Vous êtes sur la page 1sur 64

DESS MICROELECTRONIQUE ET MICROONDE

version 2
G. DAMBRINE

• Intitulé : Les Fonctions et Systèmes Hyperfréquences : Les bases de


conception et de mesures.

• Durée :
– Cours : 16 Séances de 2 heures
– TD/TP : 13 Séances de 2 heures
Cours n°1 : 2 heures

• Objectifs : Présentation générale, discussion ouverte


• Questions / Discussions:
– Les divers métiers et responsabilités dans les domaines de la microélectronique et
des hyperfréquences.
– Rôles techniques d ’un cadre (BAC+5)
– Les grandes entreprises, les « boîtes » de recrutement et « consulting »
– Les grandes applications où l ’on trouve un savoir faire dans le domaine de la
microélectronique HF.

– Présentation d ’un synoptique de systèmes hyperfréquences (exemple :


Emetteur/Récepteur)

– Description d ’une fonction hyperfréquence (exemple : Ampli)


SYNOPTIQUE D ’UN RECEPTEUR HYPERF.

Image rejection
Down Converter

Fc = 0.9 GHz
F0 = 7.1 GHz

- 17 dB - 22 dB
- 15 dB - 11 dB P =9dBm
L = 0.4 dB IF Ampli
G=13.7 dB

Elliptic Filter TW O STAGES LNA F0 = 6.2 GHz


Coupled lines Filter
L=2.6 dB G=15 dB L=3 dB
5.3 GHz -35 dB NF=2.7 dB
6,2 GHz -40 dB OSC.
12.4 GHz -10 dB F0 = 6.2 GHz

Gate-Drain forward DRO

7.1 GHz RECEIVER BLOCK DIAGRAM and MICROWAVE PERFORMANCE


LES CIRCUITS INTEGRES HYPERF.
COURS N°2 : 2:30 heures

• OBJECTIFS : Rappels :
– des notions fondamentales de puissance;
– des bases de calcul des réseaux linéaires;
– définitions des gains des quadripôles en régime linéaire.

• LA PUISSANCE d ’un signal est une grandeur caractéristique des systèmes haute
fréquence.
– En BF, la puissance est généralement déduit d ’une mesure de tension ou courant
– En HF (>qcq 10 MHz) la puissance est la seule grandeur directement mesurable et qualifiant
« l ’amplitude » d ’un signal.
– La plupart des appareils de mesure HF sont basés sur la mesure de la puissance du signal dans
une certaine bande ou gamme de fréquence.
• REFERENCE: Théorie et Applications des circuits électriques. Joseph A. Edminster
– Série SCHAUM
Notions de PUISSANCE

• I(t) dépend du réseau de charge


• Puissance instantanée : p(t) = v(t) i(t)
– si p(t)>0 Transfert d ’énergie du géné vers la charge
Réseau
– si p(t)<0 Transfert de la charge vers le géné. Passif
I
1 nT V
• Puissance Moyenne : P= nT ∫ p dt
0
– C ’est généralement la puissance mesurée par un Bolométre par exemple

• Puissance Complexe : P = V I*
– soit V=Va exp(j α) et I=Ia exp(j(α + φ)) P= Va Ia (cos(Φ) - j sin (Φ))
– Puissance moyenne = Real(P) = Va Ia cos(Φ)
– Exemple : Calculer la puissance moyenne dissipée dans un réseaux passif G C.
Notions de PUISSANCE

• Les principales unités de puissance...

– Puissance Absolue : le Watt

P
– Puissance relative : Exemple : Pref = 1mW
Pref
P(W )
– le dBm : 10 * log10( )
1e − 3

– 0 dBm ----> ?W; 1W-------> ?dBm


NOTIONS ET DEFINITION DES DIFFERENTS GAINS DES
QUADRIPOLES LINEAIRES
• Dans une chaîne de circuits (Emetteur), on peut calculer les grandeurs électriques aux
bornes d ’un quadripôle en particulier, en considérant un générateur et une charge
équivalents.

ZLn, équivalent N+1 quadripôle ZLn+1


du nème étage

• Soit un quadripôle de matrice [Z] connue et chargé par une impédance Zl, calculer
l ’impédance vue à son entrée (impédance ramenée à l ’entrée, impédance équivalente
de Thévenin); calculer également l ’admittance Yin ramenée en entrée.
NOTIONS ET DEFINITION DES DIFFERENTS GAINS DES
QUADRIPOLES LINEAIRES
• Dans un système réel, un quadripôle (exemple : Ampli) est inséré entre un générateur
(source) et une charge.

Zg
[Z], [Y],
E [H], [A], Zl
[S]

• Nous pouvons effectuer des calculs (courant, tension, puissance, gains…) uniquement
aux accès extérieurs (électrodes) des dipôles (géné, charge) ou quadripôles (ampli);
c ’est la base des représentations (schémas électriques) des circuits.
• Calculer les gains en tension et courant (utiliser une représentation duale) du
quadripôle ci-dessus dans son environnement de circuit.
NOTIONS ET DEFINITION DES DIFFERENTS GAINS DES
QUADRIPOLES LINEAIRES

Puissance délivrée à la charge (sortie)


• Gain en Puissance =
Puissance d ’entrée du quadripôle

[Z], [Y],
[H], [A], YL
[S]
Pin Pout

• Calculer le gain en puissance en fonction des paramètres [Y] et de la charge YL


• Pour un quadripôle donné, le gain en puissance peut être optimisé en présentant des
charges YL particulières. Notions d ’adaptation d ’un composant en puissance de
sortie.
NOTIONS ET DEFINITION DES DIFFERENTS GAINS DES
QUADRIPOLES LINEAIRES

• Pour un quadripôle particulier où Y12 = 0 (Unilatéral, pas d ’influence sortie


vers entrée) ; montrez analytiquement que :

• Gain en puissance = Constante

BL Cercle dans le lieu


complexe de sortie YL

GL
Contour d ’admittance pour GW
= Cste=10 dB (Exemple)
Notions de PUISSANCE DISPONIBLE

• Puissance maximale délivrée à une charge


– Calculer la valeur particulière de Zl pour que le géné. délivre une puissance maximale.
– En déduire cette puissance max.

Zg Zl

– Notion d ’Adaptation en puissance par une variation d ’impédance (TUNERING)


GAIN DISPONIBLE

– Pour le définir, il est préférable de considérer une chaîne d ’amplification linéaire.


Pg PF PIN Pout
Zg

Réseaux Quad.
Réseaux
d ’adaptation d ’adaptation
sans perte sans perte

ZIM ZIN Zl

Puissance disponible en sortie du quadripôle


• Gain Disponible =
Puissance disponible par le géné.
• Ce gain dépend de la puissance disponible du générateur donc de son impédance Zg
GAIN DISPONIBLE

– Calculer la puissance disponible en sortie du quadripôle; montrer que cette puissance


ne dépend que de l ’impédance de générateur Zg.

• Gain disponible = Constante


Xg Cercles dans le lieu
complexe d ’entrée Zg

Rg
Contour d ’impédances pour
GAV= Cste=10 dB (Exemple)

• Propriété : le gain disponible d ’un ensemble de quadripôles en cascade est


égal au produit de leur gain disponible.
GAIN TRANSDUCIQUE OU
GAIN COMPOSITE

Puissance délivrée à la charge


Gain Transducique =
Puissance disponible par le géné.
• Ce gain dépend des impédances de la charge et du géné.
• Il est intéressant de l ’utiliser quand :
• on veut étudier la variation de puissance délivrée à une
charge en fonction de l ’impédance présentée à l ’entrée du
quadripôle (pour une puissance d ’entrée cste)
• influence d ’une variation de charge sur la puissance
délivrée.

• Calculer ce gain transducique en représentation admittance


GAIN MAXIMUM DISPONIBLE (MAG)

Pg PF PIN Pout
Zg

Réseaux Quad.
Réseaux
d ’adaptation d ’adaptation
sans perte sans perte

ZIM ZIN Zl
Dans cette chaîne (amplification), il est légitime de s ’intéresser au rapport
Pout Pout Pout PF
Gg − o = = = =
PF (Pg / PF ) PIN (Pg / PF ) Pg
GPower
Pg

PF est max quand ZIM = Zg* et PF = Pg/2 de plus si Zl = Zsortie * alors Gpower est
maximum donc Gpower max = G disp. max = MAG = 2 Gg-o ;
GAIN MAXIMUM DISPONIBLE (MAG)

• le MAG ne dépend que des paramètres ([Z], [Y]...) du quadripôle, il


est indépendant de Zg et de ZL.
• Par contre il est déterminé sous condition de stabilité…k>1

MAG =
Z 21
Z12
(
k − k 2 −1 )
2 Re( Z11 ) Re( Z 22 ) − Re( Z12 Z 21 )
• avec k=
Z12 Z 21
•Architecture
d ’Amplificateur
Quadripôle

•Architecture
d ’oscillateur
Dipôle

•Architecture de
mélangeur
hexapôle
Une bonne représentation pour une conception efficace...

L1 L2

L1 L2 3
10uH 10uH
2 Q1 R1
V1 12N2222A
10uH 10uH 1k
0V
C1

C1 1n

1n

R1 C2
Utilisation des matrices chaîne [A]
V1 1n
0V R1
1k
3 1k
2 Q1
12N2222A
3
2 Q1 R1
V1 12N2222A
1k
0V
R1
1k Utilisation des matrices
[Y]

Utilisation des matrices [Z]


Une bonne représentation pour une conception efficace...
• // Grille - Source
•CR série
•Donner l ’expression de la partie
réelle de l ’impédance d ’entrée...
3 R1
Q2
2 1MOSFET N SGD 1k

C2

C2
1n
Les corrigés…

2
Re(YG ) Re(YL ) Y21
GT =
Diapositive n°16 (Y11 + YG )(Y22 + YL ) − Y12Y21
2

g m ( RL + Rds )
Diapositive n° 20 Re( Z in ) ≈ −
g d C ' Csω 2
LES FILTRES ANALOGIQUES HYPERFREQUENCES
• Notions générales sur les prototypes normalisés passe bas (type
Butterworth, Tchebyscheff…)
• Transformations de fréquence (PB en PH, PB en PBande…).
• Synthèse de filtres à éléments semi-localisés.
• Filtres hyperfréquences:
– Transformation de Richards
– Les éléments séparateurs
• Identités de Kuroda; Levy-Kuroda
– Synthèse approximative des filtres Pbande
• Les inverseurs d ’admittance
• Filtres Pbande à « Stub »
• Filtres Pbande à lignes couplées
– Filtres Elliptiques, les bases
COURS N°3 : 2 heures

• THÈME : LA SYNTHÈSE DE FILTRES ANALOGIQUES HYPERFRÉQUENCES

• OBJECTIFS :

– Notions générales sur les prototypes normalisés passe bas (type Butterworth,
Tchebyscheff…)

– Transformations de fréquence (PB en PH, PB en PBande…).


Notions générales sur les prototypes normalisés passe bas (type
Butterworth, Tchebyscheff…)

•Pour synthétiser un filtre, on part généralement d ’un gabarit prototype du type Passe
Bas.
•Puis on calcule les éléments (L, C, Lignes…) du gabarit final par des transformations
de circuits spécifiques.
•Gabarit d ’un filtre Passe Bas

Ωc Ωs Ωc : Pulsation de coupure
Ωs : Pulsation caractéristique
Am
de la bande coupée.
Am : Atténuation maximale
dans la bande Passante
As As :Atténuation max. de la
bande coupée.
...Données de base du cahier
des charges.
Normalisation des composants d ’un
filtre

0V
L1
Z0 C2
RL

Générateur Filtre Charge

• Normalisation par rapport à Z0


Pour maintenir le même gabarit, il faut changer L1 et
C2 si on change de Z0

•Normalisation par rapport à Ωc


si on modifie Ωc le gabarit change...
Normalisation des composants d ’un
filtre

Elément Proportionnalité Normalisation


Inductance L1 Prop. à Z0 et à 1 L1Ω c
Ωc L1 ' =
Z0
Capacité C2 Prop. à 1
et à 1 C2 ' = C2 Z 0Ω c
Z0 Ωc
Résistance RL Prop. à Z0 RL
RL ' =
Z0

RL ’; C2 ’ et L1 ’ sont les valeurs normalisées (coefficients de polynômes)


de RL; C2 et L1; en considérant ces valeurs normalisées dans le calcul des
filtres, le gabarit sera indépendant de Z0 et de Ωc
Les conventions d ’un filtre passe bas à
éléments normalisés

|A| dB
Ωc ’=1 Ωs ’=Ωs/Ωc
Ω’
Am
gi : éléments normalisés
Filtre
d ’indice n :
As ici n=2
g1
g2

0V g3
g0
Boucle Série
Boucle //

L ’indice 0 est réservé L ’indice n+1 est


au générateur réservé à la charge
Les conventions d ’un filtre passe bas à
éléments normalisés

•G0 est la valeur normalisée de :


– l ’impédance du géné. si g1 est une capacité; g0 = Rg/R0
– l ’admittance du géné. si g1 est une inductance; g0 = Gg/G0

•G n+1 est la valeur normalisée de :


–l ’impédance de charge si gn est une capacité; gn+1 = Rn+1/R0
–l ’admittance du géné. si g1 est une inductance; gn+1 = Gn+1/G0

–pour g0=1; g1=1.414 et g2=1.414 et g3=1 calculer les valeurs des


éléments du filtre du second ordre précédent pour fc=1GHz (R0=50
Ω)
Topologie DUALE d ’un prototype
normalisé
Topologie
initiale go g1
0V
g3
g2

Topologie go g2
duale
I1
g1 g3

•Transformation des boucles séries en // et réciproquement.


• Changement des capacités en inductances et réciproquement
• L’impédance de générateur du filtre initial est égale à l ’admittance de géné. du filtre dual.
Calculer les éléments dénormalisés du filtre dual
Exemple de prototypes de filtres passe
bas normalisés

•Filtre Passe bas de Butterworth ou « Maximally Flat » (peu de


variation de l ’atténuation dans la bande passante)
g2 gn-1 gn

ou gn-1
g3
g1 gn

Si n est impair Si n est pair


Exemple de prototypes de filtres passe
bas normalisés

•Filtre Passe bas de Butterworth ou « Maximally Flat » (peu de


variation de l ’atténuation dans la bande passante)

L ’atténuation (valeur positive) est


donnée par : A(dB ) = 10 log10 (1 + Ω'2 n )
n est l ’ordre du filtre, il dépend de
As ( dB )
l ’atténuation (coupe bande) que l ’on
Ln(10 10 − 1)
désire à Ωs ’. Montrer que n est égal à … n =
2 Ln(Ω s ' )
Les valeurs normalisées gk sont :
g 0 = g n +1 = 1
 Π
gk = 2 sin (2k − 1)  pour k de 1 à n
 2n 
Exemple de prototypes de filtres passe
bas normalisés  As
  Am 
cosh −1
10 − 1 / 10 10 − 1
10
   
   
•Filtre Passe bas de Tchebycheff ou « Equal Ripple » n=
cosh (Ω s ')
−1

(ondulation de l ’atténuation dans la bande passante)


 Am 
β = ln(coth )
 17.37 
β
γ = sinh( )
|A| dB 2n
Ωc ’=1 Ωs ’=Ωs/Ωc  Π
α k = sin (2k − 1) 
 2n 
Am Ω’
 kΠ 
2

bk = sin   + γ 2
 n 
2a
g1 = 1
γ
As
4a a
g k = k −1 k pour k = 2 
→ n
bk −1 g k −1
g n +1 = 1 pour n impair
g n +1 = coth 2 ( β / 4) pour n pair
Les transformations de fréquences

• La plupart des prototypes normalisés existants dans la


littérature sont des Passe Bas.
•Pour passer de topologies connues (Passe bas) en une autre
topologie (Passe Haut, Passe Bande, Coupe Bande) il faut
procéder à une transposition de fréquences (ou changement
de variable d ’un point de vue Mathématique)
Les transformations de fréquences
Passe Bas----------> Passe Haut

|A| dB |A| dB ωs ’=ωs/ωc


Ωc ’=1 Ωs ’=Ωs/Ωc
ωc ’=1
Am Ω’ Am ω’

As
As
Les transformations de fréquences
Passe Bas----------> Passe Haut

Prototype Normalisé PBas Prototype Normalisé PHaut


L3 C15

L2 L2

159n
C13
C14
51.5p 51.5p

Ω ’=Ω
Ω/Ω
Ωc ω ’=ω
ω/ω
ωc=1/Ω
Ω’
gk gk ’=1/gk
Capacité Inductance
Inductance Capacité
Résistance Conductance
Conductance Résistance
Les transformations de fréquences

Passe Bas----------> Passe Bande étroite


-1 0 1 ω0 ωc2
ωc1

ω0  ω ω0 
jΩ ' =  j +  Uniquement pour des filtres
ω c 2 − ω c1  ω 0 jω  faible bande avec
avec
ω c 2 − ω c1
ω 0 = ω c1 ω c 2 << 0.2
ω0
Les transformations de fréquences
Passe Bas----------> Passe Bande étroite

Prototype Normalisé PBas Prototype Normalisé PBande


L3 C1 L1
L2 L3
1n 10uH
159n
C13
C14 C2 C3
51.5p 51.5p 1n 1n
10uH 10uH
ω0  ω ω0 
jΩ ' =  j + 
Ω ’=Ω
Ω/Ω
Ωc ω c 2 − ω c1  ω 0 jω 
Branches Parallèles (valeurs normalisées)
ωo gk 1
Capacité // C ' k // = et L' k // = '
ω c 2 − ω c1 C k //
Branches série (valeurs normalisées)
Inductance Série g kω 0 1
L' k ( série ) = et C ' k ( série ) = '
ω c 2 − ω c1 L k ( série )
Les transformations de fréquences Passe Bas---------
-> Coupe Bande étroite
-1- Passe Bas en Passe Haut
-2- Passe Haut
1 en Passe Bande ω0
-1 0 ωc1 ωs2 ωc2

1 ω0  ω ω0 
=  j +  Uniquement pour des filtres
jΩ' ω c 2 − ω c1  ω 0 jω  faible bande avec
avec
ω c 2 − ω c1
ω 0 = ω c1 ω c 2 << 0.2
ω0
Les transformations de fréquences
Passe Bas----------> Coupe Bande étroite

Prototype Normalisé PBas Prototype Normalisé CBande


C1

1n
L3 L1
L2 L3
10uH
159n
C13
C14
51.5p 51.5p 10uH 10uH
C2 C2
1n 1n

Ω ’=Ω
Ω/Ω
Ωc 1 ω0  ω ω0 
=  j + 
jΩ' ω c 2 − ω c1  ω 0 jω 
Branche parallèle (valeurs normalisées)
Capacité // 1 ω0
C ' k // = ' et L' k // =
L k // g k (ω c 2 − ω c1 )
Branche série (valeurs normalisées )
Inductance Série g (ω − ω c1 ) 1
L' k ( série ) = k c 2 et C ' k ( série ) = '
ω0 L k ( série )
« Dénormalisation » des composants d ’un filtre Passe
Bande ou Coupe Bande

Elément dénormalisation
Inductance L1 L'1Z c
L1 =
ω0
Capacité C2 C '2
C2 =
Z cω o
Exercices sur les transformation de fréquence.
•Passe Bas en Passe Bas Dual
•Passe bas en Passe haut
(Démonstration rapide sur Psice.)
•Calculer les éléments (Capacités et
Inductances du filtre passe Bande dont le 6.5GHz
gabarit est: 6GHz 6.4GHz

Am=0.2 dB

As=20 dB
COURS N°4 : 4 heures

• THÈME : LA SYNTHÈSE DE FILTRES ANALOGIQUES HYPERFRÉQUENCES

• OBJECTIFS :

– Les filtres Hyperfréquences utilisant des lignes de propagation comme


éléments de base.
• Les filtres à éléments semi_localisés (Initiation CAO)
• Transformations (transposition) de (fréquence) Richards
• Les techniques de séparation des éléments d ’un filtre
– Identité de Kuroda
– Inverseur d ’admittance
• Synthèse approchée des filtres passe bande
LA TRANSFORMATION DE RICHARDS

Le principe est de remplacer les éléments de filtres à


constantes localisées par des tronçons de lignes supportant un
mode de propagation de type TEM ou Quasi-TEM.

ω : Pulsation réelle
Π ω
S = jΩ = jtg ( )
2 ω0 ω0 :Pulsation où la longueur
physique du tronçon de ligne est
égale à λg/4.
Ω: Pulsation du prototype Passe Bas
Transformation de Richards appliquée au
prototype Passe Bas.

Impédance de l ’inductance
du Passe Bas Un « Stub » λg/4 à ω0 en CC
π ω
Zk=jLkΩ = jLk tg ( )
2 ω0
et d ’impédance caractéristique
: ZA=Lk=gk Z0/Ωc
Admittance de l a capacité
du Passe Bas Un « Stub » λg/4 à ω0 en CO
π ω
Yk=jCkΩ = jCk tg ( )
2 ω0
et d ’admittance caractéristique
: YA=Ck=gk /Z0Ωc
La transformation de Richards entraîne une
périodicité de la réponse du filtre...
π ω
tg ( ) = 0 pour ω = 2kω 0
2 ω0 2ω
ω0 ωc2
0
ωc1

Pbas
Pbande
Cbande

Filtre à cstes localisées Filtre à « Stub »

Filtre PBas Coupe Bande


Filtre Phaut Passe Bande
La transformation de Richards d ’un Passe Bas
= Coupe Bande

Prototype Normalisé PBas Filtre périodique à « stub »


L3
l1
159n
C13
C14
l2 l3
51.5p 51.5p

Ω ’=Ω
Ω/Ω
Ωc Π ω
S = jΩ = jtg ( )
gk 2 ω0
Capacité Ck Stub λg/4 CO Yk=Ck

Inductance Lk Stub λg/4 CC Zk=Lk


Application de la transformée de Richards pour un
filtre Hyperfréquence passe bande.
2 GHz
5 GHz 6.5 GHz
3.5 GHz
Am=0.1 dB

As=50 dB

Donner la procédure et les


valeurs des impédances des stub.
Mnémotechnique de la transformée de
Richards

Signal
Passe Haut à Cstes
Localisées
C15
l1

L2 L2

l2 l3

CC à ω0
CO à ω0
Eléments séparateurs
-1- Identités de Kuroda

Pour séparer les éléments (Stub série er //) d ’un filtre, on peut utiliser un
éléments unitaire UE; cet « UE » est un tronçon de ligne λg/4 idéal (sans
perte) d ’impédance caractéristique Zc.
λg/4 à w0

 cos βl jZ c sin βl 
[ch]U .E . =
Zc
 jYc sin β cos β 
Zc
T. Richards

 1 S Zc 
[ch]UE =
1

Zc
1 + S 2  S Yc 1 
avec
S = jΩ ( PBas ou PHaut ) = jtg ( β l )
1ère Identité de Kuroda et sa forme duale

L1

U.E. C1
U.E.
Zc Zc ’
Zc = Zc + L
'

et
L
C= '
Zc Zc
L1

U.E. U.E. C1
Zc Zc ’
Yc = Yc − C
'

et
C
L= '
YcYc
2ème Identité de Kuroda et sa forme duale
n:1

UE
UE
L L’ Zc ’
Zc

Zc L Zc
n = 1+ L' = Zc ' =
L n n
C’
UE UE
C
Yc Yc ’

Yc C Yc
n = 1+ C' = Yc ' =
C n n
Identité de Kuroda-Levy

L L1 ’
UE UE
Zc C L2 ’ C3 ’
Zc ’
C2 ’
Z c ' = Z c + LCZ c + L
L2 ' = CZ c Z c '
L1 ' = − LCZ c
L
C2 ' =
Zc Zc '
LC
C3 ' =
Zc '
Identité de Kuroda-Levy : forme duale
L2 ’ L3 ’
L
UE UE
C C2 ’
Zc Zc ’
C1 ’
Yc ' = Yc + LCYc + C
C
L2 ' =
YcYc '
C1 ' = − LCYc
C2 ' = LYcYc '
LC
C3 ' =
Yc '
En utilisant les identités de Kuroda…
donnez la topologie microruban de ce
filtre Coupe Bande...

UE
UE
Zg = Zo
ZL = Zo
UTILISATION DES INVERSEURS D ’IMMITANCE
COMME ELEMENT SEPARATEUR...

• Approximation d ’un inverseur d ’impédance


Idéal par un tronçon de ligne quart d ’onde…
•Cette approximation permet de faire le calcul
des filtres hyperfréquence avant la simulation par
des outils de CAO.
•(Nous traiterons uniquement le cas des Passe
Bande.)
Matrice chaîne d ’un inverseur d ’admittance idéal

Yin
J Yout

 0 j/ J
[ch]J =  
 jJ 0 
Yout = Yin J 2 Similitude avec un tronçon de ligne λg/4

1  1 S Z c   cos Θ jZ c sin Θ
= =
2 S Y  cos Θ 
[ch]UEZc
1− S  c 1   jYc sin Θ
Π  λg 
avec Θ = à ω = ω 0  l = 
2  4 
 0 j Zc   0 j / J
[ch]UEZc =  ≡  d ' où J = Yc
 j Yc 0  j J 0 
Les 3 Transformations utiles au calcul des filtres Passe Bande «à
« Stub CC » (large bande) en utilisant les inverseurs d ’admittance

-1- Transformation d ’un Stub série CO en stub // CC


Ck
J ’k-1,k J ’k,k+1
Lk
-2- Transformation d ’une inductance L en une autre quelconque La
nk nk

Lk Lak

-3- Transformation d’un inverseur idéaux + 2 transformateurs en inverseur simple


nk nk+1
J
J’
Les 3 Transformations utiles au calcul des filtres Passe Bande «à
« Stub CC » (large bande) en utilisant les inverseurs d ’admittance

-1- Transformation d ’un Stub série CO en stub // CC

Ck
J 'k −1,k = J 'k ,k +1 =
Lk
-2- Transformation d ’une inductance L en une autre quelconque La
Lk
Lak = 2
nk
-3- Transformation d’un inverseur idéaux + 2 transformateurs en inverseur simple

J k ,k +1 = J 'k ,k +1.nk .nk +1


1
h= = Cste
h 1
J k ,k +1 = Lak
Ωc g k .g k +1 Ω c : TR Pulsation de coupure( PH )
g k : Coefficients normalisés proto. PB
Comparaison entre Inverseur idéal et tronçon de ligne λg/4

Jk,k+1 Yk,k+1
h/2 h/2 Yk/2 Yk/2

 h   Yk Yk ,k +1 Yk ,k +1 
 − jJ   2S + S − (1 − S )  2

[YJ ] =  2S h 
[YUE ] =  Y S 
− k ,k +1 (1 − S 2 ) Yk Yk ,k +1 
− jJ  +
 2S   S 2S S 
Π ω
S = jΩ = jtg ( β 0 l ) = jtg ( )
On veut que ces matrices soient identiques à ω=ω
ωc... 2 ω0

Yk = hΩ c − [Yk −1,k + Yk ,k +1 ] et
h Π ω
Yk ,k +1 = sin Θ c avec sin Θ c =
g k g k +1 2 ω0
FORMULES DE CALCUL DES IMPEDANCES DE
LIGNE POUR LES FILTRES A « STUB » CC
Y1,2 Y2,3 Y3,4

Y1 Y2 Y3 Y4

Cellules intermédiaires K

Yk = hΩ c − [Yk −1,k + Yk ,k +1 ] et
h Π ω
Yk ,k +1 = sin Θ c avec sin Θ c =
g k g k +1 2 ω0
FORMULES DE CALCUL DES IMPEDANCES DE
LIGNE POUR LES FILTRES A « STUB » CC
Cellules terminales 1 et n; deux cas :
-1- Filtre commençant et terminant par un « stub »
h g0 h g0
Y1 = g 0 g1Ω c − sin Θ c Y1, 2 = sin Θ c
g2 g2
h g n +1 h g n +1
Yn = g n g n +1Ω c − sin Θ c Yn −1,n = sin Θ c
g n −1 g n −1
-2- Filtre commençant et terminant par un transformateur
h h
Y1 = hΩ c − sin Θ c Y1, 2 = sin Θ c
g1 g 2 g1 g 2
h
Yn = hΩ c −
h
sin Θ c Yn −1,n = sin Θ c
g n −1 g n g n −1 g n

h h Zg
On réalise les transformateurs par Y01 = et Yn −1,n =
des tronçon de lignes Quart d ’onde g 0 g1 g n −1 g n Z L
TRAVAUX DIRIGES SUR LE CALCUL
APPROXIMATIF DE FILTRES PASSE BANDE.
Séance de 2 heures : 2 groupes de travail

•1er Groupe : Filtre à « stub CC »; Fo=6,2 GHz; ∆f=1,6 GHz


Ripple de 0,1 dB; Fs1=4 GHz à 60 dB de réjection .

•2ème Groupe : Filtre à « lignes couplées »; Fo=6,2 GHz; ∆f=0,4


GHz Ripple de 0,1 dB; Fs1=5,6 GHz à 60 dB de réjection .
TRAVAUX DIRIGES SUR LE CALCUL
APPROXIMATIF DE FILTRES PASSE BANDE.
Séance de 2 heures

• Etude d ’une publication concernant un filtre Passe Bande


Elliptique. « Narrowband elliptic filters on microstrip. » John
NESS, MICROWAVES AND RF, November 1984.
•Objectif : Comprendre la démarche de synthèse du filtre, en faire
un résumé.
LA CONCEPTION DES AMPLIFICATEURS
MICROONDES (1)
Séance de 2 heures

• Choix des transistors en fonction de ses caractéristiques


hyperfréquence principales
•Les étapes de la conception;
•Compromis stabilité - Gain
•Résonnement autour d ’une fréquence et dans une large
bande.