Vous êtes sur la page 1sur 36

Méthodologie générale de l’audit

financier

1
Démarche de l’auditeur financier :
• Assimiler les particularités de l’entreprise auditée :
 Prise de connaissance de l’entreprise.

• Comprendre et évaluer son système d’organisation


administrative et les sécurités qui y sont rattachées :
 Évaluation du contrôle interne.

• Valider et examiner directement les comptes et les documents


financiers :
 Contrôle des comptes.
2
Prise de connaissance

 Informations générales

 Informations juridiques

 Informations comptables et financières

 Informations relatives au groupe et à la branche


professionnelle

 Autres informations relatives à l'environnement externe

 Informations sur la politique générale de l'entreprise


3
Prise de connaissance de l’entreprise

Recherche d’information
Étape 1

Utilisation des documents existants


Visite des sites et installations
Interview

Analyse des informations


Étape 2

Étude des organigrammes


Étude du pouvoir des différents responsables
Analyse des incompatibilités des fonctions

4
Les interviews
Quoi ?

Dans le domaine l’audit , il s’agit d’une technique de


recueil d’informations qui permet l’explication et le
commentaire et donc apporte une plus value à la
collecte des informations et des éléments d’analyse et
de jugement.

5
Les interviews
comment ?
Avant l’interview

 Définition de l’interview ( objectifs , thème, plan ..)


 Choix des interviewés ( DG, DF, Chef comptable..)
 Organisation (Date, lieu, horaire, durée … tenir
compte des contraints )
 Préparation de l’interview ( guide d’entretien, liste
des questions à poser…)

6
Les interviews
Pendant l’interview

 Rappeler les objectifs et le thème


 Noter les réponses aux points évoqués
 Laisser l’interviewé s’exprimer (sauf excès par
rapport au thème ou au temps alloué )
 Ne pas porter de jugement
 Faire preuve de diplomatie et de psychologie
 Reformuler les questions ou les points abordés

7
Les interviews
Après l’interview

 Établir le compte rendu de l’interview ( feuille de travail)


 Le compte rendu doit être établi dans les plus brefs
délais
 Le compte rendu ne reprend que les points les plus
importants.

8
La grille d’analyse des tâches
Quoi ?

Ce document mentionne clairement les différentes


tâches exécutées par une même personne. Le
contrôle de la séparation des fonctions est ainsi
beaucoup plus facile à réaliser.

9
La grille d’analyse des tâches
Comment ?
 En colonne les noms des personnes (ou les services
concernés) par la procédure étudiée

 En ligne : les taches et les étapes élémentaires de la


procédure analysée.

 Une croix à l’intersection du nom et de la fonction indique la


personne (ou le service) qui s’occupe la fonction en question.
10
La grille d’analyse des taches
Exemple procédure paie - personnel

PERSONNES RESPONSABLES A B C D ..
FONCTIONS

Approbation des entées ou sortie de personnel


X
Détermination des conditions de rémunération
X
Autorisation des primes
X
Approbation des heures travaillées
X
Préparation de la paie
Vérification des calculs X
Préparation des enveloppes de paie X
Distribution des enveloppes X
Signature des chèques de salaire x
Tenu du journal de paie X
Détention des dossiers individuels du personnel X
Autorisation d’acomptes ou d’avances X
Accès à la comptabilité x
........

11
Prise de connaissance de l’entreprise

plan de mission Programme de travail détaillé

objectif : Objectif :
Résumer les différentes informations Donner une description suffisamment précise
obtenues au niveau de la phase du PCE des travaux à effectuer.
et leurs conséquences sur le plan
d’audit .

Contenu : Contenu :
• Organisation interne de la mission
• Présentation de l’entreprise • Nature des travaux à effectuer
• Nature et particularités de la mission. • Entendu des travaux
• Présentation des risques de la mission. • Calendrier des travaux

12
Plan de mission et risques
La prise de connaissance de l’entreprise
conduit à l’identification des risques liés
à la mission d’audit.

13
Définition du risque d’audit
Situation dans laquelle une ou plusieurs erreurs
ou irrégularités peuvent survenir et affecter la
sincérité, la régularité ou l’image dégagée par
les comptes.

 Différents types de risques

14
Risques liés à l’activité de l’entreprise et à son
secteur
Exemples:

 Activité industrielle ( évaluation des stocks, suivi des


encours)

 Secteur en crise ou en expansion (incidence sur la


continuité d’exploitation)

15
Risques liés à l’organisation et la
structure
Exemples:

 Société indépendante ou appartenant à un Groupe


(incidences comptables, juridiques et fiscales des opérations
intra-groupes)

 Groupe national ou international (hétérogénéité des


méthodes comptables, transferts de résultats)

 Unités de production centralisées / Décentralisées (fiabilité


des informations disponibles au siège)
16
Risques liés à la politique générale de
l’entreprise

Exemple:

 Politique financière (Financement CT, LT, sécurité


et coût des sources de financement, intervention
sur les marchés financiers)

 Politique sociale ( climat sociale, conflits sociaux)

17
Evaluation du contrôle interne : Schéma général
Description des procédures

Existence et compréhension des


procédures

Evaluation préliminaire du
contrôle interne

Forces théoriques dégagées

Points forts appliqués Points forts non appliqués

Force Faiblesse

Evaluation définitive du
contrôle interne

Programme de contrôle des comptes


Incidence sur l’opinion
Recommandation
18
Description des procédures
Deux techniques utilisées:

La description narrative ( Mémorandum)

Le diagramme de circulation (Flow chart)

19
La description narrative

Cette technique consiste à décrire la procédure en


vigueur sous forme d’un écrit qui synthétise l’ensemble des
informations recueillies sur la procédure étudiée.

20
Diagramme de circulation (Flow Chart)

C’est un schéma permettant de représenter la


circulation des documents et informations
entre les différentes fonctions et centres de
responsabilité, d’indiquer leur origine et leur
destination et donc de donner une vision
complète du cheminement des informations et
leurs supports.

21
Diagramme de circulation
 Comment ?
Le flow chart est constitue par un ensemble de symboles ( de
base et de liaison) représentant les documents et leur
circulation.
Il doit visualiser :
1 - Le type de document
2 - Le Nbre d'exemplaires
3 - L'origine du document
4 - La destination
5 - Son mode de classement
6 - Les contrôles effectués 22
Exemples de symboles de base

Document
Facture, bulletin de paye, Bon de commande.…

Document (liasse)

TRAITEMENT ou opération administrative


Faire une description brève de l’opération dans le cadre

ENCG 2012 23
CLASSEMENT DEFINITIF

CLASSEMENT PROVISOIRE

Une lettre à l’intérieur du triangle définit le mode de classement :


A : alphabétique N : numérique C : chronologique

ENCG 2012 24
Exemples de symboles de liaison

ALTERNATIVE ou décision

CIRCULATION physique d’un document

CIRCULATION d’informations

SORTIE d’un document. Le destinataire est placé juste


après le symbole

ENCG 2012 25
Flow chart : Exemple

ENCG 2012 26
Les tests de conformité
 Objectif des tests de conformité ( Tests structurels ) :

- Vérifier que la description des procédures est bien assimilée


- Rectifier les erreurs de compréhension qui incombent à l’auditeur
- Corriger les inexactitudes dans les informations recueillies auprès
des interlocuteurs
- Approfondir la connaissance des procédures, notamment sur les
points de contrôle du système.

 Techniques utilisées:
Confirmation verbale
Etude de quelques opérations 27
l’évaluation préliminaire des
procédures :
 Objectif :
- Dégager les points forts du système (sécurités du
contrôle interne).
- Déceler les points faibles du système (défaillances
du contrôle interne ).
- Porter une première appréciation sur les procédures.

 Technique utilisée:
Questionnaires de contrôle interne.
28
Le questionnaire de contrôle interne :

Questionnaire de type fermé :

Une liste de questions auxquelles on répond par OUI


ou par NON afin de porter un diagnostic par simples
lectures des réponses.

29
Le questionnaire de contrôle interne :

Élaboration:

 Découpage en tâches élémentaires;


 Objectifs spécifiques et risques;
 Moyens nécessaires dont il faudra
vérifier l’existence;
 Formalisation en une liste de
questions fermées.

30
Questionnaires de contrôle interne
Comment élaborer le QCI ?

3 étapes:

Etape 1 : Décomposer chaque activité analysée en stades élémentaires

Etape 2 : pour chaque stade élémentaire définir les objectifs du C I

Etape 3 : déterminer quelles modalités de fonctionnement sont nécessaires pour


atteindre les objectifs.

31
illustration : Audit des achats
Etape 1 : Décomposer chaque activité analysée en stades
élémentaires

 Déterminer et approuver les besoins


 Sélectionner et contracter avec les fournisseurs
 Réceptionner le bien acheté
 Vérifier la dépense et autoriser son règlement
 Enregistrer l'achat en comptabilité
 Effectuer le paiement

32
illustration : Audit des achats
Etape 2 : pour chaque stade élémentaire définir les objectifs du C I :

 Toutes les réceptions correspondent a une demande


effective
 Toutes les prestations demandées ont bien été
réceptionnées
 Les quantités et qualités demandées correspondent à celle
fournis et demandées

33
illustration : Audit des achats

Etape 3 : Déterminer quelles modalités de fonctionnement sont


nécessaires pour atteindre les objectifs

 des personnes indépendantes du service achats et


du service comptabilité soient chargées des
réceptions
 les modalités de réceptions sont définies
 les quantités et qualités sont vérifiés lors des
livraisons
 Les contrôles et les constatations sont faites et
matérialisés sur des documents.

34
Les tests de permanence:
 objectif :
Ces tests ne concernent que les points réputés
forts de l'évaluation préliminaire. Ils ont pour objet
de vérifier que ces points forts sont réellement
appliqués et ce d'une façon continue.

 Technique utilisée :
Les sondages

35
Les sondages
Le sondage comme technique d'audit consiste
à prélever dans une population d'individus un
échantillon, à l'examiner minutieusement, et à
tirer de ce contrôle une conclusion portant sur
l'ensemble de la population.

36