Vous êtes sur la page 1sur 6

Thème 1: Les mouvements dans les champ de forces Chapitre 3 : Application des lois de Newton à l’étude de quelques mouvements

wton à l’étude de quelques mouvements dans un champ uniforme.

CHAPITRE 3 : APPLICATION DES LOIS DE NEWTON


A L’ETUDE DE QUELQUES MOUVEMENTS
DANS UN CHAMP UNIFORME

Objectif : - Déterminer à partir des lois de Newton, les caractéristiques de quelques mouvements rectilignes uniformément variés
d’un système matériel ou d’une particule dans un champ uniforme
L’essentiel :
2- Application des lois de Newton aux mouvements
1- Généralités sur les mouvements rectilignes. rectilignes.
Un mobile est animé d’un mouvement rectiligne si sa 2-1-Chute libre sans vitesse initiale.
trajectoire est une droite. La position M du mobile est Un solide est en chute libre lorsqu’il n’est soumis qu’à la
déterminée à chaque instant par son vecteur position OM seule action de son poids.
L’accélération du centre d’inertie du solide est égale au,
sur un repère à une dimension.
x’ O i OM v a x champ de pesanteur. aG = g = cste .
M Le mouvement de chute libre d’un corps sans vitesse initiale
dx d ²x est un mouvement rectiligne uniformément accéléré suivant
dvx
OM =x i ; v =vx i = i; a = ax i = i= i ; la verticale descendante (celle de g ). Ses caractéristiques
dt dt dt ²
sont : direction verticale ; sens du haut vers le bas ; accélération :
OM , v , a sont tous portés par la trajectoire. L’équation de la
az = g ; vitesse : vz= g.t ; position : z = 1 g.t² (si la position initiale
trajectoire est celle des abscisses, c à d : y=0 et z=0. 2
1-1- Le mouvement rectiligne uniforme. coïncide avec l’origine du repère)
Un point mobile M est animé d’un m. r. u ssi son vecteur 2-2- Mouvement d’un solide sur un plan horizontal. Avec
vitesse v reste constant à chaque instant. (sens, direction, frottement f et soumis à une force motrice F ou une
intensité ne varient pas au cours du mouvement).
Les Caractéristiques cinématiques du mouvement rectiligne traction T horizontale.
uniforme sont : y
a= 0 ; v= cste ; OM = v .t + OM 0 où OM 0 est le vecteur x’ R Rn F ou T x
position du mobile à l’instant t = 0.
L’équation horaire du mouvement de M est : x = vx.t+ x0 (m) 1-2-
f P
Le mouvement rectiligne uniformément varié.
Dans ce cas, F ext = cste  0 m. aG = cste  0 . a=
f F
m
= cste. y’
Un mobile M est animé d’un mouvement rectiligne
Le mouvement du solide est un mouvement rectiligne
uniformément varié (m. r. u. v), ssi le vecteur accélération de
uniformément varié. Si Ff alors le mouvement est accéléré ;
son centre d’inertie aG reste constant au cours du Si F  f alors le mouvement est décéléré ou retardé.
mouvement. Les Equations horaires du mouvement du solide sont.
Les caractéristiques cinématiques du m. r. u. v. sont : aG =  Equation horaire des vitesse : v = a.t + v0 (m.s-1)
1
 Equation horaire des positions : x= a.t² + vo..t+ x0.
cste ; vG = aG .t+ v0 ou encore vx = axt+ v0 x : c’est la loi 2
horaire des vitesses ; Où v0 (m.s-1) et x0 (m) sont déterminées par les conditions
1 initiales.
OM = . aG .t²+ v 0 .t+ OM 0 ou encore
2 F
Remarque : Sans frottement, f=0 et a =  0 : Le mouvement
x= 1
ax.t²+ v0 x .t + x0 . C’est l’équation horaire de la m
2
est donc rectiligne uniformément accéléré suivant l’axe du
position de M.
mouvement.
Remarque : Pour un mouvement rectiligne uniformément
2-3- Mouvement du solide sur un plan incliné.
varié,
- Les espaces parcourus pendant des intervalles de temps Avec frottement f et soumis à une force motrice F
égaux à  forment une progression arithmétique de raison r =
a.² ou une traction T horizontale.
- Si x1, x2, v1, v2 sont respectivement les élongations (ou f F
abscisses) et les vitesses du point mobile M aux instants t1 et a= - g.sin = cste.
m
t2 alors v2²-v1² = 2.ax.(x2-x1) . Le mouvement est rectiligne uniformément varié suivant l’axe
- En étudiant le signe de a.v ,on peut savoir si le mouvement x’x. Comme précédemment, on peut définir les lois horaires du
est r. u. accéléré ou r. u. retardé . mouvement connaissant les conditions initiales.
Remarque :

l’essentiel du cours TC&D -1- collection NSANGOU SERGE


Thème 1: Les mouvements dans les champ de forces Chapitre 3 : Application des lois de Newton à l’étude de quelques mouvements dans un champ uniforme.

F
 Sans frottement, f=0 et a = - g.sin = cste. Le mouvement
m
est r. u. v suivant l’axe x’x.
y v0
 Avec frottement et sans F ou T , le problème revient
à un glissement du solide sur le plan incliné.  j k
f O  x
= cste ; le mouvement est r. u. v suivant
i
Dans ce cas a = g.sin -
m
l’axe x’x. y z
* Si numériquement f= m g.sin, alors a =0 ; il y a équilibre du
solide sur le plan incliné. G R
* Si numériquement f m g.sin, alors a 0 ; le mouvement est  Px j k

r. u .accéléré suivant l’axe x’x.
O
Py i

* Si f=0, alors a = g.sin ;


P

y Le vecteur accélération est constant, parallèle aux lignes de


x ax  0
plus grande pente, et orienté vers le bas : aG a y   g. sin  .
az  0
Par intégration successive et en tenant compte des

v x  v0 . cos
conditions initiales, on obtient : vG (t) v y   g.(sin  ).t  v0 . sin  .
vz  0
x  v0 .(cos ).t

3- Application aux mouvements plans. OM y   1 .g.(sin  )t 2  v0 .(sin ).t . L’équation de la trajectoire


2
Un mouvement est dit plan si sa trajectoire est
az  0
définie dans un plan. Exemple : y = f(x).
3-1- Mouvement d’un projectile dans un champ de est : y =- 1 . g.sin  .x 2  (tan ).x .
2 2 v . cos 
2
pesanteur : Chute libre avec vitesse initiale. 0
3-3-- Mouvement d’une particule dans un champ
électrique uniforme.
z g 1er cas : La particule de charge q0 est lancée à partir d’un

M point O de la plaque (C) avec une vitesse initiales v0


zM
v0 perpendiculaire aux plaques et colinéaire à E .
q
k P ax ax   E vx  
q
.E.t  v0
m m
j i xM xP x ay a 0
aG d’où aG y ; vG v y  0 et
La trajectoire du centre d’inertie d’un solide en chute libre, az az  0 vz  0
lancé avec une vitesse v 0 faisant un angle  avec l’horizontale,
est une portion de parabole contenue dans le plan vertical contenant 1 q
x   . E.t 2  v0 .t
v0 2 m
OM y0 .Lorsque le vecteur vitesse initiale v0
1 g
z = - 2 . 2 2 .x  (tan ).x .
2 z0
v . cos  0

v02 sin 2  de la particule chargée est parallèle au champ électrique E


La flèche : h = zM = (m) = altitude maximale et de sens inverse, son mouvement est rectiligne,
2g
uniformément accéléré.
atteinte par le projectile.
2éme cas : La particule de charge q0 entre dans le champ au
La portée horizontale : abscisse du point de la trajectoire
situé dans le plan horizontal passant par l’origine O c à d de point O avec une vitesse v0 perpendiculaire à E .
v02 sin 2 ax  0
cote nulle, d = xP = . v x  v0 x  v0 .t
g q q
3-2- Mouvement sur un plan incliné avec vitesse initiale. aG a y   m E ; vG v y   .E.t et OM y   1 . q E.t 2
m 2 m
az  0 vz  0 z0

l’essentiel du cours TC&D -2- collection NSANGOU SERGE


Thème 1: Les mouvements dans les champ de forces Chapitre 3 : Application des lois de Newton à l’étude de quelques mouvements dans un champ uniforme.

-Le mouvement du projeté de M suivant l’axe (O, x) est 3-2- La forme de la trajectoire.
uniforme. 3-3-Le vecteur accélération du centre d’inertie G du
- Le mouvement du projeté de M suivant l’axe (O, y) est projectile.
uniformément varié. 3-4- La nature du mouvement de la projection de G sur l’axe
La trajectoire est une portion de parabole horizontal (0, x).
q.E 3-5- La nature du mouvement de la projection de G sur l’axe
y=  .x 2
2.m.v02 vertical (O, z).
4- Une balle est lancée verticalement vers le haut à partir
La déflexion électrostatique est la distance entre le d’un point A situé à 1,80 m du sol, avec une vitesse de 36 km.h-
point d’impact P0 en l’absence du champ et le point P en 1.
présence du champ ou lorsqu’une tension est appliquée entre
4-1-Etablir les équations horaires du mouvement dans un
les plaques.
repère (O, i , j , k ) pour le quel l’origine est sur le sol, à la
 dy 
La déviation angulaire  est telle que : tan=   = verticale de A, et le vecteur unitaire k dirigé vers le haut.
 dx  S
vS y 4-2- En déduire :
q.E.l D U AC q.l  l
=- = or E = il vient : D=   L  .U AC 4-2-1- La hauteur maximale atteinte par la balle ;
vS x m.v02 l d m.d .v02  2
L 4-2-2- Le temps que met la balle pour retomber sur le sol ;
2
où d est la distance entre les plaques. Posons K = 4-2-3- La vitesse de la balle lors de l’impact sur le sol.
q.l  l
  L   , il vient : D = K.UAC. La déflexion
m.d .v02  2 Exercice 2 : Les questions 1 et 2 sont indépendantes.
1- Un palet de masse m = 20kg est lancé en translation, avec
électrostatique est donc proportionnelle à la tension
une vitesse initiale v0 = 2,0 m.s-1, sur une surface plane et
appliquée entre les plaques.
horizontale. La force de frottement f est supposée
constante, opposée au vecteur vitesse, de valeur égale à 5,0N.
y l A(+) P
D
1-1- Montrer que le mouvement du centre d’inertie du palet
vS
S est uniformément accéléré et calculer la valeur de
j O v0 F M yS
l’accélération.
I
k i E H P0 x 1-2-Etablir les équations horaires du mouvement.
1-3- Calculer la durée correspondante lorsque le palet
L C (-) écran s’arrête et la distance parcourue.
1-4- Le plan est maintenant incliné d’un angle  = 26° par
rapport au plan horizontal. Le palet est abandonné sans vitesse
initiale.
EXERCICE D’APPLICATION
1-4-1- En tenant compte de la force de frottement f ,
Exercice 1 :
1- Chute libre sans vitesse initiale : déterminer l’accélération du centre d’inertie du palet. La
1-1-Donner la définition d’une chute libre. calculer.
1-2- Ecrire les équations horaires du mouvement, l’axe 1-4-2- Indiquer la trajectoire du centre d’inertie et la nature
(z’ z) étant orienté vers le bas. du mouvement.
1-3- Quelle est la relation entre la vitesse v et la hauteur h ? 1-4-3- Calculer :
2- Q.C.M : répondre par vrai (V) ou faux (F) : a- La vitesse instantanée après une descente de
2-1- Une chute libre est la chute d’un corps sans vitesse initiale. longueur l = 60 cm.
2-2- Avec une vitesse initiale verticale, un objet en chute b- La durée de cette descente.
libre est animé d’un mouvement rectiligne uniforme. 2- Un projectile est lancé à partir d’un point O, origine d’un
2-3- Lors d’une chute libre dans un champ de pesanteur repère (O, i , j , k ).
uniforme et quelle que soit la vitesse initiale, le vecteur k est vertical ascendant. Le vecteur vitesse initiale v 0 est
accélération du centre d’inertie du solide est constant. dans le plan ( i , k ) et fait un angle  avec i .
2-4- Lors d’une chute libre avec une vitesse initiale 2-1- a- Montrer que les composantes de la vitesse sont de la
inclinée par rapport à l’horizontale, le centre d’inertie du
forme : x  C1 ; y  C2 ; z  -g.t  C3 , Où C1, C2 et C3 désignent
solide décrit toujours une trajectoire parabolique dans le plan
des constantes d’intégration.
vertical contenant le vecteur vitesse initiale v 0 .
b- Utiliser les conditions initiales pour déterminer les
2-5- En chute libre, les objets lourds tombent plus
constantes C1, C2 et C3.
rapidement que les objets légers.
c- En déduire les équations horaires x(t), y(t) et z(t) du
3- Chute libre avec vitesse initiale.
mouvement.
Un « poids » est lancé par un athlète avec une vitesse v 0 2-2- Déterminer l’équation de la trajectoire du mobile.
située dans le plan (O, i , j ) et selon une direction faisant un 2-3- Calculer la flèche, c- à- d l’altitude maximale zM atteinte.
angle  avec l’horizontale = ( i , v 0 ). Préciser, sans calcul : 4- Calculer la portée, c- à- d l’abscisse du point où la
trajectoire recoupe l’axe (x’ x).
3-1- Le plan qui contient la trajectoire.
2-5- Pour quelle valeur de  la portée est-elle maximale ?
l’essentiel du cours TC&D -3- collection NSANGOU SERGE
Thème 1: Les mouvements dans les champ de forces Chapitre 3 : Application des lois de Newton à l’étude de quelques mouvements dans un champ uniforme.

Exercice 3 : Les questions 1,2 …, sont indépendantes. Exercice 4 :


1- Pour chacune des situations ci- dessous, représenter : Un proton H+ de masse m = 1,67x10-27 kg, animé d’une vitesse
1-1- la force électrique qui s’exerce sur la particule v 0 (v0 = 1500 km.s-1), pénètre entre deux plaques parallèles A
chargée.
et B, distantes de d=10,0 cm, entre lesquelles est
1-2- le vecteur accélération de la particule.
appliquée une tension UAB= + 10,0 kV. Le vecteur vitesse
initiale v 0 est orthogonal au plan des plaques (voir schéma ci-
A (A) B (B)
électron proton
dessous).
A B
2- Un électron est émis sans vitesse initiale de la cathode C
O’ x
d’un canon à électrons.
O

C A UAB

cathode anode 1- Représenter le vecteur champ électrique E entre les plaques.


2- Calculer la valeur E de ce champ.
Parmi les propositions suivantes, choisir la bonne réponse.
3- Ecrire la relation entre le vecteur accélération a du proton
2-1-La tension UAC est positive/négative.
et le vecteur champ électrique E .
2-2-Le champ électrique est dirigé de C vers A/ A vers C
4-1- Déterminer les équations horaires du mouvement du
2-3-La force électrique qui s’exerce sur l’électron est dirigée
proton entre O et O’.
de C vers A / A vers C.
4-2- En déduire la nature du mouvement.
2-4- La trajectoire de l’électron est rectiligne/ parabolique
5- calculer la valeur v0’ de la vitesse au passage en O’ et la
2-5-La variation de l’énergie cinétique vaut q.UAC /q.UCA.
durée  du trajet OO’.
2-6- q.UCA est positif / négatif.
2-7- Dans le système international, q.U s’exprime en eV/ J.
Exercice 5 :
3- Un électron pénètre entre les armatures d’un
Deux plaques métalliques carrées notées A et B, de côté l,
condensateur plan disposé comme l’indique le schéma ci-
sont placées horizontalement et parallèlement l’une à l’autre
dessous.
dans une enceinte où règne un vide poussé.
La tension UAC est positive.
La distance entre les deux plaques est notée d.
A Un faisceau homocinétique de protons pénètre, entre les
plaques A et B, au point O avec une vitesse initiale v 0
C horizontale.
Voici sept propositions : Soit e la charge et m la masse d’un proton.
3-1- Le champ électrique est dirigé de A vers C.
3-2- Le champ électrique est dirigé de C vers A.
y l A I
3-3- La force électrique est dirigée de A vers C.
3-4- La force électrique est dirigée de C vers A. S d
j O O’
3-5- Le vecteur accélération de la particule est dirigé de A 2 x

vers C. k i
3-6- La trajectoire est circulaire. B
3-7- La trajectoire est parabolique. L écran
Choisir la ou les affirmations vraies.
1- Donner la direction et le sens du vecteur champ E crée
4- Un électron quitte la cathode d’un canon à électrons avec
entre les deux plaques pour que le faisceau homocinétique de
une vitesse de valeur négligeable. La tension entre l’anode et
protons soit dévié vers le haut (point S du schéma).
la cathode est UAC = 2,4 kV. La distance entre ces deux plaques
2- Quel est alors le signe de la tension UAB établie entre les
parallèles est de d = 3,0 cm.
plaques A et B ?
4-1- 1 Faire un schéma du dispositif.
3- La trajectoire d’un proton entre O et S se trouve dans le
4-1-2- Représenter le vecteur champ électrique.
plan contenant le repère (O, i , j ) .
4-1-3- Calculer la valeur de ce champ, supposé uniforme.
Etablir, dans ce repère, l’équation de cette trajectoire.
4-2-1- Représenter le vecteur force agissant sur l’électron.
Quelle est sa nature ?
4-2-2- Caractériser le vecteur accélération a .
4- Les protons sortent du champ au point S et sont reçus en I
4-3-1- Quelle est la trajectoire d’un électron ?
sur un écran placé perpendiculairement à l’axe (Ox). Quelle est
4-3-2- Etablir l’équation horaire de son mouvement.
la nature de leur mouvement entre S et I ?
4-3-3- Calculer la durée de passage entre la cathode et l’anode.
5- Exprimer la distance D = O’I en fonction des données, puis
4-3-4- Calculer la valeur de la vitesse à l’arrivée sur l’anode.
la calculer.
Données : charge élémentaire : e= 1,6x10-19C : masse électron : me=
Données : U = 4,00 kV ; l = d= 6,00 cm ; L = 0,50 m ;
9,1x 10-31 kg.
m = 1,67x10-27kg ; v0= 1500 km.s-1.
l’essentiel du cours TC&D -4- collection NSANGOU SERGE
Thème 1: Les mouvements dans les champ de forces Chapitre 3 : Application des lois de Newton à l’étude de quelques mouvements dans un champ uniforme.

l’essentiel du cours TC&D -5- collection NSANGOU SERGE


Thème 1: Les mouvements dans les champ de forces Chapitre 3 : Application des lois de Newton à l’étude de quelques mouvements dans un champ uniforme.

l’essentiel du cours TC&D -6- collection NSANGOU SERGE