Vous êtes sur la page 1sur 22

Cours

HYDRAULIQUE INDUSTRIELLE

Chapitre 5
Pompes hydrauliques

09/01/2020
Rôle de la pompes dans un système hydraulique

Dans un centrale hydraulique, la pompe est destinée à transformer une énergie mécanique fournie par un
moteur, en énergie hydraulique. Son rôle est d’aspirer l’huile de réservoir et de le refouler afin:

➢ de faire passer un liquide d’un niveau à un autre niveau plus élevé (pompe de transfert).
➢ ou d’augmenter la pression d’un fluide

Lorsque le fluide transporté est un gaz, il est plus correct de parler de ventilateur (p < 1,1 bar), de
soufflante (p = 1,1 – 3,0 bar) ou de compresseur (p > 3,0 bar ).

2
Rôle de la pompes dans un système hydraulique

La fonction de la pompe est donc consiste à:


➢ Générer un débit liquide
➢Mettre sous pression l’huile sous forme d’énergie hydraulique

3
Classification des pompes hydrauliques

Les pompes sont classées dans deux catégories principales:

1) Celles dont le déplacement du liquide est obtenue en agissant sur la vitesse du liquide. Elle sont dites
« centrifuges ». Dans les pompes centrifuges la chambre d’admission et la chambre de refoulement ne sont
pas séparées l’une de l’autre par des pièces mécaniques rigides.

2) Celles dont le déplacement du liquide est obtenue en faisant varier, par un moyen mécanique, le volume
d’une cavité. Elles sont dites « volumétriques ».

• Translation rectiligne alternative pour les pompes alternatives.


• Rotation pour les pompes rotatives.
Dans les pompes volumétriques la chambre d’admission est séparées par des pièces mécaniques rigides la
chambre de refoulement , ce qui assure l’étanchéité entre les deux chambres.

4
Classification des pompes hydrauliques

À piston + membrane

À piston oscillant

À piston axiaux et
Alternatives
plateau tournant

À pistons radiaux en
Centrifuges ligne

Pompes À piston radiaux en


Volumétriques étoile

À palettes

À lobes
Rotatives

À engrenages

À vis
5
Pompes centrifuges

Description

Les pompes hydrodynamiques sont de


construction très simple :
en version de base, elles sont
essentiellement constituées d’une pièce
en rotation, le rotor appelé aussi roue ou
hélice qui tourne dans un carter appelé
corps de pompe ou volute.
Une certaine vitesse est ainsi
communiquée au fluide.

6
Pompes centrifuges

Principes de fonctionnement

✓ASPIRATION :
La pompe étant amorcée (c’est à dire pleine de liquide), la vitesse du fluide qui entre dans la roue augmente, et
par conséquent la pression dans l’ouïe diminue, engendrant ainsi une aspiration et le maintien de l’amorçage.

✓ACCELERATION :
La rotation augmente la vitesse du fluide tandis que la force centrifuge qui le comprime sur la périphérie augmente
sa pression. Les ailettes sont le plus souvent incurvées et inclinées vers l’arrière par rapport au sens de rotation.
Dans un même corps de pompe on peut monter des roues différentes en fonction des caractéristiques du fluide.

✓REFOULEMENT :
Dans l’élargissement en sortie, qui se comporte comme un divergent, le liquide perd de la vitesse au profit de
l’accroissement de pression : l’énergie cinétique est convertie en énergie de pression.

7
Pompes centrifuges

Principes de fonctionnement

8
Pompes volumétriques

1) Pompes volumétriques alternatives:

1.1) Pompe à piston


Description:

Ces machines ont un fonctionnement alternatif et nécessitent un jeu de soupapes ou de clapets pour obtenir tantôt
l’aspiration du fluide, tantôt le refoulement.
Le principal défaut de cette machine est de donner un débit pulsé et par suite des à-coups de pression. On peut
concevoir une machine mieux équilibrée par association de plusieurs pistons travaillant avec un déphasage
judicieux…

Les pompes à piston sont robustes et ont de bons rendements au-dessus d’une certaine taille. Elles peuvent être
utilisées comme pompes doseuses, on les trouve d’ailleurs assez souvent avec des pistons à course réglables.
L’étanchéité de ce type de pompes ne leur permet pas de travailler avec des fluides possédant des particules
solides.
9
Pompes volumétriques

1) Pompes volumétriques alternatives:

1.1) Pompe à piston oscillant


Principe de fonctionnement:

✓ ASPIRATION:
Au moment de l’aspiration, le piston monte en créant une dépression dans le
corps de la pompe. Cette dépression va ouvrir le clapet coté aspiration et
fermer celui coté refoulement. Le fluide peut alors remplir le corps de la
pompe.

✓ REFOULEMENT:
On a toujours les deux ouvertures et les deux clapets. Pendant le
refoulement, le piston descend il provoque une surpression dans le corps de
la pompe. Du fait de cette surpression, le clapet coté aspiration se referme et
celui coté refoulement s’ouvre ce qui permet au liquide de s’échapper par le
refoulement de la pompe
10
Pompes volumétriques

1) Pompes volumétriques alternatives:

1.2) Pompe à membrane

Description et Principe de fonctionnement


Dans les pompes à membrane, appelées aussi pompes à
diaphragme, le fluide n’entre pas en contact avec les éléments
mobiles de la machine. Ces pompes sont donc bien adaptées au
pompage des liquides corrosifs ou/et chargés de particules solides.

Le principe de fonctionnement est le même que celui d’une pompe à


piston, sauf que l’aspiration et le refoulement sont assurés par le
mouvement d’un tige/membrane.

11
Pompes volumétriques

2) Pompes volumétriques rotatives:

2.1) Pompe Engrenages extérieurs

Description et Principe de fonctionnement:

Elle est constituée de deux engrenages tournant à l’intérieur du corps de pompe. Le principe consiste à aspirer le liquide
dans l’espace compris entre deux dents consécutives et à le faire passer vers la section de refoulement (La rotation d’un
pignon entraîne la rotation en sens inverse de l’autre, ainsi une chambre se trouve à l’aspiration, l’autre au refoulement).

12
Pompes volumétriques

2) Pompes volumétriques rotatives:

2.2) Pompe Engrenages intérieurs

Description et Principe de fonctionnement:


Ces pompes existent aussi avec une roue à denture intérieure (Couronne dentée) engrené à un pignon. Dans ce cas la
pompe peut disposer d’une pièce intermédiaire en forme de croissant pour séparer entre l’entrée et la sortie permettant
ainsi de diminuer les fuites internes et d’augmenter la pression de service.

13
Pompes volumétriques

2) Pompes volumétriques rotatives:

2.3) Pompe à Palettes

Description et Principe de fonctionnement:


C’est la classique « pompe à vide ». Un rotor excentré
tourne dans un cylindre fixe. Sur ce rotor, des palettes, libres
de se mouvoir radialement, et poussées par des ressorts
s’appliquent sur la face intérieure du cylindre fixe. Les
espaces ainsi délimités varient au cours de la rotation et
créé les dépressions nécessaires au fonctionnement d’une
pompe volumétrique. Ces pompes conviennent bien aux
gaz.

14
Pompes volumétriques
Les différents types

15
Caractéristiques générales d’une pompes

Une pompe se caractérise par:


▪ Sa cylindrée,
▪ Son débit,
▪ Son rendement,
▪ Sa vitesse de rotation,…

Cylindrée (Cyl):
C’est le volume d’huile engendrée (aspirée ou refoulée) pendant un cycle. Elle s’exprime en volume/cycle comme par
exemple : l/tr ou en cm3/tr (moteur et pompes). On distingue deux sortes de cylindrées:

- La cylindrée géométrique (ou théorique) qui est calculée sur plan à partir des dimensions et formes du composant.
Cette cylindrée ne tient pas compte des fuites internes, c’est celle qu’aurait le composant s’il était parfait.

- La cylindrée réelle qui tient compte des fuites internes. Ces fuites dépendent de nombreux paramètres : viscosité de
l’huile, pression d’utilisation, vitesse d’utilisation, âge du composant … La cylindrée réelle est donc variable et fonction
de ces paramètres. Ces cylindrées sont déterminées par les constructeurs (essais) et sont indiquées dans les
catalogues en fonction des différents paramètres. 16
Caractéristiques générales d’une pompes

Débit (Q):

C’est le volume d’huile que la pompe peut fournir pendant l’unité de temps pour une vitesse de rotation établie.
Qth : débit, en litres/minute. Donc le débit Qth correspond à la cylindrée par la vitesse de rotation:

Avec,
Qth: débit en litre/minute (l/min)
Cyl: cylindrée en litre/tour (l/tr) ou en (cm3/tr)
N: vitesse de rotation en tours/minutes (tr/min)
Pour affiner notre connaissance d’une pompe volumétrique, on peut définir le rendement volumétrique: rapport de
débit réel au débit théorique, (qui permettra de connaître les fuites);

17
Caractéristiques générales d’une pompes

Rendement (η):

La puissance hydraulique (utile) à la sortie d’une pompe, traitant le débit volumique Q est:

Avec Q: débit en m3/s


P = Ps-Pe : La différence de pression entre l’entré et la sortie de la pompe et Pe et Ps en Pascal (Pa).
La puissance absorbé (mécanique) par la pompe est celle donnée par un moteur dont l’axe tourne à la vitesse ω et
transmet un couple C. La puissance absorbée s’écrit:

Avec
C: couple appliqué à l’arbre d’entrainement de la pompe (N.m),
ω: vitesse angulaire de l’arbre d’entrainement de la pompez (rad/s),
Pa: puissance absorbé par la pompe (W)
Ces deux relations permettent d’exprimer le rendement mécanique d’une pompe:
18
Application: (Pompe centrifuge)

Une pompe centrifuge refoule un débit de 6.5 L/s, les diamètres des conduites de refoulement et d'aspiration sont
égaux. La lecture de la pression exercée en refoulement est de: 3,5 Kg/cm2 et sur le manomètre situé à l'aspiration
est de 0,3995 Kg/cm2 en colonne de mercure.
Cette pompe est entraînée par un moteur électrique, son couple est de : 4.65 m.kg qui tourne à une vitesse de rotation
de 800 tr/min.
Déterminer :
a- la puissance utile en (W),
b- la puissance consommée par la pompe en (W),
c- déterminer le rendement mécanique de la pompe,
Avec:
g: Accélération de la pesanteur = 9.81 m.s-2

19
Correction

Décryptons les données:

Grandeur à l’entrée de la pompe: IN


Grandeur à la sortie de la pompe: OUT

• Pression de refoulement: Pout = 3.5 kg/cm²


• Pression d’aspiration: Pin = 0.3995 kg/cm²
• Couple délivré par le moteur à la pompe: C = 4.65 m.kg
• vitesse de rotation : N = 800 tr/min
• g = 9.81 m/s²

Conversion des unités vers le système internationale (SI):

•Q = 6.5 (L/s) = 6.5/1000 (m3/s) = 0.0065 (m3/s)

• Pout = 3.5 (kg/cm²) = 35000 kg/m²


Pout [en Pa]= 35000 (kg/m²) × 9.81(m/s²) = 343350 Pa

• Pin = 0.3995 kg/m²


Pin [en Pa]= 0.3995 (kg/m²) × 9.81(m/s²) = 39190.95 Pa

• C [en N.m]= 4.65 m.kg × 9.81 m/s² = 45.62 N.m

• N = 800 tr/min → ω = 2πN/60 = 83.79 rad/s 20


Correction

a- Puissance utile:

La puissance utile à calculer est la puissance hydraulique acquise par le liquide à la sortie de la pompe.
Attention: la puissance utile du système hydraulique globale n’est pas la puissance mécanique fournie par le moteur.

Phyd [en W] = ∆P.Q = (343350-39190.95) × 0.0065 = 1977.04 W

b- Puissance Consommée:

La puissance consommée ou absorbée par la pompe:

Pa [en W] = C.ω = 45.62 × 83.79 = 3822.5 W

c- Le rendement mécanique:

ηp = Phyd / Pa = 1977.04/3822.5 = 0.5173 ≈ 51.8 %

21
QUESTIONS?
Nasra.hannachi@gmail.com