Vous êtes sur la page 1sur 10

Projet n°1 :

Réaliser et concevoir un dossier documentaire sur les menaces qui pèsent sur
l’environnement.

Séquence 2 : Démontrer, prouver un fait

Evaluation diagnostique :
1-Relevez les termes ou expressions qui servent à poser l’hypothèse.
-Je pose l’hypothèse que les lapins sont à jeun.
-On considère sur une droite xy un segment AB.
-Supposons choisies sur une droite donnée (d) deux points A et B.
Soit un système de deux équations du 1°degré.
Imaginons que l’on ait un trapèze.
Admettons l’égalité suivante.

2-Conjuguez les verbes entre parenthèse au mode et au temps qui conviennent.


S’il fait beau demain, nous (aller).
S’il faisait beau, nous (aller) à la plage.
Si vous travaillez, vous faire des progrès.
Si vous travailliez, vous (faire) des progrès.

Sujet de l’expression écrite :

Si l’homme ne prend pas des mesures concrètes pour lutter contre les menaces
qui pèsent sur l’environnement, il risquerait de compromettre l’avenir de la
planète entière.

En vous aidant des textes étudiés dans la première séquence, rédiger un court
texte pour montrer et prouver la véracité de cette affirmation.

Projet n°1 :
Réaliser et concevoir un dossier documentaire sur les menaces qui pèsent sur
l’environnement.

1
Séquence 2 : Démontrer, prouver un fait.

Compréhension de l’écrit (séance 1)

Texte support : Une protection naturelle des plantes cultivées, la lutte


biologique.

Manuel de Biologie BORDAS/ Collection tavernier/ 5ème

I)- Observation

1-Complétez le tableau suivant par les éléments du paratexte.

Source thème domaine Public visé


Manuel de biologie Protection des plantes Biologie Elèves de 5ème
BORDAS cultivées

2-En vous aidant du tableau, formulez des hypothèses de sens.

3-Lecture silencieuse

4-Vérification des hypothèses de sens

II analyse :

1-Qu’est ce qui menace les plantes ?

-Les plantes sont .menacées par les insectes, de petites araignées, de vers, de
micro organisme et de champignons. Microscopiques.

2-Sous quel nom sont –ils regroupés ?

-Ils sont regroupés sous le nom de ravageurs.

3-Quelle est leur particularité ?

-Ils se multiplient rapidement et massivement et causent d’importants


ravages.

4-Quelle es t la méthode la plus utilisée pour lutter contre eux ?

-La lutte chimique.

5-Est –elle satisfaisante et efficace ? Pourquoi ?

-Non, elle ne l’est pas parce qu’elle présente de nombreux inconvénients.

6-Quelle stratégie est alors mise au point ?

2
-La lutte biologique.

7-Pour mieux expliquer cette nouvelle façon d’agir qu’utilisent les auteurs du
texte ? Quel est leur but ?

-L’auteur utilise un exemple pour démontrer un cas particulier de la lutte


biologique.

8-Quel rôle le dernier paragraphe joue- t-il ?

-C’est une conclusion.

Retenir

On appelle le raisonnement qui passe du cas particulier au cas générale :


raisonnement inductif.

Exemple :

Cas particulier (coccinelle) Cas général (l’emploi d’êtres


vivants pour détruire les ravageurs

1- Faites le plan du texte

2- Faire régir : L’utilisation des produits chimique dans l’agriculture.

Une expérience

L’auteur est un illustre savant français mort en 1878. Il fit faire en 20 ans plus
de progrès à la connaissance de l’organisme humain que tous les médecins des
siècles passés. Dans une langue simple, il rend compte ici d’une de ses
expériences capitales.
On apporta un jour dans mon laboratoire des lapins venant du marché. On
les plaça sur une table où ils urinèrent et j’observai par hasard que leur urine
était claire et acide.
Ce fait me frappa, parce que les lapins ont ordinairement l’urine trouble et
alcaline en leur qualité d’herbivores, tandis que les carnivores, ainsi qu’on le
sait, ont au contraire les urines claires et acides.

3
Cette observation d’acidité de l’urine chez les lapins me fit venir la pensée
que ces animaux devaient être dans la condition alimentaire des carnivores. Je
supposai qu’ils n’avaient probablement pas mangé depuis longtemps et qu’ils se
trouvaient ainsi transformés par l’abstinence en véritables animaux carnivores
vivant de leur propre sang. Rien n’était plus facile de vérifier par l’expérience
cette idée préconçue ou cette hypothèse.
Je donnai de l’herbe à manger aux lapins. Et quelques heures après, leurs
urines étaient devenues troubles et alcalines. On soumit ensuite les mêmes lapins
à l’abstinence et, après vingt quatre heures ou trente six heures au plus, leurs
urines étaient redevenues claires et fortement acides ; puis elles redevenaient de
nouveau alcalines en leur donnant de l’herbe, etc.
J’ai répété cette expérience si simple un grand nombre de fois sur les lapins
et toujours avec le même résultat. Je l’ai répétée ensuite chez le cheval, animal
herbivore chez qui l’abstinence produit comme chez le lapin, une prompte
acidité de l’urine …
J’arrivai ainsi, à la suite de mes expériences, à cette proposition générale,
qui alors n’était pas connue, à savoir qu’à jeun, tous les animaux se nourrissent
de viande, de sorte que les herbivores ont alors des urines semblables à celles
des carnivores…
Quand on voit un phénomène qu’on n’a pas l’habitude de voir, il faut
toujours se demander à quoi il peut tenir, ou autrement dit, quelle en est la cause.
Alors, il se présente à l’esprit une réponse ou une idée qu’il s’agit de soumettre à
l’expérience. En voyant l’urine acide chez les lapins, je me suis demandé
instinctivement quelle pouvait en être la cause. Le raisonnement que j’ai fait est
le suivant : les urines des carnivores sont acides ; or les lapins que j’ai sous les
yeux ont des urines acides, donc ils sont carnivores, c’est-à-dire à jeun. C’est ce
qu’il fallait établir par l’expérience.
Claude BERNARD « Introduction à l’étude de la médecine expérimental

Projet I : Réaliser un dossier documentaire sur les menaces qui pèsent sur
l’environnement.
Séquence 02 : Démontrer , prouver un fait

4
Activités de lecture / écriture :
Texte 01 « Une expérience » Claude BERNARD « Introduction à l’étude de
la médecine expérimentale »

1- Complétez le tableau ci-dessous en vous aidant du texte

Les étapes de la Contenu du texte


démonstration

Observation

Hypothèse (s)

Expérimentation

Interprétation des
résultats
Conclusion

2- Résumez les étapes de l’expérience de Claude B


Autour du poétique
 
MATHÉMATIQUES

Quarante enfants dans une salle,


Un tableau noir et son triangle,
Un grand cercle hésitant et sourd
Son cercle bat comme un tambour ;

Des lettres sans mots ni patrie


Dans une attente endolorie.

Le parapet dur d’un *trapèze, * Quadrilatère plan qui possède deux


côtés non consécutifs parallèle.
Une voix s’élève et *s’apaise, * Se calme.
Et le problème furieux
Se *tortille et se mord la queue. * Remuer, tordre, enrouler.

La mâchoire d’un angle s’ouvre.


Est-ce une chienne ? Est-ce une louve ?

5
Et tous les chiffres de la terre,
Tous les insectes qui *défont *Démonter
Et qui refont leur fourmilière *Nid où habitent les fourmis.
Sous les yeux fixes de garçons.
J. Supervielle. Gravitation. Ed. Gallimard.

Analyse formelle (prosodique)


1)- Comment est organisé le poème ?
2)- Comment appelle-t-on un groupe de vers ?
3)- Comment appelle-t-on les sonorités à la fin de chaque vers ? 
4)- Relevez les rimes de la 1ère strophe. Qu’est ce qu’on remarque dans la
prononciation ?
5)- Combien de phonèmes distingue-t-on dans chaque rime de la 3ème strophe ?
6)- Comment sont disposées les rimes (masculines et féminines) dans le poème ?

A retenir

-Le poème se compose de cinq strophes comportant respectivement quatre et


deux vers.
Une strophe de quatre vers est appelée quatrain ; trois vers un tercet ; deux
vers un distique.

- Les sonorités à la fin de chaque vers sont des rimes : salle/ triangle [ә] → rime
féminine car :
Elle se termine par un e muet (qu’on ne prononce pas).

Sourd / tambour → [ur] rime masculine ; elle ne se termine pas par une
syllabe muette.
Qualité de la rime : La qualité de La rime dépend du nombre de phonèmes
communs entre les mots qui riment. Ainsi, dans patrie et endolorie ,1 phonème
commun [ri] est une rime pauvre. Trapèze et s’apaise, 2 phonèmes communs
[٤z] est une rime suffisante.
Lorsque la rime contient 3 phonèmes communs, elle est dite riche et plus de 3
phonèmes elle est très riche.
Disposition des rimes : Les rimes féminines alternent avec les rimes masculines
suivant des combinaisons variées :

- Rimes plates (ou suivies) AA BB. Salle →A - Rimes croisées


terre → A
triangle → A
défont → B

6
sourd →B
fourmilière→A
tambour→ B
garçons → B

- Rimes embrassées A BB A homme → A


Enfanta → B
Jugurtha → B
Rome →
Activités de langue :
Activité 1 :

Lexique de la cause et de la conséquence.


Réécrivez les phrases suivantes en remplaçant le verbe souligné par le verbe
ou l’expression qui convient.
-La pollution est due au défrichement des forêts.
a- Causer.
b- Provenir.
-La pollution provient du chauffage du bois.
a- Engendrer
b- Etre causée par.
-L’augmentation des émissions du CO2 engendre la fonte des calottes
glacières.
a- Résulter.
b- Favoriser.

Activité 2 :

Conjuguez les verbes entre parenthèses au temps indiqué :


1- Le cancer, se serait une cellule qui (devenir) « C. Passé » folle et qui
(mettre) « C. Présent » en péril toute la machine humaine.
2- Exposée au soleil, cette solution (se décomposer) « C. Présent »
3- Les gaz contenus dans la lave d’un volcan (enregistrer) « C. Passé » de
petites explosions.
4- La galaxie (contenir) « C. Présent » quelques 200 milliards d’étoiles.
5- Entre 100 et 150 km de profondeur, les conditions de température et de
pression (rendre) « C. Passé » possible la fusion des roches.
6- Les plantes (développer) « C. Passé » de nombreux artifices pour faciliter
leur dispersion sur la surface du globe.
7- Des botanistes australiens (trouver) « C. Passé » peut-être la plus vieille
plante du monde

Activité 3 :

7
Conjuguez les verbes entre parenthèses au temps qui convient :
1- Si on donne de l’herbe aux lapins, leurs urines (devenir) troubles et
alcalines.
2- Si on ne prend pas de mesures concrètes pour lutter contre la grippe aviaire,
les conséquences (être) dramatiques.
3- Si on soumet les lapins à l’abstinence et, après vingt quatre heures ou trente
six heures au plus, leurs urines (redevenir) claires et fortement acides.
Réécrivez ces exemples en mettant les verbes soulignés à l’imparfait puis au
plus que parfait.

Identifiez le sens des formulations avec « si »


Si tu m’avais prévenu, je ne serais pas parti sans t’aviser. (Reproche,
remerciement, avertissement)
Si tu ne m’avais pas expliqué le cours, je n’aurais pas obtenu de bons résultats.
(Reproche, remerciement, conseil)
Si tu avais du temps, j’aimerais t’entretenir. (Demande, reproche,
avertissement)
Si tu suivais le mode d’emploi, ton appareil fonctionnerait normalement.
(Proposition, conseil, reproche)
Si tu ne viens pas à l’heure, tu n’assisteras pas au cours. (Reproche,
avertissement, demande)

Activité 4 :

Soulignez la proposition qui exprime la condition :


Au cas où tu viendrais à la fête, songe à apporter des fleurs.
Tu serais à sa place, tu ne ferais pas mieux.
En écoutant attentivement, tu comprendrais mieux.
Plus jeune, il aurait été accepté dans l’équipe.
Nous irons nous promener, pourvu qu’il fasse beau.
Nous irons au cinéma, à condition que tu arrives à l’heure.

Activité 5 :
Relevez dans les textes étudiés les verbes liés à des actions concrètes et ceux
qui indiquent des opérations intellectuelles, à quelle étape de l’expérience
renvoie chacun d’eux :

verbes liés à des actions concrètes opérations intellectuelles


Observation Expérimentation Hypothèse Conclusion

Activité 6 :

8
Complétez les syllogismes suivants :
a- Tout ……………………………………………………….
Or le lapin mange de l’herbe.
Donc le lapin est herbivore.

b- tout homme est mortel


Or ,je suis un homme
Donc …………………………………………………………..

Tout délit est puni par la loi


Or ,…………………………………………………………….
Donc le vol est puni par la loi

Activités d’écriture / réécriture


Auto- évaluation et co-évaluation :

1- Remise des copies aux élèves (1er jet).


2- Présentation de la grille d’évaluation :

Critères d’évaluation Oui Non


1-En tant qu’auteur je n’apparais pas dans mon texte.
2-J’ai respecté la cohérence au niveau des paragraphes et au
niveau des phrases.
3- J’ai utilisé l’enchaînement démonstratif pour expliquer les
Faits.
4- Pour mener à bien l’explication, j’ai suivi la démarche
inductive ou déductive dans mon raisonnement.
5- J’ai assuré la cohérence en respectant la progression
thématique.
6-J’ai utilisé des phrases déclaratives.
7- J’ai organisé ma copie en écrivant mon texte en paragraphes
(respect de l’alinéa, saut des lignes etc.)
8-J’ai soigné mon écriture, consulté un dictionnaire pour
l’orthographe.

3-Auto-correction en classe et / ou co-évaluation.

4- Production intermédiaire :

Demander aux élèves d’améliorer la production de départ à la maison. (En


respectant toutes les consignes présentées dans la grilles).

9
Activités de préparation à l’écrit :
Activité 1

Lisez le texte suivant et relevez trois hypothèses concernant les dinosaures.

Stupeur chez les palethnologies : les dinosaure ont été retrouvés en


Alaska .une découverte qui semble confirmer l’hypothèse selon laquelle les
dinosaures, à l’inverse des autres reptiles pouvaient vivre au froid grâce à un
système de thermos régulation .une polémique de plus : depuis les années 80 ils
sont au cœurs de débats animés qui fascinent le grand publique. On discute de
leurs intelligence, de la couleur de leur peau et surtout de leur disparition .Qui
est responsable ?les volcans du Deccan (Inde) ou le météorites ?

Activité 2

Voici donnés dans le désordre les éléments d’une expérience menée par Jenner.
En vous inspirant de la démarche appliquée au texte de C L Bernard,
rétablissez les étapes de cette expérience.
1- Etait- ce vrai ?
2- Non seulement le petit garçon n’a pas été malade mais il n’a plus été
possible de lui faire avoir la variole.
3- Edouard Jenner veut s’en assurer. Le 14 mai 1796 il place dans le bras
d’un petit garçon le liquide qui coulait des plaies des vaches malades.
4- Jenner venait d’inventer la vaccination.
5- Un jour, Jenner s’aperçoit que les fermiers des environs n’avaient jamais
cette maladie. C’était, disaient-ils, à cause de la vaccine, la variole des
vaches qu’ils avaient attrapée. Ils affirmaient que cette maladie n’était pas
grave pour l’homme et qu’après en être guéri on avait plus jamais la
variole.
6- Le docteur Jenner, un médecin anglais devait souvent soigner des gens
qui avaient attrapé la variole. Cette terrible maladie tuait beaucoup vers
1800 et ceux qui en étaient guéris gardaient de très laides cicatrices toute
leur vie.

10