Vous êtes sur la page 1sur 38

Transmission d’énergie

électrique sans fil


Filière MP Session 2016/2017

1
Sommaire:
Introduction

I] Couplage inductif non résonant

II] Couplage inductif résonant

III] Comparaisons et améliorations

Conclusion

2
Introduction

3
Intérêt de la transmission
d’énergie sans fil
• Nécessité actuelle de supprimer les fils → limiter l’encombrement
• Multiplication des appareils électriques à faible consommation
• Nombreuses applications dans divers domaines :
- Domestique : recharge d’appareils avec batteries, alimentation
de petits appareils courants

- Industriel : recharge de voitures électriques, applications


diverses de la transmission de puissance (trains)

Recharge sans fil


Nissan Leaf

- Médecine : Apport d’énergie électrique aux implants (sans


effectuer d’opérations lourdes)
Pacemaker

Introduction 4
Différents moyens de transmission
de puissance sans fil
• Couplage inductif non résonant en champ proche

• Couplage inductif résonant en champ proche


Equipe du MIT ayant réalisé un transfert de
puissance sans fil par couplage résonant

• Rayonnement en champ lointain

Antenne micro-onde

Antenne à forte directivité Diode laser

Introduction 5
I] Couplage inductif non
résonant

6
Etude préliminaire des
bobines utilisée
BOBINES 2D OU « PLATES » BOBINES TYPE SOLÉNOÏDES

Carte de champ bobine plate (logiciel FEMM) Carte de champ solénoïde (logiciel FEMM)

Couplage inductif non résonant 7


Description du système
• Système de transmission classique utilisé dans les chargeurs sans fil
actuels (type IQ)

Récepteur type IQ
en circuit imprimé

Emetteur type IQ
• Rendement de transfert de puissance entre les deux bobines dans le
cas d’un alignement parfait donné par Yates :

-Bobine émettrice : Ne spires, résistance Re, diamètre a


𝝁𝟎𝟐 𝝅𝟐 𝑵𝒆 𝟐 𝑵𝒓 𝟐 𝒂𝟒 𝒃𝟒 𝒘𝟐
ƞ= -Bobine réceptrice : Nr spires, résistance Rr, diamètre b
𝟏𝟔𝑹𝒆 𝑹𝒓 (𝒂𝟐 + 𝒅𝟐 )𝟑 -Bobines séparées d’une distance d

Couplage inductif non résonant 8


Modélisation théorique du
couplage
• Ajout d’inductances de fuites modélisant le flux de perte

𝑴
- Coefficient de couplage k : 𝑴 = 𝒌. 𝑴𝒎𝒂𝒙 ; 𝒌 =
𝑳𝟏𝑳𝟐

- Equation du circuit : 𝑳𝒎1 𝑳𝟐


𝑽2 𝒕 = 𝒎. . 𝑽1 𝒕 = 𝒌. . 𝑽𝟏(𝒕)
𝑳𝒎1 + 𝑳𝒇1 𝑳𝟏

Avec : 𝐿1 = 𝐿𝑚1 + 𝐿𝑓1 et 𝐿2 = 𝐿𝑚2 + 𝐿𝑓2

Couplage inductif non résonant 9


Réalisation expérimentale
Mesures sur le circuit Mesures sur le circuit
secondaire primaire

GBF, amplitude tension


constante

Amplificateur de courant
(puissance)

Bobine secondaire Bobine primaire

Couplage inductif non résonant 10


Expérience : Balayage en
fréquence
Rendement en fonction de la fréquence f
0,09

0,08

0,07

0,06
Rendement

0,05

0,04

0,03

0,02

0,01

0
0 10000 20000 30000 40000 50000 60000
Fréquence f (Hz)

• Rendement maximal : 7,4% → fréquence : 15 kHz


• Comparaison avec le rendement théorique ƞth ~ ω²
→ Cause : capacités parasites

Couplage inductif non résonant 11


Expérience : Distance sur l’axe
Rendement en fonction de la distance sur l'axe
0,08

0,07

0,06

0,05
Rendement

0,04
Rendement mesuré
0,03

0,02 Rendement théorique

0,01 Carte de champ


0 Bobine solénoïde
5 5,5 6 6,5 7 7,5 8 8,5 9 9,5 10 10,5 11 11,5 12 12,5 13 13,5 14
-0,01
Distance d (cm)

• Comparaison rendement mesuré / théorique :


- Coefficient de corrélation : R² = 0,992
𝝁𝟎𝟐 𝝅𝟐 𝑵𝒆 𝟐 𝑵𝒓 𝟐 𝒂𝟒 𝒃𝟒 𝒘𝟐
• Décroissance similaire → Rendement théorique : ƞ = 𝟏𝟔𝑹𝒆 𝑹𝒓 (𝒂𝟐 +𝒅𝟐 )𝟑

Couplage inductif non résonant 12


Expérience : Désalignement
Rendement en fonction du désalignement
0,08

0,07

0,06

0,05
Rendement

0,04
Distance sur l'axe 5cm
0,03
Distance sur l'axe 7cm
0,02

0,01

0
0 2 4 6 8 10
Distance à l'axe (cm)
Carte de champ
Bobine solénoïde
• Influence du désalignement
• Effondrement plus important à faible distance

Couplage inductif non résonant 13


Expérience : Angle
Rendement en fonction de l'angle
0,008

0,007

0,006

0,005
Rendement

0,004
Distance sur l'axe 10cm
0,003
Distance sur l'axe 13cm
0,002

0,001

0
0 20 40 60 80 100
Angle (deg)

Carte de champ
Bobine solénoïde
• Faible influence de l’angle sur le rendement

Couplage inductif non résonant 14


II] Couplage inductif
résonant

15
Modélisation théorique en
couplage partiel résonant

Circuit en couplage partiel Circuit en couplage partiel ramené au primaire

Rapport de transformation: Coefficient de couplage:

𝑴 𝑳𝒎1𝑳𝒎2 𝑴 𝑳𝒎1𝑳𝒎2
𝒎= = < 𝒎𝒎𝒂𝒙 𝒌= =
𝑳𝒎1 𝑳𝒎1 𝑳1𝑳2 𝑳1𝑳2

Couplage inductif résonant 16


Simplifications et fonction de
transfert

𝒋. 𝒌𝑳 . 𝒘
Fonction de transfert: 𝑽𝟐 = . 𝑽𝟏
𝑹 + 𝒋𝒘 . 𝑳 + 𝑹𝟐 𝑪 − 𝟐𝒘𝟐 𝑹𝑳𝑪 + 𝒋𝒘𝟑 𝑪𝑳𝟐 𝒌𝟐 − 𝟏

𝒌
• Approximation: 𝑽𝟐 = . 𝑽𝟏 Couplage faible : k ≪ 1
𝟏 + 𝒋𝒘. 𝑹𝑪 − 𝒘𝟐 𝑳𝑪
R ≪ L𝜔 (vérifiée expérimentalement)
1
• 𝑓𝑟é𝑠𝑜𝑛𝑎𝑛𝑐𝑒 = → indépendante de k
2𝜋. 𝐿𝐶

𝟏 𝟏 𝑳
Grandeurs caractéristiques: pulsation propre : 𝒘𝟎 = , facteur de qualité : 𝑸 = . (type RLC)
𝑳𝑪 𝑹 𝑪

Couplage inductif résonant 17


Cas de la résonance
𝑅+ 𝑗𝑤 .𝐿 𝑅+𝑗𝐿𝜔0
• 𝑍𝑒𝑞 = → 𝑍𝑒𝑞,𝑚𝑖𝑛 =
1−𝜔2 𝐿𝐶+ 𝑗𝑤 .𝑅𝐶 𝑗.𝑅𝐶.𝜔0

𝐿
Dipôle équivalent D’où : 𝑍𝑒𝑞,𝑚𝑖𝑛 ≈
𝑅𝐶
Approximation : R ≪Lω

𝑘
• 𝑉2𝑒𝑞,𝑚𝑎𝑥 = . 𝑉1
𝑗.𝑅𝐶.𝜔0

𝑉2,𝑚𝑎𝑥 2 𝑘 2 .𝑉1 2
Puissance maximale secondaire : 𝑃𝑚𝑎𝑥 = ≈
𝑍𝑒𝑞,𝑚𝑖𝑛 𝑍𝑒𝑞,𝑚𝑖𝑛

𝑹.𝑷𝒎𝒂𝒙
Coefficient de couplage : 𝐤 = → 𝑘𝑡ℎ = 0,046
𝑽𝟏

Couplage inductif résonant 18


• Fonctionnement à la fréquence de résonance :
 Eélec = Emagn
• Pertes dans le conducteur / Pertes par rayonnement
• Q et k → rendement de transmission de puissance
Diagramme de Bode en gain
expérimental
10000 34 000 Hz 100000
0

-5
-6
-10

-15

-20

H
-25

-30

-35

-40
Fréquence f (Hz)

R = 10 Ω
𝟏 𝑳 L = 0,86 mH
𝒌𝒆𝒙𝒑 = 𝟎, 𝟎𝟒𝟒 ± 𝟎, 𝟎𝟎𝟒 𝑸= . = 16,9
𝑹 𝑪 C = 10 nF

Couplage inductif résonant 19


Réalisation expérimentale
Mesures primaires

Mesures secondaires

GBF, amplitude tension


constante

Amplificateur de
courant
(puissance)

Condensateur secondaire
Condensateur primaire

Bobine secondaire Bobine primaire

Couplage inductif résonant 20


Expérience : Balayage en
fréquence
Rendement en fonction de la fréquence
0,25

0,2
Rendement

0,15

Couplage résonant
0,1
Couplage non résonant
0,05

0
0 10000 20000 30000 40000 50000 60000 70000 80000
Fréquence f (Hz)

• Rendement plus important avec résonance → 23 %


• Possibilité d’atteindre des fréquences plus élevées
• Couplage résonant → fréquence de travail précise

Couplage inductif résonant 21


Expérience : Distance sur l’axe
Rendement en fonction de la distance sur l'axe
0,18

0,16

0,14

0,12
Rendement

0,1

0,08 Couplage résonant


0,06 Couplage non résonant
0,04

0,02

0
4 6 8 10 12 14 16 18
Distance (cm)

Fréquence de travail : 34 kHz


• Rendement plus important avec résonance en champ proche
• Zone de couplage fort allongée
→ distance avec rendement acceptable plus élevée

Couplage inductif résonant 22


Expérience : Désalignement
Rendement en fonction du désalignement,
distance sur l'axe 5 cm
0,18
0,16
0,14
0,12
Rendement

0,1
0,08 Couplage résonant
0,06
Couplage non résonant
0,04
0,02
0
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Désalignement (cm)

• Zone de couplage fort élargie


• Plus forte décroissance du rendement avec résonance

Couplage inductif résonant 23


Expérience : Angle
Rendement en fonction de l'angle
0,018

0,016

0,014 Couplage résonant,


0,012 distance sur l'axe 10cm
Rendement

0,01 Couplage non résonant,


0,008 distance sur l'axe 10cm
0,006 Couplage résonant,
0,004
distance sur l'axe 13cm
0,002 Couplage non résonant,
0
distance sur l'axe 13cm
0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100
Angle (deg)

• Faible influence de l’angle sur le rendement

Couplage inductif résonant 24


III] Comparaisons et
améliorations

25
Intérêts du couplage résonant
• Compenser la chute de tension dû à un flux moins important de fuite
grâce au phénomène de résonance.
• Atteindre un rendement acceptable
• Augmenter la distance entre l’émetteur et le récepteur :
→ Jusqu’à 2 à 4 fois la taille du système (rayon des bobines)
→ résultats du MIT : 2,5 fois efficacité 70%
3,5 fois efficacité 40%

• Transmettre une puissance plus importante (par rapport au couplage


non résonant) → plus grand stockage d’énergie
• Faible interaction avec les milieux → sécurité pour le corps humain
(couplage inductif général)

Comparaisons et améliorations 26
Améliorations du dispositif
• + grand rayon des bobines

• + grande inductance → flux primaire plus important


Facteur de
• + faible capacité → fréquence de résonance élevée
qualité élevé Q
• + faible résistance des enroulements

• Optimisation de la géométrie des bobines

Bobine type utilisée Bobine type


par l’équipe du MIT circuit imprimé

Comparaisons et améliorations 27
Systèmes complémentaires
• Utilisation de plusieurs résonateurs → guidage du flux magnétique
(Ou noyau ferromagnétique)

• Résonateurs diélectriques céramiques avec permittivité élevée

Comparaisons et améliorations 28
Conclusion
• Couplage inductif + résonance → Résoudre le problème de rendement
des systèmes classiques
• Solution pour la réduction des fils (chargeurs)
• Solution pour une alimentation directe (réduction des batteries)

• Actualité : système performant développé par le MIT notamment

Equipe du MIT dirigé par


Marin Soljacic’

29
Annexes

30
Programme Python diagramme
de Bode :

31
Tableau de mesures en couplage non résonant :

32
Tableau de mesures en couplage résonant :

33
Démonstration du rendement :
𝝁𝟎𝟐𝝅𝟐𝑵𝒆𝟐𝑵𝒓𝟐𝒂𝟒𝒃𝟒𝒘𝟐
ƞ=
𝟏𝟔𝑹𝒆𝑹𝒓(𝒂𝟐 + 𝒅𝟐)𝟑

34
Démonstration 𝑴𝒎𝒂𝒙 = 𝑳𝟏𝑳𝟐

35
Comparaisons des différents
systèmes, avantages et inconvénients
Couplage non résonant Couplage résonant Rayonnement
Matériel nécessaire Bobines Bobines Antenne à grande
directivité
Complexité du système Simple Complexe Complexe (variable)

Type de champ Magnétique Magnétique Electrique

Distance de transmission Faible (moins de ½ de la Faible / Moyenne (jusqu’à 4 Moyenne / Grande (de 10 à
dimension des bobines) fois la dimension des bobines) 100 fois la dimension de l’antenne)

Puissance transmissible Faible (inférieur à la dizaine de Moyenne (dizaine voir centaine Moyenne / Grande
watts) de watts)

Interactions avec le Faible (faible interaction du Faible (faible interaction du Forte (impossibilité d’obstacles
milieu possible champs magnétique) champs magnétique) dans la direction de transmission)

Sécurité Élevée (Faibles interactions du Élevée (Faibles interactions du Potentiellement


champs magnétique avec le corps champs magnétique avec le corps dangereux
humain) humain)

Comparaisons et améliorations 36
Couplage total
Approximation globale de notre système:

- Flux unique à travers les 2 bobines


- Coefficient d’inductance mutuel : 𝑴𝒎𝒂𝒙 = 𝑳𝟏𝑳𝟐 Circuit primaire Circuit secondaire

- Insertion d’un transformateur idéal (modélisation du couplage)


𝑴 𝑵𝟐
- Rapport de transformation : 𝒎 = =
𝑳𝟏 𝑵𝟏

37
Article du MIT
Wireless Power Transfer via Strongly Coupled Magnetic Resonances / Science (2007)
André Kurs, Aristeidis Karalis, Robert Moffatt, J. D. Joannopoulos, Peter Fisher, Marin Soljacˇic´

Système utilisé

Κ en fonction de la distance

Expression du rendement Efficacité ƞ en fonction de la distance sur l’axe

38