Vous êtes sur la page 1sur 20

Financement et méthodologie de

choix

IV. Action et droits des actionnaires

1
Action et droits des actionnaires
IV. ACTION ET DROITS DES ACTIONNAIRES

1. Les types d’actions

2. Le droit de vote

3. Le droit à l’information

4. Les droits pécuniaires

5. Le droit de souscription

2
Action et droits des actionnaires
1. LES TYPES D’ACTION

Quand on emploie le mot "action", aussi bien en théorie financière que


sur la bourse des valeurs, on désigne généralement les actions
ordinaires.

Toutefois, celles-ci, bien que représentant l'écrasante majorité des


titres, ne sont pas les seules composantes des fonds propres. On se
bornera ici à en étudier les principaux.

3
Action et droits des actionnaires
1.1 L’ACTION ORDINAIRE (1/4)

L'action ordinaire peut être définie comme un titre de propriété


cessible et négociable, qui donne à son détenteur le droit de se voir
attribuer une fraction des résultats, le boni de liquidation, et la
possibilité de participer aux assemblées.

4
Action et droits des actionnaires
1.1 L’ACTION ORDINAIRE (2/4)

On distingue généralement trois grands types d'action en fonction


des moyens de souscription utilisés:

• l'action de numéraire est une action dont le montant est soit


libéré par un apport en espèces (origine externe), soit, si elle
est exigible et liquide, par compensation de créance que le
souscripteur avait sur la société ou émise par suite
d'incorporation au capital de réserves ou de primes d'émission
ou de fusion (origine interne)

5
Action et droits des actionnaires
1.1 L’ACTION ORDINAIRE (3/4)
Exemple

En octobre 2011, la Société Française de Casino (SFC) a réalisé une


« augmentation de capital réservée », jouissance le 3 novembre 2011,
par compensation de créances permettant une réduction de
l’endettement de la Société à hauteur de 4M€. De ce fait, les droits
de vote du principal actionnaire sont passés de 49,24 % à 36,83 %

6
Action et droits des actionnaires
1.1 L’ACTION ORDINAIRE (4/4)

• l'action d'apport est créée et attribuée à la suite d'apports en


nature par le souscripteur. Elle suppose la vérification de la
valeur de ces apports (obligatoirement mentionnés dans les
statuts pour les sociétés de capitaux). Elle doit être libérée
intégralement dès son émission
• l'action industrielle (plus rare, car quasiment interdite dans le
cadre des sociétés de capitaux) correspond à des apports en
industrie.

7
Action et droits des actionnaires
1.1 L’ACTION ET LE DROIT DES
ACTIONNAIRES (1/2)

L'action ordinaire confère à son propriétaire plusieurs droits:

• le droit de vote aux assemblées générales ordinaires et


extraordinaires
• le droit de communication permanent et le droit à l’information
occasionnelle
• les droits pécuniaires
• le droit préférentiel à souscrire à toutes nouvelles
augmentations de capital (immédiates ou différées)

8
Action et droits des actionnaires
1.1 L’ACTION ET LE DROIT DES
ACTIONNAIRES (2/2)

La valeur nominale d’une action est la quote-part du capital social


représentée par l'action. Elle est fixée librement par les statuts de la
société.

La valeur nominale des actions de TF1 a été divisée par 10 le 21 juin


2008, passant de 2 à 0,2 euro. Cette décision avait été prise lors de
l'assemblée générale mixte du 18 avril 2008, l'objectif étant pour TF1
de «favoriser l'accès à son titre aux actionnaires individuels».

9
Action et droits des actionnaires
1.2 L’ACTION DE PRÉFÉRENCE (1/2)

Certaines actions peuvent avoir un ou plusieurs droits de vote,


d'autres un dividende plus ou moins prioritaire, voire des titres
alternatifs.

On parle désormais d’action de préférence.

10
Action et droits des actionnaires
1.2 L’ACTION DE PRÉFÉRENCE (2/2)

Avant l’ordonnance du 24 juin 2004, il était possible aux sociétés par


actions d’instaurer des actions privilégiées. L’objectif de l’ordonnance
de 2004 était de supprimer toutes les différentes actions instaurant
des privilèges et de n'en créer qu'une seule catégorie : les actions de
préférence.

On mentionnera ici, pour information, les actions de priorité, les


ADPSDV et enfin les certificats d’investissement.

11
Action et droits des actionnaires
1.3 LES TITRES PARTICIPATIFS (1/3)

C'est un titre à mi-chemin entre l'action et l'obligation, dans la mesure


où sa rémunération comporte une partie fixe et une partie variable
calculée par référence à des éléments relatifs à l'exploitation.
Réservé à l'origine aux entreprises publiques, son usage a été étendu
aux établissements publics à caractère industriel et commercial et aux
mutuelles d’assurance.

12
Action et droits des actionnaires
1.3 LES TITRES PARTICIPATIFS (2/3)
Caractéristiques

• il n'est pas porteur de droit de vote et ne participe pas au


partage des réserves
• il ne comporte aucun minimum légal quant à la valeur nominale et
bénéficie d'une rémunération pour partie fixe (60 %) et pour
partie variable (40 %) calculée par référence à l'activité ou aux
résultats de la société. Une particularité intéressante est le
fait que cette rémunération, aussi bien pour la partie fixe que
pour la partie variable, est considérée comme charge de
l'exercice

13
Action et droits des actionnaires
1.3 LES TITRES PARTICIPATIFS (3/3)
Caractéristiques

• il n'est en principe remboursable qu'en cas de liquidation de la


société et après désintéressement des créanciers. Le contrat
d'émission peut cependant comporter une clause de
remboursement en cours de vie sociale, à l'expiration d'un délai
ne pouvant être inférieur à sept ans à partir de la date
d'émission. Aujourd'hui, il est en légère désaffection du fait
d'un coût élevé d'émission et d'une certaine rigidité de
fonctionnement

14
Action et droits des actionnaires
1.4 LES TITRES SUBORDONNÉS (1/6)

On distingue les titres subordonnés à durée indéterminée (assimilables


à des quasi-fonds propres), dont la rémunération est perpétuelle, des
titres subordonnés à durée déterminée qui ont une échéance fixée
contractuellement (considérés comme des dettes).

Les titres subordonnés à durée indéterminée sont à mi-chemin entre


les actions et les obligations. Ce sont des obligations remboursables
seulement à la liquidation de la société et dont le rang de créance est
subordonné au paiement des autres créanciers (à l'exception des prêts
et des titres participatifs). De ce fait, on les assimile à des quasi-
fonds propres.

15
Action et droits des actionnaires
1.4 LES TITRES SUBORDONNÉS (2/6)

Très fréquents sur le marché international, ils sont considérés comme


des fonds propres par les agences de notation. Ces titres ont une
durée de vie indéterminée et sont remboursés au gré de l'entreprise
ou, en cas de liquidation, après désintéressement des créanciers. Leur
rémunération revêt la forme d'un intérêt annuel généralement plus
élevé que celui des obligations (progressif dans le cadre de titres
subordonnés à intérêt progressif: TSIP), mais qui peut être différé et
non cumulable si la société ne réalise pas de bénéfices.

En 2009, l'Etat français a annoncé l'injection au capital de six banques


de 10,5 milliards d'euros sous la forme de titres subordonnés à durée
indéterminée, ou TSDI.

16
Action et droits des actionnaires
1.4 LES TITRES SUBORDONNÉS (3/6)

Ces titres permettent de recapitaliser une entreprise, sans créer de


nouvelles actions et sans alourdir pour autant le niveau d'endettement.
Car, sur le plan comptable, les TSDI sont considérés comme des quasi-
fonds propres. A mi-chemin entre les obligations et les actions, ils
viennent renforcer le capital sans toucher au nombre d'actions et
évite ainsi de faire courir aux actionnaires le risque d'une dilution.

17
Action et droits des actionnaires
1.4 LES TITRES SUBORDONNÉS (4/6)

Afin de relancer l'intérêt de l'épargnant pour ce produit, différents


aménagements ont eu lieu:
• le "repackaging", consistant à transformer leur durée de vie
indéterminée en durée de vie connue (il s'agit alors de titres
subordonnés remboursables: TSR)
• création des titres subordonnés privés négociables permettant
à l'investisseur de choisir entre le statut de prêteur et celui
d'actionnaire
• création des titres subordonnés convertibles en actions, qui ne
se différencient des obligations convertibles que par leur rang
de créance

18
Action et droits des actionnaires
1.4 LES TITRES SUBORDONNÉS (5/6)
Les titres subordonnés remboursables: exemple (1/2)

Emission de titres subordonnés remboursables à taux fixe et à


intérêts trimestriels émis par Crédit Agricole S.A

Taux d'intérêt: 6,25 % décembre 2008-décembre 2020

Possibilité de remboursement par anticipation au pair, au gré de


l'émetteur au bout de 8 ans, soit le 18 décembre 2016, puis à compter
de cette date tous les trimestres soit les 18 mars, 18 juin, 18
septembre et 18 décembre de chaque année.

19
Action et droits des actionnaires
1.4 LES TITRES SUBORDONNÉS (6/6)
Les titres subordonnés remboursables: exemple (2/2)

Pour permettre le remboursement des investisseurs, une partie des


fonds recueillis est placée en titres à coupon zéro émis par un
établissement financier. Ce montage est aujourd’hui moins utilisé dans
la mesure où les revenus du zéro-coupon sont réintégrés dans
l’assiette imposable des entreprises.

20
Action et droits des actionnaires