Vous êtes sur la page 1sur 39

UE Urgences Réanimation

REANIMATION
DE L’ARRÊT
CARDIO-RESPIRATOIRE

Pr Mamadou D. BEYE
Définition et Clinique
l  Perte brutale et complète conscience
accompagnée d’un arrêt respiratoire
l  Disparition du pouls artériel
(professionnels de santé)
l  Association de ces signes : affirmer le
diagnostic et doit immédiatement faire
initier le processus de sauvetage (=chaîne
de survie)
l  En l’absence de restauration : mort cérébrale en
4 à 5 min
Mécanismes générateurs
l  Origine cardiaque:
- TR (FV, TV, Torsades de pointe, flutters
ventriculaires) ou asystolies
- Rupture du cœur, obstruction mécanique à
l’éjection, tamponnade, vasoplégies brutales et
prolongées, ruptures vasculaires, désamorçage
cardiaque par hypovolémie
- Dissociation électromécanique
l  Origine respiratoire
Chaîne de survie dans l’arrêt
cardiaque
Chaîne de survie
Causes
l  Cardiopathies : 60%
insuffisance coronaire aigue
autres cardiopathies / troubles du rythme
/incompétence myoc
traitements médicamenteux
l  Hypoxies aigues primitives : 20%
détresses respiratoires d’origine thoracique ou
neurologique
Causes
l  Anomaliesdes conditions de charge du
système circulatoire: 20%

-Désamorçages/hypovolémie
-Tamponnade liquidienne ou gazeuse
-Arrêt circulatoires reflexes ou accidentels
Prise en charge thérapeutique
l  Manœuvres de réanimation dont l’objectif =
rétablir une activité cardio-circulatoire spontanée
et une hématose correcte
l  Manœuvres intégrées comme des maillons
d’une chaîne appelée « chaîne de survie » qui
comprend:
- la Réanimation cardio-pulmonaire élémentaire
(RCPE) ou de base par les témoins
- la Réanimation cardio-pulmonaire spécialisée
(RCPS)
La RCPE
l  Gestes pouvant être effectués par tout public
même en l’absence de moyens médicaux
(Basic Life Support).
l  Chronologie des gestes:
- reconnaître l’AC et noter l’heure +++
- alerter : demander de l’aide et appeler
secours médicalisé (SAMU)
- placer la victime en DD sur plan dur
- s’assurer de la liberté des voies aériennes
- démarrer le MCE et demander un DAE
ΠHEIMLICH
Examen
bucco-
pharyngé
avec un
mouchoir

puis  â
RCP 30:2
Χ
Χ
Χ
Plan dur=planche à massage ou par terre
CIRCULATION

DEPRESSION STERNALE
( 4-5 cm )
COMPRESSION-DECOMPRESSION
1:1
FREQUENCE
80-100/min _ 100 à 120/min
Ventilation ?
l  1 seul sauveteur : masser
l  2 sauveteurs : ambu disponible, cycle 30/2

l  Vérification de l’efficacité tous les 5 cycles


(toutes les 2 min)
l  Reprise du pouls, reprise activité
respiratoire, parfois retour conscience
l  Après reprise d’un pouls : continuer à
masser pendant 2 à 3 minutes
Défibrillation précoce
l  Si disponible : bureau, centre commercial,
terrain, domicile, etc..
l  DSA ou DAE
l  Choc précoce si nécessaire avant l’arrivée
des secours
l  Toujours précédé de deux cycles de MCE
( voir topo sur Défibrillation précoce)
survie

délai
défibrillation
Défibrillateur
Semi-Automatique

FORMATION OBLIGATOIRE
POUR UTILISATION DAE
REANIMATION CARDIOPULMONAIRE
SPECIALISEE
(RCPS)
RCPS
l  Objectifs:
- poursuite dans meilleures conditions la
RCPE jusqu’à obtention d’une activité
électromécanique cardiaque spontanée
durable
- diagnostic étiologique et pronostique de
l’ACR
- prévention des conséquences délétères
RCPS
l  Monitorage ECG: détecter anomalies du
rythme cardiaque, notamment d’une FV qui
nécessite une défibrillation externe
l  Mise en place de la voie veineuse
périphérique (SSI comme vecteur des
médicaments)
l  Apport de l’O2 le plus rapidement
possible .. Intubation trachéale +
Ventilation artificielle
l  Administration d’adrénaline le plus
rapidement possible
EPIDEMIOLOGIE

0 – 8 ans cause ♥(FV) 3%


8 – 30 ans cause ♥(FV) 17%
> 30 ans cause ♥(FV) 42%
CAT ?
CAT ?
FIBRILLATION VENTRICULAIRE
Défibrillation
l  Améliore le pronostic des AC /TV ou FV
l  A réaliser le plus rapidement possible
l  La RCP doit être débutée dans l’attente du DAE
l  Si victime est restée 4 à 5 min sans RCP : 2min de
RCP avant toute analyse de rythme et tentative de
CEE
l  Défibrillateurs biphasiques sont recommandés :
150 à 200 Joules
l  CEE unique suivie de 2 min de RCP
l  Rythme cardiaque est vérifié par le présence du
pouls qu’après 2 min de RCP
INTUBER (ASPI PRÊTE ?+GANTS)
AUSCULTER _ INTUBATION
SELECTIVE ?R
DROGUES INTRAVEINEUSES
ADRENALINE ( 1 mg toutes les 2
cycles de RCP ˆ 4 min
voire 3 à 5mg en cas d’asystolie
réfractaire
REMPLISSAGE

Sérum HCO3Na
salé Sérum 42 ‰
9‰ glucosé 150 mL
150 mL si>15 min
Autres traitements
CAS PARTICULIERS
1) Enfants
Rare (< 4%)
Cause respiratoire
<1 an: Heimlich
taper le dos ou
comprimer le thorax
MCE:
ligne inter-mamelonaire
1/ dépression thx
3
CEE: 2 à 4 Joules / kg
ADRE IV ou IO: 0,01 mg / kg
2) Femme enceinte
¢ BILLOT FESSE / FLAN DROIT
¢ CESARIENNE DE SAUVETAGE
(après 25 SA)
3) Traumatisme

¢ AXE TÊTE – COU - TRONC


¢ HEMO-PNEUMOTHORAX ?
¢ REMPLISSAGE / TRANSFUSION
4) Electrocuté

¢ AXE TÊTE – COU - TRONC


¢ FV ?
¢ REMPLISSAGE
5) Noyé
¢ AXE TÊTE – COU – TRONC si plongeon
¢ Ventilation à débuter avant sortie /sauveteur
MCE débutée avec 5 insufflations
6) Hypothermie
¢ RCP PROLONGEE
¢ FREQUENCE RCP ↓ si T°< 28°
¢ CEE PEU EFFICACE si T°< 30°
¢ RECHAUFFEMENT FLUIDES 40°

7) Diverses causes…
¢ TROUBLES DE LA CONDUCTION
¢ INTOXICATION AUX CARDIOTROPES
¢ ACIDOSE, HYPERKALIEMIE
¢ TAMPONADE, ASTHME, EMBOLIE
Causes réversibles (4H et 4 T)
4 H (métaboliques) 4 T
l  Thrombose
l  Hypoxie (coronaire ou
l  Hypovolémie pulmonaire)
l  Hypo/ l  pneumoThorax
Hyperkaliémie suffocant
l  Tamponnade
l  Hypothermie
l  Toxiques
(intoxications)
ACR en intra-hospitalier: chaîne de
survie intra-hospitalière

Mise en place d’une


BOUTON « équipe de réa
ROUGE intra-hospitalière »

AVANT APRES ↓

3,77/1000 2,05/1000
Arrêts intra-hospitaliers admissions admissions 50%

Mortalité après arrêt 77% 55% 30%

Buist et al. BMJ 2002


MCE avec le Cardiopump
COMPRESSION-
DECOMPRESSION
ACTIVE
Réanimation post arrêt
cardiaque
l  Hospitalisationen réanimation
l  Protection cérébrale :
- neurosédation profonde (barbituriques)
- Hypothermie (35°C)
l  Prise en charge de l’étiologie