Vous êtes sur la page 1sur 53

FRACTURES

SUPRACONDYLIENNES DU
COUDE DE L’ENFANT(FSC)
EQUIPE CHU DE TREICHVILLE
PLAN DE PRESENTATION

 GENERALITES
 Définition
 Rappel anatomique et physiologie du coude
 Epidémiologie
 Anatomie pathologie
 DIAGNOSTIC
Type de description
Autres formes cliniques
 FORMES CLINIQUES
 TRAITEMENTS
 SUIVI/COMPLICATIONS
OBJECTIFS

1.Défenir la FSC
2.Savoir le diagnostic d’une FSC et la classifier
selon les arguments cliniques et radiologiques
3.Enumérer les indications d’un traitement
chirurgical et proposer quelques techniques
courantes
4.Savoir identifier les complications post-
thérapeutiques sur les critères clinique et
radiologiques
FRACTURES SUPRACONDYLIENNES
(FSC)

 GENERALITES
o Fracture métaphysaire extra articulaire de
l’extrémité inférieure de l’humérus
o Trait de fracture: ligne au dessus de l’épicondyle
médial à l’épicondyle latéral.
2.Rappel anatomique:

 Ostéologie:

o Palette humérale
o Fossette olécranienne
o Fossette coronoïdienne
o Périoste ++++(FSC en extension)
2.Rappel anatomique(suite):
 Ostéologie:
1:trochlée

2:épicondyle latéral

3:épicondyle médial

4:palette humérale

5:fossette olécranienne

6:fossette coronoidienne

7:fossette suscondylienne

8: condyle
2.Rappel anatomique:
 Les ligaments:
Stabilité du coude++

o Le ligament latéral médial


o Le ligament latérale, ( latéral radial, et le ligament
latéral ulnaire )
o L’ anconeus
2.Rappel anatomique:
 Les points d’ossifications:
2.Rappel anatomique:
 Les points d’ossifications(suite):
 Capitellum: 1 à 2 ans
 Trochlée: 8 ans
 Tête radiale: 4 ans
 Olécrane: 9 ans
 Epicondyle médial: 5 ans
 Epicondyle latéral: 12 ans
2.Rappel anatomique:
 Les muscles:
o Biceps brachial
o Brachial antérieur
o Rond pronateur
o Grand palmaire
o Petit palmaire
o Cubital antérieur
o Fléchisseur commun superficiel des doigts.
2.Rappel anatomique:
 Les muscles(suite):
Un groupe musculaire latéral ou épicondylien :
o Court supinateur.
o Deuxième radial.
o Premier radial.
o Long supinateur.
2.Rappel anatomique:
 Les nerfs:

o Nerf médian
o Nerf radial
o Nerf cubital
2.Rappel anatomique:
 Les nerfs:
2.Rappel anatomique:
 La vascularisation du coude:
o Artère humérale : artère radiale et artère cubitale.

o Artère humérale profonde : deux branches


antérieure et postérieure.
2.Rappel anatomique:
La vascularisation:
3.Epidemiologie:
o 60% fracture du coude
o 4% des fractures de l’enfant
o Coté non dominant est le plus souvent atteint
o Fracture d’amortissement (chute+++)
o Age moyen de survenue: 7ans,où il existe une
hyperextension physiologique du coude
4.Biomécanique de l’articulation du coude:

Articulation huméro-ulnaire

L’articulation radio-ulnaire

Articulation huméro-radiale
4.Biomécanique de l’articulation du coude:
Les axes mécaniques :
o Extension complète, le cubitus valgus
physiologique.
o Palette humérale est éjecté en avant de 45°.
o En flexion complète du coude les axes se
superposent.
o Cette superposition permet une amplitude de
flexion-extension de 0° à 160°
ANATOMOPATHOLOGIQUE:
 Classification de Marion Lagrange et Rigault
coude en extension):

o Stade 1: Rupture de la corticale antérieure,


corticale postérieure et périoste latero-postérieur
intacts, pas de déplacement
o Stade 2: Rupture des deux corticales, périoste
postérieure est intact, bascule postérieure
o Stade 3: Bascule postérieure ,translation où un
décalage, contact inter-fragmentaire et le
périoste postérieur est intact
o Stade 4: Absence de contact entre les deux
fragments, bascule postérieure, en translation
postérieure et souvent latérale; décalage et
déplacement en varus ou valgus, le périoste est
intact dans 20% des cas.
ANATOMOPATHOLOGIQUE:
 Classification de Marion Lagrange et Rigault(
coude en flexion):

o Stade 1: fracture peu ou non déplacée. La


corticale antérieure est intacte
o Stade 2: Fracture avec un contact persistant sur
la corticale antérieure. La bascule de la palette
se fait vers l’avant
o Stade 3: Fracture sans contact entre les deux
fragments. La palette humérale est en avant de
la diaphyse.
FSC stade I FSC stade II
FSC stade III FSC stade IV
Fracture déplacée en flexion Stade 3, cause prédominante des
lésions du nerf ulnaire
II.DIAGNOSTIC
Type de description:
FSC en extension type II de la classification de
Marion Lagrange et Rigault:
Mécanisme de la lésion:
INDIRECT:
Le plus fréquent, chute sur la paume de la main,
coude en extension
II.DIAGNOSTIC
Mécanisme de la lésion:
compression de N. médian et de l’A.
humérale
II.DIAGNOSTIC
CLINIQUE:

o Gros coude douloureux


o Tuméfié++ par l’œdème.
o Ligne de MALGAIGNE non perturbé
o Triangle de NELATON non perturbé
o Ecchymose d’apparition tardive
o Recherche des complications vasculo-
nerveuses
II.DIAGNOSTIC
EXAMEN CLINIQUE:
II.DIAGNOSTIC
EXAMEN CLINIQUE:
Examen nerveux
Fonction motrice Fonction sensitive

Nerf radial Extension de la main sur Face dorsale pouce et


l’avant-bras et des doigts index

Nerf ulnaire Ecartement Face palmaire ½ du 4ème


rapprochement des et 5ème doigts
doigts
Nerf médian Flexion de la main sur Face palmaire 1er ,2nd ,
l’avant et des doigts 3ème et ½ 4ème doigts
Bilan radiologique
Les clichés: recherchent

o Une rupture de continuité osseuse


o Refoulement de la ligne graisseuse
o Les repères du coude seront étudiés
Bilan radiologique
Parties molles est aussi très instructive :
Hématome sur le cliché de profil : le, devant le
noyau condylien (hémarthrose) ou en regard de la
métaphyse radiale proximale fait suspecter une
lésion osseuse
Bilan radiologique
Les différents repères:
 l’image en 8 qui est visible sur le profil,
 l’angle de Baumann.
 L’angle humero-radiale
 la ligne humérale antérieure,
 l’angle d’ antéflexion épiphysaire,
 la construction de Stören,
Bilan radiologique

Critères radiologiques d’un coude normal chez un enfant de 6 ans, face et profil.
Bilan radiologique

Critères radiologiques de bonne réduction d’une fracture supra-


condylienne
III. FORMES CLINIQUES
 Fractures en flexion: lésions vasculo-nerveuses
++(Chirurgie +++)
 Fractures supra-condyliennes associée à un
décollement épiphysaire: risque d’
épiphysiodèse
 Forme avec complication vasculo-nerveuses:
pronostic fonctionnel du membre engagé
IV.TRAITEMENT:
 But :

Obtenir une réduction anatomique et contention


solide
Prévenir et traiter les complications

 Moyens:
Orthopédique
Chirurgicaux
TRAITEMENT:
 Indications:
Fracture type II(en extension) de la classification
de Marion Lagrange Rigault
Orthopédique: réduction et contention selon la
méthode de Blount.

Méthode de Blount:
TRAITEMENT:
Méthode de Blount (suite):
Principe:
 La méthode de Blount consiste en une
immobilisation du coude en flexion.

 Son principeréside sur l’intégrité périoste


postéro-externe servant d’ attelle une fois la
fracture réduite.
TRAITEMENT:
Méthode de Blount(suite):
 Technique:
o Traction dans l’axe longitudinal du bras avec le
coude en extension(pendant 10 à 15 mn).
o Ensuite la correction des déplacements sous
contrôle scopique
o Mise en hyper-flexion du coude et avant-bras en
supination ou pronation selon le déplacement
dans le plan frontal
TRAITEMENT:
Méthode de Blount:
Technique(suite):

Schéma du principe de la technique de Blount Schéma du principe de la


technique de Blount
TRAITEMENT:
Indications:
 FSC stade I et II : traitement orthopédique
(Blount)
 FSC stade III et IV: orthopédique( Blount ou
Judet) si défaut de réduction par manœuvre
externe(chirurgie)
TRAITEMENT:
 Technique de Judet:

o Brochage percutané
o Deux broches parallèles ou divergeants
o Immobilisation coude au corps
IV. TRAITEMENT
Le brochage selon Judet:

Brochage parallèle Brochage divergent


IV.TRAITEMENT
 Le brochage percutané en croix :
 A foyer ouvert(voie interne /postérieure):
o Réduction orthopédique, coude maintenu en
hyper-flexion.
o La première broche, est introduite par voie
latérale dans le condyle.
o La seconde broche, est introduite par l’
épitrochlée, à l’aide d’une poignée dite
Américaine.
IV.TRAITEMENT
Radiographie postopératoire de face.et de profil
montrant le brochage en croix.
IV. TRAITEMENT
 L’embrochage descendant(ECMS):
 Foyer fermé:
o Réduction de la F.S.C par manœuvre externe
o Stabilisation par deux broches humérales
descendues de façon divergente dans la palette
humérale entraîné.
IV. TRAITEMENT
L’embrochage descendant(ECMS):

Embrochage descendant selon la technique nancéenne. Position et


cintrage des broches.
DELAI DE CONSOLIDATION ET SUIVI:
Consolidation: 3 à 6 semaines
Contrôles:
o Rx en post-opératoire immédiat
o Contrôle à J1 pour la méthode de Blount
o J7 pour Judet et Blount
o J15 pour Judet et Blount
o Diminution de la flexion à J21 pour Blount
o Ablation du dispositif de Blount à la 4ème ou
5ème Semaine
 COMPLICATIONS:
2.Complications secondaires:
Syndrome de loges et syndrome de Wolkmann:
 Les signes précurseurs sont classiques :
 doigts pâles ou violacés,
 œdème,
 douleur à l’extension passive des doigts,
 paresthésie à type de fourmillement ou
diminution de la sensation tactile.
 COMPLICATIONS:
2.Complications secondaires:
Déformation angulaire :
o L’angulation en varus est une complication
importante des F.S.C (angle de Baumann> 70°)

o Une déformation en valgus est également


possible mais est beaucoup plus rare.(angle de
Baumann< 70°)
 COMPLICATIONS:
2.Complications secondaires:
Déformation angulaire :

a, b, c. Différentes méthodes de Angle de Bauman. a) Normal. b)


détermination du «carrying Cubitus varus
angle».
Merci