Vous êtes sur la page 1sur 23

Input

Actualités concernant l’économie, la politique


et la société destinées aux élèves

Transport aérien
Matthias Vatter, Beatrice Kaufmann

JUGEND UND WIRTSCHAFT


JEUNESSE ET ECONOMIE
GIOVENTÙ ED ECONOMIA
Vue d’ensemble

Chapitre 4:
De Swissair à Swiss
Au début, on voulait s’approcher des
Chapitre 1: étoiles. L’une des entreprises qui a
La mobilité – hier et aujourd’hui précédé Swissair, dans les années 1920,
Qu’il s’agisse de trouver du travail, de se nommait en effet «Ad Astra» («vers
construire une existence ou de se déten- les étoiles» en latin). Présentation de
dre, les hommes sont mobiles. Toutefois, l’histoire mouvementée de la compagnie
depuis l’invention de l’avion, les com- aérienne suisse.
portements en matière de mobilité et de
voyages ont profondément changé. Page 15
Politique, économie
Page 4
Société, histoire

Chapitre 2:
L’aéroport, une plaque tournante
Le transport aérien se déroule certes sur-
tout dans les airs, mais ses «stations au
sol», les aéroports, là où débutent et
s’achèvent les vols, n’en sont pas moins
importants. Les aéroports sont des
plaques tournantes sur lesquelles l’en-
semble du trafic aérien est dirigé. Ils
jouent donc un rôle important pour le dé-
veloppement économique de la région
qui les entoure.

Page 7

Chapitre 3:
Le secteur très compétitif
des compagnies aériennes
Les compagnies aériennes sont au- Chapitre 5: Interview
jourd’hui confrontées à une concurrence Le revers de la médaille de Daniel Vischer
acharnée et mondiale. Les sociétés misent Le transport aérien et les infrastructures Avocat, conseiller national Vert, président
donc sur différents modèles d’entreprise qui l’accompagnent créent des emplois de la section trafic aérien du syndicat SSP
et différentes stratégies. La «stratégie et sont un moteur économique. Mais
des vols à bas prix» et la «stratégie des le transport aérien n’est pas vraiment Interview
alliances» en sont deux exemples. écologique. de Rita Fuhrer
Juriste, conseillère d’Etat (UDC) et direc-
Page 12 Page 18 trice de l’Economie publique du canton
Economie Ecologie, éthique, économie de Zurich, membre du conseil d’adminis-
tration de Unique Airport à Zurich.

Page 20

Transport aérien | Input 1/2006 | page 3


La mobilité –
hier et aujourd’hui
Qu’il s’agisse de trouver du travail, de construire une existence
ou de se détendre, les hommes sont mobiles. Toutefois, depuis
l’invention de l’avion, les comportements en matière de mobilité
et de voyages ont profondément changé.

L’encadré présenté ci-contre est très


impressionnant. Il montre en effet Le célèbre auteur de romans Jules Verne (1828-1905) écrivit en 1873 l’un de ses plus fa-
que les distances – ou tout du moins meux livres: «Le tour du monde en quatre-vingt jours». Le texte raconte la course autour du
les temps nécessaires pour les par- monde d’un gentilhomme anglais, Phileas Fogg, qui a parié sa fortune qu’il parviendrait à
courir – n’ont cessé de se réduire. Du- réaliser ce voyage dans le temps imparti.
rant le laps de temps que prend un Au cours de ce voyage, Phileas Fogg et son serviteur Passepartout utilisent pratiquement
touriste d’aujourd’hui pour se rendre tous les moyens de transport à disposition, même l’éléphant … L’exploit – une fiction à
de Zurich à Puerto Plata (République l’époque – est surtout rendu possible par les nouveaux moyens de transport inventés au
dominicaine), un voyageur du début 19ème siècle: le chemin de fer et le bateau à vapeur.
du 20ème siècle n’aurait parcouru Mais l’aviation, inconnue lors de la rédaction du roman, n’a depuis cessé d’abaisser le
que quelques kilomètres. A l’époque, temps nécessaire pour un tour du monde. Le premier tour du monde en avion, en 1924, est
voyager était beaucoup plus pénible, effectué en 175 jours. En 1933, l’Américain Wiley Post accomplit le premier tour du monde
plus dangereux et plus long. en solitaire avec escale en 4 jours, 19 heures et 36 minutes. En 1949, le capitaine James
Aujourd’hui, grâce au transport Gallagher et son équipe de 13 personnes réalisent le premier tour du monde sans escale en
aérien, même les longs voyages ne trois jours, 22 heures et une minute. Enfin, l’année dernière, le milliardaire américain Steve
représentent plus guère un pro- Fossett est le premier à réaliser le tour du monde en solitaire, sans escale ni ravitaillement en
blème. «Les passagers du vol PHP985 67 heures et une minute.
à destination de Puerto Plata sont
priés de se rendre à la porte E42».
Pratiquement chacun d’entre nous a trépides pionniers osaient entrepren- fié nos comportements en matière de
déjà entendu ce genre de phrase. dre. mobilité, et par conséquent égale-
Mais il y a quelques décennies, voler ment en matière de voyages. Le fait
était réservé aux quelques privilégiés Dans les coulisses que de nos jours nos voyages de va-
qui pouvaient se le permettre. Et en- La possibilité de voler ainsi que le fait cances ou d’affaires se déroulent la
core quelques décennies plus tôt, vo- d’avoir davantage de temps libre à plupart du temps rapidement et sans
ler était une aventure que seuls d’in- disposition ont profondément modi- difficulté est à mettre au crédit de
nombreuses prestations de service
différentes qui rendent un vol possi-
ble. Lorsque les passagers sirotent
confortablement leur boisson en ad-
mirant une mer de nuages, toute une
série de personnes ont préalablement
œuvré pour qu’ils puissent profiter de
leur voyage. L’exemple du déroule-
ment d’un vol présenté à la page sui-
vante montre qui sont les 䉴 acteurs
du transport aérien et dans quel do-
maine ils travaillent.

Toujours plus de gens pour


toujours plus de voyages
Les dernières décennies ont vu une
augmentation rapide de l’intensité
des voyages. Cela a contribué à faire
La section Shopping et Duty Free d’un aéroport: ce ne sont pas seulement naître le tourisme de masse sous sa
les employés des compagnies aériennes qui y travaillent. forme actuelle. De nos jours, 77% de
la population de la Suisse entreprend

Transport aérien | Input 1/2006 | page 4


Déroulement d’un vol …
… et du travail des personnes qui sont impliquées. Exemple: vol de Zurich à Puerto Plata (République dominicaine)

Avant le jour du voyage:


Choix de la destination, de la liaison aérienne, de la classe, éventuellement réserver des sièges ou commander des repas spéciaux,
commander les billets (auprès de la compagnie ou auprès de prestataires de services sur Internet ou dans une agence de voyage).
Les mécaniciens procèdent aux travaux d’entretien et contrôlent l’aptitude au vol de l’appareil. Les collaborateurs des agences
de voyage et des compagnies aériennes réservent le siège sur le vol.

Le jour du départ:
07h10 Déplacement à l’aéroport (employés des transports publics, chauffeurs de taxi)
07h30 Check-in à l’aéroport: émission de la carte d’enregistrement et prise en charge des bagages (Check-in: personnel au sol)
07h45 Contrôle des passeports (fonctionnaires des douanes)
08h00 Passage du portail de sécurité (personnel de sécurité, police)
08h30 Achats au 䉴 Duty Free Shop et pause café (employés des secteurs de la vente, du nettoyage et des services)
08h45 Boarding, bienvenue, prescriptions de sécurité (personnel au sol, ravitaillement, personnel technique, personnel navigant)
09h00 Décollage (pilote, personnel navigant, aiguilleurs du ciel, employés de différents services d’informations comme la météo)

Pendant le vol
Petit-déjeuner et déjeuner à bord, présentation d’un film, vente de produits hors taxes (pilote, personnel navigant, personnel de
cabine, aiguilleurs du ciel, employés de différents services d’informations comme la météo / en arrière-plan, travail des employés de
la restauration, des sociétés duty free, du loueur de films, etc.)
14h30 (20h00, heure suisse): arrivée à Puerto Plata après onze heures de vol (personnel de l’aéroport, personnel de sécurité,
employés de la compagnie aérienne, employés de l’agence de voyage ou du tour opérateur)

Après le vol
14h45 Contrôle des entrées, récupération des bagages, vérification des passeports (fonctionnaires des douanes, personnel de
sécurité, personnel au sol)
15h30 Transport et arrivée à l’hôtel (chauffeurs de bus et de taxis, employés de l’agence de voyage, personnel de l’hôtel)
16h00 Premier bain dans la mer des Caraïbes, température 28 degrés.

au moins une fois par an un voyage,


qu’il s’agisse de vacances ou d’af- Développement du fret aérien par les compagnies
faires. Naturellement, tous ces gens aériennes européennes de 1975 à 2004
ne font pas leur voyage en avion. Il
n’en reste pas moins que le voyage 500
est devenu un produit de masse que
de plus en plus de personnes peuvent Prévisions dès 2002
450
de plus en plus fréquemment se per-
mettre.
400
En milliards de personne-kilomètres par an

Transport des marchandises


350
A côté du transport des passagers, le
secteur du 䉴 fret aérien gagne lui
300
aussi en importance. Au cours de ces
40 dernières années, aucun autre
moyen de transport n’a enregistré 250
des taux de croissance aussi élevés
que l’avion en ce qui concerne le 200
transport de marchandises. Ainsi, il
est aujourd’hui possible de transpor- 150
ter des marchandises fraîches ou des
envois urgents très rapidement au- 100
tour du globe.
Le fret aérien s’est développé en 50
un commerce à l’échelle mondiale
dès la moitié du 20ème siècle. Au- 0
5

7
79

81

83

85

87

89

91

93

95

97

99

01

03

jourd’hui, quelque 27 millions de


7

7
19

19

19

19

19

19

19

19

19

19

19

19

19

20

20

tonnes de marchandises sont ache-

Transport aérien | Input 1/2006 | page 5


Le transport de marchandises par les airs (fret aérien) garantit des places de travail.

minées par les airs. Des vols sûrs et le également des problèmes (voir le tion en énergie, les experts prédisent
respect des délais de livraison jouent chapitre «Le revers de la médaille»). au fret aérien une croissance annuelle
un rôle central dans cette évolution. Naturellement, la disponibilité de ce de 6 à 13%. Les causes de cette crois-
Le contenu des containers de fret moyen de transport influence notre sance sont évidentes: aucun autre
peut être très diversifié: des tonnes comportement en matière de con- moyen de transport n’offre des délais
de vivres frais à côté de fleurs cou- sommation: si nous savourons volon- d’acheminement plus courts, n’est
pées, des chevaux de course, des mé- tiers du poisson en provenance d’Ha- aussi sûr lors du transbordement et
dicaments. Et si la voie des airs est si waï dans un restaurant d’une ville du transport de marchandises fragiles
souvent choisie, c’est qu’elle est ra- suisse, c’est notamment parce qu’il ou susceptibles d’être volées, ou
pide et relativement bon marché en est disponible grâce au transport aé- n’offre une plus grande fiabilité
raison du prix peu élevé du carburant. rien. En dépit d’une forte consomma- lorsqu’il s’agit de livrer des marchan-
Le transport d’un kilo de Mahi Mahi dises dans les temps.
(poisson) depuis Hawaï à Francfort
nécessite environ 7 kilogrammes de
䉴 kérosène. Mais ce rapport déséqui-
libré entre consommation en carbu- EXERCICES
rant et poids du transport provoque 1. L’écrivain français Albert Camus (1913-1960) a écrit qu’autrefois, on
dessinait ses voyages pour pouvoir se rappeler où l’on était, mais
qu’aujourd’hui, on les filmait pour apprendre où l’on avait été. Quel
rapport voyez-vous entre l’avis de cet écrivain et le développement
TERMES du transport aérien moderne?
䉴 Acteur: les acteurs sont des personnes ou des organisa- 2. Vous trouverez sur Wikipédia (http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Tour_
tions qui sont actives et représentent leur propre intérêt du_monde_en_quatre-vingts_jours) l’itinéraire et l’horaire prévus par
dans un domaine donné (en l’occurrence ici le transport Jules Verne pour «Le tour du monde en 80 jours». Essayez de déter-
aérien). miner combien de temps il faudrait aujourd’hui pour effectuer le
䉴 Kérosène: essence pour les avions. même parcours. Vous pouvez notamment vous aider en consultant
䉴 Duty Free: zone hors taxes. On peut acheter dans un les horaires en ligne des différentes compagnies d’aviation.
commerce Duty Free des marchandises qui sont exemptes 3. Recherchez dans votre maison au moins deux produits ou objets (à
de taxes et par conséquent meilleur marché que dans les l’exclusion des fruits!) qui n’ont pu parvenir chez vous que grâce au
commerces normaux. La plupart du temps, il s’agit de transport aérien. Décrivez brièvement ces produits par écrit et pré-
marchandises qui sont normalement fortement taxées lors sentez-les en classe.
de leur importation en Suisse comme les cigarettes, 4. Exercice d’approfondissement: cherchez des informations pour savoir
l’alcool ou les articles de luxe (montres, parfums, etc.). comment l’un de ces deux produits ou objets ont été fabriqués et
䉴 Fret aérien: comprend tous les biens qui sont transportés comment ils ont été acheminés. Vous pourrez trouver ces informa-
par la voie des airs. tions auprès du vendeur, du fabriquant ou/et sur Internet.

Transport aérien | Input 1/2006 | page 6


L’aéroport, une
plaque tournante
Le transport aérien se déroule certes surtout dans les airs, mais ses
«stations au sol», les aéroports, là où débutent et s’achèvent les vols,
n’en sont pas moins importants. Les aéroports sont des plaques
tournantes sur lesquelles l’ensemble du transport aérien est dirigé.
Ils jouent donc un rôle important pour le développement écono-
mique de la région qui les entoure.

Un aéroport doit fournir toute une Services supplémentaires: pour francs. Plus de la moitié de cette créa-
série de prestations et satisfaire toute améliorer le confort des passa- tion de valeur n’est pas générée dans
une série de besoins pour pouvoir gers, toute une série de com- le canton de Zurich, mais dans le
fonctionner comme un système éco- merces offrent des marchandises reste de la Suisse (par exemple grâce
nomique. La liste qui suit présente les ou des services (restaurants, aux sociétés de livraison des autres
prestations et les installations les plus banques, etc.). régions). L’économie publique suisse
importantes. est orientée vers l’extérieur et pour
Accessibilité du trafic: un aéroport Tout ce système fonctionne aussi les nombreuses entreprises actives
doit être connecté au réseau des longtemps que l’aéroport est utilisé sur les marchés internationaux, il est
transports publics et être accessi- par un nombre suffisant de passagers donc capital de disposer de vols di-
ble au trafic privé grâce à des ou qu’il y a assez de fret. Un aéroport rects vers les principales places éco-
routes d’accès. participe de manière toujours déter- nomiques. Ces vols doivent être de
Déroulement du vol: pour pouvoir minante au développement écono- qualité et en nombre suffisant.
garantir qu’un vol se déroulera mique de la région qui l’entoure.
sans difficulté, l’aéroport doit dis- C’est ainsi que l’aéroport de Zurich- Création de valeur:
poser de zones destinées à l’enre- Kloten représente un facteur écono- effets directs et indirects
gistrement (Check-in) des per- mique important pour l’économie Les économistes tentent de calculer
sonnes et des bagages, ainsi qu’à suisse. En 2004, l’aéroport de Zurich la création de valeur générée par un
des contrôles des passeports et de a permis une 䉴 création de valeur de aéroport au moyen de ce que l’on
sécurité. l’ordre d’un total de 13 milliards de nomme des «Economic Impact Stu-
Sécurité: la sécurité des passagers
et du personnel doit toujours être
assurée.
Service-infrastructure: les compa-
gnies aériennes ont besoin de
place pour leurs avions et leurs
passagers. Les appareils doivent
pouvoir être approvisionnés en
carburant; des installations pour
l’entretien technique et le net-
toyage sont nécessaires.
Gestion du fret: les entreprises de
transport aérien ont besoin de
place et de différentes installa-
tions pour le transbordement et
l’entreposage de leurs marchan-
dises.
Services au sol: les équipages des
avions dépendent d’une bonne in-
frastructure (par exemple les
pistes), du service météo, de l’ai-
guillage du ciel et de différentes
aides techniques et logistiques. Condition préalable à un vol sans problème: du personnel bien formé règle
Tous ces éléments sont gérés par l’enregistrement au Check-in.
les services au sol.

Transport aérien | Input 1/2006 | page 7


Les différents domaines d’activité d’un aéroport en un coup d’œil

Compagnies aériennes

Les compagnies aériennes


payent un loyer à l’aéroport
pour l’utilisation des terminaux,
Infrastructure
des salles d’attente et des
L’aéroport met notamment à guichets servant au Check-in.
disposition des pistes, des Elles payent également des
voies de circulation et des taxes d’atterrissage et de
emplacements et veille à ce décollage ainsi que pour des
que cette infrastructure puisse services tels que le plein de Entretien technique
être utilisée de manière sûre. kérosène, le dégivrage ou
l’entretien technique. Entretien régulier et travaux
de réparation.

Sécurité

Les pompiers, la police aéro- Catering


portuaire et la sécurité de la Préparation des repas et
navigation aérienne veillent à acheminement de ce qui a
la sécurité des passagers, du été commandé vers les avions.
personnel, des bâtiments
et avions et des bagages ou
du fret.

Contrôle des passeports


et contrôle douanier

Les aéroports internationaux


sont des frontières nationales
Domaines ne relevant
auxquelles les autorisations
pas de l’aviation
d’entrées, les personnes
Les commerces de toutes sortes et les bagages doivent être
qui ne sont pas directement contrôlés.
liés au service aérien génèrent
beaucoup de chiffre d’affaires
et rapportent à la société qui
exploite l’aéroport des revenus Accessibilité
sous forme de loyers. Parmi
Une connexion aux transports
ces exploitants qui ne sont pas
publics ou au réseau routier
directement liés au service
permet aux passagers et aux
aérien, citons: les magasins
marchandises de parvenir à
hors-taxe, les banques, les
l’aéroport.
kiosques, les pharmacies, les
restaurants, les shops, etc.

Services au sol Gestion des passagers

Les avions sont remplis en Le personnel au sol veille à ce


carburant, remorqués et que les passagers et les
parqués. Des entrepôts pour bagages parviennent sans
le fret sont mis à disposition. problème du Check-in à l’avion
ou de l’avion au Check-out.

Transport aérien | Input 1/2006 | page 8


dies». Il s’agit d’études qui prennent
en compte différents facteurs, Les aéroports de Suisse
comme les effets directs, indirects et
induits sur la production, l’emploi et
la création de valeur. Aéroport national
Effets directs: prestations écono- Aéroport régional
miques qui sont réalisées à l’aéro- M Utilisation militaire et civile Basel-Mulhouse 3.32
L
port même, y génèrent un chiffre
* Utilisable par le public * * Zürich L
d’affaires et y assurent des em- L Service de lignes Birrfeld
St.Gallen-Altenrhein
plois. 17 Nombre de passagers L * 17.88
0.10
Effets indirects: affaires réalisées (en millions/2005) * Grenchen
dans les domaines des passagers *
La Chaux-de-Fonds L *Bern-Belp 0.11
(tourisme) ou du fret, mais par des Les Eplatures
entreprises qui sont actives à l’ex- * Ecuvillens
térieur de l’aéroport. Lausanne-La Blécherette M
*
Effets induits: ce sont des contrats * Samedan
passés avec des entreprises tierces L
*
Genève
ML *Sion
ainsi que des dépenses pour la
9.41
consommation privées qui ne sont Lugano-Agno 0.19
possibles que grâce à l’activité di-
L *
recte ou indirecte de l’aéroport.

Naturellement, les personnes directe-


ment ou indirectement employées ainsi que les bâtiments (neuf millions où l’Etat paye souvent les frais de sé-
par l’aéroport dépensent l’argent ga- de mètres carrés de terrain, dont 1,1 curité et de surveillance, Unique doit
gné également ailleurs que dans cet million sont construits). Bien que le assumer seul les coûts en matière de
aéroport et les gains ainsi réalisés par canton de Zurich demeure l’action- sécurité – ce qui représente plus de
différentes autres entreprises sont in- naire majoritaire de la société, Unique 70 millions de francs par an. Mais au
vestis. Il ne faut pas non plus oublier ne reçoit pas d’argent public, pas final, ce sont bien entendu les passa-
que l’aéroport permet à la région même pour l’agrandissement de l’aé- gers qui payent ces frais au travers
d’être mieux desservie, ce qui est pro- roport. Le canton ne soutient les tra- des taxes plus élevées.
fitable au tourisme local. Tous ces au- vaux d’entretien et l’agrandissement
tres facteurs représentent entre de l’aéroport qu’au travers de crédits De nombreuses professions
33'000 et 48'000 postes de travail à normaux (avec des taux d’intérêts à l’aéroport
plein temps et entre 6,4 et 8,4 mil- correspondant à ceux du marché). Unique fournit l’infrastructure: les
liards de francs en terme de création Contrairement à ce qui ce passe dans pistes, un système de tri des bagages
de valeur. la plupart des aéroports à l’étranger, ou encore l’informatique. En ce qui
Une étude réalisée en 2002, c’est-
à-dire après l’année noire de l’avia-
tion en 2001 (attaques terroristes et
Grounding de Swissair), a montré
que les six principaux aéroports de
Suisse (voir carte) ont permis une
création de valeur de 21 milliards de
francs et donné du travail à 160'000
personnes. Ceci correspond à environ
4,6% du 䉴 produit intérieur brut
(PIB) du pays.

L’aéroport de Zurich et «Unique»


L’aéroport de Zurich est de loin le
principal aéroport de Suisse. Il est
connu du public sous le nom de
«Unique». Depuis la privatisation de
l’aéroport, en juin 2000, Unique est
une société anonyme. Elle a obtenu
du Conseil fédéral le droit d’exploiter
l’aéroport durant une période de
50 ans.
La société Unique possède le sol L’aéroport de Zurich
sur lequel est construit l’aéroport

Transport aérien | Input 1/2006 | page 9


Genève, un aéroport pour la Suisse romande
L’aéroport de Genève a été officiellement inauguré le 22 septembre 1920, mais les
premiers vols commerciaux n’ont commencé qu’en 1922. Cointrin a connu ensuite
un développement continu, surtout après la Seconde Guerre mondiale.
L’aéroport a dû faire face à une crise au milieu des années 1990. Le 4 avril 1996,
Swissair annonce le retrait de la plupart de ses vols long-courriers internationaux;
désormais, le trafic intercontinental se fera à partir de Kloten. Dix-huit destinations,
principalement vers l’Afrique, sont supprimées et Genève ne conserve que des long-
courriers à destination de New York. Cette décision crée une vive émotion dans les
cantons romands. En décembre 1996, les autorités genevoises réagissent en deman-
dant un «Geneva Open Sky», c’est-à-dire le droit pour les compagnies étrangères
d’ouvrir librement des lignes sur Genève. Le Conseil fédéral et le Parlement accep-
tent partiellement de supprimer le monopole de Swissair en 1998.
Avec le recul, cette crise aura été bénéfique pour Genève. En effet, l’aéroport de
Cointrin a moins subi que Kloten le contrecoup de la faillite de Swissair en 2001. De-
puis quelques années, Cointrin bat régulièrement des records en terme de passa-
gers. Cette progression est en grande partie due au fort développement de l’activité
des compagnies low cost sur Genève, et en particulier d’easyJet.

concerne le domaine opérationnel et des animaux ou encore le service de roport de Bangalore – le premier aé-
la manutention, Unique collabore santé. Ce dernier travaille en étroite roport privé d’Inde. Elle y conduit les
avec 180 entreprises partenaires. collaboration avec l’Hôpital de Bülach travaux de construction et exploitera
Avec presque 1400 emplois à et est en même temps responsable également l’aéroport après son ou-
plein temps, Unique est un em- pour les 40 communes de la région. verture prévue pour avril 2008. En
ployeur important dans la région. A Unique emploie même trois gardes- Amérique du Sud, Unique gère trois
lui seul, son service du feu occupe chasse pour s’occuper des animaux petits aéroports au Chili et un au
200 personnes, plus de 200 autres sauvages dans le périmètre de l’aéro- Venezuela. Unique a encore reçu
sont employées au nettoyage des bâ- port. d’autres propositions d’Amérique du
timents et 60 dans le service des bus. Sud. Celles-ci doivent encore être
Au total, l’aéroport propose 76 pro- Active également à l’étranger examinées. Pour plus d’informations:
fessions différentes dans des do- La société Unique (Flughafen Zürich www.unique.ch
maines aussi variés que l’électricité, AG) est aussi commercialement ac-
l’entretien des bâtiments, le chauf- tive à l’étranger. C’est ainsi qu’elle a Il n’y a pas que Zurich
fage, les garderies d’enfants, le soin une participation dans le nouvel aé- Zurich est le plus grand aéroport de
suisse et le plus important au niveau
économique. Mais il existe en Suisse
encore d’autres aéroports dotés de
liaisons internationales. Il s’agit sur-
tout des aéroports de Bâle-Mul-
house, de Genève, de Berne et de Lu-
gano-Agno.
En raison du goût croissant du pu-
blic pour les voyages, l’année 2005
s’est révélée particulièrement faste
pour les aéroports suisses. EuroAir-
port Bâle, la société qui exploite l’aé-
roport de Bâle-Mulhouse, a ainsi indi-
qué que le nombre de passagers avait
augmenté de 30% à 3,3 millions. Le
nombre total de décollages et d’at-
terrissages sur cet aéroport binational
(France-Suisse) desservant une région
partagée par trois pays (Allemagne,
Suisse et France) a augmenté de 6%
à 82'142. L’aéroport de Genève a
quant à lui une nouvelle fois battu
Des employés des services techniques assurent la maintenance d’un avion. son record de passagers. En 2005,
9,41 millions de voyageurs sont pas-

Transport aérien | Input 1/2006 | page 10


Temps de voyage effectif entre Berne et Londres
Via Aéroport régional de Berne-Belpmoos ➞ London City Airport
䉴 Berne ➞ Aéroport de Belp: 30 minutes (transports publics)
䉴 Check-in: 20 minutes
䉴 Belp ➞ London City: 1h35
䉴 London City ➞ Tower Bridge: 20 minutes (transports
publics)
䉴 Durée totale du voyage: 2h45

Via Hub de Zurich-Kloten ➞ London Heathrow


䉴 Berne ➞ Aéroport de Zurich: 1h15 (transports publics)
䉴 Check-in: 1h30
䉴 Zurich-Kloten ➞ London Heathrow: 1h50
䉴 London Heathrow ➞ Tower Bridge: 30 à 50 minutes (transports publics)
䉴 Durée totale du voyage: 5h05 – 5h25

Remarque: En raison des offres très différentes proposées pour les deux parcours,
une comparaison de prix n’aurait pas été très pertinente.

sés par Genève, soit 9,5% de plus sons est infiniment plus important le plus grand hub de Suisse. La ques-
que l’année précédente. Le nombre que ce ne serait le cas dans un sys- tion de savoir si un aéroport peut se
de mouvements aériens a pour sa tème se contentant de relier les aéro- développer en hub dépend de plu-
part augmenté de 3,2%. ports les uns aux autres (système sieurs facteurs: des compagnies aé-
point à point). riennes (aéroport national), de la si-
Hub ou aéroport de niche? Les passagers, de leur côté, profi- tuation géographique (distance par
Ce que l’on nomme les 䉴 hubs tent du fait que le système de hub rapport aux autres aéroports) ainsi
(grands aéroports fonctionnant permet de proposer un grand nom- que de l’infrastructure (nombre de
comme des plaques tournantes du bre de liaisons rapides et bon marché. pistes et de terminaux). Il peut s’avé-
transport aérien) peuvent être judi- Le nombre de passagers en transit est rer plus judicieux pour un aéroport
cieux d’un point de vue écologique, crucial pour déterminer si un aéro- de ne pas poursuivre une stratégie
car la coordination des liaisons aé- port est ou non un hub. Mais, étant de hub, mais plutôt de se profiler
riennes permet de mieux gérer les donné qu’un hub est dépendant comme un aéroport de niche certes
vols et d’éviter ceux qui sont inutiles. d’aéroports plus petits qui lui amè- petit, mais qui pourra proposer
Mais les hubs sont avant tout im- nent des passagers, il est clair que les quelques liaisons aériennes exclusives
portants d’un point de vue écono- aéroports ne peuvent pas tous être qui ne conviendraient pas à un hub.
mique, car, dans un système en ré- des hubs. En Europe, seuls quelques Dans un aéroport plus petit, les pas-
seau, disposer de nombreuses liai- aéroports se sont développés en sagers profitent par ailleurs de temps
«mega-hubs». Le plus grand d’entre d’enregistrement et d’attente plus
eux est celui de Francfort, qui compte courts ainsi que d’une position
une proportion de 53% de passagers géographique centrale. L’exemple
TERMES en transit. Avec une proportion de présenté à la page 10 (encadré
䉴 Produit intérieur brut (PIB): le PIB désigne 30%, celui de Zurich est une plaque «Temps de voyage effectif entre
la valeur totale de tous les biens et services pro- tournante nettement moins impor- Berne et Londres») illustre parfaite-
duits en un an à l’intérieur d’un pays. Le PIB tante, mais reste cependant de loin ment ce phénomène.
permet d’apprécier la richesse d’un pays et le
niveau de vie de ses habitants.
䉴 Hub: plaque tournante du transport aérien. Un
hub est un nœud de communications aériennes EXERCICES
qui relie le trafic intercontinental avec un réseau 1. Citez trois importants secteurs dans le domaine des services ou des
performant d’aéroports régionaux qui amènent installations qui font partie de la création de valeur générée par un
et répartissent les voyageurs. aéroport et décrivez les tâches qui y sont liées.
䉴 Création de valeur: la création de valeur est 2. Expliquez la différence qui existe entre les termes «Aéroport de
un indicateur qui mesure le gain d’une activité Zurich» et «Unique» (Flughafen Zürich AG).
économique. Cet indicateur résulte de la diffé- 3. Lisez les interviews de Daniel Vischer et de Rita Fuhrer (aux pages 20
rence entre la valeur de la prestation d’une et 21). Comparez leurs réponses respectives aux questions 4 et 5.
entreprise et les capitaux qui ont été engagés Notez brièvement et par écrit quelles sont les différences et les simili-
pour fournir cette prestation. tudes entre ces deux points de vue.

Transport aérien | Input 1/2006 | page 11


Le secteur très compétitif
des compagnies aériennes
Les compagnies aériennes sont aujourd’hui confrontées à une concurrence
acharnée et mondiale. Les sociétés misent donc sur différents modèles
d’entreprise et différentes stratégies. La «stratégie des vols à bas prix» et
la «stratégie des alliances» en sont deux exemples.

Les compagnies aériennes sont au-


jourd’hui confrontées à une concur-
rence mondiale. L’exemple exposée
dans l’encadré ci-dessous le montre:
si l’on vole de Zurich à Majorque (vol
courte distance) ou de Zurich à Hong
Kong (vol longue distance), il est pos-
sible de choisir entre de nombreuses
variantes et les prix sont très diffé-
rents. Les trois principales raisons qui
expliquent ces grosses différences de
prix sont exposées dans les para-
graphes suivants.

1. Modèles tarifaires
et entreprises mixtes Côte à côte avec la concurrence: des compagnies américaines à l’aéroport
Les modèles de tarification des di- de Zurich-Kloten
verses compagnies aériennes sont
très différents. Ils prennent en
compte les réservations précoces ou hicule). sente plusieurs avantages: points de
les réservations tardives ou alors sub- 2. Réseaux / 䉴 alliances au vente et organisation des services et
ventionnent le vol en tant que tel niveau international de l’entretien (technique, catering,
avec les gains provenant d’autres sec- Les compagnies aériennes s’associent etc.) en commun, coordination des
teurs d’activité (par exemple un prix dans ce que l’on nomme des «al- horaires de vol et des liaisons, prix
incluant le vol et la location d’un vé- liances». Cette collaboration pré- d’achat moins élevés notamment
pour le carburant grâce à des achats
et une logistique coordonnés ou en-
De grandes différences de prix (données de ebookers.ch) core nombreuses 䉴 offres faites aux
passagers (par exemple, programme
ZRH–PMI (Palma de Majorque): commun pour les voyageurs fré-
Indications: état au 12 avril 2006, départ le 26 avril et retour le 3 mai 2006, prix quents).
en francs pour un vol en classe économique et incluant toutes les taxes
Swiss: 233.– (vol direct) 3. Contraintes légales et taxes
Iberia: 347.– (escale à Madrid) Ce sont les autorités des Etats concer-
Air Berlin: 376.– (vol direct) nés qui décident si une compagnie
helvetic.com: 556.– (vol direct) aérienne peut proposer une liaison
Swiss avec Condor: 977.– (escale à Stuttgart) aérienne déterminée. Ce faisant, la
compagnie aérienne doit se plier à
ZRH–HKG (Hong Kong): des lois plus ou moins contraignantes
Indications: état au 12 avril 2006, départ le 26 avril et retour le 3 mai 2006, prix et remplir des obligations. La diversité
en francs pour un vol en classe économique et incluant toutes les taxes de ces lois et de ces obligations ainsi
British Airways et Cathay Pacific: 1471.– (escale à Londres) que le montant des taxes ont une in-
Singapore Airlines: 1499.– (escale à Singapour) fluence sur le billet d’avion.
Britisch Airways et Quantas: 1505.– (escale à Londres)
Air Berlin et Cathay Pacific: 3098.– (escale à Francfort) Différents modèles d’entreprise
Thai et Air China: 3148.– (escale à Bangkok) en concurrence
Depuis les débuts de l’aviation (voir le

Transport aérien | Input 1/2006 | page 12


chapitre «Swissair – Swiss» à la page
15), différents modèles d’entreprise Les alliances
ont été testés. Aujourd’hui, ce sont
essentiellement les deux modèles sui- Il existe aujourd’hui trois grandes alliances au niveau international. Elles se partagent environ
vants qui se sont imposés dans le do- 60% de l’ensemble du marché du transport aérien.
maine des voyages en avions (sans les
vols privés destinés aux voyages d’af- Star Alliance compte aujourd’hui 18 membres: Lufthansa, Singapore
faires). Airlines, Air Canada, Air New Zealand, ANA (Japon), TAP (Portugal),
Asiana Airlines (Corée), Austrian, bmi (Grande-Bretagne), LOT (Po-
1. Modèle de la «compagnie logne), SAS (pays scandinaves), South African Airways, Spanair, Swiss,
en réseau» Thai Airlines, United Airlines (Etat-Unis), US Airlines (Etats-Unis) et Varig (Brésil). Avec ses mem-
Les lignes à courte et longue distance bres et un total de 2800 appareils, Star Alliance couvre environ 23,6% du marché mondial de
sont coordonnées entre elles et l’aviation et transporte annuellement quelque 425 millions de passagers vers 842 destinations
connectées à un aéroport qualifié de différentes.
«Hub» (plaque tournante en fran-
çais). Le réseau s’enrichit en liaisons SkyTeam Alliance compte aujourd’hui 10 membres: Aeroflot (Rus-
aériennes grâce à la coopération avec sie), Aero Mexico, Air France, KLM (Pays-Bas), Alitalia, Continental
d’autres compagnies et aux alliances. (Etats-Unis), CSA (République tchèque), Delta (Etats-Unis), Korean Air-
Les passagers ont ainsi à disposition ways et NWA (Etats-Unis). Avec ses membres et un total de 2018 ap-
un réseau mondial. Par ailleurs, les pareils, SkyTeam Alliance couvre environ 20,7% du marché mondial de l’aviation et transporte
vols des compagnies en réseau of- annuellement quelque 373 millions de passagers vers 728 destinations différentes.
frent de nombreuses prestations sup-
plémentaires comprises dans le prix Oneworld Alliance compte aujourd’hui 9 membres: American
du billet: repas et boissons, divertisse- Airlines (Etats-Unis), air Lingus (Irlande), British Airways, Cathay Paci-
ments à bord, etc. Les prix des vols fic (Hong Kong), Finair, Iberia (Espagne), LAN (Chili), Quantas (Aus-
peuvent certes très souvent changer, tralie) et le dernier arrivé, Japan Airlines. Avec ses membres et un
mais ils sont avant tout fixés sur la total de 1982 appareils, Oneworld Alliance couvre environ 13,5% du marché mondial de l’avia-
base de listes de prix et non pas sur la tion et transporte annuellement quelque 243 millions de passagers vers 599 destinations
base de la période à laquelle le client différentes.
a fait sa réservation. Le client paye
souvent son billet plus cher que s’il
l’avait acheté auprès d’une compa- exemple). Les prix des vols à propre- voquée par différents développe-
gnie à bas prix, mais jouit en contre- ment parler sont par conséquent bon ments au niveau mondial, mais sur-
partie d’une plus grande liberté. Il a marché et dépendent fortement de la tout par quelques catastrophes qui
par exemple la possibilité de modifier 䉴 demande: celui qui réserve tôt ont massivement affecté le transport
gratuitement sa réservation. (lorsque l’avion n’est pas encore aérien: les attaques terroristes du 11
Parmi les compagnies qui suivent plein) paye moins; celui qui réserve septembre 2001 à New York, les
ce 䉴 modèle d’entreprise, on trouve tardivement paye davantage. crises et les guerres en Irak (depuis
notamment Lufhansa, Swiss, Air Parmi les compagnies qui suivent mars 2003) qui ont provoqué un fort
France, Singapore Airlines ou encore ce modèle d’entreprise, on trouve no- renchérissement du pétrole (et donc
American Airlines. tamment helvetic.com, easyJet, Rya- aussi du kérosène) ainsi qu’une fer-
nair, Niki ou encore gexx. meture partielle des espaces aériens,
2. Modèle de la «compagnie Ces deux modèles d’entreprise des épidémies comme le SRAS (2002)
à bas prix» (low cost) peuvent s’appliquer aussi bien au ou la grippe aviaire (2003-2006). Ce
Une compagnie low cost exploite en transport dans le domaine des af- à quoi il convient encore d’ajouter le
premier lieu des liaisons aériennes re- faires que dans celui du tourisme. Il marasme économique général qui a
liant deux destinations et ne dispose arrive parfois aussi que les deux mo- frappé plusieurs importants pays in-
d’aucun «Hub». De plus, ces compa- dèles se mélangent. C’est ainsi qu’il dustrialisés.
gnies limitent leur offre au transport existe des compagnies en réseau qui Aujourd’hui, les compagnies aé-
d’un point A vers un point B. Les au- gèrent une filiale low cost. riennes actives en Suisse représentent
tres prestations, comme les repas et une importante branche écono-
les boissons, les divertissements à Les compagnies aériennes mique.
bord ou la garantie de disposer d’un aujourd’hui et demain Plus de 30% de la valeur de tous
siège réservé, sont facturées en sup- Après une grosse crise qui a frappé les biens exportés et environ 15%
plément au passager ou ne sont tant le transport des voyageurs que de la valeur de tous les biens im-
même pas proposées. Par ailleurs, les celui des marchandises à la fin des portés sont exportés ou importés
prix des vols sont de plus en plus fré- années 90 et surtout au début du par la voie des airs.
quemment abaissés de manière arti- nouveau millénaire, les observateurs En 2004, 28,6 millions de person-
ficielle grâce à la vente d’autres pres- s’attendent désormais plutôt à une nes au total ont volé de la Suisse
tations totalement étrangères à amélioration dans cette branche. La vers l’étranger ou de l’étranger
l’aviation (la location de voiture, par crise des dernières années a été pro- vers la Suisse. Parmi elles, on dé-

Transport aérien | Input 1/2006 | page 13


nombrait seulement 4,9 millions
de passagers en transit, c’est-à-di- Prévisions relatives aux mouvements aériens
re de passagers qui n’ont volé vers des vols de ligne et des vols charter dans l’ensemble
la Suisse que pour y prendre une des aéroports suisses
correspondance aérienne.
En 2004, à peine 25% de tous les
Millions de passagers 1000 mouvements
touristes venus en Suisse, soit en- 70
(évolution actuelle) (prévisions ) (perspectives ) 64,9
viron 6,8 millions de personnes,
59,7
sont arrivés par la voie des airs. 60
Ces touristes ont dépensé au total 2004–2020 +3,9% par an 52,7
(2000–2020 2,2%)
quelque 3,25 milliards de francs 50
45,5
en Suisse.
39,3
40 733,7
Un avenir entre dérégulation 34,4 709,2
658,9
et croissance 28,6 598,7
30 537,8 541,7
Il est évident que l’on ne peut pas li-
412,6
vrer ici des pronostics absolument 2004–2020 +3,0% par an
20 15,2 (2000–2020 1,0%)
sûrs en ce qui concerne l’avenir du
marché de l’aviation. Il est cependant 260,4
10
nombre de passagers
possible d’identifier les tendances mouvements aériens
suivantes. 0
Le marché de l’aviation va certai- 1986 1990 1995 2000 2004 2010 2015 2020 2025 2030
nement être très dynamique au cours
des prochaines années. La demande Chiffres tirés d’une étude de l’OFAC menés par Intraplan Munich, août 2005
en transports aériens augmente et de
plus en plus d’Etats tentent de mieux
harmoniser les règles du marché aé- qui s’appliquent aux compagnies aé- cours des prochaines années. On le
rien au niveau mondial. C’est la rai- riennes européennes à l’intérieur du voit par exemple dans l’étude (voir
son pour laquelle de plus en plus marché commun de l’UE (la réci- graphique ci-dessus) réalisée pour le
d’accords suprarégionaux ou même proque est également valable). Ces compte de l’Office fédéral de l’avia-
transcontinentaux sur le trafic aérien accords dits «Open Sky», qui garan- tion civile (OFAC). Les spécialistes
seront conclus dans le monde entier. tissent un transport aérien libre, sont s’attendent à ce que le nombre de
C’est ainsi, par exemple, que la Suisse de plus en plus fréquemment conclus passagers dans les aéroports suisses
a également conclu un accord sur le entre la Suisse et des pays extérieurs passe de 28,6 millions en 2004 à 64,9
transport aérien dans le cadre du pre- à l’UE. La Suisse négocie par exemple millions en 2020. Sur la base des chif-
mier paquet d’accords bilatéraux actuellement d’importants accords fres actuels, ces pronostics semblent
avec l’Union européenne (UE). Cet «Open Sky» avec le Canada et les réalistes.
accord remplace 24 conventions et Etats-Unis.
garantit aux compagnies aériennes Les spécialistes s’attendent à une
suisses les mêmes règles que celles forte croissance du trafic aérien au

TERMES EXERCICES
䉴 Alliance: regroupement de plusieurs compa- 1. Dans le paragraphe «les compagnies aériennes hier et
gnies aériennes au sein d’un grand réseau. aujourd’hui» (au bas de la page 13), on présente diffé-
䉴 Offre: l’offre désigne des produits ou des ser- rentes raisons qui expliquent la crise du trafic aérien au dé-
vices destinés à la vente et proposés sur un mar- but des années 2000. Choisissez deux de ces raisons et dé-
ché. La relation entre l’offre et la demande montrez brièvement et par écrit en quoi celles-ci ont repré-
constitue le fondement de l’économie de mar- senté un problème pour les compagnies aériennes.
ché. 2. Observez le graphique «Prévisions relatives aux mouve-
䉴 Carrier: mot anglais signifiant transporteur et ments aériens des vols de ligne et des vols charter».
désignant une compagnie aérienne. Quelles pourraient être les conséquences économiques
䉴 Modèle d’entreprise: Un modèle d’entreprise et écologiques de cette évolution d’ici 2020? Notez trois
décrit comment une entreprise répond à une conséquences possibles à vos yeux sous forme de mots-
demande donnée avec une offre (produit ou clefs.
service) et gagne ainsi de l’argent. 3. Recherchez à l’aide d’articles de presse, de publications ou
䉴 Demande: la demande désigne le besoin que d’Internet le modèle d’entreprise de la compagnie aérienne
le public a d’un produit ou d’un service déter- «easyJet». Essayez de décrire comment easyJet gagne de
minés. l’argent.

Transport aérien | Input 1/2006 | page 14


De Swissair
à Swiss
Au début, on voulait s’approcher des étoiles. L’une des entreprises qui
a précédé Swissair, dans les années 1920, se nommait en effet «Ad Astra»
(«vers les étoiles» en latin). Présentation de l’histoire mouvementée de
la compagnie aérienne suisse.

La «Swissair Schweizerische Luftver-


kehr AG» est née en mars 1931 de la
fusion de la compagnie bâloise «Ba-
lair» et de la zurichoise «Ad Astra».
La nouvelle compagnie disposait ainsi
de 13 appareils pour une capacité to-
tale de 86 places et occupait 64 per-
sonnes. L’histoire de la compagnie
nationale s’est ensuite déroulée de la
manière suivante:
29 août 1939: Swissair cesse son
service aérien, car le Royaume-
Uni, la France et les Pays-Bas lui re-
tirent leur autorisation de survol
en raison de la guerre.
1947: La Confédération, les can- Les débuts du transport aérien suisse: un appareil de la compagnie
tons, les communes, les CFF, les zurichoise «Ad Astra»
PTT et les banques cantonales
prennent pour la première fois
une participation dans Swissair. on du tourisme de masse contri- de Halifax. Les 229 personnes pré-
Auparavant, la compagnie aérien- bue au succès de Swissair tant au sentes à bord sont tuées.
ne était totalement en mains pri- niveau des vols que des résultats. Printemps 2001: Les gros problè-
vées. 1970: En février, attentat à la mes d’entreprise et financiers du
1948: Le service aérien de lignes bombe sur un vol Swissair à desti- SAir Group sont rendus publics.
de Swissair n’est plus conduit de- nation de Tel-Aviv (l’avion s’écrase Octobre 2001: Fin de Swissair/SAir
puis Dübendorf, mais depuis le et les 47 occupants sont tués). En Group dans ce que l’on a nommé
nouvel aéroport de Zurich Kloten. septembre, détournement d’un le «Grounding»
Septembre 1949: Swissair subit vol vers le désert jordanien.
une perte énorme, car à cette 1971: Premiers vols avec le «Jum- Le «Grounding» – une chute
époque, le prix de ses billets est bo Jet». après un long vol
basé sur la livre. Or la monnaie bri- 1987: La première femme débute Même si l’entreprise «Swissair» de-
tannique est fortement dévaluée. son activité de pilote auprès de vait sans cesse recourir à un soutien
Mars 1950: Swissair demande Swissair. étatique, l’activité aérienne a dans
pour la première fois un soutien fi- 1995: Swissair entre dans le capi-
nancier direct auprès de la Confé- tal de la compagnie belge «Sabe-
dération. Elle l’obtient en septem- na». Employés de Swissair
bre 1950. 1997: Swissair devient le «SAir
1951: Avec les nouveaux statuts Group» qui, outre les compagnies 31 décembre 1931: 64 personnes
acceptés par le gouvernement Swissair et Crossair, possède dé- 29 août 1939: 180 personnes
suisse, Swissair devient la «société sormais aussi des participations 31 décembre 1940: 95 personnes
nationale suisse de transport aé- dans d’autres compagnies aérien- 31 décembre 1950: 1510 personnes
rien». nes ainsi que dans des sociétés de 31 décembre 1960: 7’332 personnes
1959: Swissair prend une partici- services comme par exemple des 31 décembre 1970: 13’280 personnes
pation dans «Balair», refondée six entreprises de logistique. 31 décembre 1980: 15’356 personnes
ans plus tôt, et commence à l’uti- 1998: Le vol SR111 de Swissair au 31 décembre 1990: 19’883 personnes
liser comme «société charter». départ de New York s’écrase au 31 décembre 2000: 10’887 personnes
Années 1960 et 1970: L’appariti- large des côtes canadiennes près

Transport aérien | Input 1/2006 | page 15


En 2001, les événements se préci-
pitent. En janvier, Philipp Bruggisser
doit quitter la direction du SAir
Group. La «stratégie du chasseur»
est immédiatement abandonnée. A
mi-mars, tous les espoirs sont placés
en Mario Corti, le nouveau patron du
SAir Group. En avril, celui-ci doit pré-
senter les pires résultats de l’histoire
de l’entreprise: le groupe a perdu 2,9
milliards de francs lors de l’exercice
2000. La situation continue de s’ag-
graver.
Les attaques terroristes du 11 sep-
tembre touchent durement l’ensem-
ble de la branche aérienne. Mais pour
Swissair, qui est déjà un canard boi-
teux, c’est encore pire. Le 1er octobre
2001, Mario Corti communique que
l’activité aérienne ne peut être main-
tenue qu’avec l’aide de nouveaux
Un appareil de Swiss au-dessus du Cervin: les cœurs suisses battent crédits des grandes banques UBS et
plus fort CS et demande le sursis concorda-
taire. Le besoin en argent liquide aug-
mente immédiatement. Le 2 octobre
l’ensemble bien fonctionné pendant tegy» ou «stratégie du chasseur». 2001 survient l’inimaginable: Swis-
plus de quarante ans. En tout cas, du- Celle-ci consistait à prendre de nou- sair, autrefois surnommée «la
rant la période allant de 1950 à 1990, velles participations dans des compa- banque volante» en raison de ses ré-
l’entreprise a plus que décuplé le gnies de moyenne importance qui serves financières, est en faillite. Elle
nombre de ses employés. étaient la plupart du temps affaiblies ne peut même plus payer son kéro-
Mais tout ce qui avait été bâti au au niveau financier. En 1997 et res- sène. La flotte reste à terre, 260 ap-
cours des ces quarante ans s’est dé- pectivement 1999, «Singapore Air- pareils sont cloués au sol et 19'000
gradé entre 1995 et 2001. Comment lines» et «Delta Airlines» avaient dé- passagers se retrouvent plantés avec
en était-on arrivé là? noncé leurs accords de collaboration, des billets non valables un peu par-
de sorte que Swissair manquait de tout dans le monde: c’est le «Groun-
Le Grounding partenaires au niveau intercontinen- ding» (terme anglais qui désigne une
A la fin des années 1980, Swissair tal. Ces prises de participation dans interdiction de vol). Aujourd’hui en-
passait pour être trop petite pour des compagnies rassemblées au sein core, le déroulement exact des évé-
pouvoir évoluer dans le transport aé- du «Qualiflyer Group» engloutis- nements fait débat – les uns préten-
rien international. C’est en grande saient des milliards. Mais la direction dent que les grandes banques ont re-
partie pour cette raison que Swissair et de conseil d’administration de fusé de nouveaux crédits à Swissair,
s’est alors mise à suivre une stratégie Swissair n’ont pas réussi à réagir à alors que d’autres estiment que les li-
connue sous le nom de «Hunter Stra- temps et de manière raisonnable. quidités étaient encore suffisantes.

Une compagnie aérienne natio-


nale: oui ou non?
Un nouveau départ: Swiss
On a beaucoup débattu et on débat
Grâce à deux injections massives d’argent par la Confédération (450 millions et 1 encore beaucoup de cette question.
milliard de francs), le service aérien reprend dès le 5 octobre 2001 et la nouvelle com- Ce qui est sûr, c’est qu’une compa-
pagnie «Swiss» est fondée (projet Phoenix). Swissair (et respectivement SAir Group) gnie aérienne ayant sa base opéra-
se retrouve quant à elle dans une 䉴 procédure de concordat. Au printemps 2005, tionnelle en Suisse est d’une grande
Lufthansa annonce vouloir devenir actionnaire majoritaire de Swiss. La reprise doit importance pour l’intégration de la
se faire par étapes et être achevée en 2007. Ce faisant, Swiss (comme 17ème mem- Suisse dans le transport aérien inter-
bre) appartient depuis avril 2006 à «Star 䉴 Alliance» en tant qu’entreprise et en tant national. Mais savoir à qui appartient
que marque. effectivement cette compagnie n’est
Ce rachat par Lufthansa est accompagné par deux fondations de l’Etat suisse: la dans ce sens pas très important.
fondation Almea s’occupe surtout du déroulement technique de l’opération; la fon-
dation Darbada est quant à elle chargée de suivre le déroulement du transport aé- Les arguments
rien suisse et de son infrastructure afin d’assurer de bonnes liaisons aériennes entre économiques
la Suisse et le reste du monde. Le trafic aérien – peu importe qu’il
s’agisse du transport de passagers ou

Transport aérien | Input 1/2006 | page 16


de fret – représente un pan indispen-
sable de l’économie suisse:
Quelque 150'000 personnes tra-
vaillent directement ou indirecte-
ment pour le transport aérien.
Un grand nombre d’entreprises
dépendent indirectement du
transport aérien (agences de voya-
ge, catering, dutyfree, technique).
De très nombreuses entreprises
dépendent de liaisons aériennes
efficaces vers des centres à l’étran-
ger pour leurs propres affaires
(voyages d’affaires).
Pour le tourisme, de bonnes liai-
sons de la Suisse vers l’étranger et
de l’étranger vers la Suisse sont vi-
tales.
Le fret aérien est d’une importan-
ce centrale pour l’économie suisse
(voir le paragraphe sur le transport
des marchandises au chapitre 1). La Suisse a-t-elle besoin d’un «Home Carrier», c’est-à-dire d’une compagnie
aérienne ayant sa base opérationnelle en Suisse?
Le transport aérien est un élément es-
sentiel pour une Suisse qui évolue
dans l’économie mondiale: tions étroites qui lui sont nécessai- grands que l’on nomme «Hubs», afin
L’économie suisse est très forte- res. de mieux exploiter ses propres liai-
ment intégrée dans le commerce sons longues distances. C’est la rai-
avec l’étranger. Une bonne inter- Swiss reste-elle le «Home son pour laquelle ces compagnies
connexion avec le trafic aérien in- Carrier» de la Suisse? sont nommées «compagnies en ré-
ternational est par conséquent es- Maintenant se pose la question de sa- seau» (voir chapitre 3). S’il n’y a pas
sentielle. voir si la Suisse, pour toutes ces rai- au moins une grande compagnie aé-
En tant que pays continental sans sons, a également besoin de ce que rienne opérant à partir de la Suisse
accès au trafic maritime mondial, l’on nomme un 䉴 «Home Carrier», (comme autrefois Swissair), il se pour-
la Suisse ne peut compter que sur c’est-à-dire une compagnie aérienne rait que de nouvelles destinations
de bonnes infrastructures aérien- ayant sa propre base opérationnelle lointaines (par exemple New York,
nes et sur une bonne liaison au en Suisse. L’expérience montre que HongKong, etc.) ne soient plus attei-
trafic aérien international pour chaque compagnie aérienne a pour gnables qu’en transitant par des aé-
tisser avec les habitants est les but de diriger le trafic des passagers roports étrangers – ce qui serait défa-
entreprises de l’étranger les rela- de petits aéroports vers des plus vorable pour l’économie suisse.

TERMES
䉴 Alliance: regroupement de plusieurs compagnies aériennes au sein EXERCICES
d’un grand réseau. 1. Recherchez sur Internet des éléments sur l’his-
䉴 Compagnie charter: compagnie aérienne qui ne propose pas de toire de Swissair et trouvez comment le nom de
vols de lignes, mais qui effectue des vols pour un autre groupe (la la compagnie aérienne «Balair» y est associé. Re-
plupart du temps des voyagistes). levez les principales étapes qui ont marqué l’his-
䉴 Carrier: mot anglais signifiant transporteur et qui désigne une com- toire de «Balair».
pagnie aérienne. 2. Expliquez dans un texte court et que vous aurez
䉴 Procédure de concordat: la procédure de concordat est un terme vous-même écrit, quelle est la différence
tiré de la Loi fédérale sur la poursuite pour dettes et la faillite (LP). Le entre une compagnie aérienne en réseau et une
concordat est un accord entre des entreprises en proie à des difficul- 䉴 compagnie charter.
tés de paiements et leurs créanciers. Ces derniers acceptent que 3. Rassemblez des arguments qui plaident pour
l’entreprise conserve sa raison sociale et son activité économique, le une compagnie aérienne nationale suisse et des
temps d’assainir ses finances, de manière à ce que tous les intéressés arguments qui y sont opposés.
se trouvent dans une situation meilleure que dans le cas d’une fail- 4. Tâche supplémentaire: comparez vos arguments
lite. Une faillite ou des poursuites ne sont pas possibles au cours de avec ceux des deux personnalités interviewées
ce que l’on nomme le sursis concordataire. dans le cahier INPUT (question 6).

Transport aérien | Input 1/2006 | page 17


Le revers
de la médaille
Le transport aérien et ses infrastructures fournissent des emplois
et sont un moteur économique. Mais le transport aérien n’est pas
vraiment écologique.

On part du principe que le transport ment climatique et de ses effets – prendre des contre-mesures effi-
aérien fait plus que doubler tous les comme la fonte des glaciers, les glis- caces, la production démesurée de
dix ans. Ces pronostics accordent à la sements de terrains ou la multiplica- CO2 engendrée par l’aviation mena-
branche de bonnes perspectives au tion des inondations – sont des cera alors de réduire à néant les nom-
niveau du chiffre d’affaires, mais sont conséquences directes de ces émis- breux efforts destinés à réduire les
aussi annonciateurs de gros pro- sions de dioxyde de carbone. Le gaz à effet de serre.
blèmes. Les effets sur notre environ- transport aérien étant répandu sur Aussi bien en Suisse que sur la
nement sont énormes, surtout au ni- tout le globe, ses effets sont égale- scène internationale, le trafic aérien
veau des nuisances sonores et du cli- ment perceptibles dans le monde en- continue pourtant de demeurer exclu
mat. tier. Si l’on ne parvient pas à débattre des mesures prises en matière de po-
de l’important taux de croissance du litique climatique. Vu qu’il se déroule
Le trafic aérien, un problème transport aérien également sous l’an- par-dessus les frontières, le trafic aé-
pour le climat gle du réchauffement climatique ni à rien échappe presque totalement aux
Rares sont les passagers qui sont
conscients de l’énorme charge que
chaque vol fait peser sur notre climat. «myclimate» – Protection du climat dans
Par exemple, lors d’un vol aller-retour le transport aérien
entre Zurich et New York, l’émission
en dioxyde de carbone (䉴 CO2) par myclimate présente des solutions quant à la charge que le transport aérien fait peser sur le
personne est équivalente à celle climat, des solutions également attractives d’un point de vue économique. myclimate est né
d’une voiture pendant une année en- d’un projet de l’EPF de Zurich. Il permet des solutions facultatives et innovantes en matière de
tière. Or les scientifiques se sont de- protection du climat et encourage l’utilisation d’énergies renouvelables et d’une technologie
puis quelques temps mis d’accord: plus efficace au niveau énergétique. L’idée de base repose sur le principe de responsabilité: les
une partie importante du réchauffe- usagers du trafic aérien peuvent compenser les émissions nocives pour le climat produites lors
de leur vol notamment par l’achat d’un «ticket myclimate». De plus, myclimate favorise le
débat public sur la protection du climat et prend fait et cause pour une réduction à la source
L’«échelle du bruit» des gaz à effet de serre.

Nombre de décibels et sorte de bruit:


130 Avion de chasse à réaction
(seuil de douleur)
120 Discothèque (seuil de douleur)
110 Marteau-piqueur à une distance
de 10 mètres
100 Avion de ligne
(500 mètres après le décollage)
75 Trafic urbain
70 Survol d’un avion de ligne
(6500 mètres après le décollage)
60 Conférence
55 Conversation normale, par exemple Le système fonctionne de la manière suivante: la quantité de CO2 par passager émise lors d’un
dans un bureau vol est compensée dans un projet de protection du climat, un projet qui est soutenu grâce à
40 Zone d’habitation tranquille, de nuit l’achat du «ticket myclimate». Un ticket myclimate peut être acheté en complément du billet
30 Chuchotement, chant d’oiseau de vol directement auprès de myclimate ou auprès de différentes agences de voyage.
10 Limite d’audition chez la plupart des
adultes 䉴 Informations supplémentaires sur www.myclimate.org
Source: www.yelloear.com (en allemand et en anglais)

Transport aérien | Input 1/2006 | page 18


mesures nationales. Par ailleurs, dans fusé par le Parlement suisse. Du coup,
le monde entier, des centaines d’ac- à l’automne 2002, l’Allemagne a
cords bilatéraux garantissent des exo- édicté de manière unilatérale une or-
nérations fiscales réciproques sur le donnance définissant des heures aux-
kérosène. Cette situation ne devrait quelles le passage par l’espace aérien
pas évoluer à moyen terme. Ce que allemand est interdit. Ceci a contraint
l’on nomme le 䉴 Protocole de Kyoto la société exploitant l’aéroport à utili-
ne prévoit pas de réglementations ser la voie sud pour les vols d’ap-
pour le transport aérien. Etant donné proche ayant lieu le week-end, le soir
que, politiquement, une limitation du et au petit matin. Durant ces pé-
transport aérien au niveau mondial riodes, les vols doivent donc passer
n’a aucune chance à court terme, on par le territoire suisse, au-dessus
tente de compenser les émissions de d’une zone densément peuplée.
CO2 qui lui sont liées, par exemple au Outre la pollution sonore, cette
travers de projet de reforestation. approche par le sud a également des
Une augmentation du prix de chaque conséquences économiques. Autre-
vol permettrait aussi de réhabiliter les fois situés dans les communes riches
vieux appareils. Or ceci – au travers et tranquilles de la rive droite du Lac
des économies en carburant – contri- de Zurich, immeubles et terrains à bâ-
buerait également à réduire les émis- tir ont perdu de leur valeur.
sions de dioxyde de carbone.
Politique aéroportuaire
Oui à l’aéroport, L’avenir de l’aéroport de Zurich dé-
mais non au bruit pend de la politique de la Confédéra-
Des habitants incommodés par
Le fait que l’aéroport de Kloten soit le bruit de l’aéroport de Zurich tion et du canton et du développe-
très proche de la Ville de Zurich repré- s’opposent aux nouvelles règles ment ultérieur de la lutte opposant la
sente des avantages, puisque les concernant les vols d’approche. Suisse à l’Allemagne à propos du
temps de voyage et les itinéraires de bruit. Les différents conflits devraient
transport sont courts. Mais les gens continuer à se durcir. Malgré l’impor-
qui se trouvent à proximité immé- également un dossier diplomatique tance économique de l’aéroport, le
diate, ou dans les environs, sont ex- très explosif, car les vols en partance législatif de la Ville de Zurich est
posés à une charge sonore impor- et à destination de Kloten passent au- d’avis que les mouvements aériens
tante. Les conséquences sur la santé dessus du territoire allemand. Pen- devront être à plafonnés à moyen
peuvent être graves. Le corps humain dant des années, l’Allemagne avait terme et que les émissions sonores
réagit au bruit du trafic, par exemple protesté contre la violation répétée devront être simultanément réduites
par du stress. Dans le cas du transport de l’accord bilatéral de 1984 (relatif au rythme d’environ 2% par an. Au
aérien, le problème est que le bruit aux approches et aux décollages pas- travers de sa politique aéroportuaire,
vient du ciel et qu’il ne peut par sant au-dessus du sol allemand) par la la Direction de l’Economie publique
conséquent pas être diminué avec société exploitant l’aéroport. L’accord du canton tente de trouver un équili-
des murs anti-bruit. a été dénoncé au printemps 2000, ce bre entre sécurité, prospérité, mobi-
qui laissait entrevoir de profonds lité, économie et habitat (voir l’inter-
Les esprits s’échauffent changements dans le service aérien. view de la directrice de l’Economie
La pollution sonore provoquée par Berne et Berlin ont alors négocié un publique zurichoise Rita Fuhrer à la
l’aéroport de Zurich-Kloten constitue nouveau traité, mais celui-ci a été re- page 21).

TERMES EXERCICES
䉴 Protocole de Kyoto: le Protocole de Kyoto est 1. Citez deux raisons possibles qui expliquent que le transport
entré en vigueur le 16 février 2005. Les 141 aérien reste exclu des mesures prises en matière de poli-
Etats signataires se sont engagés à diminuer les tique climatique tant au niveau suisse que sur la scène in-
émissions de gaz à effet de serre au niveau ternationale.
mondial d’ici 2012. L’objectif minimal est une 2. Recherchez sur Internet et dans des articles de presse des
réduction de 5,2% de ces émissions par rapport solutions possibles au conflit sur le bruit qui oppose la
à 1990. Suisse et l’Allemagne, puis évaluez ces solutions du point
䉴 CO2: le dioxyde de carbone est issu de la com- de vue de l’aéroport et de celui des habitants.
bustion du pétrole. Compte tenu de sa concen- 3. Surfez sur le site de www.myclimate.ch (en allemand et
tration de plus en plus massive dans l’atmo- en anglais) et découvrez le rôle que cette institution a
sphère, il contribue de manière déterminante au en voir avec le Championnat du monde de football 2006
réchauffement climatique. en Allemagne.

Transport aérien | Input 1/2006 | page 19


Interview
de Daniel Vischer
Avocat, conseiller national Vert, président de la section trafic aérien
du syndicat SSP

Daniel Vischer, commençons pas la Baptisé Unique, l’aéroport de Zurich en tant que citoyen suisse et
«question délicate»: quelle est votre représente la grande plaque tour- conseiller national, serait-il impor-
position par rapport à l’aviation? nante du transport aérien suisse. tant qu’il y ait en Suisse une
Utilisez-vous personnellement Donnez-nous, à votre avis, un aspect compagnie aérienne nationale?
l’avion comme moyen de transport? positif et un aspect négatif de cet Daniel Vischer: Le caractère natio-
Si oui, dans quel but et à quelle aéroport. nal est de moins en moins important.
fréquence? Daniel Vischer: Côté positif, le hub Swiss est certes encore marquée du
Daniel Vischer: Je vole peu, même garantit les places de travail et une drapeau suisse, mais elle n’est plus
pas une fois par an. La dernière fois, liaison vers les autres continents. une entreprise helvétique. Je ne re-
c’était à Noël 2004 pour un vol vers Côté négatif, il y a le bruit qui est in- grette pas l’ancienne situation. Ce
Marrakech. Je suis plutôt passionné supportable. Des couloirs aériens qui importe, c’est la manière dont les
par les voyages en train. passant par le nord* représenteraient liaisons et les places de travail peu-
la meilleure solution. Il ne faut pas vent être le mieux garanties.
Quelle est l’importance de la que la plus grande zone d’agglomé-
branche du transport aérien pour rations du pays soit la plus touchée
l’économie suisse? par le bruit. (* Les couloirs aériens par
Daniel Vischer: Cette branche est le nord passent par le sud de l’Alle-
sans aucun doute importante, princi- magne. La Suisse a dû limiter le nom-
palement dans le domaine des liai- bre de vols suite aux protestations de
sons à longue distance. Le principe de l’Allemagne).
base doit être le suivant: utiliser le
train pour les courtes distances Le trafic aérien a un impact relative-
(jusqu’à 500 kilomètres) et l’avion ment important sur l’environnement
pour les longues. En tant que plaque (pollution, bilan du CO2, etc.).
tournante du trafic longue distance, Comment pourrait-on mieux gérer
Zurich garantit au total quelque ce problème? Quelles seraient selon
60'000 places de travail. vous les solutions? Daniel Vischer naît en 1950 à Bâle. Déjà
Daniel Vischer: Il faudrait imposer durant ses études gymnasiales, il s’engage
Les places de travail, qui sont liées un impôt sur le transport aérien au ni- auprès des Organisations progressistes
directement ou indirectement veau international. Cet impôt devrait (POCH/extrême gauche). Après le gym-
à cette branche, constituent en être souple. Cela permettrait égale- nase, il travaille comme metteur en scène
vérité un aspect économique impor- ment de lutter contre les tarifs trop assistant dans un théâtre, puis décide en-
tant du transport aérien. Comment bon marché. Les problèmes du trans- suite de poursuivre ses études à la Faculté
voyez-vous le développement futur port aérien ont en effet débuté avec de droit de l’Université de Zurich. C’est à
du marché du travail dans ce la désagrégation de l’accord de l’AITA cette époque qu’il quitte les rives du Rhin
secteur? (Association internationale du trans- pour celles de la Limmat et qu’il s’installe à
Daniel Vischer: Le développement port aérien) sur les prix, à la fin des Zurich où il vit toujours. En 1983 déjà, il est
futur du marché du travail dépend du années 80, ainsi qu’avec la dérégle- représentant du POCH au Grand Conseil
fait que l’aéroport de Zurich conserve mentation au niveau international. zurichois. Mais le POCH est dissous en
ou non son statut de plaque tour- Le transport aérien est aujourd’hui 1990 et Daniel Vischer rejoint les Verts.
nante. Jusqu’à présent, la reprise de beaucoup trop bon marché. En Eu- C’est sous l’étiquette écologiste qu’il reste
Swiss par Lufthansa a renforcé le rope tout particulièrement, ces prix membre du Parlement du canton de Zurich
hub. J’en suis surpris, car je m’atten- bon marché freinent le transfert de et qu’il accède au Conseil national en
dais plutôt à des effets négatifs. Des l’air au rail. Par ailleurs, il faut égale- 2003. Daniel Vischer est par ailleurs prési-
entreprises comme SR technics, Swis- ment des règles claires à propos des dent de la section trafic aérien du syndicat
sport (les activités au sol) ou Cargo lo- nuisances nocturnes. SSP (Syndicat des services publics) depuis
gic (fret) ont pu maintenir leurs places 1993. Il est marié et père de deux enfants
de travail. Swissair n’existe plus et Swiss adultes.
appartient à Lufthansa. Pour vous,

Transport aérien | Input 1/2006 | page 20


Interview
de Rita Fuhrer
Juriste, conseillère d’Etat (UDC) et directrice de l’Economie publique du canton
de Zurich, membre du conseil d’administration de Unique Airport à Zurich.

Rita Fuhrer, quelle est votre position de travail (à temps complet) pourrait qu’il y ait en Suisse une compagnie
par rapport à l’aviation? Utilisez- atteindre 120’000 d’ici 2012 et envi- aérienne nationale?
vous l’avion comme moyen de trans- ron 150’000 d’ici 2020. Toutefois, ce Rita Fuhrer: Savoir à qui appartient
port? Si oui, dans quel but et à scénario présuppose notamment que Swiss a peu d’importance. Ce qui est
quelle fréquence? le développement de l’aéroport de très important, en revanche, c’est
Rita Fuhrer: Chaque moyen de Zurich ne soit pas entravé et que que, même sous l’aile de Lufthansa,
transport doit être utilisé lorsqu’il Swiss y ait sa base opérationnelle. Swiss reste une société opérant au ni-
s’avère plus performant que d’autres veau intercontinental et qu’elle garde
formes de mobilité. Je vole rarement. Donnez-nous un aspect positif son port d’attache à Zurich. Ce n’est
Je n’ai été amenée qu’une seule fois et un aspect négatif de l’aéroport qu’ainsi que Swiss peut déployer le
à voyager à l’étranger en tant que de Zurich. mieux des effets sur l’économie de
conseillère d’Etat et, à titre privé, Rita Fuhrer: Côté positif, on trouve notre région et de la Suisse. Les
mon mari et moi passons presque l’avantage que donne l’aéroport non signes montrant que cette mission
toujours nos vacances en Suisse. Mais seulement à l’économie zurichoise, est atteinte sont bons.
nous utilisons parfois l’avion pour des mais aussi à celle d’une grande partie
vacances dans des pays chauds ou de la Suisse et des régions limi-
pour une escapade dans une ville eu- trophes. Côté négatif, il y a les nui-
ropéenne. sances sonores qui en résultent et qui
doivent être supportées par la popu-
Quelle est l’importance de la lation zurichoise. Mon défi, comme
branche du transport aérien pour politicienne, consiste à trouver autant
l’économie suisse? que possible un équilibre entre des
Rita Fuhrer: Un accès direct aux intérêts contradictoires.
marchés d’Europe et d’outre-mer est
capital pour la Suisse. Pauvre en ma- Le transport aérien a un impact
tières premières et sans accès à la relativement important sur l’environ-
mer, notre pays est tourné vers l’ex- nement (pollution, bilan du CO2,
portation; nous gagnons un franc sur etc.). Comment pourrait-on mieux
deux à l’étranger. L’aéroport de Zu- gérer ce problème? Quelles seraient
rich est un employeur important, un selon vous les solutions?
puissant moteur économique et un Rita Fuhrer: La pollution due aux Rita Fuhrer naît en 1953 à Adelboden,
facteur d’implantation significatif: avions est un problème global auquel dans l’Oberland bernois, mais grandit à
60% des plus grandes entreprises de l’ensemble de la branche aérienne Thal, sur les bords du lac de Constance.
Suisse se situent dans un rayon de 50 doit s’atteler. La consommation en Après la fin de sa scolarité, elle accomplit
kilomètres autour des aéroports. kérosène pourrait être drastiquement des stages professionnels à Lausanne et à
réduite et l’émission d’oxydes d’azote Lugano. Professionnellement, elle gère
Les places de travail, qui sont liées abaissée de 30 à 40%. Outre une une agence de caisse maladie et s’investit
directement ou indirectement à taxe sur le bruit, l’aéroport de Zurich dans son rôle de mère. En 1986, Rita Fuh-
cette branche, constituent un aspect perçoit depuis 1997 une taxe sur rer et sa famille déménagent à Pfäffikon.
économique important du transport les émissions de gaz qui peut attein- C’est là qu’elle s’engage dans la section lo-
aérien. Comment voyez-vous le dre jusqu’à 1300 francs par atterris- cale de l’UDC zurichoise. Elle siège au
développement futur du marché sage. Zurich encourage ainsi l’utili- Grand Conseil zurichois de 1992 à 1995,
du travail dans ce secteur? sation d’avions le moins polluants date à laquelle elle accède au Conseil
Rita Fuhrer: Nous nous attendons possible. d’Etat. D’abord en charge des Affaires
pour l’aéroport de Zurich à une crois- sociales et de la Sécurité, elle reprend la
sance annuelle de 4% du trafic pas- Swissair n’existe plus et Swiss direction de l’Economie publique en 2004.
sagers et de 2,9% du nombre des appartient à Lufthansa. Pour vous, Rita Fuhrer est mariée et mère de trois
vols. Une étude montre qu’avec une en tant que citoyenne suisse et enfants.
telle croissance, le nombre de places conseillère d’Etat, serait-il important

Transport aérien | Input 1/2006 | page 21


Liens Reportages télévisés
http://www.aviation.admin.ch/index.html?lang=fr http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=370501&sid=
Office fédéral de l’aviation civile (informations sur le trafic 1236856&cKey=1042210980000
aérien en Suisse, notamment sur l’infrastructure, la sécuri- «Temps présent» du 25 juillet 2002 consacré à l’activité de l’aéroport
té, les appareils et les formations) de Genève-Cointrin
http://www.gva.ch/fr/Desktopdefault.aspx/tabid-11/ http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=370501&sid=
Toutes les informations sur l’aéroport de Genève-Cointrin 6168524&cKey=1131094592000
http://www.liquidator-swissair.ch/f/f_aktuell.cfm «Temps présent» du 24 novembre 2005 consacré à Swiss
Site du liquidateur de Swissair http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=370501&sid=
http://www.swiss.com/web/FR/IE6/about-swiss/sw-oc-jo- 1193208&cKey=1042211040000
cabin-crew/index.htm «Temps présent» du 4 juillet 2002 consacré au «syndrome de la
Swiss, la compagnie aérienne nationale classe économique»
http://www.parlament.ch/f/homepage/do-archiv/do- http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=370501&sid=
swissair-crossair.htm 1642103&cKey=1045649040000
Le dossier Swissair du Parlement suisse «Temps présent» du 24 janvier 2002 consacré au secteur du
http://www.groundingfilm.ch/fr/news/index.php# transport aérien
«Grounding», le film consacré aux derniers jours de
Swissair

Impressum
Auteurs: Beatrice Kaufmann, Zurich; Matthias Vatter, Berne

Direction du projet: Bernhard Probst, Zurich


Traduction: Olivier Pauchard, Fribourg
Lecteur: Anne Montavon, Berne
Sous lecteur: Francis Baour, Président de Jeunesse et Economie Suisse Romande
Correcteurs: Andrea Jenny, Annemarie Perez, Zurich (Association Jeunesse et économie)
Choix et préparation des images: Andrea Jenny, Zurich (Association Jeunesse et économie)

Rédaction Input: Andreas Bosshart, economiesuisse; Armin Käser, Dachverband Schweizer


Lehrerinnen und Lehrer, vice-président Jeunesse et économie; Urs F. Meyer, Union patronale
suisse, membre du comité Jeunesse et économie; Stephanie Meier, Swissmem; Brigitte Möhr,
directrice Jeunesse et économie.

Organisation: Kalt-Zehnder-Druck SA Zoug; Büro eigenart, Stefan Schaer, Berne Herausgeber:


Mise en page: Büro eigenart, Stefan Schaer, Berne, www.eigenartlayout.ch
Graphisme: gut&schön, Beatrice Kaufmann, Zurich, www.gutundschoen.ch
Crédit photographique: Keystone: p. 4, 7, 10, 16, 19; Unique: couverture, p. 3, 6, 9, 12, 17
Impression: Kalt-Zehnder-Druck SA Zoug, www.kalt.ch JUGEND UND WIRTSCHAFT
JEUNESSE ET ECONOMIE
Conception et réalisation de l’E-lesson: LerNetz SA, Berne, www.lernetz.ch GIOVENTÙ ED ECONOMIA

Il n’a pas toujours été possible de trouver les détenteurs des droits sur les textes et les pho-
tos. Les prétentions légitimes seront honorées dans le cadre des conventions usuelles. Photos:

Touts droits réservés © 2006 Jeunesse et économie, Thalwil/Suisse


Le commentaire destiné aux enseignants peut être téléchargé depuis le site
www.jugend-wirtschaft.info

Transport aérien | Input 1/2006 | page 22


Set didactique Input
Une offre pour diversifier l’enseignement au niveau secondaire supérieur
Les sets didactiques comprennent en règle générale une brochure pour les élèves. Celle-ci est
accompagnée d’un commentaire à l’intention du personnel enseignant ainsi que d’une E-les-
son, disponibles gratuitement sur Internet. Les sets didactiques traitent de thèmes concernant
l’économie, la société et la politique.

Prix (port en sus):


䉴 Exemplaire à l’unité: Fr. 6.–
䉴 Set à 10 exemplaires: Fr. 20.–
䉴 Abonnement (7 éditions d’Input + 1 Input Spezial): Fr. 35.–

L’adresse de commande se trouve au dos du cahier

E-Lesson

Brochures Input On trouve à disposition sur www.jugend-


wirtschaft.ch des programmes d’E-lear-
Les cahiers Input sont des brochures à ning relatifs aux thèmes abordés. Ces
l’intention des élèves. Ils traitent de E-lessons sont complémentaires des bro-
thèmes d’actualité concernant l’écono- chures Input.
mie, la société et la politique.
Les E-lessons comprennent:
Chaque cahier Input contient: 䉴 Quatre à cinq modules interactifs.
䉴 Des informations de base relatives Ceux-ci appuient la phase
à chaque thème d’apprentissage du thème traité.
䉴 Deux interviews de personnalités Commentaire à 䉴 Un test final. Il peut être utilisé
䉴 Des exercices relatifs à chaque l’intention du personnel comme préparation à une inter-
chapitre enseignant rogation ou comme outil de con-
䉴 Une bibliographie et une liste solidation des connaissances
de liens électroniques Le commentaire à l’intention du person- acquises.
nel enseignant ainsi que des présen-
tations sous forme de transparents sont
disponibles à l’adresse:
www.jugend-wirtschaft.ch/input

Le commentaire à l’intention du person-


nel enseignant comprend:
䉴 Les solutions des exercices
䉴 Des présentations sous forme
de graphiques
䉴 Des articles de presse
Input Transport aérien

Le transport aérien se trouve encore en pleine mutation et enregistre de hauts


taux de croissance. C’est pourquoi les aéroports jouent un rôle central pour
le développement économique d’une région. Ce cahier explique quelle est
l’importance des aéroports, montre la concurrence qui existe entre les compagnies
aériennes et traite du naufrage de Swissair ainsi que du problème de la pollution
sonore due aux avions. Par ailleurs, deux personnalités s’expriment à propos du
thème du transport aérien sous forme d’interview.

Cahier: A/F
E-Lesson: A
Commentaire à l’intention du personnel enseignant: A / F

Publications
JUGEND UND WIRTSCHAFT
JEUNESSE ET ECONOMIE Publications Input 2006
GIOVENTÙ ED ECONOMIA Input 1/2006: Transport aérien (A/F; E-lesson)
Input 2/2006: Assurance (A/F avec E-lesson)
Zentralsekretariat: Input 3/2006: Prévoyance (A/F avec E-lesson)
Alte Landstrasse 6
8800 Thalwil
Input 4/2006: Wohnen (A avec E-lesson)
Tel. 044 772 35 25 Input 5/2006: Energie atomique (A/F avec E-lesson)
Fax 044 772 35 27 Input 6/2006: Pétrole (A/F avec E-lesson)
Postadresse:
Postfach
Rééditions Input 2006
8942 Oberrieden Input 7/2006: Globalisation (A avec E-lesson)
Input 8/2006: Téléphone mobile (A/F/I avec E-lesson en A)
info@jugend-wirtschaft.ch
www.jugend-wirtschaft.ch Publications Input 2005
Input 1/2005: Utilisation durable de l’énergie (A/F)
Input 2/2005: Bilaterale Verträge (A avec E-lesson)
Input 3/2005: Téléphone mobile (A/F avec E-lesson)
Input 4/2005: Biotechnologie (A avec E-Input en A et en F)

Spécial Input
Spécial Input 2006: Working Poor
Spécial Input 2004: La mutation démographique: un défi pour l’avenir

Vous trouverez les E-lessons, les E-Input et les autres titres Input à l’adresse
www.jugend-wirtschaft.info

Congrès et cours
Informations et inscriptions sur www.jugend-wirtschaft.info

Abonnement 2006
7 éditions d’Input + 1 Input Spezial: Fr. 35.– par année (port en sus)
Exemplaire d’Input à l’unité: Fr. 6.–
Set Input à 10 exemplaires: Fr. 20.– www.jugend-wirtschaft.info