Vous êtes sur la page 1sur 4

Chapitre 3

Production des métaux

Objectifs pédagogiques 3.1 Fabrication du fer et de l’acier


L’ajout de faibles quantités de carbone à du fer pur
Après l’étude de ce chapitre, vous pourrez :
produit de l’acier. L’étape initiale de production de l’acier
✶ Décrire et identifier plusieurs méthodes courantes de consiste à extraire les impuretés et le carbone présents
fabrication des métaux.
dans le fer. Un alliage ou mélange de fer et de carbone
✶ Décrire et identifier plusieurs pièces semi-ouvrées et forme de l’acier au carbone ordinaire ou, plus simplement,
produits finis fabriqués dans un laminoir.
de l’acier au carbone.
✶ Énoncer les distinctions entre différentes méthodes de Pour fabriquer des aciers alliés, on incorpore des
fabrication des métaux en termes de volume, de
éléments comme du nickel, du chrome ou du manganèse
vitesse de production et de coûts de production.
à de l’acier au carbone. Les éléments d’alliage sont ajoutés
✶ Décrire les méthodes utilisées pour fabriquer du en quantités précises pour donner aux aciers alliés des
cuivre, des alliages de cuivre et de l’aluminium.
caractéristiques particulières.
La figure 3-1 illustre les étapes requises pour
fabriquer de l’acier. La première étape consiste à affiner le
minerai de fer en extirpant les nombreuses impuretés qu’il
contient. En général, l’affinage du minerai de fer
s’accomplit dans l’atmosphère réductrice d’un haut
fourneau. Une fois affiné, le minerai de fer devient du
De bonnes connaissances sur l’origine et les méthodes saumon de fer. Le saumon de fer, qui renferme toujours
courantes de fabrication et d’affinage des métaux certaines impuretés et un taux relativement élevé de
représentent un atout indéniable pour les soudeurs et les carbone, est habituellement acheminé à un four à oxygène
techniciens en soudage. Au cours des dernières décennies, ou parfois versé dans des moules pour y refroidir. Une fois
d’importantes innovations ont permis de parfaire les à l’état solide, le saumon de fer devient de la fonte brute,
procédés de transformation des minerais en métaux un métal cassant et fragile en raison de sa forte teneur en
commerciaux et en alliages. carbone. Pour produire de l’acier, le carbone doit être retiré
Aujourd’hui, l’acier et les aciers alliés sont les métaux du fer dans l’atmosphère oxydante d’un four d’aciérage.
les plus répandus dans l’industrie. Des quantités Un four conçu pour produire de l’acier utilise une
substantielles d’acier et d’aluminium sont produites atmosphère oxydante pour brûler le carbone et éliminer
annuellement. De nombreuses applications emploient du les impuretés présentes dans le fer. Une fois ces ingrédients
magnésium et du titane, notamment dans l’industrie éliminés ou réduits à un minimum, on peut ensuite ajouter
aérospatiale. D’autres métaux et alliages sont fabriqués au fer des quantités contrôlées de carbone et d’autres
pour satisfaire les besoins d’industries particulières. Dans éléments d’alliage pour créer le type d’acier recherché.
ce chapitre, nous examinons plusieurs métaux destinés à Lorsque les quantités voulues de carbone et d’éléments
des applications industrielles. d’alliage ont été ajoutées, on coule l’acier liquide soit en un
brame, soit en un lingot. Un lingot requiert un traitement
additionnel pour devenir un bloom, une billette ou un
brame. Tous ces produits diffèrent en forme et en profil,
comme l’illustre la figure 3-1. À partir de ces pièces d’acier
brutes, on peut ensuite façonner des produits finis de
dimensions et de formes précises.

35
36 Technologie des métaux, essais et contrôles des soudures

Figure 3-1. Organigramme illustrant la fabrication de l’acier (American Iron and Steel Institute).
Chapitre 3 Production des métaux 37
38 Technologie des métaux, essais et contrôles des soudures

3.1.1 Matériaux utilisés dans la fabrication du fer sommet du mélange en fusion sous forme de scories.
Les scories liquides flottant sur le fer en fusion sont
On retrouve parfois du fer à l’état naturel. Le fer évacuées avant que ce dernier ne soit recueilli sous forme
terrestre est exploité sous forme de minerai de fer ou de saumon de fer.
d’oxydes de fer mélangés à des impuretés dans l’argile, le De nos jours, la pratique courante consiste à ache-
sable et les roches. La liste suivante énumère les miner directement le saumon de fer en fusion dans un four
principaux types de minerais de fer : à oxygène pour fabriquer de l’acier. Une partie du fer est
Hématite Fe2O3 70 % de fer versée dans des moules pour y refroidir. Une fois à l’état
(rouge) solide, ce fer alors qualifié de fonte brute est habituelle-
Magnétite Fe3O4 72,4 % de fer ment vendu à des fonderies pour y recevoir des traite-
(noire) ments supplémentaires de seconde fusion dans des fours à
Limonite Fe2O3H2O 63 % de fer induction ou des cubilots, afin de produire de la fonte.
(brune) Pour plus d’information sur les aspects chimiques des
Sidérite FeCO3 48,3 % de fer hauts fourneaux, lisez le chapitre 4 et la section 7.7.
(carbonate de fer)
La taconite (Fe2O3) ne contient quant à elle que de 20
à 30 % de fer. Pour son exploitation commerciale, sa teneur 3.2 Méthodes de fabrication de l’acier
en fer est augmentée à 70 % avant livraison.
Sous l’effet de la chaleur d’un haut fourneau, un flux L’acier peut être décrit comme du fer contenant de 0,1
de qualité fondra en se combinant aux impuretés du à 1,86 % de carbone. On peut également incorporer
minerai de fer liquide. La castine est le flux utilisé dans d’autres éléments d’alliage au fer pour obtenir différents
presque tous les hauts fourneaux. types d’aciers. Pour davantage de spécifications techniques
Le coke demeure certainement l’un des meilleurs com- sur l’acier, consultez le chapitre 4.
bustibles pour un haut fourneau, car il produit assez de Pour fabriquer de l’acier, il faut réduire du saumon de
chaleur pour réduire le minerai de fer. Le coke est obtenu fer et/ou de la ferraille d’acier dans un type de fourneau
en chauffant du charbon tendre bitumineux dans un conte- particulier. Les fours qui permettent de produire de l’acier
nant fermé jusqu’à ce que les gaz et les impuretés soient sont les suivants :
extirpés. Le coke désigne donc du charbon presque pur et • Fours à oxygène
pauvre en impuretés comme le soufre et le phosphore. • Fours électriques
• Fours à réverbère
• Fours à vide
3.1.2 Fonctionnement d’un haut fourneau • Creusets
Un haut fourneau accomplit cinq opérations • Fours à induction
essentielles, à savoir :
• Désoxyder le minerai de fer. 3.2.1 Fours à oxygène
• Faire fondre les scories.
• Faire fondre le fer. La majeure partie de l’acier produit aux États-Unis
• Carburer le fer. utilise le procédé avec fours à oxygène. La figure 3-3
• Séparer le fer des scories. illustre le fonctionnement d’un four à oxygène. Le procédé
Un haut fourneau désigne une grande fournaise est amorcé en inclinant le four à oxygène, puis en versant
tubulaire d’acier doublée de briques réfractaires. La figure de la ferraille d’acier et du saumon de fer issu d’un haut
3-2 illustre la vue en coupe d’un haut fourneau typique. fourneau, comme le montre la figure 3-4. Une fois le four
Des quantités précises de minerai de fer, de castine et de remis en position verticale sous une bâche d’échappement,
coke sont régulièrement versées au sommet du four par le on abaisse une lance à oxygène refroidie à l’eau à environ
biais d’une ouverture en forme de cloche appelée trémie. 2 mètres au-dessus du métal en fusion. L’oxygène est
Des ouvertures ou tuyères, disposées autour de la base du ensuite projeté à une très grande vitesse dans le four,
four, permettent d’acheminer l’air chaud. Les gaz d’échap- pendant que l’on ajoute de la chaux et d’autres flux qui se
pement, recueillis aux ouvertures placées au sommet du combinent au carbone et aux impuretés. Le puissant jet
haut fourneau, sont réutilisés pour préchauffer l’air d’oxygène brûle le carbone et les impuretés du métal en
entrant dans le four avant d’être nettoyés, filtrés, puis fusion et produit de l’acier. En 40 à 60 minutes, on peut
relâchés dans l’atmosphère. produire jusqu’à 300 tonnes (272 tonnes métriques) d’acier
Un haut fourneau fonctionne en continu. La com- de qualité.
bustion du coke produit la chaleur requise pour faire Une fois le délai prescrit écoulé, on stoppe le jet
fondre le fer. Comme la teneur en carbone du coke est très d’oxygène avant de retirer la lance d’oxygène. Le four à
élevée, une partie du carbone se combine avec le fer pour oxygène est de nouveau incliné pour verser l’acier liquide
diminuer sa température de fusion, pendant que du fer à dans une poche de coulée. Des quantités contrôlées de
l’état liquide se forme à la base du haut fourneau. carbone et d’éléments d’alliage sont souvent ajoutées à
La castine, qui agit en tant que flux, fond et se l’acier dans la poche de coulée pour lui donner des caracté-
combine aux impuretés pour que celles-ci se retrouvent au ristiques spécifiques.