Vous êtes sur la page 1sur 51

PROJET DE PROMOTION DES NORMES DE

DÉVELOPPEMENT DURABLE AUPRES DES


ACTEURS DE LA FILIÈRE PALMIER À HUILE
EN CÔTE D’IVOIRE

"PROPOSITION TECHNIQUE ET FINANCIERE"

DE

SOLIDARIDAD NETWORK WEST AFRICA (SWA)


Bureau de Représentation Côte d’Ivoire
Abidjan, Cocody, II plateaux 7ème Tranche,
Rue L54 / 25 B.P 1108 Abidjan 25
Tél: + (225) 22 42 27 55 / 26 98
Fax: + (225) 22 42 27 57
www.solidaridadnetwork.org

Au

FONDS INTERPROFESSIONNEL POUR LA RECHERCHE ET LE CONSEIL AGRICOLES (FIRCA)


Rue L 133 - Angré 7è tranche
Cocody - 01 BP 3726 Abidjan 01
Abidjan - Côte d’Ivoire
Tel : (+225) 22 52 81 81 / (+225) 22 52 81 55
Fax : (+225) 22 52 81 87
Site : www.firca.ci

Octobre 2018
SIGLES ET ACRONYMES

AIPH : Association Interprofessionnelle de la filière Palmier à Huile

APROSAP-CI : Association Professionnelle des Sociétés Agricoles de Palmier en huile en


Côte d’Ivoire

BMP : Best Management Practices

CLIP : Consentement Libre Informé et Préalable

CODINORM : Côte d’Ivoire Normes

COP : Conférence des Parties

FENACOPAH-CI : Fédération Nationale des Sociétés Coopératives de producteurs de palmier à


huile de Côte d’Ivoire

FIRCA : Fonds Interprofessionnel pour la Recherche et le Conseil Agricoles

GAR : Gestion Axée sur les Résultats

GES : Gaz à Effet de Serre

GITHP : Groupement des Industriels Transformateurs de l’Huile de Palme

HCS : High Carbone Stock

HVC : Hautes Valeurs de Conservation

ISO : International Standards Organization

MINADER : Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural

PAA : Plan d’Activités Annuel

PAB : Plan Annuel Budgétisé

PND : Plan National de Développement

PNIA : Plan National d’Investissement Agricole

PTBA : Plan de Travail Budgétisé Annuel

RSPO : Roundtable for Sustainable Palm Oil

RSSF : RSPO Smallholders Support Funds

SEP REDD+ : Secrétariat Exécutif Permanent de la REDD+

SWA : Solidaridad West Africa

TFA2020 : Tropical Forest Alliance 2020

UGP : Unité de Gestion du Projet

2
LISTE DES TABLEAUX ET FIGURES

Tableau 1 : Informations générales sur le projet ......................................................................................... 6


Tableau 2 : Activités majeures composante 1 ........................................................................................... 15
Tableau 3 : Activités majeures composante 2 ........................................................................................... 16
Tableau 4 : Activités majeures composante 3 ........................................................................... 17
Tableau 5 : Activités majeures composante 4 ........................................................................... 19
Tableau 6 : Hypothèses et management des risques .................................................................. 21
Tableau 7 : Planification stratégique ........................................................................................ 30
Tableau 8 : Analyse des parties ..................................................................................................................... 33
Tableau 9 : Responsabilités de SWA par domaine .................................................................................. 34
Tableau 10 : Budget global ............................................................................................................................. 35
Figure 1 : Théorie du changement de Solidaridad .................................................................................. 8

3
TABLE DES MATIERES

LISTE DES TABLEAUX ET FIGURES ............................................................................................. 3


RESUME EXECUTIF DU PROJET .................................................................................................... 5
I- INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR LE PROJET ....................................................................... 6
II- INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR SOLIDARIDAD .............................................................. 7
2-1 Qui sommes-nous ? ......................................................................................................................... 7
2-1 Notre théorie de changement dans nos interventions ...................................................................... 7
III- CONTEXTE ET JUSTIFICATION DU PROJET .......................................................................... 8
3-1 Contexte du projet ........................................................................................................................... 8
3-2 Justification du projet .................................................................................................................... 10
IV- OBJECTIFS .................................................................................................................................. 11
4- 1 Objectif général ............................................................................................................................ 11
4-2 Objectifs spécifiques ..................................................................................................................... 12
V- APPROCHES MÉTHODOLOGIQUES ........................................................................................ 12
5-1 Approche de rédaction du projet ................................................................................................... 12
5-2 Approche d'implémentation .......................................................................................................... 13
VI- ACTIVITÉS PRINCIPALES ....................................................................................................... 14
6-1 Composante 1 : Renforcement des capacités des acteurs de la filière palmier à huile sur la
démarche qualité ................................................................................................................................. 14
6-2 Composante 2 : Appui à la certification des acteurs de la filière palmier à huile ........................ 15
6-3 Composante 3 : Appui institutionnel sur l'adoption des normes de durabilité ............................. 16
6-4 Composante 4 : Système de gouvernance, de suivi-évaluation et de gestion des savoirs. ............ 17
VII- RESULTATS ATTENDUS ........................................................................................................ 19
VIII- HYPOTHÈSES ET MANAGEMENT DES RISQUES ............................................................ 21
IX- SUIVI ET EVALUATION DU PROJET ..................................................................................... 22
9-1 Mécanisme de suivi....................................................................................................................... 22
9-2 Mécanisme d’évaluation ............................................................................................................... 24
9-3 Renforcement des capacités en Suivi & évaluation ...................................................................... 25
9-4 Documentation des bonnes pratiques et leçons apprises............................................................... 25
9-5 Utilisation des données du système de Suivi & évaluation........................................................... 25
9-6 Niveaux de diffusion et d’utilisation des données et produits d’information : ............................. 26
X- DURÉE ET BUDGET GLOBAL DU PROJET ............................................................................ 26
XI- GESTION ET GOUVERNANCE DE PROJET........................................................................... 31
XII- BUDGET GLOBAL .................................................................................................................... 35
LISTE DES ANNEXES ...................................................................................................................... 36

4
RESUME EXECUTIF DU PROJET
Le projet de promotion des normes de développement durable auprès des acteurs de la filière
du palmier à huile est l’un des projets majeurs retenus par les acteurs de la filière et initié par
le Fonds Interprofessionnel pour la Recherche et le Conseil Agricoles (FIRCA). Il vise
principalement à susciter l’adoption des normes de développement durable par une démarche
volontaire des acteurs sur une période de six (06) ans (2019-2024).

La mise en œuvre du projet par Solidaridad West Africa (SWA) s’exécutera en deux (02)
phases (2019-2021 et 2021-2024), couvrant une période totale de six (06) ans. Les raisons du
niveau relativement bas de la connaissance et de l’appropriation des normes de certification
(cas de la RSPO), de certains standards de gestion par les sociétés coopératives, les
producteurs et des organisations professionnelles de la filière palmier à huile sont à l’origine
de l’implémentation de ce projet.

A travers quatre (04) composantes, à savoir : (i) le renforcement des capacités des acteurs de
la filière palmier à huile sur la démarche qualité, (ii) l’appui à la certification des acteurs de la
filière palmier à huile en Côte d’Ivoire, l’appui institutionnel sur l’adoption des normes de
durabilité et (iii) le système de gouvernance, suivi évaluation et gestion des savoir, ce projet
va permettre de :

- intégrer la démarche qualité auprès de 70% des acteurs de la filière palmier à huile
dans le cadre de leur fonctionnement;
- accompagner 50% des acteurs engagés dans une démarche qualité en vue de leur
certification d'ici 2023;
- améliorer le cadre institutionnel et les politiques d'actions en vue d'assurer la durabilité
de la filière palmier à huile en Côte d'Ivoire d'ici 2024.

La mise en œuvre de ce projet participera à la transition vers la transformation inclusive et


durable de la filière palmier à huile en Côte d’ivoire qui tient compte de l’amélioration de la
productivité, du changement climatique, de la protection environnementale, du social et du
genre. Ce projet est en lien avec l’objectif à long terme de notre théorie de changement qui
vise au développement économique, social, environnemental inclusif et durable des filières.

Une unité de gestion du projet et des comités techniques seront mis en place pour l’exécution
efficace du projet.

5
I- INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR LE PROJET

PROJET DE PROMOTION DES NORMES DE DEVELOPPEMENT DURABLE


TITRE DU PROJET AUPRES DES ACTEURS DE LA FILIERE PALMIER A HUILE
EN COTE D’IVOIRE

NOM DE L’ORGANISATION Solidaridad West Africa (SWA)

M. Isaac Gymafi
Directeur Régional, Tel: +233 307001687
(Ghana) Email:isaac.gyamfi@solidaridadnetwork.org

Adresses
et
PERSONNES A CONTACTER contacts Tel: + (225) 22 42 27 55
DANS L’ORGANISATION CISSE Ahmadou Email:ahmadou.cisse@solidaridadnetwork.org

Représentant Pays,
(Côte d’Ivoire)

PAYS Côte d’Ivoire

1- Région des Lagunes


2- Région de l’Agneby Tiassa
3- Région de la Nawa
4- Région de Moronou
ZONES CIBLES DU PROJET 5- Région de San Pedro,
6- Région des Grands ponts
7- Région du Gboklê
8- Région du Lôh Djiboua
9- Région du Sud Comoé

PARTENAIRES MINADER, AIPH, APROSAP-CI, GITHP, CODINORM, Secrétariat RSPO, ISO

FIRCA 1 444 573 500


6 ans
BUDGET Contribution Durée
121 680 000 Phase 1: 2019 - 2021
(FCFA) SOLIDARIDAD totale
Phase 2 : 2022 - 2024

TOTAL 1 566 253 500

Date de
DATE DE DEBUT DE PROJET 1er Janvier 2019 Fin de 31 Décembre 2024
projet

DATE DE SOUMISSION DE LA
22 Octobre 2018
PROPOSITION

Tableau 1 : Informations générales sur le projet

6
II- INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR SOLIDARIDAD

2-1 Qui sommes-nous ?


Solidaridad (appellation commune), au niveau mondial, est une organisation internationale de
la société civile avec plus de 49 années d’expérience dans la facilitation pour le développement
socialement responsable, écologiquement viable et des chaînes de valeurs rentables et
durables. En tant d’organisation internationale, nous cherchons à soutenir l’innovation et
faisons la promotion du développement économique durable qui impacte les communautés,
les filières agricoles et de résilience face aux changements climatiques en lien avec les priorités
nationales. Solidaridad intervient sur 13 spéculations agricoles et non agricoles- palmier à
huile, cacao, coton, café, thé, or, soja, aquaculture, textile, canne à sucre, bétail, lait, fruits et
légumes. Solidaridad s’est donné une mission de réunir les acteurs des chaînes de valeurs et
de s’engager avec eux pour des solutions innovantes pour améliorer la productivité et assurer
une transition à une économie inclusive et durable au bénéfice de tous. Solidaridad envisage
un monde où tout ce que nous produisons et consommons peut être durable en tout respect de
la planète, des autres et pour les générations futures.

Solidaridad West Africa en Côte d’Ivoire est une représentation locale de Solidaridad West
Africa dont le siège régional se trouve à Accra au Ghana. Solidaridad West Africa fait partie
des huit (08) Centres d’Expertises Régionaux présents sur les cinq (05) continents du réseau
mondial Solidaridad network organization (www.solidaridadnetwork.org). En Afrique de
l’Ouest, Solidaridad West Africa opère en Côte d’Ivoire, au Ghana, au Libéria, au Nigéria et
en Sierra Leone.

Solidaridad est présente en Côte d’Ivoire depuis juin 2009 où elle intervient principalement
dans les secteurs du cacao et du palmier à huile. Avec ses différents programmes et projets
(passés et présents), l’organisation à son siège local à Abidjan mais avec une présence
nationale dans plusieurs régions à savoir le Loh Djiboua (où notamment à Divo, elle a un
bureau avec du personnel ), dans le Sud Comoé (Aboisso, Bonoua), les Grands Ponts (Grand
Lahou), San pédro (San pédro), l’indénié Djuablin (Abengourou Agnibilekro), le Cavally
(Guiglo), le Guemon (Duékoué), le Haut Sassandra (Daloa) et la Nawa (Soubré).

Solidaridad apporte son expertise et accompagne les communautés agricoles et locales sur les
thématiques liées à la productivité notamment (i) les bonnes pratiques agricole (Cacao et
palmier à huile), (ii) le renforcement des capacités des producteurs et de leurs organisations,
(iii) la promotion des normes durables à travers la certification (UTZ, Rainforest, RSPO,
Fairtrade) développement communautaire, d’accès à l’éducation, de protection de l’enfant, de
moyens de subsistance, d’implication des communautés dans la gestion durable des ressources
naturelles. Les questions du genre, des innovations technologiques et la gestion des paysages
demeurent transversales à toutes ses interventions.

2-1 Notre théorie de changement dans nos interventions


C’est sur la base de sa théorie du changement visant à impacter de manière durable et inclusive
les chaînes de valeurs agricoles et non agricoles que Solidaridad œuvre pour le développement
viable et responsable (économie, social, environnement) des chaînes de valeurs.
Conséquemment, toutes les interventions de l’organisation intègrent quatre (4) champs

7
théoriques d’actions à savoir: i) les bonnes pratiques, ii) les infrastructures robustes, iii) la
gestion innovante des paysages iv) l’influence des politiques d’actions...

Les quatre champs d’actions sus-cités sont une réflexion à la fois théorique et pratique qui
définit les interventions de Solidaridad en vue d’atteindre les changements qui font la
différence (Change that matters!).

La logique d’intervention globale inspirée de la théorie de changement de Solidaridad est la


suivante :

Objectif à long terme


Développement économique, social,
environnemental inclusif et durable des filières

Impacts Secteurs durables et inclusifs Paysages/territoires durables Les biens


Business viables, inclusion sociale, et fonctions publics, environnementaux
écosystèmes résilients et sociaux des paysages/territoires sont
préservés

Résultats
Les Bonnes Pratiques Infrastructures robustes Gestion innovantes des
Les producteurs mettent en Les producteurs ont un accès Influencer les politiques
territoires/paysage
œuvre les bonnes agricoles, amélioré au foncier, aux d’action
minières et industrielles qui ressources naturelles, à la main Des solutions pour la gestion Les politiques publiques et
optimisent les performances d’œuvre, aux intrants, aux durable des paysages sont institutionnelles favorisant les
finances, à la connaissance, aux mises en œuvre a échelle. conditions d’investissements
environnementales et
marches etc durables sont mises en place.
économiques,

Figure 1 : Théorie du changement de Solidaridad

III-CONTEXTE ET JUSTIFICATION DU PROJET

3-1 Contexte du projet


Le marché mondial annuel de l’huile de palme est évalué à environ 50 milliards de dollars US
et connaît une croissance rapide. La demande mondiale d'huile de palme devrait tripler d'ici
2050. L'huile de palme est utilisée dans environ plus de la moitié de tous les produits présents
dans les supermarchés (margarine, beurre, pâte dentifrice, savon, biscuits, shampoing,
cosmétiques etc.). Elle est également de plus en plus utilisée comme biocarburant et
l’utilisation des sous-produits sont multiples notamment dans la nutrition animale. Tout cela
fait de l’huile de palme, l’huile la plus consommée dans le monde.
Le palmier à huile est un arbre originaire d'Afrique de l'Ouest, mais en termes de productivité
et de niveau de production globale, l'Asie du sud-est demeure actuellement la principale région
de production d'huile de palme. L'Indonésie et la Malaisie représentent à elles seules plus de
la moitié des exportations mondiales d'huile de palme.
Le développement des plantations de palmier à huile dans ces deux pays a provoqué une
déforestation à grande échelle, des pertes énormes en biodiversité, des niveaux élevés

8
d'émissions de Gaz à effet de Serre (GES) avec l’utilisation du feu dans la préparation des
terres en plus de l’exploitation des tourbières, et des conflits fonciers assez récurrents entre les
agro industrielles et populations autochtones.
Les communautés locales, les organisations sociales et environnementales et les grandes
entreprises de produits de consommation, ont critiqué à cette époque, la façon dont l'huile de
palme est produite.
Face à l’écho médiatique insinuant l’impact négatif de la culture du palmier à huile sur
l’environnement et la santé des hommes et afin de mitiger et d’éliminer les risques
environnementaux et sociaux liés au développement de l’huile de palme, les acteurs en 2004
ont mise en place la table ronde sur l'huile de palme durable (Round Table on Sustainable
Palm Oil ou RSPO) qui a abouti plus tard au standard du même nom.

De nos jours, toute forme de nouvelle expansion à grande échelle de la production dans cette
partie du monde (Asie du sud-est) devient de plus en plus difficile. Les restrictions sur
l'exploitation forestière et l'acquisition de terres poussent les investisseurs vers l'Afrique, où
les concessions pour de nouvelles plantations sont plus disponibles.
L'Afrique de l'Ouest a le potentiel de devenir un fournisseur mondial d'huile de palme, mais
elle n'a pas la capacité de tirer parti de la demande mondiale croissante du fait de la faible
compétitivité de ses filières (déficit de 800 000 tonnes en 2014 dans l’espace UEMOA, AIPH,
2014). Actuellement, la plupart des pays d'Afrique de l'Ouest sont des importateurs nets d'huile
de palme à l’exception de la Côte d’Ivoire.
Ce pays demeure l’un des pays les plus importants dans la production d’huile de palme en
Afrique avec une production annuelle estimée à 450 000 tonnes d’huile de palme brute.
Environ 2 millions de personnes dont 40 000 producteurs vivent de la culture du palmier à
huile et le secteur représente près de 3,1% du PIB et 1,5% des revenus d’exportations, occupant
ainsi, la 4ème place dans l’économie agricole du pays (MINADER, 2013).
Malgré ses performances, cette filière est confronté à plusieurs défis dont les plus importants
sont ceux liés à : (i) la faible productivité des plantations chez les petits exploitants agricoles
et (ii) la non maîtrise des impacts socio-économiques et environnementaux des activités de
production et de transformation.
Les petits exploitants agricoles (plantations villageoises) représentent plus de 60% de la
production de régimes de palme. Les rendements agricoles oscillent entre 6 et 7t/ha, ce qui
représente près de 25% du potentiel de production et est à l’origine d’une perte de valeur de
plus de 70 milliards de FCFA annuellement pour l’ensemble de la filière. Plusieurs facteurs
expliquent cette situation, ce sont entre autres : l’utilisation du matériel végétal non
sélectionné, le non-respect des itinéraires techniques de mise en place et d’exploitation du
palmier à huile, l’insuffisance des apports d’engrais minéraux et organiques, les pertes de
production pendant la période de pointe de production, la faiblesse opérationnelle de certaines
organisations de producteurs en charge des services aux producteurs.

Longtemps considérée comme un important vecteur de développement socio-économique des


zones rurales, la culture du palmier à huile est aujourd’hui caractérisé sur le plan social par
des conflits fonciers récurrents entre acteurs (agro industriels, communautés locales, grands
planteurs etc.), l’insécurité alimentaire due à la prédominance du palmier à huile sur les

9
cultures vivrières (exemple du palmier dans les bas-fonds à la place du riz), les mauvaises
conditions de travail et de vie de la main d’œuvre et dans certaines zones, des cas de travail
des enfants dans les presses artisanales.

Au niveau environnemental, la culture du palmier à huile a été identifiée comme 3ème facteur
de la déforestation liée à la production agricole, après le cacao et l’hévéa. La part de
déforestation associée au palmier à huile est autour de 11% (SEP REED+, 2015) sur 62% que
représente la contribution de l’agriculture dans la déforestation en Côte d’Ivoire.

Sur le plan industriel, l’activité du palmier à huile est souvent associée dans certains cas à la
pollution des cours d’eaux et rivières avoisinant les huileries.

Afin d’apporter des réponses adaptées à ces différentes controverses et tenant compte de l’élan
mondial sur le respect des exigences sociales et environnementales, la filière palmier à huile
ivoirienne s’est résolument engagée, à plusieurs niveaux, vers l’intégration de pratiques
durables inspirées de plusieurs normes.

Cet engagement s’est manifesté sur le plan institutionnel par la mise en œuvre du processus
d’interprétation nationale de la norme RSPO depuis 2014 et l’adhésion en 2015 du pays à
l’initiative de Huile de palme durable en Afrique (APOI) de la Tropical Forest Alliance 2020
(TFA2020) et signé en marge de la COP 22, la déclaration de Marrakech.

Quant au secteur privé, il a initié à travers les agro-industriels, plusieurs démarches en vue
d’obtenir les certifications ISO, RSPO, BIO, Halal et Kosher. A ce jour, plusieurs entreprises
sont déjà certifiés ISO (9001 et 14001), RSPO et Agriculture BIO.

Les petits producteurs ne sont pas en reste dans cette dynamique, puisqu’ils sont engagés avec
leurs coopératives à la certification de groupe RSPO grâce au Fonds de Soutien aux petits
producteurs de la RSPO (RSSF).

3-2 Justification du projet


La filière palmier à huile est regroupée autour d’une interprofession qu’est l’Association
Interprofessionnelle de la filière Palmier à Huile (AIPH) qui est composée de plusieurs
associations professionnelles que sont : (i) la Fédération Nationale des Sociétés Coopératives
et unions des sociétés coopératives de producteurs de palmier à huile de Côte d’Ivoire
(FENACOPAH-CI) pour le collège des producteurs, (ii) l’Association Professionnelle des
Sociétés Agricoles de Palmier en huile en Côte d’Ivoire (APROSAP-CI) pour le collège de la
première transformation et (iii) le Groupement des Industriels transformateurs de l’Huile de
palme (GITHP) pour le collège de la deuxième transformation.

Les petits producteurs estimés au nombre de 40 000 sont responsables de 70% de la production
de régimes de palme et sont pour 65% regroupés en sociétés coopératives et unions de sociétés
coopératives. Il y a 32 sociétés coopératives formelles sur l’étendue du territoire opérant
principalement dans les régions du Sud Comoé, des lagunes, du Lôh Djiboua, des Grands
Ponts, de l’Agneby Tiassa, de San Pedro, du Moronou, du Nawa, du Gboklê. Ces sociétés
coopératives sont en charge des activités dites transférées par l’Etat à la suite de la privatisation
de la filière (collecte, conseil agricole, entretien des pistes, fourniture d’intrants et paie de
producteurs, etc.).

10
Dans le cadre de ces activités, ces sociétés coopératives rencontrent plusieurs difficultés
d’ordres opérationnels et organisationnels qui les rendraient moins performantes sur les
aspects liés à la productivité, au social, à l’environnement etc. La mise en œuvre de plusieurs
projets de palmier à huile par Solidaridad, a également révélé le niveau relativement bas de la
connaissance et de l’appropriation des normes de certification comme la RSPO, certains
standards de gestion par les sociétés coopératives et leurs producteurs. Cependant, ces entités
agricoles demeurent l’unique interface organisée et formelle existantes, représentant lesdits
petits producteurs. Sur cette base, une action en leur faveur pour la promotion des normes de
développement durables pourrait impacter de façon significative la vie des petits producteurs
mais également tout l’écosystème palmier à huile tant au niveau agricole, économique, social
et environnemental.

Au niveau de la première transformation, en Côte d’Ivoire, seulement deux (2) sur les sept (7)
principaux industriels sont certifiés RSPO en dépit de l’engagement de la filière dans le
processus d’interprétation de cette norme. L’enjeu majeur réside sur les risques de perte de
marchés d’approvisionnement pour ces transformateurs locaux. En effet, l’offre d’huile de
palme certifiée est insuffisante au point d’entrainer les acheteurs à s’exporter vers les marchés
d’autres pays sous-régionaux où 100% des agroindustriels ont la certification RSPO (Ghana,
Nigéria). Le faible niveau des marchés internes en Côte d’Ivoire pour les produits certifiés est
également un réel obstacle à l’engagement des petits producteurs à la certification.

Par ailleurs, il existe des initiatives au niveau de l’intégration des normes managériales et
environnementales dans la gouvernance des industriels de la filière (normes ISO). Ces
initiatives participent généralement à l’implémentation des politiques de responsabilité
sociétale et environnementale de ces entreprises.

En outre, dans le cadre de la politique nationale agricole telle que définie dans le Plan National
de Développement (PND, 2016 -2020), notamment, l’axe stratégique 3 : accélération de la
transformation structurelle de l'économie par l'industrialisation, dans son volet agricole,
(l’axes stratégiques N°2 (La gestion durable des cultures de rente et d’exportation) du
Programme national d’investissement agricole (PNIA, 2016-2020), l’adoption des normes de
développement durable peut contribuer significativement à la réalisation des objectifs
stratégiques nationaux.

C’est dans cette dynamique et afin de renforcer les initiatives nationales vers l’adoption des
pratiques durables inspirés des différentes normes de développement durable en Côte d’Ivoire,
et conscient que ces normes peuvent impacter positivement le secteur du palmier à huile, que
le Fonds Interprofessionnel pour la Recherche et le Conseil Agricoles (FIRCA) a sollicité
l’expertise de Solidaridad West Africa pour l’élaboration d’un projet de promotion des normes
de développement durable auprès des acteurs de cette filière.

IV-OBJECTIFS

4- 1 Objectif général
L’objectif général du projet de promotion des normes de développement durable auprès des
acteurs de la filière palmier à huile est de contribuer à l’adoption des normes de

11
développement durable par une démarche volontaire des acteurs de la filière palmier à huile
d'ici 2024.

4-2 Objectifs spécifiques


Plus spécifiquement, il s’agira de :

- intégrer la démarche qualité auprès de 70% des acteurs de la filière palmier à huile
dans le cadre de leur fonctionnement;
- accompagner 50% des acteurs engagés dans une démarche qualité en vue de leur
certification d'ici 2023;
- améliorer le cadre institutionnel et les politiques d'actions en vue d'assurer la
durabilité de la filière palmier à huile en Côte d'Ivoire d'ici 2024.

V-APPROCHES MÉTHODOLOGIQUES

5-1 Approche de rédaction du projet


De façon globale, l’approche méthodologique a consisté à la revue bibliographique des
documents et rapports publics sur les politiques agricoles en Côte d’Ivoire, les documents sur
des projets du secteur Palmier à huile en Côte d’Ivoire, des documents du portefeuille des
projets de Solidaridad relatifs à son programme palmier à huile, mais également à s’inspirer
de nos expériences pratiques et des leçons apprises de nos interventions programmatiques.

Ainsi, en conformité avec l’axe stratégique 3 : accélération de la transformation structurelle


de l'économie par l'industrialisation du Plan National de Développement (PND 2016 - 2020)
dans son volet agricole, le Plan National d’Investissement Agricole (PNIA 2016 - 2020), le
présent projet contribuera à la mise en valeur des axes stratégiques N°2 (La gestion durable
des cultures de rente et d’exportation) et N°4 (La gouvernance agricole en termes de réformes
des filières agricoles, de restructuration des organisations professionnelles agricoles et de la
mise en œuvre de la loi sur le foncier rural) du PNIA. Plus concrètement, ce projet mettra
l'accent sur la promotion des normes de durabilité dans la filière palmier à huile.

Par ailleurs, la démarche méthodologique s’est spécifiquement articulée autour des points
suivants :

- les éléments d’orientations préalablement recueillis dans le courrier


N°23543/FIRCA/DCEPF/DE.2018 du 24/09/2018 de la Direction Exécutive du
FIRCA à l’attention de Solidaridad ;
- quelques échanges relatifs à la mission avec le commanditaire ;

12
- l’analyse des programmes régissant la gestion du secteur palmier en accord avec les
politiques nationales pour la collecte de données qualitatives et quantitatives;

- la recherche documentaire sur les programmes de promotion des normes de durabilité


dans la filière palmier à huile ;

- des séances de travail de l’équipe projet de Solidaridad pour le traitement et l’analyse


des données collectées à l’issue des différentes rencontres susmentionnées ;

- la rédaction du document projet.

5-2 Approche d'implémentation


Nos approches dans le cadre de ce projet s’appuient sur la théorie de changement de
Solidaridad (réf 2.1) et qui vise à impacter de manière durable et significative les chaînes de
valeurs agricoles et non agricoles.

L’application de cette théorie pour participer à la transition en faveur d’une production d’huile
de palme durable via l’adoption volontaire des normes de durabilité nécessite des approches
spécifiques et adaptées. Ce sont entre autres :
1- la conduite de plusieurs études afin de remédier à la faible disponibilité des données sur les
coûts et bénéfices des normes de durabilité ainsi que les facteurs liées à l’adoption ou non
d’une norme chez les acteurs de la filière palmier à huile en Côte d’Ivoire. Les résultats de
ces études contribueront également à mieux affiner les interventions au profit des acteurs
(Bonnes pratiques, influence des politiques d’actions) ;

2- l’approche participative et inclusive par la prise en compte de l’ensemble des acteurs directs
et indirects de la chaîne de valeurs palmier à huile : des producteurs (petits et grands) de la
1ère et 2nde transformation, les associations professionnelles, ainsi que les presses artisanales,
les fournisseurs d’intrants et les établissements financiers (Bonnes pratiques) ;

3- l’approche juridictionnelle pour l’implication des organes de développement local (Conseils


Régionaux, Maries), les autorités administratives et coutumières pour l’application des
normes de développement durable chez tous les opérateurs de la filière palmier à huile, à
l’échelle de leurs juridictions (régions, districts) (Gestion innovante des paysages) ;

4- l’engagement des parties prenantes autour de ce projet via des lettres d’intention et
mémorandum d’entente sur la non divulgation au public des informations confidentielles ou
sensibles sur leurs opérations (Bonnes pratiques) ;

5- le renforcement des liens de marchés entre les acteurs nationaux et internationaux engagés
dans ce projet pour la mise en place des modèles de financements gagnant-gagnant et assurer
la pérennité de l’adoption des normes par les parties prenantes du projet (Infrastructures
robustes);

6- le développement des activités de synergie ou complémentaire à travers la collaboration


étroite entre ce projet, les organismes de certifications et les initiatives internationales pour la

13
promotion des normes de développement durable (Infrastructures robustes, influence des
politiques d’actions).

VI-ACTIVITÉS PRINCIPALES
La mise en œuvre du projet de promotion des normes de développement durable dans la filière
palmier à huile en Côte d’Ivoire se conduira sur la base de quatre (4) principales composantes
à savoir : (i) le renforcement des capacités des acteurs de la filière palmier à huile sur la
démarche qualité, (ii) l’ appui à la certification des acteurs de la filière palmier à huile, (iii)
l’appui institutionnel sur l'adoption des normes de durabilité et (iv) le système de gouvernance,
de suivi-évaluation et de gestion des savoirs.

6-1 Composante 1 : Renforcement des capacités des acteurs de la filière palmier à


huile sur la démarche qualité
L’approche d’engagement de toutes les parties prenantes autour du projet que nous avons
identifiée s’inscrit dans notre logique d’intervention des Bonnes Pratiques. Elle éclairera
toutes nos actions dans le cadre de la mise en œuvre de cette composante. Principalement,
nous conduirons des actions de renforcement des connaissances et aptitudes de certains
acteurs de la filière sur la démarche qualité. Cette action pourra les mobiliser davantage pour
l’adoption des normes de développement durable dans leur filière.

Comme préalable à la conduite de toutes les activités de cette composante, une évaluation des
déterminants d’adoption des normes de développement durable dans la filière palmier à huile
sera conduite. Elle sera menée auprès de tous les acteurs directs de la filière à savoir ; les petits
producteurs à travers leurs sociétés coopératives, les huileries de grande et moyenne taille, les
plantations industrielles, les presses artisanales, les savonneries et les raffineries. Cette étude
va déterminer les facteurs clés favorables à l’adoption des normes.

Par la suite, une sensibilisation sur la démarche qualité en vigueur dans la filière de palmier à
huile sera conduite à travers l’organisation et la tenue d’ateliers.

Egalement, le niveau de base des différentes parties prenantes sera évalué. Cette activité sera
précédée par l’engagement desdites parties prenantes à l’intégration de la démarche qualité
dans leurs activités et fonctionnement. Cet engagement se fera à travers la signature volontaire
de documents de confidentialité et d’entente mutuelle entre l’équipe du projet et ces acteurs.
Par ailleurs, exclusivement en direction des presses artisanales, des actions correctives
(formation et sensibilisation sur l’environnement, la santé-sécurité au travail, protection des
enfants…) seront conduites en faveur des femmes y exerçant.

Un vaste plan de renforcement des capacités des acteurs sera mis en œuvre à travers des
formations, la mise en place des comités qualité, la documentation des procédures et processus
etc. Les activités majeures dans le cadre de cette composante sont les suivantes :

14
Code Composantes/Activités

Composante 1: RENFORCEMENT DES CAPACITES DES ACTEURS DE LA FILIERE


A1
PALMIER A HUILE SUR LA DEMARCHE QUALITE
Etude d'évaluation des déterminants d'adoption des normes de développement durable dans la filière
A1.1
palmier à huile en CI
A1.2 Sensibilisation des acteurs sur la démarche qualité.

A1.3 Engagement des parties prenantes à l'intégration de la démarche qualité dans leur fonctionnement.

A1.4 Evaluation des niveaux de base des parties prenantes engagées vis à vis de la démarche qualité

Appui à la mise en œuvre du plan de renforcement des capacités pour l'intégration de la démarche
A1.5
qualité au sein des parties prenantes engagées et évaluées

A1.6 Etude sur les impacts environnementaux et sociaux de l'activité des presses artisanale en CI

Mise en place d'un plan de mitigation des risques environnementaux et sociaux liés l'activité des
A1.7
presses artisanale, renforcement des capacités des femmes

Tableau 2 : Activités majeures de la composante 1

6-2 Composante 2 : Appui à la certification des acteurs de la filière palmier à huile


La deuxième composante de ce projet sera axée sur les appuis spécifiques aux acteurs ayant
déjà mis en place en leur sein une démarche qualité. Il s’agira à travers ces appuis techniques
de conduire à l’obtention des différentes certifications dans lesquelles les acteurs se sont
engagés librement en concertation avec l’unité de gestion du projet (UGP).

La bonne conduite de cette composante reposera sur les résultats d’une analyse des coûts et
bénéfices liés à la mise en place des différents systèmes de certifications. Cette étude ne
prétendra pas à aborder l’exhaustivité des normes de qualité existantes mais elle aura
l’avantage de donner un cadre de référence à une prise de décision avisée sur un choix rationnel
(coûts et opportunités) des normes présentées.

A la suite, des standards de certification volontaires seront proposées en fonction des acteurs
de la chaine de valeur, du contexte du marché et des liens commerciaux à l’international: il
s’agit (i) des certifications spécifiques au palmier (la RSPO par exemple) et les standards non
liées au palmier à huile (ISO, Agriculture Biologique, Global GAP, Rainforest, Halal, kosher
etc).

Chaque acteur engagé fera l’objet d’une évaluation de base, c’est-à-dire un audit à blanc vis-
à-vis du standard à implémenter. Cet exercice, en plus des gaps identifiés, aboutira à la mise
en place d’un plan d’action concerté sur la mise en conformité globale. Un plan de mesure de
la performance de chaque plan d’action sera ainsi élaboré afin de s’assurer de la mise en
œuvre des actions correctives devant aboutir à l’obtention de la certification souhaitée par les
acteurs.

Afin de soutenir les actions de ce vaste projet de promotion des normes durables, L’UGP
veillera à la soumission de proposition de projets pour appuyer la certification RSPO groupe
des petits producteurs auprès du Secrétariat de la RSPO.

15
Les liens de marchés nationaux et internationaux étant très importants pour garantir le
développement des normes, Solidaridad veillera grâce à ses représentations sur les tous les
continents, à la mise en réseau des acteurs et à partager les retombés de la participation aux
salons et réunions internationaux sur la promotion des normes de durabilité du palmier à huile.

Les activités majeures identifiées dans le cadre de cette composante sont les suivantes :

Code Composantes/Activités
Composante 2: APPUI A LA CERTIFICATION DES ACTEURS DE LA FILIERE
A2
PALMIER A HUILE EN COTE D'IVOIRE
Etude sur les coûts et bénéfices liés à l'adoption des normes de développement durable dans le
A2.1
palmier à huile
A2.2 Engagement des parties prenantes pour l'appui à la certification

A2.3 Evaluation de base des principaux acteurs engagés sur les types de certification (Audit à blanc)

A2.4 Elaboration d'un plan d'action corrective de mise en conformité avec les normes.

A2.5 Suivi de la performance des plans d'action élaborés

A2.6 Appui à la recherche de financement pour la certification des petits producteurs


Développement des liens de marchés nationaux et internationaux entre acteurs engagés à la
A2.7
certification

Tableau 3 : Activités majeures de la composante 2

6-3 Composante 3 : Appui institutionnel sur l'adoption des normes de durabilité


L’existence d’un cadre institutionnel favorable à l’implémentation des normes de
développement durable est un gage pour une adoption volontaire de ces normes par les acteurs.

Conséquemment, ce projet travaillera en amont à intégrer les meilleures pratiques inspirées


des normes de durabilité et les concepts associés en vigueur dans la filière palmier à huile sur
la base des politiques et règlementations nationales. Ces activités cibleront les associations
professionnelles à travers leurs plans stratégiques de développement, la prise en compte de
certains concepts clés (CLIP, HVC, HCS, BMP) dans les règlementations en vigueur au niveau
des ministères de tutelles.

Afin de rendre disponibles certaines compétences locales indispensables à la mise en œuvre


de certaines normes de durabilité par les acteurs, ce projet facilitera la participation de
ressources humaines de référence, issues d’universités, de centres de recherche ou d’écoles
supérieures nationales, dans les initiatives et programmes de renforcement de capacités
spécifiques. Ceci permettra de développer des compétences requises pour la promotion des
normes de développement durable (cas des évaluateurs HVC et HCS agrées par la RSPO). En
outre, le projet, en collaboration avec les écoles et universités, proposera des modules de
formation spécifiques aux normes dans la filière palmier à huile.

Par ailleurs, la révision des principes et critères de la RSPO, étant prévue pour novembre 2018
au cours de l’assemblée annuelle de ce standard, la filière palmier à huile ivoirienne aura
théoriquement trois années pour se conformer au nouveau standard RSPO. Une nouvelle
interprétation nationale de cette norme est donc nécessaire. Ce projet se chargera de conduire

16
de manière inclusive ce processus afin de permettre à tout opérateur en lice pour la certification
RSPO d’utiliser le document d’interprétation nationale de cette norme. L’approche
juridictionnelle sera également exploitée afin de mobiliser les acteurs régionaux de
développement autour du projet.

En outre, la filière palmier à huile étant résolument engagée à contribuer aux efforts de
préservation de l’environnement, ce projet renforcera la connaissance des acteurs sur la
stratégie nationale «Agriculture zéro-déforestation », mise en œuvre par le Ministère de
l’Environnement et du Développement Durable à travers le mécanisme REDD+.

La mobilisation d’autres acteurs indirects dans ce projet sera conduite en direction de divers
partenaires techniques et financiers (banques, établissements financiers, fonds
d’investissements, agences de développement…) pour l’amélioration de leurs connaissances
sur les normes de durabilité en vigueur dans le secteur palmier à huile. Cette activité pourrait
contribuer ainsi à mitiger les risques de financement dans la filière et incorporer certaines de
ces normes dans les principes de sauvegarde des banques et établissement financiers.
Egalement, une compilation des meilleures pratiques de développement durable dans la filière
palmier à huile, inspirés de certaines normes sera élaborée et mise à disposition du FIRCA.

Les principales activités dans ce cadre de cette composante sont les suivantes :

Code Composantes/Activités
Composante 3: APPUI INSTITUTIONNEL SUR L'ADOPTION DES NORMES DE
A3
DURABILITE
Plaidoyer pour l'intégration des normes de durabilité dans les politiques et règlementation ainsi
A3.1
que les juridictions.
Développement des compétences spécifiques sur l'adoption des normes de durabilité au sein des
A3.2
institutions de formation (évaluateur HVC)

A3.3 Conduite du processus pour l'interprétation national de la norme RSPO

A3.4 Contribution à la promotion de la politique "agriculture zéro déforestation"

Amélioration de la compréhension des partenaires financiers (banques, Fournisseurs d'intrants)


A3.5
sur les normes de durabilité dans la filière palmier à huile
Mobilisation des acteurs (Associations professionnelles) à la prise en compte du genre dans leur
A3.6
politique de durabilité
Elaboration d'un document sur les bonnes pratiques de développement durable dans la filière
A3.7
palmier à huile au profit du FIRCA

Tableau 4 : Activités majeures de la composante 3

6-4 Composante 4 : Système de gouvernance, de suivi-évaluation et de gestion des


savoirs.
La composante système de gouvernance, suivi-évaluation et la gestion des savoirs traite du
système de gestion efficace de tout l’ensemble du projet. Il est en effet important, dans le cadre

17
de la mise en œuvre effective de ce projet, de s’assurer d’une démarche de gestion axée sur
les résultats (GAR). C’est une bonne pratique que nous adoptons dans la conception et
l’exécution de tous nos projets.

Le système de gouvernance de ce projet répond à notre approche inclusive et participative de


gestion. Il vise à la mise en place et au fonctionnement des instances de suivi du projet
notamment des comités (comité de pilotage et des comités techniques). Une unité de gestion
de projet (UGP) sera mise en place. Elle aura en charge la conduite de la mise en œuvre
technique du projet. Elle élaborera également le manuel de procédures de gestion du projet en
collaboration avec le bailleur.

Le système de suivi-évaluation prévoit réaliser diverses études dont celles de référence du


projet, une évaluation à mi-parcours et finale du projet. Des ateliers dits de cadrage,
d’information, de restitution sont également planifiés.

La gestion des savoirs fait référence à l’identification, à la capitalisation, à la disponibilité et


l’accessibilité de tous les livrables du projet. Cet axe aborde également les activités de
communication qui sont constituées de l’élaboration d’une stratégie de communication
intégrant un plan de communication. Il assurera la visibilité du projet à travers la production
de divers matériels et supports de communication. Des actions en direction des médias
(relation presse) seront également développées.

18
Code Composantes/Activités
Composante 4: SYSTEME DE GOUVERNANCE, DE SUIVI-EVALUATION ET
A4
GESTION DES SAVOIRS
A4.1 Mise en place des instances de suivi du projet (Comité de pilotage, comités techniques)

A4.2 Mise en place de l'unité de gestion du projet (UGP)

A4.3 Elaboration du manuel de procédures de gestion de projet

A4.4 Organisation d'un atelier d'information et de cadrage global du projet

A4.5 Réalisation de l'étude de base du projet "Baseline"

A4.6 Organisation d'un atelier de restitution des différentes études du projet

A4.7 Mise en place du système de suivi- évaluation du projet

A4.8 Réalisation de l'évaluation à Mi-parcours du projet

A4.9 Réalisation de l'audit du projet

A4.10 Réalisation de l'évaluation finale du projet

A4.11 Identification et capitalisation des livrables des différentes études

A4.12 Organisation d'un prix du meilleur acteur des normes durable dans la filière palmier à huile

A4.13 Elaboration et mise en œuvre d’un plan de communication autour du projet


Elaboration des supports de communication (Tee-short, Gadgets, fiches, flyer, dépliant,
A4.14
kakemono, prospectus,…)
A4.15 Relation presse et media (visibilité, articles de presse, couverture media, spots, sites web,)

Tableau 5 : Activités majeures de la composante 4

VII- RESULTATS ATTENDUS


La mise en œuvre du projet promotion des normes de développement durable auprès des
acteurs de la filière palmier à huile en Côte d’Ivoire sur la période janvier 2019 – décembre
2024 permettra d’atteindre les principaux résultats suivants :

 30 acteurs de la filière (agroindustriels, sociétés coopératives, associations


professionnelles) intègrent la démarche qualité dans leur fonctionnement ;
 20 acteurs de la filière (agroindustriels, sociétés coopératives, associations
professionnelles) sont certifiés aux normes de développement durable (certifications
produits et/ou de management de la qualité et de l’environnement)
 l’interprétation nationale de la norme RSPO (version 2018) est disponible
 la politique "zéro déforestation" est mise en œuvre par les acteurs de la filière de
l’huile de palme
 200 femmes opérant dans les presses artisanales reçoivent un renforcement de
capacités sur les questions de protection de l’environnement, sécurité au travail,
éduction financière, protection de l’enfant dans 2 régions pilotes ;

19
 2 compétences nationales sont formées et disponibles pour soutenir la promotion des
normes de développement durable à travers certaines études spécifiques
 2 régions cibles intègrent les principes des normes de développement durable à
travers l’approche juridictionnelle.

20
VIII- HYPOTHÈSES ET MANAGEMENT DES RISQUES

N° Hypothèses Risques Probabilité Sévérité Atténuations Responsables


Stabilité politique, sécuritaire et social du Instabilité politique, l'insécurité
organisation de campagne de sensibilisation
1 pays et des zones d'implémentation du sociale du pays et des zones Modéré Elevé Gouvernement
nationale sur la gestion des conflits
projet d'implémentation du projet
Désengagement du bailleur et des acteurs
Désistement du bailleur et des mobilisation et sensibilisation du bailleur et les
2 en défaveur du projet pour la non Faible Elevé MINADER
acteurs en défaveur du projet acteurs à promouvoir les normes de durabilités
promotion des normes de durabilité
Les investissements liés à Engagements des acteurs du secteur financier à la
Les investissements liés à l’exécution des l’exécution des plans de prise des critères de certification comme mesures
plans de renforcement des capacités et renforcement des capacités et de sauvegarde.
3 Elevé Elevé SOLIDARIDAD
d’adoption des normes sont peu onéreux d’adoption des normes sont Utilisation des résultats coûts-bénéfices comme
pour les acteurs de la filière onéreux pour les acteurs de la argument pour la prise de décision et
filière l’engagement à la certification
Les acteurs n'adhèrent pas à la
Les acteurs adhèrent à la stratégie de prise
stratégie de prise en compte de la Sensibilisation des acteurs sur l’importance de la
4 en compte de la démarche qualité dans Modéré faible FIRCA
démarche qualité dans leur démarche qualité dans leur fonctionnement
leur fonctionnement
fonctionnement
Les programmes de formation permettent Les programmes de formation ne
Bonne planification des programmes de
de transmettre effectivement les permettent pas de transmettre
6 Substantiel Modéré formation, Réalisation de séminaires de qualité,
connaissances et techniques requises aux effectivement les connaissances SOLIDARIDAD
Capitalisation des acquis de la formation
acteurs cibles et techniques aux acteurs cibles
Faible motivation des parties Sensibilisation des parties prenantes sur les
Forte motivation des parties prenantes Modéré Modéré FIRCA
prenantes avantages du projet
Mobilisation et sensibilisation des parties
7 Mauvaise gouvernance du projet Bonne gouvernance du projet Modéré Elevé prenantes sur la bonne gouvernance; Formation FIRCA
en GAR des acteurs du projet
Le dynamisme des marchés des
Les normes en promotion par le projet normes considère obsolètes ou
Veille stratégique pour la prise de décisions
8 sont en adéquation avec les besoins du plus onéreuses les normes en Modéré Modéré SOLIDARIDAD
marché promotion pendant
l’implémentation du projet
Tableau 6 : Hypothèses et management des risques

21
IX- SUIVI ET EVALUATION DU PROJET

9-1 Mécanisme de suivi

Le suivi, fonction essentielle de gestion est un processus continu de collecte et d’analyse des
données qui permet aux parties prenantes d’une intervention de développement de disposer
des données adéquates pour une meilleure prise de décision. Dans le cadre de
l’opérationnalisation du système de suivi et évaluation du projet, le suivi consistera à observer
de façon régulière les activités et les résultats. À ce titre, la fonction de suivi aura pour objectifs
spécifiques de :

 surveiller les progrès dans l’atteinte des résultats du dispositif de suivi et d’évaluation,
en comparaison aux cibles fixées au niveau de chaque indicateur ;

 détecter à temps les problèmes potentiels ou réels qui pourraient entraver la bonne
réalisation du Plan d’Action Budgétisé (PAB) et spécifiquement des Plans d’Actions
Annuels (PAA), ainsi que les causes sous-jacentes, de façon à prendre à temps des
mesures correctives ;

 aider à réorienter la mise en œuvre en opérant les changements nécessaires dans le


PAB et les PAA ;

 identifier et/ou documenter les leçons apprises et les bonnes pratiques.

L’atteinte des objectifs ci-dessus implique que les activités de suivi permettent de répondre
aux questions suivantes :

- suivi des activités : Les activités se déroulent-elles conformément au chronogramme retenu?


- suivi des résultats : Les changements attendus au niveau des capacités et des comportements
des bénéficiaires et des intervenants sont-ils en voie d’être réalisés ? Quels sont les problèmes
rencontrés et quelles sont les solutions envisagées ? Comment la situation et le contexte des
bénéficiaires évoluent-ils?

Deux aspects de gestion programmatique seront couverts par les activités de suivi mises en
œuvre : le technique et le financier. Les activités et mécanismes de suivi clés suivants seront
déroulés :

 les réunions de suivi (revue trimestrielle) : Pour un meilleur pilotage et une coordination
efficiente des activités du dispositif du projet sur la période 2019-2024, des réunions de suivi
et de gestion seront organisées par Solidaridad avec l’ensemble des parties prenantes clés.
Ces dernières devraient permettre le partage des informations et l’amélioration de la gestion
22
et de la performance du dispositif. C’est lors de ces réunions que l’analyse du plan de travail
trimestriel sera effectuée. Elles constitueront de ce fait des cadres d’analyse des rapports
d’activités des différents acteurs et des visites programmatiques, mais aussi d’échanges
d’information où les leçons apprises et les bonnes pratiques notées dans la mise en œuvre
seront partagées avec tous les acteurs. Enfin, elles seront, de par leur nature, des cadres de
formation continue. Ces réunions se tiendront au début de chaque trimestre ;

 les visites programmatiques : Dans le cadre de ce projet, les visites de terrain planifiées et
réalisées constituent un outil essentiel. Elles offrent une occasion de mieux apprécier les
progrès vers l'atteinte des résultats planifiés, apprendre de la mise en œuvre et prendre les
actions correctives opportunes. Les visites de terrain permettent également de fournir une
assistance technique directe tout en offrant l’occasion de synergies avec les Partenaires de
Mise en Œuvre pour la levée des goulots d'étranglement. Par ailleurs, elles permettent de
s’assurer de l'utilisation adéquate des intrants et de la mise en œuvre des activités. Elles
mènent vers l'accomplissement des résultats attendus.

Chaque visite programmatique sera sanctionnée par un rapport de mission qui souligne les
observations de la visite, les recommandations et les responsabilités dans le suivi des actions.
Les observations de la mission feront l’objet de discussions avec les partenaires et les acteurs
de la filière. En plus, les données et rapports de missions seront archivés de sorte à faciliter
leur accès aux différentes parties prenantes et permettre leur utilisation pour des analyses
ultérieures notamment pour la revue du PAB et des PAA. Les visites programmatiques se
feront sur une base trimestrielle et cibleront prioritairement les zones pour lesquelles les
données mettent en exergue des gaps importants. Elles impliqueront autant que possible, les
parties prenantes clés capables d’apporter des réponses adéquates aux problèmes détectés.

 Les revues : dans le cadre de la mise en œuvre du projet (2019-2024), des revues semestrielles
et annuelles seront organisées. Ces revues permettront de répondre directement à l’un des
principes fondamentaux du dispositif, celui de la responsabilité mutuelle, qui consiste à
évaluer conjointement les progrès accomplis dans l’exécution du PAB, des PAA, et l’efficacité
des interventions. Les échanges et les réflexions menées au cours de ces revues devraient
permettre de partager le niveau de performance dans l’atteinte des résultats attendus,
d’identifier les difficultés rencontrées dans l’exécution des activités, et de définir ensemble les
solutions appropriées pour y remédier.

Les enquêtes : il s’agit de l’ensemble des recherches opérationnelles qui généreront des
données en complément aux données de routine en vue d’un meilleur suivi des résultats. Il

23
s’agit notamment des enquêtes sur l’opportunité de la mise en œuvre des normes de
développement durable dans la filière. Ces différentes enquêtes constituent des études qui se
situent du côté de la demande des services. Elles trouvent toute leur pertinence dans le fait
qu’une meilleure appréciation des offres (bénéfices, avantages) des normes de durabilité sur
le marché mobilisera davantage les acteurs du projet.

Le rapportage: l’exigence de redevabilité et la démarche d’apprentissage telles que promues


par l’approche de Gestion Axée sur les Résultats, impose l’élaboration de rapports périodiques
(trimestriel, semestriel et annuel). Pour faciliter cet exercice, un modèle de rapport standardisé
sera élaboré et validé par tous les acteurs. Ces rapports qui seront axés sur les résultats
incluront tout au moins les trois aspects suivants :

1. état actuel des résultats et des indicateurs par rapport aux prévisions ;

2. analyse et commentaire des résultats obtenus ;

3. Contribution spécifique des parties prenantes clés à la réalisation de ces


résultats.

La base de données de suivi des résultats : pour assurer la disponibilité à temps et


l’accessibilité des données de suivi des résultats du dispositif, Solidaridad dispose d’un
Système d’information de management de projet pour la planification, le suivi et l’évaluation
des projets de son portefeuille. Cet outil, hautement technologique de gestion de projet permet
de rendre disponible les informations utiles à temps aux différentes parties prenantes en
fonction de leur besoins. Ce système d’information de management de projet permet de rendre
disponible les informations utiles pour la prise de décisions stratégiques dans l’implémentation
du projet.

9-2 Mécanisme d’évaluation

Les évaluations fournissent des informations crédibles et fondées sur des preuves, émettent
des recommandations et tirent des enseignements afin d’améliorer la programmation et la prise
de décisions futures.

Dans le cadre du dispositif de suivi et évaluation du présent projet allant de la période 2019-
2024, trois évaluations seront conduites. L’une à mi-parcours c’est-à-dire en 2021, une autre
en 2024 et en fin une évaluation d’impact des années plus tard.

24
9-3 Renforcement des capacités en Suivi & évaluation

Le renforcement de capacités des acteurs en Gestion Axée sur les Résultats et en Suivi et
Evaluation constitue une approche essentielle pour la mise en œuvre efficace du dispositif.
Ainsi, tous les acteurs du dispositif bénéficieront de formation en GAR.

Le renforcement de capacités concernera également les systèmes d’information en vue de leur


permettre de répondre entièrement aux besoins en information du système d’information
management projet.

9-4 Documentation des bonnes pratiques et leçons apprises

La documentation des meilleures pratiques, des expériences prometteuses et des leçons


apprises en vue de leur réplication et/ou de leur prise en compte, constitue un volet essentiel
du S&E. Selon le cas, Solidaridad utilisera la contractualisation avec des structures
expérimentées pour réaliser ces exercices de documentation. Les publications qui en
résulteront, seront traitées dans le cadre de la gestion des savoirs de ce projet.

9-5 Utilisation des données du système de Suivi & évaluation

Généralement, les données produites par les systèmes de S&E sont utilisées de 3 façons
différentes:

 pour la planification, la révision et l’amélioration du projet;

 pour le plaidoyer pour l’action ;

 pour l’imputation des changements intervenus au projet.

Planification, révision et amélioration des projets : plusieurs domaines de développement


incorporent dans leur cycle de planification des révisions complètes ou partielles des projets.
Dans le cadre du dispositif de suivi et évaluation du présent projet, les exercices de
planification, intégrés dans les revues annuelles, seront une occasion de revoir le cadre du
S&E, de s’assurer que les indicateurs et leurs cibles sont toujours pertinents.

Plaidoyer pour l’action : les informations sur l’accès, l’offre, la demande et l’environnement
institutionnel jouent un rôle important dans le processus de prise de décision et de mobilisation
de ressources en faveur du secteur et du projet. Aussi, dans le contexte de la Côte d’Ivoire,
elles devront être présentées sous forme d’informations les plus persuasives possibles.

Imputation des changements aux interventions et apports des ressources du projet : si


les interventions réussies de la durabilité des acteurs ne sont pas mesurées et répertoriées, il y

25
a un risque de perdre l’opportunité de réussir de nouveau. Les études et évaluations permettant
de démontrer la réussite d’interventions particulières seront donc capitales pour le projet
(2019-2024).

9-6 Niveaux de diffusion et d’utilisation des données et produits d’information :

On peut distinguer principalement deux niveaux de diffusion et d’utilisation des données et


produits d’information du système de suivi et évaluation du projet: le niveau national et le
niveau international.

- Niveau national : Le but visé est une véritable appropriation et une utilisation
effective des données et résultats par les acteurs du projet. À cet effet, Solidaridad mettra à
profit plusieurs cadres de rencontres : les réunions mensuelles de suivi, les rencontres des
acteurs de mise en œuvre du projet. Aussi, des efforts seront déployés pour l’alimentation
régulière du site Web du bailleur et éventuellement, dans le cadre d’un partenariat, celui des
autres partenaires du projet. De même, le dispositif de suivi et évaluation du projet, les rapports
trimestriels, semestriels et annuels, les documents de bonnes pratiques et de leçons apprises
feront l’objet de partage à travers les medias et sites Web de Solidaridad et du FIRCA et durant
les autres occasions de rencontres.
- Niveau international : les opportunités et occasions d’échanges et de partages
seront offertes pendant les rencontres internationales (conférences, ateliers, symposiums,
panels etc.). La participation effective des acteurs de mise en œuvre du projet à ces rencontres
servira de vitrine du projet à l’international.

X- DURÉE ET BUDGET GLOBAL DU PROJET


10-1 La durée du projet

La durée du projet de promotion des normes de développement durable auprès des acteurs de
la filière palmier à huile est de six (06) ans, c’est-à-dire de janvier 2019 à décembre 2024.
Mais ce projet se déroulera en deux phases :

 La première s’étalera sur la période janvier 2019-décembre 2021. Cette phase sera
consacrée à la conduite des premières études de base ou de référence du projet, à la
mobilisation des acteurs et cibles du projet à s’engager et au renforcement de leurs
capacités sur la démarche qualité. Egalement, cette phase verra le début de l’appui à la
certification de certains acteurs ainsi que l’appui institutionnel sur tout le projet.
 La deuxième s’étendra quant à elle sur la période janvier 2022-décembre 2024. Cette
phase sera dédiée aux appuis à la certification des acteurs de la filière et institutionnel
sur l’adoption des normes de durabilité.

26
10-2 Le plan de travail

La mise en œuvre du projet requiert une planification stratégique et opérationnelle


qualitativement élaborée sur la durée de vie du projet. A cet effet, une planification de
l’ensemble des activités de chaque composante sera élaborée (planification par lot) et le tout
est intégré pour correspondre à la durée du projet.
La matrice ci-après nous donne la planification stratégique du projet.

27
ANNEE 1 ANNEE 2 ANNEE 3 ANNEE 4 ANNEE 5 ANNEE 6
Codes Composantes/ Activités Janvier- Déc 2019 Janvier- Déc 2020 Janvier- Déc 2021 Janvier- Déc 2022 Janvier- Déc 2023 Janvier- Déc 2024
T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4

1.0 Composante 1 : RENFORCEMENT DES CAPACITES DES ACTEURS DE LA FILIERE PALMIER A HUILE SUR LA DEMARCHE QUALITE
Etude d'évaluation des déterminants d'adoption des
1.1 normes de développement durable dans la filière x
palmier à huile en CI
1.2 Sensibilisation des acteurs sur la démarche qualité x x x

Engagement des parties prenantes à l'intégration de


1.3 x x x x
la démarche qualité dans leur fonctionnement
Evaluation des niveaux de base des parties
1.4 prenantes engagées vis à vis de la démarche x x x x
qualité
Appui à la mise en œuvre du plan de renforcement
des capacités pour l'intégration de la démarche
1.5 x x x x x x x x
qualité au sein des parties prenantes engagées et
évaluées
Etude sur les impacts environnementaux et sociaux
1.6 x
de l'activité des presses artisanale en CI
Mise en place d'un plan de mitigation des risques
environnementaux et sociaux liés l'activité des
1.7 x x x x x x
presses artisanale, renforcement des capacités des
femmes
2.0 Composante 2: APPUI A LA CERTIFICATION DES ACTEURS DE LA FILIERE PALMIER A HUILE EN CI
Etude sur les coûts et bénéfices liés à l'adoption
2.1 des normes de développement durable dans le x
palmier à huile
Engagement des parties prenantes pour l'appui à la
2.2 x x x x x x
certification

28
ANNEE 1 ANNEE 2 ANNEE 3 ANNEE 4 ANNEE 5 ANNEE 6
Codes Composantes/ Activités Janvier- Déc 2019 Janvier- Déc 2020 Janvier- Déc 2021 Janvier- Déc 2022 Janvier- Déc 2023 Janvier- Déc 2024
T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4
Evaluation de base des principaux acteurs engagés
2.3 x x x x
sur les types de certification (Audit à blanc)

Elaboration d'un plan d'action corrective de mise en


2.4 x x x
conformité avec les normes.
2.5 Suivi de la performance des plans d'action élaborés x x x x x x x x x x x x x x x x x x
Appui à la recherche de financement pour la
2.6 x x x x x x x x x x x x x x
certification des petits producteurs
Développement des liens de marchés nationaux et
2.7 internationaux entre acteurs engagés à la x x x x x x x x x x x x x x x x
certification

3.0 Composante 3: APPUI INSTITUTIONNEL SUR L'ADOPTION DES NORMES DE DURABILTE

Plaidoyer pour l'intégration des normes de


3.1 durabilité dans les politiques et règlementation x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x
ainsi que les juridictions.
Développement des compétences spécifiques sur
3.2 l'adoption des normes de durabilité au sein des x x x x x x
institutions de formation (évaluateur HVC, etc.)
Conduite du processus pour l'interprétation national
3.3 x x x x x x x x
de la norme RSPO
Contribution à la promotion de la politique
3.4 x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x
"agriculture zéro déforestation"
Amélioration de la compréhension des partenaires
3.5 financiers (banques, Fournisseurs d'intrants) sur les x x
normes de durabilité dans la filière palmier à huile
Mobilisation des acteurs (Associations
3.6 professionnelles) à la prise en compte du genre x x x
dans leur politique de durabilité
Elaboration d'un document sur les bonnes pratiques
3.7 de développement durable dans la filière palmier à x x x x
huile au profit du FIRCA

29
ANNEE 1 ANNEE 2 ANNEE 3 ANNEE 4 ANNEE 5 ANNEE 6
Codes Composantes/ Activités Janvier- Déc 2019 Janvier- Déc 2020 Janvier- Déc 2021 Janvier- Déc 2022 Janvier- Déc 2023 Janvier- Déc 2024
T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4

4.0 Composante 4: SYSTEME DE GOUVERNANCE, DE SUIVI-EVALUATION ET GESTION DES SAVOIRS

Mise en place des instances de suivi du projet


4.1 x
(Comité de pilotage, Comités techniques)
4.2 Mise en place de l'équipe de gestion du projet x
Elaboration du manuel de procédures de gestion de
4.3 x x
projet
Organisation d'un atelier d'information et de
4.4 x
cadrage global du projet
4.5 Réalisation de l'étude de base du projet "Baseline" x
Organisation d'un atelier de restitution des
4.6 x x
différentes études du projet
Mise en place du système de suivi- évaluation du
4.7 x x
projet
4.8 Réalisation de l'évaluation à Mi-parcours du projet x
4.9 Réalisation de l'audit du projet x x x x x x
4.10 Réalisation de l'évaluation finale du projet x
Identification et capitalisation des livrables des
4.11 x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x
différentes études
Organisation d'un prix du meilleur acteur des
4.12 x x
normes durable dans la filière palmier à huile
Elaboration et mise en œuvre d’un plan de
4.14 x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x
communication autour du projet
Relation presse et media (visibilité, articles de
4.15 x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x
presse, couverture media, spots, sites web,)

Tableau 7 : La planification stratégique du projet

30
XI- GESTION ET GOUVERNANCE DE PROJET
11- 1 Exécution des projets

11.1.1 Objet
L’objet de cette étape est de définir les modalités d’exécution technique et financière des
activités du projet.

11.1.2. Règles de gestion


La procédure s’applique au projet ainsi qu’aux acteurs qui interviennent directement ou
indirectement dans l’exécution dudit projet.

11.1.3 Les étapes

L’exécution du projet se fait via les phases suivantes :


11.1.3.1. Sélection de prestataires de services dans le cadre du projet
Pour l’implémentation du projet, Solidaridad organise un processus de sélection des structures
techniques de mise en œuvre de certaines activités du projet. Cette sélection se fait selon les
règles de passation de marché en vigueur (Direction des Marché Publics (DMP)).

Par ailleurs, l’entité choisie peut-être un service spécialisé du FIRCA ou de SOLIDARIDAD.

11.1.3.2. Organisation de la séance de cadrage des activités du projet


Cette étape permet à Solidaridad et au prestataire de service mandaté pour exécuter les
activités du projet d’avoir des séances de travail, afin de situer, recadrer, et bien orienter les
objectifs et les résultats à atteindre dans l’exécution des activités du projet.

11.1.3.3. Exécution du projet


L’exécution physique du projet consiste à la réalisation des activités dudit projet identifiées et
validées au cours de la phase d’identification et de planification. Solidaridad, en qualité
d’organisation en charge de la mise en œuvre du projet, est chargé d’assurer la coordination
des activités du projet.

11.1.3.4. Inscription de l’exécution des activités projet dans le logiciel ou la base de


données de suivi et évaluation

Dans cette étape, il s’agira pour Solidaridad d’exécuter les activités, de saisir les informations
relatives à leur mise en œuvre dans son système d’information de gestion de projet (PMIS).
Ces saisies permettent de renseigner le niveau d’exécution physique et financier des activités.

31
11.1.3.5. Suivi des activités du projet
Cette étape permet aux personnes et/ou à structures sélectionnées pour la mise en œuvre du
projet d’effectuer des suivis quotidiens (hebdomadaire, mensuel, trimestriel, semestriel et/ou
annuel), afin de déterminer le niveau d’avancement du projet.

11.11.3.6 Réunion de présentation des extrants du projet


À cette étape, Solidaridad fait une présentation du travail effectué en présence de toutes les
parties prenantes (Partenaires techniques et financiers, FIRCA, les acteurs de la filière palmier
à huile, etc.).

11-2- Comité de pilotage

Le comité de pilotage sera l’instance stratégique et décisionnelle pour la mise en œuvre (suivi
évaluation) du projet. Il veillera au respect de l’alignement des approches et des interventions
du projet avec les priorités du bailleur ainsi que les champs d’action prioritaire de Solidaridad.
Le comité veillera également à l’utilisation efficace et efficiente des fonds du projet. Le comité
conseillera sur les procédures concernant les partenariats pour l’implémentation de certaines
activités, et la validation des plans de travail budgétisé annuel (PTBA). Il discutera des
rapports de progrès et fonctionnera comme garant pour la bonne mise en œuvre du projet. Le
comité devrait être composé de l’équipe de management de projet Swa, du partenaire financier
et des autres acteurs parties prenantes au projet.
Le comité de pilotage du projet de promotion des normes de développement durable auprès
des acteurs de la filière palmier à huile se réunit deux fois par an.

11-3- L’Unité de Gestion du Projet (UGP)

L’UGP est l’instance technique principale de mise en œuvre (opérations, activités) du projet.
Pilotée par Solidaridad, elle sera responsable de l’exécution de toutes les activités
programmatiques mais aussi institutionnelles du projet. Elle met en œuvre les différentes
recommandations et nouvelles orientations éventuelles au cours du cycle de vie du projet.

11-4- Cartographie des parties prenantes

11.4.1 Identification des parties prenantes

Les principales parties prenantes pour cette du projet sont :


- FIRCA
- Solidaridad
- Les partenaires techniques d’exécution
32
- Les autres parties prenantes
- Les bénéficiaires (Coopératives, les agro industriels, les presses artisanales, les
producteurs)
- Les organismes et standards de certification

11-4-2 Analyse des parties prenantes

Titre du projet:
PROMOTION DES NORMES DE DÉVELOPPEMENT DURABLE DANS LA FILIÈRE
PALMIER À HUILE EN COTE D’IVOIRE

Date d’analyse: 20/10/2018

Nom ou Rôle Intérêt Influence Attitude


FIRCA Fort Fort Gérer avec Attention
SOLIDARIDAD Fort Fort Gérer avec Attention
Comité de pilotage Fort Fort Gérer avec Attention
Equipe de Gestion du Projet Fort Moyen Surveiller
Associations professionnelles Fort Fort Gérer avec attention
Agroindustrielles Fort Moyen Maintenir informé
Producteurs Fort Faible Maintenir informé
Groupement de producteurs Fort Faible Maintenir informé
Presses artisanales Moyen Faible Maintenir informé
Les organismes et standards de
Moyen Forte Maintenir informé
certification

Tableau 8 : Analyse des parties prenantes

11-4- Rôle et responsabilités de SWA.

SWA, en tant que partie contractante est responsable de la mise en œuvre du Projet de
coordination et de gestion du projet. Le service M&E de Solidaridad vise le renforcement de
l'efficacité opérationnelle de l’équipe projet pour l’implémentation des plans de travail et
activités.
Le rôle de SWA dans l'administration, la coordination, la supervision, la gestion et la mise en
œuvre du projet se structure autour de quatre domaines de responsabilités décrites ci-dessous:

33
DOMAINE D’INTERVENTION DESCRIPTION
- Diriger et faciliter l'élaboration de plan de travail annuel détaillé de mise en œuvre en collaboration avec des
partenaires de mise en œuvre;
- Faciliter la détermination des principaux objectifs et d’étapes de projet annuel ;
- Diriger et faciliter l'élaboration de projet détaillé des budgets annuels ;
La coordination et la supervision
- Organiser périodiquement des réunions des Comités de Pilotage et mise à jour sur les progrès réalisés, les défis que
pose la mise en œuvre tout en veillant à ce que ses actions soient harmonisées avec les autres partenaires
d’implémentation du programme projet;
- Servir de principal agent de liaison entre le projet, les partenaires et les acteurs cibles;
- Assurer la mise en place d’un système efficace de suivi évaluation du programme.
- Assurer la transparence et l’équité du mécanisme d'identification des partenaires de mise en œuvre techniques pour des
activités précises (au besoin) ;
Les partenaires techniques :
- Préparer et signer un accord avec les partenaires techniques de mise en œuvre ;
- Assurer le suivi du rendement des accords de partenariat pour la mise en œuvre par ces derniers des activités dont ils
sont en charge afin de s'assurer qu'ils répondent de façon continue aux objectifs du projet.
- Diriger la préparation des budgets d'activité et gérer l'ensemble d'un budget-programme ;
- Assurer des rapports financiers en temps opportun ;
La gestion financière : - Organiser régulièrement des audits financiers internes et externes, pour l'utilisation efficace des ressources du
programme ;
- Assurer la transparence et la traçabilité de tous les approvisionnements nécessaires pour les activités validées du projet
conformément aux pratiques professionnelles.
- Élaborer une stratégie de communication du projet, intégrant un plan de communication pour assurer la mise en œuvre
et la visibilité du projet
Communication et sensibilisation - Assurer la conduite du plan de communication aidant à la production et la diffusion de matériels de communication en
direction des différentes cibles du projet
- S'assurer que les buts et les objectifs du projet ainsi que les effets sont bien communiqués à toutes les parties prenantes.

Tableau 9 : Responsabilités de SWA par domaine d’intervention

34
XII- BUDGET GLOBAL

Budget récapitulatif TOTAL 6 ans

Total SWA FIRCA

Personnel 502 800 000 85 680 000 417 120 000

Frais admistratifs 113 020 000 - 113 020 000

Composante 1 255 350 000 5 000 000 250 350 000

Composante 2 332 000 000 6 000 000 326 000 000

Composante 3 179 000 000 23 000 000 156 000 000

Composante 4 109 500 000 2 000 000 107 500 000

Total Composante 875 850 000 36 000 000 839 850 000

Frais généraux 74 583 500 - 74 583 500

TOTAL BUDGET* 1 566 253 500 121 680 000 1 444 573 500

Tableau 10 : Budget global

 Le budget total du présent projet s’élève à un milliard cinq cent soixante-six million deux cent cinquante-trois mille cinq cents francs CFA
(1 566 253 500 FCFA). La contribution de Solidaridad à ce budget est de cent vingt un million six cent quatre-vingt mille francs CFA
(121 680 000 FCFA) soit 7,76% du budget tota

35
LISTE DES ANNEXES
ANNEXE 1 : Matrice du cadre logique
ANNEXE 2 : Plan du Suivi-évaluation
ANNEXE 3 : Tableau synthétique du plan de suivi
ANNEXE 4 : Budget détaillé

36
Annexe 1 : Matrice du cadre logique

CODE MATRICE DU CADRE LOGIQUE

OG Objectif général Indicateurs d’impact Moyens de vérification Hypothèses critiques

- Pourcentage d’accroissement du marché


Stabilité politique, sécuritaire et
des produits certifiés social du pays et des zones
- Niveau d’amélioration de la productivité au d'implémentation du projet
Contribuer à l’adoption des normes de développement durable Rapport d'évaluation d'impact du
OG1 niveau des usines et des plantations
par une démarche volontaire des acteurs de la filière palmier à projet. Désengagement du bailleur et des
huile d'ici 2024 - Niveau Amélioration de la performance acteurs en défaveur du projet pour
la non promotion des normes de
sociale et environnementale de la filière durabilité

OS Objectifs spécifiques Indicateurs d’effet Moyens de vérifications Hypothèses


Proportion des acteurs de la filière palmier à
Intégrer la démarche qualité auprès de 70% des acteurs de la Rapport d'évaluation final du projet;
OS1 huile qui intègrent la démarche qualité dans le
filière palmier à huile dans le cadre de leur fonctionnement rapport d'évaluation à mi-parcours
cadre de leur fonctionnement Les investissements liés à
Accompagner 50% des acteurs engagés dans la démarche Proportion des acteurs engagés dans la Rapport d'évaluation final du projet; l’exécution des plans de
OS2
qualité vers la certification d'ici 2023 démarche qualité certifiée d'ici 2023 rapport d'évaluation à mi-parcours renforcement des capacités et
Nombre de documents du cadre institutionnel et d’adoption des normes sont peu
Améliorer le cadre institutionnel et les politiques d'actions sur
les politiques d'actions sur la durabilité dans la Rapport d'évaluation final du projet; onéreux pour les acteurs de la filière
OS3 la durabilité dans la filière palmier à huile en Côte d'Ivoire d'ci
filière palmier à huile adoptés et mise en œuvre rapport d'évaluation à mi-parcours
2024
d'ici 2024
Résultats attendus Indicateurs de résultats Moyens de vérifications Hypothèses
COMPOSANTE 1:RENFORCEMENT DES CAPACITES DES ACTEURS DE LA FILIERE PALMIER A HUILE SUR LA DEMARCHE Les acteurs adhèrent à la stratégie
R1
QUALITE de prise en compte de la démarche
L’Etude d'évaluation des déterminants d'adoption des normes qualité dans leur fonctionnement
Un rapport validé d'étude d'évaluation des
R1.1 de développement durable dans la filière palmier à huile en CI Rapport final de l'évaluation
déterminants d'adoption des normes de Mauvaise gouvernance du projet
est réalisée

37
développement durable dans la filière palmier à
huile en CI

Nombre d'ateliers organisés


R1.2 les différents acteurs sont Sensibilisés à démarche qualité. Nombre d'acteurs sensibilisés aux différents
référentiels de management de la qualité en Rapport d'activité
vigueur dans le secteur palmier à huile
Nombres d'accords signés (lettres d'intentions
MoU, NDA, etc.)
Les parties prenantes sont engagées à l'intégration de la
R1.3 Nombre de parties prenantes engagées à
démarche qualité dans leur fonctionnement.
l'intégration de la démarche qualité dans leur Rapport d'activité
fonctionnement.
Un rapport d'évaluation du niveau de base des
parties prenantes engagées dans la certification.
Le niveau de base des parties prenantes engagées vis à vis de
R1.4 # de plans d'actions élaborés Rapport d'évaluation
la démarche qualité est évalué.
Nombre d’acteurs opérationnels engagés vis-à-
vis de la démarche qualité évaluée
Nombre d'acteurs opérationnels (coopératives,
Les parties prenantes engagées et évaluées pour l'intégration
agroindustriels, associations professionnelles)
R1.5 de la démarche qualité bénéficient d'un appui de renforcement Rapport d'activité
ayant adoptés la démarche qualité dans leur
des capacités.
fonctionnement
Un rapport d'étude les impacts
L'étude sur les impacts environnementaux et sociaux de
R1.6 environnementaux et sociaux de l'activité des Rapport d'étude
l'activité des presses artisanale en CI est réalisée
presses artisanale en CI disponible
Nombre d’acteurs opérationnels (presse
Mise en place d'un plan de mitigation des risques
artisanale) H/F pris en compte dans les plans de
R1.7 environnementaux et sociaux liés l'activité des presses Rapport d'activité
mitigation des risques environnementaux et
artisanale
sociaux identifiés
R2 COMPOSASNTE 2: APPUI A LA CERTIFICATION DES ACTEURS DE FILIERE PALMIER A HUILE EN COTE D'IVOIRE

Rapport de l'étude sur les coûts et bénéfices liés


L'étude sur les coûts et bénéfices liés à l'adoption des normes
R2.1 à l'adoption des normes de développement Rapport final de l'évaluation
de développement durable dans le palmier à huile est réalisée
durable dans le palmier à huile

38
Les parties prenantes sont engagées pour l'appui à la Nombre de parties prenantes engagées pour
R2.2 Rapport d'activité
certification. l'appui à la certification.

Rapport d'évaluation des principaux acteurs


engagés sur les types de certification (Audit à
l'évaluation de base des principaux acteurs engagés sur les blanc).
R2.3 Rapport final de l'évaluation
types de certification (Audit à blanc) est réalisée
Nombre d'acteurs engagés sur les types de
certification audités (Audit à blanc)

Un plan d'action corrective de mise en conformité avec les Nombre de plan d’action corrective élaborée au
R2.4 normes est élaboré au profit des acteurs engagés sur les types profit des acteurs engagés sur les types de Documents du plan d'actions
de certification certification
Nombre de rapport de suivi de la performance
des plans d'actions élaborés disponibles
Le suivi de la performance des plans d'actions élaborés est Nombre d'acteurs engagés certifiés à la norme
R2.5 Rapport de suivi
mise en œuvre RSPO

Nombres d'acteurs certifiés aux autres normes

Les petits producteurs bénéficient d'un appui à la recherche de Nombre de proposition de projet soumis à la
R2.6 Rapport d'activités
financement pour la certification RSPO
Nombre d'acteurs engagés à la certification mise
en réseau
Des liens de marchés nationaux et internationaux entre acteurs
R2.7 Nombre d'acteurs ayant participés à des Rapport d'activités
engagés à la certification sont renforcés
rencontres nationales et internationales sur la
durabilité
R3 COMPOSANTE 3: APPUI INSTITUTIONNEL SUR L'ADOPTION DES NORMES DE DURABILITE
Nombre d'initiatives ou des concepts inspirés
Le plaidoyer pour l'intégration des normes de durabilité dans
R3.1 des normes de durabilité prise en compte dans Rapports d'activités
les politiques et règlementation nationales est réalisé.
les politiques et réglementation nationales
Des compétences spécifiques sur l'adoption des normes de Nombre d'acteurs bénéficiant (H/F) de
R3.2 durabilité au sein des institutions de formation sont compétences spécifiques sur les normes de Rapports d'activités
développées durabilité au sein des institutions de formation

39
Le processus pour l'interprétation national de la norme RSPO Une interprétation nationale de la RSPO
R3.3 Rapports d'activités
est conduit endossée par le secrétariat de la RSPO
Nombre d'acteurs de la filière palmier à huile
R3.4 La politique "agriculture zéro déforestation" est promue sensibilisés sur la politique "agriculture zéro Rapports d'activités
déforestation"
La compréhension des partenaires financiers (banques, Nombre de partenaires financiers (banques,
R3.5 fournisseurs d’intrants) sur les normes de durabilité dans la fournisseurs d’intrants) formés sur les normes Rapports d'activités
filière palmier à huile est améliorée de durabilité dans la filière palmier à huile
Nombre d'acteurs (Association professionnelle)
Les acteurs (Association professionnelle) sont mobilisés à la
R3.6 mobilisés à la prise en compte du genre dans Rapports d'activités
prise en compte du genre dans leur politique de durabilité
leur politique de durabilité
un document sur les bonnes pratiques de développement Un document sur les bonnes pratiques de
Documents de Bonnes Pratiques de
R3.7 durable dans la filière palmier à huile au profit du FIRCA est développement durable dans la filière palmier à
développement durable
élaboré huile au profit du FIRCA disponible
R4 COMPSANTE 4: SYSTEME DE GOUVERNANCE, DE SUIVI-EVALUATION ET GESTION DES SAVOIRS
Les instances de suivi du projet (Comité de pilotage, Nombre d'instances de suivi du projet (Comité
R4.1 Rapport d'activité
secrétariat technique du projet) sont mises en place de pilotage, comité technique) mises en place
Une unité de coordination du projet (UGP)
R4.2 L'unité de Gestion du projet (UGP) est mise en place Rapport d'activité
mise en place
Un manuel de procédures de gestion de projet
R4.3 Le manuel de procédures de gestion de projet est élaboré Manuel de procédure
élaboré
Un atelier d'information et de cadrage global du projet est Un atelier d'information et de cadrage global
R4.4 Rapport d'activité
organisé du projet organisé

R4.5 L'étude de base du projet "Baseline" est réalisée Une étude de base du projet "Baseline" réalisée Rapport d'étude

Un atelier de restitution des différentes études du projet est Un atelier de restitution des différentes études
R4.6 Rapport d'activité
organisé du projet organisé
Le système de suivi- évaluation du projet est mise en place et Un système de suivi- évaluation du projet mise
R4.7 Manuel de suivi-évaluation
fonctionne en place
Une évaluation à Mi-parcours du projet
R4.8 L'évaluation à Mi-parcours du projet est réalisée Rapport d'évaluation à mi-parcours
réalisée

40
Les audits du projet sont
R4.9 Nombre d’audit du projet est réalisé Rapport d'audit
réalisés
R4.10 L'évaluation finale du projet est réalisée Une évaluation finale du projet réalisée Rapport d'évaluation finale

Les livrables des différentes études sont identifiés et Nombre de livrables des différentes études
R4.11 Rapport d'activité
capitalisés identifiés et capitalisés

Un prix du meilleur acteur des normes durables dans la filière Un prix du meilleur acteur des normes durable
R4.12 Rapport d'activité
palmier à huile est attribué dans la filière palmier à huile organisé

Un plan de communication autour du projet est élaboré et Un plan de communication autour du projet Document du plan de
R4.13
mise en œuvre élaboré et mise en œuvre communication
les supports de communication (Tee-short, Gadgets, fiches,
Nombre de supports de communication du Documents d'acquisition (Contrats,
R4.14 flyer, dépliant, kakemono, prospectus,…) du projet sont
projet élaborés Bons de livraison, etc.)
élaborés
La Relation presse et media (visibilité, articles de presse, Nombre d'activités couvertes
R4.15 Rapport d'activité
couverture media, spots, sites web,) est exécutée Nombre de visites sur le site du FIRCA
A Composantes/Activités Moyens de mise œuvre Moyens de vérification Hypothèses

Composante 1: RENFORCEMENT DES CAPACITES DES ACTEURS DE LA FILIERE PALMIER A HUILE SUR LA DEMARCHE Les programmes de formation
A0
QUALITE permettent de transmettre
Etude d'évaluation des déterminants d'adoption des normes effectivement les connaissances et
A1.1 de développement durable dans la filière palmier à huile en techniques requises aux acteurs
CI cibles

A1.2 Sensibilisation des acteurs sur la démarche qualité.


Forte motivation des parties
Engagement des parties prenantes à l'intégration de la prenantes
A1.3
démarche qualité dans leur fonctionnement.
EXECUTION DU BUDGET
Evaluation des niveaux de base des parties prenantes
A1.4 Les normes en promotion par le
engagées vis à vis de la démarche qualité
projet sont en adéquation avec les
Appui à la mise en œuvre du plan de renforcement des besoins du marché
A1.5 capacités pour l'intégration de la démarche qualité au sein des
parties prenantes engagées et évaluées

41
Etude sur les impacts environnementaux et sociaux de
A1.6
l'activité des presses artisanale en CI

Mise en place d'un plan de mitigation des risques


environnementaux et sociaux liés l'activité des
A1.7
presses artisanale, renforcement des capacités des
femmes
A2 Composante 2: APPUI A LA CERTIFICATION DES ACTEURS DE LA FILIERE PALMIER A HUILE EN COTE D'IVOIRE

Etude sur les coûts et bénéfices liés à l'adoption des normes


A2.1
de développement durable dans le palmier à huile
Engagement des parties prenantes pour l'appui à la
A2.2
certification
Evaluation de base des principaux acteurs engagés sur les
A2.3
types de certification (Audit à blanc)
Elaboration d'un plan d'action corrective de mise en
A2.4
conformité avec les normes. EXECUTION DU BUDGET
A2.5 Suivi de la performance des plans d'action élaborés

Appui à la recherche de financement pour la certification des


A2.6
petits producteurs
Développement des liens de marchés nationaux et
A2.7
internationaux entre acteurs engagés à la certification
A3 Composante 3: APPUI INSTITUTIONNEL SUR L'ADOPTION DES NORMES DE DURABILITE
Plaidoyer pour l'intégration des normes de durabilité dans les
A3.1
politiques et réglementation ainsi que les juridictions.
Développement des compétences spécifiques sur l'adoption
A3.2 des normes de durabilité au sein des institutions de formation EXECUTION DU BUDGET
(évaluateur HVC)
Conduite du processus pour l'interprétation national de la
A3.3
norme RSPO

42
Contribution à la promotion de la politique "agriculture zéro
A3.4
déforestation"
Amélioration de la compréhension des partenaires financiers
A3.5 (banques, Fournisseurs d'intrants) sur les normes de durabilité
dans la filière palmier à huile
Mobilisation des acteurs (Associations professionnelles) à la
A3.6
prise en compte du genre dans leur politique de durabilité
Elaboration d'un document sur les bonnes pratiques de
A3.7 développement durable dans la filière palmier à huile au
profit du FIRCA
A4 Composante 4: SYSTEME DE GOUVERNANCE, DE SUIVI-EVALUATION ET GESTION DES SAVOIRS

A4.1 Mise en place des instances de suivi du projet (Comité de


pilotage, comités techniques)
A4.2 Mise en place de l'unité de gestion du projet (UGP)

A4.3
Elaboration du manuel de procédures de gestion de projet
Organisation d'un atelier d'information et de cadrage global
A4.4
du projet

A4.5 Réalisation de l'étude de base du projet "Baseline"

Organisation d'un atelier de restitution des différentes études


EXECUTION DU BUDGET
A4.6
du projet

A4.7 Mise en place du système de suivi- évaluation du projet

A4.8 Réalisation de l'évaluation à Mi-parcours du projet

A4.9 Réalisation de l'audit du projet

A4.10 Réalisation de l'évaluation finale du projet

43
Identification et capitalisation des livrables des différentes
A4.11
études

A4.12 Organisation d'un prix du meilleur acteur des normes durable


dans la filière palmier à huile
Elaboration et mise en œuvre d’un plan de communication
A4.13
autour du projet
Elaboration des supports de communication (Tee-short,
A4.14
Gadgets, fiches, flyer, dépliant, kakemono, prospectus,…)
Relation presse et media (visibilité, articles de presse,
A4.15
couverture media, spots, sites web,)

44
Annexe 2 : Plan du Suivi-évaluation
Indicateurs
Impact/Effet/Produit Base Cibles annuelles
Code Libellé
Année Valeur 2019 2020 2021 2022 2023 2024

Impact : LES ACTEURS DE LA


FILIERE PALMIER A HUILE
II ND ND ND ND ND ND
ADOPTENT LES NORMES DE
DEVELOPPMENT DURABLE

Effet 1: Les acteurs de la filière


Nombre d'acteurs de la filière palmier à huile qui intègrent
palmier à huile Intègrent la
IE1.1 nouvellement la démarche qualité dans le cadre de leur 0 15 15
démarche qualité dans le cadre de
fonctionnement
leur fonctionnement

Nombre de rapports validés d'étude d'évaluation des déterminants


Produit 1.1 IP1.1.1 d'adoption des normes de développement durable dans la filière 1
palmier à huile en CI

IP1.2.1 Nombre d'ateliers organisés 2 2

Produit 1.2
Nombre d'acteurs sensibilisés la prise en compte de la démarche
IP1.2.3 50
qualité dans leur fonctionnement.

IP1.3.1 Nombres d'accords signés (lettres d'intentions MoU, NDA, etc.) 13 17


Produit 1.3
Nombre de parties prenantes engagées à l'intégration de la
IP1.3.2 10 20
démarche qualité dans leur fonctionnement.
Nombre de plans d'actions élaborés pour l'adoption de la
IP1.4.2 8 22
démarche qualité dans leur fonctionnement
Produit 1.4
Nombre d'acteurs opérationnels engagés vis-à-vis de la démarche
IP1.4.3 8 22
qualité évaluée

45
Nombre d'acteurs opérationnels (coopératives, agroindustriels,
Produit 1.5 IP1.5 associations professionnelles) ayant adoptés la démarche qualité 15 15
dans leur fonctionnement

Rapport d'étude sur les impacts environnementaux et sociaux de


Produit 1.6 IP1.6 1
l'activité des presses artisanale en CI

Nombre de plan de mitigation des risques environnementaux et


Produit 1.7 IP1.7 1 1
sociaux liés l'activité des presses artisanale mise en place

Effet 2: Les acteurs de la filière


s'engagent dans la démarche Proportion des acteurs engagés dans la démarche qualité certifiée
IE2.1 50% 50% 50%
qualité vers la certification d'ici d'ici 2023
2023

Rapport de l'étude sur les coûts et bénéfices liés à l'adoption des


Produit 2.1 IP2.1.1 1
normes de développement durable dans le palmier à huile

Produit 2.2 IP2.2.1 Nombre d’acteurs engagés pour l'appui à la certification. 10 10

Nombre d'acteurs engagés sur les types de certification audités


Produit2.3 IP2.3.2 15 5
(Audit à blanc)

Nombre de plan d’actions correctives élaborées au profit des


Produit 2.4 IP2.4.1 15 5
acteurs engagés sur les types de certification

Produit 2.5 IP2.5.1 Nombre d'acteurs engagés certifiés à la norme RSPO 5 10 5

Produit 2.6 IP2.6.1 Nombre de proposition de projet soumis à la RSPO 1

46
IP2.7.1 Reseau d'acteurs engagés à la certification mise en place 1
Produit 2.7
Nombre d'acteurs ayant participés à des rencontres nationales et
IP2.7.2 1 1 1 1 1 1
internationales sur la durabilité
Effet 3: le cadre institutionnel et les
politiques d'actions sur la Nombre de documents du cadre institutionnel et les politiques
durabilité dans la filière palmier à IE3.1 d'actions sur la durabilité dans la filière palmier à huile adoptés et 2 2
huile en Côte d'Ivoire s'améliore mise en œuvre d'ici 2024
d'ci 2024
Nombre d'initiatives ou des concepts inspirés des normes de
Produit 3.1 : IP3.1.1 durabilité prise en compte dans les politiques et règlementations 1 1 1 1 1
nationales

Nombre d'acteurs bénéficiant (H/F) de compétences spécifiques


Produit 3.2: IP3.2.1 1 1
sur les normes de durabilité au sein des institutions de formation

Une interprétation nationale de la RSPO endossée par le


Produit 3.3 : IP3.3.1 1
secrétariat de la RSPO

Produit 3.4 : IP3.4.1 proportion d'acteurs de la filière palmier à huile sensibilisés sur la 50% 50% 50% 50% 50% 50%
politique "agriculture zéro déforestation"
Nombre de partenaires financiers (banques, fournisseurs
Produit 3.5 : IP3.5.1 d’intrants) formés sur les normes de durabilité dans la filière 10
palmier à huile
Un document sur les bonnes pratiques de développement durable
Produit 3.6 : IP3.6.2 1
dans la filière palmier à huile au profit du FIRCA disponible

Nombre d'acteurs (Association professionnelle) mobilisés à la


Produit 3.7 : IP3.7.1 1 2
prise en compte du genre dans leur politique de durabilité
Effet 3: le cadre de gouvernance,
Proportion d’amélioration du cadre de gouvernance, de suivi-
de suivi-évaluation et la gestion des
IE4.1 évaluation et la gestion des savoirs de la mise en œuvre du projet ND ND ND ND ND
savoirs de la mise en œuvre du
s’améliore
projet s’améliore

47
Nombre d'instances de suivi du projet (Comité de pilotage,
Produit 4.1 : IP 4.1.1 1
comité technique) mises en place

Produit 4.2 : IP 4.2.1 Une unité de coordination du projet (UCP) mise en place 1

Produit 4.3 : IP 4.3.1 Un manuel de procédures de gestion de projet élaboré 1

Produit 4.4 : IP 4.4.1 Un atelier d'information et de cadrage global du projet organisé 1

Produit 4.5 : IP 4.5.1 Une étude de base du projet "Baseline" réalisée 1

Produit 4.6 : IP 4.6.1 Un atelier de restitution des différentes études du projet organisé 1 1

Produit 4.7 : IP 4.7.1 Un système de suivi- évaluation du projet mise en place 1

Produit 4.8 : IP 4.8.1 Une évaluation à Mi-parcours du projet réalisée 1


Produit 4.9 : IP 4.9.1 Une évaluation finale du projet réalisée 1

Produit 4.10 : IP 4.10.1 Nombre de livrables des différentes études identifiés et capitalisés 1 1

Un prix du meilleur acteur des normes durable dans la filière


Produit 4.11 : IP 4.11.1 1 1
palmier à huile organisé
Produit 4.12 : IP 4.13.1 Un plan de communication autour du projet élaboré 1

Produit 4.14 : IP 4.14.1 Nombre d'activités couvertes

Produit 4.15 : IP 4.14.3 Nombre d'audit de projet réalisés 1 1 1 1 1 2

NB : les valeurs cibles ci-dessus indiquées dans le présent tableau des indicateurs seront revues et actualisées à la suite de l’étude de base du projet

48
Annexe 3 : Tableau synthétique du plan de suivi

TABLEAU SYNTHÉTIQUE DU PLAN DE SUIVI

ACTIVITÉS DE SUIVI ET D'ÉVALUATION RESPONSABLE FRÉQUENCE / DATE DESTINATION

Rapport trimestriel de suivi des activités et résultats sur la base des indicateurs
M&E Assistant/Chef projet Trimestrielle SOLIDARIDAD/FIRCA
opérationnels de résultats

Visites de supervision des activités du projet sur terrain par les responsables et
Chef de projet / M&E Assistant Mensuelle SOLIDARIDAD
partenaires

Rapport mensuel de suivi des activités et résultats sur la base des indicateurs
Chef de projet/Spécialiste Mensuelle M&E Assistant
opérationnels de résultats

Fiche d'évaluation des activités de l'Agent Qualiticien Chef de projet Trimestrielle SOLIDARIDAD/M&E Assistant

Rapports trimestriels consolidés des activités et progression des résultats sur


Chef de projet / M&E Assistant Trimestrielle SOLIDARIDAD / FIRCA
la base des indicateurs de résultats

Rapport annuel consolidés des activités et progression des résultats sur la base
Chef de projet / M&E Assistant Annuelle SOLIDARIDAD / FIRCA
des indicateurs de résultats

Consultant
Mi-parcours SOLIDARIDAD / FIRCA
Rapport d’évaluation à mi-parcours (Chef de projet / M&E Assistant)

Consultant
Fin du projet SOLIDARIDAD / FIRCA
Rapport d’évaluation finale (Chef de projet / M&E Assistant)

Consultant
Rapports d’audit du projet Annuelle SOLIDARIDAD / FIRCA
(Chef de projet / M&E Assistant)

49
Annexe 4 : Budget détaillé

Budget
2019 2020 2021 2022 2023 2024
récapitulatif

Total SWA FIRCA Total SWA FIRCA Total SWA FIRCA Total SWA FIRCA Total SWA FIRCA Total SWA FIRCA

Personnel 70 800 000 14 280 000 56 520 000 86 400 000 14 280 000 72 120 000 86 400 000 14 280 000 72 120 000 86 400 000 14 280 000 72 120 000 86 400 000 14 280 000 72 120 000 86 400 000 14 280 000 72 120 000

Frais admistratifs 62 170 000 - 62 170 000 10 170 000 - 10 170 000 10 170 000 - 10 170 000 10 170 000 - 10 170 000 10 170 000 - 10 170 000 10 170 000 - 10 170 000

Composante 1 111 950 000 5 000 000 106 950 000 133 800 000 - 133 800 000 9 600 000 - 9 600 000 - - - - - - - - -

Composante 2 15 000 000 - 15 000 000 156800000 - 156 800 000 39 450 000 900 000 38 550 000 40 250 000 1 700 000 38 550 000 40 250 000 1 700 000 38 550 000 40 250 000 1 700 000 38 550 000

Composante 3 15 000 000 1 450 000 13 550 000 48 400 000 8 750 000 39 650 000 43 400 000 6 950 000 36 450 000 29 400 000 1 950 000 27 450 000 21 400 000 1 950 000 19 450 000 21 400 000 1 950 000 19 450 000

Composante 4 40 950 000 2 000 000 38 950 000 10 100 000 - 10 100 000 15 600 000 - 15 600 000 10 600 000 - 10 600 000 10 600 000 - 10 600 000 21 650 000 - 21 650 000

Total
182 900 000 8 450 000 174 450 000 349 100 000 8 750 000 340 350 000 108 050 000 7 850 000 100 200 000 80 250 000 3 650 000 76 600 000 72 250 000 3 650 000 68 600 000 83 300 000 3 650 000 79 650 000
Composante

Frais généraux 12 430 583 - 12 430 583 12 430 583 - 12 430 583 12 430 583 - 12 430 583 12 430 583 - 12 430 583 12 430 583 - 12 430 583 12 430 583 - 12 430 583

TOTAL
328 300 583 22 730 000 305 570 583 458 100 583 23 030 000 435 070 583 217 050 583 22 130 000 194 920 583 189 250 583 17 930 000 171 320 583 181 250 583 17 930 000 163 320 583 192 300 583 17 930 000 174 370 583
BUDGET*

50
Annexe 5 : Organigramme du projet

BAILLEUR

COMITE DE PILOTAGE
(Unité de suivi)

COORDONNATEUR ET
CHEF DU PROJET

ASSISTANT (E) M &E


Programme

CHARGE P2 CHARGE P3
SERVICE SUPPORT CHARGE P1
(Norme qualité) (Plaidoyer)
(Communication, Finance) (RSPO)

POINTS FOCAUX
(Comité qualité, bénéficiaires)

51