Vous êtes sur la page 1sur 37

Cours 2

Lois de base
https://etap2.univ-tlemcen.dz/fr/pages/80/tansfert-de-chaleur
par M. KORTI A.N.

Université de Tlemcen
Faculté de technologie
Département de G. Mécanique
 Chapitre 1. Introduction des transferts thermiques (1 semaines)
 Chapitre 2. Lois de base des transferts de chaleur (2 semaines)
 Chapitre 3. Conduction de la chaleur (7 semaines)
 Equation de l’énergie, les conditions aux limites
 Quelques solutions de l’équation de la chaleur
 Cas des systèmes conductifs avec sources de chaleur.
 L’analogie électrique en stationnaire.
 Le problème de l’ailette rectangulaire longitudinale
 Chapitre 4. Transfert de chaleur par convection (5 semaines)
 Convection forcée, naturelle et mixte.
 Méthodes de résolution d’un problème de convection
 Analyse dimensionnelle alliée aux expériences
James Prescott JOULE
(1818-1889) (GB)

 Grandeur extensive
 Quantité d'énergie nécessaire à générer l'agitation moléculaire d'un système

 Notée dans ce cours : Q


 Unité : J = N m = kg m2 s-2
1 cal = 4,18 J
3
Flux de chaleur ou débit de chaleur  ( J s-1 = W)
Quantité de chaleur transférée par unité de temps d'un corps chaud
vers un corps froid.

Densité de flux de chaleur  (J m-2 s-1 = W m-2)


Quantité de chaleur transférée par unité de surface et de temps d'un
corps chaud vers un corps froid

4
La température exprime la notion…

5
 La sensation chaud ou froid est toute
relative.
 Dépend du matériau constituant
l’objet, de la sensibilité de chacun, de
notre température, etc.

Le sens du toucher n’est donc pas


objectif pour apprécier la
température de l’objet.

6
En plein vent ou à l'abri du vent Exposé au soleil ou à l'ombre

Dans un milieu humide ou sec

Pourquoi ces différences ?

7
 Illustre le niveau d'agitation des atomes et des
molécules.
 Plus l'agitation est grande, plus la température est
élevée.
 Si l'agitation cesse, c’est le zéro "absolu".

8
Imaginé pour la première
fois par Galilée en 1593.

9
Échelle Fahrenheit (°F)
Échelle Celsius (°C) : Daniel Gabriel Fahrenheit
Anders Celsius (1948). (1724).

10
Échelle Kelvin (K) :
 En 1848, Kelvin proposa l'échelle de
température absolue.
 Grandeur définie par la thermodynamique.
 Construire une échelle commençant par la
température la plus froide possible.
 Cette température constitue le zéro absolu
(0 K) qui correspond à (-273,15 °C).
 Important: le kelvin n'est jamais précédé par
degré « ° », ce n‘est pas une mesure relative,

11
Pour convertir les Celsius
en Fahrenheit

°F = 1,8  °C + 32 °F-32
°C=
1,8
Pour convertir les Celsius
en Kelvin

°C= K – 273

K= °C + 273

12
 Grandeur intensive
 La quantité de chaleur
nécessaire pour élever de 1 K la
température d'une masse de 1
kg (en J kg-1 K-1).
 La masse chauffée constitue un
réservoir d’énergie.
Q = m Cp T

13
14
15
 Conduction thermique

 Convection thermique

 Rayonnement thermique

16
17
18
1. Dans un solide (particules très rapprochées) le transfert d’énergie
thermique se fait par collision directes entre les particules.
2. Le transfert d'énergie thermique et par conduction, sans transfert
de matière.

19
Les métaux sont de bons
conducteurs de chaleur.

Les mauvais conducteurs sont dits


calorifuges ou isolants (ex.
polystyrène, laine de verre, air, neige,
etc.)

20
T1  T0
Loi semi-empirique :    S Baron Jean Baptiste
x Joseph Fourier
(1768 – 1830) (FR)
Séries de fourier,
EDP conduction

Δx

T1

 T0
Matériau λ (W m-1 °C-1) Matériau λ (W m-1 °C-1)
Argent 419 Plâtre 0,48
Cuivre 386 Amiante 0,16
Aluminium 204 Coton 0,059
Acier doux 45 Liège 0,044-0,049
Acier inox 14,9 Laine de roche 0,038-0,041
Glace 1,88 Laine de verre 0,035-0,051
Béton 1,4 Polystyrène expansé 0,036-0,047
Bois (feuillu-résineux) 0,12-0,23 Polyuréthane (mousse) 0,030-0,045
Brique terre cuite 1,1 Polystyrène extrudé 0,027
Verre 0,78 Air 0,026

22
23
Conductivité thermique
grandeur physique (W/mK)
élevée faible

Matériau conducteur Matériau isolant


Nature du matériaux
Température

Solides Liquides Gaz

  0 1  aT 
 = f(T,P)
conductivité thermique du matériau à 0K
coefficient caractéristique de chaque matériau
24
25
26
 La chaleur est véhiculée grâce au
déplacement d’un fluide porteur.
 Différence de température
 Différence de masse volumique.
 Présence de la gravité
 Circulation du fluide.

 La convection se fait avec transfert


de matière.

27
La convection peut être naturelle
(radiateurs, cumulus, … etc.).

Forcée à l’aide d’un moyen


extérieur (ventilateur, compresseur,
pompe, …etc.).

28
  h S T  Ts 

Isaac Newton (1642-1727)


Gravité, décomposition lumière, convection,…

Le coefficient h :
 n'est pas une propriété physique.
 il dépend de nombreux paramètres (géométrie, vitesse de l'écoulement,
nature du fluide, etc.).
29
Convection naturelle
Dans un gaz 2-10
Dans un liquide 100-1000
Convection forcée
Avec un gaz 10-200
Avec un liquide 100-5000
Ebullition de l’eau
Dans un récipient 2500-35000
En écoulement dans un tube 5000-100000

Condensation de l’eau sous 1 atm


Sur une surface verticale 1000-11000
A l’extérieur de tubes horizontaux 10000-25000

30
31
32
1. Le rayonnement thermique est un transfert de chaleur sans
support matériel
2. C’est une propagation sous forme d’ondes électromagnétiques,
comme la lumière ou les ondes radioélectriques.
33
1. Le flux maximal provient d'une surface idéale « corps noir ».
2. Une surface réelle émet moins d'énergie en fonction de son
émissivité  et de la constante  = 5,6710-8 W/m2K4

M   M 0    Ts4

3. Le taux de transfert entre deux corps A et B s’exprime:


M    TA4  TB4 

34
Conduction
1. Transport entre corps en contact direct
2. Indépendant de tout mouvement

Convection
1. Transport lié au mouvement des corps
2. Peut-être naturel ou forcé selon la cause du mouvement
3. Plus fort que la conduction

Rayonnement
1. Transport entre corps distants
2. Provoqué par le rayonnement électromagnétique

35
36
37