Vous êtes sur la page 1sur 11

République Algérienne Démocratique et Populaire

MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE


SCIENTIFIQUE
UNIVERSITE M’HAMED BOUGARA
BOUMERDES
FACULTE DES SCIENCES DE L’INGENIEUR

Département : Génie des procédés


option: Génie chimique

THEME :

La thermodynamique des machines

Réaliser par :
HADJLOUM Mustapha
BOUZID Imene
FERKAL Sarra

2018 /2019
1
Introduction :

Depuis des milliers d’années, la force du vent a permis à l’Humanité de faire des choses
extraordinaires.

Par exemple, il y a plus de 3’000 ans, elle a permis à des populations parties du sud de l’Asie
dans des pirogues à voile d’aller peupler des îles éparpillées dans l’immensité de l’Océan
Pacifique !

Au 5e siècle, les civilisations grecques et égyptiennes se servaient des premières


éoliennes,

Des moulins à vent pour moudre du grain et pomper l’eau des puits.

Et c’est en 1866, avec l’invention de la dynamo (ou machine dynamoélectrique) un


générateur qui permet de transformer l’énergie mécanique en électricité- que naît la possibilité
de produire de l’électricité par la force du vent ! C’est ainsi qu’en 1888, un scientifique
américain réalise la première turbine éolienne capable de produire de l’électricité !

2
Les énergies renouvelables :

Les énergies renouvelables sont des énergies inépuisables. Elles sont issues des éléments
naturels : le soleil, le vent, les chutes d’eau, les marées, la chaleur de la Terre, la croissance
des végétaux… On qualifie les énergies renouvelables d’énergies “flux” par opposition aux
énergies “stock”, elles-mêmes constituées de gisements limités de combustibles fossiles
(pétrole, charbon, gaz, uranium). Contrairement à celle des énergies fossiles, l’exploitation
des énergies renouvelables n’engendre pas ou peu de déchets et d’émissions polluantes. Ce
sont les énergies de l’avenir. Mais elles sont encore sous-exploitées par rapport à leur
potentiel puisque ces énergies renouvelables ne couvrent que 20 % de la consommation
mondiale d’électricité.

Utiliser les énergies renouvelables présentes de nombreux avantages. Cela aide à lutter
contre l’effet de serre, en réduisant notamment les rejets de gaz carbonique dans l’atmosphère.
Cela participe de plus à une gestion intelligente des ressources locales et à la création
d’emplois.

Il existe 5 familles d’énergies renouvelables :

• Le solaire photovoltaïque

• Le solaire thermique

• L’éolien

• La biomasse

•La géothermie

3
Le vent :
Au fait, d’où vient le vent ?

Le vent, c’est de l’air qui se déplace à cause des différences de température et de pression
dans l’atmosphère. En effet, l’air chaud est plus léger que l’air froid. C’est pourquoi, quand le
Soleil chauffe la mer ou le sol, l’air qui se trouve juste au-dessus se réchauffe, s’allège, et
monte, en poussant l’air froid qui est plus haut. L’air froid, plus lourd, descend et vient
remplacer l’air chaud, puis il se réchauffe à son tour, et ainsi de suite.

En plus, comme la Terre est ronde, le Soleil ne distribue pas la chaleur partout de façon égale,
et celle-ci n’est pas absorbée de la même manière par la mer ou par le sol. Toutes ces
différences font que les masses d’air se déplacent verticalement et horizontalement.

Il existe des sites plus ou moins venteux, selon leur emplacement et leur dégagement, mais
aussi selon leur incidence sur la pression de l’air. Par exemple, les crêtes de montagne et le
bord de mer connaissent des vents plutôt violents : dans ces endroits, il y a en effet peu
d’obstacles naturels ou de bâtiments pour retenir le vent.

LES MOULINS À VENT :

Lorsque le vent passe à travers une


hélice, elle se met à tourner. Ce
mouvement mécanique entraîne la
rotation d’une ou plusieurs autres
roues qui, elles-mêmes, font bouger
des outils. C’est ainsi qu’autrefois les
moulins écrasaient les céréales, ou
qu’ils actionnaient des pompes à eau.

Dans certaines régions d’Europe,


comme la Hollande et le Portugal, les
moulins ont été modernisés au fil du
temps mais sont toujours en activité,
selon un fonctionnement inchangé
depuis des siècles.

4
Les éoliennes :
L’énergie éolienne est l’énergie renouvelable tirée du vent. Lorsque les éoliennes sont
équipées d’un générateur électrique, on peut aussi les appeler des aérogénérateurs. Plusieurs
de ceux-ci peuvent être regroupés sur un même site pour former un parc éolien.

L’énergie éolienne, sous la forme d’électricité produite par des aérogénérateurs sur les grands
réseaux électriques interconnectés, est actuellement la source d’énergie primaire qui croît le
plus rapidement dans le monde.

Une éolienne est une machine permettant de convertir l’énergie cinétique du vent en énergie
mécanique de type éolienne. Cette énergie mécanique éolienne a été utilisée au cours des âges
pour pomper l’eau ou moudre le grain.

L’énergie éolienne :

Entraînés par le vent, les aérogénérateurs fabriquent des dizaines de millions de


mégawattheures. Cette électricité éolienne permet d’alimenter des sites isolés mais aussi les
grands réseaux de distribution. Les éoliennes mécaniques servent à pomper de l’eau dans de
nombreux pays. Les centrales ne dépassant pas 10 MW de puissance constituent ce qu’on
appelle la petite hydroélectricité. La force motrice des chutes d’eau est utilisée par des
turbines installées sur les rivières et les fleuves pour générer de l’électricité. Les petites
centrales avec les grands barrages et les usines marémotrices forment la filière hydraulique,
deuxième source d’énergie renouvelable dans le monde.

5
Composition d’une ÉOLIENNE :
1) Ailes ou pales d’une éolienne
Les éoliennes modernes sont composées de 2 à 3
ailes, tournant autour d’un rotor à axe horizontal.
Les pales de l’hélice d’une éolienne peuvent être en
bois lamellé-collé, en plastique renforcé de fibre de
verre, ou en métal… Le diamètre qu’elles balaient
varie de 40 m à 120 m.

2) La tour ou le mât d’une éolienne

L’hélice de l’éolienne est située en haut d’une tour


de 50 m à 110 m. le mât peut être des assemblages
de croisillons métalliques, en béton ou en métal.

3) La partie électrique d’une éolienne

Dans les éoliennes destinées à produire de


l’électricité, l’hélice fait tourner un générateur
électrique situé en haut de la tour, dans le
prolongement de l’axe de l’hélice de l’éolienne.
Entre l’hélice et le générateur électrique de
l’éolienne se trouve en général un multiplicateur de
vitesse, car l’hélice de l’éolienne tourne à des
vitesses d’environ 100 à 650 tours min alors qu’un
générateur électrique doit être entraîné à environ
1500 à 3000 tours min.

6
Principe de fonctionnement d’une éolienne
Le principe de fonctionnement de l’énergie éolienne est relativement simple : sur le même
principe que les moulins, le vent fait tourner des pales qui font elles même tourner le
générateur de l’éolienne. Ce mouvement entraîne la rotation d’un axe central (le rotor) relié à
un générateur,

A son tour le générateur transforme l’énergie mécanique du vent en énergie électrique de


type éolienne. L’électricité éolienne est dirigée vers le réseau électrique ou vers des batteries
de stockage d’électricité éolienne.

Les éoliennes sont généralement placées dans des zones dégagées et venteuses. On appelle

« parc éolien » un site regroupant plusieurs éoliennes.

7
Les types des éoliennes

On distingue les éoliennes on shore (terme américain signifiant sur le sol c'est-à-dire sur les
continents), et les éoliennes off-shore (sur la mer). Ces dernières présentent des avantages au
niveau des nuisances sonores puisqu'elles sont éloignées des habitations et au niveau des
vents car les vents marins sont plus nombreux et plus forts que les vents continentaux. En
revanche, elles sont beaucoup plus difficiles à installer et donc beaucoup plus coûteuses.

 Les éoliennes à axe horizontal


 Les éoliennes domestiques
 Les éoliennes à axes verticaux
 Les hydroliennes
 Eolienne de pompage

Les domaines d’utilisation


Comment l’énergie éolienne est-elle utilisée ?

L’énergie éolienne est produite au moyen d’un dispositif aérogénérateur comme une éolienne
ou un moulin à vent. L’énergie éolienne peut être utilisée de deux manières :

• La conservation de l’énergie mécanique : le vent est utilisé pour faire avancer un véhicule
(navire à voile ou char à voile), pour pomper de l’eau (moulins de Majorque, éoliennes de
pompage pour irriguer ou abreuver le bétail) ou pour faire tourner la meule d’un moulin.
• La transformation en énergie électrique : l’éolienne est couplée à un onduleur électrique
pour fabriquer du courant continu ou alternatif. Il est relié à un réseau électrique ou bien
fonctionne de manière autonome avec un générateur d’appoint (par exemple un groupe
électrogène) ou une batterie.

D’autres emplois plus mineurs sont également faits à partir de l’énergie éolienne :

• Le pompage d’eau au moyen d’éoliennes multi-pales, encore très répandu dans les pays ou
les zones agricoles ne disposant pas de réseau électrique dense.
• La recharge de batteries pour fournir de l’électricité de base (éclairage, radio, petit poste de
télévision) à une famille isolée, au moyen de petits aérogénérateurs, très répandue en Chine et
en Mongolie.

8
Production éoliennes :
En 2016, la production mondiale d'électricité éolienne s'élevait à 957,7 TWh, en
augmentation de 14,2 % par rapport à 2015 après +16,7 % en 2015 ; elle représentait 3,8 % de
la production totale d'électricité.

En 2012, la production mondiale avait augmenté de 18,3 % par rapport à 2011 ; son taux
moyen annuel d'accroissement depuis 10 ans a été de 26,1 % ; elle représentait 11,4 % de la
production totale d'électricité renouvelable et 2,4 % de la production mondiale d'électricité.

L'énergie éolienne est la deuxième source d'électricité renouvelable après l'hydraulique.


L'Europe de l'Ouest est en 2012 la première région productrice avec 36,8 %, devant
l'Amérique du Nord (28,6 %) et l'Asie de l'Est et du Sud-Est (23,3 %) ; l'Asie du Sud (5,6 %),
l'Europe centrale (2,1 %) et l'Océanie (1,5 %) ont amorcé leur démarrage depuis quelques
années ; l'Amérique centrale (0,7 %), l'Afrique du Nord (0,4 %), l'Afrique subsaharienne
(0,04 %) et le Moyen-Orient (0,04 %) sont encore peu impliqués. La production a été
multipliée par dix en une décennie ; les taux moyen de croissance sur 10 ans sont
particulièrement élevés en Asie de l'Est et du Sud-Est (+57,5 % par an) et en Amérique du
Nord (+30,4 %), qui rattrapent rapidement l'Europe de l'Ouest (+18,4 %). En 2012, la filière
éolienne a été, après l'hydraulique, la seconde par sa contribution à la croissance de la
production d'électricité renouvelable (30 %).

9
Avantages de l’éolien
 L’énergie éolienne est une énergie renouvelable qui ne nécessite aucun carburant, ne
crée pas de gaz à effet de serre, ne produit pas de déchets toxiques ou radioactifs. En
luttant contre le changement climatique, l’énergie éolienne participe à long terme au
maintien de la biodiversité des milieux naturels.
 L’énergie éolienne produit de l’électricité éolienne : sans dégrader la qualité de l’air,
sans polluer les eaux (pas de rejet dans le milieu aquatique, pas de pollution
thermique), sans polluer les sols (ni suies, ni cendres).
 Lorsque de grands parcs d’éoliennes sont installés sur des terres agricoles, seulement 2
% du sol environ est requis pour les éoliennes. La surface restante est disponible pour
l’exploitation agricole, l’élevage et d’autres utilisations.
 Les propriétaires fonciers qui accueillent des éoliennes reçoivent souvent un paiement
pour l’utilisation de leur terrain, ce qui augmente leur revenu ainsi que la valeur du
terrain.
 La production éolienne d’électricité suit notre consommation d’énergie : le vent
souffle plus souvent en hiver, cette saison étant celle où la demande d’électricité est la
plus forte.
 L’énergie éolienne est l’une des sources de production d’électricité permettant de
parvenir à moindre coût à la réalisation des objectifs que s’est fixée l’Union

10
Européenne pour 2020 : 20% d’énergies renouvelables (éolienne et autres) dans la
consommation globale d’énergie.
 L’électricité éolienne garantit une sécurité d’approvisionnement face à la variabilité
des prix du baril de pétrole.
 L’énergie éolienne offre la possibilité de réduire les factures d’électricité et peut vous
permettre de vous mettre à l’abri des ruptures de courant.

Inconvénients de l’éolien
 L’électricité éolienne est une énergie intermittente, l’énergie éolienne ne suffit pas en elle-
même à définir une politique énergétique et environnementale, la solution serait de coupler
l’électricité éolienne à des panneaux solaires photovoltaïques.
 Des effets sur le paysage (esthétique), problème de bruit (que l’on remarque essentiellement
avec des éoliennes importées d’Asie, problème d’interférences électromagnétiques pour des
éoliennes bas de gamme.
 L’énergie éolienne est dépendante de la topographie, de la météo et de l’environnement.
 Pas de crédit d’impôt pour 2018 (a été supprimé par la nouvelle réglementation de fin 2015).

Conclusion :

L’énergie éolienne est l’une des énergies renouvelables les plus performantes ; une seule
éolienne de taille moyenne (d'une puissance de 2 mégawatts) permet de couvrir les besoins en
électricité d’une petite commune (1000 maisons) !

Certaines personnes trouvent que ces installations gâchent le paysage et font du bruit.
D’autres, au contraire, estiment que ces moulins modernes ont quelque chose d’élégant et sont
surtout très utiles pour produire de l’électricité d’origine renouvelable.

Au cœur de ce développement technologique espérons bien que notre paye (Algérie) prend
Ce chemin et donne l’importance suffisante à les énergies renouvelables, comme les centrales
éoliennes.

11