Vous êtes sur la page 1sur 13

Table des matières

Introduction ........................................................................................................................ 2
I. FONCTIONNEMENT DE LA MACHINE .................................................................................. 3
II. ETUDE DE LA PARTIE OPERATIVE ....................................................................................... 4
1) Câblage des vérins ...................................................................................................................... 4
2) Schéma de câblage du moteur asynchrone triphasé connecté à l’API ....................................... 5
3) Câblage de l’API........................................................................................................................... 7
III. ETUDE DE LA PARTIE COMMANDE ..................................................................................... 8
1) Grafcet du point de vue partie opérative. .................................................................................. 8
2) Grafcet du point de vue partie commande. ............................................................................... 9
3) LANGUAGE LEADER ................................................................................................................... 10

Conclusion ......................................................................................................................... 13

1
Introduction

L’aplatisseur automatisé est une machine dont la fonction première est d’écrasé des pièces
afin de réduire ses dimensions, il est constitué de :
 Un poste de stockage des pièces et un convoyeur C1 entrainé par un moteur à
courant continu permettant d’amenée les pièces automatiquement un par un vers le
poste d’aplatisseur.
 Un capteur P1 de présence pièce.
 Un poste d’aplatisseur composé par deux vérins : le vérin V1 amène la pièce vers le
poste d’aplatisseur ; le vérin V2 sert pour l’écrasement de la pièce.
 Un poste d’évacuation assuré par un vérin V3 par translation de la pièce.

2
I. FONCTIONNEMENT DE LA MACHINE

Cahier de charge :
Le système est au repos. À l’impulsion sur un bouton poussoir START le système effectue le
cycle suivant :
 Fonctionnement du convoyeur C1, les pièces se déplacent automatiquement un par
un vers le poste d’aplatisseur.
 À ce moment le capteur P1 est actionné par la détection de présence pièce.
 Le système commande simultanément l’arrêt du convoyeur C1 et l’écrasement de la
pièce par sortie des tiges des vérins V1 et V2 comme le montre la figure 1.
 À la fin de serrage le vérin V2 recule sa tige.
 À la fin de recule de tige vérin V2, le vérin V3 Translate la pièce vers le poste
d’évacuation par sortie et recule de sa tige figure 2.
 Une fois la pièce est translatée le vérin V1 recule sa tige.

Le système recommence le cycle à la présence d’une pièce suivante.


Remarque : chaque vérin est contrôlé par deux capteurs magnétiques. Et le bouton poussoir
STOP arrêt la machine et met le système en position de

Figure 1
Figure 2

3
II. ETUDE DE LA PARTIE OPERATIVE

1) Câblage des vérins

 Choix des appareils et association

Le choix des appareils et leur association dépond de la nature de chaque


appareil comme suit :

 Schéma de câblage du vérin v1 bistable avec un distributeur monostable.

V‾ V+

VERIN

D‾ D+

DISTRIBUTEUR

4
 Schéma de câblage du vérin v2 bistable avec un distributeur bistable.

V‾ V+

VERIN

D‾ D+

DISTRIBUTEUR

2) Schéma de câblage du moteur asynchrone triphasé connecté à l’API

Q0.7

5
 Sectionneur :
C’est un appareil électromécanique permettant de séparer, de façon mécanique un circuit
électrique et son alimentation, tout en assurant physiquement une distance de
sectionnement satisfaisante électrique. Appareil qui sert a coupé le courant sur une section
de ligne électrique pour y permettre les réparations.

 Contacteur :
C’est un appareil électrotechnique destiné à établir ou interrompre le passage du courant, à
partir d’une commande. En d’autre terme c’est un dispositif qui permet d’établir ou de
couper un courant électrique.

 Relais thermique :
C’est un appareil qui protège le récepteur placé en aval contre les surcharges et les
coupures de phases.

6
3) Câblage de l’API

 Tableau d’affectation
Noms Types de données Adresses
I2 TOR I0.0
I3 TOR I0.1
I4 TOR I0.2
I5 TOR I0.3
I6 TOR I0.4
I7 TOR I0.5
I8 TOR I0.6
I9 TOR I0.7
I10 TOR I1.0
I11 TOR I1.2
KM+ .C1+ TOR ø0.0
KM ˉ.C1 ˉ TOR ø0.1
D1+.D2+ TOR ø0.2
D2 ˉ TOR ø0.3
D3+ TOR ø0.4
D3 ˉ TOR ø0.5
D1 ˉ TOR ø0.6

 Câblage

I0.0 I0.1 I0.2 I0.3 I0.4 I0.5 I0.6 I0.7 I1.0 I1.2 Com PE N L

API 10E/8S

24 DC

Com ø0.0 ø0.1 ø0.2 ø0.3 ø0.4 ø0.5 ø0.6 ø0.7 ̶ +

KM+ KM- D1+.D2+ D2- D3+ D3- D1- K1

7
III. ETUDE DE LA PARTIE COMMANDE

1) Grafcet du point de vue partie opérative.

I2.I3I.I4.I7.I9.I11.I5

1 M+ C1+

I5

2 M- C1- 3 V1+ V2+

I5 .I6.I8.
4 V2-

I9
5 V3+

I10
6 V3-

I11

7 V1-

I7

8
2) Grafcet du point de vue partie commande.

I2.I3I.I4.I7.I9.I11.I5

1 KM+ C1

I5

2 KM- C1- 3 D1+ D2+

I5. I6. I8.


4 D2-

I9
5 D3+

I10
6 D3-

I11

7 D1-

I7

9
3) LANGUAGE LEADER

 Definition

C’est une représentation fonctionnelle d’un grafcet en circuit de contact. Il est aussi
appelé langage I ou même langage à contact tout court et est adapté à la
programmation de traitements logiques.

 Symbole a contact.

Contact a fermeture

Contact a ouverture

S Bobine d’enclenchement(le bit est


mis à 1 et garde l’état)

R Bobine déclenchement(le bit est mis


à 0 et garde l’état)

 Convertirons des étapes du grafcet par le langage LADER

 Activation de l’étape initiale à la mise sous tension

E1 E2 E4 E5 E6 E7 E0
S

E3

I0.2

10
 Activation de E1 et désactivation de E0

I0.3 E0 I0.0 I0.1 I0.2 I0.5 I0.7 I1.2 E1

E0
R

 Activation de E3, E2 et désactivation de E1

E1 IO.3 E2

E3
S

R
E1

 Activation de E4 et désactivation de E2 et E3

E2 I0.4 I0.6 I0.3 E4

S
E2

E3 R

E3

R
11
 Activation de E5 et désactivation de E4

E4 IO.7 E5

E4

12
Conclusion
En somme l’aplatisseur automatisé nous a permis de connaitre le principe de fonctionnement
grâce au cahier de charge. Ce qui nous a orientés et permis de programmer dans diverses
langages tels que le grafcet partie opérative, partie commende et le diagramme de lader.

13