Vous êtes sur la page 1sur 289

2020

Prague

OR T
PASSEP

CITY GUIDE www.petitfute.com


PRÉPAREZ ET PROLONGEZ
VOTRE VOYAGE SUR NOTRE SITE
WWW.PETITFUTE.COM

INSPIREZ-VOUS
GRÂCE AUX REPORTAGES,
PHOTOS ET ACTUALITÉS DE VOTRE
PROCHAINE DESTINATION.

ORGANISEZ
VOS VACANCES EN PROFITANT
D’INFORMATIONS TOURISTIQUES
ET PRATIQUES

DÉCOUVREZ PLUS
D’UN MILLION D’ADRESSES EN
FRANCE ET DANS LE MONDE
AVEC L’AVIS DE NOS AUTEURS
ET D’UNE COMMUNAUTÉ
D’1,5 MILLION DE VOYAGEURS.

PARTAGEZ
VOS EXPÉRIENCES, VOS COUPS
DE CŒUR ET VOS COUPS DE
GRIFFES EN DÉPOSANT VOS AVIS.

INSCRIVEZ VOUS
À NOTRE NEWSLETTER.

SUIVEZ-NOUS SUR
FACEBOOK, INSTAGRAM, TWITTER
ET PINTEREST POUR REMPORTER
DE NOMBREUX CADEAUX.

RÉSERVEZ EN 1 CLIC
POUR BÉNÉFICIER DES BONS
PLANS DE NOS PARTENAIRES.
© EMICRISTEA
OR T
PASSEP
Prague
FESTIVE ET CULTURELLE

Q
u’est-ce qui fait de Prague l’une des villes
européennes les plus attrayantes de ces
dernières années ? Toutes les nationalités
et toutes les générations semblent s’être
donné rendez-vous à l’ombre des cent
clochers et tours de la ville. Contempla-
tif sur le pont Charles, amassé au pied de la tour de
l’Horloge astronomique ou enivré le long de la place
PA SS EP
OR T Venceslas jusqu’aux petites heures du matin : tout le
monde trouve son compte dans cette ville aux mille
facettes. Façonnée par les plus grands architectes
de leurs temps, du vieux quartier juif aux plus beaux
monuments baroques de Mala Strana en passant par
les maisons cubistes ou Art nouveau de Nove Mesto
et Vinohrady, Prague a traversé les  siècles sans
prendre une ride ! La capitale tchèque est une de ces
rares villes où l’on s’ébahit à chaque coin de rue, dans
chaque quartier, à toute heure et en toute saison. Ro-
mantique sous la neige en hiver, conviviale aux heures
les plus chaudes, dès qu’ouvrent les portes des beer-
garden, bondée de touristes en journée, authentique
dans ses auberges et cafés littéraires, coquine la nuit
avec ses multiples cabarets et bars à hôtesses, Prague
est bien loin de se contenter d’un statut de ville-mu-
sée. Vivante et trépidante, rien d’étonnant à ce qu’elle
caracole en tête des hits-parade des choix de destina-
tion. Alors ne traînez pas, venez découvrir ses innom-
brables trésors, nichés dans une boucle de la Vltava, le
plus bel écrin qui soit ! Bon séjour !

OFFERT
CE GUIDE
au format
numérique
Retrouvez cette offre en page 143
 SOMMAIRE
6 INSPIRER
Quand et pourquoi y aller mais ST
OC
K .C
OM

©
AL
R
TE
aussi nos coups de cœur. Ainsi

LI
UT

A
NC

- SH
EI

qu'une interview de l'auteur pour


MA
GE

© PY T Y
S-
SHU

vous donner les clés de cette des-


T TER
S T O C K .C O M

tination.

27 DÉCOUVRIR
Art nouveau, bières tchèques,
Prague juive… on fait le point
sur ce qui caractérise Prague.
Sans oublier sa littérature, sa
79 SE REPÉRER
SE DÉPLACER
musique et son histoire. Le centre ville de Prague
n’est pas très étendu et se
KPH
O T O.
CO M découvre facilement à pied,
-I
ST
OC
et les 3 lignes de métro des-
L
servent très bien les princi-
AI
NR

paux sites et quartiers.


CA
©S

107 À VOIR
À FAIRE
©
Il y a beaucoup de choses à voir
WO
ND
ER
et à faire, alors, soyez sélectifs et
P
préparez soigneusement vos jour-
LA

nées en fonction de vos envies,


Y-

©
SH

AN
UT

hobbies et centres d’intérêt.


DR
T ER

EW
MA
S TO

YO
VSK
COM
C K .C O

Y Y- S

165
HU T T ER S TOC K .
M

SE REGALER
L’offre de restauration est abondante et
internationale. Si vous optez pour la cui-
sine tchèque, sachez qu’elle est riche, très
calorique et bon marché.
© M AT E O N E - S H U
T TE
RST
OC

191
K .C
OM

FAIRE UNE PAUSE


Vous n’aurez aucun mal à trouver
la taverne de vos rêves à Prague,
où la bière a un rang sacré ! Des
bars à vins se développent égale-
ment dans le centre ville.

4
209 (SE) FAIRE

M
H U T T E R S T O C K .C O
PLAISIR

LO - S
Marchés, mode, artisanat, beauté, déco,

GAL
jouets en bois ou petits souvenirs, faire

O LO
du shopping à Prague est une expérience

PA
©
plaisante, aussi facile que variée.
M
T O C K .C O
ERS
UTT
SH
A-

219
V
EE
RN
BOUGER
KO
IIA
AR

& BULLER
©M

À Prague la gamme de loisirs possibles est


immense. Côté sport, en tant que spectateur,
tâchez d’assister à une messe nationale : un
match de hockey au Sparta !
K M- SH U T T ER STO
RB_ CK
O C K .C O M NO .C O
ERST © M
H UT T
S -S
C EV
N AI
U
SD
EL
AV
©P

225 SORTIR
La vie nocturne à Prague est
trépidante. Bars, boîtes de nuit, UT
T ER
STO
C K .C O M

concerts… Les derniers établis- OV


- SH

239
N
sements ne ferment qu’à l’aube
O
M
ILI

et en offrent pour tous les goûts !


VF
KO
© IA

ESCAPADES
I S T O C KP H O T O.C O M
Châteaux, musées ou sites
SO
NST
O C K-
naturels sont facilement
©
MA
S
accessibles aux alentours de
Prague, et vous n’aurez au-
cune difficulté à vous mettre
au vert un jour ou deux.

249 ORGANISER
SON SÉJOUR
Notre sélection des bons plans et meilleures
astuces dans chaque quartier pour organiser
au mieux votre séjour et réussir votre décou-
verte de la capitale tchèque.

5
QUAND
Y ALLER

JANVIER FÉVRIER MARS

-5° / 0° -5° / 0° -1° / 6°

BALS FEBIOFEST
Février est le début de la Febiofest, festival de ciné-
saison des bals à Prague et ma, a été créé en 1993 et
dans toute la Tchéquie. Les accueille tous les ans les
plus belles salles sont prises plus grands noms du cinéma
d’assaut. européen et mondial.
CARNAVAL DE I KOV ONE WORLD (JEDEN
Le carnaval est une fête en- SV T) FESTIVAL
core très vivace en Bohême, Festival de films documen-
et celui de Zizkov, à l’image taires qui met l’accent sur le
du quartier, est extrême- thème des droits de l’homme
ment populaire. et de l’Europe centrale et
orientale.

  
JUILLET AOÛT SEPTEMBRE

12° / 22° 12° / 22° 9° / 19°

NEW PRAGUE DANCE PRAGUE PRIDE DVOŘÁK PRAGUE


FESTIVAL La Gay Pride est désormais FESTIVAL
Plus de 500 ensembles inter- bien installée dans la vie Des chefs d’orchestre et
nationaux entrent en compé- culturelle praguoise  et réu- formations du monde entier
tition au théâtre Broadway, nit  chaque année  plus de font le déplacement pour
sur Na Příkopĕ, où se décline 20 000 personnes. se disputer le prix Antonín
l’art de la danse. Dvořák de ce festival.
© LERMONT51 - SHUTTERSTOCK.COM

  
6
L
a saison touristique s’étend de mi mai à fin septembre. Les prix sont alors élevés,
surtout pendant les longs week-ends. Il est préférable de partir en avril-mai ou en
septembre-octobre pour éviter la foule, la chaleur estivale en été et le climat froid et
sec de l’hiver. Quant à la période de Noël, elle est enchanteresse pour la découverte de
Prague sous son manteau de neige, mais sachez que les tarifs d’hôtel sont alors satellisés
et qu’il est préférable de réserver très en avance.

AVRIL MAI JUIN

3° / 13° 7° / 17° 11° / 21°

FESTIVAL DE LA BIÈRE UNITED ISLANDS


TCHÈQUE Les îles de la Vltava et  di-
Les brasseries tchèques se vers  lieux de Prague sont
réunissent au centre d’expo- investis par des scènes qui
sition de Prague (Výstaviště présentent une large palette
Praha) pour faire connaître de genres musicaux.
leurs créations.
FESTIVAL SHAKESPEARE
PRINTEMPS DE PRAGUE Le plus ancien festi-
(PRA SKÉ JARO) val de théâtre de rue de
C’est l’événement musical ! Les Prague et des pièces de Sha-
grandes salles affichent complet kespeare mises en scène
lorsque se produisent les grands par des troupes du monde
artistes de musique classique. entier.

  
OCTOBRE NOVEMBRE DÉCEMBRE

5° / 12° 1° / 5° -3° / 1°

AGHARTA PRAGUE FESTIVAL DU FILM MARCHÉ DE NOËL


JAZZ FESTIVAL FRANCOPHONE Sur toutes les places de la
Des artistes tchèques Nombreux films franco- ville, les fêtes de fin d’année
comme les plus grands phones. Les réalisateurs sont sont célébrées avec faste et
noms internationaux se pro- souvent connus et recon- de nomreux marchés tradi-
duisent au célèbre club de nus.  Claude Lelouch a rem- tionnels.
jazz Agharta depuis 1992. porté la compétition en 2019.
© JAN S.- SHUTTERSTOCK.COM

FESTIVAL INTERNA- VOL AU-DESSUS D’UN


TIONAL DE JAZZ NID DE MARIONNETTES
Ce festival réunit chaque Tous  les ans, les meilleurs
automne à Prague les meil- marionnettistes  profession-
leurs groupes et artistes nels  et amateurs  viennent
du moment dans les salles produire des spectacles pour
prestigieuses de Prague. les petits et grands.

  
7
LES BONNES
RAISONS
D'Y ALLER
© TK_TAIWAN - SHUTTERSTOCK.COM

FAIRE LA FÊTE EN
TOUTE SAISON
Prague est une destination
festive, avec un agenda
culturel dynamique toute
l’année.

S’ENCANAILLER À
© DHREEVES- SHUTTERSTOCK.COM

LA NUIT TOMBÉE
Entre ses pubs, scènes
musicales et cabarets,
Prague est la référence des
noctambules.
© MARTIN VOREL- SHUTTERSTOCK.COM

DÉGUSTER
DE LA BIÈRE
Des bières parmi les meil-
leures au monde, Prague
est LA destination pour les
amateurs.

8
© AUTHOR’S IMAGE

© S-F- SHUTTERSTOCK.COM
RÉVISER SES CONNAIS-
SANCES EN ARCHI
Roman, baroque, Art
nouveau… Prague est un
livre ouvert sur l’histoire de
l’architecture.

AUX PORTES
© GRISHA BRUEV - SHUTTERSTOCK.COM

DE L’HISTOIRE
Prague, dans ses rues et
ses musées, est un livre
ouvert sur l’histoire de
l’Europe.
© PRINTEMPS DE PRAGUE (PRAŽSKÉ JARO)

UNE EXCURSION
LE PRINTEMPS ROMANTIQUE
DE PRAGUE Les plus beaux monuments
L’un des meilleurs festivals de de Prague ont des allures
musique classique d’Europe se magiques à souhait sous
tient à Prague tous les ans. la neige.

9
LES BONNES
RAISONS
D'Y ALLER

LA VLTAVA
Que serait Paris sans la
Seine ? La Vltava offre
également ses plus beaux
reflets.
© SCANRAIL - ISTOCKPHOTO.COM

UN CHÂTEAU
© CAFÉ SLAVIA

HORS NORMES
Dominant la Vltava,
Hradčany demeure un
des plus beaux châteaux
d’Europe.

LES CAFÉS
LITTÉRAIRES
Une institution à Prague, où
© AUTHOR’S IMAGE

de nombreux établisse-
ments accueillent des
intellectuels.

10
LES 12
MOTS-CLÉS
ABSURDE CHOLESTÉROL
Véritable marqueur de la création littéraire et La maladie populaire la plus répandue en Répu-
artistique tchèque, le sens de l’absurde est né blique tchèque, tout comme, d’une manière
au fil des siècles à force d’occupation et de do- générale, les maladies cardio-vasculaires ou
mination extérieure, contre lesquelles la seule les cancers de l’appareil digestif. Lorsque vous
arme demeurait la plume et l’ironie. C’est par- goûterez aux plats en sauce particulièrement
ticulièrement vrai de tous les principaux écrits copieux, lourds et salés, vous comprendrez
alors pourquoi presqu’un tiers des Tchèques a
tchèques, Hašek, Kafka ou Kundera. un taux de cholestérol élevé.
HOCKEY
© K.O.PHOTOGRAPHY - SHUTTERSTOCK.COM

Le hockey sur glace est une vraie religion natio-


nale : ses grandes stars Jaromír Jágr et Dominik
Hašek sont idolâtrées ! À l’inverse des nations ri-
vales, le Canada et la Russie. Et pour cause, avec
douze titres (six en tant que Tchécoslovaquie),
ils sont troisièmes dans les classements des
plus grandes nations de hockey sur glace de
tous les temps.

BIÈRE
La pivo est la boisson nationale des Tchèques.
© ONDREJ HAJEK- SHUTTERSTOCK.COM
Ils sont même largement à la tête du classe-
ment des plus grands consommateurs mon-
diaux de ce breuvage populaire avec près de
150 litres de bière consommés chaque année
par habitant, devançant de près de 50 litres
l’Autriche et l’Allemagne. Toutes les occasions
sont bonnes pour boire une bière !

CRISTAL DE BOHÊME HOSPODA


Spécialité de Bohême, le cristal se vend par- Équivalent du bistro ou de la taverne française,
tout dans Prague. Sa tradition remonte au la hospoda est un lieu central de la vie sociale
XIIIe  siècle dans les montagnes du nord de la tchèque. Un savant mélange de classes, de
Bohême. La manufacture la plus emblématique genres et d’âges, où tout le monde se retrouve.
se trouvant dans la ville de Jablonec nad Nisou. Les consommations étant bien moins chères
Le  meilleur endroit pour acheter du cristal de- qu’en France, les rencontres entre amis se font
meure les boutiques Erpet ou Moser, situées sur presque systématiquement dans les hospoda
la place de la vieille ville. plutôt que chez soi !
KAVARNA
Les kavarna sont à Prague ce que les cafés
littéraires sont à Paris. Souvent adossés à des
© D.BOND - SHUTTERSTOCK.COM

lieux culturels, ce sont des lieux élégants où


se côtoient toujours intellectuels, étudiants et
philosophes le temps d’un café. À Prague, les
cafés Slavia (en face du Théâtre national), Arco
et Imperial (en face de la gare Masarykovo) sont
centenaires.

11
LES 12
MOTS-CLÉS

KRTEK OPLATKY
À Prague, vous remarquerez des objets, pe- Cette variante tchèque de la gaufrette se sert
luches et autres illustrations d’une taupe, à chaude, sucrée (miel) et farcie de noix à la
l’air innocent et adorable. Il s’agit de Krtek (qui vanille. Le dessert est originaire de la station
signifie taupe en tchèque), le héros d’un dessin thermale de Karlovy Vary, où il était donné aux
animé tchèque datant des années 1950. Le curistes : les oplatky sont particulièrement di-
dessin animé fut également exporté aux quatre gestes. Ils se dégustent lors du dîner de Noël. On
coins du monde, apportant une notoriété sans les trouve dans les supermarchés et magasins
pareil à ce petit animal muet… de souvenirs.

ŠKODA
Le but de la vie de nombreux Tchécoslovaques
© ASHLEYGEO -SHUTTERSTOCK.COM

était de posséder une Škoda (prononcer Chko-


da). Depuis, l’ancienne entreprise nationale a
été rachetée par le géant allemand Volkswagen
(1991) et séduit avec ses modèles de plus en
plus de clients en Europe occidentale. Ironie
tchèque à nouveau, Škoda signifie en tchèque
« malchance » ou « dommage » !

MARIONNETTES SVEJ
Partie importante de la culture populaire, les Le symbole de la mentalité tchèque dans toutes
marionnettes servent depuis la Renaissance à ses facettes et avec tous ses clichés : tranquille,
l’éducation des enfants. Certaines d’entre elles, ironique, politique, parfois fainéant, bon vivant.
comme le mythique Hurvínek, sont le symbole Création littéraire de Jaroslav Hašek, qui décrit
des premières émissions de télévision pour en- dans son roman Le Brave Soldat Chvéïk (en
fants. Les marionnettes ont également souvent français) les péripéties d’un sergent, buveur et
servi aux adultes, en offrant des caricatures imposteur avant et pendant la Première Guerre
politiques et sociales. mondiale.

 VOUS ÊTES D'ICI, SI ...


ȧVous vous asseyez à une table déjà occu- ȧVous laissez un pourboire au restaurant
pée en demandant  : «  prosím Vás, je tady ou au café, car il constitue le plus gros du
volno ? » (prononcer : procime vasse, yé tady salaire des serveurs !
volno  ?, c’est-à-dire  : «  s’il vous plaît, c’est
libre ici ? »). En Tchéquie, on partage sa table ȧVous utilisez le vestiaire plutôt que le
comme dans les bonnes vieilles auberges. dossier de votre chaise (ou de votre fauteuil
à l’opéra) pour poser votre veste.
ȧVous ne commandez pas une seconde
bière parce que la vôtre est presque finie. Le ȧVous ne commandez du vin que pour
serveur vous en amènera une sans que vous l’apéritif et passez très vite à la bière pour
ayez à vous en inquiéter . accompagner le repas.
ȧVous enlevez vos chaussures avant ȧVous évitez de demander une carafe
d’entrer dans une maison où vous êtes invité d’eau au restaurant : toute boisson est
(utile aussi si vous logez chez l’habitant). payante à Prague !

12
MON PRAGUE
avec Hervé Kerros, auteur du guide.

Interview
Hervé Kerros explore
les pays de l’ancien
bloc de l’Est depuis la
fin des années 1990.
Des steppes de l’Asie
centrale aux plus belles
capitales européennes,
dont Prague où il se
rend tous les ans depuis
une quinzaine d’années.
Amoureux de la ville
aux cent clochers, il
ne se lasse pas d’en
sillonner les ruelles
pavées et vous offre ses
bons plans pour une
découverte réussie de
la capitale tchèque.

13
TOP 10
À VOIR / À FAIRE

Q
uels que soient vos passions et centres d’intérêt, quelques jours à Prague ne
seront pas des vacances ! Entendez par là que la palette de sites à voir, de
musées à visiter ou de rues à arpenter est colossale et que, pour tout découvrir
de « Praha magica » en l’espace d’un seul séjour, il vous faudra être un peu
magicien vous-même ! Faites une première sélection en fonction de vos envies,
en vous aidant de notre liste d’incontournables pour organiser au mieux votre
emploi du temps, et laissez-vous des quartiers libres pour improviser aussi dans une ville
qui s’y prête à merveille.

E
AG
IM
S
R’ GE
126
O

A
TH

IM
AU

’S
OR
©

UTH
©A

128

CHÂTEAU DE PRAGUE
(PRAŽSKÝ HRAD)
Si vous ne devez voir qu’une
seule chose, alors que ce
soit le château ! Il s’agit de la CATHÉDRALE SAINT-GUY
plus grande résidence d’un (KATEDRÁLA SVATÉHO VÍTA)
chef d’Etat. Une architecture audacieuse et des
PONT CHARLES vitraux admirables, la cathédrale
Saint-Guy est l’une des plus belles
(KARLŮV MOST) cathédrales d’Europe !
La plus belle carte postale de
Prague, très touristique et encombré AG
E
mais immanquable ! Il fait la une des OR
’S
IM

magazines touristiques. TH
118
AU
©

M
K .C O
OC
ST
ER
T
UT
SH
7-
QQ
©

VIEUX CIMETIÈRE JUIF


(STARÝ ŽIDOVSKÝ HŘBITOV)
Le cœur de Josefov, avec son
atmosphère hors du temps et ses
148 pierres tombales envoûtantes. Un
lieu chargé d’histoire et de mystère.

14
MUSÉE NATIONAL

M
.C O
(NÁRODNÍ MUZEUM)

CK
TO
RS
Pour ses collections excep-

T TE
SH U
tionnelles et pour ses vues

O O Z-
imprenables sur la place

© P HOT
Venceslas. L’un des plus beaux
musées de Tchéquie.
OM
.C
CK
O
ST
ER
TT
HU
A -S
ONY
© YA S

157

158 MUSÉE
DU COMMUNISME
ER
STO
C K .C
OM
(MUZEA KOMUNISMU)
T-
SH
U TT
Un superbe musée dédié
NU à cette page sombre de
IO

l’histoire tchèque.
VID
DA

Captivant et angoissant !
©

Une plongée historique


HORLOGE et éducative.
ASTRONOMIQUE
(PRAŽSKÝ ORLOJ)
Vous ne pourrez
pas y échapper. Un
mécanisme ancien et MUSÉE TECHNIQUE
complexe, un spectacle
toutes les heures, et en (NÁRODNÍ
plus elle donne la date ! TECHNICKÉ MUZEUM)
122 Pour tous les passionnés de
© F R A NT I C 0 0 - S H U T
TER
mécanique, de technique et
ST
OC de technologie, voici ce qui
137 K.
se fait de mieux en Europe
GALERIE NATIONALE
CO

centrale.
M

(NÁRODNÍ GALERIE) © RUS


S-S
HU
Pour les collections et les 141
TT
ER
ST
OC
expositions temporaires
K.

autant que pour l’édifice


CO
M

lui-même, ne ratez sur-


tout pas cette visite !
© E TER
I OK R
OCH
ELI
DZ
E-
SH
UT
TE
RS
TO
CK

140
.C O
M

MUSÉE
FRANZ KAFKA
(FRANZ KAFKA MUZEUM)
Une plongée sans fard dans l’uni-
vers angoissant de l’auteur indis-
sociable de Prague. Expo originale,
vivante et agréable à suivre.
15
TOP 10
SE RÉGALER

L
a gastronomie tchèque n’est pas réputée pour être la plus légère du monde.
Pourtant, on mange très bien à Prague : des hostinec ou hospodas, qui proposent
des plats bon marché, aux grands restaurants italiens, japonais ou fusion
qui rivalisent désormais dans la capitale, la ville en offre pour tous les goûts.
La diversité culinaire est le témoin de la transformation de Prague. Mais comme
dans toutes les villes, on peut aussi mal y manger. Plus on se rapproche du
château et de la place de la vieille ville, plus la qualité tend à baisser avec les « menus
touristiques », à éviter !
M
.C O
BE
DO
K .A
T OC

181
S

GI
©E

R
©D

171
PROPOSEZ
VOS PHOTOS

KRČMA
Cette taverne en sous-sol
décline de belles recettes
tchèques. C’est calorique et U MALÍŘŮ
anti-diététique, et c’est très Spécialités françaises haut
bien comme ça ! de gamme pour ce restaurant
unique en Europe : il a ouvert
ses portes en 1543 ! Un incon-
FIELD tournable.
Un moment de bonheur pour les gas-
tronomes. Le chef Radek Kašpárek a BE.
COM
le vent en poupe et ose explorer de K.A
DO

nouveaux territoires. S TO
C

173
I
EG
©

T
AN
UR
TA
S
RE
LD
FIE
©

PIVOVAR U TŘÍ RŮŽÍ


C’est authentique à souhait,
copieux et, compte tenu de la
qualité des produits, plutôt bon
170 marché. Sur le pouce ou pour
dîner.

16
179 PIVNICE U
© STEPANEK PHOTOGRAPHY - SHUTTERSTOCK.COM

HROCHA
Une véritable expérience
tchèque, et de la bonne
cuisine. Les en-cas
tchèques qui accom-
pagnent la bière sont
excellents.

172
LOKÁL
Un menu quotidien
tchèque en 5 mn dans
votre assiette. Un lieu bran-
ché très prisé parmi les
étudiants, travailleurs
et touristes.

176
U ZLATÉHO
TYGRA
Repaire de clients de marques,
dont Václav Havel. Si vous
souhaitez un plat typique
consistant et bon marché,
vous serez servi.

185
U FLEKŮ
C’est la hospoda la plus
connue et la plus tou-
ristique mais vous aurez
rarement l’occasion de
manger dans un cadre
aussi joli.

181 U
MALTÉZS-
KÝCH RYTÍŘŮ
Goûtez aux spécialités fran-
çaises et tchèques dans un
cadre médiéval au rez-de-
chaussée enrichi d’une
cave romane en
sous-sol.

204

PIVOVARSKÝ DŮM
Bien sûr il y a les succu-
lentes recettes de gibier,
mais on vient ici avant tout
pour goûter la bière
brassée sur place.
17
TOP 5
FAIRE UNE PAUSE

P
ubs, bars de nuit, salons de thé, cafés
littéraires : Prague offre une très large
palette de bonnes adresses, que vous
soyez amateurs de bière et de rock ou
de thé et de poésie. Et la nouvelle mode
193 des bars à vin vient combler un créneau
qui manquait aux palais des voyageurs français.
ABSINTHERIE
Ici pas de bière artisanale
ni de mojitos branchés,
toutes les boissons et
cocktails tournent ©B

uniquement autour
EET
ROO
T STU
DIO - SH

de l’absinthe.
U T T E R S T O C K .C O M

MLÝNSKÁ 201
KAVÁRNA
Petit joyau situé à deux
pas du pont Charles, café
sympathique à l’ambiance
propice aux débats et
aux échanges entre
les tables.

202
BOUVARD &
PECUCHET
Ce modeste bar à vin hors
des sentiers battus offre une
très belle palette de vins
tchèques. Parfait pour un
apéritif convivial !

CAFÉ 194
KAMPUS
Un café littéraire qui
fait office également de
galerie, en plein cœur
de la vieille ville mais
éloigné des foules
touristiques. CHAPEAU 195
ROUGE
Ici, concerts et musique
jusqu’au matin, cocktails
et bières à gogo, et une
atmosphère festive
jusqu’au bout de la
nuit.
18
TOP 5
(SE) FAIRE PLAISIR

I BO S S . R.O.
D
ans le centre-ville de Prague,

GO CHOD
les boutiques sont légion.
Les magasins et les centres

© HU
commerciaux se concentrent
principalement autour entre
la place Venceslas et la place 217
de la vieille ville. Une large place est
consacrée aux boutiques pour touristes : HUGO CHODÍ BOS
cristal, antiquités, jouets en bois.. Ce magasin revisite les grands clas-
siques tchèques du jouet en bois en
les remettant au goût du jour. A faire
OV
SK
Y
avec ses enfants.
AM
AD
.C O M
AL

OBE
CH

.AD
MI

O CK
©

ST
I–
217
EG
©

PROPOSEZ
VOS PHOTOS

MOSER 215
Le plus ancien artisan de Prague.
Articles très chers, mais de grande TRUHLÁŘ MARIONETY
qualité. Ici, on trouve du véritable Une boutique de marionnettes qui
cristal de Bohême. présente des pièces uniques et
rares. Il s’agit ici presque plus d’une
galerie que d’un magasin.
OM
.C
BE

215
O
AD

TONAK
K.
OC
ST

Amoureux de chapeaux, bérets,


GI –
©E

bonnets et autres couvre-chef vous


trouverez votre bonheur dans le
showroom de ce chapelier tchèque.
A
C OV
© LENK A SU L

BRIC A BRAC
Une institution à Prague. A l’intérieur,
un mélange entre un vrai marché
aux puces, une quincaillerie et un 214
magasin d’antiquités.

19
©
TR
AV E
TOP 5

L AT
EAR
TH -
SHU T
T ERS TOC
BOUGER & BULLER

K .C O M
À
Prague, la gamme de loisirs proposée est
immense. Vous pouvez vous contenter
de profiter à pied ou à vélo des nombreux
parcs de la ville. Vous pouvez assister à
un match de foot ou de hockey, vous
détendre dans un spa ou encore pédaler
sur la Vltava à quelques brasses du pont Charles.

221 AC SPARTA
PRAHA
Le Sparta de Prague est
223
le club de football tchèque
le plus connu à l’étranger.
BEER SPA L’équipe évolue dans
Bon pour la vitalité du son stade de
corps et pour la peau, 18 200 places.
impossible de visiter la
capitale mondiale de
la bière sans tenter
l’aventure !

221
BOBOVÁ DRÁHA
(BOBSLEIGH D’ÉTÉ)
Les amateurs de sensations
fortes monteront seuls ou à
deux sur une petite luge à
roulette et dévaleront les
800 m de ce circuit.

222
PATINOIRE DU
CENTRE-VILLE
Tous les hivers, patiner est
une activité aussi roman-
tique que sportive. Le cadre
est sublime, devant le
théâtre des États.
PRAHA 110
BIKE
Excellente agence de
location de vélos qui
propose également des
tours de Prague à vélo de
qualité avec des itiné-
raires originaux.
20
TOP 5
SORTIR

.C O M
H UT T E R S T O C K
P
rague est très bien placée en ce

EGG R - S
qui concerne la vie nocturne.
Écouter de la musique

© OL
classique, du jazz ou danser
sur une techno progressive,
boire un verre de vin dans une 234
vinarna ou descendre cent lieues sous
terre dans un club alternatif... Prague c’est RUDOLFINUM
tout cela, et bien plus encore ! Un immanquable si vous êtes mélo-
mane et souhaitez vous offrir une
soirée musicale digne de ce nom.
Y
Une expérience authentique.
OR
CT
OM
FA

B E .C
ET

DO
K.A
ME

OC
©

ST
I–
234
EG
©

PROPOSEZ
VOS PHOTOS

MEETFACTORY 229
Le meilleur endroit pour avoir une
idée de ce qu’est la pointe la plus UNGELT JAZZ & BLUES CAFE
bouillonnante de la création tchèque Une des adresses de référence à
d’aujourd’hui. Prague pour les amateurs de jazz. Ce
petit club à l’atmosphère incompa-
rable se révèle accessible.

230 PALÁC AKROPOLIS


S
UE

Café/bar/restaurant/salle de concert
AG
PR

et club insomniaque, l’Akropolis est


OX Y
©R

une authentique référence à Prague.


Pas cher et roots.
OM
.C
CK
TO
RS
T TE
SHU
E L S DU N A I C E V S -

ROXY
© PAV

Un grand nom de la nuit pragoise.


Ici, mixent les grands DJ’s internatio-
naux et se produisent les meilleurs 229
groupes de rock.

21
TOP 10
SE LOGER

P
rague est une grande agglomération et une ville extrêmement touristique. On y
trouve des hébergements pour tous les goûts, mais pas forcément pour tous
les portefeuilles. En haute saison, les prix s’envolent dans les établissements
du centre-ville sans que les prestations soient franchement à la hauteur. Hors
saison en revanche, on peut trouver de très bonnes affaires et être plus sélectifs
sur la qualité des hébergements. Le maillage des transports en commun étant
plutôt bon, on pourra également s’excentrer pour trouver des prix plus abordables dans des
quartiers périphériques.

UP
RO M
LG .C O
TE BE
HO DO
264
R

A
UE

K.
OC
BA

ST
©

GI –
©E

266

HÔTEL U PRINCE
Dans un immeuble rénové
datant du XIIe siècle, cet
hôtel dispose de belles HÔTEL CASA MARCELLO
chambres qui vous Cet hôtel d’exception est amé-
transportent dans la Prague nagé dans une belle demeure
d’époque. de Josefov, proche du couvent
Sainte-Agnès.
Les alentours sont charmants.
ART DECO IMPERIAL HOTEL
Ce 5-étoiles vous accueille dans un
cadre agréable ayant conservé les PHS
nombreuses caractéristiques OT
OG
RA

Art déco des années 1930. ES


PH
264
R
HI
©

L
IA
ER
P
M
LI
TE

©

HÔTEL JOSEF
Le Josef est l’hôtel le plus
branché de Prague.
Le design a été confié à Eva
263 Jiřicna, une architecte réputée
d’origine tchèque.

22
HÔTEL PARIS
Difficile de ne pas se plonger
dans les années 1920 et le
style Art nouveau que cet

L
HOT E
établissement s’attache

© ARIA
à faire revivre.
E
GU
RA
SP
ARI
EL P
© H OT

267

265 ARIA HOTEL


L’Aria est le seul « music
hotel » de la ville. C’est ici
que descendent de nom-
ST
breuses célébrités lors de
leurs séjours à Prague.
I
YM
CH
AL
©

ALCHYMIST
Du grand luxe dans cet
hôtel spa aménagé dans
un bâtiment classé au
Patrimoine de l’Unesco.
Une adresse très
conviviale.
HÔTEL ANNA
267 Ce merveilleux petit hôtel est
© EGI – S TOC K . A DO
aménagé dans un immeuble
BE.
CO XIXe à la façade néoclassique
270
M
et à l’intérieur
PENSION DIENTZENHOFER de style Art nouveau.
Cette demeure, qui date © EG I –
S TO
du XVIe siècle, fut celle CK.
AD
OB
du célèbre architecte 277 E .C
O
pragois éponyme
M

et a conservé ses
décorations d’époque.
© AV
E, A
.S .

PROPOSEZ
VOS PHOTOS

278

HOTEL THEATRINO
Cet ancien théâtre Art nou-
veau reconverti en hôtel est
très bien situé au centre de
Zižkov, à quelques
rues de l’Akropolis.

23
PRATIQUE
VIE QUOTIDIENNE

de jouets en bois ou de marionnettes, sera éga-


ALLO ? lement l’occasion de leur faire découvrir la ville
Les appels passés vers l’Europe depuis un sous l’angle de l’enfance.
mobile sont désormais compris dans les forfaits
des principaux opérateurs français. Renseignez-
vous sur les tarifs au-delà des durées d’appels SANTÉ
auxquels vous avez droit, ainsi que sur le coût de Les équipements sanitaires sont excellents à
l’utilisation des données à l’étranger. Pour appe- Prague, mais tous les docteurs ne parlent pas
ler un numéro en France, composez le +33 suivi français ou anglais. En cas de maladie, vous
du numéro de votre correspondant sans le « 0 » pourrez vous rapprocher du consulat de France,
initial. Pour appeler en République tchèque, com- qui vous fournira une liste de médecins franco-
posez le +420 suivi des 9 chiffres du numéro de phones agrées. Dans les pharmacies de la ville,
votre correspondant. En République tchèque, vous pourrez acheter sans ordonnance apirine,
dans une même circonscription, composez di- paracétamol et autres traitements de paraphar-
rectement les 9 chiffres du correspondant. macie. Pour les médicaments plus pointus dont
vous pourriez avoir besoin, pensez à emmener
ACCESSIBILITÉ avec vous votre ordonnance. Rue Palackého,
au n°5, l’une des plus grandes pharmacies de
◗ Les personnes à mobilité réduite ont mal- Prague est ouverte 24h24, 7j/7.
heureusement la vie dure dans la capitale
tchèque et ailleurs. Même si la ville fait de plus
en plus d’efforts, un manque cruel d’équipe- URGENCES SUR PLACE
ments facilitant la vie se fait sentir à chaque Partout dans l’Union européenne, le 112 est
pas. Toutes les nouvelles stations de métro le numéro d’appel d’urgence pour contacter
sont équipées d’ascenseurs, mais dans les une ambulance, les pompiers ou la police. Ce
anciennes (celles du centre-ville, qui des- numéro est gratuit, qu’il soit composé sur un
servent les lieux touristiques), il n’y a souvent téléphone fixe, un portable ou depuis une cabine
que des escalators, voire un simple escalier. téléphonique. Le 112 est accessible 24h/24.
De nombreux magasins vous accueillent avec Pour les ambulances, composer le 155, et pour
quelques marches et, pour les hôtels, il vaut les pompiers le 150.
mieux se renseigner à l’avance. Certains éta-
blissements proposent quelques chambres
adaptées mais ils sont rares. Beaucoup de res- SÉCURITÉ
taurants et de cafés se trouvent dans les sous- Prague est une ville plutôt sûre, mais c’est aussi
sols. Ce sont surtout les galeries d’art et les une ville extrêmement touristique ; mettez-
musées qui ont fait des travaux ces derniers vous à la place des pickpockets… Il faut juste
temps, la plupart étant maintenant facilement prendre des précautions évidentes. Si vous
accessible. Enfin, les rues pavées, souvent en avez un véhicule, ne laissez rien en vue à l’inté-
pente, de Malá Straná et des villes historiques rieur de la voiture. A pied, soyez sur vos gardes
du pays, ne sont pas vraiment idéales pour les dans les lieux très touristiques et bondés (pont
fauteuils roulants. Charles, château, tramway 22).
◗ Prague n’est pas une ville très facile pour les Méfiez-vous de toute personne qui essaie de
enfants en bas âge. Les visites tournent beau- détourner votre attention. Soyez attentif en mon-
coup autour de la littérature, de l’architecture tant dans les tramways, quand tout le monde se
ou de l’histoire, et il est difficile de capter leur bouscule. Rappelez-vous que vous n’avez pas
attention toute une journée sur ces sujets, sur- à montrer votre argent à un policier en civil ou
tout en les faisant battre le pavé. Tâchez d’alter- même en uniforme… En cas de doute concer-
ner en profitant de ce que Prague peut offrir : les nant un policier (vrai ou faux ?), demandez à
musées du livre miniature ou le musée Grévin vous rendre avec la personne au commissariat
pourront remotiver les têtes blondes. Le zoo de (Polícia) le plus proche. En cas de vol, il faut tou-
Prague ou le musée du chocolat sont d’autres jours signaler l’objet perdu à la police pour pou-
bons points de chute. Côté activités, Prague voir éventuellement être remboursé et rempla-
regorge d’escape games, très à la mode. Vous cer vos papiers à votre ambassade (s’il s’agit de
pouvez également les emmener en haut de la votre passeport). Et puis, on ne sait jamais, allez
tour de Petřín, ou partir en pédalo sur la Vltava. toujours voir au bureau des objets trouvés : Ka-
Enfin une session shopping, dans les magasins rolíny Světlé 5. Dans le reste du pays, les mêmes
24
règles de sécurité doivent être appliquées, en chez vos amis. Un timbre ou une lettre vers la
particulier dans les villes les plus touristiques. France coûte 32 Kč. Plus d’infos sur www.cpost.
cz. On peut acheter des timbres pratiquement
partout où l’on trouve des cartes postales.
LGBTQ La poste centrale de Prague est située dans la
Les personnes LGBTQ jouiront à Prague d’une Nouvelle Ville (Nové Město) à Jindřišská 14. Elle
grande tolérance, même si le drapeau gay fonctionne tous les jours de 2h à minuit.
friendly ne s’affiche pas à tous les coins de rue. En ce qui concerne la poste restante (uložené
Les hôtels et clubs gay friendly sont situés en zásilky), vous pouvez recevoir votre courrier à
majorité dans le quartier de Vinohrady. Dans le l’adresse suivante : poste restante Jindřišská
centre-ville, de nombreux bars de nuit et dis- 14, Praha 1. Soyez en possession de votre pas-
cothèques organisent désormais des soirées seport pour récupérer votre courrier au guichet
spéciales ouvertes à la communauté gay. Nom- 28 du hall principal.
breuses adresses et informations sur le site
Internet www.prague.gayguide.net
MÉDIAS LOCAUX
AMBASSADES Presse, radio, télévision… l’offre médiatique est
importante en Tchéquie mais, pour en profiter,
ET CONSULATS il faudra essentiellement parler tchèque, ce qui
La France dispose d’une ambassade à Prague n’est pas le cas de tout un chacun. L’une des
(www.cz.ambafrance.org) de même que les meilleures sources d’info politique, sociale et
autres pays francophones : Belgique, Suisse et culturelle en français se trouve sur le site Radio
Canada. Praha (www.radio.cz/fr). De, nombreux bons
plans sont également recensés sur le site des
expats de Tchéquie, www.expats.cz, en anglais.
POSTE Enfin, pour les infos plus touristiques et les in-
La poste tchèque (Česká Pošta) fonctionne bien fos pratiques sur la ville on pourra se connecter
et une lettre postée à Prague parviendra vite au site officiel de la ville : www.prague.eu/fr.

LES PHRASES CLÉS


Bonjour, mon téléphone ne fonctionne pas, pouvez-vous m’aider s’il vous plait ?
Dobrý den, nefunguje mi telefon, můžete mi prosím vás pomoct?
Je ne me sens pas bien, pouvez-vous m’emmener à l’hôpital le plus proche ?
Není mi dobře, můžete mě odvézt do nejbližší nemocnice?
Est-ce que vous avez un médecin qui parle français ?
Je tady nějaký doktor, který mluví francouzsky?
Je viens de me faire voler mes papiers, où est le poste de Police le plus proche ?
Ukradli mi pas, kde je tady nejbližší policejní stanice?
Est-ce un quartier dangereux ou je peux y aller sans crainte ?
Je to tady nebezpečné, nebo se můžu tady projít bez obav?
Avez-vous des timbres pour une carte postale à envoyer en France ? C’est combien ?
Máte známku na pohlednici do Francie? Kolik stojí?

25
OR T
PASSEP
E
nvoûtante, romantique, musicale. La

DÉCOUVRIR
capitale tchèque est tout cela à la fois.
Une ville où la tête tourne, forcément,
se perd dans les façades baroques,
classiques, Renaissance ou gothique des
immeubles et édifices publics ou religieux, se
régale dans les hospodas bon marché où la
bière coule à flot, se noie dans les volutes de
fumée des jazz clubs semblant figés dans une
époque révolue, se pervertit dans les caba-
rets, s’abrutit de sons dans les clubs les plus
branchés, s’endort dans les plus beaux hôtels
et se réveille, à peine dégrisée, sur des ruelles
fantômes où flotte encore comme un parfum
de guerre froide. Prague est une destination
où, tout comme dans les restaurants, le menu
complet est lourd à digérer, mais où la carte est
aussi séduisante que variée !
MUCHA
ET L’ART NOUVEAU

A
lphonse Mucha est un fer de lance de l’Art nouveau au tournant du XXe siècle.
Mais son œuvre est le travail d’un artiste plus complexe qu’une mode qui dé-
ferle sur le monde. Mucha est attaché à ses racines pragoises et il s’en sert
pour développer ses motifs et son art. Son travail majeur, l’Epopée slave, est
une œuvre totale sur l’histoire des peuples slaves. On peut l’admirer à la gale-
rie Veletržní palác à Prague. Franc-maçon et défenseur de l’indépendance de
la République tchécoslovaque à l’heure de la domination austro-hongroise, il a inventé son
propre style, que l’on nomme aussi le style Mucha. Inimitable, il séduit Sarah Bernhardt, pour
qui il réalise ses affiches si fameuses aujourd’hui, et les plus grands de son siècle. Le musée
du Luxembourg en France, en partenariat avec le musée Mucha à Prague, a permis au public
de redécouvrir l’intégralité de son œuvre en 2019.

Des débuts difficiles Mucha débarque à Paris


Né en 1860 dans un petit village à proximité de En 1887, sitôt sa formation achevée — il s’est
Brno, en Moravie du sud, Mucha, passionné de spécialisé dans le portrait et le dessin — il part
dessin, quitte rapidement le poste que lui avait s’installer à Paris pour approfondir ses études
trouvé son père pour postuler à 18 ans à l’école et gagne sa vie en réalisant déjà de nom-
des Beaux-Arts de Prague… qui lui refuse l’ad- breuses illustrations de livres et affiches publi-
mission ! Il émigre alors à Vienne, où il réussit à citaires. La capitale, où grandit la silhouette
trouver un emploi dans une société de création de la Tour Eiffel, est effectivement en pleine
DÉCOUVRIR

de décors de théâtre tout en suivant en paral- effervescence, à la veille de la nouvelle expo-


lèle des cours de dessin. En 1881, de retour en sition universelle, et les commandes pleuvent.
Moravie après l’incendie du théâtre pour lequel Ses études achevées, c’est avec un sérieux
il travaillait, Mucha met à profit son expérience book que l’illustrateur entreprend de chercher
pour se lancer comme décorateur et portraitiste un emploi. Il se voit finalement offrir un poste
indépendant. Quatre ans plus tard, il parvient à au sein de la prestigieuse maison d’édition
intégrer l’Académie des beaux-arts de Munich, parisienne Armand Colin, où il réalisera notam-
où il comptera de nombreux professeurs de ment, en 1894, l’illustration de couverture des
renom. Mémoires d’un Éléphant blanc, de Judith Gau-
tier. Paris est la capitale de l’affiche dans les
années 1890, des cabarets aux théâtres, tous
les artistes s’y sont attelés. Grâce au dévelop-
pement de la lithographie en couleur et aux
demandes croissantes des publicités commer-
ciales dans le contexte florissant de la Belle
Époque, les artistes ont amplement l’occasion
d’explorer cette nouvelle forme d’expression
artistique. Les affiches que réalise Mucha dans
les années 1890 à Paris sont de nos jours ses
œuvres les plus connues. C’est grâce à elles
que Mucha développe son idée de l’Art nou-
veau, éponyme de la boutique du marchand
d’art allemand et promoteur de ce nouveau
style, Siegfried Bing (1838-1905).
Sarah Bernhardt lance Mucha à Paris
A Noël 1894, alors que Mucha corrige des tirages
dans l’imprimerie de Lemercier pour faire une
© WIKIMEDIA COMMONS

faveur à son ami, l’imprimeur est contacté par


Sarah Bernhardt qui lui réclame une nouvelle
affiche pour la pièce de théâtre Gismonda  à
livrer immédiatement. Comme tous les artistes
travaillant pour Lemercier sont en vacances, ce
Autoportrait d’Alphonse Mucha vers 1901.

28
dernier s’adresse à Mucha pour qu’il se charge
de la commande. L’artiste se met au travail et
propose diverses versions de l’affiche. Malgré
l’urgence de la commande, Mucha innove tant
sur la forme que par les couleurs utilisées. Il va-
lorise l’affiche, alors réservée à la rue, en révo-
lutionnant le genre et en l’imposant au cœur de
l’art moderne. Le 1er janvier 1895, l’affiche est
placardée partout dans Paris et les Parisiens se
l’arrachent. Comblée et admirative, Sarah Bern-
hardt signe avec Mucha un contrat, il réalisera
pour elle, pendant six années, des décors, des
costumes et des affiches. Il dessine six affiches
pour l’actrice, dont La Dame aux Camélias et
Lorenzaccio pour lesquelles il conservera les
mêmes principes de composition que pour Gis-
monda : une composition toute en longueur et
autour d’un seul personnage, Sarah Bernhardt

© TOM PEPEIRA - ICONOTEC


qui surplombe la scène à la manière d’une
vierge classique.
Œuvres graphiques de Mucha
Dans ses œuvres graphiques, Mucha aime orga-
niser ses dessins en cycles dont l’inspiration Vitraux de Mucha dans la cathédrale
majeure est la nature. Son premier panneau de Saint-Guy de Prague.
1896, Les saisons, en témoigne. Mucha poursuit
son travail en faisant varier les motifs, comme neaux destinés à la décoration intérieure. Par
dans Les fleurs (1898) ou Les heures du jour ailleurs, attiré par les magnifiques bijoux figu-
(1899) qui sont pour Mucha des œuvres de ma- rant sur des affiches de Mucha comme Médée

DÉCOUVRIR
turité. Femmes fatales, éléments végétaux… le et Zodiac, l’orfèvre et joaillier Georges Fouquet
style Mucha déborde de vitalité et c’est ce qui qui succède à son père en 1895, est décidé
plaît à une époque où le nouveau siècle va bien- à bouleverser sa maison et il engage Mucha
tôt commencer. Le cycle Les arts (1898), est avec d’autres nouveaux décorateurs. En 1899,
considéré comme le plus abouti par la critique Mucha réalise une collection de bijoux pour son
de l’époque et d’aujourd’hui. À partir de 1896, stand à l’Exposition internationale de Paris de
il utilise des éléments traditionnels populaires 1900. C’est un moment très important pour le
moraves avec des robes, des fleurs et d’autres dessinateur pragois qui va aussi s’occuper de
motifs végétaux qui ornent et donnent du mou- renouveler l’ensemble de la décoration de la
vement à ses dessins. Il fait des références aux boutique inaugurée en 1901 rue Royale. De la fa-
icônes byzantines car selon lui la culture slave çade aux objets décoratifs de la boutique, Mucha
trouve son origine dans l’art byzantin. Mais il œuvre comme un véritable directeur artistique
ne s’arrête pas là dans ses références à l’art et reçoit les éloges de la presse spécialisée, telle
passé : la géométrie et les courbes de ses com- la Revue de la Bijouterie. Aujourd’hui, le musée
positions ne sont pas sans rappeler le baroque Carnavalet à Paris conserve le design intérieur
tchèque. Pour développer son style, Mucha s’ins- de la boutique. Fort de ce succès, Mucha se
pire de divers motifs décoratifs d’époques et de lance dans la création d’affiches publicitaires
pays divers, s’inspirant pour cela de livres à sa commandées par des imprimeurs.
disposition.
Mucha et la franc-maçonnerie
Le contrat d’exclusivité avec Champe- Mucha n’est pas simplement un grand déco-
nois et les commandes de Georges Fou- rateur et un artiste de génie. ll cherche la spi-
quet ritualité et se reconnaît dans les valeurs de la
En 1896, l’imprimeur parisien F. Champenois franc-maçonnerie lorsqu’en 1898, il s’inscrit à
lui propose un contrat d’exclusivité et Mucha, la loge du Grand Orient de France. Dans la pers-
malgré son succès, trouve là une sécurité finan- pective de contribuer au progrès de l’humanité,
cière et une rémunération mensuelle. La venue il s’engage ainsi à ce que son travail d’artiste
du tsar Nicolas II de Russie en 1896 fait la une poursuive trois grandes vertus : la beauté, la
des journaux. Le Tout-Paris rêve des Slaves et vérité et l’amour. A cette époque, l’Art nouveau
applaudit le style Mucha. Les panneaux de la va toucher la totalité des arts plastiques – pein-
ville deviennent de véritables galeries en plein ture, sculpture, arts graphiques, architecture et
air. Champenois ne commande pas seulement arts décoratifs – et, en 1900, il a gagné toute
des affiches publicitaires mais aussi des pan- l’Europe.

29
MUCHA ET L’ART NOUVEAU
Très à la mode, Mucha est devenu un maître de pour constituer ses études préparatoires. Il
l’affiche et le décorateur le plus recherché et le voyage en Croatie, en Serbie, en Bulgarie, au
plus copié de Paris. Mais il ne se reconnait pas Monténégro, en Pologne, en Russie et en Grèce
dans cette vocation qu’on lui prête, trop préoc- pour y observer les mœurs, les traditions, les
cupé par la politique. Il reçoit la légion d’honneur costumes et la culture. Il choisit des formats
en 1901 et effectue son premier séjour aux monumentaux ; les plus grandes toiles attei-
États-Unis. Il peint des portraits de notables et gnant 6 mètres sur 8. Mucha croit toujours que
fait la connaissance de Charles Richard Crane l’art peut influencer le peuple et les politiques,
(1858-1939). En 1906, il séjourne pour la qua- et, dans cette période d’entre-deux-guerres,
trième fois aux États-Unis et enseigne à l’Art il est plein d’espoir pour insuffler l’unité des
Institute of Chicago. Slaves. Or ces derniers sont divisés, et les fron-
tières définies par le traité de Versailles en 1919
Le retour de Mucha à Prague pour son laissent beaucoup de nations dans l’insatisfac-
épopée slave tion. Entre temps, la République tchécoslovaque
A Chicago, il s’assure le soutien d’un mécène est proclamée en 1918 à la suite de la dissolu-
passionnée par l’Europe centrale, Charles tion de l’Empire austro-hongrois. Mucha réalise
Richard Crane et, au fait de la gloire, Mucha est alors les premiers timbres-poste et billets de
hanté par son pays natal encore sous domina- banque de la nation enfin indépendante. Il conti-
tion austro-hongroise. Il rentre à Prague en 1910 nue à dessiner son épopée et l’achève quelques
pour y réaliser une œuvre à laquelle il ne cesse années avant l’anniversaire des 10 ans de la
de penser depuis longtemps : l’Epopée slave. République tchèque, à l’occasion duquel Mucha
Le mécène de Chicago lui apportera argent et offre l’ensemble de ce chef-d’œuvre à la ville de
amitié durant deux décennies. Après avoir ter- Prague.
miné la décoration intérieure du salon du Maire
de Prague, il réunit toutes les conditions pour Une fin tragique
mener à bien son projet. Le château de Zbiroh en En 1933, l’Allemagne élit Adolf Hitler en tant que
Bohème occidentale l’accueille en résidence et chancelier. En 1936 le musée du Jeu de Paume
il y trouve enfin la sérénité pour travailler. Mu- à Paris et le musée morave des Arts décoratifs
cha a mûri ce projet depuis Paris et il souhaite à Brno lui dédient chacun une rétrospective et
DÉCOUVRIR

faire une œuvre qui puisse pousser les Slaves Mucha est aussi connu et demandé en Europe
à l’unité, leur donner un horizon et leur ensei- qu’aux Etats-Unis. Mais en 1939 l’Allemagne
gner leur histoire pour mieux construire l’avenir. nazie envahit la Tchécoslovaquie et occupe
Mucha découpe l’histoire du peuple slave en Prague. Fiché par les nazis comme un «  dan-
vingt périodes historiques, qui se basent sur gereux patriote peintre  » et un franc-maçon,
l’histoire tchèque en dix panneaux, et celle des Mucha est arrêté par la gestapo mais relâché.
autres nations slaves en dix panneaux égale- Sa  santé se dégrade vite. Il meurt le 14 juil-
ment. Cette histoire du peuple slave s’étend des let 1939 à Prague. Il est enterré au Slavin (le
origines à la Première Guerre mondiale. Mucha panthéon tchèque), au cimetière de Vyšehrad
s’entoure d’experts de l’histoire slave et voyage à Prague.
© WIKIMEDIA COMMONS

L’affranchissement des paysans russes (un des 20 tableaux de L’Epopée slave) d’A. Mucha, 1914.

30
Rêverie d’Alphonse Mucha, 1897.
© MUSÉE DU LUXEMBOURG, PARIS - WIKIMEDIA COMMONS
DES BIÈRES TCHÈQUES
À DÉGUSTER !

L
a bière, ou pivo, est LA boisson nationale tchèque ! Ici on descend des chopes à
l’apéritif, pendant le repas ou juste pour se rafraîchir à n’importe quelle heure de la
journée. Autant dire qu’en Tchéquie, on ne se demande pas si on ouvre du cham-
pagne pour le mariage ou du vin pour la Saint-Valentin, c’est bière à toute heure, en
toutes occasions, et pas forcément avec modération ! Si les brasseries historiques
de Ceske Budejovice - ou est apparue une certaine Budweiser - Budvar, ou Plzen
sont un peu loin de Prague, vous pourrez toujours vous consoler avec la visite de la grande
brasserie Pragoise Staropramen, l’une des plus grandes des quelque 200 brasseries que
compte le pays. Mais il sera tout aussi intéressant de partir, grâce à l’une des nombreuses
visites guidées proposées par quelques opérateurs pragois, à la découverte des bières confi-
dentielles, brassées parfois à la seule échelle d’un unique établissement et impossibles à
trouver ailleurs dans le commerce. Et tout cela sans vous ruiner : une pinte de bière est sou-
vent moins chère qu’une bouteille d’eau !

Des bières de prestige remplies avant même que vous ayez besoin de
Le succès de la bière tchèque tient à l’élabora- le demander, et coûtent entre 1 et 2 € maximum
tion des pils, au XIXe siècle, et à leur commer- selon la marque et l’endroit où vous la comman-
cialisation en bouteille aux États-Unis par le dez. Mais avant de consommer, peut-être vous
brasseur géant Eberhard Anhauser. À l’époque, plaira-t-il d’en apprendre un peu plus sur la
science du brassage. Si les grandes brasseries
DÉCOUVRIR

et encore aujourd’hui, la plus prestigieuse des


bières tchèques est la Pilsner Urquell, brassée de Plzeň ou České Budějovice sont un peu loin
dans la ville de Plzeň et vendue un peu epartout de Prague, ne manquez surtout pas de visiter la
dans le monde. Produite depuis le XVIII  siècle, grande brasserie Staropramen, dans le quartier
c’est une variété de bière blonde, toujours imi- de Smichov, où vous pourrez poursuivre avec
tée, jamais égalée, dont la meilleure serait ser- une dégustation au très recommandable restau-
vie dans la brasserie pragoise U Zlatého Tygra, rant. Si vous préférez avoir le choix, sachez qu’il
l’antre favori de l’écrivain tchèque Bohumil Hra- existe également un très « interactif » musée
bal. La Gambrinus provient de la même brasse- de la bière sur le quai Smetana. Il s’agit en réalité
rie et son goût moins amer semble l’avoir érigée d’un pub où vous pourrez goûter une trentaine
au rang de bière la plus servie (et donc bue) à de bières tchèques à la pression, toutes venant
l’échelle nationale. Une autre bière de renom, la de micro-brasseries artisanales, sélectionnées
Budweiser Budvar, brassée à České Budějovice, avec soin par les créateurs du pub qui souhai-
au sud du pays, est également très appréciée taient valoriser le travail de brasseurs totale-
des Occidentaux. On ne la confondra pas avec ment inconnus et aux produits introuvables à
son insipide homonyme américain. D’ailleurs, Prague. Mais certaines brasseries pragoises
aux États-Unis, la Budweiser Budvar se boit sous comme la mythique U Fleků ne servent que
le nom de Czechvar. Localement chaque région leur propre bière, une brune épaisse que les
semble avoir ses préférences et l’on assiste à de Tchèques boivent au mètre. Entendez par là que
vraies identités locales et régionales comme la l’on mesure le nombre de chopes à l’horizontale
Bernard d’Humpolec, la Zubr de Přerov, la Regent sur la table… A Prague, on pourra par ailleurs
de Třeboň, la Starobrno de Brno, etc. Prague évi- se rendre aux établissements Novoměstský
demment produit également sa propre marque, Pivovar et Pivovarský Dům, qui proposent éga-
la Staropramen, et a même des bières « de quar- lement leur propre production accompagnée de
tier » : la Pražan à Holešovice, la Braník (version plats typiques. Et de nombreux autres lieux de la
moins bonne de la Staropramen), la Krušovice capitale tchèque, bars ou restaurants, brassent
(environs de Prague), Velké Popovice, bières leur propre bière, vendue à la seule échelle de
pragoises locales devenues populaires dans le leurs quatre murs.
pays.
Goûter une bière, mais laquelle ?
Expérimenter la bière à Prague Avec près de 400 étiquettes, dont certaines pro-
Rien de plus facile que de goûter la bière à duites à la seule échelle locale, commander une
Prague, où les chopes sont servies partout, bière en Tchéquie ne se résume pas à préférer

32
les blondes, les brunes ou les rousses. Comme Brno et la brasserie, en faillite lors de l’indépen-
en Belgique, il y a une grande variété de goûts dance, a été rachetée en 1991 pour devenir la
et de couleurs entre les bières filtrées ou non, première marque de bière tchèque « privée ».
les types de fermentation, l’orge et le houblon Dans le guide de référence sur la bière tchèque
sélectionnés pour la produire… Goûter la bière publié par le journaliste Evan Rail, la Bernard est
en République tchèque est comme faire un la seule à atteindre la note de 4,5/5, avec la Pil-
parcours œnologique en France, et ce n’est pas sner Urquell.
pour rien si les bières tchèques, y compris, et
surtout, celles produites par les grandes bras- Et si vous n’aimez pas la bière ?
series historiques, sont toujours classées parmi Si les Tchèques inscrivent donc une très hono-
les meilleures au monde. rable moyenne de consommation de 158 litres
Retenez avant tout que la République tchèque par an et par habitant, la France est bien loin
est le berceau de la bière pils, ou pilsner, dont d’afficher un tel amour pour la bière avec…
la recette a été établie à Plzen et où est toujours une consommation annuelle de 30 litres par
produite la Pisner Urquell, une bière blonde, habitant seulement. Mais nul besoin d’être un
amère, titrant autour de 5 degrés et se buvant grand amateur de houblon pour s’intéresser à la
très fraîche. Ce type de bière est aujourd’hui le bière : Prague offre quantité d’opportunités pour
plus vendu dans le monde. Tout comme pour un en apprendre un peu plus et, pourquoi pas, finir
vin, on pourra déguster une bière en appréciant par se laisser séduire par une blonde amère ou
sa robe, la couleur et la densité de sa mousse, une rousse légère. Au musée de la bière, vous
son nez et les arômes de malt et de houblon et apprendrez tout sur l’histoire du « pain liquide »
enfin son goût. en Bohême, depuis l’apparition des premières
Les deux grandes marques connues à l’inter- brasseries au Moyen Âge. Méthodes de bras-
national sont la Pilsner Urquell et la Budweiser sage à travers les siècles, traditions liées à la
Budvar. Mais dès que vous serez à Prague vous bière, parcours sensoriel et, bien sûr, dégus-
trouverez quantité d’autres marques.  La Sta- tation ! Et puis, si vous n’êtes pas fan de bière,
ropramen de Prague, bien sûr, qui produit des vous êtes peut-être plus porté sur la santé et le
bières de type lager ou ambrées souffrant d’une bien-être. Dans ce cas pourquoi ne pas tenter les
forte carence en goût en amertume, et qui du très en vogue spa à la bière (Beer Spa) ? Toni-

DÉCOUVRIR
coup convient assez bien à ceux qui n’aiment fiant et vitalisant, il aurait des effets bénéfiques
pase la bière. La Krusovice, produite depuis le sur la régénération de la peau, soulagerait les
XVI   siècle dans le village éponyme et connue tensions musculaires et stimulerait le métabo-
pour voir été la bière choisie par l’empereur lisme. Prague compte déjà plusieurs établisse-
Rodolphe II, d’où son surnom de « bière impé- ments de ce type, lancés la plupart du temps
riale». La Bernard, une bière non pasteurisée par de grandes marques de bière mais même
très appréciée des connaisseurs et que l’on les marques plus confidentielles commencent à
trouve à la pression dans de nombreux bars de se prêter au jeu. Une manière plus qu’agréable
Prague. Elle est fabriquée à Humpolec, au sud de de découvrir les richesses d’un pays !
© CRISTIAN PUSCASU -SHUTTERSTOCK.COM

Le musée de la bière à Prague.

33
AU CŒUR
DE LA PRAGUE JUIVE

J
osefov. C’est ainsi qu’on appelle l’ancien quartier juif qui s’étend depuis la place
de la Vieille ville jusqu’à la Vltava. Désormais il ne reste plus que quelques syna-
gogues et un cimetière qui rappellent son importance d’autrefois. Devenu très
touristique, il n’en reste pas moins fascinant par son atmosphère radicalement
différente de celle des quartiers voisins. Pour entrer dans les sites, et à moins que
vous ne voyagiez hors saison, vous n’aurez malheureusement pas d’autre choix
que de faire la queue. Mais n’hésitez pas, au cours de votre séjour, à retourner arpenter les
vieilles ruelles à la nuit tombée ou bien lors des fêtes juives, lorsque tout est fermé et que
le bruit des déclenchements de selfies laisse la place au souffle discret du Golem. Josefov,
c’est également un quartier à deux visages. Autour des sites religieux, là où le labyrinthe de
maisons de bois a disparu, remplacé par de larges avenues bordées de maisons aux façades
Sécession, les boutiques de luxe et restaurants branchés drainent une population aisée et
noctambule qui contraste férocement avec l’atmosphère diurne. À l’autre bout du quartier,
autour du couvent Saint-Agnès, a au contraire subsisté une ambiance pittoresque de petit
village, loin de la foule et de la cohue. Choisissez votre ambiance !

Un peu d’histoire munauté se développe en suivant son propre


Pour profiter pleinement de la visite du quartier chemin, indépendamment de ce qui arrive et se
juif et décrypter son visage actuel, replaçons décide dans le reste de la ville. Le ghetto vit aus-
DÉCOUVRIR

rapidement quelques jalons historiques. S’il si grâce à ses propres services administratifs,
semble que les juifs aient commencé à s’instal- devenant une sorte de bulle au cœur de Prague.
Aux XVIe et XVIIe siècles, Prague est devenu l’un
ler à Prague au tournant des Xe et XIe siècles, ce des plus grands ghettos du monde  : près de
n’est qu’au XIIIe siècle, et dans le cadre d’une poli- 11 000 juifs y vivent en permanence alors que
tique de ségrégation, qu’ils se retrouvent murés l’on recense moins de 200 bâtiments ! En 1783,
entre la place de la Vieille ville et la Vltava. Dès Joseph II rétablit les droits civiques et religieux
lors, ils obtiennent un statut d’autonomie - auto- des communautés non-catholiques, en particu-
nomie bien sûr circonscrite au ghetto - et la com- lier des Juifs. C’est pour commémorer cet acte
que le quartier fut rebaptisé Josefov en 1850,
lorsqu’il devint un véritable arrondissement
de Prague. Mais ayant perdu son autonomie,
Josefov va aussi devoir rattraper le reste de la
ville en termes d’urbanisme, et l’entassement
des siècles passés a été tel qu’il apparaît bien
plus simple de tout détruire pour reconstruire.
Les maisons et immeubles de bois érigés de
manière anarchique sont devenus des nids à
épidémie et des foyers d’incendie en puissance.
En 1848, les murailles qui séparaient les juifs
du reste de la population sont abattues, ainsi
que les six portes qui permettaient de gérer les
accès au quartier juif.
Un nouveau visage
Dans la seconde partie du XIXe siècle, le quar-
© PETR BONEK-SHUTTERSTOCK.COM

tier fait partie d’un plan d’assainissement radi-


cal  : toutes les habitations sont rasées et ne
subsistent que les synagogues et le cimetière.
Quelques années plus tard, Josefov change
complétement de visage, en particulier avec la
rue Pařížská, l’axe le coupant en deux et reliant
à la place de la Vieille ville à la Vltava, affichant
Le cimetière juif.

34
une superbe continuité architecturale dans le
style Sécession - nom tchèque pour l’Art nou-
veau - qui offre toujours la même magie. Dans
les années 1930, le quartier de Josefov redevint
l’un des plus prospères de Prague et la com-
munauté juive comptait plus de 100 000 per-
sonnes en Tchécoslovaquie. Comme le souhai-
tait le président Masaryk, les juifs étaient alors
citoyens tchécoslovaques à part entière, béné-
ficiant des mêmes droits et devoirs que leurs
compatriotes. La politique des pays voisins
comme la Pologne et la Hongrie étant bien plus
ségrégationniste, Prague apparut alors comme
un ilot de bien-être pour la communauté juive et
la population monta jusqu’à 135 000 personnes.
Après le génocide nazi, au cours duquel près de

© DEEPGREEN - SHUTTERSTOCK.COM
80 000 juifs furent déportés à Terezin, et les
purges du régime communiste d’après-guerre,
seuls 10 000 juifs survécurent et moins de 2
000 vivent toujours à Prague, sans plus être
forcément concentrés dans Josefov. Toujours
classée parmi les plus belles rues du monde,
Pařížská offre aux regards un spectacle extra-
ordinaire : demeures colorées, statues et frises La synagogue du Jubilée.
ornant les façades, cariatides supportant des
balcons à ferronneries aux motifs végétaux, aiguilles tournent à l’envers. Mais la Prague juive
portes sculptées… On est donc très loin de ne se limite pas à Josefov : dans Nové Mesto,
l’idée que l’on peut se faire d’un « vieux ghetto la synagogue du Jubilée témoigne d’une volonté
juif ». Pour se rendre compte de ce qu’était le d’inclure les juifs dans la société pragoise et af-
quartier, il faut se planter devant la synagogue

DÉCOUVRIR
fiche une étonnante architecture alliant lignes
Vieille-Nouvelle : son enfoncement dans le sol mauresques et style Art nouveau.
témoigne de son ancienneté et de l’importante À Zizkov, le nouveau cimetière juif, construit en
couche de débris issus de l’ancien quartier et 1890 vaut également le détour pour ses nom-
ayant été recouverts lors de sa modernisation. breuses tombes style Art nouveau ou pour les
Une page sombre célébrités qui y sont enterrées, en premier lieu
Franz Kafka. Ce n’est pas le seul lieu de mémoire
Jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, la popu- lié au célèbre écrivain juif pragois : la façade de
lation juive de Prague n’a cessé de prospérer sa maison natale est également toujours visible
et de s’accroître et Josefov compte près de place de la Vieille ville.
20 000 habitants dans les années 1930. Pen-
dant la Seconde Guerre mondiale, la plupart des Un quartier bien vivant
édifices juifs de Prague hors de Josefov sont
rasés, à l’exception de la esynagogue du Jubilée, Mais au-delà de ce lourd passé, Josefov reste
dans Nové Mesto. Le III Reich veut effective- un quartier dynamique et animé à toute heure
ment faire de Josefov une sorte de musée et, du jour et de la nuit. Depuis l’indépendance, les
tout en exterminant la population, entrepose plus grandes enseignes de luxe se disputent les
dans les bâtiments vides quantités d’objets et vitrines de la rue Pařížská. Shopping, restau-
archives liés au judaïsme et issus des pillages ration, bars et boîtes de nuit : rien ne manque
de toute l’Europe. Ils constituent aujourd’hui le pour découvrir l’autre visage de la «  Prague
fonds très hétéroclite du musée Juif de Prague. juive  » qui, dès que l’on ressort des musées,
La  visite de l’ancien quartier occupera une n’a plus  rien de réellement juif. Bien sûr, vous
bonne journée au cours de votre séjour, avec pourrez toujours goûter une excellente cui-
les différentes synagogues. Tôt le matin ou tard sine casher au restaurant du Roi Salomon, rue
le soir, pour éviter la foule, vous visiterez aussi Siroka, mais dès la nuit tombée, les bars à cock-
le très photogénique cimetière juif, où tous les tails huppés, les boîtes de nuit retro, vintage ou
regards cherchent avec attention la tombe du techno donnent au quartier un tout autre visage
rabbin Löw, celui qui aurait donné vie au Golem, apprécié des locaux comme des touristes, et qui
ce personnage légendaire, protecteur de la com- redonnent un souffle de vie à un quartier qui
munauté juive de Prague. La ville juive possédait étouffe sous son succès touristique en journée.
également son propre Hôtel de ville, qui abrite
aujourd’hui le rabbinat de Prague et ne se visite ◗◗Avertissement  : il est déconseillé de visiter
pas, mais dont on peut admirer la très belle hor- ce quartier le samedi et pendant les fêtes juives
loge, ornée de caractères hébreux et dont les car tous les musées sont alors fermés.

35
HISTOIRE

V
ous allez entrer dans un vieux pays dont l’histoire est encore toute jeune et
entrecoupée de violents soubresauts. Tour à tour province puis capitale d’em-
pire, soudainement indépendante et aussi soudainement soustraite à la scène
internationale par la chape de plomb soviétique, sortie pacifiquement de l’URSS
après plusieurs tentatives plus frontales, divisée sitôt redevenue indépen-
dante… la Tchéquie semble ne jamais vouloir arrêter le rythme trépidant de son
Histoire. La beauté de Prague réside en grande partie dans les traces que la ville a su garder
de chacun des épisodes de son histoire : de l’orgueilleux château aux temples protestants,
des sculptures soviétiques aux rives bucoliques de la Vltava et jusqu’au sous-sol d’une cer-
taine église Saint-Cyrille-et Méthode. Chaque regard porte sur une page d’histoire captivante,
dont nous n’écrivons ici que les plus grandes lignes, pour vous aider à les décrypter.

Entre Celtes et Germains


Les Celtes de la tribu des Boïens investissent l’espace géographique couvert
400 AV.
J.-C.
par l’actuelle Bohême. Ils n’y restent que peu de temps mais le nom de la région
- VE S.
dérive directement de celui de ce peuple. Les Germains leur succèdent et la Bo-
AP. J.-C. hême est agitée par de violentes guerres tribales pendant de long siècles.e Chas-
sés par les Huns d’Attila, les Slaves arrivent dans la Région au début du V siècle
et vont la stabiliser en y échafaudant une première structure étatique organisée.
DÉCOUVRIR

Fondation de Prague
Selon la légende, une des tribus tchèques de Bohême, sans héritier mâle, dut
VERS
confier le pouvoir à la princesse Libuše, fille d’une magicienne et douée pour la
720
prophétie. Forcée de prendre un mari, elle choisit contre toute attente un pauvre
laboureur du nom de Přemysl. De leur union naquit le premier prince de la dy-
nastie des Přemyslides, et Libuše prédit alors, sur le site actuel de Vysehrad, la
naissance d’une splendide cité.

Bořivoj Ier, premier prince


chrétien de Bohême
En 855, Bořivoj Ier, héritier des Přemyslides
et qui ne gouverne alors qu’une petite partie
de la Bohême, s’allie au roi de Grande Mora-
vie contre le Carolingien Louis II de Bavière,
867 ce qui vaut à la région de devenir un duché.
894
Il fonde un premier château en 870 et se
convertit au christianisme en 883. Son fils
Spytihnev se retournera ensuite contre
l’ancien allié de son père pour prendre
le contrôle de la Grande Moravie et de la
Bohême. Ce rapprochement n’aura qu’un
© WIKIMEDIA COMMONS

temps, puisque rapidement Spytihnev se


détache de la partie slovaque de son empire
pour se rapprocher des Carolingiens.

36
Venceslas Ier
Saint-Venceslas, neveu de Spytihnev, né
en 907, accède au pouvoir âgé de 19 ans
tout juste. Son règne ne dure que quelques
années, mais va marquer très durablement
l’histoire du pays, au point d’en faire LA figure
historique de référence encore aujourd’hui.
907 Il libère pacifiquement la Bohême repas-
935
sée sous le joug germanique en signant un
traité de non agression en échange d’un
tribut annuel. Fervent croyant et pacifiste
convaincu, il fait détruire les potences, pri-
vilégie la culture, l’économie et surtout la
© WIKIMEDIA COMMONS

religion. Ce faisant, il attise les haines et les


jalousies, notamment celles de son frère, qui
l’assassine alors que Venceslas refuse de
se défendre. Très populaire, Venceslas sera
canonisé et deviendra le Saint-Patron de la
République Tchèque.

Le duché de Bohême devient royaume


Vers la moitié du Xe siècle, les souverains Přemyslides contrôlent la Bohême
1055
mais également la Moravie et une bonneer partie de la Silésie. Prague devient un
évêché et enfin, sous le règne d’Ottokar I (règ. 1192-1230), le duché de Bohême
1212 est érigé en Royaume par la bulle d’or de Sicile de Frédéric II, empereur du Saint-
Empire Romain-Germanique. En 1306, l’assassinat de Venceslas III, qui n’a pas

DÉCOUVRIR
d’héritier mâle, met brutalement fin à la dynastie des Přemyslides. Une guerre
de succession s’engage.

La dynastie des Luxembourg


Après quatre années de guerre, Jean de Luxembourg sort vainqueur du conflit
1310 grâce à un habile mariage avec Eliška, la sœur de Venceslas III. Il accède ainsi au
1436 trône de Bohême en 1310. Allié des Français, Jean de Luxembourg trouve la mort
en 1346 en se battant contre les Anglais, au cours de la bataille de Crécy. Son fils
Charles IV lui succède.

Charles IV
Roi de Bohême, puis empereur du Saint-
Empire romain germanique, Charles IV mar-
quera d’un sceau indélébile son pays. Marié
à Blanche de Valois, ce souverain mécène,
polyglotte, cultivé, croyant et pacifique, est
1316
appelé par son peuple « Père de la patrie ». Il
procède à l’embellissement de Prague, amé-
1378 nageant le château, créant une Université,
construisant le pont Charles, la cathédrale
Saint-Guy et un grand nombre d’églises et
© KAJANO -SHUTTERSTOCK.COM

de monastères. Prague est alors la troisième


ville d’Occident après Rome et Constanti-
nople. À la mort de Charles IV, en 1378, la cité
a doublé sa superficie et rayonne économi-
quement et culturellement dans le monde
entier.

37
HISTOIRE

Les guerres hussites


En mars 1402, Jan Hus, un professeur de théologie à l’université de Prague et
un prédicateur réformateur, dénonce les abus et la vie opulente de la hiérarchie
1415 du clergé. Ses idées se répandent rapidement chez les Tchèques mais, sous la
1437 pression de l’Église, Jan Hus finit par être arrêté, condamné et brûlé vif, le 6 juil-
let 1415. Sa mort suscite un soulèvement national et les Hussites, organisés en
bandes armées, détruisent les couvents. Conduits par le général Jan Žižka puis
par Prokop Holý, ils résisteront plus de vingt ans. La révolution hussite durera
jusqu’en 1437 et marquera profondément l’histoire du pays.

Les premiers pas des Habsbourg


Avec l’accession au trône en 1526 de l’archiduc autrichien Ferdinand Ier deer
Habsbourg, c’est le début d’une dynastie qui durera jusqu’en 1918. Ferdinand I
1526 contribue à l’introduction du style Renaissance à Prague, mais il faudra attendre
1618 son successeur, Rodolphe II, pour que Prague redevienne capitale, en 1586, au
détriment de Vienne. En 1611, sous le règne du roi catholique Ferdinand II de
Habsbourg, les conflits politiques et religieux s’enveniment, et la crise éclate
ouvertement au château de Prague, lors de la défenestration du 23 mai 1618.

La guerre de 30 ans
La défenestration marque le début de la guerre de Trente Ans : la Bohême protes-
tante se soulève contre l’Autriche catholique. La bataille décisive de la Montagne
1618 blanche, en 1620, scelle la défaite des protestants et marque la mise sous tu-
1648 telle autrichienne du royaume de Bohême. Les têtes des 27 leaders protestants
DÉCOUVRIR

décapités sont empalées sur le pont Charles, pour décourager toute tentative
de reprise des hostilités. La langue et la culture allemande sont imposées  !
Pendant le long règne de l’impératrice d’Autriche Marie-Thérèse, tout début de
mouvement contestataire à Prague sera sévèrement réprimé.

Le règne de Joseph II et la détente


Lorsque le fils de Marie-Thérèse, Joseph II accède au trône, il autorise de nou-
veau le culte protestant et redonne leurs droits civiques aux non catholiques, en
1765 particulier les juifs. Hélas, les réformes n’auront qu’un temps et seront abolies
1790 par François II alors que, parallèlement, l’émergence de la culture tchèque com-
mence à se faire sentir : on écrit et on joue de nouveau des pièces de théâtre
en langue tchèque, et des historiens et hommes politiques comme František
Palacký (1798-1876) dirigent un mouvement pour la renaissance de la culture
slave. C’est le début du Réveil national.

Le Réveil national
Ce mouvement débute dans le dernier quart du XVIIIe siècle et touche la société
1775 sous tous les angles : à travers la langue tchèque, que l’on parle à nouveau dans
1848 la rue, mais aussi à travers les arts qui la véhiculent : la musique, la littérature,
le théâtre; et ceux qui représentent l’identité de la nation tchèque : la peinture,
l’architecture, la sculpture…

38
La Première Guerre mondiale
Au cours de la Première Guerre mondiale, trois hommes politiques tchèques,
Masaryk, Beneš et le Slovaque Štefánik, s’exilent en Suisse, puis à Paris, où ils
1914 organisent un Conseil national tchéco-slovaque. Ils parviennent à convaincre les
1918 Alliés de la nécessité d’un pays slave entre l’Autriche et l’Allemagne. La Répu-
blique tchécoslovaque est proclamée à Prague le 28 octobre 1918, suite à la
dissolution de l’Empire austro-hongrois et, le 14 novembre, T. G. Masaryk est élu
premier président de la nouvelle République. Elle réunit la Bohême-Moravie et
la Slovaquie.

La première République tchèque


La République tchécoslovaque devient un
pilier démocratique en Europe centrale.
La ligne politique est entretenue surtout
par l’influence de son président Masaryk,
démocrate et philosophe. Le pays connaît
une conjoncture économique exceptionnelle
1918 dans les années 1925-1929, avant d’être
1938 atteint par la crise mondiale. Mais en octobre
1938, à Munich, la Grande-Bretagne et la
France acceptent la confiscation par Hitler
des Sudètes, territoires fortement peuplés
d’Allemands.
© WIKIMEDIA COMMONS

DÉCOUVRIR
La République tchèque en exil
Beneš, qui a succédé à son ami Masaryk en 1935, constitue un gouvernement
en exil à Londres, alors que les communistes tchèques cherchent protection
auprès de Moscou. Durant cette période, la Slovaquie devient un Etat fasciste
1938 et théocratique, contrôlé par Hitler. L’un de ses dauphins pressentis, Reinhard
1945 Heydrich, est nommé Gauleiter à Prague pour venir à bout des mouvements
de résistance. Il installe un véritable régime de terreur avant d’être abattu par
un commando de soldats tchèques parachutés depuis l’Angleterre. Lorsque la
guerre se termine, en mai 1945, les Tchèques accueillent avec enthousiasme
l’Armée rouge, composée de Slaves, comme leur libératrice. Le parti communiste
rassemble 38 % des électeurs et devient le premier parti politique du pays.

Le drame de Lidice
L’assassinat d’Heydrich donna lieu à une vaste opération de représailles. Le
1942
village de Lidice, soupçonné à tort d’avoir abrité le commando, fut entièrement
rasé et sa population massacrée. Face à ce drame, l’Angleterre et la France libre
décidèrent de dénoncer le traité de Munich et de reconnaître la Tchécoslovaquie
comme un Etat à part entière. Aux Etats-Unis, de nombreuses jeunes filles furent
baptisées du nom de Lidice dans les années suivantes.

39
HISTOIRE

Derrière le rideau de fer


L’illusion de liberté ne dure qu’un temps. Lorsque le rideau de fer s’abat sur
1945
l’Europe de l’Est, la Tchécoslovaquie tente vainement de faire revivre le rêve de
la courte indépendance qui a été la sienne dans les deux décennies suivant la
1963 Première Guerre mondiale. En février 1948, c’est « le coup de Prague ». Klement
Gottwald obtient de Beneš la nomination de ministres communistes et prend
le pouvoir. Une nouvelle constitution entre en vigueur et la nationalisation des
entreprises commence.

Un second réveil national ?


On assiste à un deuxième réveil national du peuple tchèque, en 1963, lorsque les
1963 dirigeants tchécoslovaques tentent de réformer l’économie et de réhabiliter les
1968 victimes des procès des années 1950. Ces années (de 1963 à 1968), que l’on
appelle les Cinq années dorées, connaissent une libéralisation des médias et
une renaissance de la vie culturelle à Prague.

Le Printemps de Prague
L’idée d’un socialisme à visage humain fait de nombreux adeptes. Le premier
1968 secrétaire du Parti, Alexandre Dubček, tente de faire vivre ce concept, mais l’élan
est brisé le 21 août 1968 par l’invasion des troupes du Pacte de Varsovie. Dès
lors, les communistes entreprennent la « Normalisation », qui immobilisera le
pays pendant de nombreuses années. Seul un groupe de dissidents, mené par
Václav Havel, fonde un mouvement d’opposition appelé Charte 77.
DÉCOUVRIR

La révolution de Velours
Après la chute du mur de Berlin, en 1989, un grand mouvementse crée afin de
1989 renverser le régime communiste. L’écrivain Václav Havel est l’homme de cette
révolution qui aboutit, le 24 novembre 1989, à la démission du gouvernement
communiste. La période soviétique de la Tchécoslovaquie prend fin de manière
pacifique, ce qui vaudra son surnom à la « révolution de Velours ».

De la Tchécoslovaquie à la Tchéquie
Le 5 juillet 1990, Václav Havel est réélu président de la République pour deux
1989 ans à la tête de l’Etat tchécoslovaque. Le retrait des troupes soviétiques sur le
1993 territoire marque la fin définitive du Pacte de Varsovie et ouvre le pays à l’Europe
démocratique. En 1992, le Parti nationaliste slovaque revendique l’indépen-
dance pour son peuple. Inévitablement, contre la volonté de Havel, la partition
est officiellement décrétée le 1er janvier 1993.

La voie de l’intégration européenne


1991
Le pays, membre du Conseil de l’Europe depuis 1991, multiplie après la partition
les signes de sa volonté de faire partie de l’Union européenne. La nouvelle
1999 République tchèque entre à l’ONU (19 janvier 1993) puis adhère à l’Unesco
(22 février 1993). En 1995, la Tchéquie est le premier pays de l’ancien Bloc de
l’Est à rejoindre l’OCDE. Enfin en 1999, ce sera l’intégration à l’OTAN

40
MOINS DE DÉFENESTRATIONS,
PLUS DE MANIFESTATIONS…
L
es amateurs d’histoire ont certaine- promis des changements. Mais près d’un an
ment souvent entendu parler des « après son élection, ces promesses étaient
défenestrations de Prague ». En 1419, restées lettre morte, obligé de se maintenir
1618 ou encore 1948, la colère des au pouvoir en s’alliant… au parti TOP 09, il
citoyens, ou d’une partie d’entre eux avait est finalement contraint à la démission en
conduit à la défenestration de secrétaires, 2013, à peine 3 ans après son élection, suite
gardes ou ministres. La mode est passée, et à une motion de censure votée contre lui par
c’est tant mieux pour les maires de Prague, son ancien allié le ČSSD, lui-même s’étant rap-
tant il est vrai que, en d’autres temps, ils proché du Parti communiste.
seraient peut-être eux aussi entrés dans Son premier adjoint, Tomaš Hudeček, à peine
l’histoire en sortant par la fenêtre… Car l’his- âgé de 35 ans, assure l’intérim pendant un
toire récente de la politique pragoise est loin mois. En juin 2013, il est élu maire par son
d’être à la gloire de la ville. En 2010, le maire parti, le TOP 09, et grâce au soutien des so-
sortant Pavél Bém avait réussi à se tailler ciaux-démocrates, alors que l’ODS boycotte le
une image de combattant de la corruption. scrutin. Dans le programme politique « 500
En particulier au cours des opérations très jours pour Prague », Tomaš Hudeček prône le
médiatisées pendant lesquelles, déguisé en pragmatisme. Il en aura besoin, alors que le
touriste, il empruntait les taxis pragois pour poids d’une accusation de clientélisme pèse
vérifier l’honnêteté des chauffeurs, dont la sur lui, pour redresser la vie politique pra-
réputation dépassait largement les frontières goise. Ses premières actions font apparaître
de la Tchéquie… Mais il en faut plus pour être une volonté de « nettoyage » de la ville  :
un bon maire. Si au cours de son mandat la les sans-abri sont chassés des transports
ville s’est assurément embellie et a amélioré publics et la consommation d’alcool est
nombre de ses infrastructures publiques, la interdite dans la rue. Quelques mesures en
corruption, les délits d’initiés, le clientélisme vue d’améliorer l’image de Prague... Mais sur
et les effets dévastateurs de la crise écono- le fond, le nouveau maire n’a pas vraiment le
mique mondiale ont finalement eu raison de temps de poser sa marque sur la politique
la confiance et de la patience des Pragois. De municipale. Les élections d’octobre 2014
fait, non seulement les affaires de corruption voient son parti ainsi que la social-démocra-
n’ont pas cessé, mais elles se sont même tie rejoindre le camp des perdants, alors que
amplifiées, à Prague comme dans toute la le nouveau parti ANO 2011 du milliardaire
République tchèque, à tel point qu’en sep- Andrej Babiš récolte le plus grand nombre de
tembre 2011, l’ancien communiste Andrej voix avec 14,6 % des suffrages. Le 31 octobre
Babiš, aujourd’hui milliardaire et propriétaire 2014, Adriana Krnáčová, d’origine slovaque,
de plus de 200 entreprises dans divers sec- est officiellement appelée à devenir la pre-
teurs économiques, a décidé de briser le mière femme maire de Prague. Elle s’attache
tabou et déclaré dans les journaux praguois durant quatre ans à lutter contre la corrup-
que « la corruption en République tchèque tion mais finit par jeter l’éponge et renonce
avait dépassé le seuil du tolérable  », allant à se présenter pour un nouveau mandat. Fin
jusqu’à comparer la classe politique tchèque 2018, les nouvelles élections municipales
à la mafia de Palerme. Lors des élections portent au pouvoir Zdeněk Hřib, du Parti
municipales de 2010, le nouveau parti de Pirate tchèque, branche régionale du Parti Pi-
droite TOP 09 remporte la majorité des voix rate international, d’inspiration libérale. Après
en promettant un «grand nettoyage». Le un peu plus d’un an au pouvoir, il a surtout
parti présentait comme candidat, ni plus ni fait parler de lui à travers ses démêlés avec le
moins, que l’ancien directeur de la Banque Chine : il conserve l’ambassadeur de Taïwan à
centrale. Effrayés, l’ODS (parti traditionnel de Prague, fait installer un drapeau du Tibet à la
droite) auquel est affilié Pavel Bém et le ČSSD Mairie et refuse de reconnaître le principe de
(parti social-démocrate) signent au second Chine unique… Bien sûr, ce défi du David Pra-
tour une alliance contre nature pour s’oppo- gois contre le Goliath chinois joue en faveur
ser au nouveau venu et, selon les observa- de sa popularité, de même que les 170 000
teurs politiques, préserver leur « terrain de arbres plantés en ville (sur un objectif d’un
jeu ». Le nouveau maire, Bohuslav Svoboda, million durant sa mandature) et le lance-
issu de l’ODS comme son prédécesseur, a dû ment d’une nouvelle ligne de métro. Et si les
immédiatement faire face à une levée de bou- problèmes quotidiens perdurent, les Pragois
cliers des citoyens s’estimant lésés et trahis ont au moins le sentiment que leur voix se
par le résultat des élections. Sur la sellette, fait entendre et que les choses bougent en
le nouveau représentant de la municipalité a dehors de la seule sphère des décideurs…

41
HISTOIRE

L’élection de 2003 et le virage libéral


2003 En février 2003, Václav Klaus est élu à la présidence de la République. Klaus
2010 est loin d’avoir l’aura de son prédécesseur. Il est ouvertement libéral et prône la
privatisation massive des entreprises. Sur le plan international, la Tchéquie fait
sont entrée officielle dans l’Union européenne en 2004.

Décès de Václav Havel


L’ancien président et figure emblématique de la révolution de Velours décède
le 18 décembre 2011. Jusqu’à son dernier souffle, Václav Havel sera resté un
défenseur de la liberté et un dissident. Trois jours de deuil national sont décré-
tés. La cérémonie d’adieu se déroule dans la cathédrale Saint-Guy devant un
parterre de dirigeants politiques venus des 5 continents et une nation tchèque
unie dans le recueillement.

2011
© BEN SKÁLA - WIKIMEDIA COMMONS
DÉCOUVRIR

Václav Havel à Prague le 17 novembre 2009 pour le 20ea anniversaire de la révolution de Velours.

Première élection au suffrage universel


Les Tchèques désignent pour la première fois leur président au suffrage univer-
2013 sel fin janvier 2013. Le président du Parti des droits civiques, Miloš Zeman, en
sort vainqueur et devient le nouveau locataire du château de Prague avec une
division très marquée entre Prague qui vote majoritairement pour le candidat
Schwarzenberg et le reste du pays pour Zeman.

Prague fait son cinéma


Prague s’invite au cinéma avec le 75e anniversaire de l’attentat perpétré contre
2016 Reinhard Heydrich (27 mai 1942), le favori de Hitler. Le sujet est traité à travers
2019 deux films : Anthropoid (Sean Ellis, 2016) et HHhH (Cédric Jimenez, 2017). Deux
ans plus tard, c’est la mémoire de Jan Palach, l’étudiant qui s’était immolé par le
feu pour protester contre le Printemps de Prague, qui sera portée à l’écran pour
commémorer le 50e anniversaire du Printemps de Prague.

42
LA VILLE VERTE

A
vec 220 m2 d’espaces verts par habitant, Prague est classée 6e ville la plus
verte du monde. Les nombreux parcs et les rives de la Vltava sont ses deux gros
poumons. Pour autant, la République tchèque n’a pas vraiment la réputation
d’être un pays très eco-friendly. Les Tchèques ont longtemps eu un président
climato-sceptique, Václav Klaus (2003–2013). Certes, les sites industriels
très polluants des années communistes ont été fermés ou « nettoyés ». Mais,
comme dans le reste du pays, dans la capitale, réputée pour être un bastion de droite, l’éco-
logie fait rarement partie des priorités des hommes politiques. Après Ostrava, en Silésie-Mo-
ravie, Prague est la deuxième ville de République tchèque où la qualité de l’air est la moins
bonne. Zdeněk Hřib, maire depuis 2018, est membre du Parti pirate. Son programme était
surtout orienté sur la lutte contre la corruption. Pour autant, il n’est pas dénué d’ambitions sur
le volet environnemental...

Des mobilités douces à développer également à l’étude. En attendant ces réformes


Si, dans la ville d’Ostrava, la source de pollu- qui seront bienvenues, l’état des véhicules est
tion principale est l’activité industrielle, dans plus souvent contrôlé. Les Pragois sont désor-
la capitale, c’est le trafic automobile qui est en mais sensibilisés sur ce sujet et les transports
cause. Les limites légales sont régulièrement en commun sont gratuits lors des pics de pol-
dépassées. La principale autoroute de Répu- lution.
blique tchèque traverse le centre de Prague  : Ici, le vélo est considéré comme un loisir. Seuls
résultat, ce sont d’énormes embouteillages qui 2 % des habitants l’utilisent comme moyen de
sont générés tous les jours. Le maire Zdeněk transport. Il faut dire que les infrastructures

DÉCOUVRIR
Hřib a décidé de s’attaquer au problème de la mériteraient d’être améliorées. La ville s’est
pollution causée par le trafic automobile : pour engagée dans un réseau de pistes cyclables de
remédier à cette pollution, il s’est engagé à fina- plus de 1 000 kilomètres appelé A1-A499. Mais
liser la quatrième ligne de métro. Il compte éga- aujourd’hui seul un gros tiers existe. Les deux
lement terminer l’autoroute autour de Prague et pistes principales sont la A1 et la A2, le long de
construire un nouveau périphérique intérieur, la Vltava. Il n’y a pas de service public de vélos
ainsi qu’une ligne de train en direction de l’aé- en libre service, mais plusieurs opérateurs pri-
roport. L’instauration d’un système de péages vés se sont implantés, dont le plus connu est
pour accéder en voiture au centre-ville est Rekola.
© VIACHESLAV KOTOV -SHUTTERSTOCK.COM

Le parc Stromovka.

43
Vue sur les rives de la Vltava depuis le parc Letna.
© DALIU -SHUTTERSTOCK.COM
© ARAZU-SHUTTERSTOCK.COM
Marché fermier de Náplavka.

Parcs et spots de baignade des  grandes villes en Europe afin de rendre


Les parcs et forêts occupent plus de 10 % de la ces espaces plus respirables.
superficie de la Prague, ce qui en fait une ville De nouvelles habitudes bio

DÉCOUVRIR
verte. Certains sont particulièrement grands
comme le parc de Stromovka, un immense Cela ne vous échappera pas, l’assiette typique
espace de 95 ha. On cueille facilement des fruits tchèque est globalement riche en gras et en
à Prague. Il y a une soixantaine de vergers dans viande. Et pourtant, à Prague comme dans de
la ville, notamment dans la Colline de Petrin et nombreuses grandes villes, le « bien manger »
le parc Vojanovy Sady. Côté faune, la ville aux fait son nid. En témoigne l’apparition ces der-
1 000 tours et 1 000 clochers regorge d’habitats nières années de marchés fermiers proposant
propices aux chauves-souris. Elles sont proté- des produits locaux et bio. L’un des plus connus
gées par l’ONG CESON (Czech Bat Conservation est le marché fermier de Náplavka, tous les sa-
Trust) qui répertorie leurs habitats et soigne medis le long des quais de la Vitava. On y trouve
celles qui sont blessées. des fruits et légumes frais, de la viande, du pois-
La rivière Vltava est propre et on peut même son, des fleurs ainsi que des pâtisseries. Autre
se baigner dans un site appelé «  Les Bains marché fermier très populaire, celui de Jiřák est
jaunes », sur la rive droite près du centre. À la accessible du mercredi au samedi. En plus des
suite d’inondations en 2013, des barrières ont étals classiques, on y trouve aussi des objets
été érigées le long de la rivière, pour protéger le d’artisanat.
centre historique. Autre lieu de baignade, dans Les Pragois font le tri et des collecteurs de verre,
la périphérie, au bord de la rivière Berounka, le papier, plastique et cartons sont installés dans
Biotop Radotín est une réserve d’eau artificielle les immeubles et dans les rues de la capitale. Il y
où l’eau est traitée sans produits chimiques, a également quelques points de collecte de bio-
grâce à des pierres et des plantes. déchets où les habitants peuvent venir déposer
leurs déchets végétaux et récupérer du com-
Objectif : un million d’arbres post. On trouve des composteurs dans certains
La ville de Prague s’est engagée à réduire de parcs, mais aussi dans les quelques jardins
45  % les émissions de CO2 sur son territoire partagés de la ville. L’un des plus anciens est le
d’ici à 2030. Pour y parvenir, le maire mise sur jardin Prazelenina, dans le quartier Holešovice.
l’amélioration des transports en commun, mais Ce lieu est ouvert au public d’avril à octobre. On
aussi un objectif ambitieux : planter un million peut s’y rafraîchir autour d’une bière et assister
d’arbres en 8 ans. Il compte border les avenues à des événements culturels.
d’arbres comme cela se fait dans la plupart Petit à petit, l’écologie fait son nid.

45
ARCHITECTURE

L
égendaire, Prague sait aussi se faire mystérieuse et se perdre dans ses dédales
de ruelles est un plaisir chaque fois renouvelé. Déambuler dans la cité praguoise,
c’est voyager à travers l’histoire de l’architecture. Depuis l’époque romane, Prague
s’est parée des couleurs des plus grands courants artistiques, tout en y apportant
une touche bohémienne unique. Ici, le Gothique côtoie l’Art nouveau, le Baroque
dialogue avec le Cubisme et la Renaissance interpelle les créations contem-
poraines. Prague a su résister aux affres des révolutions et des guerres et la ville se tient
aujourd’hui fière et unique, présentant un cœur historique classé au patrimoine mondial de
l’Unesco. Et lorsque l’on gravit ses collines environnantes, la majesté architecturale de la
cité aux cent tours s’étend alors sous nos yeux ébahis. Peu de villes offrent de tels trésors
architecturaux, alors lancez-vous sans plus tarder à la découverte de ceux de la capitale
tchèque !

Prague romane et gothique loge astronomique. Autre architecte phare de


A partir du XIe siècle, l’art roman se développe la période : Benedikt Ried à qui l’on doit la Salle
et marque l’entrée de Prague dans la sphère Vadislav et l’Escalier des Cavaliers du Palais
de l’Occident Chrétien. Malheureusement, il Royal. On y admire les superbes nervures des
ne reste que peu de témoins de cette période. voûtes en étoile.
Seules subsistent trois rotondes ou églises Harmonieuse Renaissance
circulaires –la Rotonde Saint-Longin à Nové
Město la Rotonde Saint-Martin à Vyšehrad et Sous l’impulsion de la dynastie des Habs-
la Rotonde de la Sainte-Croix près du Théâtre bourg, Prague se transforme en cité royale où
l’influence de la Renaissance italienne se lit
DÉCOUVRIR

National- ; ainsi que la Basilique Saint-Georges,


dernier grand vestige du premier château roman dans les palais que se fait ériger la noblesse.
de la ville. Voûtes arrondies, murs massifs et Les châteaux médiévaux sont alors ceints de
arcs en plein-cintre caractérisent cette architec- superbes portails et les galeries d’arcades en-
ture élégante et fonctionnelle. cadrent leurs cours carrées, comme au Palais
A travers les siècles, l’architecture romane a subi de Hrzán et à la « Maison aux Deux Ours ». Le
d’importantes modifications et l’on a bien sou- plus beau représentant de cette période Renais-
vent rebâti sur des édifices romans. Comme lors sance est sans conteste le Belvédère de la reine
de la période gothique qui débute au XIIIe siècle. Anne, la résidence d’été des souverains édifiée
A cette époque, du fait des nombreuses crues dans les jardins royaux du Château de Prague.
de la Vltava, on surélève les bâtiments… voilà Aux canons classiques de l’époque (colonnes,
comment des rez-de-chaussée romans sont portiques, arcades, symétrie et harmonie), les
devenus de superbes caves voûtées à l’image architectes locaux vont ajouter quelques spé-
de celle de la Maison des Seigneurs de Kuns- cificités tels les hauts pignons et les grandes
tadt dans la Vieille ville  ! Comparé à l’aspect corniches et vont multiplier les recours à la
parfois trapu des édifices romans, le gothique, technique des sgraffites qui consiste à peindre
avec ses voûtes en croisée d’ogives, ses arcs la façade de deux couches d’enduits blanc et noir
brisés et ses arcs-boutants extérieurs, permet et à gratter ensuite la première couche pour faire
d’alléger les murs, d’élancer les structures en apparaître un motif, imitant bien-souvent des
hauteur et de rendre les édifices plus lumineux bas-reliefs en bossage. Un bel exemple d’usage
grâce à de nombreuses ouvertures. Construit à de cette technique trompe-l’œil est à observer
partir de 1230, le Couvent Saint-Agnès est l’un sur la façade du Palais Schwarzenberg.
des premiers grands édifices gothiques. Mais le
chef-d’œuvre de la période reste bien sûr la Ca- Splendeurs baroques
thédrale Saint-Guy, commencée par le Français Art du mouvement, de la théâtralisation, des
Mathieu d’Arras et achevée par l’Allemand Peter effets de surprise et de lumières, des courbes
Parler et ses descendants. C’est à ce dernier que et des ondulations et de la profusion du décor, le
l’on doit également le Pont Charles, auquel le Baroque s’est exprimé dans toute sa splendeur
souverain Charles IV fit ajouter une tour défen- à Prague. Le Baroque est plus qu’un art… Ici, il
sive qui deviendra la gardienne de la ville. Le témoigne du triomphe du catholicisme et de la
gothique est indissociable de ce roi bâtisseur et dynastie des Habsbourg. Inspirée de l’église du
instigateur d’une période de grande prospérité, Gesù à Rome, l’église Saint-Sauveur-du-Clemen-
comme en témoigne l’Hôtel de Ville et son hor- tinum est le premier grand édifice baroque.

46
© HANI SANTOSA - SHUTTERSTOCK.COM
Légende.
Intérieur de l’église Saint-Nicolas.

A cette époque, une famille de bâtisseurs va im- dins se prolongeant en terrasses sur les pentes
primer sa marque sur l’architecture de la ville : abruptes de ses collines. Parmi les jardins à ne
ce sont les Dietzenhofer. Bavarois d’origine, les pas manquer : le Jardin Ledebourg et le Jardin
frères se forment à Prague auprès du maître ita- Palffy.
lien Carlo Lurago. C’est à Christoph Dietzenhofer
que l’on doit l’église Saint-Nicolas. Sa nef claire Du rococo à l’éclectisme

DÉCOUVRIR
et majestueuse, son dôme gigantesque, sa cou- Dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, le ba-
pole verte qui domine le ciel praguois, ses jeux roque laisse place au rococo dont on apprécie
de formes entre les piliers et les voûtes créant les courbes audacieuses et la préciosité du dé-
un mouvement intérieur, ses trompe-l’œil ou- cor, comme sur la façade du Palais Goltz-Kinsky.
vrant la voûte vers le ciel et sa façade concave Au début du XIXe siècle, rompant avec la théâ-
et convexe en font le grand chef-d’œuvre du tralité du baroque et du rococo, le néoclassique
gothique praguois. La Litanie des Saints est une fait son apparition. Colonnades régulières, pavil-
des prières les plus utilisées par le catholicisme lons symétriques et autres recours aux codes
baroque et elle aura sa traduction en architec- de l’Antiquité sont employés, comme avec le
ture sur le Pont Charles qui va se doter d’une Théâtre des Etats. Puis rapidement, les archi-
cohorte de saints de pierre, lui donnant des airs tectes se lassent de cette austérité néoclas-
de Pont des Anges à Rome. sique et opèrent un glissement vers l’éclectisme
Le baroque est aussi une période de recons- et les références à d’autres styles ayant fait la
truction après les troubles de la Guerre de grandeur de la ville. L’apparition de ces styles
Trente Ans. La ville se dote alors de somptueux coïncide avec le « réveil national » qui secoue
palais bien souvent l’œuvre d’architectes étran- la ville. Ainsi, on pastiche les styles anciens
gers. Ainsi Andrea Spazza ouvre le bal avec le pour mieux souligner les richesses passées. Le
Palais Wallenstein, Francesco Carrati suit avec Musée National impressionne avec son aligne-
le Palais Černín et son étonnante façade de ment de colonnes et pilastres corinthiens, son
135 m de long. Giovanni Battista Alliprandi réa- soubassement à bossage et son superbe dôme
lise le Palais Lobkowicz articulé autour d’une vitré, tandis que le Théâtre National est un chef-
forme elliptique imaginée par Le Bernin. C’est d’œuvre de grandeur et d’originalité. Tous deux
au Français Jean-Baptiste Mathey que l’on doit sont de styles néo-renaissance, tout comme la
le Château de Troja qui mêle baroque romain Maison Wiehl dont on apprécie le mélange pitto-
et classicisme français avec son corps de resque de pignons en gradins, balcons fermés
bâtiment central flanqué d’ailes et de pavillons ou oriels et sgraffites colorés. Josef Mocker, lui,
symétriques. On lui doit également le très beau sera le grand maître du néogothique. On recon-
Palais Toscan sur la place Hradčany. Ces palais naît aujourd’hui son œuvre de restauration des
et villas baroques voient également éclore un bâtiments médiévaux comme une contribution
art des jardins ornés de fontaines, labyrinthes authentique au patrimoine culturel de Prague et
et escaliers monumentaux. Du fait de sa topo- du pays en général, puisque c’est à lui que l’on
graphie unique et de ses paysages vallonnés et doit le Château de Karlštejn, recréé à partir de
accidentés, Prague a vu naître d’étonnants jar- ruines, et devenu l’un des grands emblèmes

47
ARCHITECTURE
tchèques. Parmi les autres styles « néo », sou- Nováků avec ses mosaïques et céramiques.
lignons la Synagogue espagnole d’inspiration A l’Art nouveau va succéder le Cubisme. Très
mauresque. présent en peinture, on ne connaît que peu de
Le XIXe siècle est aussi une période de renou- témoins architecturaux de ce style…et la plu-
veau urbain. On crée des faubourgs pour les part sont à Prague ! Caractérisé par un travail
ouvriers et classes moyennes (Smíchov, des formes géométriques et anguleuses, par
Žižkov…) au-delà des murailles qui passent l’éclatement de la forme et la décomposition de
d’outil défensif à élément décoratif. On assainit la façade en multiples facettes inclinées et sail-
et on embellit la ville. Des promenades sont lantes, le cubisme étonne. C’est à Josef Chochol
aménagées sur les berges et de nouveaux ponts que l’on doit la façade cubiste de la «  Maison
sont construits. pour trois familles » dans Vyšehrad, ainsi que
la plupart des maisons édifiées en contrebas
Sécession et cubisme de la forteresse. Là, même les jardins sont tout
A la fin du XIXe siècle, la ville connaît un essor en angles ! Mais la plus belle réalisation cubiste
économique et industriel majeur. Les construc- reste la Maison à la Vierge Noire de Josef Gočár
tions s’accélèrent et vont porter la marque du qui cherche à dramatiser la masse en créant un
renouveau architectural qui souffle sur toute effet théâtral dans la disposition des volumes
l’Europe… à commencer par celle de l’Art nou- imposants fondus dans cette teinte rouge
veau appelé Secese à Prague. Ce nouveau style granuleuse. Un autre mouvement va faire une
défend l’idée d’une œuvre totale qui travaille apparition éclair dans la cité praguoise : le ron-
l’harmonie entre la structure architecturale et docubisme qui privilégie l’emploi des formes
l’ornementation. Formes courbes inspirées des rondes et cylindriques et le recours aux cou-
univers animaux et végétaux, motifs repris leurs nationales (rouge et blanc) comme dans
des civilisations passées, recours à des maté- la Banque des Légions de Josef Gočár ou dans
riaux jusque-là délaissés tels le vitrail, le fer, la le Palais d’Adria qui alternent entre éléments
sécession praguoise rompt avec les codes his- Renaissance et jeux sur les couleurs et les
toricistes. Parmi les plus beaux représentants formes géométriques. Mais ce style exaltant
de ce style : la Maison municipale dont toute la la nation tchèque sera bien vite écrasé par les
décoration a été imaginée par le génial Alfons Soviétiques qui veulent effacer toute trace de
sentiment national.
DÉCOUVRIR

Mucha et dont le déhanchement par rapport à la


voirie permet d’admirer la Tour de la Poudrière
au loin ; la Maison Peterka que l’on doit au grand Fonctionnalisme et brutalisme
architecte de l’époque Jan Kotěra; l’Hôtel Europa Dès la fin des années 20, le fonctionnalisme se
dont la façade ondoie de ses dynamiques ara- répand dans la ville. Influencé aussi bien par le
besques et appuie ses lignes de composition Bauhaus que par les enseignements d’Otto Wa-
sur une géométrie réglée  ; la Gare Wilson  ; le gner, ce courant a pour seule devise : la forme
pont Svatopluk et ses courbes métalliques  ; suit la fonction. On rejette toute ornementation
l’immeuble Koruna dont la galerie est couron- superflue et l’on privilégie les lignes épurées, la
née d’une immense coupole de verre ou bien lumière naturelle et les matériaux de qualité tels
encore la façade de l’ancien grand magasin U le verre, l’acier ou le béton armé.
© HANI SANTOSA-SHUTTERSTOCK.COM

Coeur historique de Prague vu de la Hôtel de Ville de la Vieille Ville.

48
Parmi les grands représentants de ce courant,
notons l’immeuble Bata sur la place Venceslas
avec ses bandes continues de panneaux vitrés ;
les bâtiments de l’Institut des Retraites de la
place Winston Churchill avec leurs longs ban-
deaux horizontaux de fenêtres et leur façade
recouverte de céramique pour résister aux
vapeurs de la gare centrale voisine  ; le Palais

© JAROSLAV MORAVCIK - SHUTTERSTOCK.COM


Veletržní (Palais des Foires) de Josef Fuchs
et Oldrich Tyl dont on admire la perfection des
volumes et la pureté des formes ou bien encore
la Caisse des Assurances sociales qui, avec
ses 13  étages, est souvent considéré comme
le premier gratte-ciel de la ville. L’architecture
fonctionnelle est également liée à la question
de l’habitat individuel d’abord, puis collectif. En
matière individuelle, le fonctionnalisme produit
des villas étonnantes, comme dans le quartier
de Villa Baba où 33 villas ont été imaginées par La Synagogue espagnole.
différents architectes. Toutes ont une identité
propre mais notons quelques caractéristiques à l’extérieur des édifices. Parmi les réalisations
communes  : minimalisme décoratif, toits étonnantes des années 70 et 80, notons la tour
plats, saillies des balcons et des marquises, du Château d’eau de Karel Hubáček et Zdeněk
monochromie des façades (souvent blanche), Partman, l’architecture high-tech de la tour de
grandes baies rectangulaires. On est ici dans transmission de Žižkov, haute de 216 m ou bien
l’idéal domestique de l’architecture progressiste. la Nová scéna de Karel Prager, élégant écrin en
Ce concept d’habitat individuel sera poussé plus brique de verre (4 306 au total !) qui répond au
loin par Adolf Loos dans sa Villa Müller dans Théâtre National dont elle est le prolongement.
le quartier de Střešovice où il met en pratique

DÉCOUVRIR
sa théorie du Raumplan. Pour lui, l’architecte Depuis 1990
conçoit d’abord de l’espace. Il s’agit d’agencer les La réalisation emblématique du début des an-
volumes des différentes pièces d’une maison
selon leur importance fonctionnelle et repré- nées 90 est la « Maison qui danse » de Frank
sentative. La villa se transforme ainsi en somme Gehry et Vlado Milunić. Rebaptisé Ginger et Fred
de cubes imbriqués reliés par des escaliers. La par les Praguois, cet immeuble a défrayé la
noblesse des matériaux fait, quant à elle, office chronique par son association de deux édifices,
d’ornementation. En matière d’habitat collectif, l’un en verre, l’autre en béton, qui semblent
les architectes fonctionnalistes imaginent les danser comme emportés dans un mouvement
Maisons Communes, vision démocratique d’une d’ondulation. L’autre grand architecte à être
architecture pensée pour tous où les cellules de intervenu à Prague est Jean Nouvel. On lui doit
logement individuel et d’équipements collectifs l’élégant immeuble Zlatý Anděl dont les courbes
sont imbriquées les unes dans les autres. semblent suivre celles du tracé de la route. Il
Après-guerre, ces principes fonctionnalistes, avait également pour projet la réhabilitation du
notamment en matière d’habitat collectif, seront quartier de Smíchov d’où il voulait créer une
très largement repris par les Soviétiques, mais ligne de contemplation horizontale sur la ville
avec moins de souci esthétique. Entre 1948 et et son patrimoine, mais ce vaste projet urba-
1989, la ville va se doter de grands ensembles nistique n’a pas été réalisé…pour l’instant  !
massifs réalisés avec des matériaux bon mar- D’ici 2022, c’est le projet d’une autre starchitect
ché et préfabriqués, comme sur les plateaux qui verra le jour. Le studio de Zaha Hadid est
autour de la ville. Souvent isolés, certains de aux commandes de la réhabilitation de la Gare
ces ensembles sont malgré tout reliés au centre Masaryk autour de laquelle un tout nouveau
par le métro qui fait son apparition, grâce à un quartier d’affaires va être créé sur les vestiges
partenariat entre la Tchécoslovaquie et l’URSS, d’anciennes friches industrielles. Mais loin de
avec la création de la station Moskeveska (au- tous ces projets pharaoniques, les architectes
jourd’hui Station Andel), exacte réplique d’une
station russe. Dans les années 50, le réalisme praguois cherchent surtout aujourd’hui à conci-
socialiste est employé dans des construc- lier développement économique et sauvegarde
tions monumentales tout à la gloire du régime, du patrimoine en privilégiant les techniques
comme avec l’Hôtel International à Djevice, qui artisanales et les matériaux nobles et le plus
rappelle les gratte-ciel staliniens moscovites. possible locaux. Ils se placent ainsi en directs
A partir des années 70, c’est le brutalisme qui héritiers de Jože Plečnik, architecte du Château
se développe avec des structures en béton brut de Prague de 1911 à 1935, qui imagina une
qui laissent apparaître les tuyaux et conduites architecture épurée, entre histoire et modernité.

49
y
nské Hradb Sady Pří
Mariá L

s k
Fíkovna

Bru
tkova Letens
Na Opyš

P od
ho
C Sady
UB

i
75 M pyši ruský
Královská Na O ch Ka
sáren
Zahrada na Zahrada Velká
Terase Jízdárny á Fürstenberská
Jiřsk Zahrada
Kolovratská
Zahrada Palácové Malostranská
řská Zahrady
Viká
Ledebourská ká
Zahrada na
CHÂTEAU DE PRAGUE
Zahrada jns
šte

Klárov
3. Nádvoří
Baště Zahrada Na V a ld
Hrad

2. Nádvoří oří Valech Valdštejnská


I. dv Zahrada Letenská
4. Nádvoří Ná

í
Sněmovn
Hradčanské 1. Nádvoří Hartigovská Valdštejnské Má
Náměstí Rajská Zahrada Náměstí
Zahrada

Tomášská
Kajetánské Thunovsk Thunov
á ská
radu
Terasy
Ke H

ře
Ci h elná
Vojanovy

iná
z
\'Uvo Sady

S em
Nerudová

Jose fská
Jánská EGLISE

ého
SAINT-NICOLAS
Mal o
Já n

i ck
ýV s tan eňská L
sk

ské Naměs t í
Břetislavova M íš


Vlašsk Mo s U
ahovská Tržiště tecká
r še

á
k

ahrada U Hradeb
Lobkovická Prok Saská Karlův
Vratislavská ops Most
Karme

Zahrada ká PONT CH
L á z e ňs

Zahrada

Na Kampě
litská

Vrtbovská

Zahrada
Schönbornská
Zahrada
ské Sady
So vov ch Mlýnů
Petřín
Nebo

Nosticova

ý
vidská

Přírodní
amátka Petřín Hellichova
KAMPA
Střelecký O s

Vše
hrd

Seminářská
Zahrada
ova
ý S ad

trov
\'Ujezd

Besední

Rů ž o v tří
Pe

ns
S t ah o v

Ří č n í Střelecký
r

Ostrov
S

s ká
ad

Most Legií
y

Vítězná
\'Ujezd

Květnice Plaská

Mělnická

á
ířsk Petřínská
Janáčkovo Nábřeží

rm
Še
Kinského
Zahrada
Zborovská

Dětský
Vodní Ostrov
V Lesíčku

D ětský
Kroftova

Elišky P

Ostrov
eškové
va

Štefánikova
Drtinova
ko

Zubatého
leč
Ho

Dr t in
ova
le
Ho

o

čko v éh
Kořensk
a

Léčivé 50
břež

Rostliny
Pres


írodní Památka
eše Dvořákovo Nábřeží

Čec
etenský Profil n
rda Be Na Františku
dva N a Františku

hův
ské ží E
y bře

Mo
Lannov

st
Řásnovk a

Dušní
í
í řež

ovka
řež Náb

Anez
ý
U Milosrdn ch

Hradeb
o

áb
v

Rasn
ska
o
ák

N
ží

vo
bře

U MILOSRDNYCH
Dv

Kozí
ko


talská

ořá

Revoluč
H aš
Dv
vo

Bilková
ko

Starý Židovský
sár

Rámo v
Hřbitov


Ko

Na Re
j dišti ská

D uš
zeň

á

V Ko á
Maiselova
uh

Paří
ánes lkov
ův M ně Dlo sná

šká
ost

Ryb
Ma

Du
n

M
čná

á
Širok

alá
šn

u
á ste

Dlo
Ko

Š
í

tup
ábřež

arts
Kap
ro v Staromestská bská
Alšovo N

a Jaku


ská
Valen

Týn
Týn
V lta va

Te mp
Žatec
ti
á

MAISON
nská
vnick

STAROMESTSKE EGLISE

lová
Štupárská MUNICIPALE

NAMESTI DU TYN
K ř i žo

Platnéřská HORLOGE ASTRONOMIQUE Celetná


ar ts ká MALE
Linh

zíková
HARLES NAMESTI Ž
Křižovnické ele Na Příkopě
Náměstí zn Trh
Hu

v
Karlo a
ž ná


am
sov

K pě
Ko

oc
Ov
a

íko
Michalská

M
ela a Př
á
ězov N

Ne
Anen
ská Řet nt
Jilská

ric


ho
Husová

za
á
ck

va

n
Liliová

Z latá
ni

ka
Zlatá
az
á

Pa
ot ká

sk

ov

ov
h

ns
tíř
V K vels

od
Pr
cíc

Náprstko V ejv
Ry


í

va
Nábřež

Ha
Uh

e ln
Boršov Mustek
Karoli

Skoř pu
ý

Trh
ep a Cí
Smetanovo

ská ka íjn Mustek


Betlém
N a Pe

Pe

V
ny Svět


rlo


ská
28

išs

BALADE vikt s
rtin

Kon
r št

Jungmannovo
Ma
Jin

á
ýně

j sk Náměstí

Divadelní

tolo
Bar

cla

í
vs

odn
Nár
LA « VOIE ROYALE » DE PRAGUE
Ch a

r vátova
M ik


m
ulan

ěs
Jungmannova

Náměstí Purkyňova Pa
Voršils

lac
ská

Débutez
Václavadevant
Havla la Maison droite et suivez le chemin, Arrivé kéhà la fin du pont,
o
Municipale et sa splendide via Anezska, puis Rasnovka. descendez les escaliers à
a

ov

architecturetrovArtní nouveau. Revenez alors vers Staro- gauche pour vous retrouver
Opat

ič k

Národní
d

Passez par Os la porte de řícl’im- mestské NáměstíTrída par les sur la presqu’îleV J de Kampa,
Vo

h
rchá ám
ovická

mense tour Poudrière,V Ji puis rues Kozí, Bilková et Paříšká. figée dns le temps. ě Après
Spálená

poursuivez
Na Str via Jakubská, Passez devant l’horloge cette excursion dans le pas-
á

uze
ánsk

Štupárská et Týnská vers astronomique, traversez la sé, revenez au présent par


Masaryko

Ško

ch

l’église du Týn, beau mélange place Malé Naměstí


Lazarská mais la rue Karmelitská. Vous arri-
Kře
Pšt

Štěp

ečká
lská
rosso

d’art gothique et d’art médié- évitez la foule en prenant la verez alors sur Malostanské
men

Č er n

val. Vous déboucherez alors rue Husová à votre gauche. Naměstí et l’ église baroque
Ve Sm
cov
va

Slovanský Navrátilova
á
vo

Ostrov sur la place de la Vieille Ville Vous arriverez alors à Betle- Saint-Nicolas.
a
Vojtěšská

Krak
Nábřeží

(Staroměstské Naměstí). hemské Naměstí, au charme


Continuez
Řezniau
ckánord de la place
Příčná

Empruntez la rue Dlouhá au presque provincial. áměstí


Karlovo N
nord-est de la place, par la rue Nerudová puis, via
íkopuis
va Od
M y sl
Kozi jusqu’au U Milosrdnych ci Remontez
borů après la rue Lilio- le palais Schwarzenberg et la
(une rue presque villageoise, řen vá vers le pont Charles, avec rampe du château, Žitná jusqu’au
© PETIT FUTÉ

bo
Náplavní

městí

campagnarde). Là, tournez à ses trente statues baroques. château de Prague.


Na Zderaze
aZ

N
Karlovo Ná

Karlovo
nská

V Tů

Na R
Náměstí ybní
Dittric

čku
ních
Štěpá

Hálkov
51
hova

v Most Resslova
Le pont Charles.
© MICHAELA DUSIKOVA-ISTOCKPHOTO.COM
BEAUX-ARTS

N
ous connaissons bien František Kupka (1871-1957), le plus renommé des
artistes tchèques, vivant en France, fondateur avec Delaunay du cubisme or-
phique et de ses formes futuristes. Mais qui savait qu’Arcimboldo, grand peintre
italien, avait travaillé à Prague trois siècles plus tôt pour la famille impériale ?
Et connaissez-vous le peintre baroque le plus rebelle de son temps Jan Petr
Brandl ? Saviez-vous que l’actrice Sarah Bernhardt, à Paris, avait rendu célèbre
le peintre Alfons Mucha, fer de lance de l’Art nouveau ? Il faut aussi parler du cubo-expressio-
nisme, du surréalisme tchèque, de Josef Sudek, grand photographe tchèque… Toute cette
effervescence va s’éteindre avec, successivement, l’occupation allemande de la Seconde
Guerre mondiale et l’invasion soviétique. De longues décennies de clandestinité, d’exil et de
barbarie. Et enfin une renaissance, après 1989. Prague est aujourd’hui de nouveau au cœur
de l’actualité artistique.

D’Arcimboldo à Mikoláš Aleš jamais quitté le pays. Un Buste d’Apôtre créé


peu avant 1725 trône dans la Galerie nationale
◗ Giuseppe Arcimboldo (1527-1593) est un à Prague qui a après la chute du rideau de fer
peintre italien qui est appelé à Prague en 1562 consacré une salle entière à l’artiste. Surnommé
au service de Ferdinand Ier du Saint-Empire pour le « Rubens tchèque » ou « le premier bohème
être le portraitiste de la famille impériale. Il enri- de Bohême », il a peint à Mala Strana un tableau
chira principalement les fameux cabinets d’art de Saint Joseph avec l’Enfant Jésus et la Sainte
et de curiosités des empereurs Maximilien II et Vierge (1702) dans l’église Saint-Joseph. Il a
Rodolphe II, mais il retournera à Milan en 1587 aussi réalisé la Vision de sainte Luitgarde, un
et y mourra en 1593. Les tableaux fantastiques

DÉCOUVRIR
tableau qui aurait poussé Matyáš Braun, un
qu’il réalisa pour le cabinet des curiosités de Ro- autre artiste important du baroque tchèque, à
dolphe II ont trouvé des admirateurs parmi les sculpter une œuvre - qui s’inspire fortement du
surréalistes. Au Louvre, les amateurs pourront tableau – destinée au pont Charles. La révolte,
contempler ses Saisons, une série de portraits l’indocilité, la lutte contre les conventions, le
faits d’assemblages de végétaux. conflit perpétuel avec la loi, les dettes et le
◗ Petr Johannes Brandl ou Jan Petr Brandl vagabondage constituant une part inséparable
(1668 – 1735) est un artiste du baroque tardif de sa vie, il meurt abandonné de tous, dans une
ou rococo, connu de son vivant, bien qu’il n’ait auberge de Kutná Hora.
© TRAVNIKOVSTUDIO -SHUTTERSTOCK.COM

Le calendrier peint sur l’horloge de l’Hôtel de Ville.

53
© PYTY -SHUTTERSTOCK.COM BEAUX-ARTS

La Maison Municipale de style Art nouveau.


◗ Après avoir peint des paysages romantiques dant lesquelles cette vogue artistique va essai-
en extérieur, Joseph Mánes (1820-1871) a mer dans tous les quartiers de la ville.
très vite participé au mouvement appelé « Re- ◗ Peintre, dessinateur, lithographe et affi-
naissance nationale ». Ce mouvement culturel chiste, Alfons Mucha (1860-1939) est l’un des
d’inspiration nationaliste visait à repousser la plus célèbres représentants de l’Art nouveau. Sa
DÉCOUVRIR

pression allemande des Habsbourg et à affirmer rencontre avec Sarah Bernhardt dans le Paris
l’identité tchèque. Joseph Mánes est l’auteur du de la fin du siècle sera déterminante pour sa re-
premier calendrier peint sur l’horloge de l’Hôtel nommée. En effet, grâce aux bijoux et aux robes
de Ville (un cycle de douze idylles sur la vie du qu’il dessine à la demande de la célèbre actrice
paysan tchèque) réhabilité au XIXe siècle. La plu- française, ses travaux sont exposés à Paris, Mu-
part de ses tableaux ont une couleur patriotique, nich, Bruxelles, Londres, Vienne et Prague à par-
comme en témoignent des scènes de village et tir de 1897. Ce banc d’essai lui permet de tenir
de paysans de Bohême, historique et mytholo- une place importante à l’Exposition universelle
gique. de Paris en 1900. A Prague, paradoxalement,
◗ Mikoláš Aleš (1852–1913) est l’un des prin- son triomphe est loin d’être assuré. Cet artiste,
cipaux représentants de la peinture nationa- qui vit en France puis aux Etats-Unis, ne revien-
liste tchèque. En 1878, il réalise la décoration dra dans son pays qu’en 1910. Il est sollicité tout
du Théâtre National de Prague avec des pein- de même pour la construction de la Maison Mu-
tures sur le thème de la patrie. On peut encore nicipale (Obecní dům) qui monopolise les plus
visiter l’église de Vodňany, l’Hôtel Rott et l’Hôtel grands artistes. Il y réalisera les fresques de
de Ville actuel de Prague pour lesquels il a éga- la salle du Maire et quelques médaillons, avant
lement réalisé des fresques. Il fonde, avec des d’entreprendre la peinture de l’énorme cycle de
amis artistes, le cercle artistique Mánes en l’Epopée slave, qui lui prendra plus de dix-huit
1887. Après avoir connu la faillite et vécu dans ans et qui est aujourd’hui exposée dans le châ-
la plus grande pauvreté, l’artiste retrouve une teau de Moravský Krumlov.
certaine popularité vers 1900. Illustrations ◗ Inspiré par les recherches chromatiques
pour des magazines, des livres ou des poèmes, d’Edvard Munch, de Vincent Van Gogh, et de
diplômes, invitations, jeux de cartes, faire-part, Paul Gauguin, le mouvement expressionniste
calendriers muraux, cartes postales, forment tchèque est plus particulièrement lié au groupe
son corpus d’œuvres constitué de plus de 3 des Huit qui expose pour la première fois à
000 dessins et peintures. Prague en 1907. Emil Filla, Antonín Procházka,
Max Horb, Bohumil Kubišta, qui en devient
De l’Art nouveau au surréalisme membre en 1911, et Otakar Kubín nouent des
L’Art nouveau, émerge un peue partout en Europe relations d’échange artistique avec le groupe
à la charnière des XIX et XX siècles. En Europe allemand Die Brücke.
centrale, on l’appelle Sécession, et il fait fureur ◗ Créant un style spécifiquement pragois, le
à Prague entre 1890 et 1910. Vingt années pen- « cubo-expressionniste » qui s’appuie sur des

54
thèmes d’inspiration biblique et mythologique, Makovský (sculpteur), Jindřich Honzl (metteur
le Groupe des Plasticiens de Procházka et en scène), et Bohuslav Brouk (psychanalyste).
Kubišta expose pour la première fois en 1912 à Štyrský et Toyen adhèrent aussi à ce groupe.
la Maison Municipale tout juste achevée. L’archi- Entre 1935 et 1938 – date de la seconde expo-
tecte Pavel Janák conçoit les salles, les vitrines sition du groupe pragois – Prague joue un rôle
et les socles. Une grande sculpture d’Otto Gut- éminent dans le développement du surréalisme
freund, l’Angoisse, domine l’exposition. Il s’agit international.
en fait d’un « art total » utopique, regroupant
la peinture, la sculpture et l’architecture, mais De Josef Sudek au nouveau réalisme
aussi l’aménagement d’intérieur, le design, les ◗ Affilié à aucun mouvement, Josef Sudek
meubles, les objets et le graphisme. (1896-1976) fait son service militaire à
◗ František Drtikol (1883-1961) est un photo- Kadaň. En 1915 il est enrôlée dans l’armée et
graphe tchèque, surtout connu pour ses photo- est envoyé dans les tranchées de la Première
graphies de nus et ses portraits influencés par Guerre mondiale en Italie. Une guerre qu’il pho-
le futurisme et le cubo-expressionnisme dans tographie. Il revient vivant du front italien, mais,
les années 1920. En 1910, Drtikol s’installe à amputé du bras droit, il bénéficie d’une pension
Prague où il ouvre un studio avec un associé, d’invalidité de guerre. Il décide de se consacrer
Augustin Skarda, qui le laisse réaliser les photo- à la photographie et son style pictorialiste fait
graphies et s’occupe principalement de la ges- penser à la peinture. En 1924, il fonde la Société
tion de l’atelier. Il connait un grand succès en Photographique de Prague (Pražskou fotogra-
réalisant des portraits de toute l’intelligentsia fickou společnost) grâce aux soutiens d’une
tchèque et européenne, voire même internatio- association de photographes locaux. En 1927,
nale. Il rencontre l’écrivain français Paul Valéry il fonde son propre atelier de photographie. Au-
et le poète et philosophe indien Rabindranath jourd’hui, le travail de ces années constitue l’un
Tagore qu’il photographie alors. En 1935, il se re- des meilleurs témoignages tchèques de l’entre-
tranche et décide de mettre de côté sa carrière deux-guerres, puisqu’il photographie les mutilés
de photographe qui l’a rendu célèbre. Il ferme de guerre. Il signe ensuite la restauration de
donc son atelier et dans le plus grand anony- la Cathédrale Saint-Guy de Prague qu’il docu-
mat continue son travail d’artiste avec d’autres mente assidument. De 1927 à 1936, il travaille

DÉCOUVRIR
médiums comme la peinture. Il apprend les comme photographe, toujours, pour la maison
techniques de la méditation, se consacre à d’édition Dp (Družstevní práce) pour laquelle
l’enseignement du bouddhisme et traduit des il réalise des portraits. Sa première exposition
textes religieux indiens et tibétains. personnelle se tient dans cette même maison
◗ Proche du Bauhaus, du Vhutemas et du d’édition en 1932. Par la suite, des expositions
mouvement De Stijl, le mouvement tchèque personnelles s’enchaînent mais seulement à
Devětsil concile le poétisme – une concep- Prague. Son travail ne traverse pas la frontière
tion de l’art subjective et irrationnelle – et le tchèque.
constructivisme – une vision rationnelle et
fonctionnelle qui tend au contraire à l’objecti-
vité maximale. En 1923, le Devětsil organise une
exposition intitulée « Bazar de l’art moderne »
avec Jindřich Štyrský (1899-1942) et Marie
Čermínová alias Toyen (1902-1980) ainsi que
Josef Šíma (1891-1971). Les techniques du
photomontage, du collage, du montage typogra-
phique y sont utilisées pour créer des tableaux-
poèmes d’inspiration dadaïste. Membre de
ce mouvement, le sculpteur Zdeněk Pešánek
(1896-1965) inaugure peut-être le premier en
Europe la sculpture cinétique produite avec
l’électricité, des néons, la bakélite, des résines,
et du plexiglas. En 1932, le Devětsil met fin à
son activité.
◗ Le poète Vitěslav Nezval est à l’origine de
la fondation du groupe surréaliste pragois.
Dès 1930, il publie la revue Zodiaque, qui fait
connaître les activités du surréaliste fran-
© WIKIMEDIA COMMONS

çais André Breton et des autres surréalistes


parisiens, avec qui il noue des relations per-
sonnelles. Et en 1934, il fonde le groupe pra-
gois avec Konstantin Biebl (poète), Vincenc
Le photographe Josef Sudek par Miloň Novotný
à Prague en 1958.
55
© SERGEY KOSACHEV -SHUTTERSTOCK.COM BEAUX-ARTS

Un char soviétique repeint en rose par David Cerny en 1991 avant d’être déplacé.
Durant la Seconde Guerre mondiale, Sudek s’en- Peu après la révolution de Velours, David Černý
ferme chez lui et produit la célèbre série « La (1967), un sculpteur pragois et artiste concep-
fenêtre de mon atelier  », à travers laquelle il tuel, repeint en rose le char Josef Staline en
peut voir son jardin ainsi que la série les « Laby- 1991 qui, érigé sur un piédestal, symbolise la
DÉCOUVRIR

rinthes », l’intérieur encombré de son studio. Il libération de la ville de Prague par l’Armée rouge.
sort la nuit, photographier en cachette les rues Ce geste l’a rendu célèbre et il est devenu un
de Prague. En 1975, son travail fait l’objet d’ex- sculpteur très connu, travaillant en particulier
positions à l’étranger, il meurt peu après. dans l’espace public. Monumentales, certaines
◗◗Sous l’occupation allemande, des artistes et de ses œuvres, entre pop et surréalisme, sont
des écrivains sont arrêtés et envoyés en camps installées de manière pérenne dans les rues de
de concentration, comme Josef Čapek, Filla ou Prague. Ouvrez grand les yeux !
Preissig. D’autres sont exécutés, comme le De nos jours, graffeurs infatigables, Pasta Oner
romancier Vladimir Vančura, un ancien membre et Jan Kaláb (aka Point, aka Cakes) animent
du Devětsil. Cependant, le Groupe 42 fondé les rues de Prague. « God Saves, We spend »
dans la clandestinité pendant la Seconde Guerre dit le premier sur la société de consommation,
mondiale compte notamment parmi ses rangs quand le second, pionnier du street art en Répu-
les peintres František Gross, Antonin Hudeček, blique Tchèque, invente les fresques 3D sur les
Kamil Lhoták, Ladislav Zívr, le photographe Mi- murs de la capitale. Il n’y a pas spécialement
roslav Hák, le poète Jiří Kolář, et le critique d’art d’association praguoise pour le street art et les
Jindřich Chalupecký. Le groupe poursuit son ac- artistes de rue mènent leur carrière à l’interna-
tivité jusqu’à la fin de la guerre, réalisant notam- tional comme il se doit pour cet art sans fron-
ment toute une série d’ouvrages clandestins. tière.
Après le putsch de février 1948, les associa- Dans le domaine de la photographie enfin, il
tions d’artistes indépendantes sont dissoutes faut évoquer Libuse Jarcovjáková (née à 1952
et leurs revues cessent de paraître. Le Groupe à Prague), photographe tchèque dont le travail
42 met fin à son activité. 1949 voit la fondation a récemment fait l’objet d’une rétrospective aux
de l’Union des Artistes tchécoslovaques, orga- Rencontres photographiques d’Arles (2019).
nisme centralisé, dont le rôle est d’encadrer les Son style cru et poétique raconte la vie nocturne
artistes, de veiller au respect des orientations et underground de Prague, celle des minorités
idéologiques du réalisme socialiste, de planifier et de la communauté homosexuelle. Ses pho-
et de contrôler les expositions, d’attribuer les tographies en noir et blanc saisissent avant
ateliers et les commandes publiques. tout des instants de liberté en pleine période
communiste. Longtemps resté dans l’ombre, le
Depuis 1989, une renaissance travail de Libuse Jarcovjáková est désormais
En 1989, le Mur de Berlin tombe et l’empire internationalement reconnu. Elle vit aujourd’hui
soviétique se délite partout en Europe de l’Est. à Prague.

56
MUSIQUES ET SCÈNES

P
rague, « la ville aux cent clochers » regorge de bijoux architecturaux, mais l’atmos-
phère de la ville ne se résume pas à ses bâtiments magnifiques et à ses dorures.
La découverte de cette majestueuse cité, que Mozart aimait tant et à laquelle il
dédia une symphonie, peut aussi se faire au travers de la musique. L’oreille et
l’œil du voyageur seront comblés par le foisonnement de ballets, d’orchestres et
de musique contemporaine. Les Tchèques sont de grands amateurs de musique
classique et il serait dommage de séjourner à Prague sans assister au moins à un concert. La
ville possède trois Opéras dont le plus ancien, le Théâtre des États, construit dans les années
1770, a accueilli la première de Don Giovanni de Mozart. En 1896 est créé l’Orchestre Philhar-
monique tchèque. Il inaugurera 50 ans plus tard le premier Printemps de Prague, le grand
festival de musique de la ville. Et aujourd’hui, la capitale accueille de nombreux spectacles
tous les jours dans des écrins les plus fastueux. Mais les oreilles des curieux ne sont pas en
reste ! Car si la musique classique est particulièrement présente, d’autres musiques comme
jazz et le rock font entendre leurs mélodies dans les bars ou les clubs.

Wolfgang Amadeus Mozart et Prague danses, mais aussi des opéras, des concertos
Mozart a montré pour Prague un attachement et des rhapsodies. Si ce dernier a su, tout autant
particulier, s’y rendant à plusieurs reprises pour que Smetana, puiser dans les racines musicales
fuir l’incompréhension et l’étroitesse d’esprit du de son pays, il a surtout jeté un pont entre la
public viennois. A Vienne, Les Noces de Figaro musique du passé et celle de la modernité,
n’avait reçu en effet qu’un accueil tiède et mitigé, entre la vieille Europe et l’Amérique des pion-
alors qu’à Prague ce fut un véritable triomphe. niers, avec la Symphonie du Nouveau Monde,

DÉCOUVRIR
En 1787, Mozart revint à Prague pour y diriger la dont la première interprétation s’est faite dans
première de son Don Giovanni. Et c’est le début la plus grande salle du Rudolfinum. Cet impo-
d’une série de séjours dans une ville qu’il affec- sant bâtiment néo-Renaissance, situé au bord
tionnera jusqu’à sa mort. Les lieux où séjourna de la Vltava, qui abrite l’Orchestre Philharmo-
Mozart sont nombreux. La ville n’en a retenu nique tchèque, la référence du pays en matière
qu’un : la villa Bertramka, une belle bâtisse du d’orchestre est aussi le lieu de grands festivals
XIXe siècle située sur les hauteurs du quartier de de musique classique tels que le Printemps de
Smíchov, aujourd’hui transformée en musée. La Prague ou encore les Cordes de l’automne. Tou-
demeure cumule les souvenirs de son hôte : un tefois, ce n’est pas Dvořák qui a été baptisé père
clavecin, des partitions et des gravures qui font de la musique tchèque mais bien Smetana.
revivre l’espace d’un instant l’esprit du génie.
Mozart présenta la première de Don Giovanni au
Théâtre des Etats, un lieu magnifique à l’acous-
tique idéale qui propose régulièrement des bal-
lets et des opéras. Si vous le pouvez, réservez
vos places dans ce lieu magique où le fantôme
de Mozart plane inlassablement.
Dvořak, les musiciens classiques et le
Printemps de Prague
Compositeur révélé par Brahms et Liszt, Antonín
Dvořak a puisé pour son œuvre dans le folklore
tchèque et sa culture, comme en témoignent
ses fameuses Danses slaves. Mais le compo-
siteur est d’abord resté à la postérité pour sa
Symphonie dite du Nouveau Monde, qu’il a
écrite à son retour des Etats-Unis. Et c’est tout
le paradoxe de Dvořak. Aussi doués aient-ils été,
© WIKIMEDIA COMMONS.

ce ne sont pas Janáček, Smetana ou Martinů


qui représentent l’âme de la Bohème auprès
des mélomanes, mais bien Dvořák. Son œuvre
monumentale parcourt tous les genres  : des
symphonies, de la musique de chambre, des
Antonin Dvorak en 1868.

57
© MISTERVLAD -SHUTTERSTOCK.COM MUSIQUES ET SCÈNES

Le Théâtre des États.

Ce dernier a su mêler folklore et « modernisme Sainte-Anne. L’offre de concerts est pléthorique


national ». En 1866, il est nommé à la tête du dans les églises de Prague, avec une inclina-
Théâtre provisoire. À partir de cette date, le tion pour la musique baroque ; Vivaldi, Bach et
compositeur va consacrer sa vie à l’édification Mozart tiennent souvent la tête d’affiche. Le
d’un Théâtre national tchèque, devenu sym- Clementinum est un complexe baroque qui orga-
bole culturel de la Tchéquie. De ses œuvres, nise des concerts dans sa magnifique chapelle
très inspirées par le folklore, on peut retenir aux miroirs. Le Palais du Liechtenstein, dans
Má Vlast (Ma Patrie), symphonie composée de le quartier de Malá Strana, héberge l’Académie
DÉCOUVRIR

six tableaux musicaux de toute beauté, dont de musique de Prague. Souvent, des étudiants
l’imparable Vltava (La Moldau). La salle de s’y produisent. Situé dans l’ancienne église
concert du Philharmonique tchèque, à Obecní Sainte-Marie-Madeleine, le Musée de la Musique
Dům (la Maison Municipale), porte son nom. met en lumière la longue tradition pragoise à
Compositeur et humaniste passionné, Leoš travers une exposition passionnante. Vous y
Janáček passa la plus grande partie de sa vie découvrirez (entre autres) des clavecins, un
à Brno et dans sa région. Ce n’est qu’à l’âge de piano-girafe, des partitions des compositions de
60 ans que sa popularité dépassa la frontière de Beethoven et une riche collection d’instruments
la Moravie et atteignit Prague. Il est aujourd’hui de musique. Le flâneur mélomane pourra aussi
reconnu comme l’un des plus grands compo- se recueillir au cimetière de Vysehrad et saluer
siteurs de l’histoire du théâtre lyrique, grâce à ainsi les compositeurs et musiciens Antonín
des œuvres telles que Jenufa, Katja Kabanova Dvorák, Josef Suk, Karel Ancerl ou encore Rafael
et L’Affaire Makropoulos. Bohuslav Martinů, qui Kubelík.
a fait toute sa carrière en exil, est quant à lui La Nouvelle Scène (Nová scéna) du Théâtre
reconnu comme l’un des symphonistes les plus National est un bâtiment moderne qui accueille
importants depuis Sibelius. des pièces de théâtre, des ballets et des opé-
ras. Il s’agit aussi du siège de la troupe Laterna
La musique accessible magika. Contrairement au Théâtre National, dont
à chaque coin de rue la programmation oscille surtout entre Janáček,
Un des événements majeurs de la Tchéquie, le Smetana, Dvořák et Martinů, et au Théâtre des
Printemps de Prague (Prazské jaro), se déroule États, qui reste classique dans ses choix, la
en mai-juin dans la capitale tchèque depuis Nová Scéna axe toute sa programmation sur la
1946. La soirée d’ouverture de ce festival inter- création contemporaine.
national de musique classique se déroule dans
la salle Smetana, à la Maison Municipale, avec Le jazz et la musique tzigane
comme de tradition, le célèbre poème sympho- En traversant le mythique pont Saint-Charles,
nique Ma Patrie de Bedřich Smetana. Dans son vous serez très certainement accompagné par
majestueux bâtiment Art nouveau, le festival les violons tziganes des musiciens de rues. La
a accueilli les plus grands compositeurs de musique a représenté un facteur de lien et de
notre époque, tels qu’Arthur Honneger ou Leo- socialisation au sein de la communauté tsigane.
nard Bernstein. D’autres lieux proposent des Malheureusement, comme pour la langue, la
concerts intéressants, comme le palais Žofín, plupart des traditions musicales ont été per-
l’église Saints-Simon-et-Jude ou encore l’église dues sur les territoires tchèques, pendant la

58
période communiste, avec la forte politique Le rock, pilier de la vie nocturne
d›assimilation mise en place. Les musiciens tsi- La scène rock tchèque actuelle déborde d’acti-
ganes tchèques pratiquent souvent un mélange vité mais elle a aussi joué un rôle capital dans
des genres comme Gipsy.cz, des Tsiganes pra- un passé pas si lointain. En septembre 1976,
gois, qui mêlent musique hip-hop au violon tsi- le régime communiste, qui avait décidé de
gane ou encore Iva Bittová, violoniste surdouée, s’attaquer à l’opposition, a mis en scène un pro-
qui compose une musique contemporaine de cès spectacle contre des membres du groupe
toute beauté. Chaque année en mai, Prague underground The Plastic People of the Universe.
accueille le Khamoro, le festival international Aucun des textes du groupe ne contenait de
de la culture rom, qui propose de nombreuses connotation politique, mais le simple fait de
soirées de musique tzigane. jouer de la musique rock, en écho aux artistes
Côté jazz, la République tchèque n’est pas en tels que Frank Zappa ou Lou Reed, et de chanter
reste. Importé dans les années 1920, le jazz n’a en anglais, faisait du groupe une cible de choix.
jamais cessé de s’exprimer dans les clubs pra- Mais le résultat fut loin d’être celui escompté
gois et participe activement à la vie culturelle de et la manœuvre transforma les musiciens du
la capitale. Du bebop et du jazz traditionnel à la groupe en symboles de la résistance. Il poussa
fin des années 1990, la scène praguoise a évo- les intellectuels à s’unir dans un mouvement ci-
lué pour proposer aujourd’hui un univers propre. toyen, dont le dramaturge Václav Havel s’est fait
Pour le découvrir, rendez-vous au Jazz Dock, le porte-parole. Les actions menées par les acti-
une des références de la ville en matière de jazz. vistes ont ainsi fait monter l’opposition jusqu’au
Ce club a été construit sur une plate-forme po- renversement du gouvernement et l’accession
sée sur les quais de la Vltava et propose ce qui au pouvoir de Václav Havel. Soulignant le rôle du
se fait de mieux en matière de jazz. Mais vous rock dans le soulèvement, le nouveau président
n’aurez que l’embarras du choix entre, l’AghaRTA avait alors invité les Rolling Stones à donner
Jazz Centrum et son magnifique caveau qui a un concert à Prague dans l’enceinte du gigan-
vu passer Chick Coréa ou Pat Metheny, le Reduta tesque stade de Strahov pour célébrer cette
qui a reçu tous les plus grands, de Nina Simone victoire.
à Ella Fitzgerald en passant par Ray Charles ou La scène rock est représentée aujourd’hui par
encore au Reduta où l’ancien président Bill Clin- des groupes aux noms évocateurs : Laura a její

DÉCOUVRIR
ton s’est essayé au saxo. Les plus grands jazz- tygři (Laura et ses tigres), Žlutý psi (Chiens
men d’aujourd’hui se nomment Jiří Stivín, un jaunes), Půlnoc (Minuit). Et, plus hard, Tři
joueur de flûte aux improvisations fantastiques, Sestry (Trois sœurs), très populaires, Buty
Emil Viklický, un pianiste et compositeur qui est d’Ostrava, puis Lucie avec David Koler. Les
parvenu à allier avec qualité le jazz moderne et groupes confirmés se produisent sur la scène
la musique folklorique ou encore Milan Svoboda du Meetfactory, au Roxy, au Palác Akropolis et
qui a fait le tour du monde avec son quatuor. On sa façade très colorée, sur la scène ronde du Lu-
peut aussi citer le jazz fusion de Tibor Feledi cerna Music Bar ou encore au Forum Karlín. Ces
Kairos quintet, Tellemark au jazz mâtiné d’in- clubs sont devenus des lieux incontournables
fluences électroniques et world music, Crescent de la vie nocturne, et ce dans chaque quartier
Quartet qui ne peuvent cacher l’adulation qu’ils de la ville – que ce soit l’industriel Smíchov, les
portent à Coltrane ou la pianiste de renommée rues délabrées de Žižkov, ou encore le centre
internationale Kristina Barta. touristique plus « hipster » de Karlín.
© MANDRIAPIX -SHUTTERSTOCK.COM

Entrée du Cross Club.

59
© LUDVIK GUTT -SHUTTERSTOCK.COM MUSIQUES ET SCÈNES

N. Vanova et F. Bednar dans « Luna » au Festival de théâtre de rue à Prague en 2019.

Le Rock Café se prétend le plus vieux club rence à la tradition du bal des débutantes et leur
praguois et propose aussi de petits concerts présentation à la société. Des cours sont parfois
bon marché, presque chaque soir. À moins aussi proposés aux adultes. Si vous êtes inté-
de 200  mètres de Rock Café, le club Batalion ressé la Taneční Škola Astra propose des cours
accueille les amateurs dans une cave voûtée à pour tous les âges et la Taneční škola Hes est
la déco très « comics ». Le bar et le club sont aussi très réputée.
décorés avec des planches de Kaja Saudek, l’un
des plus grands auteurs de bande dessinée Le théâtre de marionnettes
tchèque. Enfin, sur la grande artère Národní, Autre tradition locale, vieille de cent cinquante
DÉCOUVRIR

la clientèle du Vagon, essentiellement locale, ans, le théâtre de marionnettes a commencé


s’abreuve de bières en écoutant du rock toute comme art itinérant, et demeure aujourd’hui un
la nuit. symbole national pour les cultures tchèque et
Prague a connu une explosion de concerts, fêtes slovaque. Les marionnettistes utilisaient les fi-
ou clubs électro. Ville festive qui ne dort jamais, gurines en bois comme moyen d’exprimer leurs
les visiteurs en quête de musique électro n’au- pensées et leurs idées librement, en particulier
ront aucun mal à dénicher une soirée. Le Cross lorsqu’ils parlaient de politique. Ces théâtres
Club situé au nord de la ville est sans doute sont également utilisés de façon ludique pour
le meilleur endroit où commencer sa soirée enseigner aux enfants le monde qui les entoure.
avec ses décors absolument surréalistes. Tout La population tout entière assiste aux repré-
comme le Bunkr Parukářka dans le quartier de sentations locales les jours de fête et les jours
Žižkov, qui distille une ambiance toute particu- fériés. Depuis 2016, le théâtre des marionnettes
lière, puisqu’il est installé 20 m sous terre dans est inscrit au patrimoine culturel immatériel
la colline de Parukářka : il s’agit d’un ancien abri de l’humanité par l’UNESCO. Si vous découvrez
anti-atomique ! Prague avec des enfants, réservez votre soirée
au Théâtre de Spejbl et Hurvínek, un spectacle
La tradition des Taneční de marionnettes traditionnel, avec deux per-
Spécificité locale, les Taneční sont des cours sonnages qui narrent leurs aventures et dis-
de danse fréquentés par de nombreux jeunes gressent de façon humoristique sur le sens de la
adolescents. Organisés dans les pays tchèques vie. Le Théâtre national des marionnettes est la
depuis 1830, on y apprend d’abord les pas de référence en la matière. Ce spectacle classique
danse (polka, valse, cha-cha-cha, rumba …), raconte avec esprit la vie de Mozart à travers
mais aussi le maintien ou les règles de bonne l’évocation des pièces Don Giovanni et La Flûte
conduite. Les jeunes apprendront ainsi qu’on ne enchantée. Vous y passerez un moment de
mâche pas un chewing-gum en dansant, qu’on détente et vos enfants se régaleront. Une bou-
demande à la mère si on peut inviter sa fille à tique très intéressante, spécialisée dans le petit
danser, qu’on la raccompagne à sa table... Les monde des marionnettes, est installée près
professeurs s’attachent aussi au style vesti- du Pont Charles. Son fondateur Pavel Truhlář
mentaire et donnent des conseils à leurs élèves expose le travail de plus d’une cinquantaine de
pour éviter le ridicule : les costumes doivent être marionnettistes tchèques. La gamme proposée
sombres, pas de chaussettes blanches avec un est très étendue, du moulage en plâtre, réplique
costume noir… Pour la dernière leçon, les filles de marionnettes originales, à des originaux
se parent de robes de soirée blanches, en réfé- sculptés sur bois.

60
LITTÉRATURE

L ’
histoire de la littérature pragoise est avant tout l’histoire d’une langue, le
tchèque, qui n’a eu de cesse de se transformer au fil des siècles et qui a parfois
eu à lutter pour survivre face aux occupations et dominations linguistiques.
C’est aussi l’histoire des hommes, les écrivains, les poètes, les dramaturges,
qui eux aussi ont dû combattre la censure pour continuer à faire porter leur
voix, n’ayant pas d’autres choix que de se résoudre, pour certains, à l’exil ou
aux dangers des publications clandestines. Mais c’est avant tout l’histoire d’un peuple qui a
forgé son identité dans l’écriture et dans la lecture, faisant de sa culture sa plus belle arme
de résistance et d’affirmation contre les tourments des guerres et les oppressions politiques.
Malgré tout, les livres existent, et s’ils ont longtemps eu pour fonction de promulguer des
idées, religieuses, pédagogiques, scientifiques, ils se sont aussi ouverts à d’autres formes,
explorant le champ des possibles, de la poésie à la science-fiction, du naturalisme au sur-
réalisme. Les lecteurs français auront la chance de pouvoir découvrir quelques classiques
incontournables et d’accéder, grâce à la vigilance et à la bienveillance des éditeurs, aux écrits
de certains auteurs contemporains.

Des origines au Renouveau distinction de religions, de classes sociales


Si de la période Romane nous sont parvenus ou de sexe. Le pays est soumis aux guerres et
certains textes en vieux slave, c’est en latin que l’homme, de son vrai nom Jan Amos Komenský,
Cosmas, ecclésiastique mort en 1125, écrit sa connaitra un exil sans fin.
Chronica Boemerum. Inestimable, cet ouvrage Durant une longue période de domination, la

DÉCOUVRIR
mêle descriptions historiques et mythes fonda- langue tchèque tend à disparaître, même si
teurs, dont celui de la princesse Libuše, fille de certains, tel que Bohuslav Balbín (1621-1688) et
Krok, qui par la grâce de son don de prophétie son ouvrage Dissertatio apologetica pro lingua
se choisit un agriculteur comme mari, initia la slavonica, praecipue bohemica, se battent pour
dynastie des Přemyslides et décida de l’empla- la préserver. Dans la première moitié du XVIIIe la
cement de Prague. Ces textes se retrouvent, germanisation de la société est de mise, Joseph
parmi d’autres, dans la Bible du Diable, ou Co- II décide de faire de l’allemand la langue admi-
dex Gigas. Il est dit que l’auteur de ce manuscrit nistrative officielle. Dans la seconde moitié du
du XIIIe siècle serait Herman le Reclus, bénédic- siècle, les frémissements du Renouveau natio-
tin ayant rompu ses vœux monastiques et qui, nal se ressentent, notamment grâce aux écrits
pour ne pas se faire emmurer vivant, se serait historiques de Gelasius Dobner  (Monumenta
engagé à rédiger en une nuit un livre regroupant historica bohemia).
toutes les connaissances humaines. Vers mi-
nuit, se rendant compte qu’il n’y arriverait pas,
il aurait sollicité l’aide de Lucifer…
Premier texte en tchèque,ela Chronique de Dali-
mil marque le début du XIV . Nous ne savons rien
de l’auteur qui retrace l’histoire de son pays,
l’impactant d’un message enjoignant à se rebel-
ler contre l’ennemi allemand. L’époque reste
trouble, c’est dans un contexte politique et reli-
gieux compliqué que voit le jour le prédicateur
Jan Hus. Sa mort sur le bûcher en 1415 entraîne-
ra l’insurrection des hussites. Sa vie sera aussi
marquée par ses travaux de linguiste et son De
orthographia bohemica influencera la graphie
du tchèque qui se pare de diacritiques. Une
autre révolution se répand progressivement en
Bohême à la fin du XVe et au XVIe : l’imprimerie
© WIKIMEDIA COMMONS

de Gutenberg. Au siècle suivant, elle facilitera la


diffusion des idées de Comenius (1592-1670).
Considéré comme le père de la pédagogie mo-
derne, il prône l’enseignement pour tous, sans
Une des premières versions des Chroniques
des Bohêmiens de Cosmas, XIIe siècle.
61
LITTÉRATURE
Mandaté par l’Académie des Sciences de Bo- ment à l’ouverture en traduisant en tchèque
hème, Josef Dobrovský  (1753-1829) entame plusieurs milliers de poèmes, toutes langues
une tournée européenne à la recherche des ma- confondues.
nuscrits dispersés pendant la Guerre de Trente
ans, Josef Jakub Jungmann (1773-1847) quant Le XXe siècle, de l’avant-garde à l’exil
à lui expurge le tchèque de ses germanismes La toute fin du XIXe et le début du XXe marquent
et les remplace par des néologismes ou pioche un tournant décisif pour la littérature qui s’épa-
dans les idiomes voisins. Václav Hanka (1791- nouit à travers les œuvres de plusieurs auteurs
1861) poursuit la réforme orthographique et est dont la réputation a depuis largement dépassé
invité par la Russie à venir installer une biblio- les frontières. Le plus connu est évidemment
thèque slave à Saint-Pétersbourg avec l’aide Franz Kafka qui, par le truchement de l’histoire,
de Pavel Jozef Šafárik et de František Ladislav est né Autrichien à Prague le 3 juillet 1883 et
Čelakovský. Ces intellectuels sont appelés mort Tchécoslovaque près de Vienne quarante
les «  éveilleurs panslaves  » ou «  génération ans plus tard. Sa langue maternelle est l’alle-
Palacký  », du nom de celui dont le parcours mand, et il l’utilisera pour écrire le peu de textes
montre à quel point l’affirmation de la langue qui nous sont parvenus grâce à son ami Max
devient un enjeu politique. Brod qui n’a pas respecté ses dernières volon-
Le Renouveau national rayonne fortement sur tés lui demandant de les détruire après son
la littérature. Karel Jaromír Erben entre comme décès, notamment Le Procès (1925) et Le Châ-
rédacteur en 1848 au Journal pragois, où il ne teau (1926), malheureusement inachevés. La
restera guère, mais c’est surtout pour son rôle Métamorphose, qui raconte la transformation
d’archiviste et pour sa collecte des contes d’un voyageur de commerce en insecte, paraît
de fées populaires qu’il est resté célèbre. de son vivant dans une revue en 1915 à Leipzig
Božena Němcová, décédée à Prague en 1862, et cette nouvelle, certainement sa plus connue,
jouit également d’une grande renommée, à n’en finit plus de susciter de multiples analyses.
tel point que son portrait orne certains billets Né également en 1883, Jaroslav Hašek, produit
de banque. Son  roman Babička, Grand-mère lui aussi un chef-d’œuvre. S’inspirant de sa vie
en français, est achevé en 1854 et demeure quelque peu agitée et de sa propre expérience
un classique. Elle s’inspire de son histoire fami- de la Grande guerre, il donna corps, mais assez
DÉCOUVRIR

liale pour mettre en scène une vieille dame dont peu d’esprit, à son Brave soldat Švejk dont les
le regard profondément optimiste et humaniste aventures grotesques, bien que non terminées
sur la vie a conquis le cœur de nombreux lec- du fait du son décès prématuré, continuent
teurs. d’amuser les lecteurs. Mis en dessins par l’illus-
Les vers de Karel Hynek Mácha résonnent éga- trateur Josef Lada, le personnage est représenté
lement toujours aujourd’hui. La courte vie de bedonnant et bien mal rasé. Autre style du côté
ce poète romantique et son chef-d’œuvre, Mai, de Karel Čapek (1890-1938) qui fut le premier à
publié l’année de sa mort, en 1836, alors qu’il n’a utiliser dans sa pièce de théâtre R.U.R., en 1920,
que 25 ans, font de lui le fondateur de la poésie le mot « robot » inventé par son frère ainé Josef
tchèque moderne. Il aura une influence majeure à partir du terme tchèque « robota » (travail).
sur la génération suivante qui créera « L’École Nous lui devons également La Guerre des Sala-
de Mai  ». Leur première publication paraît en mandres, dystopie politique dans laquelle une
1858, on y retrouve quelques personnalités, espèce marine inconnue prend le pouvoir. Ce
Jan Neruda (1834-1891), par exemple, qui use texte, critique éminente des bouleversements
d’une verve toute satirique dans son recueil de l’époque, ne fut guère diffusé à sa parution
de nouvelles Contes de Mala Strana, ou Jakub en 1936, mais n’en finit pas d’être republié. Il est
Arbes considéré comme l’un des précurseurs de aujourd’hui disponible chez Cambourakis et à
la science-fiction. La Baconnière.
Si les questions nationalistes agitent les Comme beaucoup d’intellectuels de son temps,
plumes, les grands courants littéraires euro- Karel Čapek est par ailleurs francophile, et sa
péens se dessinent entre les lignes. Les frères traduction de l’anthologie La Poésie française
Mrštík voient leur tragédie naturaliste Maryša de l’époque moderne, dans laquelle figure
jouée pour la première fois sur la scène du Zone d’Apollinaire, va fortement inspirer de
Théâtre National de Prague en 1894. Le drame jeunes étudiants qui en 1920 décident de se
de cette jeune femme mariée de force par son réunir. Les frères Čapek leur soufflent un nom :
père à un homme qu’elle n’aime pas a fait d’elle Devětsil. L’avant-garde est en marche. Parmi les
un personnage féminin toujours populaire membres fondateurs se trouvent l’écrivain Vla-
à notre époque. De son côté, Otokar Březina dislav Vančura, le futur Prix Nobel de Littérature
(1868-1929) explore le symbolisme, ce qui ne Jaroslav Seifert, le peintre Adolf Hoffmeister et
lui permettra malheureusement pas d’obtenir Karel Teige, théoricien de l’art, qui s’associera
le Prix Nobel de Littérature bien qu’il ait figuré trois ans plus tard au Poétisme, courant surréa-
par huit fois sur la liste des candidats. Le poète liste qu’il anime avec le poète Vítězslav Nezval
Jaroslav Vrchlický (1853-1912) œuvre égale- et pour lequel il rédigera un manifeste.

62
Installation métallique et rotative de la tête de Franz Kafka par l’artiste David Cerny à Prague.
© KSENIJA TOYECHKINA -SHUTTERSTOCK.COM
LITTÉRATURE
Pour cette génération de l’entre-deux-guerres roman de Josef Škvorecký, Les Lâches (1958)
les voies d’exploration sont nombreuses, la est néanmoins interdit et cette condamna-
scène connaît les innovations du Théâtre libéré, tion lui coûte son emploi. De nouvelles plumes
et l’engagement politique n’est jamais très loin, apparaissent, Ladislav Fuks dont L’Incinéra-
preuve étant l’organisation Levá fronta, et son teur de cadavres (1967) rencontre un succès
magazine éponyme, fondés en 1929, là encore international, Arnošt Lustig qui participe à la
par Kareil Teigne. Nouvelle vague avec les scénarios qu’il tire de
Dès la fin des années 30 la tension monte ses romans, Bohumil Hrabal dont le premier
et le 15 mars 1939 la Wehrmacht entre dans recueil de nouvelles paraît en 1963, et bien sûr
Prague. Trois ans plus tard naît un collectif Milan Kundera dont Žert est publié à Prague en
d’artistes, Skupina 42, constitué de sculpteurs, 1967 et en France en 1968 (Gallimard) sous le
de peintres, de photographes et bien sûr d’au- titre La Plaisanterie. Cette liberté d’expression
teurs, dont Josef Kainar, Jiří Kolář connu pour retrouvée connaît son apogée durant Le Prin-
ses collages, et le poète Ivan Blatný. Les acti- temps de Prague, mais le nouveau Socialisme
vités du Groupe 42 seront foisonnantes mais à visage humain prend brutalement fin en août
interdites en 1948. La ville est alors sous le 1968 avec l’invasion du pays par les troupes
joug du communisme suite au Coup de Prague, du Pacte de Varsovie. La « Normalisation » qui
survenu en février. Les publications qui avaient s’ensuit impacte tout particulièrement les écri-
plutôt eu tendance à augmenter depuis la fin vains, les uns choisissent alors de publier clan-
de la Seconde Guerre doivent désormais suivre destinement des samizdats, d’autres optent
l’injonction du Réalisme socialiste, peu de place pour l’exil comme Milan Kundera qui trouva re-
est laissée à l’imagination au profit de l’idéologie fuge en France dans le courant des années 70.
politique. Dès cette période, certains écrivains À Prague, les auteurs qui se plient aux exi-
choisissent l’exil, tels Viktor Fischl  (Avigdor gences de la littérature officielle se doivent
Dagan) qui évoque la Shoah dans son roman d’adapter leurs propos ou d’aborder des thèmes
Les Bouffons du roi, ou Ferdinand Peroutka dont « neutres ». Il faudra attendre 1989 et la révo-
Le Nuage et la valse, qui fut une pièce avant de lution de Velours, portée par un écrivain qui
devenir un roman, a été réédité par La Contre deviendra président, Václav Havel, pour que les
Allée en 2019. En signe de protestation, Milada vannes s’ouvrent à nouveau, preuve étant les
DÉCOUVRIR

Součková décide également de rester aux États- centaines de maisons d’édition indépendantes
Unis où elle occupait un poste d’attachée cultu- qui se créent alors. La parole se libère, les auto-
relle à l’Ambassade tchécoslovaque. Elle conti- biographies fleurissent et le post-modernisme
nuera d’écrire sa poésie en tchèque bien qu’il lui teinte les nouveaux écrits. Aujourd’hui, quelques
faudra attendre des décennies avant de se voir voix contemporaines bénéficient d’une traduc-
publiée dans son pays. tion en français. Noir sur Blanc a publié Zone
À la fin des années 50, et surtout pendant les Cirque de Jáchym Topol en 2009, L’Éducation
années 60, un relatif relâchement permet aux des jeunes filles en Bohème de Michal Viewegh
écrivains de revenir sur la scène publique et est paru chez Flammarion en 1998 et Le Fouet
au nombre de revues de remonter. Le premier vivant de Miloš Urban chez Fayard en 2013.
© WIKIMEDIA COMMONS

Milan Kundera en 1980.

64
TOP 10
LIVRES

P
PLONGÉE FANTASTIQUE
rague a été le théâtre des guerres et des dominations Dans le ghetto juif de e
politiques, les romanciers s’inspirent de ces époques Prague de la fin du XIX ,
troubles pour décrire une absurdité régie par une bu- le tailleur de pierres
précieuses Athanasius
reaucratie incohérente ou pour dévoiler les dessous de Pernath part à la recherche
la grande Histoire. Mais Prague est aussi le lieu du souvenir et de ses souvenirs oubliés
de la nostalgie, et parfois la toile de fond de grandes passions Le Golem, Gustav Meyrink,
éteintes édtions GF Flammarion
© ÉDITIONS GRASSET & FASQUELLE, 2010

ROMAN ROMAN UN CLAS-


HISTO- LABYRIN- SIQUE
RIQUE THIQUE Le 5e ro-

© ÉDITIONS CAMBOURAKIS
Le Goncourt Un homme man de
du Premier se retrouve l’écrivain

© ÉDITIONS FOLIO
roman 2010 enfermé dans tchèque
raconte un passage se déroule
l’opéra- pragois à Prague
tion Anthropoid qui dont il décide finalement en 1968, dans un contexte
projetait l’assassinat de de faire son refuge, mais historique dramatique
Reinhard Heydrich, le de graves évènements L’Insoutenable légèreté
« boucher de Prague » politiques se profilent de l’être, Milan Kundera,
HHhH, Laurent Binet, Passage, Karel Pecka, éditions Folio
éditions Grasset éditions Cambourakis
© ÉDITIONS GRASSET & FASQUELLE, 2011 –

LES SUR FOND UN PEU


ILLUSTRATION © PERLUIGI BUTTO

MYS- D’AUTO- D’INTI-


TÈRES BIOGRA- MITÉ © ÉDITIONS GALLIMARD

Avec son PHIE Écrivain de


© ÉDITIONS POINTS

érudition Deux récits l’absurde,


habituelle, nostal- Kafka n’en
Umberto giques, fut pas
Eco peint une grande Le Roi Bohusch et moins un homme qui avait
fresque européenne Frère et sœur, dans bien du mal à s’engager.
et révèle les secrets lesquels Rilke évoque Récit d’une passion
du XIXe siècle son enfance, et celle tout éphémère et intense
Le Cimetière de Prague, entière de son peuple Lettres à Milena, Franz
Umberto Eco, éditions Histoires pragoises, Rainer Kafka, éditions Gallimard
Grasset Maria Rilke, éditions Points

THÉÂTRE POLAR UN ESSAI


DE L’AB- HISTO- PASSIONNANT
SURDE RIQUE Cet ouvrage s’interroge
© ÉDITIONS GALLIMARD

© EDITIONS LE MASQUE

Josef Gross En pleine sur l’identité culturelle


assiste Seconde tchèque et sur les
impuissant Guerre différentes influences
à l’invasion mondiale, littéraires et historiques
du pydé- Bernie dont elle a bénéficié
typède, langue adminis- Gunther enquête sur le Praga magica, Angelo
trative qu’il ne comprend meurtre d’un ouvrier Ripellino, éditions Pocket
pas, un rapport aurait néerlandais et l’auteur
d’ailleurs été écrit sur lui… dévoile une autre facette
Le rapport dont vous du Troisième Reich
êtes l’objet, Václav Havel, Prague fatale, Philip Kerr,
éditions Gallimard éditions Le Masque
65
À L’ÉCRAN

P
rague n’est pas surnommée la « mère de toutes les villes » pour rien : capitale
du royaume de Bohême et du Saint-empire romain germanique, lieu de résidence
privilégié  des Habsbourg, elle conserve le souvenir d’un passé fastueux. Elle a
endossé au cinéma le rôle d’autres villes fameuses, telles que Berlin, Amsterdam,
Paris, Budapest, Venise ou même, aussi incroyable que cela puisse paraître, Mia-
mi ou Chicago. A bien y réfléchir, cette dimension caméléonesque lui sied à mer-
veille, car elle a toujours été fantasmagorique, multiple et envoûtante. Cette qualité d’usine à
rêves fait qu’il n’est pas non plus étonnant qu’on y trouve des studios parmi les plus grands
d’Europe, les studios Barrandov, qui accueillent des productions venues du monde entier.
Ville d’art et de culture, portée à l’insoumission, elle a toujours été le giron d’une riche tradi-
tion cinématographique et de réalisateurs à la liberté de ton et à l’imagination fertile. 

Une ville de cinéma an, avant que les nazis ne s’en emparent à des
Dès l’apparition du cinéma, Prague s’est impo- fins de propagande. Le cinéaste français, Julien
sée comme un personnage à part entière : Duvivier, y adapte une légende fameuse du folk-
L’Étudiant de Prague (Stellan Rye et Paul Wege- lore juif et praguois avec Le Golem en 1936.  La
ner, 1913), un film d’horreur muet allemand, en fin de la guerre laisse croire à la véritable émer-
explore les aspects fantastiques, du côté de la gence d’un cinéma tchécoslovaque qui fera
tour Daliborka et de la fameuse Ruelle d’Or, liée date, notamment avec Un long voyage (Alfréd
aux souvenirs des alchimistes du Moyen Age ou Radok, 1949), œuvre sur la Shoah, pleine de
dans le Belvédère de la reine Anne. A l’inverse, symbolisme et traversée d’audaces formelles.
La Nuit a des yeux (Innemann, 1928), com- La Nouvelle Vague tchèque : une brève
mande d’une compagnie d’électricité, offre le
DÉCOUVRIR

portrait de nuit d’une ville illuminée, toujours renaissance


magique, mais entrée de plain-pied dans la Les années 60 sont le théâtre d’une incroyable
modernité. Les long-métrages de l’époque ont mais brève effloraison aux allures de miracle :
laissé peu de traces dans le canon cinémato- la Nouvelle Vague tchèque, dont les premiers
graphique, à l’exception peut-être de Erotikon pétales éclosent peu avant le Printemps de
(1929) et Extase (1933) de Gustav Machatý Prague. Incarnée par Miloš Forman, Jaromil
en raison d’un érotisme inédit. La création des Jireš, Věra Chytilová, ou Jan Němec pour ne
studios Barrandov en 1931 par les ancêtres de citer que les noms les plus connus, elle fait va-
Vaclav Havel font de Prague l’une des places ciller classicisme et censure en accordant une
fortes du cinéma mondial avec une production grande place à l’improvisation, et par le recours
qui atteindra à l’époque près de 80 films par à des acteurs non-professionnels dans des
© MAREKKIJEVSKY -SHUTTERSTOCK.COM

Décor de films aux studios Barrandov.

66
© MICHAL NINGER -SHUTTERSTOCK.COM
Le réalisateur Milos Forman et le président tchèque Vaclav Havel en 2007.

films à l’humour volontiers absurde ou cinglant. Depuis la Révolution de velours…


Les réalisateurs, souvent pragois, se tiennent Kafka (1991), l’un des films les plus person-
pourtant assez à l’écart de leur ville natale, pré- nels de Steven Soderbergh qui fut un échec à sa
férant ancrer leurs histoires dans une Tchécos- sortie, fantasme la biographie du célèbre auteur
lovaquie rurale, parfois morne mais où perce en pragois sur le mode du thriller d’espionnage.
même temps une ironie joyeuse. Il en va ainsi Grâce à ses studios, son architecture compo-
des Amours d’une blonde de Forman (1965) qui site et des coûts de production relativement

DÉCOUVRIR
viennent tristement échouer à Prague. La fan- faibles comparés à d’autres pays, Prague va de
taisie débridée de Věra Chytilová paraît mieux nouveau se transformer en terre promise pour
devoir s’exprimer dans un cadre bucolique ou les superproductions étrangères, comme subju-
parmi les Petites marguerites (1966) du titre guées par sa propension à se métamorphoser,
de son film le plus célèbre. Jan Švankmajer, Jiří incarnant tour à tour le Londres victorien (From
Trnka et Karel Zeman témoignent alors, dans Hell, Allen et Albert Hugues, 2001), ou le Zurich
le domaine de l’animation, d’une imagination contemporain (La Mémoire dans la peau, Doug
pareillement disposée à l’extravagance. L’Inci- Liman, 2002) et l’on en passe, dans des divertis-
nérateur de cadavres (Juraj Herz, 1969), chef- sements généralement anecdotiques. Le Musée
d’œuvre à mi-chemin entre l’horreur et l’humour national de la ville sert de décor à la fois pour le
noir, confirme que le pays sous la coupe des premier volet de Mission impossible (Brian De
nazis est bien resté celui de Kafka. L’invasion Palma, 1996) et un épisode de James Bond, Ca-
de Prague par les forces soviétiques, que do- sino Royale (2006), indicateur peut-être d’une
cumente Oratorio pour Prague de Jan Nemec certaine redondance – de nombreuses scènes
en 1968 et plus tard Le Fond de l’air est rouge du quatrième Mission impossible (Brad Bird,
(Chris Marker, 1977), met fin à ce qui fut une 2011) seront elles aussi tournées à Prague. Le
parenthèse enchantée et oblige de nombreux cinéma tchèque, quant à lui, survit tant bien que
réalisateurs à l’exil : Miloš Forman, accueilli à mal à la transition sans toutefois faire preuve
bras ouverts par Hollywood, ne reviendra à de la vitalité miraculeuse des années 60 : Kolya
Prague que pour y tourner Amadeus (1985), (Jan Sverák, 1996) gagne l’Oscar du meilleur
signe avant-coureur de la révolution de Velours. film étranger en 1997 et évoque, comme bon
Dans cette célèbre biographique – en anglais – nombre de films de l’époque, les séquelles du
de Mozart, ce qui est encore la capitale tchécos- communisme. De vieilles gloires sont toujours
lovaque incarne Vienne à l’écran, et lui prête des en exercice, comme Jan Švankmajer dont les
lieux aussi reconnaissables que l’Église Saint- films, toujours placés sous le signe du rêve,
Gilles, le palais Wallenstein, la place Hradčany mélangent avec une originalité sans équiva-
ou encore le Théâtre des États, où la majorité lent animation et prises de vue réelles, de Alice
des opéras ont été filmés. Pour son adaptation (1988) à Survivre à sa vie (Théorie et pratique)
de L’Insoutenable légèreté de l’être de Milan en passant par la Leçon Faust (1994). Moi qui
Kundera (1988), encore persona non grata en ai servi le roi d’Angleterre (2006) dépeignant
son propre pays, Philip Kaufman dut pourtant Prague occupée par les nazis, montre que
recréer Prague en France, ajoutant quelques Jiri Menzel a encore quelques beaux restes.
images d’archives de Jan Nemec. A quand la relève ?

67
GASTRONOMIE

D
es plats de viande, accompagnés de pommes de terre et autres knedlíky, le tout
noyé sous la crème et invariablement servis avec de la bière. Si cette description
est un peu cliché, force est de reconnaître que la cuisine tchèque, de tradition
paysanne, est riche et faite pour lutter contre la rigueur des hivers. On retrou-
vera néanmoins de quoi manger très convenablement en commençant par une
grande variété de charcuterie, de viande de sauce et autres soupes roboratives.
Prague offre aussi une belle palette de desserts et de viennoiseries à savourer dans l’un des
nombreux cafés de la ville. Enfin la bière fait partie de l’identité tchèque. Le pays est constellé
d’une multitude de brasseries produisant majoritairement des bières blondes d’excellente
qualité dont la renommée a largement dépassé les frontières du pays. Mais ce n’est pas
pour autant qu’il faut oublier les nombreux vins et autres eaux-de-vie locales qui réservent
quelques bonnes surprises.

Que déguster à Prague ? de charcuterie, de légumes ou de fromage (ou


Comme chez ses voisins d’Europe centrale, les tout ensemble) ou une tranche de pain avec
Tchèques commencent souvent le repas par une infinie variété de salades et de la mayon-
un potage (polévka). Les potages légers les naise. S’il y a quelques spécialités à ne pas
plus fameux sont des bouillons (de bœuf ou manquer il faut citer notamment le pražská sun-
de poulet) servis avec toutes sortes de pâtes. ka (le jambon de Prague) très réputé hors des
Parmi les soupes plus consistantes, on retrouve frontières du pays comme en Allemagne ou en
la zeleninova polévka, aux légumes, ainsi que Pologne. Ainsi que d’autres charcuteries comme
le moravské uzené (le jambon fumé de Mora-
la fameuse česnečka, un potage parfumé à l’ail vie), le uherák (un saucisson), le debrecinská
DÉCOUVRIR

et garni de pommes de terre et de croûtons de pečeně (le rôti froid de Debrecin), le tlačenka
pain. Néanmoins les Tchèques ne consomment (un fromage de tête) ou encore le poličan (un
pas beaucoup de légumes. Quant aux salades, salami fumé). On retrouve inversement peu de
elles sont principalement à base de mayon- fromages en République tchèque. Le plus connu
naise. On y ajoute un peu de tout, des pommes est le olomoucké tvarůžky, une petite tomme
de terre, du jambon, des œufs durs ou même sèche d’Olomouc, qui jouit d’une IGP (Indication
des betteraves. Géographique Protégée). On retrouve cepen-
Parmi les plats froids les plus connus, impos- dant le très populaire smažený sýr, une entrée
sible de passer à côté des obložené chlebíčky, à base de fromage frit, servi avec une salade ou
ces tartines vendues dans les lahůdky (charcu- en plat principal avec des frites. Fromages et
teries). Il s’agit de manger, debout, des tartines charcuterie sont souvent accompagnés de cor-
© ANASTASIA KAMYSHEVA-SHUTTERSTOCK.COM

Traditionnelle soupe cesnecka.

68
© MAKSIMEE-SHUTTERSTOCK.COM
Les célèbres trdelniks.

nichons. Les plus réputés sont ceux de Znojmo salát, une riche salade de pommes de terre
ou znojemské okurky. garnie de œufs durs, de mayonnaise et de cor-
Côté viande, le plat national, que vous retrou- nichons hachés. Au milieu de la table trône une
verez aux quatre coins du pays, se nomme vánočka. Cette brioche tressée et parfumée
svíčková. Il s’agit d’un faux-filet mijoté dans avec des écorces de citron confit. Appréciée
une sauce à la crème et accompagné de com- depuis longtemps, elle fut mentionnée pour la
pote d’airelle. Ce plat est souvent servi avec des première fois en 1400 par le moine bénédictin,

DÉCOUVRIR
knedlíky. Ces boules de pâte qui ressemblent à Jan de Holešov, dont la forme de la brioche lui
des petits pains cuits à la vapeur sont embléma- rappela le Christ enfant, enveloppé dans un
tiques de la cuisine tchèque, car invariablement tissu.
servis en accompagnement. Ils sont copieux
et absorbent efficacement les sauces qui Marché de Noël et autres douceurs
recouvrent généralement les plats de viande. Et côté sucré, un repas de Noël se termine tou-
Autre spécialité similaire, le halušky se com- jours par une assiette de savoureux vánoční
pose de petites miettes de pâte à knedlíky – à cukroví, des petits sablés qui se déclinent
base de pommes de terre – le tout nappé d’une sous toutes les formes. En effet les fêtes de fin
sauce au lard fumé et à la crème. Idéal avant une d’année sont une affaire sérieuse en République
longue après-midi de marche en hiver. Les játro- tchèque, comme dans le reste de l’Europe cen-
vé knedlíčky (boulettes de foie) sont par contre trale, et c’est l’occasion de se régaler de mille
consommées avec un bouillon léger mais très et une douceurs que l’on peut retrouver sur les
parfumé. Le porc reste la viande la plus appré- marchés de Noël et notamment le plus beau de
ciée en République tchèque. Le terme vepřová tous qui a lieu chaque année sur la Place de la
désigne un rôti de porc, plat commun dans les Vieille Ville (Staroměstské náměstí) au cœur
restaurants, tout comme le jitrnice (saucisse même de Prague. Les plus gourmands pourront
de foie) ou la vinná klobása (saucisse au vin) d’ailleurs rapporter dans leurs valises une boîte
qui sont grillées. Plutôt réservée aux grandes des fameux vánoční cukroví. Les plus communs
occasions l’oie rôtie (pečená husa) est accom- sont les maslove pecivo qui se composent de
pagnée de pommes de terre et de chou rouge deux couches de biscuit garnis de confiture.
confit. Bien que l’escalope viennoise (schnitzel/ Les linecke testo dvoubarevne qui arborent un
řízek) ou le goulasch (guláš) soient des spécia- joli motif de damier noir et blanc, à la vanille et
lités respectivement autrichienne et hongroise, au cacao. Plus simple les parizske pecivo sont
ce sont aussi des plats très communs dans les des cigares en gaufrette, parfois fourrés de
restaurants de Prague. crème pâtissière. Les medvedi tlapicky que l’on
Un repas de Noël traditionnel tchèque se com- pourrait traduire par « pattes d’ours » sont des
pose d’une série de plats somme toute assez sortes de madeleine dont l’extrémité est nappé
simples mais nourrissants. On commence par de chocolat sur lequel on dépose des amandes
une rybí polévka, un soupe de poisson, de chou effilées, censées rappeler des griffes du mam-
et de pomme de terre, puis on sert le plat prin- mifère. Découpés en forme de croissant, les
cipal : la vánoční kapr, des filets de carpe frits, vanilkove rohlicky sont parfumés de vanille et
généralement accompagnés de bramborový généreusement saupoudrés de sucre glace.

69
© PAPUCHALKA - KAELAIMAGES-SHUTTERSTOCK.COM GASTRONOMIE

Les tartelettes briochées appelées koláč.


Enfin les pernik na figurky sont probablement noirs, blancs, grains de sésame, ainsi que des
les biscuits les plus symboliques de Noël. Ces brioches au beurre (buchta) sont servies au pe-
sablés en pain d’épice prennent souvent des tit déjeuner. Préparé uniquement pour Pâques,
formes de sapins ou d’étoiles et sont minu- le velikonoční beránek est tout simplement une
tieusement décorés d’un glaçage blanc. Les brioche en forme d’agneau qui n’est pas sans
marchés de Prague en hiver sont une bonne rappeler l’osterlammele alsacien.
occasion de dévorer un trdelník, un gâteau à la Tout comme à Vienne ou à Budapest, Prague a
DÉCOUVRIR

broche qui se présente sous forme d’un tube hérité de la culture des cafés. La ville en compte
de pâte dorée et saupoudrée de sucre. Les plus énormément et certains valent simplement
affamés pourront même la faire garnir de boules le détour pour leurs spectaculaires intérieurs.
de glace et de sirop au chocolat. A déguster avec Parmi quelques exemples on peut citer le Café
un verre de svařák, un vin chaud aux épices et Impérial à l’opulente décoration à la mode de
à l’orange. l’Egypte ancienne datant des années 1910 ou
Le reste de l’année les Tchèques se montrent encore le Kavárna Obecní dům avec ses inté-
également gourmands de sucré. Le štrúdl ou rieurs Art nouveau. Qu’il s’agisse du thé ou du
závin est souvent fourré de pomme, de can- café, les Tchèques sont des gros consomma-
nelle et de fruits secs ou parfois de tvaroh, un teurs de ces deux boissons chaudes. La čajovna
fromage frais proche du cottage cheese anglais. est un type de salon de thé très particulier qui
La palačinka est une énorme crêpe garnie de mime une décoration orientaliste avec côte à
fruits et de glace souvent recouverte de sauce côte du mobilier chinois, tapis persan et argen-
chocolat et de crème fouettée. Pour les grosses terie indienne.
faims. Si la cuisine locale est généralement
lourde, les Tchèques consomment beaucoup De la bière, du vin et encore de la bière
de fruits qui abondent en été. Les ovocné Située aux carrefours entre les zones de produc-
knedlíky sont d’étonnantes petites ravioles tions de vin, de bière et de vodka, la République
de fruits, qui peuvent être fourrées de prune/ tchèque est plus qu’aguerrie lorsqu’il s’agit
švestkové, d’abricot/meruňkové ou de fraise/ de boissons alcoolisées. A commencer par la
jahodové et généralement parsemées de noix bière/pivo. Avec une consommation de presque
concassées avant d’être servies. Les graines de 145 litres de bières par an et par habitant, le
pavot rentrent dans la confection de nombreux pays détient le record du monde, largement
desserts comme le makovec, un gâteau très devant les Allemands (140 litres) ou les Belges
moelleux, nappé d’un glaçage léger. Le koláč (67 litres). Ici on l’appelle même « pain liquide »
est un type de petite tartelette briochée que l’on c’est dire le rapport qu’ont les Tchèques avec ce
peut garnir avec une multitude d’ingrédients  : breuvage. On ne peut pas se passer de bière, on
confiture, fromage frais ou encore graines de n’envisage pas un repas sans elle. D’ailleurs, la
pavot. On retrouve même une version plus cuisine semble conçue dans ce pays avant tout
grande appelée valašský frgál, originaire de Val- pour accompagner la bière plus que l’inverse.
lachie dans l’est du pays. Côté viennoiserie, une Dès les premières heures du Moyen Âge, les
abondance de pains (chléb) de toutes sortes – brasseries ont fleuri dans tout le pays.

70
Marché de Noël sur la place de la Vieille Ville.
© CGE2010-SHUTTERSTOCK.COM
© 5PH-SHUTTERSTOCK.COM
GASTRONOMIE

La slivovica, liqueur de prunes.

Chaque village, chaque château possédait la région de Moravie au sud-est du pays qui
sienne. Les bars à bières se sont multipliés concentre la quasi-totalité des vignobles. Parmi
pour devenir les lieux de réunion favoris. Et les vins blancs de qualité on observe le Ryzlink
rien n’a changé aujourd’hui. Beaucoup de bras- Rinsky, avec un bouquet fleurant bon le muscat.
series de village ont, certes, disparu, même si Le  Müller Thurgau, l’un des meilleurs vins du
un nouveau mouvement de retour aux sources pays. Léger et parfumé, il se déguste volontiers
ressuscite nombres d’entre elles. Les bières avec les poissons. Le Neuburské, possède un
tchèques – généralement légères et à peine bouquet légèrement fumé et accompagne la
DÉCOUVRIR

amères – sont souvent classées parmi les volaille. Un autre vin, provenant de la région de
meilleures au monde. La plus prestigieuse des Mělník (nord-ouest de Prague), appelé Svata
bières tchèques demeure la Pilsner Urquell, Ludmila, est considéré comme le plus presti-
brassée dans la ville de Plzeň et vendue un gieux du pays. Le burčak se déguste pendant
peu epartout dans le monde. Produite depuis le les vendanges. C’est un vin bourru (boisson
XVIII siècle, c’est une variété de bière blonde, entre jus de raisin et vin blanc à 3° maximum).
toujours imitée, jamais égalée, à déguster pour- La République tchèque est moins réputée pour
quoi pas dans l’une des plus célèbres brasseries ses vins rouges, même si quelques crus intéres-
pragoises U Zlatého Tygra. La Gambrinus est sants comme le Rulandské Cervené, le Valtické
produite par la même compagnie et son goût Zamecké ou encore le Vavrinecké sont à dégus-
moins amer, tout comme son coût légèrement ter. Bien sûr le pays produit également une
plus faible semble l’avoir érigée au rang de bière grande variété de liqueur et d’eau-de-vie, dont
la plus servie dans le pays. Une autre bière de la plus connue est sans doute la slivovice, la
renom, la Budweiser Budvar, brassée à České liqueur de prune originaire de la région Valaško
Budějovice, au sud du pays, est également très en Moravie orientale, qui peut atteindre un taux
appréciée des Occidentaux. On ne la confondra d’alcool effrayant de 90°, bien que le volume
pas avec son insipide homonyme américain. soit plus proche des 40°. Il existe évidemment
Prague n’est pas en reste avec l’immense bras- d’autres liqueurs de fruit comme la hruškovice
serie Staropramen, située dans le quartier de à la poire, la maruškovice à l’abricot, la
Smíchov, également très exportée. Localement čerešňovica à la cerise ou encore la jablkovica à
chaque région semble avoir ses préférences base de pomme. La becherovka est une boisson
et l’on assiste à de vraies identités locales et alcoolisée produite à Karlovy Vary, à base d’une
régionales comme la Bernard d’Humpolec, la vingtaine de plantes, dont le clou de girofle ou la
Zubr de Přerov, la Regent de Třeboň, la Starobrno cannelle. C’est un digestif très prisé qui rappelle
de Brno, etc. Même Prague a des bières «de par son goût sucré et épicé les confiseries de
quartier» : la Pražan à Holešovice, la Krušovice Noël. Plus surprenant le tuzemák est un alcool
(environs de Prague), la Velké Popovice, etc. de betterave sucrière censé imiter le rhum. Il est
Sans surprise la République tchèque est l’un des issu du inländer-rum produit à une  époque où
rares pays au monde où la bière est moins chère l’Empire austro-hongrois ne pouvait pas se four-
que l’eau minérale. Comptez en moyenne entre nir en canne à sucre aisément, faute de colonies.
1 et 2 € pour une pinte. Enfin, le fernet est produit à Plzeň. Cette boisson
Le vin/víno, dont la culture remonte à l’Empire alcoolisée amère produite à base d’herbes est
romain, est principalement produit dans la très similaire au Fernet-Branca italien.

72
AGENDA

L ’
événement culminant de Prague est bien sûr le festival du Printemps de
Prague, festival de musique classique qui s’ouvre au Rudolfinum le 12 mai
au son de Ma Patrie, du compositeur tchèque Bedrich Smetana, et se cloture
traditionnellement à la maison municipale avec la Neuvième symphonie de
Beethoven. Mais nul besoin de vous concentrer sur ces seules dates en pen-
sant visiter Prague. La ville affiche une insolente actualité culturelle, riche et
variée, tant en ce qui concerne les lieux de programmation qu’en ce qui concerne les types
de festivals. Du marché de Noël au festival de jazz confidentiel en passant par les festival
de films déclinés sur des dizaines de thématiques, vous n’aurez que l’embarras du choix,
quelle que soit la période que vous retiendrez pour votre séjour. Dans tous les cas, tachez de
prendre vos places à l’avance, qu’il s’agisse d’un petit festival ou d’une grande manifestation,
le plus tôt vous vous y prendrez, le mieux ce sera.

BALS pas de la place de la Vieille Ville. Le festival a lieu


Février deux fois par an : d’abord au printemps, pour le
Février est le début de la saison des bals à festival de jazz, puis en août, pour la semaine du
Prague et dans toute la République tchèque. jazz (concerts gratuits place de la Vielle ville). Et
Le bal de fin d’études est une tradition extrê- des concerts ont lieu de manière éparse tout au
mement vivace dans le pays, pour laquelle long de l’année dans ce temple du jazz. Le festi-
les lycéens se préparent des mois à l’avance val lui-même existe depuis 1992.
(costumes, cours de danse, choix des parte-
naires…). Dans la capitale, les plus belles FEBIOFEST

DÉCOUVRIR
salles sont prises d’assaut comme la Maison La dernière semaine de mars.
municipale ou le Lucerna. Ils sont organisés & +420 221 101 111
par les lycées, mais le bal Tchéco-Slovaque
de la maison municipale est destiné aux Festival de cinéma se déroulant au Cinestar
adultes, pour danser au son du jazz… le 14 Anděl, un multiplexe moderne de douze salles
février ! situé dans le quartier d’Anděl. Le Febiofest
a été créé en 1993 et accueille tous les ans
les plus grands noms du cinéma européen et
CARNAVAL DE ŽIŽKOV mondial. Les films sélectionnés sont en grande
Les festivités commencent fin février partie des sorties grand écran de l’année pas-
et durent toute la première semaine de mars. sée, mais le programme propose également
Le carnaval est une fête encore très vivace en quelques courts métrages, des films plus
Bohême, et celui de Žižkov, à l’image du quartier, confidentiels et des rétrospectives. D’autres
est extrêmement populaire. Les palais, musées, salles du centre-ville sont mises à contribution
jardins publics sont de la partie : à croire que c’est comme aux Archives de Prague ou au cinéma
toute la ville qui se déguise ! À ne pas manquer. Černý Most.
Mais le carnaval n’est pas fêté que dans le quar-
tier rouge. Partout dans la ville, défilés, concerts, ONE WORLD (JEDEN SVĚT)
spectacles de rues sont au programme. En outre,
sur la place de la Vieille Ville sont installés des FESTIVAL
cabanons où vous pourrez déguster toutes les La deuxième semaine de mars.
spécialités culinaires de Bohême. Le festival du film documentaire de Prague, créé
en 1992 par des journalistes correspondants
AGHARTA PRAGUE de guerre, se tient tous les ans dans le cadre
prestigieux des cinémas Lucerna ou Světozor.
JAZZ FESTIVAL Les films présentés abordent les thèmes des
Généralement en mars. droits de l’homme ou de l’accès à la culture et
Železná 491/16 à l’éducation. Toutes les projections sont en an-
& +420 222 211 275 glais ou avec sous-titres anglais. Un très beau
Des artistes tchèques comme les plus grands festival documentaire orienté vers la solidarité,
noms internationaux se produisent au célèbre dont l’excellence lui a valu une reconnaissance
club de jazz Agharta, dans une ruelle à deux de l’Unesco.

73
AGENDA
KHAMORO FESTIVAL SHAKESPEARE
La dernière semaine de mai. Entre la fin juin et début septembre.
2 Francouzská & 220 514 275
& +420 222 518 554 Le plus ancien festival de théâtre de rue de
www.khamoro.cz Prague se déroule sur deux scènes, l’une amé-
festivalkhamoro@gmail.com nagée dans l’enceinte du château, ouvert aux
Depuis 1999, le festival culturel Khamoro artistes par Václav Havel au début des années
(soleil en langue romani) présente de nom- 1990, l’autre à l’Académie de danse de Prague.
breux concerts, animations et festivités dans Le festival produit de nombreuses pièces de
la capitale tchèque avec des artistes roms Shakespeare mises en scène par des troupes
venant de toute l’Europe, mais aussi des Gadjé du monde entier.
qui performent de la musique gipsy, comme du L’audience est très majoritairement tchèque,
jazz manouche. Un festival rythmé et haut en mais détaillez bien la programmation car tous
couleur qui investit de nombreuses salles de la les ans quelques pièces sont jouées en anglais.
ville (Rock Café, caserne Karlin, synagogue du Le festival se déplace ensuite à Brno, Ostrava et
Jubilé…) et les quais de la Vltava. Projections Bratislava.
de film, expositions et marchés artisanaux ont
également lieu en marge du festival.
TANEC PRAHA
La dernière semaine de juin.
PRINTEMPS DE PRAGUE & 224 817 886
(PRAŽSKÉ JARO) www.tanecpha.cz
À cheval entre mai et juin. office@tanecpraha.cz
& +420 257 312 547 Depuis 1989, ce festival international de danse
Un des festivals les plus prestigieux de la ville. contemporaine rencontre année après année
Les grandes salles affichent complet lorsque se un succès croissant. Danses traditionnelles,
produisent les plus grands artistes nationaux danses contemporaines, expérimentations,
DÉCOUVRIR

et internationaux de musique classique. Incon- danses du monde… Toutes les formes de mou-
testablement le plus grand événement musical vement et d’expression corporelle s’expriment
de la ville, qui a fêté en 2019 sa 73e édition. Il sur la prestigieuse scène du théâtre Ponec. Avec
commence traditionnellement le 12 mai, date le succès se sont développées des scènes pa-
anniversaire de la mort de Bedrich Smetana, et rallèles, avec le festival pour enfants, les scènes
s’achève le 3 juin par la 9e Symphonie de Bee- spéciales pour étudiants ou pour les « formes
thoven au Rudolfinum. Réservations indispen- nouvelles  ». De nombreuses rencontres et
sables, bien en amont. conférences sont également organisées.
© OLEG66 - ISTOCKPHOTO.COM

74
UNITED ISLANDS
Fin juin.
Les îles de la Vltava et divers lieux de Prague
sont investis par des scènes qui présentent une
large palette de genres musicaux. Généralement,
chaque lieu se voit attribuer un style de musique
et l’on peut ainsi aisément partir à la découverte
de talents underground comme assister aux
performances de têtes d’affiche internationales.
C’est un des festivals les plus denses de la ville,

© MADELEINE STEINBACH - SHUTTERSTOCK.COM


avec plus de 200 concerts sur une dizaine de
scènes, dont le succès a entraîné depuis deux
ans une délocalisation sur le quai Rohansky,
offrant plus de place pour la scène principale.

NEW PRAGUE DANCE FESTIVAL


La première ou deuxième semaine de juillet.
Plus de 500 ensembles internationaux entrent
en compétition au théâtre Broadway, sur Na
Příkopĕ, dans le cadre de ce festival où l’on Prague pride.
pourra voir se décliner tout l’art de la danse sur
des thèmes aussi variés que le jazz, le hip-hop, monde entier font le déplacement pour se dis-
le rock… Pour 2020, près de 10 000 danseurs puter le prix Antonín Dvořák de ce festival, tou-
sont attendus pour créer plus de 2 000 choré-
graphies ! L’occasion surtout de se mettre au jours placé sous le signe de l’excellence.
contact de cultures lointaines, voire inconnues,
de leurs costumes traditionnels, de leurs instru- 4 + 4 DNY V POHYBU
ments, de leurs croyances… En octobre.

DÉCOUVRIR
& +420 733 213 023
PRAGUE PRIDE www.facebook.com/festival4dny
Pendant la première quinzaine d’août. fourdays@theatre.cz
Opatovická 166/12 Le festival international de théâtre de Prague pro-
Prague a sa Gay Pride depuis 2011 et l’évé- gramme chaque année en octobre, depuis 1996,
nement est désormais bien installé dans la huit jours de représentations sur des scènes
vie  culturelle praguoise, même si les débuts décalées mais également des ateliers, des sémi-
furent chaotiques en raison de la très forte naires de réflexion, des conférences… À travers
opposition politique à la manifestation. son histoire, plusieurs «  scènes  » praguoises
Le  festival revêt une forme assez classique, ont été mises à contribution pour accueillir la
avec un immense défilé partant de la place riche programmation, mais pas forcément des
Venceslas et s’étendant jusqu’aux quais de théâtres. Ainsi des éditions se sont tenues dans
la Vltava via l’avenue Nationale, des concerts une ancienne brasserie, au zoo de Prague ou en-
en plein air, des débats ouverts sur le droit à core sur la place Venceslas, contribuant à assurer
la «  différence  », des  expositions… La Gay au festival un vif succès auprès du public.
Pride de Prague réunit chaque année plus de
20 000 personnes. FESTIVAL INTERNATIONAL
DVOŘÁK PRAGUE FESTIVAL DE JAZZ
Pendant tout le mois.
Deuxième et troisième semaine de septembre. & +420 224 933 487
& +420 775 495 495 Depuis 1964, ce festival réunit chaque automne
Ce festival de musique classique a été créé à Prague les meilleurs groupes et artistes du
pour rendre hommage au travail du grand com- moment dans différentes salles prestigieuses
positeur tchèque et, à travers lui, à l’ensemble de Prague : le Rudolfinum, le Lucerna, ou en-
du patrimoine musical national. core la synagogue espagnole. Immanquable.
Les concerts de musique classique, essen- Le Reduta Jazz Club, club dissident à l’époque
tiellement romantique, ont lieu dans la pres- communiste et très impliqué dans la révolution
tigieuse salle du Rudolfinum ou dans le très de velours, est le cœur battant de ce festival qui
intimiste cadre du couvent Sainte-Agnès, qui en un demi-siècle a vu défiler les plus grands
semble avoir été créé sur mesure pour l’occa- artistes : Acker Bilk, Duke Ellington, Didier
sion. Des chefs d’orchestre et formations du Lockwood… Une référence !

75
AGENDA
STRUNY PODZIMU nombreux photographes, artistes ou reporters
Pendant trois semaines en octobre de renom. Tous les ans, le festival de la Photo
et novembre. de presse réunit des dizaines d’entre eux, mais
& 224 946 508 également des professionnels et amateurs ve-
www.strunypodzimu.cz nus d’ailleurs, et expose des milliers de photos
office@strunypodzimu.cz
de presse. Le programme complet est mis à jour
sur le site Internet et les thèmes sont toujours
Les «cordes de l’automne» : un festival de très variés, mais avec un trait commun : l’excel-
musique transgenre dans de nombreux endroits lence du travail !
emblématiques de la capitale tchèque. Ce festi-
val s’attache à inviter des artistes de renom (ou
totalement inconnus parfois) qui se distinguent VOL AU-DESSUS
avant tout par l’impossibilité de les classer dans D’UN NID DE MARIONNETTES
un tyle de musique particulier. La programma-
tion va du jazz au hip-hop en passant par le 17 Celetná
classique. C’est également l’occasion de décou- & +420 224 809 131
vrir des scènes plus confidentielles de Prague Tous les ans pendant trois jours début novembre.
comme le théâtre X10, le couvent Sainte-Agnès, Le festival vol au-dessus d’un nid de marion-
le Lucerna ou encore le Dox. nettes (přelet nad loutkářským hnízdem) ne
pouvait trouver meilleur cadre pour s’exprimer
FESTIVAL ALTERNATIVA que la capitale du théâtre de marionnettes. Tous
les ans, les meilleurs marionnettistes profes-
Pendant trois jours en novembre. sionnels et amateurs viennent produire des
& +420 734 448 607 spectacles s’adressant aux petits comme aux
www.alternativa-festival.cz grands. Les grandes histoires prennent vie à
alternativa@unijazz.cz travers ces personnages manipulés d’une main
Les meilleurs artistes de la scène musicale de maître, pour des créations contemporaines
alternative et expérimentale se produisent en comme pour revisiter de grands classiques du
public sur la scène de Meet Factory chaque théâtre. Aux théâtres Minor (www.minor.cz) et
année début novembre. Rock et musique du X10 (www.divadlox10.cz).
DÉCOUVRIR

monde ou expérimentale, mais également jazz


se retrouvent au programme avec des groupes MARCHÉ DE NOËL
venus de tous les horizons : l’Europe et les États-
Unis sont souvent plus représentés, mais des Décembre.
groupes venus d’Afrique ou d’Asie se retrouvent Sur toutes les places de la ville, notamment
également sur scène pour élargir l’éventail des Staromĕstské Námĕstí, mais également la
découvertes. De nombreuses stars sont pas- place Venceslas ou encore la place du marché
sées sur la scène de ce festival depuis la fin des Havelská, les fêtes de fin d’année sont célé-
années 1990. brées avec faste et force marchés tradition-
nels. C’est l’occasion de déambuler en quête
FESTIVAL DU FILM FRANCOPHONE de vin chaud et de roboratives saucisses à la
moutarde, servies sur une tranche de pain, à
Une semaine fin novembre. déguster dans le froid pour mieux en apprécier
& +420 221 40 10 11 la chaleur ! Pour vous rafraîchir, chaque 26 dé-
Organisé à l’initiative de l’Institut français de cembre, des centaines de courageux nageurs
Prague, ce festival de cinéma a fêté sa 22e édi- plongent dans les eaux du fleuve, qui « titre »
tion en 2019. Nombreux films francophones, alors à peine 3 °C…
courts et longs métrages, projetés dans le ciné-
ma du passage Lucerna. Les réalisateurs sélec- LES RÉVERBÈRES
tionnés sont souvent connus et reconnus (Les
Plus Belles Années d’une vie, de Claude Lelouch, DU PONT CHARLES
a remporté la compétition en 2019), mais le Tous les jours du 1er au 24 décembre.
festival fait aussi la part belle à quelques noms
plus jeunes et encore inconnus du grand public. Vous êtes un lève-tôt ? Foncez assister à un
spectacle devenu très rare. Tous les matins de
décembre, jusqu’à la veille de Noël, un falotier en
FESTIVAL TCHÈQUE DE LA PHOTO uniforme vient à 4h précises allumer un par un
DE PRESSE tous les réverbères du pont Charles. L’éclairage
du pont est bien sûr moderne et les lampes à gaz
De novembre à fin janvier. sont alimentées et programmées pour s’allumer
www.czechphoto.org/cpp et s’éteindre automatiquement, mais la période
La République tchèque entretient une longue de Noël permet de voir la magie dee la lumière opé-
relation avec la photographie et compte de rer manuellement, comme au XIX  siècle.

76
© SKYNESHER - SHUTTERSTOCK.COM
OR T
PASSEP
SE REPÉRER / SE DÉPLACER
S
e repérer à Prague est un exercice plu-
tôt facile. La ville se répartit de part et
d’autre de la Vltava, dans la boucle
de laquelle se trouve le centre ville
et la plupart des points d’intérêt. Rive droite,
la Vieille ville et le quartier juif, rive gauche, le
« petit côté », ou Mala Strana et son architec-
ture baroque. Si l’extension de Mala Strana est
contenue à l’ouest par la colline de Petrin, elle
se prolonge au sud par le quartier de Smichov,
et au nord par celui de Letna. Tandis qu’à l’est
du centre ville se sont développés les agran-
dissements successifs de la ville : Nove Mesto,
puis Vinohrady et enfin le quartier ouvrier de
Zizkov. Les systèmes de transport en commun
fonctionnent très bien et tous ces quartiers se
relient aisément en tramway ou en métro de
jour comme de nuit.
Principale gare ferroviaire de Prague (connue localement sous
le nom de Hlavni Nadrazi) a été construite en 1871 et est la
plus grande gare ferroviaire de la République tchèque.
© PLESKYROMAN - ISTOCKPHOTO.COM

80
25 14
DÁBLICE
CIMICE Vozovna 17 Sidlišté 10 LETNANY
Kobylisy Dáblice
KOBYLISY 24 25-14 152
Brezineveská LÁDVÍ PROSEK LETNANY
Letišté- Aéroport- Ruzynè KOBYLISY STRÍŽKOV
20
BOHNICE Ladvi KBELY
Podbaba STRÍŽKOV PROSEK
100-119 254
179-225
17-14 10
TROJA 24
DEJVICE 25
Métro de Prague
20 8
119 119-254
DEJVICKA VLTAVA Vusocanská 19
36 2
Divoka 25
Holešovice NÁDRAŽÍ HOLESOVICE
10 VYSOCANSKÁ RAJSKÁ
Cerveny 2-20-26 2 20
5-12 CESKOMORAVSKÁ
Šárka Vrch 8 26
26
HOLESOVICE ZAHRADA
1-2-15-18-25 HRADCANSKÁ 5
15 LIBEEN 24
LIBEN 25 3-8
KOLBENOVA CERNY MOST
1 2 18 1- 8-15-25-26 Strossmayerovo Palmovka PALMOVKA 3 HLOUBETÍN Lehovec
100 HRADCANY 18 1- 8-15-25-26 3-19
20 1-5 12 15 3 19
225 12 1 - 8 - 12 - 17 3-25
22-23
15 5-8-12-14-17 VLTAVSKÁ
25 179 STREŠOVICE 25 1-10 VYSOCANY
22 MALOSTRANSKÁ 17 3 19
22 15 Malovanka 23 1 5-8 - 14 26 24
15-22-25 8 8
Bílá Hora Vypich 18 INVALIDOVNA
23 20 1-10
MALÁ STRANA 22 NÁM. REPUBLIKY 19
KRIŽÍKOVA 1 9 16
18 STAROMESTSKÁ 1-9-16
BREVNOV 12
20 MUSTEK FLORENC 9 Spojovaci
Nebozízek 22 17 STARÉ
STARÉ 10
Petrín 18 M ESTO
MESTO 5-9-26 16
7 6-9-18-21 5-9-26 19

81
REPY Ujezd 6-9-22
NÁRODNÍ HLAVNÍ MALEŠICE
TRÍDA JIRÍHO 10
9 22 NÁDRAŽÍ 5
6 23 Z PODEBRAD FLORA 16
19 ŽÉLIVSKÉHO
Sídlišté MOTOL 9 17 MUZEUM 11 Cernokostelecká
10 Repy 12 21 11-19-26
20 7-11
7-9-10 NÁM. MÍRU 10-16 5 Olšansské DEPO
4 7 21 Hrbitovy
SMICHOVV 4-6-10- HOSTIVAR 7
4-7-9-10 Bertramka 4 - 7 - 10 - 14 16-22-23 I.P. 6 VINOHRADY 7
ZLICÍN PAVLOVA 11 4 19 STRAŠNICE
Kotlárka 3 KARLOVO
4-22-23 26
ANDEL 7 NOVÉÉ Kubánské
16 NÁMESTÍ Cechovo Nám. STRASNICKÁ
KOŠÍRE 12 17 MEST
TO
MESTO 6-7-24
STODULKY 14 21 7
Nám. 6-7-22-24
20 7-18-24 6
6 SMICHOVSKÉ 11 VRŠOVICE 19 24 SKALDA
LUKA 179 VYŠEHRAD
LUŽINY HURKA NOVÉ BUTOVICE NÁDRAŽÍ NUSL
NU
NUSLE
SLE 23
Smíchov Smíchovské Radošovická 22 26
se. nást. Nádráži 18
20 11
225 PRAŽSKÉHO Vozovna Pankrac 22-26 Nádraži
Ligne de métro A JINONICE RADLICKÁ 11
13 POVSTÁNI MICHLE ZÁBEHLICE
BEHLICE Hostivar
Ligne de métro B PODOL
PODOLI

VLTAVA
PANKRÁC Sporilov
Ligne de métro C 12 PANKRÁC JIŽNÍ HOSTIVAR
13 3
Funiculaire 14 16 MESTO
Ligne de tramway 14 20 20 17 BUDÉJOVICKÁ
21
12 Tramway terminus 12 13 BRANÍK
Correspondance de métro
KRC
Sidlišté 16 KACEROV ROZTYLY CHODOV OPATOV HAJE
Station de métro Barrandov
BARRANDOV Nádrázi
Centre d’information Braník
VELKA MODRANY LHOTKA
CH
HUCH
HLE
CHUCHLE KUNRATICE
RADOTIN Levského
3 17
21 PÍSNICE
Stromovka

MALÁ STRANA, HRADČANY ET LE NORD

Letenské sady

CATHÉDRALE SAINT-GUY
(KATEDRÁLA SVATÉHO VÍTA)
CHÂTEAU DE PRAGUE (PRAŽSKÝ HRAD)
Jardin Royal SYNAGOGUE VIEILLE-NOUV
PALAIS ŠTERNBERG ET LA GALERIE NATIONALE (Kralovská Zahrada)
VIEUX CIMETIÈRE JUIF (ST
PLACE DE LA VIEILLE VILLE (STAROMĚSTSKÉ NÁMĚSTÍ) ÉGLISE NOTR
ÉGLISE NOTRE-DAME DE LORETTE HORLOGE ASTRONOMIQUE (PRAŽSKÝ ORLOJ)
(PRAŽSKÁ LORETA) GALERIE N
HÔTEL DE VILLE
PONT CHARLES (KARLŮV MOST) DE LA VIEILLE VILLE

STARÉ MĚSTO ET JOSEFOV

Kinského
zahrada

NOVÉ MĚSTO ET VYŠEHR

Vyšehradské
sady

500M (5min)
82
Les quartiers de Prague

VELLE (STARONOVÁ SYNAGOGA)

TARÝ ŽIDOVSKÝ HŘBITOV)


RE-DAME-DU-TÝN (TÝNSKÝ CHRÁM)
Vitkov
NATIONALE (NÁRODNÍ GALERIE)

VINOHRADY, ŽIŽKOV ET VRŠOVICE

Židovské
Olšanské Hřbitovy
Riegrovy sady Hřbitovy

RAD

Havliekovy
sady

83
Letenské
etten
tenské
k
^
ZOOM SUR STARÉ MESTO ET JOSEFOV
Přírodní
ř ro
řírodní
rodníí P
Památk
Památka
amáátk
L tenský
Letenskýký P
Pro
Profi
Profil
fil

EL CASA
HÔTEL
MARCELLO

Ko
HAŠTAL HOTEL
N
vo
rko

Ko

Starý Židovský
Starý Ž
Ži
Žid
idov
id
dovský
ovs
o
ov
vsský
v
vskký
řeží

ost

U BUDOVCE
Vltava

Platnéřská
Platnéřská
K

Křižovnické
Křižo
K
Křiž
iižžovn
vvn
niické
ckkéé
ck
Karl Ná
Náměstí
áměs
měst
měs
měěstí

ořep
TEMPO ALLEGRO RED PIF ka
s ká BOTAS 66 CULINARIA
Prů

HÔTEL LEONARDO
Betlém BATALION
Pe
ch o

RESTAURACE R.M.
rlo
Na


RILKE RÉSIDENCE
d
Karoli

á
ábřeží

Per

iktsk BOLOGNA
Konv KONVIKT ÉGLISE SAINT-MARTIN-
týnš

STOLETÍ ROTONDE DE LA ská EN-LES-MURS (KOSTEL


ny Světl

rtin
N

SVATÉHO MARTINA VE ZDI)


DÉCOUVERTE DE Ma
Sme tanovo

LA SAINTE-CROIX HÔTEL UNITAS


BISTRO N°19 (ROTUNDA
é

js k
á

SVATÉHO KŘÍŽE) IMAGE BLACK



LEEDA tolo LIGHT THEATRE
Bar
RESTAURANT KABUL
Jungmannova

Krocínova CAFÉ LOUVRE


Divadelní

o dní
Nár
Spále

VZORKOVNA Char vátova


CAFÉ SLAVIA
Náměstí

84
Václava Havla
Lannova
Lannova

Barvířská
Řásnovka

Nové M
CLARION HOTEL
PRAGUE OLD TOWN

lýny
CAFÉ MILLÈME
ská
Kliment
KALINA
alu ecká
COUVENT SAINTE-
em K Hašt Lod
A ne
AGNÈS (ANEŽKY

Hradeb
al
KLÁŠTER) a št ^
Za H
žská

Revoluč
alská Petrské
Hašt
v ora

Staré Mesto
Náměstí


ORANGE BAR METROPOLITAN
HOTEL
oD


enic
Rámová

S ou k
et Josefov
níh

BOTTEGA BISTROTEKA
bec

KLUBOVNA 2.PATRO
UO

Zlat
FOOD LAB BANH-MI-BA APETIT
řs ká
uhá hlá

nická
Dlo ru
BAMBUS

T
PRAHA BIKE
Ry b ná

HÔTEL JOSEF
ská
dikt
PRAGUE PUB CRAWL ART DECO
HARLEYS B ene IMPERIAL HOTEL
AMOS OLD PRAGUE
M1 LOUNGE
BLUE FJORD HOSTEL KOTVA
íčí
Poř
BURRITO LOCO KLUB JOE
Masná Na
FOOD AGAVE RESTAURANT POT AU FEU
STORY Námestí

Havlíčkova
DIVINIS HOSTEL TÝN Republiky
á ÉGLISE SAINT-JACQUES-LE-MAJEUR
nsk
á

(KOSTEL SVATÉHO JAKUBA VĚTŠÍHO)


rsk

U SVOBODNYCH

vo

ZDENEK'S OYSTER BAR


ZEDNAŘŮ
bská V Celnici
lod

BOTANICUS Jaku PALLADIUM


Krá

UNGELT KOLKOVNA ČSA


MAITREA SIDDHARTA HÔTEL PARIS
Týn CAFÉ
CHAPEAU CITY BIKE TOUR POUDRIÈRE
ROUGE (PRAŠNÁ BRÁNA)
UP

UNGELT JAZZ & VINO DI VINO


BLUES CAFE FRANCOUZSKÁ
raš

epubliky

á
Štupartsk
Tem

RESTAURACE

MAISON MUNICIPALE
Brá
plová

RISTORANTE (OBECNÍ DŮM)


ny

PASTA FRESCA Celetná KAVÁRNA OBECNÍ DŮMHybernská


Senováž
Náměstí R

CRISTALLINO MAISON À LA VIERGE NOIRE ET MUSÉE


DU CUBISME (DŮM U ČERNÉ MATKY BOŽÍ)
á
mzíkov

KUBISTA HÔTEL CERNÝ SLON


Trh VINARNA-BAR
CAROLINUM ocn ý PUZZLE ROOM
ěná

(KAROLINUM) O v
BANDOL
NaÉGLISE
Příkopě ESCAPE GAME
Ka

NOTRE-
Dlážd

RESTAURACE U PATINOIRE DU DAME-DU-TÝN


DVOU PÁNŮ CENTRE-VILLE (TÝNSKÝ CHRÁM)
STAVOVSKÉ DIVADLO
ČEDOK
THÉÂTRE DU TÝL ě ěstí
(STAVOVSKÉ op é Nám
ř íkCRYSTAL vážn
DIVADLO) ERPET
P S e no
Na
PORCELAIN JEWELRY
á

TERRASSE U PRINCE
Ne
sk

Ha
tíř

RESTAURANT
á
víř
ck
Ry

za

BLACK ANGEL'S BAR


s
ni

nk

Je
az

ru
ov

U ZLATÉ KONVICE
z
alé
Pr

stk HÔTEL U PRINCE


Pa

U PROVAZNICE
sk

u
ns

á

PRAGUE SQUARE
HOSTEL
DOUBLE TROUBLE Mustek ny
ov
MANUFAKTURA ART NOUVEAU Půj č
U
íp u PALACE HÔTEL
GOLDFINGERS VC

Mustek PRAGUE
išs

žo


Ji n

Jungmannovo TICKET ART


Náměstí va
Vrchlického
ivo Sady

Ol
cla

Po
lit
v sk

ýc
ic
éN

k
ám

hV
ěz
ěs

ňů

va
a lo

a
nov
let
Op
va

200
85 M
ngt
ko
dič

s hi
Vo

Wa

ele
zn
Klárov

í
ř


áb

éL
N

áv
Na R
vo ejdišt

ky
rko i

eží
Kosá
RUDOLFINUM

Nábř
^

o
Zoom sur Staré Mesto
Letenská

Alšov
et Josefov
GALERIE
CAFÉ RUDOLFINUM
U Lužického Semináře

RUDOLFINUM (GALERIE
Mán RUDOLFINUM)
esův
Most
Nám
ěstí Ja
na Pa
l acha

Vojanovy


Sady
ě st

m
í J an
a Pal
a c ha
Cihelná

RESTAURACE U
RUDOLFINA
Alšovo Nábř

Veleslav

á
e ží

vnick
Křižo
Vltava Pl

Karlův M
ost

Křižovnické
Křižov
nickNáměstí
é Nám
ěstí
ÉGLISE SAINT-
FRANÇOIS-
SÉRAPHIN (KOSTEL
SV. FRANTIŠKA MUSIC CLUB ZLATÝ
SERAFÍNSKÉHO) STROM
MUSÉE BEDŘICH
SMETANA (MUZEUM
BEDŘICH SMETANA) KARLOVY LÁZNĚ

Novotného Lávka Anens
ře ží

dlí
Náb

á bra
aZ DIVADLO NA Zl
novo

N ZÁBRADLÍ
Stříb
ta
Sme

rná
Karol

Náprstk
BELLEVUE ova
iny Sv

nských

DUENDE CAFÉ KAMPUS


ě
tlé

LEHKÁ HLAVA
U Dobře

100 M 86 ATMOSPHERE
HEMINGWAY BAR Boršov RED PIF
TEMPO ALLEGRO

eh
ov
á

Dušní
VISIT PRAGUE MOULES GALERIE LA FEMME

U Sta
Elišk
MUSÉE DES ARTS DÉCORATIFS

ré Šk
y
(UMĚLECKOPRŮMYSLOVÉ MUZEUM) MUSÉE JUIF

Krás

Starý Židovský SYNAGOGUE (ŽIDOVSKÉ MUZEUM)
ze ňs

oly

noh
VIEILLE-NOUVELLE
Hřbitov (STARONOVÁ SYNAGOGUE

Du
orsk
SYNAGOGA) ESPAGNOLE

šn
í
U Starého Hřbitova (ŠPANĚLSKÁ

é
Červ ená SYNAGOGA)
SYNAGOGUE KLAUS BAKESHOP
(KLAUSOVÁ NOSTRESS CAFE- V Ko
VIEUX CIMETIÈRE SYNAGOGA) ET LE RUE DE PARIS RESTAURANT- lkov
JUIF (STARÝ GALLERY ně
HALL DE CÉRÉMONIE (PAŘÍŽSKÁ ULICE)
ŽIDOVSKÝ HŘBITOV) STEAMPUNK

Paří
JAMES DEAN

žská
Maiselova

Du
č ná

šn
SYNAGOGUE GOURMAND
ste

í
PINKAS (PINKASOVA CAROLLINUM Ko
ká á KLÁRA
SYNAGOGA) Širo

á
KRČMA rsk

uh
to NADEMLÝNSKÁ
REZKI PRAGUE alvá

D lo
S
á

TOURS
tinsk

SYNAGOGUE AVANTGARDE
MAISEL (MAISELOVA PRAGUE
Valen

SYNAGOGA) a ov
Kap ym
rov Jách CAFFREY'S
a IRISH BAR
MINCOVNA
Staromestská
HÔTEL CERNÝ SLON
THÉÂTRE NATIONAL VINARNA-BAR BANDOL
DES MARIONNETTES PRAGUE CITY TOURISM PALAIS KINSKÝ
(NÁRODNÍ DIVADLO PLACE DE LA VIEILLE VILLE (PALÁC KINSKÝCH)
MARIONET) (STAROMĚSTSKÉ NÁMĚSTÍ) MAISON À LA
Žatec

vínova ÉGLISE SAINT-NICOLAS CLOCHE DE PIERRE ská


(KOSTEL SVATÉHO MIKULÁŠE) (DŮM U KAMENNÉHO Týn

ZVONU)
Sta
rom
Mikulá

StaroměstskéÉGLISE NOTRE-
ěst

Náměstí DAME-DU-TÝN
ské
U Rad

FINESTRA (TÝNSKÝ CHRÁM)


šská

BOTTEGA DI

atnéřská FINESTRA
Mariá

m
nice

HÔTEL DE VILLE DE
ěs

LA VIEILLE VILLE

HORLOGE ASTRONOMIQUE
(STAROMĚSTKÁ
nské N

(PRAŽSKÝ ORLOJ)
CLEMENTINUM rtská HÔTEL ROTT
RADNICE)
Linha
Ma

(KLEMENTINUM)

á mě s

NUANCE GRAND HOTEL PRAHA


Že
m

ERPET CRYSTAL lez


K ožn
ěs

PETITE PLACE PORCELAIN JEWELRY ná


Malé
Seminářská

(MALÉ NÁMĚSTÍ)
Náměstí U ZLATÉ KONVICE
TERRASSE U HÔTEL U PRINCE
PRINCE RESTAURANT MLEJNICE
BLACK ANGEL'S BAR
HOTEL CLEMENTIN
á
K ožn

Karlova RITCHIE’S HOSTEL


& HOTEL
Hlavs va CILI BAR
KAFE DAMU o MANUFAKTURA
U ZLATÉHO TYGRA RÉSIDENCE LEON

PRAGUE SQUARE D'ORO


Mela

DOUBLE TROUBLE
co

HOSTEL
v

PIVOVAR U TŘÍ RŮŽÍ


lo

nt
Ja

CAFÉ MONTMARTRE ri ch
IRON GATE HOTEL ov
Husova

ová a
Řetěz HAVELSKÁ KORUNA
Řetězov á POPO CAFE PETL
MARCHÉ
Michalská
Liliov

ABSINTHERIE D'HAVELSKÁ
(HAVELSKÉ TRŽIŠTĚ)
á

MARCHÉ

Jilská

D'HAVELSKÝ
ls

Zlatá
ve

(HAVELSKÝ TRH)
Ha

latá Zlatá

a
ov
h

CASH ONLY BAR KLUB ARCHITEKTŮ


vo d
cíc

Vej
á
sk
ot

tíř
VK

Ry

CHAPELLE DE DŮM U VEJVODŮ


BETHLÉEM PLACE DU MARCHÉ
MUSÉE NÁPRSTEK AU CHARBON
(NÁPRSTKOVO (BETLÉMSKÁ KAPLE)
í (UHELNÝ TRH)
ě st
Uh

MUZEUM) Bet eln


lémské N ám 87 ýT
r
BETLEM CLUB
h
Vue d’automnale sur le pont Charles
et de la rivière Vltava à Prague.
© LIUBOMIR PAUT / PHOTOGRAPHER - ISTOCKPHOTO.COM

88
Vltava
Malá Říčka
8
Holeš
Za ovice Partyzánská
bora Ele
O kt


ská

r
K r á l ov

no
u Var 300M

dy
hu

s ká
lík
Stromovka

án
BEERGARDEN DU

ov
ondyho

U Vo

B
é
PARC DE STROMOVKA

tyz
6
Přírodní Památka

Par
Vr
Královská Obora
Nádraží be
Holešovice ova ns

ovc

Výstavi
Plyná nk ho

Ja
Nám y rní CROSS CLUB CAFÉ í
ě írn zn

ěs

PARC STROMOVKA iš t (KAVARNA KLUBU CROSS) ívo

U
tí P
ta v P ap Př
od ET LE PLANÉTARIUM LAPIDARIUM ýs

Ž
chtě
R a js
Plyn

št ě K r á l o
UV ele ární Malá Strava
(LAPIDÁRIUM) zničářů

vs
UkáVýstaviště

a Ša

Kaštan
Sand

PALAIS DE L’INDUSTRIE N

Ob
y Nad Krá

or
lovs (PRŮMYSLOVÝ PALÁC)

a
kou DOX
V Pří

O
erova

st

boro Poupě
u S trojnická
a

tova U
sk
v

í U
u

ART HOTEL
Janko

ra

Janovsk
ni
e

U

89
Ko
U Měst

Sp
c

ého

r
MECCA
Osadn ých Domů
vcova

nardů

u
U Studánky jn i

n
Schnirchova
tro

arty
Čechova
U Smaltovny

ov
S

Ovenecká
Umělecká
tinská
MAMA SHELTER

Šmeralova


Komu

Sochařská


B ubenská
U Průh
AC SPARTA PRAHA 6 Veletržní Veletržní onu
FRAKTAL
Argen
GALERIE NATIONALE

Bub enská
Milady Horákové (NÁRODNÍ GALERIE) Přístav
M i la
Šternberko
va ní
SIR TOBY’S HOSTEL

Haškova
Jirečkova dy H Dělnick
á
V Háji

orá BIO OKO


Heřma

ů
nova Továrn
kov í
Dobrovského é
OUKY DOUKY

ova
vcova

Hrdin

Nad Štolou
HÔTEL BELVÉDÈRE Vltavská ká Libeňs
Letenské Sady ký Most
Letohradská Tusaro
ninách

va
Janko

kých

Veverk
t

BEERGARDEN DU PARC DE LETNÁ (LETNÁ BEER GARDEN) em

Křížka
uk

Jateč
g

MUSÉE TECHNIQUE
iad e ntins

Letenské PAGE FIVE


V
Na Ma

(NÁRODNÍ TECHNICKÉ MUZEUM)

Dukels
Za Ar

Sady
LETNÁ BEER GARDEN Kostelní

Františka
J a te
(ZAHRADNÍ PIVNICE Skalecká 8 ční
LETENSKÉ SADY) PARC DE LETNA
HANAVSKÝ PAVILON (LETENSKÉ SADY) še MARCHÉ D'HOLEŠOVICE

st
tána Jaro (HOLEŠOVICKÁ TRŽNICE) SASAZU
Nábřeží Edvarda Beneš e Nábřeží Kapi
í
Bubenské Nábřež
ův Mo Ostrov
v Štvanice Štvanice
ro
Hlávk
Os t
rusnice
MUSÉE DES TRANSPORTS PUBLICS
Cukrovarn (MUZEUM MĚSTSKÉ HROMADNÉ DOPRAVY)
i cká

nka
x Bla Jelení
toč
^ko
va
v ý Ko
mple h

U Prašné
elo
Pa

Hradcany
Tun va Jelení
RUELLE D’OR
Keplero HÔTEL JELENÍ DVUR
(ZLATÁ ULIČKA)
CHÂTEAU DE PRAGUE

et le nord
(PRAŽSKÝ HRAD)
JARDIN SUR LES REMPARTS
(ZAHRADA NA VALECH) Zahrada na

U Brusnice
nka Terase Jízdárny
x Bla BASILIQUE ET COUVENT SAINT-GEORGES
m ple (BAZILIKA SVATÉHO JIŘÍ)
ý Ko
lov
ne U Brusnice
Tu
Čer

N o vý Sv
nín

ět
ská

Zahrada na
PALAIS ŠTERNBERG (ŠTERNBERSKÝ PALÁC) 2.
ET LA GALERIE NATIONALE Baště
ád
Na Náspu sk Kan
U ZLATÉHO KOLA 4. Nádvoří d Ii. N
a

á ov
erov

Hra
Kapucín
nic (LA ROUE D'OR)

U Kasár
k
Kepl

á
Černínská Hradčanské 1. Nádvoří
Zahrada Náměstí

en
ské Náměstí
Loretánsk

ÉGLISE NOTRE-DAME DE
LORETTE (PRAŽSKÁ LORETA) Hradčan
SANCTUAIRE NOTRE-DAME- PALAIS SCHWARZENBERG DESIGN HÔTEL
DE-LORETTE (LORETA) (SCHWARZENBERSKÝ PALÁC) NERUDA
Loretánská ET LE MUSÉE D’HISTOIRE MILITAIRE
é Náměs

Hládkov adu
Zahrada ská U ZAVĚŠENÝHO Ke Hr ARPACAY
M orstadto

án
Ra

Lo r e t n CAFÉ Nerudov
i cké OBCHOD
d

HÔTEL DOMUS S
chody LOUTKAMY

U ČERNÉHO VOLA HOST RESTAURANT \'U voz Jánská BACKPACKERS HOSTEL


HENRICI KRČMA U SEDMI ŠVÁBŮ
va

APPIA RESIDENCES Já n sk
Parléřova Pohořelec
r ga

ý Vrše
o řele c

řelec be DŮM U VELKÉ BOTY


Poho len
al
aW
Šp o
h
Po

MUSÉE DES MINIATURES ko


l
Raou

v v
čo r
(MUZEUM MINIATUR) SAX VINTAGE Lobkovická
ba
a
Dla ÉGLISE SAINT-ROCH DESIGN HOTEL Zahrada
(KOSTEL SVATÉHO ROCHA)
á dvoř í
Stra h o vské N Strahovské Opatská
Nádvoří Zahrada
Konventní
Zahrada Schönbornská
BIBLIOTHÈQUE DE STRAHOV
Strahovská Zahrada
(STRAHOVSKÁ KNIHOVNA) Zahrada
S t rahovské Nádv o
GALERIE STRAHOV ří R
aou

(STRAHOVSKÝ OBRAZÁRNA)
MONASTÈRE DE STRAHOV aW
all
l

(STRAHOVSKÁ KLÁŠTER) nb
e

er g a
Přírodní
Památka Petřín

S tr
aho
vsk
á

Vaníčkova
Sad

P
Rů ž o

Olympijská
Pe

Strahovská

Květnice
Str

200 M Chaloupeckého
ah
ov

KLUB 007
ský

90
Tu
n
el
dy
Sa Chotkovy
by

tkovy
é Hrad Sady

s k ou
HANAVSKÝ PAVILON
Ma riánsk

Cho

Br u
stu

Pod
Mo tkova
ho Fíkovna
JARDIN ROYAL
(KRALOVSKÁ ZAHRADA)
Cho
HÔTEL HOFFMEISTER
Na Opyš
UB

i
pyši ruský
Na O ch Ka
sáren
Královská Velká
Zahrada Fürstenberská

Kláro
MUSÉE DES JOUETS
(MUZEUM HRAČEK) Malá Zahrada
Fürstenberská

v
PALAIS LOBKOWICZ Kolovratská Zahrada
(LOBKOVICZKÝ PALÁC)
Zahrada Palácové Malostranská
řská Náměstí u iřs k
á
Zahrady
Viká Svatého Jiří J


Ledebourská ká
ns

ele
CATHÉDRALE SAINT-GUY Zahrada t ej

zn
l d š
Va

éL
Nádvoří (KATEDRÁLA SVATÉHO VÍTA)
dvoří

áv
3. Nádvoří PALAIS WALLENSTEIN

ky
MAISON AU CYGNE
oří D’OR (DŮM U ZLATÉ (VALDŠTEJNSKÁ PALÁC)
a d Nádv
Hr

I. Zahrada Na LABUTĚ) Valdštejnské JARDINS DU PALAIS WALLENSTEIN


í

Náměstí (VALDŠTEJNSKÝ ZAHRADA) Máne


Sněmovn

Valech
HÔTEL THREE STORKS Valdštejnská sův M

ská
Hartigovská Zahrada ost
Rajská JARDINS DES PALAIS

en
Zahrada Zahrada
Let
(PALÁCOVÉ ZAHRADY
POD PRAŽSKÝM HRADEM)
Tomášská

Thu PIVNICE U HROCHA


Kajetánskénovská Thunov VERGER VOJAN
Terasy PALAIS THUN-HOHENSTEIN s ká
THE AUGUSTINE (VOJANOVY SADY)
Jose fská

Ci h elná
(THUN-HOHENŠTEJNSKÝ PALÁC)
SMALL LUXURY Malostranské Náměstí Vojanovy

e
va Sady
nář
PALACE RESIDENCE
MUMO (MUZEUM THE NICOLAS MALOSTRANSKÁ BESEDA
HOTEL RESIDENCE MUSÉE FRANZ KAFKA emi
MONTANELLI) PALAIS KAISERSTEIN (FRANZ KAFKA
oS

PALAIS LIECHTENSTEIN (KAISERŠTEJNSKÝ PALÁC) HERGETOVA


MUZEUM)
éh

(LICHTEJŠTEJNSKÝ BIO MARKET CIHELNA


BARÁČNICKÁ
ick

PALÁC) ká
ek RYCHTA ÉGLISE SAINT-NICOLASM
BLUE LIGHT CAFÉ
íšeňs KERAMIKA
ž

Břetislavova (KOSTEL SVATÉHO MIKULÁŠE) ostecká HÔTEL POD VĚŽÍ


M
Lu

ALCHYMIST Tržiště KAMPA PARK


U

Vlašs
ká DOMUS BALTHASAR SHAKESPEARE &
KAFÍRNA U ARIA HOTEL U Hradeb SONS
SVATÉHO OMARA BOHEMIA BAGEL TRUHLÁŘ
U MALÉHO GLENA U MALTÉZSKÝCH Saská
Prok RYTÍŘŮ KONÍRNA Karlův
Vratislavská MARIONETY Most
Karm

op
Zahrada s ká U MALÍŘŮ
RUE NERUDOVA Vrtbovská PONT CHARLES
elitská

Láz eň

(NERUDOVA Zahrada PLACE VELKOPŘEVOSKÉ (KARLŮV MOST)


ULICE) (VELKOPŘEVOSKÉ NÁMĚSTÍ)
AMBASSADE DE FRANCE
vých Mlýnů amp ě
ská

ÉGLISE NOTRE-DAME-DE-LA-VICTOIRE
(KOSTEL PANNY MARIE VÍTĚZNÉ) CAFÉ DE PARIS
Hroznová

PLACE DES CHEVALIERS DE


K

L’ORDRE DE MALTE
Na

(MALTEZSKÉ NÁMĚSTÍ)
MUSÉE TCHÈQUE
DE LA MUSIQUE ÉGLISE NOTRE-DAME-SOUS-
LES-CHAÎNES
Vltava

(ČESKÉ MUZEUM HUDBY)


U MODRÉ KACHNIČKY (KOSTEL PANNY MARIE POD ŘETĚZEM)
U Sovo

MANDARIN ORIENTAL PENSION


Nosticova

HOTEL SPA DIENTZENHOFER


Hellichova
Nebo

Kampa
DOBRÁ TRAFIKA MUSÉE KAMPA
vidská

(MUSEUM KAMPA)
ART PUZZLES
- v Kampa

RISTORANTE CARMELITA
Seminářská
Zahrada
NOI RESTAURANT
tro

trov


Os

COLLINE DE PETŘÍN
Střelecký Os

(PETŘÍNSKÉ SADY)
eh

CUKRÁRNA U MLÝNSKÁ KAVÁRNA


rdo

Pe TOUR DE PETŘÍN KNOFLÍČKŮ


t řín (PETŘÍNSKÁ ROZHLEDNA)
va
\'Ujezd

s
Besední

LABYRINTHE AUX MIROIRS


(ZRCADLOVÉ BLUDIŠTĚ)
Sa d

Ří č n í
y

ÚJEZD BAR & CLUB


etří
ns PAVILLON D'ÉTÉ DE HVĚZDA Most Legií
ké (LETOHRÁDEK HVĚZDA) Vítězná Střelecký
S a dy CAFÉ LOUNGE THE SUSHI BAR
ET SITE DE LA BATAILLE DE LA CAFÉ SAVOY Ostrov
MONTAGNE BLANCHE
\'Ujezd

HUNGER WALL RESIDENCE


Plaská
ICHNUSA BOTEGA BISTRO
Zborovská

DIVERSION BISTRO
APPART’HOTELS RENTEGO
Kinského Mělni91
cká Dětský
Zahrada Ostrov
Malé

í
Vítě CHARLES BRIDGE

řež

a
Náměs

větlé

sov
zná PALACE

áb
zd

Hu
oN
\'Uje
Plas


liny S
Střelecký Betlém

á
ká s

ov
Ostrov

n
Měl

Karo
eta
nick Mo Konvik

í
á

eln
st L

Sm
Petř e gi í

ad
ínsk ^ ^

Div
á

Nové Mesto et Vysehrad NÁRODNÍ DIVADLO THÉATRE NATIONAL Barto


(NÁRODNÍ DIVADLO)
Vod (THÉÂTRE NATIONAL)

eží

LATERNA MAGIKA
ská

PIVOVAR
ábř

Náměstí NÁRODNÍ
rov

Václava Havla
ovo
Zb o

Dětský
á čk

Ostrov Ostro
vní
Jan

PROPAGANDA
V Jircháří
DYNAMO ch
Slovanský U MATEJE

í
Ostrov
břež
o Ná Opatovická CAFE RYBKA

s s ova
ká HÔTEL PÁV
kov

Křemencova
U FLEKŮ
ěšs

Pštro

Čer n á
sary

Vojt

Dienzenhoferovy GLOBE
Ma

Sady Myslíko
va
vní

Jirás
aze

ků v Mo Od
p la

st Ná bor
der
vo N á břeží

ů
CATHÉDRALE
Na Z

SAINTS-CYRILLE-ET-MÉTHODE
í

GINGER & FRED


N ábřežn

MAISON QUI DANSE


(TANČÍCÍ DŮM) Ress Karlovo
lova
Janáčko

va

ova

Náměstí
Vlta

azd

hova
G or

Karlovo
Námestí
Dittric


Pala
í

ÉGLISE SAINT-IGNACE
ěst

c Žit

ns
kého ET MAISON DE FAUST ná
m

á
Mos

ěp

t Na
Št
vo

Ry
ěs
rlo

Na Morán b
ám

i
Ka

ARTHARMONY
N


WEEKEND-
vo

V Tůních
PENSION & HOSTEL
čk
ře ž í

CAFÉ NEUSTADT JePRAGUE.FR


u
rlo

PIVOVARSKÝ DŮM č ná
Ka
Náb

H

y
Pod Slovan


ovs
ovo

UN
Lípo

e mo
Salm

MISS SOPHIE'S

ín

NÁPLAVKA cnic

e
Vyšehrads
Raš

Troj SOPHIE'S HOSTEL


kals
í

ická
břež

Kateřinská
s


Pod

in s
o Ná

teř
SOCIÉTÉ PRAGOISE Ka
nov

DE PROMENADE EN
ičná

Benátská
Raší

BATEAUX VILA AMERIKA ET


MARCHÉ FERMIER
Vin

Na
LE MUSÉE DVOŘÁK
Botanická
Boj
DE NÁPLAVKA
P
išti
OLIVA laveck Odpočinkové Zahrada Uk
á
Refugium V Zátiší Botanická Zahrada U KALICHA
Na Univerzity Karlovy ÉGLISE NOTRE-
Hro Apolin DAME-ET-
bci MONASTÈRE
EMMAÜS ET ÉGLISE ářská CHARLEMAGNE
Ke Karlovu

Svob SAINT-JEAN-
Na Slupi

odov
á

a NÉPOMUCÈNE
olsk
S ok

na
uši
Lib JARDIN BOTANIQUE
Vn (BOTANICKÁ ZAHRADA) Albertov
isl

Park Pod We
Vra

Genetická Zahrada
av klan

Hlavova nz ig
ova ov

Hradbami Přírodovědecké
Ne
ti sla

Štulcovy Fakulty
vo

N a Slup
va

Sady
ova

Horská
a

PANTHÉON
Štulc

NATIONAL (SLAVÍN) HÔTEL U SEMIKA Horská e


Běl
i

Slavín V
Pevno

Folimanka
Vyšehradské
Sady KR
sti

Sek
o tu ani
nd HOSPŮDKA NA 92 nov
ě HRADBÁCH a
ká Námestí
Staroměstské ors MAISON

Těšnov
tí á Náměstí dv Republiky HÔTEL ATLANTIC

Žele
K o žn Cel
etn K r á lo MUNICIPALE PRAGUE OLD TOWN U ROZVAŘILŮ
á CAFÉ IMPÉRIAL

zn
HÔTEL IBIS Na
^ Poříč
í Florenc
ZOOM SUR NOVÉ MESTRO

Na
Flo
ren
ci

MUSÉE DE LA VILLE
DE PRAGUE

ra
lha
Bu
va

S ei
r to

fe
va

OPÉRA D'ÉTAT
á
Ve

sk

Muzejní (STÁTNÍ OPERA)


ov

Oáza
ak

Muzeum ěl ská
Kr

Špan á
ns

Čelakovského MUSÉE NATIONAL lsk Rajská


ra

I ta
He

(NÁRODNÍ MUZEUM)
zib

Sady 8
lén

Zahrada
Na
Me

s ká
Sm

TRATTORIA CICALA
et a

va
tova

1. REPUBLIC HÔTEL
no
nc

lbí Vo
va

Ba zo
Škré

álko
ešo

va 8A vá
Ř ím
va

Rub
adská
ero

Riegrovy
ská

va 300M
Ri e

íno
Leg

lb rov Sady
g

Ba y
Ang
Bělehr

Vocel Sa
ova dy
l i ck

nova


á

Jug
o RADOST FX als Vi
á

Jugoslávská slávs
Chopi

It n Po
ck

ká oh lsk
ni

ra á
Bla

I. P. d sk
Pavlova á

CLARION HOTEL
nic

LEGENDA PRAGUE CITY nes


ova
Bla

RESTAURACE
Nám ě

ého

HOTEL SUITE HOME PRAGUE


ská

Rumu DUPLEX
ízsk

s tí
Londýn

PENZION BŘEZINA nská Mír MOSAIC HOUSE


y

u
Třeb

n ál k

Tyršo Nám MALÁ BRETAŇ


va ěstí M ír u
NOVOMĚSTSKÝ
U Ka

PIVOVAR Námestí Sle


zsk
Americká

Míru á
Sady
Svatopluka

á

Čecha
ňsk

avs

Bruselská BAD JEFF'S


Kor
bla

BARBECUE
Sáz

unn

Belgic
Lu

í
e čs

ova Mo
Bud

rav
RADOST FX s ká
Varšav

Záhřebská
ská

od
Fra
Šafa


ds

a
eh r
ská

Ch

rny
avs
nc

a ryka
á

Jana Mas
říko

ou Rybalkova

d sk

od á
Šum

Luž
zs k

ická
va

Kla

UV

Máchova
á
Na K

oz
ač S lo
c e ven
93 ská
o
Šmilovskéh
Basilique Saint-Pierre-et-Paul de Vyšehrad.
© BRIAN_KINNEY - STOCK.ADOBE.COM

94
Staroměstské
Linhartská Náměstí městí MAISON MUNICIPALE GARE Na Floren
ci
Ná (OBECNÍ DŮM – SMETANA HALL) MUSÉE DU COMMUNISME
Křižovnické ské (MUZEA KOMUNISMU)
Náměstí Malé ěst Celetná

i nářská
arom

Havlíčkova
Náměstí St
Sem


K a r l ov a

Že


lez
KOMERČNÍ BANKA

zíko


HÔTEL BEST


m
K Trh H
cný WESTERN METEOR PLAZA ybernská

Ka
CHARLES BRIDGE Ovo

Senováž ná
PALACE vá Na Příkopě
Řetězo á ART & COFFEE

á
lsk

Hus o va
Me
v
AFRICA


ě

la
Ha
Zlatá

Lili ová
op

Jilsk
nt
SPARKYS řík

ždě
BOHEMIA TICKET

ric

Michalská
aP BOSCOLO PRAGUE

h
Zlat
Z latá á N

D lá

ov
va ČSOB (CARLO IV)

a
o do RUE DES DOUVES
Vejv (NA PŘÍKOPĚ) (ČESKOSLOVENSKÁ
DOLCE VITA SUITES

Be
ská OBCHODNÍ BANKA) Bo

e
ara

Náměstí

tl
HOTEL h tíř á Se novážné lza


ém c
ulh

Ry ick no
va

ské N áměstí tcí zn MOSER va

zan
U

Ko
no

V va á

h
ka
o MEGASTORE
lso

Pa
Sko Pr
BONTONLAND i šsk
Wi

řep dř

nsk

N a Per
ka

Je r
ktská Ji n

lný Tr
Konvi Mustek HOSTEL ANANAS MUSÉE MUCHA
SYNAGOGUE DU

uza

štýn
Pe
(MUCHOVO MUZEUM)

l
HÔTEL AMBASSADOR -

Uh e
KANZELSBERGER

ě
JUBILÉ (JUBILEJNÍ SYNAGOGA)

rlo
ZLATA HUSA
ém
NOTRE-DAME-DES- RUE JINDŘIŠSKÁ


nsk á í j na C ípu (JINDŘIŠSKÁ ULICE) Vrchlického
ská
ská Marti . Ř NEIGES ET JARDIN DES FRANCISCAINS V vny

95
měj TOUR JINDŘIŠSKÁ CAFÉ COFFEE DAY

měs
ol o U MEDVÍDKŮ 28 Mustek KRATOCHVÍLOVCI - SPIRIT OF THE WORLD jčo Sady
Bart BLACK LIGHT U PINKASŮ GARE CENTRALE


(JINDŘIŠSKÁ VĚŽ) U Pů
KOBE STEAK GRILL SUSHI (HLAVNÍ NÁDRAŽÍ)

o
THEATRE METRO DOBRÁ


VAGON v Jungmannovo
(DIVADLO METRO) no ČAJOVNA ASB SQUASH

žov
an Náměstí ČESKÁ SPOŘITELNA Hlavní

Po
á
m CENTRUM 8

liti
ní J un g RESTAURANT Nádraží
Národ
va


TRITON

cký
ROCK CAFÉ HAPPY HOUSE
alo

cla
ch
a

v
HÔTEL ADRIA

s
ov
let

REDUTA RENTALS


PIVOVAR NÁRODNÍ

k
iv
p

C Ol
O

éN
ů
AVENUE NATIONALE h ar váto SVĚTOZOR CAFÉ EVROPA
(NÁRODNÍ TŘÍDA) va

ám
ě
U BALBÍNŮ HÔTEL GRANDIUM

Mikula
stí
KIWI PRAGUE
Purkyňova

Voršilská
í CAFE GRAFF PLACE VENCESLAS
O s trovn

ndská
LUCERNA Pa a (VÁCLAVSKÉ NÁMĚSTÍ)
la PALAC KNIH LUXOR
a

annova
CENTRUM ck ov
čk
ov

éh BOUTIQUE HOTEL
di
Zoom sur
FOTOŠKODA o

e ná
vova
o PRAGUE FEAR 100M
ton

V JALTA
^ ^

á
g

STYL & INTERIER HOUSE

Jungm
Národní JAN PAZDERA COMO RESTAURANT

Sp á l
Nové Mesto et Vysehrad
hin

nsk
LUCERNA CAFÉ
s

U MATEJE Trída VJ & COKTAIL BAR


LUCERNA MUSIC

Vladisla
Wa

ám

Ště
CAFE RYBKA CLUB ě
UD

BOUVARD &
iv

PECUCHET ICON HOTEL & NEBE VÁCLAVSKÉ ad


LOUNGE THE ALCRON NÁMĚSTÍ la
HÔTEL PÁV KONVEX Muzeum ká
OPÉRA D'ÉTAT ěls Riegrovy
BOMBAY EXPRESS an

Ško
Lazars THERAPY DARLING AAABYTY.CZ Čelakovského (STÁTNÍ OPERA) Šp Sady
U FLEKŮ ká

Č e rn á
lská
VINÁRNA U SUDU Sady
Petrské Florenc
Florenc a
Náměstí íkov
a erov
íčí Křiž Pern
Na Poř
kova M
Křiží alé
ho
Námestí V ít
Republiky
Na Floren c i MÉMORIAL
Havlíčkova

NATIONAL DE VÍTKOV
u
átník
U Pam Tac
MUSÉE DE Ná
Husitská L’ARMÉE (ARMÁDNÍ
Hybernská DIVADLO PONEC MUZEUM) U VYSTŘELENÝHO
ova HOSTEL ELF OKA

Or e
THREE CROWNS
ěnická b it
so n

říb Řehořova ská HOTEL


TIKI TAKY
Wil

P
Se HOSTEL BOUDNIK

va

a
ife Husinecká

íčov
rko
r

Chlumova
tov
a

bu
lova

Štítného

Mil
Seifertov

m
a SKLEP

Ci
leta

Krásova
Siwiecova
HÔTEL ARISTON
Ra
Op

jské PATIO PRAGUE Seifert


Hlavní


Ne ova

ta
Nádraží
Zah
jed
Vrchlického va
Vlko
rady
HOTEL

léh
Sady THEATRINO

o
8 BUKOWSKI'S BAR

Čajk
MALKOVICH BAR
HOSTEL CLOWN & BARD

ovsk
Rajská va U KURELŮ
vojo PALÁC AKROPOLIS
Zahrada Boři GROW SHOP

ého
Kubelíkova
Vozová kov TAVERNA OLYMPUS
lská

Jež

THE TAVERN
It a

RIEGROVY SADY Mahlerovy


Muzeum BEERGARDEN ho U SADU Sady va


ské
ěls

(PARK RIEGROVY SADY)


kov ko
an

říč

Fib
RIEGROVY SADY ř íž
Šp

Na K d

Veleh
On

icho
Sm Riegrovy BEER GARDEN
eta
nce Sady šská

va
Krkono

rad
Sla

Muzeum
Chop

vík

MARY’S TRAVEL & BEERGEEK


Lau
ova

elakovského TOURIST SERVICES PIVOTÉKA


inova

MARY’S Náměstí Jiříh


Sady CLAN LAL QILA Rieg r bo Poděbrad
ovy Sady Polská va
KAABA KAVARNA PLACE GEORGES MARCHÉ FERMIER
RESTAURÁCE
U Kanálky

PASTIČKA
Třebízského

DE PODĚBRADY DE JIŘÁK
Ř ím ZTRÁTY & NÁLEZY

M ánesova Jirího z
Rubešova

ská
ská

AROMI
Blanic

Podebrad
Ital

ARKADA
HOTEL DISH FENICE BEERGEEK BAR
Ang CZECH TOURISM Sady
Blanická

BALBÍNOVA
Běleh

li c
U Vodárny

ká POETICKÁ Svatopluka MOZAIKA BURGERS


HOSPŮDKA Čecha & CO
radsk

Řipská

Náměstí M
Lond

Námestí KOFEIN
á

Míru
íru

Nitranská

N Korunní
ýnsk

ugoslávská
ám

ě stí Míru CAFÉ JEHUDA


á

Chodská

Kladská

PLACE DE LA PAIX 2+KK ČAJOVNA U DVOU HÔTEL ANNA


(NÁMĚSTÍ MÍRU) ŠÁLKŮ Moravská
Dykova
Budečská

n ská
Rumu HOLIDAY HOME
Šumavská
Am

IF CAFÉ BAD JEFF'S Lužická


eric

BARBEQUE
Estonská

U BULÍNŮ

Belgic

HÔTEL GALILEO
Va

Fra Slovenská
Ry

nco
rša

uzská
ba

BLATOUCH a
ov ova
vsk


lk

h
sels ŽLUTÁ PUMPA c
Lublaňská

CZECH INN

á

Bru HÔTEL CITY BELL THE BASEMENT BAR Krymská


HLUČNÁ SAMOTA LAS ADELITAS á
sk á HÔTEL MÁCHOVA Vo ěžsk
r on RESTAURÁCE V LESE
b
Ša f a

hře GARNI ho Kozácká PLEVEL CAFÉ SLADKOVSKÝ


Zká ké
ov HÔTEL AMETYST Kop vs
Dons
ří

er n il o Hero
a
ka ík Šm ko vská Moskevská Sa
ar y e ova Char

c
Mo s k

a s ov
aM ic ká e vská
e

n š
Na Kl

Ja EUROAGENTUR
Ko
Havlíčkovy
Sady nská Vršovické
ole
Sm
P e r u ck

Náměstí
av ská
H

á lí č k o vy Sady Rostov
limanka Bělehradsk á
Petr
oh
rads

S a rajevská 96
Sámova

á
nick KINO AERO
K a liš
pcova
Vítkov Bisku
kov iova
Jesen

Hájk
HOSTEL MARABOU

Dom
vova ^^

ova

žov a
Koně

ažlic
Vinohrady, Zizkov
va
áčo

Ambro
hovské ínova Židovsk
^


Roh Žerot

Ost
áměstí Pece
řce et Vrsovice
rom
Malešická

aru ra d

y
Zah
eč s
Jes
P
Rokycanova

Na ní
eni


o b
ás cká
ov

U Z aleši

Ke K
a

Jana
apslo

Želivs
vn
Parukářka

ě
Pro


ko va
ero

ho
Lu po
pá va va
Pittero ho
č elivské
u
Sa

NOUVEAU Jana Ž
ov

CIMETIÈRE JUIF
a

(NOVÝ ŽIDOVSKÝ
o ská
Chelčickéh Olšan HRBITOV)
aží
o Nádr
adovéh
ritská U Nákl
TáboDE
TOUR DE TÉLÉVISION
ŽIZKOV (ŽIŽKOVSKÝ VYSÍLAČ)
Baran

ANCIEN CIMETIÈRE
JUIF (STARÝ ŽIDOVSKÝ HŘBITOV)
ova

OBLACA ova Židovské


an
Křišť Hřbitovy
ONE ROOM HOTEL
Olšanské
Hřbitovy
Jičínská
Sudom

á
lonsk
J agel
ěřská

urská

ho z Lucemb lská
d Izrae
ská Flora
Přemyslov CINÉMA CITY FLORA o t i c ká
CIMETIÈRE OLŠANY
(OLŠANSKÉ
V
Vinohradská
HŘBITOVY) Kouřimská
Písecká
Hradecká
Bolesl

Jičínsk

á
Slezská vsk
sla
bě Květná
Čásla
avská

Slezská So
á
Kolín

Libick

Šrobárova
vská

Šrobárova
ská

VINOHRADSKÝ ká
o tecká

im Bratří Ča p ků
Chorva

PIVOVAR
l

Benešovsk V
Říčanská

So b á
tská

Be
neš
ovs
Hradešínská u
ká Ruská
Na Zájezd
e
Na Šafránc

Ruská
U Ro

šťs
Na


Jakuts
Volyňská
pi
Finská

no
háč

OSTERIA DA CLARA
íčán

Ko
Norská

Bulharsk á
ov

vská
kác
M

ých
ex

CAFÉ JEN
ku
h

28. Plu
ick

e
Kasá

erk


á

als
Bajk

loc

Kodaň
á
írs

oldovy ská
ren

jsk


om

ssi

ady
á
Žit

ro

No v o
insk

Lvov
Mold a vská

Holan
Slov

dská
ká s

Náměstí
é Svatopluka ocká
Mo
azsk
á ivost
ske
vs Čecha Kavk V l ad

300 M
U Sla

Ore
Spo

lská
Ob
vie

á
vická ljanovsk
rtov

l
ská

Vršo U 97 SK SLAVIA PRAHA


ou

Min

ko

QUARTIERS DE PRAGUE

L
a ville de Prague est divisée en 22 arrondissements, les plus centraux étant les
numéros 1, 2, 3 mais également une partie du 6, du 8 et du 10. L’orientation en
sera peut-être un peu perturbée dans un premier temps ! Gardez à l’esprit que la
Vltava coupe la ville en deux grandes parties. Sur la rive droite s’étend la Vieille
ville et le quartier juif dans la boucle du fleuve, puis la nouvelle ville et Vysehrad
vers le sud. En retrait de ces quartiers, à l’est, ont poussé Vinohrady et Žižkov
lorsque Prague a du s’affranchir de ses anciennes limites. La rive gauche est occupée par
le « Petit côté », Mala Strana, surplombée au nord par le château puis la colline de Letna, au
sud par celle de Petrin et le quartier de Smichov. L’ensemble de ces quartiers réunissent les
principaux monuments et points d’intérêt de Prague, et peuvent aisément être reliés à pied,
en métro ou en tramway.

Staré MěstoetJosefov surélevée de 3 m. Aujourd’hui, le réseau médié-


On peut aborder la Vieille Ville depuis trois sta- val des rues reste inchangé, mais l’architecture
tions de métro : Staroměstská (ligne A), la plus romane est « fossilisée » dans les sous-sols
proche de Staroměstské Náměstí, de Josefov et actuels. Le développement administratif et poli-
du pont Charles ; Náměstí Republiky (ligne  B), tique de la ville est allé de pair avec un développe-
pour commencer la Voie royale dans son intégra- ment commercial dû à la création d’un grand mar-
lité ; Můstek (lignes A et B) pour aborder la Vieille ché. Ce marché, situé à l’origine sur la place de la
Ville par le marché Havelská. La Vieille Ville est Vieille Ville, s’est ensuite agrandi jusqu’aux ruelles
petite, et il est aisé de tout rejoindre à pied. C’est de la cité Saint-Gall, faisant de la Vieille Ville le
la première ville de Prague, née au Xe siècle d’une centre marchand. Aujourd’hui encore, l’animation
urbanisation autour de voies commerciales et commerciale y est présente jusque dans la plus
DÉCOUVRIR

glorifiée par l’installation des princes de Bohême petite ruelle. La meilleure façon de découvrir ce
à la cour princière du Týn (týn signifie « cour » en quartier est de se perdre dans l’enchevêtrement
tchèque). Au cours du XIIe siècle, Staré Město se des rues qui entourent la place de la Vieille Ville.
développe ; son essor la pousse à se protéger et à
construire les premières fortifications. Charles IV Malá Strana, Hradčany et le Nord
la hissera au rang de capitale, la dotant d’une uni- Il n’y a pas plus romantique que le quartier de
versité, d’un Hôtel de Ville et d’un archevêché. La Malá Strana, dont le nom signifie « petit côté ».
première modification importante de Staré Město Fondé au XIIIe siècle, roman à l’origine, recons-
date de la fin du XIIIe siècle où, pour échapper aux truit en style Renaissance après un terrible in-
crues fréquentes de la Vltava, toute la ville est cendie qui a ravagé la ville en 1541, il est appelé
© ROSSHELEN - ISTOCKPHOTO.COM

La vieille ville.

98
© INTREPIX - SHUTTERSTOCK.COM
Place Venceslas.

aujourd’hui « Prague baroque ». Les palais ont Nové Město et Vyšehrad


été construits ou reconstruits par les meilleurs Le nom de Nouvelle Ville (Nové Město) ne
architectes à l’époque baroque et sont restés doit pas vous tromper sur l’âge de ce quartier
ainsi jusqu’à nos jours. Les rues éclairées par
des lampadaires, le soir, débouchent sur des puisqu’il le tient de l’époque de sa création, au
XIVe siècle. La Nouvelle Ville est séparée de la

DÉCOUVRIR
places surprenantes et inattendues, au milieu
desquelles trône souvent une superbe fontaine Vieille Ville par les rues Národní et Na Příkopě,
ou sculpture. On peut se reposer dans de ma- tracées à l’emplacement des anciennes fortifi-
gnifiques parcs et jardins qui descendent sou- cations. C’est Charles IV qui a décidé de fonder
vent jusqu’à la rivière ! Pour un après-midi de ce nouveau quartier pour agrandir Prague et
détente, vous pouvez faire une belle balade sur a donné de nombreux avantages fiscaux aux
la colline Petřin ou juste profiter du beau temps nouveaux habitants de cet endroit. Son archi-
pour vous y allonger dans l’herbe et regarder tecture est tout à fait différente de celle de la
le magnifique panorama qui s’étend sous vos Vieille Ville, qui est née spontanément, au fur et
yeux. Et quand il ne fait pas beau, essayez de à mesure. La taille de la Nouvelle Ville est trois
trouver un de ces bars ou cafés sympathiques fois supérieure à celle de la Vieille Ville. Les rues
nichés dans les ruelles de ce quartier, près de la sont droites et s’organisent aujourd’hui autour
rivière ou en montant vers le château. Le quar-
tier de Hradčany, autour du château, se vante de deux places : Karlovo Naměstí et Václavské
de posséder de nombreux palais, couvents ou Naměstí. Cette dernière, ancien marché aux
églises Renaissance et baroques. Accolés à chevaux, est le cœur vital de la capitale, avec
Hradčany, se trouvent les quartiers de Letná ses cinémas, ses restaurants, ses fast-foods et
et Holešovice, résidentiels et principalement casinos. Les rues qui l’entourent se sont trans-
tchèques. Il est intéressant de s’y promener si formées en une succession de galeries mar-
vous séjournez plus durablement à Prague. Vous chandes, les passages forment une vraie ville
pourrez y découvrir, notamment, la gigantesque parallèle ; empruntez-les sans crainte, ils font
plaine de Letná qui abritait les célébrations partie du quotidien des Pragois qui souhaitent
communistes du 1er Mai (et compte aujourd’hui éviter la foule de la place Venceslas. Souvent,
l’un des plus agréables jardins de bières qui sur- ils datent de la fin du XIXe siècle et sont joliment
plombe la vieille ville de Prague), le musée d’Art décorés par des peintures ou des mosaïques,
contemporain ou quelques bars et restaurants allez voir le passage du palais Lucerna construit
particulièrement sympathiques. C’est égale-
ment un quartier idéal pour les enfants avec le dans le style Sécession, en 1912 avec son bel
gigantesque parc de Stromovka, un parc d’at- escalier qui monte au cinéma, un des plus beaux
tractions ainsi que le zoo à proximité. Au sud de de Prague, et son café-bar qui vous rappelle un
Malá Strana, Smíchov est l’un des quartiers les autre siècle. Karlovo Náměstí, ancien marché
plus éclectiques de Prague, à la fois résidentiel, au bétail, est aujourd’hui la plus grande place
industriel et commerçant. de Prague.

99
© TATIANA DYUVBANOVA - SHUTTERSTOCK.COM
QUARTIERS DE PRAGUE

Statue de Jan Zizka.

Vinohrady, Žižkov etVršovice nord de Vinohrady s’est développé, également


Choisissez de vous mettre à l’écart des masses au début du siècle dernier, Žižkov, un quartier
touristiques, des hôtels et des restaurants bon- bien plus populaire, surnommé «  le Quartier
dés, pour goûter en contrepartie à l’ambiance rouge » pour sa très forte proportion de votes
d’une partie de la ville résolument tchèque, communistes à chaque élection. Žižkov est un
réputée pour son animation nocturne, et non quartier d’ouvriers, où l’architecture traduit bien
dénuée de quelques points d’intérêt. Bien- la différence de moyens par rapport aux autres
DÉCOUVRIR

venue à Vinohrady, Žižkov et Vršovice, trois parties de la ville. Mais le logement de la petite
quartiers situés à l’est de Nové Město, à seu- main d’œuvre dans un même quartier a eu, à
lement quelques stations de tramway ou de terme, d’autres conséquences : à Žižkov est
métro du centre ville. Vinohrady est un quartier apparue une vie nocturne dense, d’abord axée
ancien, délimité par l’avenue Wilsonova et la autour des cafés où l’on débattait politique.
gare centrale à l’ouest, le cimetière d’Olšany à Depuis l’indépendance, une légende urbaine
l’est ete la colline de Žižkov au nord. Au milieu prétend qu’un nouveau bar ouvre chaque jour
du XIX   siècle, il portait le nom complet de dans Žižkov. C’est en tous les cas l’un des meil-
Královské Vinohrady, ou « vignes du roi ». Dès leurs endroits pour assister à un concert, rock,
le XIVe siècle, effectivement, Charles IV y avait pop ou électro avec quelques salles mythiques
fait planter de nombreuses vignes, disparues comme l’Akropolis ou le Bunkr qui contribuent
lorsque, Prague voyant sa population augmen- à faire de ce quartier l’un des plus vivants de
ter à la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle, il la capitale et radicalement différent des boîtes
fallut entreprendre la construction de nouveaux de nuits et des cabarets de Nové ou de Staré
quartiers d’habitation. Répondant au credo Město. Le quartier compte en outre quelques ré-
architectural du temps, le quartier de Vinohrady alisations ultramodernes assez intéressantes
est aujourd’hui celui qui offre quelques uns comme l’église du Sacré-Cœur et son profil de
des plus beaux exemples du style Sécession porte-avions ou la gigantesque tour de télévi-
pragois. Ces immeubles, habités par l’aristo- sion et ses bébés surréalistes. Depuis quelques
cratie pragoise jusqu’à la veille de la Seconde années, Žižkov est touché de plein fouet par la
Guerre mondiale, constituent aujourd’hui gentrification, devenant l’un des quartiers les
l’une des principales attractions du quartier. plus prisés pour les jeunes foules branchées de
A Vinohrady plus qu’ailleurs, il est aisé de se Prague. La gentrification, le quartier de Vršovice
mêler aux Tchèques  : dans le parc Riegrovy, connaît bien lui aussi. Coincé entre Vinohrady et
aux beaux jours, où les pintes se vident loin de Žižkov, il n’était il y a quelques années qu’une
toute « branchitude » au coin d’une table ; dans banlieue ouvrière légèrement endormie. Au-
les cimetières à l’est du quartier, le nouveau jourd’hui, l’ouverture de quelques bars et lieux
cimetière juif, où repose l’écrivain Franz Kafka culturels a placé Vršovice sur les itinéraires des
; ou enfin dans les nombreux bars et cafés foules branchées à la recherche des nouveaux
littéraires, où les Tchèques démontrent qu’ils lieux très « in ». En conséquence une forte
n’ont pas besoin de hordes de touristes pour hausse des prix mais aussi l’ouverture de nom-
aimer les endroits branchés ou décontractés et breux bars, restaurants, hôtels et auberges de
s’amuser jusqu’au bout de la nuit. Sur le flanc jeunesse particulièrement réussis !

100
PRATIQUE
SE REPÉRER / SE DÉPLACER

DE L’AÉROPORT et Budapest facilement accessibles. Un train ra-


pide pendulaire, à l’allure de nos TGV, circule entre
AU CENTRE-VILLE Prague et Ostrava. Il effectue également l’axe Ber-
La solution la plus rapide, mais aussi la plus oné- lin-Prague-Vi