Vous êtes sur la page 1sur 2

Le vocabulaire des genres

de l'écriture de soi
Je manipule et je comprends

Lis ce texte, puis surligne les champs lexicaux de l'écriture


et du souvenir.
C ’est avec u n e sorte de crain te qu e je c o m m e n c e à écrire l’h istoire
de m a vie. J ’ép rou v e u n e h é sita tio n su p erstitieu se à so u le v e r le
Le sais-tu?
v oile qui en v e lo p p e m o n e n fa n ce c o m m e u n brou illa rd d oré [...]. Le nom autobiographie est
B ien des in cid en ts de plus h a u t in térêt, qui o n t m a rq u é les d ébu ts composé de trois racines
de m o n éd u ca tion , o n t d isp a ru de m o n sou venir, e m p o r té s p a r les d’origine grecque et
q u otid ien n es é m o tio n s de gran des d écou v ertes. Je vou drais b a n n ir
signifie : écriture (graph)
de sa vie (bio) par
de m o n récit tou tes ch ose s en n u yeu ses. Pour y parven ir, je m ’e ffo r ­
soi-même (auto).
cerai de n e retracer ici qu e les ép iso d e s de m a vie qu i m e se m b le n t
les plu s in téressan ts et les plu s im p o rta n ts.
Helen Keller, Sourde, muette, aueugle,
1915, trad. A. Huzard, © Payot & Rivages, 2001.

Je retiens
Quand l’écriture devient le moyen de raconter ses propres expériences et sa vie,
on parle d'écriture de soi. Ce genre littéraire comprend notamment l’autobiographie :
- l'auteur raconte après coup des évènements, même infimes, qui ont marqué sa vie :
c’est un récit rétrospectif où il analyse et observe (specto en latin) en arrière, vers le passé (rétro-).
- l’auteur évoque ses émotions et sentiments : c'est un récit introspectif où il analyse
et observe (spect-) son intimité, son intériorité (intra-).
Il existe divers genres de l’écriture de soi :
- l'autobiographie est le genre le plus courant de l'écriture de soi ;
- le journal intime est un récit de vie au jour le jour, de manière régulière ;
- les lettres envoyées à un destinataire sont l'occasion de raconter sa vie ;
- les mémoires sont écrits par un individu ayant eu un grand rôle historique
ou lors d'un moment historique important ;
- le roman autobiographique reprend la réalité mais transforme les personnes
et les lieux, et modifie certains évènements ;
- l'essai est une réflexion subjective où l'auteur utilise son intimité pour réfléchir sur un sujet ;
- l'autoportrait est la représentation de soi-même en peinture, photographie ou vidéo.

Je m’entraine
Je m’appuie sur la formation des mots J’utilise mes connaissances
m Transforme le nom de chaque genre littéraire en nom ou un dictionnaire
d’auteur à l’aide de ces suffixes et des mots latins donnés.
Classe chacun de ces verbes dans la liste qui
-iste ■-ier / ière ■-e
convient.
a. un roman -» un(e)...................................................................................... s'épancher ■exhumer • s'estomper ■se remémorer ■évoquer
• confier • s'effacer ■confesser • relater • se livrer
b. une autobiographie -* un(e)...............................................................
a. raconter des souvenirs : ........................................................................
c. un essai -* un(e)..........................................................................................
b. révéler un secret : .....................................................................................
d. un portrait —►un(e)...................................................................................
e. des mémoires (memoriale) -+ un(e)................................................ c. réveiller un souvenir : .............................................................................

f. un journal intime (diarium) —►un(e)............................................... d. s'ouvrir au lecteur : ...................................................................................

g. des lettres intimes (epistola) —* un(e)............................................ e. disparaitre (pour un souvenir) : ........................................................

40 PARTIE 3 Développer son vocabulaire littéraire et artistiaue


Relie chaque adjectif à son antonyme. Ils peuvent Je révise et constitue
tous qualifier l'écrit autobiographique. mon trésor de mots
fictionnel <* <i fidèle au réel
Lis chaque extrait, puis replace le genre auquel il
subjectif 9 A moderne appartient.
autobiographie • roman autobiographique • journal intime
original «i objectif
■mémoires
dramatique « ü stéréotypé
a. Samedi 20 juin 1942. Il y a plusieurs jours que je n’ai plus
classique <è 9 honnête écrit [...] parce qu’il me semble que, plus tard, ni moi, ni qui
que ce soit d’autre ne s’intéresserait aux confidences d’une
mensonger « divertissant
écolière de treize ans. (Anne Frank, Journal, 1942-1944)

Je m’appuie sur le contexte


* < n Observe chaque image, puis complète le texte à l'aide b. Je suis assise près de maman dans une voiture [...], nous
de ces mots. cahotons sur une route poussiéreuse. Je tiens le plus près pos­
stéréotypé • subjectif ■attribut • fidèle • conventionnel sible de la fenêtre un livre de la Bibliothèque rose, j’essaie de
lire malgré les secousses. (Nathalie Sarraute, Enfance, 1983)

c. Au ministère, j ’attends M ax Torrès. Nous étions amis


au temps de la guerre d’Espagne. Secrétaire d’Etat pour la
Catalogne, com m unisant mal vu du parti. (André Malraux,
Antimémoires, 1967)

d. Elle ne dit rien d’autre. Elle ne lui dit pas laissez-moi tran­
quille. Alors il a moins peur. Alors il lui dit qu’il croit rêver.
Elle ne répond pas. (Marguerite Duras, L'Amant, 1984)
R. Doisneau, Autoportrait. F. Bacon, Autoportrait.

a. Robert Doisneau, photographe, pose avec son appareil,

..................................qui symbolise son art. Sans pose excessive,


J Recopie les mots de la fiche
qui te semblent importants.
son autoportrait semble t rè s ..................................à la réalité. En
auteurs et genres :.
outre, son aspect classique le rend........................................................

b. Francis Bacon, peintre, déforme ses traits. Il porte sur lui-


- verbes et adjectifs :
même un regard très intime, t rè s ...............................................: cet

autoportrait n'est ni classique n i............................................................

Surligne dans chaque extrait les éléments qui Je m’exprime à l’oral et à l’écrit
prouvent qu’il appartient au genre indiqué en gras.
a. autobiographie : ORAL Raconte à la classe un souvenir d’enfance,
L’être que j’appelle moi vint au monde un certain lundi réel ou fictif, à la manière d’un mémorialiste,
8 juin 1903, vers les 8 heures du matin, à Bruxelles, et nais­ comme s’il avait une importance historique.
sait d’un Français appartenant à une vieille famille du Nord,
et d’une Belge... (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974)
b. journal intime : ÉCRIT Lis cet extrait puis, à ton tour, raconte
Varsovie, jeudi 21 janvier 1943 : Calme, silence. Je suis heu­ en quinze lignes un souvenir d'enfance pénible
ou agréable qui éclaire un des traits de ta per­
reuse, si heureuse ! A partir de février, je dois aller à l’école,
sonnalité actuelle.
au lycée clandestin. (Wanda Przybylska, Journal de Wanda, 1944)
Âgé de cinq ou six ans, je fus victime d’une agres­
c. mémoires :
sion. Je veux dire que je subis dans la gorge une
Pendant les quinze heures que durèrent, au total, mes entre­
opération qui consista à m ’enlever les végéta­
tiens avec Staline, j’aperçus sa politique, grandiose et dissi­
mulée. (Charles de Gaulle, Mémoires de guerre, III, 1959) tions ; l’intervention eut lieu d’une manière très
brutale, sans que je fusse anesthésié. [...] Toute
d. roman autobiographique :
ma représentation de la vie en est restée mar­
Je suis né le 13 mai 18..., dans une ville du Languedoc [...].
quée : le monde, plein de chausse-trapes, n’est
M on père, M. Eyssette, qui faisait à cette époque le commerce
qu’une vaste prison ou salle de chirurgie.
des foulards, avait, aux portes de la ville, une grande fabrique.
Michel Leiris, L'Âge d'homme, 1939.
(Alphonse Daudet, Le Petit Chose, 1858)