Vous êtes sur la page 1sur 85

‫وزارة التعليــم العالـي والبحـث العلمـي‬

BADJI MOKHTAR- ANNABA UNIVERSITY


‫جامعــــــة باجـــــي مختـــار عنـابــة‬
UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR- ANNABA

Faculté : Sciences de L’Ingéniorat


Département : Électromécanique

MÉMOIRE
Présenté en vue de l’obtention du diplôme de Master
EEeeeee
Stratégies De Commande Des Onduleurs
Multiniveaux
(MLI ST et MLI Vectorielle)

Domaine : Sciences et Technologie


Filière : Electromécanique
Spécialité : Electromécanique
Par : DELLALOU KHEIREDDINE

DEVANT LE JURY

Président : BELHAMRA A U.B.M. Annaba


Directeur de mémoire : BOUGHABA M U.BM. Annaba
Examinateur : HAMDAOUI R U.B.M. Annaba
Examinateur : BOUAKKAZ M U.B.M. Annaba

Année 2019
Remerciement

Louange à DIEU le tout puissant, de nous avoir aidé à


réaliser ce modeste projet.
Nous tenons à témoigner de nous gratitude à nos chers
parents pour leurs aides financières et morale durant
nos études.
Nous remerciements vont tout particulièrement à notre
encadreur Monsieur Boughaba Mourad pour son suivi
durant la période de préparation de notre mémoire, son
aide et ses conseils qui nos ont été très précieux.
Nous tiens à remercier profondément tous les
enseignants du département d’électromécanique.
Dédicace

Je dédie ce modeste travail à :


Ma très chère mère,
Mon cher père,
Mon cher frère et ma sœur,
Toute ma famille DELLALOU,
Et tous mes amis,
Et toute la promotion d’électromécanique (2019).

Dellalou Kheireddine
SOMMAIRE

Table des matières

CHAPITRE I

ETUDE THEORIQUE DES ONDULEURS MULTI-NIVEAUX

ET PERTURBATIONS HARMONIQUES
I .1 Introduction ......................................................................................................................3
I.2 Intérêt des onduleurs multi-niveaux ...................................................................................3
I.3 Les différentes topologies des onduleurs multi-niveaux .....................................................4
I.4 Onduleur multi niveaux à diode de bouclage ....................................................................4
I.5 Onduleur multi niveaux à condensateurs flottants ..............................................................6
I.6 Onduleurs multi niveaux en cascade ..................................................................................7
I.7 Autres topologies ..............................................................................................................9
I.8 Classification des topologies selon leur alimentation .........................................................9
I.9 Nombres de composants nécessaires ..................................................................................9
I.10 Les perturbations harmoniques ......................................................................................11
I.10.1 Introduction ............................................................................................................11
I.10.2 Caractéristique des perturbations électrique ...........................................................11
I.10.3 Perturbations harmoniques en courant et en tension.................................................12
I.11 Conclusion ....................................................................................................................14
CHAPITRE II

MODELISATION DES ONDULEURS MULTI-NIVEAUX

DE TYPE NPC
II.1 Introduction ...................................................................................................................15
II.2 Onduleur classique a deux niveaux de tensions.............................................................15
II.3 Modélisation de l’onduleur à trois niveaux de type NPC ...............................................16
II.3.1 Structure de l’onduleur à trois niveaux .....................................................................16
II.3.2 Configurations et fonctionnement d’un bras de l’onduleur à trois niveaux................18
II.3.3 Modèle de la commande de l’onduleur à trois niveaux de type NPC .......................21
II.3.3.1 Commandabilité des convertisseurs statiques ....................................................21
SOMMAIRE

II.3.3.2 Commande complémentaire .............................................................................21


II.3.4 Fonctions de connexion ..........................................................................................22
II.3.5 Modélisation des valeurs instantanées ......................................................................23
II.4 Onduleur à cinq niveaux de type NPC ............................................................................27
II.4.1 Structure de l’onduleur à cinq niveaux .....................................................................27
II.4.2 Différentes configurations d’un bras de l’onduleur NPC à cinq niveaux ..................27
II.5 Conclusion .....................................................................................................................31
CHAPITRE III

COMMANDE DES ONDULEURS

MULTI-NIVEAUX
III.1 Introduction ..................................................................................................................32
III.2 Principe de la modulation de largeur d’impulsion..........................................................32
III.3 Caractéristique de la modulation de largeur d’impulsion (MLI).....................................33
III.4 Types de Modulation ....................................................................................................34
III.4.1 Modulation naturelle ..............................................................................................34
III.4.2 Modulation Régulière .............................................................................................34
III.5 Technique de production d’onde MLI ...........................................................................35
III.5.1 Technique analogique .............................................................................................35
III.5.2 Technique numérique .............................................................................................35
III.5.3 Technique hybride ..................................................................................................35
III.6 Différentes techniques de modulation de langueur d’impulsions ...................................35
III.6.1 La modulation linéaire multiple ..............................................................................35
III.6.2 La modulation sinusoïdale triangulaire unipolaire ...................................................36
III.6.3 La modulation sinusoïdale partielle (ou modifie) ....................................................37
III.6.4. La modulation sinusoïdale avec porteuse bidirectionnelle ......................................37
III.7 La Modulation vectorielle ............................................................................................38
III.7.1 Principe de la MLI Vectorielle................................................................................38
III.7.2 La transformation de Clarke ...................................................................................38
III.7.3 Les configurations possibles ...................................................................................39
III.7.4 Définition du vecteur tension de contrôle désiré (vecteur de référence) ...................40
III.8 Principaux avantages de la M.L.I ..................................................................................43
SOMMAIRE

III.9 conclusion ....................................................................................................................43


CHAPITRE IV

SIMULATION DU SYSTEME, RESULTATS ET DISCUSSIONS


IV.1 Introduction ..................................................................................................................44
IV.2 La stratégie de Modulation de largeur d'impulsion (MLI): ............................................44
IV.2.1 Onduleur classique a deux niveaux de tensions:....................................................44
IV.2.2 Onduleur a trois niveaux: ......................................................................................47
IV.2.3 Onduleur a cinq niveaux:.......................................................................................50
IV.2.4 Interprétation des résultats .....................................................................................53
IV.3 Commande par MLI vectorielle des différents onduleurs ..............................................54
IV.3.1 Onduleur classique a deux niveaux de tensions:....................................................54
IV.2.2 Onduleur a trois niveaux: ......................................................................................56
IV.3.3 Onduleur a cinq niveaux:.......................................................................................58
IV.3.4 Interprétation des résultats .....................................................................................60
IV.4 Comparaisons des résultats des commandes .................................................................61
IV.5 Conclusion ...................................................................................................................61
LISTE DES FIGURES

Numéro de Titre page


figure
CHAPITRE I
ETUDE THEORIQUE DES ONDULEURS MULTI-NIVEAUX
ET PERTURBATIONS HARMONIQUES

Figure I.1 Les différentes topologies des onduleurs multi-niveaux 4

Figure I.2 Topologies d’onduleurs NPC 5

Figure. I.3 Topologies d’onduleurs NPC à condensateur Flottant 7

Figure. I.4 Structure d’un convertisseur N niveaux en cascade 8

Figure. I.5 Diagramme de Fresnel des puissances 14

CHAPITRE II
MODELISATION DES ONDULEURS MULTI-NIVEAUX
DE TYPE NPC
Figure .II.1 Schéma d'un onduleur usuel à 2 niveaux 15

Figure .II.2 Séquences de fonctionnement d’un bras de l’onduleur à deux 16


niveaux
Figure .II.3 Onduleur triphasé à trois niveaux 17

Figure .II.4.a Interrupteur bidirectionnel équivalent de la paire Transistor – diode 17

Figure .II.4.b Un bras de l’onduleur à trois niveaux de type NPC 17

Figure .II.5 1éreconfiguration du 1er bras 19

Figure .II.6 2éme configuration du 1er bras 19

Figure .II.7 3éme configuration du 1er bras 20

Figure .II.8 Forme d’onde de la tension de sortie d’un bras 20


D’onduleur à trois niveaux de type NPC
Figure .II.9 Bras d’un onduleur NPC à cinq niveaux 27

Figure .II.10 1ère configuration du 1er bras 28

Figure .II.11 2ème configuration du 1er bras 28

Figure .II.12 3ème configuration du 1er bras 29

Figure .II.13 4ème configuration du 1er bras 29


LISTE DES FIGURES

Figure .II.14 5ème configuration du 1er bras 30

Figure .II.15 les signaux de commande de chaque interrupteur Et la forme 31


d’onde de la tension de sortie Vao
CHAPITRE III
COMMANDE DES ONDULEURS
MULTI-NIVEAUX
Figure III.1 Principe de la modulation 33

Figure III.2 Schéma synoptique de la commande en MLI (triphasé) 34

Figure III.3 La modulation de largeur d’impulsions multiples 36

Figure III.4 MLI sinusoïdal triangulaire unipolaire 36

Figure III.5 La modulation sinusoïdale modifiée 37

Figure III.6 La modulation sinusoïdale avec porteuse bidirectionnelle 37

Figure III.7 Représentation du polygone de commutation 39

Figure III.8 Onduleur de tension triphasé 39

Figure III.9 Allure de la modulante et de la composante homopolaire 42

CHAPITRE IV
SIMULATION DU SYSTEME, RESULTATS ET DISCUSSIONS

Figure. IV.1 Génération des signaux de commande MLI -ST d’un onduleur deux 45
niveaux d’un bras
Figure. IV.2 Principe de la MLI à une seule porteuse pour 45
Un onduleur à deux niveaux.
Figure. IV.3 Tensions simples Van, Vbn, et Vcn à la sortie de l'onduleur à 2N 46

Figure. IV.4 Spectre harmonique de la Tension simple Van 46

Figure. IV.5 Tensions composées Vab, Vbc, et Vca à la sortie de l'onduleur à 46


2N.
Figure. IV.6 Spectre harmonique de la Tension composée Vab. 46

Figure. IV.7 Génération des signaux de commande MLI -ST d’un onduleur trois 47
Niveaux d’un bras
Figure. IV.8 Principe de la MLI à deux porteuses pour un onduleur à trois 48
niveaux.
Figure. IV.9 Tensions simples Van, Vbn, et Vcn à la sortie de l'onduleur à 3N 48

Figure. IV.10 Spectre harmonique de la Tension simple Van 48


LISTE DES FIGURES

Figure. IV.11 Tensions composées Vab, Vbc, et Vca à la sortie de l'onduleur à 3N 49

Figure. IV.12 Spectre harmonique de la Tension composée Vab 49

Figure. IV.13 Génération des signaux de commande MLI -ST d’un onduleur 5 50
niveaux d’un bras
Figure. IV.14 Principe de la MLI à 4 porteuses pour un onduleur à cinq niveaux 51

Figure. IV.15 Tensions simples Van, Vbn, et Vcn à la sortie de l'onduleur à 5N 51

Figure. IV.16 Spectre harmonique de la Tension simple Van 51

Figure. IV.17 Tensions composées Vab, Vbc, et Vca à la sortie de l'onduleur à 5N 52

Figure. IV.18 Spectre harmonique de la Tension composée Vab 52

Figure. IV.19 Principe de la MLI-Vectorielle à une seule porteuse pour un 54


onduleur à deux niveaux.
Figure. IV.20 Tensions simples Van, Vbn, et Vcn à la sortie de l'onduleur à 2N 54

Figure. IV.21 Spectre harmonique de la Tension simple Van 54

Figure. IV.22 Tensions composées Vab, Vbc, et Vca à la sortie de l'onduleur à 2N 55

Figure. IV.23 Spectre harmonique de la Tension composée Vab 55

Figure. IV.24 Principe de la MLI- Vectorielle à deux porteuses pour un onduleur 56


à trois niveaux.

Figure. IV.25 Tensions simples Van, Vbn, et Vcn à la sortie de l'onduleur à 3N 56

Figure. IV.26 Spectre harmonique de la Tension simple Van 56

Figure. IV.27 Tensions composées Vab, Vbc, et Vca à la sortie de l'onduleur à 3N 57

Figure. IV.28 Spectre harmonique de la Tension composée Vab 57

Figure. IV.29 Principe de la MLI- Vectorielle à 4 porteuses pour un onduleur 5 58


niveaux
Figure. IV.30 Tensions simples Van, Vbn, et Vcn à la sortie de l'onduleur à 5N 58

Figure. IV.31 Spectre harmonique de la Tension simple Van 58

Figure. IV.32 Tensions composées Vab, Vbc, et Vca à la sortie de l'onduleur à 5N 59

Figure. IV.33 Spectre harmonique de la Tension composée Vab 59


LISTE DES TABLEUX

Numéro de Titre Page


Tableau
CHAPITRE I
ETUDE THEORIQUE DES ONDULEURS MULTI-NIVEAUX
ET PERTURBATION HARMONIQUES

Tableau I.1 Nombres de composants nécessaires pour la topologie à trois niveaux 10

Tableau I.2 Nombres de composants nécessaires pour la topologie à cinq niveaux 10

Tableau I.3 Nombres de composants nécessaires pour la topologie à sept niveaux 10

Tableau I.4 Nombres de composants nécessaires pour la topologie à neuf 10


niveaux
Tableau I.5 Nombres de composants nécessaires pour la topologie à n niveaux 10

CHAPITRE II
MODELISATION DES ONDULEUR MULTI-NIVEAUX
DE TYPE NPC
Tableau II.1 Table de commutation du convertisseur NPC 2 niveaux 16

Tableau II.2 Table de commutation du convertisseur NPC 5 niveaux 20

Tableau II.3 La table logique correspondante de la commande N°1 21

Tableau II.4 La table logique correspondante de la commande N°2 21

Tableau II.5 La table logique correspondante de la commande N°3 22

Tableau II.6 Table de commutation de l’onduleur NPC à 5 niveaux 30

CHAPITRE III
COMMANDE DES ONDULEURS MULTI-NIVEAUX
Tableau III.1 Composantes de Clarke des tensions de sortie 40

Tableau III.2 Variation de Va0, Vn0, et Van 42

CHAPITRE IV
SIMULATION ET INTERPRETATION
DES RESULTATS

Tableau. IV.1 Valeur des harmoniques des tensions de sortie d’un onduleur deux 47
niveaux de type NPC.
LISTE DES TABLEUX

Tableau. IV.2 Valeur des harmoniques des tensions de sortie d’un onduleur à 3 49
niveaux de type NPC.
Tableau. IV.3 Valeur des harmoniques des tensions de sortie d’un onduleur à 5 52
niveaux de type NPC.
Tableau. IV.4 La comparaison entre l’onduleur NPC à deux niveaux ,3niveaux et 54
cinq niveaux par la commande MLI-sinus triangle.
Tableau. IV.5 Valeur des harmoniques des tensions de sortie d’un onduleur deux 55
niveaux de type NPC.
Tableau. IV.6 Valeur des harmoniques des tensions de sortie d’un onduleur à 3 57
niveaux de type NPC.
Tableau. IV.7 Valeur des harmoniques des tensions de sortie d’un onduleur à 5 59
niveaux de type NPC.
Tableau. IV.8 La comparaison entre l’onduleur NPC à deux niveaux ,3niveaux et 60
cinq niveaux par la commande MLI-vectorielle
Tableau. IV.9 La comparaison entre l’onduleur NPC à deux niveaux et l’onduleur à 61
trois niveaux et l’onduleur à cinq niveaux.
Notions et symboles
NPC Neutral Point Clamped.

THD le taux global de distorsion harmonique.

MLI Modulation de Largeur d'Impulsion.

E Tension principale de l’onduleur NPC .

N le nombre de niveaux de tension obtenus.

K le nombre de commutateurs principaux.

D Le nombre de diodes principales.

Dc Le nombre de diodes clampées.

C Le nombre de condensateurs d’équilibrage.

HZ Hertz.

h le taux harmonique de rang.

s le nombre de sources à courant continu.

Uc2 La tension continue au borne du C2.

Uc1 La tension continue au borne du C1.

𝒄𝒉 représente la composante harmonique de rang h.

𝑪𝟏 représente la composante fondamentale.

P puissance active.

S puissance apparente

D la puissance déformante.

𝐃𝐃𝐊𝟏 ,𝐃𝐃𝐊𝟐 les condensateurs de filtrage.

Vao,Vbo,Vco Les tensions simples à la sortie de l’onduleur entre les phases de


la charge et le point milieu o.
Vab, Vbc,Vca Les tensions composées aux bornes de la charge.

VKa1,VKa2,VKa3, Les tensions inverses appliquées aux bornes des interrupteurs


VKa4…… bloqués.

Vki La tension au borne de l’interrupteur bidirectionnel KS

X Le vecteur d’état

BK Commande externe (l’ordre d’amorçage ou de blocage du semi-


conducteur bicommandable Ti.

C1 Condensateur de filtrage en bas de l’onduleur NPC à trois


niveaux.

C2 Condensateur de filtrage en bas de l’onduleur NPC à trois


niveaux.

FKS Fonction de connexion, avec (k=1, 2, 3) et (s=1, 2, 3).

FbK0, Fonction de connexion du demi bras en bas.

FbK1 Fonction de connexion du demi bras en haut.

Ka1, Ka2,Kb1, Kb2, Sont les commutateurs en haut de l’onduleur NPC à trios
Kc1,Kc2 niveaux de tension.
Ka3, Ka4,Kb3, Kb4, Sont les commutateurs en bas de l’onduleur NPC à trios
Kc3,Kc4. niveaux de tension.
M(t) Matrice de conversion composée.

N(t) Matrice de conversion composée.

O Le point milieu entre C1, et C2.

T La période de modulation.

Ti Semi-conducteur commandé (IGBT, GTO).

UCOM Le vecteur de la variable d’entrée interne de la tension


composée.
USIM Le vecteur de la variable d’entrée interne de la tension simple.

Ki ;K’i Interrupteurs de l’onduleur.

Vréf Tension de référence.

Ar(v) Amplitude de la référence


Ap Amplitude de la porteuse triangulaire.

Fr (Hz) Fréquence de la tension de référence.

Fp (Hz) Fréquence de la porteuse triangulaire.

m Indice de modulation.

r Coefficient de réglage en tension


RESUME

Résumé :

Ce travail traite la comparaison entre trois structures d’onduleurs triphasés ; l'onduleur


NPC à deux niveaux (Neutral Point Clamped) ; et l'onduleur à trois niveaux ; et l'onduleur à
cinq niveaux. La comparaison est basée sur l’évaluation du taux de distorsion harmonique
THD pour les trois onduleurs commandés par la stratégie de commande modulation de
largeur d'impulsions (MLI-ST) et MLI-Vectorielle (MLIV)
Tous les circuits sont modélisés et simulés à l'aide du logiciel Matlab-Simulink-
SimPowerSystems.

Mots clés : Onduleur multiniveaux, modulation de la largeur d’impulsion Sinus-Triangle


MLI-ST, harmonique, Onduleur clampé par le neutre (NPC), Taux Distorsion Harmonique
(THD).

Abstract :

This work deals with the comparison between three structures of three-phase inverters;
with two-level NPC inverter (Neutral Point Clamped); and three-level inverter ; and five-level
inverter. The comparison is based on the evaluation of the total harmonic distortion THD for
the two inverters controlled by the pulse width modulation (PWM) et (SVM)

All circuits are modeled and simulated using the Matlab-Simulink-SimPowerSystems

‫ملخص‬

3 ‫ ومستوى‬2 ‫يتناول هذا العمل المقارنة بين ثالثة انواع من المموجات الثالثية الطور مستوى‬
‫ ترتكز هذه المقارنة على تقييم نسبة إنخفاظ التناغمات بالنسبة للمموجين المتحكم فيهما بواسطة‬5 ‫ومستوى‬
.‫التغيير في عرض النبضة جميع الدارات منمذجة ومحايكة بإستعمال برنامج الماطالب‬
INTRODUCTION GENERALE
INTRODUCTION GENERALE

Introduction Générale
Dans le domaine de l’électricité, l’électronique de puissance est un domaine vital touche
plusieurs activités tel que le réseau électrique, le transport (urbain, ferroviaires,
maritime……), l’énergie renouvelable et l’industrie. Dans cette époque l’énergie est devenue
l'une des choses importantes dans la vie quotidienne de l’homme. Alors c’est devenu
nécessaire d'améliorer les performances des dispositifs de l’électronique de puissance, cette
dernière peut être contribue pour la bonification de signal électrique.

Les convertisseurs électriques sont des dispositifs basés en principe sur les composants
semi-conducteurs, ainsi que des éléments passifs comme les résistances et les condensateurs
et les inductances. La combinaison entre elle permet de convertir la forme de signal électrique
soit tension ou courant à autre forme cette conversion utiliser dans les activités industrielles
actuellement. Ce qui nous donne quatre types de convertisseur soit :

DC/DC : hacheur qui permit de Converter le signal continue à le continue commandable.


DC/AC : onduleur qui permit de Converter le signal continue à l’alternative.
AC/DC : redresseur qui permit de Converter le signal alternatif à le continue.
AC/AC : gradateur qui permit de Converter le signal continue à le continue commandable.

Un onduleur est un convertisseur statique, assurant la conversion continue alternatif. Ces


dernières années, des convertisseurs statiques sont de plus en plus exploités dans des
applications diverses. Certaines d’entre elles exigent une alimentation électrique à haute
tension, facilement réglable et ayant de bonnes performances spectrales. Des nouvelles
techniques dites multiniveaux ainsi que des nouvelles topologies des convertisseurs ont été
développées. Elles permettent de générer plusieurs niveaux de tension à la sortie du
convertisseur. Le nombre de semi-conducteurs nécessaires à la réalisation de ces topologies
augmente avec le nombre de niveaux désirés.

Dans ce travail nous intéressons à l’étude des convertisseurs multiniveaux et les


différents types de commande et on essaye de faire une comparaison entre certaine stratégie
pour prendre un taux de distorsions THD minimal et un signal presque sinusoïdal dans les
normes nationales.
Les chercheurs ont développé plusieurs topologies pour résoudre les problèmes de
convertisseur classique à deux niveaux ce développement apparu dans les convertisseurs
multiniveaux sujet de ce mémoire cette structure prenait plusieurs avantages et élève l’esprit
de recherche pour résoudre plusieurs problèmes.

Parmi les méthodes utilisées pour améliorer les performances de sorties d’onduleur c’est
le nombre de niveau d’onduleur et la stratégie de commande. Dans ce travail nous allons
étudier l’onduleur multiniveaux NPC (Neutral Point Clamped) pour voire l’influence de
nombre des niveaux sur performances de convertisseur, et on va comparer entre deux
stratégies MLI (triangle sinusoïdale) et MLI vectorielle.

Cette étude est basée sur la simulation sous Matlab qui a été utilisée pour effectuer les
simulations mentionnées.

1
INTRODUCTION GENERALE

L’objectif de notre étude théorique et sa simulation pour trouver une bonne stratégie de
commande et pour choisir le niveau désiré qui donne le meilleur résultat pour notre stratégie
nous avons limitée notre travail au les niveaux sur deux, trois, et cinq niveaux.

Le premier chapitre sera consacré à la revue de la littérature concernant les différentes


topologies multiniveaux, leurs avantages et Inconvénients et Intérêt des onduleurs multi-
niveaux.
Le deuxième chapitre est consacré l'étude de principe de fonctionnement et la
modélisation du l'onduleur multiniveaux NPC (Neutral Point Clamped) deux, trois et cinq
niveaux
Le troisième chapitre, on va étudie la commande des onduleurs multi niveaux.
Le quatrième chapitre, Simulation et interprétation des résultats.

Finalement, on termine notre travail par une conclusion général.

2
CHAPITRE I
ETUDE THEORIQUE DES
ONDULEURS MULTI-NIVEAUX ET
PERTURBATIONS HARMONIQUES
CHAPITRE I Etude théorique des onduleurs multi-niveaux et perturbations harmoniques

I .1 Introduction

Au début des années 90, l’évolution des propriétés des semi-conducteurs de puissance a
stimulé la croissance du marché des convertisseurs dédiés aux applications moyenne et forte
puissance allant de quelques kilowatts à plusieurs mégawatts dans la gamme du kilovolt.
Cette évolution a influencé principalement le domaine de l’industrie, mais a également eu un
impact significatif sur les systèmes de génération d’énergie électrique.
Cette augmentation incessante des niveaux de puissance mis en jeu s’est traduit par une
hausse des niveaux de tension et de courant, et a nécessité le développement de semi-
conducteurs de plus en plus performants. Depuis les débuts de l’électronique de puissance, ces
derniers (les semi-conducteurs), pour la plupart à base de silicium, ont été utilisés : diodes,
transistors bipolaires, MOSFETs, thyristors, GTOs, IGBTs, etc[1].
Les onduleurs de tension constituent une fonction incontournable de l’électronique de
puissance. Ils sont présents dans les domaines d’application les plus variés, dont le plus connu
sans doute celui de la variation de vitesse des machines à courant alternatif. La forte évolution
de cette fonction s’est appuyée, d’une part sur le développement des composants à semi-
conducteur entièrement commandables, puissants, robuste et rapides et d’autre part, sur
l’utilisation quasi-généralisée des techniques dites de modulation de largeur d’impulsion [2],
ainsi que le progrès réalisé dans le domaine de la micro-informatique.
Malgré leurs nombreux avantages, les onduleurs conventionnels présentent certains
inconvénients tels que:
l’usage limité aux applications de faibles et de moyennes puissances seulement ;
la détérioration prématurée des roulements causée par l’apparition des tensions
homopolaires à l’arbre du moteur.
Pour surmonter ces problèmes, un nouveau type d’onduleur a été introduit, en
l’occurrence, l’onduleur multi-niveaux. Ce type d’onduleur présente plusieurs avantages,
parmi les plus importants on mentionne [3]:
il peut générer des tensions très proche de la sinusoïde avec une fréquence de
commutation égale à celle de la fondamentale ;
les performances spectrales des formes d’ondes des grandeurs de sortie d’un onduleur
multi-niveau sont supérieures à celles d’un onduleur à deux niveaux [4] ;
les formes d’ondes des grandeurs de sortie d’un onduleur multi-niveau limitent
naturellement les problèmes des surtensions ;
il est bien adapté aux moteurs de moyennes et de grandes puissances.

I.2 Intérêt des onduleurs multi-niveaux

Un convertisseur statique est dit « multi-niveaux » lorsqu’il génère une tension découpée
de sortie composée d’au moins trois niveaux. Ce type de convertisseur présente
essentiellement deux avantages. D’une part les structures multi-niveaux permettent de limiter
les contraintes en tension subies par les interrupteurs de puissance : chaque composant,
lorsqu’il est à l’état bloqué, supporte une fraction d’autant plus faible de la pleine tension de
bus continu que le nombre de niveaux est élevé. D’autre part, la tension de sortie délivrée par

3
CHAPITRE I Etude théorique des onduleurs multi-niveaux et perturbations harmoniques

les convertisseurs multi-niveaux présente d’intéressantes qualités spectrales. Le fait de


multiplier le nombre de niveaux intermédiaires permet de réduire l’amplitude de chaque front
montant ou descendant de la tension de sortie. Alors l’amplitude des raies harmoniques est par
conséquent moins élevée. Dans le cas de modulation de largeur d’impulsion, le recours à un
convertisseur multi-niveaux associé à une commande judicieuse des composants de puissance
permet en outre de supprimer certaines familles de raies harmoniques [5].
En général, les onduleurs de tension multi-niveaux peuvent être vu comme des
synthétiseurs de tension, dans lesquels la tension de sortie est synthétisée de plusieurs niveaux
de tension discrets . La figure I.1 représente les trois topologies principales des onduleurs
multi-niveaux les plus récentes.

Figure I.1 Les différentes topologies des onduleurs multi-niveaux

I.3 Les différentes topologies des onduleurs multi-niveaux

L’onduleur de tension multi-niveaux possède trois ou plusieurs niveaux. Le but de cette


Partie est de donner une vue générale des trois topologies de base des onduleurs multi-
niveaux :
 la topologie à diode de bouclage (NPC),
 la topologie au condensateur flotteur (à cellules imbriquées),
 la topologie en cascade,

I.4 Onduleur multi niveaux à diode de bouclage

La première topologie la plus pratique d’onduleur de tension multi niveaux est le NPC
(Neutral Point Clamped). Cette topologie à été initialement proposé par A.Nabac en 1981
pour la génération de N niveaux de tension. La figure I.2 représente la structure d’un
convertisseur triphasé à potentiel distribué, dans la quelle les diodes sont utilisés pour réaliser
la connexion avec le point de référence 0.afin d’avoir une tension de 220 V, cependant ces
diodes non seulement augmentent le cout de ce type du convertisseur mais créent un problème
d’encombrement.

4
CHAPITRE I Etude théorique des onduleurs multi-niveaux et perturbations harmoniques

Pour l’obtention d’une tension de N niveaux, N-1 capacités. Les tensions aux bornes des
condensateurs sont toutes égales à E/ (N-1), E est la tension totale du bus continu. Chaque
couple d’interrupteur (STD, STD’) forme une cellule de commutation, les deux interrupteurs
sont donc commandés de façon complémentaire. [5]

a) NPC trois niveaux b) NPC cinq niveaux

Figure I.2 Topologies d’onduleurs NPC

Cette topologie présente plusieurs avantages dont quelques-uns sont énumérés ci-dessous :

 Les composants de puissance à semi-conducteur bloquent une tension inverse égale


seulement à la moitié de la tension de la source continue.
 cette topologie peut être généralisée et les principes employés dans la topologie
d’onduleur à trois niveaux peuvent être étendus pour l’utilisation dans des topologies
avec n’importe quel nombre de niveaux.
 Toutes les phases partagent le même bus continu.
 la fréquence fondamentale assure un haut rendement.
 La méthode de contrôle est relativement simple.
 La forme d'onde de trois niveaux résulte dans une meilleure qualité spectrale par
rapport à celle d'un onduleur triphasé classique, ce qui rend les filtres passifs peu
volumineux.
Par contre, cette topologie présentes plusieurs difficultés techniques dans les cas de grande
puissance tel que :
 Pour les topologies avec plus de trois niveaux, les diodes de bouclage peuvent
augmenter les contraintes en tension jusqu'à une valeur égale à E (N-1)/N. Donc, les

5
CHAPITRE I Etude théorique des onduleurs multi-niveaux et perturbations harmoniques

connexions des diodes en série pourraient être exigées et cela complique la conception
et soulève des questions de fiabilité et du coût de réalisation.
 Cette topologie exige des diodes de bouclage à vitesse de commutation élevée qui
doivent être capable de supporter le courant de la pleine charge.
 Différents calibres pour les appareils de commutation sont nécessaires en raison de
leur conduction cyclique.
Le maintien de l’équilibre de la charge des condensateurs demeure toujours une question
ouverte pour les topologies des onduleurs NPC avec plus de trois niveaux. Bien que le
l’onduleur NPC à trois niveaux fonctionne avec un facteur de puissance élevé, il est employé
surtout dans les circuits de compensation. Cela est dû au problème d’équilibrage des
capacités. [6]

I.5 Onduleur multi niveaux à condensateurs flottants

Dans la topologie multi niveaux proposée par T. Meynard et H. Fochen 1992.La


structure de ce convertisseur est similaire à celle de l'onduleur à diode de bouclage sauf qu'au
lieu d'utiliser des diodes de blocage, l'onduleur utilise des condensateurs à leur place. D’où
l'appellation «Onduleur à Condensateurs Flottants ». Cette structure est proposée pour
résoudre d’une part le problème de balancement de tension, et d’autre part le nombre excessif
des diodes.
Dans la topologie suivante, Figure. I.3, on représente l'onduleur a condensateur flottant a
trois et cinq niveau.
Ce type de convertisseur présente plusieurs avantages :
 Le concept de condensateur Flottant peut être appliquée à un certain nombre de
convertisseurs de différents types, DC /AC ou AC/ DC
 La plupart des stratégies de modulation sont facilement appliquée à cette topologie
 Les tensions sur les condensateurs sont automatiquement équilibrées par cette stratégie
de modulation conventionnelle. Si désiré, les tensions de condensateur peuvent être
activement contrôlées par une modification appropriée des signaux de commande.
Le concept peut être facilement appliqué à d’autres types de convertisseurs, aussi bien
pour un transfert unidirectionnel de la puissance que bidirectionnel.
 Sa modularité permet une extension et une adaptation aisées des stratégies de
commande à un nombre élevé de niveaux.
 Les condensateurs n’étant jamais mis en série entre niveaux différents, le problème du
déséquilibre de leur tension n’existe plus. [7]
Cette topologie présente quelque inconvénients, tel que:
 La topologie exige beaucoup de condensateurs à haute tension-beaucoup plus
nombreux que d'autres topologies. Ces condensateurs doivent conduire le courant de
pleine charge pendant au moins une partie du cycle de commutation. Heureusement si
la fréquence de commutation est élevée, ces condensateurs peuvent généralement être
relativement faibles en valeur de la capacité.
 La topologie en ‘est pas intrinsèque que ment tolérante aux pannes. [5]

6
CHAPITRE I Etude théorique des onduleurs multi-niveaux et perturbations harmoniques

 Contrairement au premier cas qui ne nécessite que (N-1) capacité. De plus il est
évident que des courants de grandes valeurs efficaces circuleront à travers ces
condensateurs.
 Il ya un potentiel de résonance parasite entre les condensateurs découplés. [7]

a) trois niveaux b) cinq niveaux

Figure. I.3 Topologies d’onduleurs NPC à condensateur Flottant

I.6 Onduleurs multi niveaux en cascade

En1975, dans les auteurs ont proposé un convertisseur multi niveaux en cascade qui
consistait en la mise en série de plusieurs ponts à deux niveaux monophasé ; ces ponts étant
connectés à des sources de tension continues séparées. La figure I.4 Montre le schéma de
base d’un convertisseur N niveaux en cascade formé par l’association en série de N-1/2 ponts
à deux niveaux. La tension en sortie d’une telle structure est donnée par la somme des N-1/2
tensions en sortie des ces ponts.
Une autre alternative consiste à envisage de mettre en série plusieurs ponts monophasé
alimentés par une même source de tension continue Ec. Cette structure est appelée polygonale
et l’utilisation d’un transformateur d’isolement à la sortie de chaque pont est obligatoire pour
connecter les sortie alternative de chaque pont. [8]
Les complications et le coût des sources isolées pour chaque pont n’est pas un
inconvénient sérieux parce qu’il est compensé par les avantages de la construction modulaire.
L’avantage principal de cette approche est que la topologie de ce type d’onduleur facilite la
maintenance en plus elle permet de donner une façon très pratique pour augmenter le nombre
de niveaux [13].Pour améliorer la résolution de ces convertisseurs sans augmenter le nombre
de cellules, il est possible d’alimenter les cellules par des tensions d’entrées différentes. [6]

7
CHAPITRE I Etude théorique des onduleurs multi-niveaux et perturbations harmoniques

Figure .I.4 Structure d’un convertisseur N niveaux en cascade

Comme toutes structures, l’onduleur multi-niveaux en cascade possède des avantages et


Inconvénients dont on peut citer :

Avantage
L’onduleur multi niveaux en cascade est une structure de convertisseurs d’énergie, il
présente l’idée d’employer des sources séparées à courant continu pour produire une forme
d’onde d’une tension alternative.
 Pour atteindre le même nombre de niveaux de tension, ce type de convertisseur
nécessite moins de composants.
 Contrairement à l’onduleur à diode de bouclage et à condensateur flottant, aucune
diode supplémentaire n‘est nécessaire.
 La tension de sortie totale de phase est une sommation des tensions produites par
chaque onduleur monophasé.
 Les petites sources à courant continu sont généralement impliquées, ce qui entraîne
moins
De problèmes de sécurité.
 Le nombre de niveaux possibles de tension de sortie est plus du double du nombre de
sources à
Courant continu (N =2s + 1).

8
CHAPITRE I Etude théorique des onduleurs multi-niveaux et perturbations harmoniques

Inconvénients
 Pour un système à trois phases, il faudra plus de commutateurs que dans un onduleur
Traditionnel.
 Nécessité d'équilibrer les sources DC entre les différents niveaux.
 Besoin de plusieurs connecteurs/câbles pour connecter les sources DC. [5]

I.7 Autres topologies

Outre les trois topologies de base discutées précédemment, d'autres topologies de


convertisseurs multi niveaux ont été proposées, mais la plupart d'entre elles sont à base de
circuits "hybrides", combinaisons de deux topologies de base ou de légères variations de
celles-ci. Ces topologies sont :
a) Le convertisseur asymétrique hybride,
b) Le convertisseur avec des ponts en cascade et sources CC/CC avec isolement,
c) Le convertisseur avec commutation douce,
d) Les convertisseurs reliés par transformateur,
e) Le convertisseur Diode/Capacitor-Clamped : variante de l’onduleur NPC,
f) Le convertisseur multi niveaux généralisé. [8]

I.8 Classification des topologies selon leur alimentation

Les topologies telles que les onduleurs NPC et les onduleurs à cellules imbriquées divisent
leur tension d’alimentation, la tension de sortie est plus petite ou égale à la tension continue
d’entrée. Elles sont capables de fonctionner à partir d’une alimentation continue unique
Au contraire, les structures telles que les onduleurs en cascade élèvent leur tension
d’alimentation, la tension maximale est plus grande que chacune des tensions d’alimentation,
elle est plus petite ou égale à la somme des tensions d’alimentation. [6]

I.9 Nombres de composants nécessaires

A l’aide des tableaux suivants, nous comparons le nombre de commutateurs principaux


et de diodes principales, nécessaires pour réaliser le nombre de niveaux de tension, est
identique. Pour maintenir des diodes, ce n’est pas nécessaire dans la configuration à
condensateur imbriqué et onduleur cascadé , ainsi que les condensateurs d'équilibrage ne sont
pas obligatoires dans la configuration à diode clampée et onduleur cascadé. Implicitement,
l’onduleur cascadé exige le moindre nombre de composants.
Un autre avantage d'onduleur cascadé est la flexibilité de disposition de circuit. La
disposition du circuit de modulation est possible parce que chaque niveau a la même structure,
et il n'y a aucune diode clampées supplémentaires ou un condensateur d'équilibrage de
tension. Le nombre de niveaux de tension de sortie peut être facilement ajusté en ajoutant ou
en enlevant les cellules de pont complet.
Pour le cas le plus simple permettant d’obtenir trois niveaux par branche, nous obtenons :

9
CHAPITRE I Etude théorique des onduleurs multi-niveaux et perturbations harmoniques

A l’aide des tableaux suivants, nous comparons le nombre de commutateurs principaux et de


diodes principales, nécessaires pour réaliser le nombre de niveaux de tension est identique.
Pour maintenir des diodes, ce n’est pas nécessaire dans la configuration à condensateur
imbriqué et onduleur cascadé, ainsi que les condensateurs d'équilibrage ne sont pas
obligatoires dans la configuration à diode clampée et onduleur cascadé. Implicitement,
l’onduleur cascadé exige le moindre nombre de composants. [4]
Un autre avantage d'onduleur cascadé est la flexibilité de disposition de circuit. La
disposition du circuit de modulation est possible parce que chaque niveau a la même structure,
et il n'y a aucunes diodes clampées supplémentaires ou un condensateur d'équilibrage de
tension. Le nombre de niveaux de tension de sortie peut être facilement ajusté en ajoutant ou
en enlevant les cellules de pont complet.
Pour le cas le plus simple permettant d’obtenir trois niveaux par branche, nous obtenons :

Tableau I.1 Nombres de composants nécessaires pour la topologie à trois niveaux

topologie n s k D Dc C
NPC 3 2 4 4 2 0
condensateur flotteur 3 2 4 4 0 1
cascade 3 1 4 4 0 0

Tableau I.2 Nombres de composants nécessaires pour la topologie à cinq niveaux

topologie n s k D Dc C
NPC 5 4 8 8 12 0
condensateur flotteur 5 4 8 8 0 6
cascade 5 2 8 8 0 0

Tableau I.3 Nombres de composants nécessaires pour la topologie à sept niveaux

topologie n s k D Dc C
NPC 7 6 12 12 30 0
condensateur flotteur 7 6 12 12 0 15
cascade 7 3 12 12 0 0

Tableau I.4 Nombres de composants nécessaires pour la topologie à neuf niveaux

topologie n s k D Dc C
NPC 9 8 16 16 56 0
condensateur flotteur 9 8 16 16 0 28
cascade 9 4 16 16 0 0

Tableau I.5 Nombres de composants nécessaires pour la topologie à n niveaux :

topologie n s k D Dc C
NPC n (n-1) 2(n-1) 2(n-1) (n-1). (n-2) 0
condensateur flotteur n (n-1) 2(n-1) 2(n-1) 0 (n-1). (n-2)/2
cascade n (n-1)/2 2(n-1) 2(n-1) 0 0

10
CHAPITRE I Etude théorique des onduleurs multi-niveaux et perturbations harmoniques

Avec :
n : le nombre de niveaux de tension obtenus,
s : le nombre de sources à courant continu,
K : le nombre de commutateurs principaux,
D : le nombre de diodes principales,
Dc : le nombre des diodes clampées,
C : le nombre de condensateurs d’équilibrage.

Du point de vue du nombre de composants, les onduleurs à cellules cascadées paraissent


être la solution multi-niveau la plus avantageuse, surtout lorsque le nombre de niveaux
devient important. C’est effectivement le cas pour les applications monophasées telles que le
filtrage actif ou la compensation statique, lorsque le convertisseur n’a pas besoin de fournir
d’énergie au système. Pour les applications triphasées et pour un petit nombre de niveaux, les
onduleurs NPC sont intéressants, car les condensateurs sont partagés par les différentes
branches, ce qui permet un équilibrage de la puissance circulant entre les phases. Cet
équilibrage permet une réduction notable de la taille des condensateurs intermédiaires [9].

I.10 Les perturbations harmoniques

I.10.1 Introduction

Comme tout générateur d’énergie électrique, un réseau de puissance fournit de l’énergie


aux appareils utilisateurs par l’intermédiaire des tensions qu’il maintient à leurs bornes.

Il apparaît évident que la qualité de cette énergie dépend de celle de la tension au point de
livraison. Cette tension subit généralement beaucoup de perturbations de deux origines
distinctes:

Les perturbations de tension causées par le passage, dans les réseaux électriques, des
courants perturbateurs comme les courants harmoniques, déséquilibrés et réactifs.

Les perturbations de tension causées par des tensions perturbatrices comme les tensions
harmoniques et déséquilibrées et les creux de tension.

I.10.2 Caractéristique des perturbations électrique

Sauf exception, les tensions d’un réseau électrique constituent un système alternatif
triphasé, dont la fréquence de base est de 50 Hz ou de 60 Hz. Les paramètres caractéristiques
d’un tel système sont les suivants :

 la fréquence,
 l’amplitude des trois tensions,
 la forme d’onde qui doit être la plus proche possible d’une sinusoïde,
 la symétrie du système triphasé, caractérisée par l’égalité des modules des trois
tensions et de leur déphasage relatif.
11
CHAPITRE I Etude théorique des onduleurs multi-niveaux et perturbations harmoniques

La qualité de la tension peut être affectée, soit du fait de certains incidents inhérents à la
nature physique et aux sujétions liées à l’exploitation du réseau, soit du fait de certains
récepteurs. Ces défauts se manifestent sous forme de différentes perturbations affectant un ou
plusieurs des quatre paramètres précédemment définis. On a donc quatre possibilités
distinctes de perturbations :

Les fluctuations de la fréquence à 50 Hz : elles sont rares et ne sont observées que lors de
circonstances exceptionnelles, par exemple certains défauts graves du réseau, au niveau de la
production ou du transport;

Les variations de l’amplitude : il ne s’agit pas des variations lentes de tension qui sont
corrigées par les transformateurs de réglage en charge, mais de variations rapides de tension
ou de creux de tension se présentant souvent sous forme d’à-coups brusques. Les creux de
tension peuvent être soit isolés, soit plus ou moins répétitifs, de forme régulière ou non.

La modification de la forme d’onde de la tension : cette onde n’est alors plus sinusoïdale,
et peut être considérée comme représentable par une onde fondamentale à 50 Hz, associée soit
à des harmoniques de fréquence multiple entier de 50 Hz, soit même parfois à des ondes de
fréquence quelconque.

La dissymétrie du système triphasé, que l’on appelle déséquilibre.

Les perturbations de tension comme les creux, les déséquilibres et les harmoniques de
tension trouvent généralement leurs origines dans le réseau électrique lui-même mais parfois
également dans les charges.

Ces types de perturbation ont des effets très néfastes sur les équipements électriques. Ces
effets peuvent aller des échauffements ou de l’arrêt des machines tournantes jusqu’à la
destruction totale de ces équipements.

I.10.3 Perturbations harmoniques en courant et en tension

 Origine des harmoniques


La prolifération des équipements électriques utilisant des convertisseurs statiques a
entraîné ces dernières années une augmentation sensible du niveau de pollution harmonique
des réseaux électriques. Ces équipements électriques sont considérés comme des charges non
linéaires émettant des courants harmoniques dont les fréquences sont des multiples entiers de
la fréquence fondamentale, ou parfois à des fréquences quelconques. Le passage de ces
courants harmoniques dans les impédances du réseau électrique peut entraîner des tensions
harmoniques aux points de raccordement et alors polluer les consommateurs alimentés par le
même réseau électrique.

Les différents secteurs industriels concernés sont aussi bien du type secondaire
(utilisation des gradateurs, des redresseurs, des variateurs de vitesse….), que du type tertiaire
(informatique ou éclairage dans les bureaux, commerces,…) ou domestique (téléviseurs,
appareils électroménagers en grand nombre).

12
CHAPITRE I Etude théorique des onduleurs multi-niveaux et perturbations harmoniques

 Conséquences des harmoniques


De nombreux effets des harmoniques sur les installations et les équipements
électriques peuvent être cités. Les effets les plus importants sont l’échauffement,
l’interférence avec les réseaux de télécommunication, les défauts de fonctionnement de
certains équipements électriques et le risque d’excitation de résonance :

 L’échauffement
 L’interférence avec les réseaux de télécommunication
 Les défauts de fonctionnements de certains équipements électriques
 Le risque d’excitation de résonance
Différentes grandeurs sont définies pour chiffrer ces perturbations. Parmi celles-ci les
plus utilisées sont :

 le taux harmonique de rang h :


𝒔𝒉 = 𝒄𝒉 / 𝑪𝟏 (I.1)
Ou 𝒄𝒉 représente la composante harmonique de rang h, 𝑪𝟏 représente la composante
fondamentale,

 le taux global de distorsion harmonique :


𝐂𝟐
THD=√∑∞
𝟐 𝐂𝟐
𝐡
(I.2)
𝟏

 le facteur de puissance :
Normalement, pour un signal sinusoïdal le facteur de puissance est donné par le
rapport entre la puissance active P et la puissance apparente S. Les générateurs, les
transformateurs, les lignes de transport et les appareils de contrôle et de mesure sont
dimensionnés pour la tension et le courant nominaux. Une faible valeur du facteur de
puissance se traduit par une mauvaise utilisation de ces équipements.

Dans le cas où il y a des harmoniques, une puissance supplémentaire appelée la


puissance déformante (D), donnée par la relation (I.3), apparaît comme le montre le
diagramme de Fresnel de la Fig. I.5.

D=3.𝐕𝟏 √∑𝟓𝟎 𝟐
𝐡=𝟐 𝐈𝐡 (I.3)

 Le facteur de puissance (F.P.) devient


𝐏
F.P= =𝐜𝐨𝐬 𝛗𝟏 𝛗𝐬𝐢𝐧 𝛄𝟏 (I.4)
√𝐏𝟐 +𝐐𝟐 +𝐃𝟐

13
CHAPITRE I Etude théorique des onduleurs multi-niveaux et perturbations harmoniques

On voit bien que les harmoniques affectent aussi le facteur de puissance.

Figure.I.5 Diagramme de Fresnel des puissances

I.11 Conclusion
Il existe plusieurs topologies d’onduleur, dont chacun correspond à un type d’application
déterminer ou permettent d’atteindre des performances recherchées. Dans ce chapitre, nous
avons différentes Les différentes topologies des onduleurs multi-niveaux ou nous avons donné
leurs avantages et leurs inconvénients.
Le chapitre suivant sera consacré à l’étude de principe de fonctionnement et la
modélisation du l’onduleur à deux et trois et cinq niveaux du type NPC.

14
CHAPITRE II
MODELISATION DES ONDULEURS
MULTI-NIVEAUX
CHAPITRE II Modélisation des onduleurs multiniveaux de type NPC

II.1 Introduction
Avec le développement de l’électronique de puissance et des composants à semi-
conducteurs, la technique des onduleurs multi niveaux représente un domaine de recherche
important, ce dernier liée également à des tensions plus élevées. D’autre part, on cherche à
obtenir des grandeurs de sortie ayant une meilleure définition, c’est-à-dire présentent un
contenu harmonique réduit. Il existe plusieurs topologies de la conversion multi niveaux. La
première topologie a été initialement proposée par A.Nabac en 1981 pour la génération de
plusieurs niveaux de tension.
Dans ce chapitre, Nous allons étudier en détail l’onduleur de tension à deux et trois
niveaux de type NPC (structure et principe de fonctionnement), Nous allons étudier aussi en
brève l’onduleur à cinq de type NPC. Dans le cadre de cette étude nous établissons le modèle
mathématique de l’onduleur à trois niveaux de tension de type NPC en mode commandable,
en utilisant la notion de fonctions de connexion des interrupteurs et des demi-bras.

II.2 Onduleur classique a deux niveaux de tensions

L’onduleur classique à deux niveaux de tension est représenté sur la figure II .1. Il est
constitué de trois bras de commutation à transistors. Chaque bras composé de deux cellules
comportant chacune une diode et un transistor qui travaillent en commutation forcée. Tous ces
éléments sont considérés comme des interrupteurs idéaux. En mode commandable, le bras
d’onduleur est un commutateur à deux positions qui permet d’obtenir à la sortie deux niveaux
de tension [10], [11].

Figure .II.1 Schéma d'un onduleur usuel à 2 niveaux

Pour un convertisseur à 2-niveaux de tensions. Nous avons deux séquences de


fonctionnement possible permettant de générer les deux-niveaux de tensions:

 Séquences 1 : Génération du niveau maximum

Dans ce cas, l’interrupteur K1 est passant et K1’ est bloqué comme le montre la
figure.II. A. La tension de sortie Va est:
Va = +E. (II.1)
La tension inverse appliquée à l’interrupteur K1’ vaut:VK1′ =E. (II.2)

15
CHAPITRE II Modélisation des onduleurs multiniveaux de type NPC

Figure .II.2 Séquences de fonctionnement d’un bras de l’onduleur à deux niveaux

 Séquences 2 : Génération du niveau minimum

Dans ce cas, l’interrupteur K1 est bloqué et K1’ est passant comme le montre la
figure.II .b. La tension de sortie Va est:
Va =0. (II.3)
La tension inverse appliquée à l’interrupteur K1 vautVK1 =+E. (II.4)
Les 2 états ou séquences de commutation possibles sont résumés au tableau (1).

Tableau II.1 Table de commutation du convertisseur NPC 2 niveaux

II.3 Modélisation de l’onduleur à trois niveaux de type NPC

II.3.1 Structure de l’onduleur à trois niveaux

L’idée de base de l’onduleur NPC est l’obtention d’une tension de sortie à trois niveaux
par la superposition de deux interrupteurs élémentaires alimentés chacun par une source de
tension continue distincte.

L’onduleur triphasé à trois niveaux utilisé est constitué de trois bras et de deux sources
de tension continue. Chaque bras comporte quatre interrupteurs en série et deux diodes
médianes. Chaque interrupteur est composé d’un transistor et une diode montée en tête
bêche, [12].

Le point milieu de chaque bras est relié à une alimentation continue, de force
électromotrice (E). A l’aide d’un diviseur de tension capacitif formé par les condensateurs de
filtrage 𝐶1 et 𝐶2 de même capacité, on obtient deux sources secondaires de tension continue
délivrant chacune une demi-tension (E/2). Étant connectés entre eux en un point neutre noté o.
Ces derniers sont identiques de manière à éviter le déséquilibre de charge ( C1 = C2 c’est-à-
direUc1 = Uc2 ).

16
CHAPITRE II Modélisation des onduleurs multiniveaux de type NPC

Le point o est connecté avec les deux diodes médianes (DDK1 ,DDK2 ), [13, 14]. La
figure II.3 fournit une représentation schématique de cet onduleur.

Figure II.3 Onduleur triphasé à trois niveaux

Pour simplifier la complexité de la structure de l’onduleur à trois niveaux, on présente


chaque paire (Transistor -diode) par un seul interrupteur bidirectionnel TDKS (Figure II.4.a),
et vue la symétrie de la structure, on présente la configuration d’un seul bras (Figure II.4.b)

Figure II.4.a Interrupteur bidirectionnel équivalent de la paire Transistor – diode

Figure II.4.b Un bras de l’onduleur à trois niveaux de type NPC

17
CHAPITRE II Modélisation des onduleurs multiniveaux de type NPC

L’ouverture et la fermeture des interrupteurs dépend de :


 La commande externe BKS (l’ordre d’amorçage ou de blocage du semi-conducteur
BidirectionnelTKS ).

 Une commande interne définie par les signes du courant du bras.


 Pour éviter la mise en conduction simultanée des quatre interrupteurs d’un seul bras,
qui provoque un court circuit aux bornes des sources continues et par conséquent le
risque de distorsion des condensateurs et des composants semi-conducteurs par
surintensité et qui peut engendrer la distinction par surtension des interrupteurs lors
d’ouvertures simultanée de ces dernier, on adopte la solution classique suivante :
On doit réaliser une commande complémentaire des différents interrupteurs d’un même bras
de l’onduleur, [5].

II.3.2 Configurations et fonctionnement d’un bras de l’onduleur à trois niveaux

Il faut déterminer les valeurs que peut prendre la tension simple Vao entre la borne (a) de
la charge et le point neutre O. Cette tension est entièrement définie par l’état (0 ou 1) des
quatre interrupteurs Ka1, Ka2, Ka3 et Ka4 du bras.

Sur les 24 =16 configurations possibles, seules trois configurations sont mises en œuvre.
Toutes les autres séquences ne sont pas fonctionnelles et sont donc à éviter. En effet, elles
provoquent soient des courts-circuits des sources de tension continue, soient elles provoquent
la déconnexion de la charge.

L’onduleur à trois niveaux étant symétrique, l’étude peut se limiter au fonctionnement


d’un seul bras, (où on distingue trois configurations possibles).
On donne ci dessous le tableau récapitulatif tableau II.2 représente la tension de sortie
Vao d’un onduleur NPC à trois niveaux en fonction de l’état des interrupteurs, la tension au
borne des interrupteurs de puissance n’excède jamais la moitié du bus d’entrée.
A la différence de l’onduleur à deux niveaux, chaque demi-bas de l’onduleur à trois
niveaux utilisée non pas un interrupteur bidirectionnel mais deux, ce qui permet d’effectuer
une commande décalée, [15].

 Première configuration {1100}

Ka1, Ka2 sont passants et Ka3 et Ka4 sont bloqués (Figure II.5) la valeur de tension
simple Vao est donnée par l’équation suivante :
Vao = +E/2 (II.5)
La tension inverse aux bornes des interrupteurs bloqués est :
Vka3 = Vka4 = +E/2 (II.6)

18
CHAPITRE II Modélisation des onduleurs multiniveaux de type NPC

Figure II.5 𝟏é𝐫𝐞configuration du 𝟏𝐞𝐫 bras

 Deuxième configuration {0110}

Ka2, Ka3 sont passants et Ka1 et Ka4 sont bloqués (Figure II.6), le point a est relié
directement au point neutre 0. La tension simple Vao est nulle :
Vao = 0 (II.7)
La tension inverse aux bornes des interrupteurs bloqués est :
Vka1 = Vka4 = +E/2 (II.8)

Figure II.6 𝟐é𝐦𝐞 configuration du 𝟏𝐞𝐫 bras

 Troisième configuration {0011}

Ka3, Ka4 sont passants et Ka1 et Ka2 sont bloqués (figure II.7), la valeur de tension simple
Vao est donnée par l’équation suivante :
Vao = -E/2 (II.9)
La tension inverse aux bornes des interrupteurs bloqués est :
Vka1 = Vka2 = +E/2 (II.10)
19
CHAPITRE II Modélisation des onduleurs multiniveaux de type NPC

Figure II.7 𝟑é𝐦𝐞 configuration du 𝟏𝐞𝐫 bras

Tableau II.2 Table de commutation du convertisseur NPC 3 niveaux

Etat des interrupteurs Tension de


sortie
Ka1 Ka2 Ka3 Ka4 Vao
1 1 0 0 E/2
0 1 1 0 0
0 0 1 1 -E/2

Pour visualiser l’enchainement des configurations décrites ci-dessus, la figure II.8


représente les signaux de commande de chaque interrupteur, ainsi que la forme d’onde de la
tension de sortie Vao.

Figure II.8 Forme d’onde de la tension de sortie d’un bras


D’onduleur à trois niveaux de type NPC

20
CHAPITRE II Modélisation des onduleurs multiniveaux de type NPC

II.3.3 Modèle de la commande de l’onduleur à trois niveaux de type NPC

II.3.3.1 Commandabilité des convertisseurs statiques

Un convertisseur statique est dit en mode commandable, si les transistors entre différentes
Configurations dépendent uniquement de la commande externe et non plus des commandes
internes. Nous supposerons dans la suite que cette condition est toujours vérifiée.
Dans ces conditions, on peut définir la notion de fonction de connexion, [16].

II.3.3.2 Commande complémentaire

Pour éviter le court-circuit des sources de tension par conduction de plusieurs


interrupteurs, et pour que le convertisseur soit totalement commandable , non adopte une
commande complémentaire.
Pour un bras K de l’onduleur triphasé à trois niveaux, et en mode commandable, on définit les
trois commandes complémentaires comme suit, [5]:

Bk1 = BK2 B = BK3 Bk1 = BK4


{ { k1 { (II-11)
BK3 = BK4 BK2 = BK4 BK2 = BK3

1) Commande N° 1
Bk1 = BK2
Soit la commande complémentaire suivante {
BK3 = BK4
BKS: Commande du transistor TKS du bras K.

Tableau II.3 La table logique correspondante à cette commande est définie comme suit :

Bk1 Bk2 Bk3 Bk4 Tension de sortie du bras K (Vao)


Off On Off On Inconnue (dépond de la charge)
Off On On Off V=0 ou I=0 (inconnue)
On Off Off On V=0 ou I=0 (inconnue)
On Off On Off V=0

Cette commande rend le système pratiquement incommandable.

2) Commande N°2
Bk1 = BK3
Soit la commande complémentaire suivante : {
BK2 = BK4
Tableau II.4 La table logique correspondante à cette commande est définie comme suit:
Bk1 Bk2 Bk3 Bk4 Vao
Off Off On On -Uc2 =-E/2
Off On On Off (inconnue)
On Off Off On (inconnue)
On On Off Off Uc1 =E/2

21
CHAPITRE II Modélisation des onduleurs multiniveaux de type NPC

La commande dans ce cas n’est possible qu’à deux niveaux.


3) Commande N°3
Bk1 = BK4
Soit la commande complémentaire suivante : {
BK2 = BK3

Tableau II.5 La table logique correspondante à cette commande est définie comme suit :

Bk1 Bk2 Bk3 Bk4 Vao


Off Off On On -Uc2 =E/2
Off On Off On (inconnue)
On Off On Off V=0
On On Off Off Uc1 =E/2

Cette commande complémentaire rend le système totalement commandable à trois


niveaux.
La commande N°3 est la seule qui permet d’exploiter les trois niveaux de tension de sortie
possible pour un bras (UC1, 0, -UC2), avec UC1 = UC2 = E/2.
C’est cette commande qui va être adopté pour la modélisation de l’onduleur à trois
niveaux.

II.3.4 Fonctions de connexion

La fonction de connexion FKS traduit l’état ouvert ou fermé de l’interrupteur TDKS.


Chaque interrupteur KKS (K Є (1, 2,3), S Є (1, 2,3)), supposé idéal introduit une fonction
de connexion FKS.
1 si l’interrupteur K KS est fermé
FKS = {
0 si l’interrupteur K KS est ouvet

1) Relation entre les fonctions de connexion


Ainsi les fonctions de connexion des interrupteurs du bras K sont liées par les relations
suivantes :
F = 1 − FK4
{ K1 (II.12)
FK2 = 1 − FK3

2) Relation entre les fonctions des demi-bras

𝑏
On définit la fonction de connexion du demi-bras qu’on notera 𝐹𝐾𝑀 avec K : numéro du
bras, M = 1 pour le demi-bras du haut et M = 0 pour le demi-bras du bas.
Pour un bras K, les fonctions de connexions des demi-bras s’expriment au moyen des
fonctions de connexion des interrupteurs comme suit :
F b = FK1 . FK2
{ K1b
(II.13)
FK0 = FK4 . FK3
b
FK1 est associé au demi-bras du haut (la paire (K K1 , K K2 )).

22
CHAPITRE II Modélisation des onduleurs multiniveaux de type NPC

b
FK0 est associé au demi-bras du haut (la paire (K K3 , K K4 )) [36], [37].

II.3.5 Modélisation des valeurs instantanées

Cette modélisation sera effectuée en considérant l’association de l’onduleur de tension


triphasé avec une charge triphasé équilibrée.
 Tension simple aux bornes de chaque phase de la charge : Va, Vb, Vc ;
 Tension entre le point milieu « i » de chaque bras de l’onduleur et le point neutre « o »
de l’alimentation continue de l’onduleur : Vao, Vbo, Vco ;
 Charge triphasée équilibrée couplée en étoile.

a) Les potentiels Vio

Les potentiels des nœuds A, B, C de l’onduleur triphasé à trois niveaux par rapport au
point milieu M, s’expriment comme suit :

𝐸
𝑉𝑎𝑜 = 𝐹11 . 𝐹12 . 𝑈𝑐1 − 𝐹13 . 𝐹14 . 𝑈𝑐2 = (𝐹11 . 𝐹12 − 𝐹13 . 𝐹14 ). 2
𝐸
𝑉𝑏𝑜 = 𝐹21 . 𝐹22 . 𝑈𝑐1 − 𝐹23 . 𝐹24 . 𝑈𝑐2 = (𝐹21 . 𝐹22 − 𝐹23 . 𝐹24 ). 2 (II.14)
𝐸
( )
{ 𝑉𝑐𝑜 = 𝐹31 . 𝐹32 . 𝑈𝑐1 − 𝐹33 . 𝐹34 . 𝑈𝑐2 = 𝐹31 . 𝐹32 − 𝐹33 . 𝐹34 . 2

Pour l’onduleur triphasé à trois niveaux, les fonctions de connexions des demi-bras sont
définies selon les relations suivantes :

b
F b = F11 . F12 F b = F21 . F22 F31 = F31 . F32
{ 11
b
{ 21
b
{ b (II.15)
F10 = F13 . F14 F20 = F23 . F24 F30 = F33 . F34

En traduisant ces fonctions de connexions des demis bras dans le système (II.14) on aboutit à :

b b b b E
Vao = F11 . Uc1 − F10 . Uc2 = (F11 − F10 ).
2
b b b b E
Vb o = F21 . Uc1 − F20 . Uc2 = (F21 − F20 ). (II.16)
2
b b b b E
{ Vco = F31 . Uc1 − F30 . Uc2 = (F31 − F30 ). 2

b) Tensions de sorties

Le système d’équation (II-16) nous permet d’avoir les tensions de sortie de l’onduleur à
trois niveaux qui s’expriment en fonction des deux tensions d’entrées Uc1 et Uc2 .
On peut considérer l’onduleur à trois niveaux comme étant l’association en série de deux
onduleurs à deux niveaux et chaque bras de l’un de ces onduleurs sera un demi-bras de
l’onduleur à trois niveaux.
Dans ces conditions, nous pourrons définir le modèle liant les fonctions des demi-bras et
les tensions aux bornes de la charge V A, VB, VC.

23
CHAPITRE II Modélisation des onduleurs multiniveaux de type NPC

c) Tensions composées

Les différentes tensions composées de l’onduleur triphasé à trois niveaux s’expriment à


l’aide des fonctions de connexions des interrupteurs comme suit :

Vab = Vao − Vbo = (F11 . F12 − F21 . F22 ). Uc1 − (F13 . F14 − F23 . F24 ). Uc2
{Vbc = Vco − Vbo = (F21 . F22 − F31 . F32 ). Uc1 − (F23 . F24 − F33 . F34 ). Uc2 (II.17)
Vca = Vco − Vao = (F31 . F32 − F11 . F12 ). Uc1 − (F33 . F34 − F13 . F14 ). Uc2

Dans le cas où Uc1 =Uc2 = E/2 le système (II.17) devient :

E
Vab = [(F11 . F12 − F21 . F22 ) − (F13 . F14 − F23 . F24 )]. 2
E
Vbc = [(F21 . F22 − F31 . F32 ) − (F23 . F24 − F33 . F34 )]. 2 (II.18)
E
[( ) ( )]
{ Vca = F31 . F32 − F11 . F12 − F33 . F34 − F13 . F14 . 2

Les différentes tensions composées de l’onduleur triphasé à trois niveaux s’expriment à


laide des fonctions des demi-bras comme suit :
Vab 1 −1 0 Fb11 Fb10
[Vbc ] = [ 0 1 −1] {[Fb21 ] Uc1 − [Fb20 ] Uc2 } (II.19)
Vca −1 0 1 F b
F b
31 30

Dans le cas où Uc1 = Uc2 , cette relation se réduit à :


b b
Vab 1 −1 0 F11 − F10
E
[Vbc ] = [ 0 1 −1] [Fb21 − Fb20 ] . 2 (II.20)
Vca −1 0 1 Fb − Fb
31 30

d) Tensions simples

Les tensions simples de sorties de l’onduleur se déduisent en fonction des potentiels des
neouds par rapport au point milieu par la relation suivante :

𝑉𝑎 + 𝑉𝑏 + 𝑉𝑐 = 0 (II.21)

𝑉𝑎 = (2𝑉𝑎𝑜 − 𝑉𝑏𝑜 − 𝑉𝑐𝑜 )/3


{𝑉𝑏 = (−𝑉𝑎𝑜 + 2𝑉𝑏𝑜 − 𝑉𝑐𝑜 )/3 (II.22)
𝑉𝑐 = (−𝑉𝑎𝑜 − 𝑉𝑏𝑜 + 2𝑉𝑐𝑜 )/3

Sous forme matricielle :

24
CHAPITRE II Modélisation des onduleurs multiniveaux de type NPC

b b
Va 2 −1 −1 F11 − F10
1 E
[Vb ] = [−1 2 −1] [Fb21 − Fb20 ] . (II.23)
3 2
Vc −1 −1 2 Fb − Fb
31 30

e) Courants d’entrée

En utilisant les fonctions de connexion des interrupteurs pour trouver des courants d’entrée
continus (Id1, I d2, Id0) de l’onduleur à trois niveaux en fonctions des courants alternatifs de la
charge
IA, IB, IC, s’expriment comme suit :

𝐼𝑑1 = 𝐹11 . 𝐹12 . 𝐼𝑎 + 𝐹21 . 𝐹22 . 𝐼𝑏 + 𝐹31 . 𝐹32 . 𝐼𝑐


{𝐼𝑑2 = 𝐹11 . 𝐹12 . 𝐼𝑎 + 𝐹23 . 𝐹24 . 𝐼𝑏 + 𝐹33 . 𝐹34 . 𝐼𝑐 (II.24)
𝐼𝑑0 = 𝐹12 . 𝐹13 . 𝐼𝑎 + 𝐹22 . 𝐹23 . 𝐼𝑏 + 𝐹32 . 𝐹33 . 𝐼𝑐

Le système (II.24) devient en remplaçant les fonctions de connexion des interrupteurs


par les fonctions de connexion de demi-bras :

𝑏 𝑏 𝑏
𝐼𝑑1 = 𝐹11 . 𝐼𝑎 + 𝐹21 . 𝐼𝑏 + 𝐹31 . 𝐼𝑐
{ 𝑏 𝑏 𝑏 (II.25)
𝐼𝑑2 = 𝐹10 𝐼𝑎 + 𝐹20 . 𝐼𝑏 + 𝐹30 . 𝐼𝑐 .

Le courant Id0 s’exprime en fonction des courants d’entrées (Id 1, Id2) et des courants de
charges IA, IB, IC par la relation :

𝐼𝑑0 + 𝐼𝑑1 + 𝐼𝑑2 = 𝐼𝑎 + 𝐼𝑏 + 𝐼𝑐 (II.26)


𝑏 𝑏 𝑏 𝑏 𝑏 𝑏
𝐼𝑑0 = (𝐼𝑎 + 𝐼𝑏 + 𝐼𝑐 ) − (𝐹11 . 𝐹10 )𝐼𝑎 − (𝐹21 . 𝐹20 )𝐼𝑏 − (𝐹31 . 𝐹30 )𝐼𝑐 (II.27)

On aboutit à la forme matricielle suivante:


𝑏 𝑏 𝑏
𝐼𝑑1 𝐹11 𝐹21 𝐹31 𝐼𝑎
[𝐼𝑑2 ] = [ 𝑏 𝑏 𝑏
𝐹10 𝐹20 𝐹30 ] . [𝐼𝑏 ] (II-28)
𝐼𝑑0 𝑏
1 − 𝐹11 𝑏
− 𝐹10 𝑏
1 − 𝐹21 𝑏
− 𝐹20 1 − 𝐹31 − 𝐹30 𝐼𝑐
𝑏 𝑏

f) Matrice de conversion simple [N(t)]

Si on choisi comme variables d’états pour l’ensemble, sources de tension continues,


onduleur de tension à trois niveaux et charge triphasée à caractère inductive, le vecteur d’état
suivant :

𝑋 = [𝑈𝑐1 𝑈𝑐2 𝐼𝑎 𝐼𝑏 𝐼𝑐 ]𝑡 (II.29)

Et comme variables d’internes, le vecteur suivant :

𝑈𝑠𝑖𝑚 = [𝑉𝑎 𝑉𝑏 𝑉𝑐 𝐼𝑑1 𝐼𝑑2 𝐼𝑑0 ]𝑡 (II.30)

25
CHAPITRE II Modélisation des onduleurs multiniveaux de type NPC

On, obtient la matrice de conversion simple [N(t)], définie par la relation :

𝑉𝑎
𝑈𝑐1
𝑉𝑏
𝑈𝑐2
𝑉𝑐
= [𝑁(𝑡)]. 𝐼𝑎 (II-31)
𝐼𝑑1
𝐼𝑏
𝐼𝑑2
[ 𝐼𝑐 ]
[𝐼𝑑0 ]

Avec l’introduction des expressions des tensions simples (II.16), on définit la matrice de
conversion simple :
2Fb b b
11 −F21 −F31 2Fb b b
10 −F20 −F30
( ) −( ) 0 0 0
3 3
2Fb b b
21 −F11 −F31 2Fb b b
20 −F10 −F30
( ) −( ) 0 0 0
3 3
b b b 2Fb b b
[𝑁(𝑡)] = (2F31−F21−F11 ) ( 30 −F20 −F10
) 0 0 0 (II.32)
3 3
b b b
0 0 F11 F21 F31
b b b
0 0 F10 F20 F30
b b b b b b )
(1 − F11 − F10 ) (1 − F21 − F20) (1 − F31 − F30
[ 0 0 ]

g) Matrice de conversion composée [M(t)]

Si on utilise les tensions composées, le vecteur d’entrée devient :

𝑈𝑐𝑜𝑚 = [𝑉𝑎𝑏 𝑉𝑏𝑐 𝑉𝑐𝑎 𝐼𝑑1 𝐼𝑑2 𝐼𝑑0 ]𝑡 (II.33)

On obtient, la matrice de conversion composée [M(t)] :

𝑉𝑎𝑏
𝑈𝑐1
𝑉𝑏𝑐
𝑈𝑐2
𝑉𝑐𝑎
= [𝑀(𝑡)]. 𝐼𝑎 (II.34)
𝐼𝑑1
𝐼𝑏
𝐼𝑑2
[ 𝐼𝑐 ]
[ 𝐼𝑑0 ]

Avec l’introduction des expressions des tensions composées (II.20),on définit la matrice
de conversion composée :

b
(F11 b ) b b )
− F21 −(F10 − F20 0 0 0
b
(F21 b ) b b )
− F31 −(F20 − F30 0 0 0
b b b b )
(F31 − F11 ) −(F30 − F10 0 0 0
[𝑁(𝑡)] = (II-35)
b b b
0 0 F11 F21 F31
b b b
0 0 F10 F20 F30
b b b b b b )
(1 − F11 − F10 ) (1 − F21 − F20 ) (1 − F31 − F30
[ 0 0 ]

26
CHAPITRE II Modélisation des onduleurs multiniveaux de type NPC

II.4 Onduleur à cinq niveaux de type NPC

II.4.1 Structure de l’onduleur à cinq niveaux

L’onduleur triphasé à cinq niveaux étudié est constitué de trois bras et quatre sources de
tension continue. Chaque bras comporte huit interrupteurs, plus deux diodes. Chaque
interrupteur est composé d’un transistor et une diode montés en tète bèche. La figure II.9
donne une représentation schématique d’un bras de cet onduleur, [17].

Figure II.9 Bras d’un onduleur NPC à cinq niveaux

II.4.2 Différentes configurations d’un bras de l’onduleur NPC à cinq niveaux

Une analyse topologique d’un bras montre cinq configurations possibles, pour définir
les séquences de fonctionnements de cet onduleur, définissant d’abord les différents états que
peut prendre la tension simple (la tension entre le bras de l’onduleur et le point milieu fictif),
par exemple. La tension simple Vao est définie par l’état de huit quadruplet qui peuvent être
transistor, un GTO ou bien un IGBT ou autre avec une diode en antiparallèle. Les états
possibles d’un seul bras d’interrupteurs est de 25 =32 états que l’on peut représenter par un
quadruplet de 0 et 1. Seules les cinq états suivantes sont possibles, [17].

 Première configuration {11110000}

Ka1, Ka2, Ka3 et Ka4 sont passants et Ka5, Ka6, Ka7 et Ka8 sont bloqués (figure II.10), la
valeur de tension simple Vao est donnée par l’équation suivante :
Vao = +E/2 (II.36)
La tension inverse appliquée aux bornes des interrupteurs bloqués est :
Vka5 = Vka6 = Vka7 = Vka8 = +E/4 (II.37)

27
CHAPITRE II Modélisation des onduleurs multiniveaux de type NPC

Figure II.10 𝟏è𝐫𝐞 configuration du 𝟏𝐞𝐫 bras

 Deuxième configuration {01111000}

Ka2, Ka3, Ka4 et Ka5 sont passants et Ka6, Ka7, Ka8 et Ka1 sont bloqués (figure II.11), la
valeur de tension simple Vao est donnée par l’équation suivante :
Vao = +E/4 (II.38)
La tension inverse appliquée aux bornes des interrupteurs bloqués est :
Vka1 = Vka6 = Vka7 = Vka8 = +E/4 (II.39)

Figure II.11 𝟐è𝐦𝐞 configuration du 𝟏𝐞𝐫 bras

 troisième configuration {00111100}

Ka3, Ka4, Ka5 et Ka6 sont passants et Ka7, Ka8, Ka1 et Ka2 sont bloqués (figure II.12), la
valeur de tension simple Vao est donnée par l’équation suivante :

28
CHAPITRE II Modélisation des onduleurs multiniveaux de type NPC

Vao = 0 (II.40)
La tension inverse appliquée aux bornes des interrupteurs bloqués est :
Vka1 = Vka2 = Vka7 = Vka8 = +E/4 (II.41)

Figure II.12 𝟑è𝐦𝐞 configuration du 𝟏𝐞𝐫 bras

 quatrième configuration {00011110}

Ka4, Ka5, Ka6 et Ka7 sont passants et Ka8, Ka1, Ka2 et Ka3 sont bloqués (figure II.13), la
valeur de tension simple Vao est donnée par l’équation suivante :
Vao = - E/4 (II.42)
La tension inverse appliquée aux bornes des interrupteurs bloqués est :
Vka1 = Vka2 = Vka3 = Vka8 = +E/4 (II.43)

Figure II.13 𝟒è𝐦𝐞 configuration du 𝟏𝐞𝐫 bras


29
CHAPITRE II Modélisation des onduleurs multiniveaux de type NPC




 Cinquième configuration {00001111}

Ka5, Ka6, Ka7 et Ka8 sont passants et Ka1, Ka2, Ka3 et Ka4 sont bloqués (figure II.14), la
valeur de tension simple Vao est donnée par l’équation suivante :
Vao = - E/2 (II.44)
La tension inverse appliquée aux bornes des interrupteurs bloqués est :
Vka1 = Vka2 = Vka3 = Vka4 = +E/4 (II.45)

Figure II.14 𝟓è𝐦𝐞 configuration du 𝟏𝐞𝐫 bras

Tableau. II.6 Table de commutation de l’onduleur NPC à 5 niveaux

Etat des interrupteurs Tension


de
Ka1 Ka2 Ka3 Ka4 Ka5 Ka6 Ka7 Ka8 sortie
Vao
1 1 1 1 0 0 0 0 E/2
0 1 1 1 1 0 0 0 E/4
0 0 1 1 1 1 0 0 0
0 0 0 1 1 1 1 0 -E/4
0 0 0 0 1 1 1 1 -E/2

30
CHAPITRE II Modélisation des onduleurs multiniveaux de type NPC

Figure II.15 les signaux de commande de chaque interrupteur


Et la forme d’onde de la tension de sortie Vao
II.5 Conclusion
Dans ce chapitre, nous avons développé une nouvelle structure topologique d’un
onduleur multi niveaux de tension triphasé de type NPC (Neutral Point Clpamp Converter),
onduleur à cinq et sept niveaux, ainsi que l’onduleur à trois niveaux: leur principe de
fonctionnement, la détermination de son modèle mathématique en mode commandable, nous
élaborons son modèle de connaissance en utilisant les fonctions de connexion des
interrupteurs et celles des demi-bras. La structure NPC à trois niveaux est plus avantageux
que l’onduleur à deux niveaux, il est très utilisée, à cause de sa simplicité à mettre en oeuvre
et accessible pour les applications envisagées avec les gammes de tension actuelle des semi-
conducteurs.
La forme des ondes de tension obtenu Vao, Vbo, Vco n’est pas sinusoïdale, elle est très
riche en harmonique. Pour les applications de basse et moyenne puissance les ondes de
tension rectangulaire ou en escalier sont acceptables. Mais pour les applications de forte
puissance, les ondes de faibles perturbations sont nécessaires, avec la disponibilité du semi-
conducteur de puissance. Les harmoniques peuvent être réduire à l’aide de technique MLI. Il
existe plusieurs stratégies de commande pour varier le gain de l’onduleur, parmi ces stratégies
on peut citer la MLI sinusoïdale et la MLI vectorielle, que nous aborderons dans le prochain
chapitre.

31
CHAPITRE III
COMMANDE DES ONDULEURS
MULTI-NIVEAUX
Chapitre III Commande des onduleurs multi niveaux

III.1 Introduction

La modulation de largeur d’impulsion (Pulse Width Modulation) consiste à adopter une


fréquence de commutation supérieure à la fréquence des grandeurs de sortie et former chaque
alternance de la tension de sortie d’une succession de créneaux de largeur convenable.
L’essor de la modulation de largeur d’impulsion est lié aux progrès de développement des
semi-conducteurs de puissance ; l’augmentation des nombres des commutations entrainerait
des pertes excessives si on n’avait pas réussi à réduire les pertes à chacune des commutations.
La multiplication des nombres d’impulsions formant chacune des alternances d’une tension de
sortie offre la possibilité de moduler la forme de cette tension de manière à avoir la forme
sinusoïdale que possible.
La modulation de largeur d’impulsion permet de repousser vers des fréquences, élevées
les harmoniques de la tension de sortie; ce qui facilite le filtrage, la multiplication du nombre
des impulsions, formant chacune des alternances d’une tension de sortie, faire varier la valeur
du fondamental de la tension de sortie. Offre la possibilité de moduler la forme de cette
tension et obtenir une forme d’onde approximant de la sinusoïde.
La génération des signaux de commande de la modulation se fait le plus souvent en
temps réel. Pour déterminer en temps réel les instants de fermeture et d’ouverture des
interrupteurs on fait appel à l’électronique de commande analogique ou numérique ou les
deux simultanément. La modulation de largeur d’impulsion nous permet cette détermination.
Pour assurer la détermination en temps réel des instants de fermeture et d’ouverture des
interrupteurs, on distingue plusieurs type de techniques de modulation de largeur d’impulsion
peuvent être considérées, dont en peut citer: La modulation sinus-triangle, et la MLI
vectorielle (SVM: space vector modulation).

III.2 Principe de la modulation de largeur d’impulsion

La conversion continue alternative est assurée par les commutations des interrupteurs
de l’onduleur qui vont ainsi effectuer des connexions temporaires entre les bonnes de la
source d’alimentation continue et les lignes de la charge triphasée alternative. Le transfert
d’énergie est contrôlé par le rapport entre intervalles d’ouverture et de fermeture (rapport
cyclique) de chaque interrupteur, donc par la modulation de largeurs d’impulsions de contrôle
de ces interrupteurs (MLI), cette technique est basée sur la comparaison d’un signal de
référence appelé aussi modulatrice d’amplitude Ar et de fréquence Fr, avec un signal appelé
porteuse d’amplitude Ap et de fréquence Fp très élevée. (Figure III.1)

32
Chapitre III Commande des onduleurs multi niveaux

Figure III.1 Principe de la modulation

III.3 Caractéristique de la modulation de largeur d’impulsion (MLI)

Les paramètres essentiels de la MLI sont :


- La fréquence du modulation : 𝑓𝑟
𝑓p
- L’indice de modulation : 𝑚=𝑓𝑟 ou 𝑓𝑝 est la fréquence de la référence.
- Le coefficient de réglage en tension r :

𝐴𝑟
r=
𝐴𝑝

Avec :
Ar : Amplitude de la référence.
Ap : Amplitude de la porteuse.
La modulation montre que plus « m » est grand et plus la neutralisation des harmoniques
est efficace, d’autre part on cherche à obtenir une valeur de r la plus élevée possible [18].
- La modulation est dite synchrone si « m » est un nombre entier cela conduit à une
1
tension de sortie « U’ » qui se reproduit identiquement à elle-même tout les T=𝑓 .
- Dans certains cas la modulation est asynchrone, notamment quand à fréquence de
modulation 𝑓𝑝 donnée, on fait varier de façon continue la fréquence de la référence.
- Pour le choix de « m », on doit tenir compte des pertes supplémentaires pendant les
commutations d’un état à l’autre. Ces pertes croissent lorsque la fréquence de modulation
augmente.
- On ne pourra jamais fonctionner avec un rapport de réglage égal à « 1 », car il faut
toujours laisser une durée suffisante aux intervalles de conduction et de blocage des
interrupteurs d’un même bras.
- Le schéma synoptique de la commande par modulation triangulaire- sinusoïdale triphasé
est donné par la Figure (III.2).

33
Chapitre III Commande des onduleurs multi niveaux

Figure III.2 Schéma synoptique de la commande en MLI (triphasé)

Un générateur d’onde délivre l’onde triangulaire aux trois phases (porteuse commune),
par contre la référence est propre à chaque phase, les trois références étant déphasées de 120°.

III.4 Types de Modulation


Il existe deux types de modulation :
- Modulation naturelle.
- Modulation régulière.

III.4.1 Modulation naturelle

Cette technique utilise le principe général de la commande MLI qui consiste à comparer
directement le signal de la porteuse avec celui de la référence.
Il est important de noter que la largeur d’impulsion est proportionnelle à l’amplitude du
signal modulé à l’instant ou le basculement à lieu, car ce basculement correspond à des
intersections des deux ondes (porteuse et modulatrice) instantanées. Ceci à deux
conséquences importantes :
- Les centres des impulsions dans le signal MLI résultant ne sont pas équidistants.
- Il n’est pas possible de définir les largeurs d’impulsions en utilisant des expressions
analytiques. [18]

III.4.2 Modulation Régulière

Les techniques MLI à échantillonnage régulier dérivent de la technique triangulo-


sinusoïdale. Elle consiste donc à comparer une porteuse triangulaire à une version discrétisée
de la référence.
On distingue :
1) Technique à échantillonnage régulier symétrique.
2) Technique à échantillonnage régulier asymétrique.
3) Technique à échantillonnage régulier modifier.

34
Chapitre III Commande des onduleurs multi niveaux

III.5 Technique de production d’onde MLI

Plusieurs techniques d’obtention d’onde MLI sont utilisées pour générer le signal de
contrôle nécessaire à la commande et au blocage des éléments semi- conducteurs par
exemple :
Impulsions de commande pour thyristors et courant de base pour les transistors. Le plus
souvent, on fait appel à la technique analogique, numérique ou en utilisant les deux au même
temps.

III.5.1 Technique analogique

Cette technique est basée sur la comparaison entre une porteuse triangulaire et la
référence, la comparaison est réalisée à l’aide d’un amplificateur opérationnel.

III.5.2 Technique numérique

Elle est basé sur l’utilisation des microprocesseurs qui assurent la génération des
impulsions en se servent d’un programme définissant les angles d’amplitudes calculés au
préalable. Cette technique a apporté une grande amélioration significative en matière de
simplicité et performance du circuit de commande.

III.5.3 Technique hybride

Elle consiste à combiner les deux techniques précédentes analogique et numérique :


L’onde de référence est obtenue d’une manière numérique (programmer sa fonction), par
Contre l’onde porteuse est obtenue d’une manière analogique, La comparaison entre les deux
signaux se fait par un comparateur analogique.

III.6 Différentes techniques de modulation de langueur d’impulsions

Plusieurs techniques de modulations ont été adoptées afin d’améliorer la qualité de la


tension à la sortie de l’onduleur, parmi lesquelles on peut citer :

III.6.1 La modulation linéaire multiple

Dans cette technique on compare une porteuse triangulaire avec un signal de référence
linéaire. L’onde de sortie est sous la forme d’un train d’impulsion en créneaux de largeurs
égales (Figure II.11). Si l’indice de modulation est égal à un, on obtient la modulation
singulière, dans laquelle le signal de sortie est formé d’une seule impulsion par demi- période.
[11].

35
Chapitre III Commande des onduleurs multi niveaux

Figure III.3 La modulation de largeur d’impulsions multiples

III.6.2 La modulation sinusoïdale triangulaire unipolaire

Dans ce cas, le signal de référence est sinusoïdal, on obtient à la sortie de l’onduleur une
onde formée d’un train d’impulsion de largeur variable (figure.III.4).
Les instants de commutations sont déterminés par des points d’intersection entre la
porteuse et la modulante.
La fréquence de commutation des interrupteurs est fixée par la porteuse [19]. Ce type de
MLI est la plus utilisée dans les applications industrielles, car elle s’est avéré la plus efficace
pour la neutralisation des harmoniques.

Figure III.4 MLI sinusoïdal triangulaire unipolaire

36
Chapitre III Commande des onduleurs multi niveaux

III.6.3 La modulation sinusoïdale partielle (ou modifie)

Le signale référence est toujours sinusoïdal, sauf que dans cette technique la porteuse
n’est pas appliquée au milieu des alternances de la sinusoïde (Figure III.5).

Figure III.5 La modulation sinusoïdale modifiée

III.6.4. La modulation sinusoïdale avec porteuse bidirectionnelle

Le principe de cette technique est le même que celui de la modulation sinusoïdale, sauf
que la porteuse triangulaire est bidirectionnelle (bipolaire) (Figure.III.6).

Figure III.6 La modulation sinusoïdale avec porteuse bidirectionnelle

- Signaux de référence

Ce sont des signaux sinusoïdaux déphasés entre eux de 120° et sont caractériser par
l’amplitude Ar et sa fréquence f.

37
Chapitre III Commande des onduleurs multi niveaux

𝑉𝑟𝑒𝑓 𝑎 = 𝐴𝑟 sin(2π. 𝑓. 𝑡)

𝑉𝑟𝑒𝑓 𝑏 = 𝐴𝑟 sin (2π. 𝑓. 𝑡 − 3 ) (III.1)

𝑉𝑟𝑒𝑓 𝑐 = 𝐴𝑟 sin (2π. 𝑓. 𝑡 − 3 )

- la porteuse

La porteuse triangulaire caractérisée par l’amplitude Ap et la fréquence fp (figure.III.6) est


calculée par :

𝑇𝑝
𝑉𝑝 (4. 𝑓𝑝. 𝑡. −1) 𝑠𝑖 0 ≤ 𝑡 ≤ 2
𝑉𝑝(𝑡) = { 𝑇𝑝 (III.2)
𝑉𝑝(−4𝑓𝑝. 𝑡 + 3) 𝑠𝑖 ≤ 𝑡 ≤ 𝑇𝑝
2

1
Avec :𝑓𝑝 = 𝑇𝑝

Les intersections entre les tensions de références et la porteuse donnent les instants
d’ouverture et de fermeture des interrupteurs.

III.7 La Modulation vectorielle

III.7.1 Principe de la MLI Vectorielle

La MLI vectorielle est la méthode récemment la mieux adaptée au contrôle des moteurs
asynchrones.
Contrairement à d’autres méthodes, la MLI vectorielle ne s’appuie pas sur des calculs
séparés des modulations pour chacun des bras de l’onduleur.
Cette technique de MLI suit les principes suivants [18].
- Un vecteur tension de contrôle ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝑉𝑟𝑒𝑓 est calculé globalement est approximé sur une période de
modulation « Tm » par un vecteur tension moyen.
- Pour chaque phase réalisation d’une impulsion de largeur T centrée sur la période dont la
valeur moyenne est égale à la tension de référence à l’instant d’échantillonnage.
- Tous les interrupteurs d’un même demi-pont ont un état identique au centre et aux deux
extrémités de la période.

III.7.2 La transformation de Clarke

Pour simplifier les calculs dans la modulation vectorielle on utilisé la transformation de


Clarke [20], cette dernière nous permet de remplacer le système triphasé de trois tensions U’ a,
U’b, U’c de somme nulle par un système diphasé respectant le transfert de puissance.

−1 −1 𝑈′𝑎
𝑉𝛼 2
1 2 2
[𝑉 ] = √ 3 [ √3 − √3
] [𝑈′𝑏 ] (III.4)
𝛽 0 2 2 𝑈′𝑐

38
Chapitre III Commande des onduleurs multi niveaux

III.7.3 Les configurations possibles

Si on considère les composantes 𝑉𝛼 et 𝑉𝛽 comme les projections sur deux axes


perpendicularités d’un vecteur⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝑉𝑟𝑒𝑓 , ce vecteur à lui tout seul suffit à caractériser le système
triphasé (Figure III.8) [21][18].

Figure III.7 Représentation du polygone de commutation

Les états fermé ou ouvert des interrupteurs K1, K2, K3 (les interrupteurs K’1, K’2, K’3 sont
complémentaire) donnent à l’onduleur triphasé (figure.III.8) .Huit configurations possibles
(figure.III.8) ,six non nuls indiquée par ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝑉′1 , ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝑉′2 , ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝑉′3 , ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝑉′4 , ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝑉′5 , ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝑉′6 , et deux vecteurs
nuls ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝑉′0 , ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝑉′7 , (à coté de chaque vecteur on a indiqué l’état fermé (F) ou ouvert (0) des trois
interrupteurs (K1, K2, K3).
2
Les six vecteur ont le même module égale à𝑢. √3, les extrémités de ces six vecteurs
définissent Les sommets d’un hexagone régulier (figure.III.8), puisque deux vecteurs font
𝜋
entre eux un angle 𝛼 = 3 .

Figure III.8 Onduleur de tension triphasé


39
Chapitre III Commande des onduleurs multi niveaux

Les six vecteurs non nuls, délimitent six secteurs (secteur = le plan fermé entre deux
vecteurs adjacents). Les Configuration possibles qui peuvent prendre les interrupteurs K 1, K2,
K3 ainsi que les valeurs des tensions 𝑉′𝑎 , 𝑉′𝑏 , 𝑉′𝑐 leurs composantes de Clarke et l’indice du
vecteur 'V représentatif de cet état sont indiqués dans le tableau.III.1

Tableau III.1 Composantes de Clarke des tensions de sortie

𝐊𝟏 𝐊𝟐 𝐊𝟑 𝐕′𝐚 𝐕′𝐛 𝐕′𝐜 𝐕′𝛂 𝐕′𝛃 ⃗⃗⃗


𝐕′
0 0 0 0 0 0 0 0 ⃗⃗⃗
𝐕′𝟎
F 0 0 𝟐𝐮𝐜 /𝟑 −𝐮𝐜 /𝟑 𝐮𝐜 𝐮𝐜 0 ⃗⃗⃗
− 𝐕′𝟏
𝟑 √𝟔
F F 0 𝐮𝐜 /𝟑 𝐮𝐜 /𝟑 𝟐𝐮𝐜 𝐮𝐜 𝐮𝐜 ⃗⃗⃗
− 𝐕′𝟐
𝟑 √𝟐 √𝟐
0 F 0 −𝐮𝐜 /𝟑 𝟐𝐮𝐜 /𝟑 𝐮𝐜 𝐮𝐜 𝐮𝐜 ⃗⃗⃗
− − 𝐕′𝟑
𝟑 √𝟐 √𝟐
0 F F −𝟐𝐮𝐜 /𝟑 𝐮𝐜 /𝟑 𝐮𝐜 𝐮𝐜 0 ⃗⃗⃗
− 𝐕′𝟒
𝟑 √𝟐
0 0 F −𝐮𝐜 /𝟑 −𝐮𝐜 /𝟑 𝟐𝐮𝐜 𝐮𝐜 𝐮𝐜 ⃗⃗⃗
− 𝐕′𝟓
𝟑 √𝟐 √𝟐
F 0 F 𝐮𝐜 /𝟑 −𝟐𝐮𝐜 /𝟑 𝐮𝐜 𝐮𝐜 𝐮𝐜 ⃗⃗⃗
− 𝐕′𝟔
𝟑 √𝟐 √𝟐
F F F 0 0 0 0 0 ⃗⃗⃗
𝐕′𝟕

III.7.4 Définition du vecteur tension de contrôle désiré (vecteur de référence)

Le vecteur tension de référence désiré peut être défini dans le plan triphasé par : [22].
𝑢c
𝑉𝑎𝑟𝑒𝑓 = 𝑟. . cos(𝑤𝑡) (III.5)
2

𝑢c 2𝜋
𝑉𝑏𝑟𝑒𝑓 = 𝑟. . cos (𝑤𝑡 − ) (III.6)
2 3

𝑢c 4𝜋
𝑉𝑐𝑟𝑒𝑓 = 𝑟. . cos (𝑤𝑡 − ) (III.7)
2 3

Et composantes de Clarke par :

√3 𝑢 c
𝑉𝑎𝑟𝑒𝑓 = 𝑟. . . cos(𝑤𝑡) (III.8)
2 2

√3 𝑢 c
𝑉𝑏𝑟𝑒𝑓 = 𝑟. . . sin(𝑤𝑡) (III.9)
2 2

√3 𝑢 c
Le vecteur⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝑉𝑟𝑒𝑓 , est d’amplitude 𝑟. . tournant dans le sens trigonométrique avec une
2 2
vitesse angulaire égale à la pulsation « w » des tensions désirées.
à chaque instant, le vecteur ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝑉𝑟𝑒𝑓 , peut être exprimé comme une combinaison linéaire
des deux vecteurs de sortie qui lui sont adjacents.

40
Chapitre III Commande des onduleurs multi niveaux

Les relations donnant les durées d’application des vecteurs s’écrivent alors pour une
période [22].

√3 𝜋
𝑇𝑖 = . 𝑟. 𝑇𝑚 . sin (𝑖. 3 − 𝑤𝑡) (III.10)
2

√3 𝜋
𝑇𝑖+1 = . 𝑟. 𝑇𝑚 . sin (𝑤𝑡 − (𝑖 − 1) 3 ) (III.11)
2

𝑇𝑚
𝑇0 = − (𝑇𝑖 − 𝑇𝑖+1 ) (III.12)
2

𝑖 = 1,2,3,4,5,6
Avec :
𝑇𝑖 , 𝑇𝑖+1 : Durées d’application des vecteurs adjacents respectivement ⃗⃗⃗⃗𝑉𝑖 , et ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝑉𝑖+1 ,
To : durée d’applications du ou des vecteur nuls ⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝑉0 ,ou ⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝑉7 ,
- Le vecteur moyen du vecteur ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝑉𝑟𝑒𝑓 ,peut s’écrire [22].

1
⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ⃗ i Ti+1 ⃗Vi+1 ]
𝑉𝑟𝑒𝑓 = T [Ti v (III.13)
m

⃗ i , ⃗Vi+1 Sont les deux vecteurs d’état qui délimitent le secteur (i) du plan des tensions ou est
v
situé ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝑉𝑟𝑒𝑓 (figure III.8).
Les tensions de références sont reconstituées en effectuent une moyenne temporelle des
⃗ i et ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
états des durées d’utilisation des vecteurs v 𝑉𝑟𝑒𝑓 et le vecteur nul.
D’après [22], [23], [18], le vecteur tension de référence désiré se calcul en partant des
relations entre grandeur triphasées d’un onduleur triphasé :

< 𝑉𝑎0 >=< 𝑉𝑎𝑛 >=< 𝑉𝑛0 >


{< 𝑉𝑏0 >=< 𝑉𝑏𝑛 >=< 𝑉𝑛0 > (III.14)
< 𝑉𝑐0 >=< 𝑉𝑐𝑛 >=< 𝑉𝑛0 >

Compte tenu des propriétés des systèmes triphasés, on peut déduire l’expression de la
composante homopolaire < 𝑉𝑛𝑛0 >.
1
𝑉𝑛0 = 3 [< 𝑉𝑎0 >=< 𝑉𝑏0 >=< 𝑉𝑐0 >] (III.15)

L’expression de < 𝑉𝑛𝑛0 >est généralisée à tout secteur en considérant le système de


tension Van, Vbn, Vcn, triphasé équilibré et sinusoïdal [22], [23], [18].
1
< 𝑉𝑛0 >= − 2 [𝑉𝑚𝑎𝑥 + 𝑉𝑚𝑖𝑛 ] (III.16)

𝑉𝑚𝑎𝑥 = 𝑚𝑎𝑥{< 𝑉𝑎𝑛 >, < 𝑉𝑏𝑛 >, < 𝑉𝑐𝑛 >} (III.17)

𝑉𝑚𝑖𝑛 = 𝑚𝑖𝑛{< 𝑉𝑎𝑛 >, < 𝑉𝑏𝑛 >, < 𝑉𝑐𝑛 >} (III.18)

Les expressions de ces grandeurs sont données dans le tableau (III.2).

41
Chapitre III Commande des onduleurs multi niveaux

Avec : (ρ=wt).

Tableau III.2 Variation de Va0, Vn0, et Van

secteur 𝐕𝐚𝐎 𝐕𝐧𝐎 𝐕𝐚𝐧


1 √𝟑 𝑼𝒄 𝝅 𝒓𝑼𝒄 𝟐𝝅 𝑼𝒄
𝒓. ∙ 𝐜𝐨𝐬 (𝝆 − ) − 𝐜𝐨𝐬 (𝝆 − ) 𝒓. 𝝆
𝟐 𝟐 𝟔 𝟒 𝟑 𝟐𝐜𝐨𝐬
2 √𝟑 𝑼𝒄 𝒓𝑼𝒄 //
𝒓. ∙ 𝐜𝐨𝐬(𝝆) − 𝐜𝐨𝐬(𝝆)
𝟐 𝟐 𝟒
3 √𝟑 𝑼𝒄 𝝅 𝒓𝑼𝒄 𝟐𝝅 //
𝒓. ∙ 𝐜𝐨𝐬 (𝝆 + ) − 𝐜𝐨𝐬 (𝝆 − )
𝟐 𝟐 𝟔 𝟒 𝟑
4 √𝟑 𝑼𝒄 𝝅 𝒓𝑼𝒄 𝟒𝝅 //
𝒓. ∙ 𝐜𝐨𝐬 (𝝆 − ) − 𝐜𝐨𝐬 (𝝆 − )
𝟐 𝟐 𝟔 𝟒 𝟑
5 √𝟑 𝑼𝒄 𝒓𝑼𝒄 //
𝒓. ∙ 𝐜𝐨𝐬(𝝆) − 𝐜𝐨𝐬(𝝆)
𝟐 𝟐 𝟒
6 √𝟑 𝑼𝒄 𝝅 𝒓𝑼𝒄 𝟒𝝅 //
𝒓. ∙ 𝐜𝐨𝐬 (𝝆 + ) − 𝐜𝐨𝐬 (𝝆 − )
𝟐 𝟐 𝟔 𝟒 𝟑

Le coefficient de réglage rmax dans la MLI vectorielle peut arrivée jusqu’à :


rmax= 1,155. On définit le vecteur de tension de référence Vréf, avec Vréf = (Vréf1, Vréf2,
Vréf3) t. A partir de ce dernier, on définit un nouveau vecteur de référence Vréf1.

𝑉𝑟é𝑓1 [𝑖 ] = 𝑉𝑟é𝑓 [𝑖 ] + 𝑉0 (III.19)

Avec i=1, 2,3.


La tension V0 est donnée par l'expression suivante :

𝑉0 = −[𝑚𝑎𝑥(𝑉𝑟é𝑓 ) + 𝑚𝑖𝑛(𝑉𝑟é𝑓 )]/2 (III.20)

L’allure de la modulante et la composante homopolaire est donnée par la figure.III.9

Figure.III.9 Allure de la modulante et de la composante homopolaire

42
Chapitre III Commande des onduleurs multi niveaux

Les instants d’ouverture et de fermeture des interrupteurs de l’onduleur sont obtenus par
l’intersection entre la porteuse triangulaire et les ondes de références. [18].

III.8 Principaux avantages de la M.L.I

La modulation de largeur d’impulsion présente les avantages suivants :


- Une bonne neutralisation d’harmonique par rapport aux onduleurs à onde carrée ou en un
seul créneau.
- Elle permet de repousser vers des fréquences élevées les harmoniques de la tension de sortie,
ce qui facilité le filtrage.
- De faire varier la valeur du fondamental de tension de sortie.
- La MLI permet aussi l’alimentation de plusieurs ensembles onduleurs, moteurs asynchrones
à partir d’une même source continue.

III.9 conclusion
Dans ce chapitre nous avons présenté, les différentes stratégies de commande de
l’onduleur, MLI sinusoïdale, ainsi que la M.L.I vectorielle.

La M.L.I vectorielle génère les signaux d’impulsions simultanément avec la rotation du


vecteur de référence, par contre la M.L.I sinusoïdale demande de déterminer les instants de
commutations des interrupteurs de chaque bras de l’onduleur séparément.

Dans le prochain chapitre on va faire une étude comparative à base de simulation de


l’onduleur triphasé à deux et trois niveaux de tension de type NPC commandé par la
modulation MLI sinusoïdale et la M.L.I vectorielle.

43
CHAPITRE IV
SIMULATION DU SYSTEME,
RESULTATS ET DISCUSSIONS
Chapitre III Commande des onduleurs multi niveaux

IV.1 Introduction

La commande souvent adaptée aux convertisseurs statiques est la stratégie MLI.


Plusieurs méthodes ont été développées avec l'objectif de générer à la sortie de l'onduleur une
tension sinusoïdale ayant le moins d’harmoniques possible. Pour l’onduleur de notre système
de commande, nous utilisons la technique de la modulation vectorielle et la modulation MLI
sinus triangle.

La simulation informatique désigne l'exécution d'un programme informatique sur un


ordinateur ou réseau en vue de simuler un phénomène physique réel et complexe. Les
simulations numériques scientifiques reposent sur la mise en oeuvre de modèles théoriques
utilisant souvent en électrotechnique la méthode des équations différentielles. Elles sont donc
une adaptation aux moyens numériques de la modélisation mathématique, et servent à étudier
le fonctionnement et les propriétés d’un système modélisé ainsi qu’à en prédire son évolution.
On parle également de calcul numérique. Les interfaces graphiques permettent la visualisation
des résultats des calculs par des images de synthèse [33].
La simulation numérique est utilisée pour :
 Prévoir l'état final d'un système connaissant son état initial (problème direct).
 Déterminer les paramètres d'un système connaissant un ou plusieurs couples (état
initial - état final)
 Préparer des opérateurs à des conditions plus ou moins rares dans leur interaction avec
un système complexe (simulation d'entraînement).

Les études de simulation sont effectuées à l'aide du logiciel matlab simulink-sim power
systems(R2009a). Concernant la stratégie MLI –ST et MLI-Vectorielle, un coefficient de
réglage r= 1 et une porteuse de fréquence 1050hz sont choisis et un indice de modulation
égale M=21. Les sources continues utilisées valent pour les deux onduleurs 400 v.les valeurs
de THD% sont mesurées à l’aide du bloc FFT de powergui.

IV.2 La stratégie de Modulation de largeur d'impulsion (MLI):

IV.2.1 Onduleur classique a deux niveaux de tensions:

Pour générer les impulsions de commande MLI-ST du convertisseur à 2 niveaux de


tensions, une seule porteuse triangulaires d'amplitude Ap et de fréquence fp est nécessaire
(Fig.IV.1) Elle est ensuite comparée au signal de référence (sinusoïdale) d'amplitude Ar et
de fréquence fr. chaque comparaison donne 0 si la porteuse est supérieure ou égale à
la référence, 1 dans le cas contraire.

44
Chapitre III Commande des onduleurs multi niveaux

Figure. IV.1 Génération des signaux de commande MLI -ST d’un onduleur deux
niveaux d’un bras

Résultats de simulation :
Après la réalisation de la simulation, on obtient les formes d’ondes présentées ci-dessous :

port
1
Varéf
0.8 Vbréf
0.6 Vc réf
0.4

0.2
MLI ST

-0.2

-0.4

-0.6

-0.8

-1

0 0.002 0.004 0.006 0.008 0.01 0.012 0.014 0.016 0.018 0.02
Temps (s)

Figure. IV.2 Principe de la MLI à une seule porteuse pour Un onduleur à deux niveaux.

Dans ce cas, on utilise la technique MLI à une seule porteuse. A 2 niveaux, la modulante
est comparée à une porteuse triangulaire. Les trois niveaux de la tension de sortie « Vs » sont :
0, +E et -E.

45
Chapitre III Commande des onduleurs multi niveaux

200
Van (V)

-200
0 0.005 0.01 0.015 0.02 0.025 0.03 0.035 0.04

200
Vbn (V)

-200

0 0.005 0.01 0.015 0.02 0.025 0.03 0.035 0.04

200
Vcn (V)

-200

0 0.005 0.01 0.015 0.02 0.025 0.03 0.035 0.04


Temps (s)

Figure. IV.3 Tensions simples Van, Vbn, Figure. IV.4 Spectre harmonique de la
et Vcn à la sortie de l'onduleur à 2N Tension simple Van

400
200
Vab (V)

0
-200
-400
0 0.005 0.01 0.015 0.02 0.025 0.03 0.035 0.04

400
200
Vbc (V)

0
-200
-400
0 0.005 0.01 0.015 0.02 0.025 0.03 0.035 0.04

400
200
Vca (V)

0
-200
-400
0 0.005 0.01 0.015 0.02 0.025 0.03 0.035 0.04
Temps (s)

Figure. IV.5 Tensions composées Vab, Figure. IV.6 Spectre harmonique de la


Vbc, et Vca à la sortie de l'onduleur à Tension composée Vab.
2N.

46
Chapitre III Commande des onduleurs multi niveaux

Tableau. IV.1 Valeur des harmoniques des tensions de sortie d’un onduleur deux niveaux de
type NPC.

Harmonique Fréquence (Hz) 𝑽𝐚𝐧 (V) 𝑽𝐚𝐛 (V)


Fondamental 50 178.58 312.43
H2 100 28.60 50.42
H3 150 1.35 3.35
H4 200 5.34 6.72
H5 250 9.34 16.04
H6 300 2.28 4.19
H7 350 2.88 4.42
H8 400 23.62 39.76
H9 450 1.00 1.82
H10 500 6.29 12.64
H11 550 1.00 2.26
H12 600 0.72 0.26
H13 650 12.27 19.73
H14 700 2.73 4.51
H15 750 2.76 3.56
H16 800 2.98 4.87
H17 850 5.05 10.57
H18 900 0.85 1.51
H19 950 0.51 0.94
THD (%) 80.63 79.43

IV.2.2 Onduleur a trois niveaux:


Pour générer les impulsions de commande MLI-ST du convertisseur à trois niveaux de
tensions, deux porteuses triangulaires d'amplitude Ap et de fréquence fp est nécessaire
(Figure .IV.7) Elle est ensuite comparée au signal de référence (sinusoïdale) d'amplitude Ar
et de fréquence fr. chaque comparaison donne 1 si la porteuse est supérieure ou
égale à la référence, 0 dans le cas contraire.

Figure .IV.7 Génération des signaux de commande MLI -ST d’un onduleur trois
Niveaux d’un bras
47
Chapitre III Commande des onduleurs multi niveaux

Résultats de simulation :

Après la réalisation de la simulation, on obtient les formes d’ondes présentées ci-dessous :

Figure. IV.8 Principe de la MLI à deux porteuses pour un onduleur à trois niveaux.

Figure. IV.9 Tensions simples Van, Vbn, et Figure. IV.10 Spectre harmonique de la
Vcn à la sortie de l'onduleur à 3N Tension simple Van

48
Chapitre III Commande des onduleurs multi niveaux

Figure. IV.11 Tensions composées Vab,


Vbc, et Vca à la sortie de l'onduleur à Figure. IV.12 Spectre harmonique de la
3N Tension composée Vab

Tableau. IV.2 Valeur des harmoniques des tensions de sortie d’un onduleur à 3 niveaux de
type NPC.

Harmonique Fréquence (Hz) 𝑽𝐚𝐧 (V) 𝑽𝐚𝐛 (V)


Fondamental 50 174.52 300.78
H2 100 0.17 0.52
H3 150 0.70 2.03
H4 200 0.17 0.51
H5 250 9.23 16.81
H6 300 0.17 0.50
H7 350 6.76 10.88
H8 400 0.17 0.50
H9 450 0.66 1.95
H10 500 0.17 0.50
H11 550 15.26 27.86
H12 600 0.17 0.50
H13 650 13.99 22.66
H14 700 0.17 0.50
H15 750 0.74 2.11
H16 800 0.17 0.50
H17 850 2.68 5.44
H18 900 0.17 0.50
H19 950 2.58 3.62
THD (%) 41.66 41.78

49
Chapitre III Commande des onduleurs multi niveaux

IV.2.3 Onduleur a cinq niveaux:

Pour générer les impulsions de commande MLI-ST du convertisseur à cinq niveaux de


tensions, quatre porteuses triangulaires d'amplitude Ap et de fréquence fp est nécessaire
(Fig.III.1) Elle est ensuite comparée au signal de référence (sinusoïdale) d'amplitude Ar et
de fréquence fr. chaque comparaison donne 1 si la porteuse est supérieure ou égale à
la référence, 0 dans le cas contraire.

Figure .IV.13 Génération des signaux de commande MLI -ST d’un onduleur 5 niveaux
d’un bras














50
Chapitre III Commande des onduleurs multi niveaux

Résultats de simulation :
Après la réalisation de la simulation, on obtient les formes d’ondes présentées ci-dessous :

Figure. IV.14 Principe de la MLI à 4 porteuses pour un onduleur à cinq niveaux

Figure. IV.15 Tensions simples Van, Figure. IV.16 Spectre harmonique de la


Vbn, et Vcn à la sortie de l'onduleur à Tension simple Van
5N

51
Chapitre III Commande des onduleurs multi niveaux

Figure. IV.17 Tensions composées Vab, Figure. IV.18 Spectre harmonique de la


Vbc, et Vca à la sortie de l'onduleur à Tension composée Vab
5N

Tableau. IV.3 Valeur des harmoniques des tensions de sortie d’un onduleur à 5 niveaux de
type NPC.

Harmonique Fréquence (Hz) 𝑽𝐚𝐧 (V) 𝑽𝐚𝐛 (V)


Fondamental 50 162.74 277.07
H2 100 2.28 0.36
H3 150 1.65 0.44
H4 200 0.9 0.38
H5 250 0.43 0.33
H6 300 0.52 0.28
H7 350 0.45 0.43
H8 400 0.40 0.34
H9 450 0.44 0.29
H10 500 0.39 0.06
H11 550 0.38 0.26
H12 600 0.23 0.11
H13 650 0.20 0.58
H14 700 0.29 0.14
H15 750 0.09 0.40
H16 800 0.027 0.37
H17 850 0.19 0.33
H18 900 0.20 0.20
H19 950 0.24 0.23
THD (%) 21.58 21.68

52
Chapitre III Commande des onduleurs multi niveaux

IV.2.4 Interprétation des résultats

-La Figure Fig. IV.2 représente Principe de la MLI-ST à une seule porteuse pour un
onduleur à deux niveaux
-La Figure Fig. IV.8 représente Principe de la MLI à deux porteuses pour un onduleur à trois
niveaux
-La Figure Fig. IV.14 représente Principe de la MLI à 4 porteuses pour un onduleur à cinq
niveaux
-Les Figures Fig. IV.3 et Fig. IV.9 et Fig. IV.15 représente les tensions simples Van, Vbn,
et Vcn à la sortie de l'onduleur à 2N et l'onduleur à 3N et l'onduleur à 5N
-Les Figures Fig. IV.4 et Fig. IV.10 et Fig. IV.16 représente le spectre harmonique de la
tension simple Van, il a un taux de distorsion harmonique de 80.63% pour le 2N, 41.66%
pour 3N et 21.58% 5N. Le taux de distorsion harmonique de tension simple de l’onduleur 5
niveaux est un bon taux.
-Les Figures Fig. IV.5 et Fig. IV.11 et Fig. IV.17 représente les tensions composées Vab,
Vbc, et Vca à la sortie de l'onduleur à 2N.
-Les Figures Fig. IV.6 et Fig. IV.11 et Fig. IV.18 représente le Spectre harmonique de la
Tension composée Vab.
-Les Figures Fig. IV.6 et Fig. IV.11 et Fig. IV.18 représente le spectre harmonique de la
tension composée Vab, il a un taux de distorsion harmonique de 79.43% pour le 2N, 41.78%
pour 3N et 21.68% 5N. Le taux de distorsion harmonique de tension simple de l’onduleur 5
niveaux est un bon taux.

Tableau. IV.1 et Tableau. IV.2 et Tableau. IV.3 représente la valeur des harmoniques des
tensions de sortie d’un onduleur deux niveaux de type NPC.
Les résultats des simulations de la MLI sinusoïdale sont présentés et classés dans le
tableau ci-dessous :

Tableau. IV.4 montre la comparaison entre l’onduleur NPC à deux niveaux ,3niveaux
et cinq niveaux par la commande MLI-sinus triangle.

La Commande MLI _ST

Niveaux 2 Niveaux 3 Niveaux 5 Niveaux


Tension (V) Van Vab Van Vab Van Vab

Amplitude Fondamental 178.58 312.43 174.52 300.78 162.74 277.07

THD(%) 80.63 79.43 41.66 41.78 21.58 21.68

Le Tableau. IV.4 présenté ci-dessus, illustre les résultats obtenus pour les trois
topologies d’onduleur à deux niveaux, à trois niveaux et à cinq niveaux. Dans le cadre de la
MLI Sinusoïdale.
On remarque que, lorsqu’on augmente le nombre de niveaux de l’onduleur, le THD se
diminuait c.-à-d., la forme du courant proche à la sinusoïde.

53
Chapitre III Commande des onduleurs multi niveaux

IV.3 Commande par MLI vectorielle des différents onduleurs


IV.3.1 Onduleur classique a deux niveaux de tensions:
Résultats de simulation :
Après la réalisation de la simulation, on obtient les formes d’ondes présentées ci-dessous :

Figure. IV.19 Principe de la MLI-Vectorielle à une seule porteuse pour un onduleur à


deux niveaux.

Figure. IV.20 Tensions simples Van, Figure. IV.21 Spectre harmonique de la


Vbn, et Vcn à la sortie de l'onduleur à Tension simple Van
2N

54
Chapitre III Commande des onduleurs multi niveaux

Figure. IV.22 Tensions composées Vab, Figure. IV.23 Spectre harmonique de la


Vbc, et Vca à la sortie de l'onduleur à Tension composée Vab
2N

Tableau. IV.5 Valeur des harmoniques des tensions de sortie d’un onduleur deux niveaux de
type NPC.

Harmonique Fréquence (Hz) 𝑽𝐚𝐧 (V) 𝑽𝐚𝐛 (V)


Fondamental 50 222.20 391.78
H2 100 1.33 2.00
H3 150 1.27 4.62
H4 200 1.33 2.00
H5 250 2.05 5.91
H6 300 1.33 2.00
H7 350 1.51 2.40
H8 400 1.33 2.00
H9 450 4.03 10.12
H10 500 1.33 2.00
H11 550 2.01 4.43
H12 600 1.33 2.00
H13 650 4.26 5.93
H14 700 1.33 2.00
H15 750 4.61 8.24
H16 800 1.33 1.99
H17 850 35.46 63.13
H18 900 1.33 1.99
H19 950 45.37 81.35
THD (%) 55.41 54.51

55
Chapitre III Commande des onduleurs multi niveaux

IV.2.2 Onduleur a trois niveaux:


Résultats de simulation :
Après la réalisation de la simulation, on obtient les formes d’ondes présentées ci-dessous :

Figure. IV.24 Principe de la MLI- Vectorielle à deux porteuses pour un onduleur à trois
niveaux.

Figure. IV.25 Tensions simples Van,


Figure. IV.26 Spectre harmonique de la
Vbn, et Vcn à la sortie de l'onduleur à Tension simple Van
3N

56
Chapitre III Commande des onduleurs multi niveaux

Figure. IV.27 Tensions composées Vab,


Vbc, et Vca à la sortie de l'onduleur à Figure. IV.28 Spectre harmonique de la
3N Tension composée Vab

Tableau. IV.6 Valeur des harmoniques des tensions de sortie d’un onduleur à 3 niveaux de
type NPC.

Harmonique Fréquence (Hz) 𝑽𝐚𝐧 (V) 𝑽𝐚𝐛 (V)


Fondamental 50 182.94 315.48
H2 100 0.34 1.01
H3 150 0.88 1.92
H4 200 0.34 1.01
H5 250 6.43 10.19
H6 300 0.33 1.00
H7 350 6.04 10.90
H8 400 0.33 1.00
H9 450 0.34 0.43
H10 500 0.33 1.00
H11 550 1.76 2.32
H12 600 0.33 1.00
H13 650 5.18 9.75
H14 700 0.33 1.00
H15 750 0.88 1.49
H16 800 0.33 1.00
H17 850 10.93 19.88
H18 900 0.33 1.00
H19 950 9.07 13.98
THD (%) 38.32 38.41

57
Chapitre III Commande des onduleurs multi niveaux

IV.3.3 Onduleur a cinq niveaux:



Résultats de simulation :
Après la réalisation de la simulation, on obtient les formes d’ondes présentées ci-dessous :

Figure. IV.29 Principe de la MLI- Vectorielle à 4 porteuses pour un onduleur 5 niveaux

Figure. IV.30 Tensions simples Van, Figure. IV.31 Spectre harmonique de la


Vbn, et Vcn à la sortie de l'onduleur à Tension simple Van
5N

58
Chapitre III Commande des onduleurs multi niveaux

Figure. IV.32 Tensions composées Vab, Figure. IV.33 Spectre harmonique de la


Vbc, et Vca à la sortie de l'onduleur à Tension composée Vab
5N

Tableau. IV.7 Valeur des harmoniques des tensions de sortie d’un onduleur à 5 niveaux de
type NPC.

Harmonique Fréquence (Hz) 𝑽𝐚𝐧 (V) 𝑽𝐚𝐛 (V)


Fondamental 50 185.95 319.79
H2 100 3.00 0.16
H3 150 2.52 0.24
H4 200 2.14 0.26
H5 250 2.50 0.30
H6 300 1.09 0.13
H7 350 1.18 0.32
H8 400 0.67 0.21
H9 450 0.61 0.04
H10 500 0.96 0.14
H11 550 0.59 0.12
H12 600 0.31 0.02
H13 650 0.24 0.28
H14 700 0.11 0.03
H15 750 0.36 0.25
H16 800 0.33 0.26
H17 850 0.09 0.35
H18 900 0.28 0.25
H19 950 0.15 0.49
THD (%) 17.68 17.27

59
Chapitre III Commande des onduleurs multi niveaux

IV.3.4 Interprétation des résultats

-La Figure Fig. IV.19 représente le Principe de la MLI-Vectorielle à une seule porteuse
pour un onduleur à deux niveaux.
-La Figure Fig. IV.24 représente Principe de la MLI- Vectorielle à deux porteuses pour un
onduleur à trois niveaux
-La Figure Fig. IV.29 représente Principe de la MLI- Vectorielle à 4 porteuses pour un
onduleur à cinq niveaux
-Les Figures Fig. IV.20 et Fig. IV.25 et Fig. IV.30 représente les tensions simples Van,
Vbn, et Vcn à la sortie de l'onduleur à 2N et l'onduleur à 3N et l'onduleur à 5N
-Les Figures Fig. IV.21 et Fig. IV.26 et Fig. IV.31 représente le spectre harmonique de la
tension simple Van, il a un taux de distorsion harmonique de 55.41% pour le 2N, 38.32%
pour 3N et 17.68% 5N. Le taux de distorsion harmonique de tension simple de l’onduleur 5
niveaux est un bon taux.
-Les Figures Fig. IV.22 et Fig. IV.27 et Fig. IV.32 représente les tensions composées Vab,
Vbc, et Vca à la sortie de l'onduleur à 2N.
-Les Figures Fig. IV.23 et Fig. IV.28 et Fig. IV.33 représente le Spectre harmonique de la
Tension composée Vab, il a un taux de distorsion harmonique de 54.51% pour le 2N, 38.41%
pour 3N et 17.27% 5N. Le taux de distorsion harmonique de tension simple de l’onduleur 5
niveaux est un bon taux.

Tableau. IV.5 et Tableau. IV.6 et Tableau. IV.7 représente la valeur des harmoniques des
tensions de sortie d’un onduleur deux niveaux de type NPC.

Tableau. IV.8 montre la comparaison entre l’onduleur NPC à deux niveaux ,3niveaux
et cinq niveaux par la commande MLI-vectorielle.

LA commande MLI_VECT
Niveaux 2 Niveaux 3 Niveaux 5 Niveaux
Tension (V) Van Vab Van Vab Van Vab

Amplitude 222.20 391.78 182.94 315.48 185.95 319.79


Fondamental

THD(%) 55.41 54.51 38.32 38.41 17.68 17.27

Le Tableau. IV.8 présenté ci-dessus, illustre les résultats obtenus pour les trois
topologies d’onduleur à deux niveaux, à trois niveaux et à cinq niveaux.dans le cadre de la
MLI vectorielle.
On remarque que, lorsqu’on augmente le nombre de niveaux de l’onduleur, le THD se
diminuait c.-à-d., la forme du courant proche à la sinusoïde.

60
Chapitre III Commande des onduleurs multi niveaux

IV.4 Comparaisons des résultats des commandes

Le tableau ci-dessous montre les résultats de THD obtenues par les différentes techniques de
commande:

Le Tableau. IV.9 montre la comparaison entre l’onduleur NPC à deux niveaux et


l’onduleur à trois niveaux et l’onduleur à cinq niveaux.

LA commande MLI _ST

Niveaux 2 Niveaux 3 Niveaux 5 Niveaux


Tension (V) Van Vab Van Vab Van Vab

THD(%) 80.63 79.43 41.66 41.78 21.58 21.68


LA commande MLI_VECT

Niveaux 2 Niveaux 3 Niveaux 5 Niveaux


Tension (V) Van Vab Van Vab Van Vab
THD(%) 55.41 54.51 38.32 38.41 17.68 17.27

Les courbes des tensions composées relevé pour MLIS et MLIV sont limitées à 𝐸= ± 400𝑉.

Nous remarquons à partir du Tableau. IV.9, que les trois types d’onduleurs
commandés de la même façon donnent des valeurs de tension de sortie presque identiques, et
que l’onduleur NPC à cinq niveaux donne une meilleure performance du point de vue THD
de la tension de sortie

Lorsque le nombre de niveaux augmente le THD diminue, ainsi que les résultats obtenus
du THD, son spectre harmonique en MLI (sinus-triangle) de tension est plus grand par rapport
à celui de l'onduleur en MLI (vectorielle).

IV.5 Conclusion
Dans ce dernier chapitre, on a simulé l’onduleur de tension à deux niveaux et à trois
niveaux et à cinq niveaux contrôlé par la commande MLI sinusoïdale et vectorielle.
On remarque que la qualité de l’onde de tension à la sortie d’un onduleur de type NPC
commandé par la MLI vectorielle est la meilleure par rapport à celle de la commande
sinusoïdale.

61
CONCLUSION GENERAL
CONCLUCION GENERALE

Conclusion générale

L’utilisation des convertisseurs statiques dans l’industrie est devenue un champ


extrêmement vaste, car les équipements industriels utilisent de plus en plus d’entrainement à
vitesse variable. Les onduleurs de tension sont largement utilisés pour la commande des
moteurs asynchrones.

Nous avons commencé par la présentation de la généralité sur les onduleurs, principe de
fonctionnement et une description des principales topologies des convertisseurs multiniveau
avec leurs avantages et inconvénients. Ces topologies comprennent principalement la
technique des onduleurs NPC à potentiels distribués.

L’utilisation de l’onduleur classique à deux niveaux dans le domaine des applications de


forte puissance ne convient pas, car elle exige plusieurs limites, Pour contourner ces limites,
on a proposé dans la littérature, les onduleurs multiniveaux qui permettent de générer une
tension de sortie plus proche à la sinusoïdale. Les topologies utilisés d’onduleurs
multiniveaux c'est celles à diodes bouclage, vue sa structure plus simple.

Il est nécessaire d’établir la stratégie de commande de ces onduleurs de façon à générer


une tension plus proche de la forme sinusoïdale. Pour cela différentes stratégies de
modulation de largeurs d’impulsions ont été élaborées pour les onduleurs à deux et à trois
niveaux et N niveaux dont la plus courante est la stratégie MLI vectorielle et à cause de la
simplicité de sa mise en œuvre. L’adaptation de cette technique aux onduleurs de niveaux
supérieurs à deux est d’une grande diversité.

Nous avons étendu les notions connues pour la stratégie citée aux onduleurs à deux
niveaux et à trois niveaux et à cinq niveaux.

Pour cela, nous avons appliqué deux techniques de commande, une à MLI sinusoïdal et
MLI vectorielle pour la commande de l’onduleur à diodes bouclage. Les techniques de
commande appliquées sur un onduleur de tension à diodes bouclage à deux et trois niveaux
sont simulées et leurs performances comparées en terme de qualité de forme d’onde de
tension de sortie tout en assurant la même amplitude de la composante fondamentale de cette
tension de charge .

La forme de la tension de sortie dépend également de la méthode utilisée pour la


commande de l'onduleur. Dans le but de réduire les pertes de commutation et les
harmoniques, et d’assurer une commande précise, la commande utilisée dans ce travail, c'est
la modulation vectorielle et la modulation sinus-triangle.

Après simulation, On remarque que la qualité de l’onde de tension à la sortie d’un


onduleur de tension à cinq niveaux de type NPC commandé par la MLI vectorielle est la
meilleure par rapport à celle de la commande sinusoïdale.

61
BIBLIOGRAPHIE
[1] Anne Marie LIENHARDT, « Etude de la Commande et de L’Observation d’une
Nouvelle Structure de Conversion d’Energie de Type SMC (Convertisseurs Multicellulaire
Superposé)», Thèse de Doctorat, Institut National Polytechnique de Toulouse, 2006.

[2] B. K. Bose, « Power Electronics and AC Drives », Edition Practice Hall, 1986.

[3] L. M. Tolbert, « Multilevel Converters for Large Electric Drives », IEEE Transactions on
Industry Application, Vol. 35, pp. 36-44, January/February 1999.

[4] BRIGHEN Haroun et HALAIMIA Safouane ,«Etude et analyse de la commande des


onduleurs Multi-niveaux par MLI sinusoïdale», MEMOIRE Présenté en vue de l'obtention du
diplôme de Master, UNIVERSITE LARBI TEBSSI–TEBESSA-Faculté des Sciences et de la
Technologie Département de Génie des Mines, 2016.

[5] Houria Ben Zemammouch « Application de la MLI Vectorielle aux Onduleurs Multi
niveaux à base de GTO et d’IGBT », Mémoire Présenté en vue d’obtention du diplôme de
Magister, Université Badji Mokhtar Annaba.2010.

[6] MANSOURI Abdallah «Commande des Onduleurs Multiniveaux», Mémoire Présenté


en vue d’obtention du diplôme de MASTER, UNIVERSITE DE MOHAMED BOUDIAF-
M’SILA.2016.

[7] FaÏÇal Mnif « Etude et Réalisation des lois de commande par mode de Glissement et par
approche Géométrique: Application à un Onduleur De Tension Monophasés », Thèse présente
à l’université du Québec a Trois-Rivières Comme Exigence Pour l’obtention du Déplume de
maitrise sciences appliquées en électronique industrielle, Université du Québec.1991.

[8] Ammiche Abd ennour «Commande des onduleurs multiniveaux de tension à diode
flottante » mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme de master en génie
électrique. Université de m’sila 2012/2013.

[9] C.A. Martins, T.A. Meynard, X. Roboam, A.S. Carvalho, «Etude et analyse de la
commande des onduleurs Multi-niveaux par MLI sinusoïdale », mémoire de fin d’étude en
vue de l’obtention du Diplôme de master en électromécanique minières. UNIVERSITE
LARBI TEBSSI–TEBESSA 2015/2016.

[10] S.Fernandez, “Comparaison des performances électriques d’un onduleur triphasé deux
niveaux à commandes directes.et indirectes connecté au réseau,” Thèse de doctorat,
Université Lille 1, Nord de France, 2013.

[11] Ch.Krishna kantha, P.Deepthi Sree, “Analysis, Simulation &Comparison of Various


Multilevel Inverters Using Different.PWM Strategies,” IOSR Journal of Electrical and
Electronics Engineering, Vol. 9, no. 2, PP 54-65, 2014.
[12] Siriroj Sirisukprasert, “Optimized Harmonic Stepped-Waveform for Multilevel
Inverter”, Thesis for the Degree of Master of Science in Electrical Engineering, Virginia
Polytechnic Institute, September 1999.

[13] B. K. Bose, “Power Electronics and AC Drives”, Edition Practice Hall, 1986.
[14] L. M. Tolbert, “Multilivel converters for Large Electric Drives”, IEEE Transactions on
Industry Application, Vol. 35,pp. 36-44, January/February 1999.

[15] Kelaiaia Mounia Samira, « Amélioration de la Qualité d’Energie Délivrée Par Un


Onduleur Multiniveaux Alimentant Une Machine Asynchrone A Cage » Thèse De Doctorat,
Département d’Electrotechnique, 2007.

[16] J. P. Caron, J. P. Hautier, « Convertisseurs Statiques- Méthodologie Causale de


Modélisation et de Commande”, Editions Technip, Paris 1999.
[17] BOUAKAZ OUAHID, “Contribution à l’Analyse des Onduleurs Multiniveaux
Fonctionnement Symétrique et asymétrique ”, Mémoire d’ingénieur d’état, Département
d’électrotechnique, université de Batna, 2005.
[18] BOUAKAZ OUAHID, “Etude des Différentes Techniques de Commande des
Onduleurs à MLI Associés à une Machine Asynchrone”, Mémoire MAGISTER,
UNIVERSITE BADJI MOKHTAR – ANNABA, 2006.

[19] Ahmet M.Hava Russel j kerkman, thomas A.lipo Carrier-based PWM-VSI


overmodulation strategies : Analysis, and design IEEE transactions on power electronics
vol .13, NO, 4 July 1998.

[20] Rakesh parekh « VF control of 3-Phase induction Motor Using Space Vector
Modulation » Microchip technology Inc 2005.

[21] guy seguier, francis labrique,Robert Baussiere « Les convertisseurs de l’électronique


de puissance » « Volume 4».2017.

[22] Carlos canudas de Witt. Commande des moteurs asynchrones. Volume 1


«Modélisation, contrôle vectoriel et DTC »Hermès science publication 2014.

[23] Alain Bauscayrol, Maria pietrzak –David, Bernard de fornel et Henri Foch
« Influence d’une modulation avec référence à valeur moyenne variable dans un Ensemble
convertisseur machine » Laboratoire d’électrotechnique et d’électronique industrielle, URA
au CNRS Toulouse France 1994.