Vous êtes sur la page 1sur 2

514279893.

DOCX

CHAPITRE 2 : LA
CRÉATIVITÉ
Confrontés à des contraintes affectives, sociales ou cognitives, les groupes ont tendance à développer des
techniques de créativité pour les surmonter

LEMAIRE et KASTERSZTEIN (1972) ont étudié ce phénomène

LA CRÉATIVITÉ DANS UNE SITUATION DE


COMPARAISON SOCIALE (LEMAIRE,1979)

LEMAIRE a lui aussi travaillé auprès d’enfants dans les centres de vacances.

Une vingtaine d’enfants ne se connaissant pas venaient passer quinze jours dans une colonie. Ils restèrent
ensemble une semaine, pendant laquelle des phénomènes de groupe firent leur apparition (création de
sous-groupe, phénomène de leadership)

On leur demanda notamment de construire une cabane, dont la meilleure devait permettre à ses auteurs
de gagner des cadeaux.

LEMAIRE introduisit alors une perturbation, en donnant de la ficelle à un seul des deux groupes

Ce faisant, il instaura à la fois une situation de comparaison sociale et un déséquilibre, l’un des groupes
étant défavorisé par rapport à l’autre. Il observa ensuite les comportements des deux groupes lors de la
construction de la cabane

 Groupe défavorisé :
o L’ambiance et l’organisation sont mauvaises. Les leaders ne sont pas reconnus, mais le
groupe ne e désagrège pas pour autant : il reste très cohésif. Les enfants « ferment leurs
frontières », et refusent de parler à quiconque n’appartient pas à leur groupe.
 Groupe favorisé
o L’ambiance est bonne, les membres du groupe ont mis en place des plans pour
construire la cabane, guidés par les leaders dont l’autorité est reconnue et admise par
tous.

Une fois les cabanes construites, LEMAIRE procéda à l’évaluation.

1
514279893. DOCX

Celle-ci est remarquable : à chaque fois, le groupe défavorisé réussit à devenir incomparable au groupe
favorisé en mettant en place des techniques de créativité : soit les enfants construisent un grand jardin,
soit ils élaborent une cheminée…

En fait, ils font autre chose que la cabane. Le handicap de départ devient l’occasion pour eux de se
démarquer afin de rendre la comparaison impossible.

DANS LES GROUPES ASYMÉTRIQUES ENTRE


LESQUELS UNE COMPARAISON S’INSTAURE, LE
GROUPE DÉFAVORISÉ TENTE TOUJOURS DE
DEVENIR INCOMPARABLE, NOTAMMENT DANS LE
BUT DE PROTÉGER SON IDENTITÉ.

LA COMPARAISON SOCIALE EST DONC UN DES


MOTEURS DE LA CRÉATIVITÉ