Vous êtes sur la page 1sur 26

Université Saad Dahleb de Blida

Département de pharmacie
Cours de pharmacie clinique de 5ème année
2017-2018

Pharmacie clinique en
neuropsychiatrie
Maladie d’Alzheimer

Dr Djellouli .S
Maitre assistant en pharmacologie

1
I. Généralités / Définition

2
I. Généralités / Définition

Affection neuro-dégénérative conduisant progressivement


et irréversiblement à la perte de mémoire (amnésie) et des
troubles cognitifs et comportementaux.

• Troubles cognitifs:
- Aphasie: perte du langage.
- Apraxie: perte de la stratégie des mouvements.
- Agnosie: perte de la reconnaissance visuelle.

• Troubles comportementaux : anxiété, dépression,


agitation, agressivité, délire…

3
II. Aspect clinique

4
II. Aspect clinique

Evaluation cognitive globale : échelle MMSE


(Mini Mental Status Examination)

– Exploration de l’orientation temporo-spatiale, de la mémoire, du calcul


mental, de l’attention, de l’apprentissage (mémorisation), du langage.
– Score de 0 à 30.
Score MMSE Stade de la maladie d’Alzheimer
21 – 30 Stade léger
16 – 20 Stade modéré
10 – 15 Stade modérément sévère
< 10 Stade sévère ou très sévère

5
III. Physiopathologie de la maladie d’Alzheimer

6
III. Physiopathologie de la maladie d’Alzheimer

La maladie résulte de 2 types de lésions dans le


cerveau bien caractérisées:

- Plaques séniles: dépôts anormaux entre les


neurones d’une protéine “bêta-amyloïde”,
fragment d’une protéine de membrane 
destruction des neurones avoisinants.

- Dégénérescence neurofibrillaire:
accumulation de filaments anormaux constitués
de protéines « Tau phosphorylées »  mort du
neurone  perte de mémoire et démence.

7
III. Physiopathologie de la maladie d’Alzheimer

8
III. Physiopathologie de la maladie d’Alzheimer

• Ce qui se caractérise biochimiquement par un


déficit du système cholinergique,
caractéristique d’ Alzheimer

problèmes de mémoire et d’attention.

9
III. Physiopathologie de la maladie d’Alzheimer

Dysfonctionnement des systèmes de neurotransmetteurs

- Dysfonctionnement du MB
Perte des neurones énergétique.
cholinergiques - Stress oxydatif.

ACh ↘ et activité des ChE ↗ Accumulation du glutamate

↘ fonctions cognitives excitotoxicité

Anticholinestérasiques Antagonistes des R. glutaminergiques


de type NMDA

Formes légères à
modérées Formes modérées à sévères
IV. Médicaments de la maladie d’Alzheimer

11
IV. Médicaments de la maladie d’Alzheimer

1. Inhibiteurs de la cholinestérase

2. Antagonistes glutaminergiques

12
IV. Médicaments de la maladie d’Alzheimer
1. Inhibiteurs de la cholinestérase
1. Molécules :

a. Antichloinestérasiques à action réversible:


– Les amino-acridines : Tacrine (Cognex®).
– Les N-Benzylpipéridines : Donépézil (Aricept®).
– Les alcaloïdes: Galantamine (Reminyl®).

b. Anticholinestérasiques à action pseudo-irréversibles:


– Les carbamates : Rivastigmine (Exélon®).
13
IV. Médicaments de la maladie d’Alzheimer
1. Inhibiteurs de la cholinestérase
2. Mécanisme d’action:

• Inhibition réversible de l’AChE centrale.

14
IV. Médicaments de la maladie d’Alzheimer
1. Inhibiteurs de la cholinestérase
3. Indication

• TRT symptomatique de la Mdie d’Alzheimer dans les formes légères à modérément


sévères.

4. Propriétés pharmacocinétiques :

• Traversent la BHE.

• Tropisme tissulaire pour SNC (sauf tacrine).

• Métabolisme :
– Hépatique (CYP450): Tacrine, Donézépil, Galantamine  interactions.
– Non hépatique: Rivastigmine (plasmatique).

15
IV. Médicaments de la maladie d’Alzheimer
1. Inhibiteurs de la cholinestérase
4. Effets indésirables :

• Digestifs : nausées, vomissements, douleurs abdominales.

• Crampes musculaires, insomnies.

• Effets cardiaques : bradycardie.

• Tacrine : Toxicité hépatique (abondonnée).

• Donépézil : cauchemars.

16
IV. Médicaments de la maladie d’Alzheimer
2. Antagonistes glutaminergiques
1. Molécules :

• Mémantine (Ebixa®).

2. Mécanisme d’action :

• Antagoniste des récepteurs NMDA du


glutamate au niveau central.

17
IV. Médicaments de la maladie d’Alzheimer
2. Antagonistes glutaminergiques

18
IV. Médicaments de la maladie d’Alzheimer
2. Antagonistes glutaminergiques

4. Indication :
• TRT symptomatique de la Mdie d’Alzheimer
dans les formes modérées à sévères.

5. Effets indésirables :

 Hallucinations.
 Confusions.
 Troubles digestifs.
19
V. Critères de choix thérapeutique

20
V. Critères de choix thérapeutiques
• Trt symptomatique spécifique :
– Formes légères à modérées  anticholinestérasiques :
• Donépesil.
• Rivastigmine.
• Galantamine.
– Formes modérées à sévères  antiglutamatergique :
• Mémantine

Rq: pour toutes les molécules, la posologie optimale efficace est instaurée
progressivement.

• Trt des troubles comportementaux :


Trt mdteux envisageable si nécessaire seulement, après prise en charge sociale et
psychologique.

– Antipsychotiques : Dose suffisante / durée limitée.


– Anxiolytiques : BZD à T1/2 court (Lorazépam++)
– Antidépresseurs : ISRS (Paroxétine, Sertraline), éviter les imipraminiques (effet
II anticholinergiques).

• Trt non pharmacologique : dialogue, suivi psychologique. 21


VI. Prévention de l’iatrogénie

22
VI. Prévention de l’iatrogénie
Prévention des risques majeurs :

• Contre indications :
– Anticholinestérasiques :
• Troubles cardio-vasculaires (bradycardie, BAV).
• Troubles gastro-intestinaux (antécédent d’ulcère).
• Asthme, BPCO.

• Interactions médicamenteuses :
– PD :
• Anti-Achase / myorelaxants (espacer au moins 24h).

– Métabolisme :
• Tacrine et Donepezil /inducteurs ou inhibiteurs CyP 3A4 et 2D6
(Cimétidine, kétokonazole, erythromycine, Fluoxétine, quinidine)
23
VI. Prévention de l’iatrogénie

Prévention des effets indésirables:


Toxicité gastro- • Administration de régulateurs de transit (Lopéramide, ….).
intestinale • Administration d’antiémétiques (Dompéridone,…).

Crampes et • Prise du Donépézil le matin.


cauchemars

Polyurie • Eviter l’administration le soir.

Toxicité • Tacrine: suivi biologique des transaminases.


hépatique
24
VII. Conseils au patient

25
VII. Conseils au patient

• Observance du trt assurée par l’entourage du


patient.

• Exercice physique (la marche++).

• Préserver les habitudes et les repères


quotidiens du patient.

26