Vous êtes sur la page 1sur 21

PÉTROCHIMIE Université des Sciences

et de la Technologie
HOUARI BOUMEDIENE
INTRODUCTION AU RAFFINAGE

FACULTE DE GENIE MÉCANIQUE ET GENIE DES


PROCEDES

Réalisé et Présenté par :


Docteur A. Mansouri, mansouri@usthb.dz
SOMMAIRE
Chapitre I Chapitre II Chapitre III
I. Formation et Exploitation II. Schémas de raffinage du pétrole III. Schémas de fabrication
du Pétrole et Gaz naturel pétrochimique

II.1. Nomenclature et caractéristiques III.1. Diversité des produits de


I.1. Définition et origine du pétrole
des produits pétroliers l’industrie pétrochimique
I.2. Gisements et caractéristiques II.2.Principaux schémas de procédés III.2. Principales voies de
des pétroles de fabrication fabrication en pétrochimie
II.3.Contraintes environnementales et
I.3. Techniques d’exploitation III.3. Exemples de procédés
évolution du raffinage
CHAPITRE I
Formation et Exploitation du Pétrole et Gaz
naturel
Formation et Exploitation du Pétrole et Gaz naturel

I.1. Définition et origine du pétrole

Le pétrole est un combustible fossile dont la


formation date d’environ 20 à 350 millions
d’années. Il provient de la décomposition
d’organismes marins principalement de plancton
accumulés dans des bassins sédimentaires, au
fond des océans, des lacs et des deltas.

01
Formation et Exploitation du Pétrole et Gaz naturel

I.1. Définition et origine du pétrole


La matière organique issue d’être vivant (plancton, végétaux, animaux, etc.), composée pour
l’essentiel de carbone, d’hydrogène, d’azote et d’oxygène, se transforme en pétrole en passant
par une substance intermédiaire appelée Kérogène. Cette transformation s’échelonne sur des
dizaines de millions d’années.

02
Formation et Exploitation du Pétrole et Gaz naturel
I.2.1. Formation des Gisements du pétrole
Sédiments provenant de l’érosion des
continents= charge terrigène+ matières
organiques

Sédiments organiques provenant


principalement de la couche de plancton

Oxygène + eau dissous

Sédiments + 15 a 20 % de matières
organiques (C,H,O,N), peu de O2 et
fermentation anaérobique.

Boues de sédimentation (sapropel)


ON

CH ON Dégradation biochimique par des


03 bactéries anaérobies
I. Formation et Exploitation du Pétrole et Gaz naturel
I.2. Gisements et caractéristiques des pétroles
I.2.1. Formation des Gisements du pétrole

04
Formation et Exploitation du Pétrole et Gaz naturel
I.2.1. Formation des Gisements du pétrole

L’accumulation continue de sédiment enfuit ces


couches organiques a de grandes profondeurs ;
sous l’effet de la compression, celle-ci se
transformèrent en roche qui devinèrent des
réservoirs de pétrole. Les roches contenant la
matière première du pétrole sont appelées ‘roches
mères’. L’épaisseur de ces couches sédimentaires
augmentant, la température s’éleva, entrainant
une transformation des matières organiques
compliquées d’origine en substances plus simple,
les alcanes (hydrocarbures), composes de
carbone et d’hydrogène.
05
Formation et Exploitation du Pétrole et Gaz naturel
I.2.1. Formation des Gisements du pétrole
Le pétrole, léger, a naturellement tendance a remonter vers la
surface. Lorsque cela est possible, il s’échappe sous forme de
suintements. un réservoir de pétrole s’agit bien souvent d’une
roche apparemment solide mais très poreuse ‘roche poreuse’.
En se déplaçant d’un pore a l’autre ou en s’écoulant par des
fractures, le pétrole migre lentement vers la surface. Cette
migration s’effectue de la roche mère vers la surface de la
terre, en traversant les sédiments; cela est dû à ce que la
densité du pétrole est plus faible que celle de l’eau. Lorsqu'il
rencontrent une couche de roche imperméable, une
accumulation se forme.

06
Formation et Exploitation du Pétrole et Gaz naturel
I.2.1. Formation des Gisements du pétrole
Dans leur migration verticale, les hydrocarbures peuvent être accueillis par des roches
réservoirs qui combinent porosité et perméabilité . lorsque ces réservoirs sont surmontés
d’une roche couverture imperméable, l’ascension du pétrole et du gaz est bloquée. mais
pour qu’un gisement se constitue, il faut en outre que les hydrocarbures soient retenus dans
un volume fermé étanche que l’on appelle le piège . il existe deux grandes familles de
pièges :
• les plus répandus sont les pièges structuraux, engendrés par des déformations des
couches géologiques. nés d'un plissement rocheux, les pièges de type anticlinal ont une
forme de dôme et sont les pièges structuraux les plus courants ;
• les pièges stratigraphiques sont composés de couches sédimentaires qui n'ont pas subi de
déformation tectonique. une roche couverture y enveloppe complètement une roche
réservoir . par exemple, des dômes de sel peuvent faire office de roche couverture dans
ce genre de piège.
• L’ensemble des roches mères et des roches réservoirs constitue ce que l’on appelle un
07 gisement pétrolier.
I. Formation et Exploitation du Pétrole et Gaz naturel

08
I. Formation et Exploitation du Pétrole et Gaz naturel

I.2.2. Classification du pétrole

Selon la Teneur en soufre

Gisements de pétrole doux Gisements de pétrole sulfuré


le pétrole brut soit en faible teneur en pétrole en forte teneur en soufre
soufre. trouvés en Afrique en Amérique du Nord

09
I. Formation et Exploitation du Pétrole et Gaz naturel

Selon la Viscosité
Les gisements de pétrole léger
l’aspect du pétrole brut se rapproche de celui
du gazole. Les gisements sahariens présentent
cette caractéristique

Les gisements de pétrole moyen


Les gisements de bitume : le pétrole la viscosité du pétrole brut est
brut est très visqueux voire solide à intermédiaire entre le pétrole léger et
température ambiante. Les principales le pétrole lourd. Il s’agit par exemple
réserves de ce type se trouvent au des gisements du Moyen-Orient
Canada.
Les gisements de pétrole lourd ou extra-
lourd : le pétrole brut ne coule pratiquement
pas à température ambiante. Les gisements
d’Amérique du sud en sont un exemple

10
I. Formation et Exploitation du Pétrole et Gaz naturel
I.3. Techniques d’exploitation
I.3.1. Recherche des gisements

11
I. Formation et Exploitation du Pétrole et Gaz naturel

I.3. Techniques d’exploitation


I.3.2. Méthodes de prospection (exploitation)
Prospection géologique
Les géologues dressent une carte du sous-sol à partir des informations
obtenues en surface par examen des affleurements et dans les airs par
photogéologie(1). Lorsqu’une zone favorable (prospect) est repérée par les
géologues depuis la surface, c’est au tour des géophysiciens d’explorer le
sous-sol.

Prospection géophysique
Cette méthode utilise la variation de certains
paramètres géophysique des terrains causée
par la présence des hydrocarbures, cette
prospection ne fournit que des résultats
qualitatifs.

12
I. Formation et Exploitation du Pétrole et Gaz naturel

I.3. Techniques d’exploitation


I.3.3. Méthodes de prospection géologiques
Les caractéristiques géologiques des gisements pétroliers diffèrent en fonction de leur :

Age (de 5 à 400 Profondeur (de 1 Thermique (la formation de l’huile


millions d’années) à 10 km) se situant entre 60 et 150 °C).

13
I. Formation et Exploitation du Pétrole et Gaz naturel

I.3. Techniques d’exploitation


I.3.4. Méthodes de prospection géophysique
La méthode gravimétrique
Basée sur la mesure des variations du champ de
la pesanteur causées par la présence de
gisement pétrolier, car leurs présence fait
augmenter le champ de la pesanteur

La méthode magnétique: mesure les


La méthode sismique variations de la composante verticale du
champ magnétique terrestre causée par
la présence de gisement de pétrole.

La méthode électrique: basée sur la variation


de la résistivité des terrains sédimentaires
lorsqu’ils sont parcourus par des courants
électriques(en absence et en présence de
14 gisement pétrolier).
I. Formation et Exploitation du Pétrole et Gaz naturel
I.3. Techniques d’exploitation
La méthode sismique

15
I. Formation et Exploitation du Pétrole et Gaz naturel
I.3. Techniques d’exploitation
I.3.5. les forages d’exploitation

Le forage est l'action de creuser un trou (aussi appelé «Puits») dans la Terre, il consiste à enfoncer un
train de tiges dans le sous-sol en y injectant une boue spéciale. Celle-ci va permettre de ramener à la
surface des fragments de roches et des échantillons de gaz. Il faudra forer à plusieurs endroits pour
mieux délimiter le gisement potentiel.
De nos jours, le procédé le plus utilisé est le procédé rotary, qui, pour creuser le puits, utilise un
instrument coupant appelé trépan, qui est animé d’un mouvement de rotation au fond du puits

16
I. Formation et Exploitation du Pétrole et Gaz naturel
I.3. Techniques d’exploitation
I.3.5. les forages d’exploitation

17
Références

1.Sources / NotesIFP Energies nouvelles


2.BP Statistical Review of World Energy, juin 2014
3.Académie des Technologies (National Academy of Technologies of France)
4.Les combustibles fossiles, Université Laval de Quebec
5.La recette géologique du pétrole, Science Citoyen, Université Louis Pasteur de Strasbourg
6.Les découvertes de gisements et les enjeux, ULB Bruxelles
7.Pétrole : origine, production et traitement, Union pétrolière de Zurich
8.https://www.planete-energies.com/fr/medias/decryptages/comment-naissent-les-hydrocarbures
9.https://www.connaissancedesenergies.org/fiche-pedagogique/prospection-exploration-gaziere-et-petroliere
10.https://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/forage/52939

18