝋𝒅𝒚𝒏. =


𝟏, 𝟎𝟒𝟐 est :
𝝋𝐦𝐚𝐱𝐂𝐨𝐧𝐯𝐨𝐢 −𝐭𝐫𝐚𝐧𝐬𝐯 = 𝝋 × 𝐏 × 𝝋𝒅𝒚𝒏. = 1,02293.10−6 × 𝟏𝟓𝟎 × 𝟏, 𝟎𝟒𝟐 [𝐫𝐚𝐝] = 𝟏, 𝟓𝟗𝟖𝟖. 𝟏𝟎−𝟒 [𝐫𝐚𝐝]

Nous constatons que :


𝝋𝐦𝐚𝐱𝐂𝐨𝐧𝐯𝐨𝐢 −𝐥𝐨𝐧𝐠 = 𝟏, 𝟔𝟑𝟏𝟓. 𝟏𝟎−𝟒 [𝐫𝐚𝐝] > 𝝋𝐦𝐚𝐱𝐂𝐨𝐧𝐯𝐨𝐢 −𝐭𝐫𝐚𝐧𝐬𝐯 = 𝟏, 𝟓𝟗𝟖𝟖. 𝟏𝟎−𝟒 [𝐫𝐚𝐝]

D’où nous retenons donc

𝝋𝐦𝐚𝐱 𝐂𝐨𝐧𝐯𝐨𝐢 = 𝟏, 𝟔𝟑𝟏𝟓. 𝟏𝟎−𝟒 [𝐫𝐚𝐝]

7.2.5 Sous les combinaisons pertinentes


Bilan des déformations de rotation de torsion :
− Charges permanentes
𝝋𝑚𝑎𝑥 𝑃𝑒𝑟𝑚. = 155,653. 10−4 [𝑟𝑎𝑑]

− Foule
𝝋𝑚𝑎𝑥 𝐹𝑜𝑢𝑙𝑒 = 3,580087. 10−4 [𝑟𝑎𝑑]

− Surcharges
𝝋𝑚𝑎𝑥 𝑆𝑢𝑟𝑐ℎ. = 2,19189. 10−4 [𝑟𝑎𝑑]

− Convoi
𝝋𝑚𝑎𝑥 𝐶𝑜𝑛𝑣𝑜𝑖 = 1,6315.10−4 [𝑟𝑎𝑑]

Nous obtenons :

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
54
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

Aux Etats-limites ultimes (ELU) :


𝝋𝑚𝑎𝑥𝐸𝐿𝑈 = 1,35(𝝋𝑃𝑒𝑟𝑚. + 𝝋𝑆𝑢𝑟𝑐ℎ. ) + 1,5(𝝋𝐹𝑜𝑢𝑙𝑒 + 𝝋𝐶𝑜𝑛𝑣𝑜𝑖 ) = 220,91. 10−4 [𝑟𝑎𝑑]

Aux Etats-limites de service (ELS) :

− Combinaisons rares :
𝝋𝑚𝑎𝑥𝑆 = (𝝋𝑃𝑒𝑟𝑚. + 𝝋𝑆𝑢𝑟𝑐ℎ. ) + 0,8(𝝋𝐹𝑜𝑢𝑙𝑒 + 𝝋𝐶𝑜𝑛𝑣𝑜𝑖 ) = 162,014. 10−4 [𝑟𝑎𝑑]

− Combinaisons fréquentes :
𝝋𝑚𝑎𝑥𝑆 = (𝝋𝑃𝑒𝑟𝑚. + 𝝋𝑆𝑢𝑟𝑐ℎ. ) + 0,4𝝋𝐹𝑜𝑢𝑙𝑒 + 0,75𝝋𝐶𝑜𝑛𝑣𝑜𝑖 = 160,501. 10−4 [𝑟𝑎𝑑]

− Combinaisons quasi-permanentes :
𝝋𝑚𝑎𝑥𝑆 = 𝝋𝑃𝑒𝑟𝑚. + 𝝋𝑆𝑢𝑟𝑐ℎ. = 157,845. 10−4 [𝑟𝑎𝑑]

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
55
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

CONCLUSION

Au terme de notre travail, nous avons pu déterminer, grâce aux lignes et surfaces d’influence,
les maxima des sollicitations (éléments de réduction) et des déformations d’un pont biais continu sur
une travée de portée L = 54 m et d’angle biais α = 60°.

Au-delà du fait qu’il nous a permis de mettre en pratique la théorie sur les ponts biais apprise
pendant le cours de « Ponts spéciaux », ce travail nous a aussi permis de percevoir l’importance et
l’abondance des calculs de tel type de structures.

Nous avons été ainsi amenés à plusieurs reprises à recourir à l’assistant et à l’outil puissant que
constitue l’ordinateur pour un calcul rapide et précis, par exemple,l’établissement des lignes et
surfaces d’influence pour déterminerl’effet maximum surExcel.

Une occasion pour nous de remercier le professeur MUTONDO WA MUTONDO et l’assistant


KALANGILASHEMUde nous avoir donné cette opportunité qui, nous le croyons, n’a de commune
mesure des projets rencontrés dans la vie professionnelle.

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
56
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

ANNEXES

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
57
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
58
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
59
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr
60
Par WAMPILUKILA FIMPADIO Christian 2ICC/SOA

Tél. : (+243)897474512 / 995209450


E-mail : christwamp@yahoo.fr