Vous êtes sur la page 1sur 14

Diagnostic ISO 45001 - SST 

Se lancer dans un projet de certification ISO 45001 sans passer par un diagnostic
initial, c'est prendre un risque important d'aller droit à l'échec ! Nous vous expliquons
pouquoi.
 
    •  Un diagnostic ISO 45001 SST pourquoi faire ?
    •  Comment se déroule un diagnostic ISO 45001 ?

Un diagnostic ISO 45001 SST pourquoi faire ?


  
Vous souhaitez vous engager dans une démarche de management de la
Santé et Sécurité au Travail et obtenir la certification ISO 45001 ?
Félicitations ! C'est un excellent projet qui contribuera à l'amélioration de la
prévention des risques pour vos équipes et valorisera votre entreprise
auprès de ses clients et partenaires.
 
Mais savez-vous par quel bout aborder ce projet ?
 
Avez-vous les réponses, par exemple aux questions suivantes ?
 
•  Quels sont les objectifs de votre direction ?
•  Avez-vous réfléchi au futur périmètre de certification ? Est-il compatible
avec les règles internationales de certification ?
•   Quelles sont vos connaissances sur les démarches SST et sur l'ISO
45001 ?
•  Y a -t-il déjà des dispositions en place ? Sont-elles appliquées et
efficaces ?
•  Quels sont les points forts et les faiblesses de votre entreprise pour ce
projet ?
•  Quelle est votre réelle disponibilité ?
•  Connaissez-vous les exigences légales qui vous sont applicables ?
•  Quel est votre niveau actuel de conformité global à l'ISO 45001 ?
•  Connaissez-vous le chemin restant à parcourir et comment l'aborder ?
•  ...
 
Sans ces réponses, votre projet risque de partir dans une mauvaise
direction, voire même de ne jamais pouvoir aboutir.
 
C'est justement à cela que sert le diagnostic initial : Faire un état des lieux
précis et identifier la meilleure stratégie pour la réussite de votre projet.

  
Comment se déroule un diagnostic ISO 45001 ?
 
1 : Planification
 
Un diagnostic dure généralement entre 1 et 2 jours. Sa durée est fonction
de la taille de la structure, du nombre de sites à visiter, de votre activité...
Vous avez des doutes sur la durée nécessaire ? Pas d'inquiétude, nos
experts sont là pour vous aider à dimensionner précisément votre
diagnostic en fonction de vos besoins et de votre situation.
 
Environ 4 semaines avant le diagnostic, l'auditeur élabore avec vous le
planning. Il est construit sur mesure en fonction de votre organisation et de
vos contraintes. Une fois validé, il est au diffusé au sein de votre organisme
au moins 15 jours avant.
  
2 : Diagnostic sur site
 
Le diagnostic débute par une réunion d'ouverture qui permet aux
participants de se présenter mutuellement. L'auditeur rappelle les objectifs
et le principe du diagnostic. Il valide avec vous le déroulement prévu et
répond à vos questions éventuelles.
 
Puis, selon le programme du diagnostic, il se rend dans les endroits prévus
(service, site, chantiers...) et rencontre le personnel et sa hiérarchie,
analyse la documentation existante, observe les moyens et les pratiques, le
document unique, les moyens de préventions ...
 
L'auditeur réalise son diagnostic en ayant une approche constructive et
pédagogique. Il échange en toute transparence avec les personnes
rencontrées au fur et à mesure de ses observations.
 
A la fin du diagnostic, il présente lors de la réunion de clôture, ses
différentes observations et préconisations.
 
3 : Rapport du diagnostic 
 
L'auditeur élabore et vous adresse sous 5 jours maximum le rapport de diagnostic
complet comprenant :
•  le niveau de conformité aux exigences de l'ISO 45001,
•  les forces et les faiblesses,
•  le plan d’actions prioritaires à mettre en œuvre.
 
Le contenu du rapport peut être adapté en fonction de vos besoins et de
votre projet.
Les enjeux d'une démarche de prévention
SST
Pour de nombreux dirigeants, une démarche de prévention SST est surtout
synonyme de charge pour l’entreprise. Pourtant des études ont clairement
démontrées que les actions menées en matière de Santé et Sécurité au
Travail apportaient de multiples avantages, y compris aux entreprises :
 
• Enjeux humains
• Enjeux économiques
• Enjeux juridiques
• Enjeux stratégiques et d'image  

Enjeux Humains
 
La prévention des risques professionnels, c’est l’ensemble des dispositions à mettre
en œuvre pour préserver la santé et la sécurité des travailleurs et tendre au bien-être
au travail. Le premier enjeu se situe donc bien au plan humain. Chaque année dans
le monde, on dénombre plus de 2,8 millions de morts et 380 millions de blessés et
malades du fait de leurs activités professionnelles. Avec un tel constat, le moins que
l’on puisse dire est qu’il y a encore de sérieux progrès à accomplir !  

 
   Proche d'une victime du Rana Plaza (AFP)
2013 : Près de Dacca au Bangladesh, l’effondrement du Rana Plaza a enseveli plus
de 1100 travailleurs sous des tonnes de décombres. Cet accident, le plus mortel de
l’histoire de l’industrie du vêtement, a certainement accéléré le lancement du projet
de norme internationale en matière de santé et sécurité au travail, l’ISO 45001.
En France, c’est environ 1200 décès par an (5 chaque jour !) :

 
Accidents du travail 
520 morts

 
Accidents de trajet
260 morts

 
Maladies professionnelles
420 morts
Démarche SST : Protéger l'humain avant tout !
 
Enjeux économiques
 
Si le principal enjeu d'une démarche de prévention SST est bien la santé
des personnes, maîtriser l’environnement de travail contribue aussi à
améliorer l’efficacité de l’entreprise, la qualité de ses prestations et sa
rentabilité.
Sur le plan économique les avantages peuvent être spectaculaires : 
• Réduction des coûts directs et indirects liés aux conditions de travail
:  Hospitalisations ; Incapacités de travail ; Baisse des taux de cotisations
sur les accidents de travail et maladies professionnelles ; Réduction des
coûts de remplacement et  de formation des nouveaux collaborateurs ;
Suppression du risque d'amende en cas d'infraction à la réglementation ;
Réduction des risques d'arrêt de production et d'insatisfaction clients ...
 
• Augmentation de l'efficacité de l'entreprise : Meilleure implication et
motivation du personnel ; Réduction de l'absentéisme et du turnover ...
 
• Accès à de nouveaux marchés auprès de clients soucieux de
l'environnement de travail de leurs fournisseurs ...
 

-25 %
d'absentéisme

3,5 X
moins de
turnover

4X
plus d'innovation
et de créativité

Rentabilité
 1 euro investi en SST rapporte 2,2 euros !
D'une manière plus générale, en France, les accidents du travail, maladies
professionnelles et accidents de trajets représentent chaque année près de
60 millions de journées de travail perdues et un coût direct de plus de 6,5
milliards d'euros !
 
Enjeux juridiques  
 
Après la révolution française, l’absence totale de réglementation en matière
de conditions de travail à conduit à une surexploitation du monde ouvrier.
Les pouvoirs publics commencent à s’en préoccuper quand ils constatent
dans les années 1830 que, 70% des jeunes ouvriers sont déclarés inaptes
au service des armées en raison de leur état de santé.
En 1840, après plusieurs années d’une enquête nationale, le docteur
Villermé publie un rapport accablant sur l’état physique et moral des
ouvriers. Il pointe par exemple que dans des usines textiles, des enfants
travaillent dès l’âge de 5 ans, jusqu’à 15 heures par jour ... 
Ce sera le début d'une prise de conscience et d'une lente amélioration ... 
 

Des risques de comdamnation civile et pénale


Aujourd’hui, d’après la réglementation, l’employeur est responsable de la
sécurité des salariés placés sous son autorité, mais aussi vis-à-vis de toute
personne qui aura commis une faute personnelle ou une négligence en ne
tenant pas compte des consignes et règles de sécurité ou qui aura eu une
conduite à risque. Ainsi, que ce soit sur le plan pénal ou civil, la
responsabilité de l’employeur est de plus en plus souvent mise en cause
devant les tribunaux. 
 
Au plan de la responsabilité civile, c’est celle de l’employeur (personne morale
dans la majorité des cas) qui sera recherchée par la victime, notamment sur le
terrain de la faute inexcusable afin d’obtenir devant le Tribunal des affaires de la
Sécurité sociale la réparation des préjudices non indemnisés.
 
Au plan pénal, la responsabilité pèse sur le chef d’entreprise (personne physique),
dans la mesure où il est tenu de veiller personnellement à l’application des règles
destinées à protéger la santé et la sécurité des travailleurs placés sous son autorité.
Les poursuites visent à faire sanctionner les atteintes aux valeurs sociales protégées
par le Code du travail (la sécurité des travailleurs) et par le Code pénal (la vie et
l’intégrité physique d’autrui).
 
La négligence, la méconnaissance du danger ou la non prise de décision, peu vent
conduire à la reconnaissance de la faute inexcusable de l’employeur.
L’obligation de sécurité à laquelle il est tenu est une obligation de résultat.
Mettre en œuvre les moyens ne suffit donc pas ! Il a l’obligation d’y parvenir
!
 
Enjeux stratégiques et d'image
 
Pour parvenir à construire son image, une entreprise a généralement
besoin de très nombreuses années. Mais, une mauvaise actualité
peut entacher cette image en quelques jours à peine.
Aujourd’hui, le risque d’atteinte à l’image n’a jamais été aussi fort. Le
moindre sujet peut faire le « buzz », et avec l’omniprésence des réseaux
sociaux, une information peut se propager dans le monde entier en
quelques heures seulement.
 
Exemples d'articles parus dans la presse et les réseaux sociaux :
 

Mettre en place une démarche de prévention des risques en Santé et Sécurité


au Travail et réussir à améliorer les conditions de travail est donc également un
véritable atout stratégique qui contribue à :
•  Favoriser le dialogue social au sein de l'entreprise ;
•  Améliorer son image tant en interne qu'en externe.
 
Cette approche constitue également un facteur d'attractivité permettant d'attirer et
garder plus facilement les compétences recherchées pour son entreprise.
 
En outre, de plus en plus de clients sont soucieux des conditions de travail dans
lesquelles sont réalisés les produits qu'ils envisagent d'acquérir. Cette préoccupation
s'ajoute d'ailleurs à celle sur l'environnement déjà majoritairement présente. Cette
tendance se retrouve aussi bien chez les consommateurs (B to C) qu'entre
professionnels (B to B). 
 
Aujourd'hui, pour pouvoir accéder à certains clients, l'entreprise doit quasi
systématiquement démontrer son implication en matière de SST et
d'environnement, voire répondre à certaines exigences spécifiques. C'est le
cas par exemple pour accéder à des marchés publics ou pour répondre à
certains donneurs d'ordres. L’engagement de l’entreprise dans
une démarche de certification ISO 45001 par exemple est de plus en plus
demandée.

 
Attirer et fidéliser les talents
tout comme les clients

ISO 45001 : Un tour d'horizon pour tout


comprendre
L'ISO 45001 : 2018 est la nouvelle norme internationale des systèmes de
management de la santé et de la sécurité au travail. Vous souhaitez
comprendre rapidement le contexte de cette norme, son origine, à quoi elle
peut vous servir... ? Vous êtes au bon endroit.  Suivez le guide !
 
 • 15 secondes pour une prise de conscience
 • Mobilisation internationale  pour l'ISO 45001
 • Mais ISO et ISO 45001 c’est quoi ?
 • Que contient l'ISO 45001 ?
 • À qui s'adresse l'ISO 45001 ? 
• Mais moi je ne parle par ISO !
• Est-ce vraiment une nouveauté ?  
• Quels avantages avec l’ISO 45001 ?
• Et la certification ISO 45001 ?
• Comment pouvons-nous vous aider ?

15 secondes pour une prise de conscience


  
15 secondes ! C’est environ le temps que vous avez mis pour commencer à
lire cette page. Durant ce temps, quelque part dans le monde, une
personne est morte à la suite d’un accident du travail ou une maladie
professionnelle. 150 personnes ont également été blessées, parfois
gravement. Mais 15 secondes, cela passe vite, très vite, et à la fin de cette
journée, 7000 personnes seront mortes à cause de leurs conditions de
travail. C’est une réalité identifiée par l’Organisation internationale du
Travail (OIT) qui estime qu’en 2017, il y a eu 2,8 millions de décés (2,3
millions en 2013) et plus de 380 millions de blessés et malades du fait de
leurs activités professionnelles.
 
  Chaque année en France :
 
  1200 décès
  60 millions de jours d’arrêt de travail
  6 milliards d’euros de coûts
Ces chiffres dressent un constat réaliste et effrayant du monde du travail
d'aujourd'hui. Mais ces décès, blessés et malades auraient pu être évités et
que l’on soit dirigeant ou salarié, nous devrions tous partager le même
objectif de tous travailler en parfaite sécurité. 
Malgré ce terrible bilan humain, il n’a jamais été possible jusqu'à
présent, d’établir  une norme internationale en management de la santé et
sécurité au travail.
 
Mobilisation internationale pour l'ISO 45001
 
Le blocage venait des différences de points de vue, et d'intérêt, entre pays
membres de l’ISO. Mais en 2013, un tragique accident d’une usine de
textiles au Bengladesh causa la mort de plus de 1000 personnes. Ce
drame, très médiatisé, aura sans doute permis d’harmoniser la conscience
internationale... et le projet de la norme ISO 45001 était désormais enfin
officiellement lancé.
En mars 2018, après 5 années de travail, les représentants d’une
soixantaine de pays réunis, ont validé la toute première norme
internationale traitant du management de la santé et sécurité au travail :
L’ISO 45001 est née ! 
 
Mais ISO et ISO 45001 c’est quoi ?  
 
L'ISO, c’est l’organisation internationale de normalisation. Fondée en 1946
et située à Genève, cette organisation non gouvernementale est constituée
par 164 organismes nationaux de normalisation. Elle réunit des experts qui
mettent en commun leurs connaissances pour élaborer des normes
internationales fondées sur le consensus et apportant des solutions aux
enjeux mondiaux.
 
À ce jour l’ISO a publié plus de 22600 normes, tous domaines confondus,
qui établissent des spécifications majeures pour les produits, les services et
les systèmes dans une optique de qualité, de sécurité et d’efficacité.  
Des normes ISO présentes
dans notre quotidien.

 
ISO 45001 : 2018
Systèmes de management de la santé et de la sécurité au travail –
Exigences et lignes directrices pour leur utilisation
La norme ISO 45001 donne un cadre unique et clair à tous les organismes
pour leur permettre de fournir un lieu de travail sûr et sain pour les
travailleurs et les visiteurs et, favoriser l’amélioration continue de leur
performance en matière de SST. C’est l’une des normes les plus attendues
au plan mondial.
 
Que contient l'ISO 45001 ?
 
L’ISO 45001 est un document qui définit une série d’exigences à respecter
pour pouvoir créer et maintenir un système de management SST efficace.
Mais attention, ce n’est pas un livre sur le management, ni une recette de
cuisine ! Elle ne vous dit pas explicitement quel outil utiliser, ni comment
vous en servir. C’est avant tout un guide qui précise dans quelle direction il
faut travailler. Cette approche laisse à chacun la possibilité de traiter les
différentes exigences comme il le souhaite, tout en s’assurant du respect
des bonnes pratiques internationales. L’application de l’ISO 45001 vous
amène donc inévitablement vers des pratiques d’excellences et une
dynamique de progrès en matière de management SST.
 
Comme pour les normes ISO 9001 : 2015 (Management de la qualité) et
ISO 14001 : 2015 (Management de l’environnement), la structure de l’ISO
45001 s’appuie sur l’approche logique de  l’amélioration continue et son
fameux PDCA :
             •  Planifier (Plan)
             •  Réaliser (DO)
             •  Vérifier (Check)
             •  et Agir (Act).

  
À qui s'adresse l'ISO 45001 ?
 
L’ISO 45001 est destinée à toute organisation qui souhaite améliorer de
façon proactive et pérenne, sa démarche de prévention des accidents du
travail et des maladies professionnelles. Elle est conçue pour pouvoir
parfaitement s’appliquer à tout type d’organisme, quels que soient sa taille,
son statut et ses activités : grands groupes, firmes, TPE-PME,
administrations, travailleurs indépendants, organisations caritatives … 
L’application de l’ISO 45001 n’a rien d’obligatoire, mais elle s’impose déjà
dans de très nombreux secteurs d’activités. 
  
Mais moi je ne parle pas ISO ! 
 
En effet, les normes sont des guides techniques dont l'enjeux est de
pouvoir être comprises de la même manière dans le monde entier. Elles
utilisent donc un vocabulaire harmonisé et spécifique et des expressions
parfois difficiles à comprendre et à bien interpréter.
C’est pourquoi il est important de bien se former avant d’entreprendre ce
type de démarche. Sans cela, vous risquez de partir dans une mauvaise
direction, parfois à l’opposé même des exigences de l’ISO 45001.
 

ISO
45001
  
?
Pour aller plus loin, ces articles peuvent vous intéresser :
Structure et exigences de l'ISO 45001
Formation ISO 45001 : Touver celle formation qu'il me faut
  
Est-ce vraiment une nouveauté ? Et les autres
référentiels SST ?
 
Oui ! En tant que norme internationale, l’ISO 45001 est réellement une
nouveauté, voire même dans certains pays une véritable révolution car elle
était attendue depuis très longtemps. C’est pourquoi les organismes du
monde entier s’y intéressent et les projections estiment qu’environ 500 000
organismes pourraient être certifiés ISO 45001 en quelques années à
peine. À titre de comparaison, il y a dans le monde plus d’un million
d’organismes certifiés ISO 9001.
 
De nombreux référentiels SST existent déjà : OHSAS 18001, MASE, ILO-
OSH 2001 AFIM, DT 78, GEHSE, VCA/LSC, ANSI, ASSE Z10, CAN/CSA-
Z1000-14, AS/NZS 48001, l… Mais  l’ISO 45001 dépasse toutes les
frontières pour devenir le nouveau standard unique et uniformiser les
systèmes nationaux et internationaux de gestion de la santé et de la
sécurité au travail.

 
Bénéficiant de l’expérience des normes OHSAS 18001 et ILO OSH 2001,
l’ISO 45001 en a repris les fondamentaux, mais apporte également de
nombreuses avancées significatives : culture de la prévention,
positionnement de la SST comme un enjeu stratégique pour la direction,
détermination des parties intéressées, amélioration des performances,
risques et oppotunités…
 
La publication en mars 2018 de l’ISO 45001, initie une période de transition de 3
ans avec l’OHSAS 18001 qui ne qui ne sera plus valide à partir de mars 2021.
 
À lire également :
Comparatif ISO 45001 / OHSAS 18001
Le référentiel MASE
 
Quels avantages avec l’ISO 45001 ?
 
Les enjeux d’une démarche de prévention SST sont importants pour n’importe quelle
entreprise. Un système de management de la santé et sécurité au travail fondé sur
ISO 45001 vous aidera à protéger et valoriser votre plus grande force : vos
collaborateurs. Elle vous permettra de :
  Développer une véritable culture de la Prévention proactive et de l’amélioration
continue.
  Faire de la SST un enjeu stratégique de la direction.
  Améliorer le dialogue social.
   Renforcer votre conformité légale et réglementaire.
  Avoir une gestion des risques globale et structurée.
    Avoir des lieux de travail sûrs et sains, préserver la santé physique et mentale
des  travailleurs.
  Améliorer le bien-être, la qualité de vie au travail et l’implication des
collaborateurs.
  Réduire l’accidentologie et les coûts associés (arrêts de travail, réduction de
production, assurance, absentéisme…).
  Améliorer votre image et votre réputation auprès de vos clients et partenaires.  

 ISO 45001 : 
 
 Pour des progrés
 constants en matière
 de prévention SST
 
 
 
 
Et la certification ISO 45001 ?
 
La certification ISO 45001 c’est une reconnaissance attribuée par un organisme
certificateur indépendant. Pour cela, il réalise un audit de certification de votre
entreprise, sorte de grand examen, pour vérifier que votre système de management
SST est conforme aux exigences de l'ISO 45001, mis en œuvre et efficace. Si c’est
le cas, le certificat est attribué pour trois ans, mais un audit de surveillance a lieu
chaque année. A l’issue de ces trois ans, un nouveau cycle de certification débute.
 
Obtenir la certification ISO 45001 est une démarche volontaire. Mais en interne, elle
permet de valoriser les efforts collectifs des collaborateurs et les progrès de votre
entreprise en matière de prévention. Maintenir sa certification, c’est une aide pour
maintenir le bon cap !
 
Faisant office de « diplôme », votre certification ISO 45001 démontre aussi à vos
clients et partenaires votre engagement réel en matière de démarche SST. Dans un
environnement concurrentiel fort, cette démonstration rassure et en fait un atout
certain. De plus en plus d’entreprises recherchent des fournisseurs/sous-traitants
certifiés. Dans les appels d’offre, on retrouve également des « points » attribués à la
présence de certification ISO 45001, mais aussi ISO 9001, 14001…
 
A lire également : Se préparer à la certification ISO 45001
  
Comment pouvons-nous vous aider ?
 
Avec plus de 12 ans d’expérience dans les démarches de prévention SST et d’une
manière plus large dans les démarches de certification QSE, nous allons pouvoir
vous apporter toute l’aide nécessaire au bon déroulement de votre projet.   
   •  Formations ISO 45001 et SST
   •  Diagnostic SST, ISO 45001, MASE …
   •  Audit interne ISO 45001 SST ...
   •  Pré-audit de certification ISO 45001
   •  Externalisation de votre fonction SST ou QSE
   •  Accompagnement à la certification ISO 45001