Vous êtes sur la page 1sur 8

MODULE4 : MOTEUR DIESEL FICHE DE TECHNOLOGIE FORMATEUR : A.

LAGHMIR

OP3 : ENTRETIEN D’
UN INJECTEUR

FONCTIONNEMENT DES INJECTEURS

L'aiguille A est appliquée, au repos sur son siège "s", par un ressort qui prend appui dans le porte injecteur.
Le gazole arrive par le porte injecteur en dans une gorge circulaire, puis est dirigé vers la chambre de pression
(V) par le canal (t). Au moment du refoulement de combustible par la pompe d'injection, une montée en
pression très rapide s'effectue dans la chambre de pression, pousse sur le cône de pression P, jusqu'à l'instant
ou l'aiguille se soulève (c'est le début d'injection), exercent alors une force plus importante que la pré charge
du ressort de pression , appliquée sur la tige poussoir, Le combustible est pulvérisé finement, jusqu'à la fin du
refoulement de la
pompe d'injection,
l'aiguille d'injecteur
retombe alors sur son
siège, plaquée par la
force du ressort de
pression et obture le
ou les orifices de la
buse d'injecteur 4
(étanchéité parfaite
indispensable). Le
retour de gazole
s'effectue par le canal

FILIERE : TRA DOCUMENT FORMATEUR Page 1


MODULE4 : MOTEUR DIESEL FICHE DE TECHNOLOGIE FORMATEUR : A. LAGHMIR

OP3 : ENTRETIEN D’
UN INJECTEUR

Remarques :
1- L'aiguille est lubrifiée et refroidie par le combustible (faible fuite entre l'aiguille et la buse).
2- La pression d'ouverture de l'aiguille de l'injecteur dépend de la valeur de compression du ressort dans le
porte injecteur et s'appelle, pression de tarage de l'injecteur.
3- Le débit maximal d'un injecteur est déterminé par:
- la section de passage dans la buse (nombre et diamètre des orifices)
- la levée d'aiguille.

MONTAGE DES INJECTEURS

1 5 9 13

2 6 10 14

3 7 11 15

4 8 12 16

FILIERE : TRA DOCUMENT FORMATEUR Page 2


MODULE4 : MOTEUR DIESEL FICHE DE TECHNOLOGIE FORMATEUR : A. LAGHMIR

OP3 : ENTRETIEN D’
UN INJECTEUR

Le porte injecteur sert à fixer l'injecteur dans la culasse du moteur. Il réalise la liaison avec les conduits de
refoulement et il contient un ressort réglable par vis ou par rondelles qui détermine la pression d'ouverture de
l'injecteur.

Lors du montage sur la culasse, s'assurer de l'état des filetages : culasse, goujons, vis, porte injecteur, ...
Changer systématiquement toutes les pièces d'étanchéité: joints cuivre, rondelles pare flammes, coupelles,...
par des pièces neuves d'origine.
Remarques
1 Respecter le sens de montage des rondelles pare flammes (différent selon tes constructeurs').
2 L'épaisseur du joint en cuivre est primordiale pour le bon déroulement de la combustion.
3 Attention au sens de montage de certains porte injecteurs non indexés, le repère est souvent
l'orientation de l'orifice de retour (positionné vers le moteur, ou le contraire).

SERRAGE DU PORTE INJECTEUR


1 Fixation par bride: serrer symétriquement chacun des écrous ou des vis de fixation de la bride au
couple prescrit par le constructeur afin que le porte injecteur ne prenne aucune obliquité dans son
logement, ce qui entraînerait un grippage rapide de l'aiguille de l'injecteur.
2 Fixation par griffes: serrer l'écrou au couple prescrit, desserrer, puis resserrer une nouvelle fois à ce
même couple.
3 Fixation par vis raccord ou par filetage direct: serrer au couple prescrit sur la culasse.

Dans tous les cas. brancher ensuite le tuyau d'injection sur le raccord d'arrivée de combustible, ainsi que le
raccord de retour des fuites (raccordement par vis creuse ou tuyau souple). Respecter les couples de serrage.
Pour le montage d'injecteurs neufs, il est recommandé d'enlever la graisse de stockage et de les nettoyer avec
du carburant propre avant de les mettre en
place

Différents montages d'étanchéité d'un injecteur sur la culasse du moteur

FILIERE : TRA DOCUMENT FORMATEUR Page 3


MODULE4 : MOTEUR DIESEL FICHE DE TECHNOLOGIE FORMATEUR : A. LAGHMIR

OP3 : ENTRETIEN D’
UN INJECTEUR

LES DIFFERENTS INJECTEURS


L'injecteur injecte le carburant dans la chambre de combustion. Il est piloté par la pression de carburant.
La levée de l'aiguille est de l'ordre de 0,3 à 0,9 mm. L'aiguille et la buse sont appairé, il y a 2 à 4 microns de
jeu.

Il existe 2 catégories suivant le type d'injection :

INJECTION DIRECTE

Injecteurs à trou : suivant leurs applications


(forme de la chambre de combustion), ta buse
est percée d'un trou central ou de plusieurs trous
capillaires, variant ainsi la forme du jet. (P tarage:
150 à 250 bars)

injecteurs à trou
long : Pour répondre
à certaines conditions
de montage, il
existe des injecteurs
dit "longs". Dans ce
cas la chambre de
poussée ne se trouve Injecteurs à trou
plus au bout de refroidi : Sur les gros
l'injecteur mais moteurs à basse
légèrement surélevée. vitesse de rotation, ou
sur les moteurs à
suralimentation élevée,
on utilise des
injecteurs refroidis par
un fluide extérieur
circulant dans un
conduit C, afin de
limiter la température.

FILIERE : TRA DOCUMENT FORMATEUR Page 4


MODULE4 : MOTEUR DIESEL FICHE DE TECHNOLOGIE FORMATEUR : A. LAGHMIR

OP3 : ENTRETIEN D’
UN INJECTEUR

• INJECTION INDIRECTE (préchambres, chambres de turbulences)


Injecteurs à téton cylindrique : le jet est étroit, et le téton empêche la formation de
calamine. (P tarage: 80 à 150 bars)

Injecteurs à téton conique ou étranglement : il permet un étalement de l'injection en 2


phases. Le jet est de la forme conique dont l'angle ? dépend de la forme du téton. C'est la
plus utilisé actuellement sur les moteurs diesel rapides.

• Injecteurs spéciaux :
Injecteurs à trou pilote : lors des faibles régimes (démarrage), l'aiguille se soulève à peine, le
jet secondaire est prédominant (figure B). En marche normale, le jet secondaire est réduit au
minimum pour éviter l'encrassement du canal latéral de très faible section de l'Injecteur.
Indexage de l'injecteur par te repère R

FILIERE : TRA DOCUMENT FORMATEUR Page 5


MODULE4 : MOTEUR DIESEL FICHE DE TECHNOLOGIE FORMATEUR : A. LAGHMIR

OP3 : ENTRETIEN D’
UN INJECTEUR

FILIERE : TRA DOCUMENT FORMATEUR Page 6


MODULE4 : MOTEUR DIESEL FICHE DE TECHNOLOGIE FORMATEUR : A. LAGHMIR

OP3 : ENTRETIEN D’
UN INJECTEUR

CONTROLE DES INJECTEURS DEMONTES


Le rôle de l'injecteur est important; c'est le dernier maillon du système d'injection chargé de faire pénétrer le
carburant dosé par la pompe d'injection dans la chambre de combustion de chaque cylindre du moteur. II est
en contact avec des températures élevées, dans dey conditions de pression, pulvérisation, et orientation très
précise, et fiables dans le temps. La cadencé de fonctionnement peut atteindre plus de 2 500 injections par
minute sur les petits moteurs rapides.
De nombreuses questions se posent donc, qui concernent l'entretien, les types de pannes. les méthodes de
contrôles, les modifications ou les précautions de dépose repose sur un moteur diesel.

PERIODICITE D'ENTRETIEN
Les constructeurs considèrent actuellement que le remplacement des injecteurs doit intervenir, selon le modèle
de moteur aux environs de:
Moteurs rapides VL et petits utilitaires: aux environs, de 100 000 km.
Moteurs PI.: 150 000 à 200 000 km.
Moteurs lents (marine, agriculture, groupes divers): 3 000 à 4 000 heures.

Remarques
Ces données ont uniquement valeur d'indication. Elles sont liées à l'emploi d'un carburant de qualité correcte,
sans présence d'eau ni d'additif, avec un entretien rigoureux du système de filtration; un couple de serrage du
porte injecteur sur la culasse. respecté, et une absence de surchauffe même momentanée du moteur.
Il est à noter que le fonctionnement incorrect d'un ou plusieurs injecteurs se traduit immédiatement par des
signes visibles (fumées); audibles (claquements, cognements);
ou mesurables (consommation en hausse, niveau d'huile moteur en hausse).

La pression de tarage et la pulvérisation sont vérifiées périodiquement


tous les 80 000 km environ ou après 2 000 h de fonctionnement.

CONTROLE DU GRIPPAGE DE L'AIGUILLE


L'aiguille introduite dans le corps doit retomber
doucement par son propre poids sur le siège.
Pour effectuer ceci, incliner de 45° le corps de
l'injecteur.

CONTROLE DE LA LEVEE D'AIGUILLE


La levée d'aiguille de l'injecteur à une grande importance sur la qualité
de l'injection. La valeur peut augmenter à la suite de réparations
successives. Si la levée d'aiguille se trouve réduite, on risque d'avoir
une pulvérisation insuffisante. Si au contraire, la levée d'aiguille est
trop importante,
l'aiguille en se
refermant trop
lentement laisse
pénétrer des gaz de
combustion à
l'intérieur de
l'injecteur qui se
calamine trop
rapidement.
Pour effectuer la
vérification, on fixe
l'injecteur complet
dans un étau muni
de mordaches en
plomb,

FILIERE : TRA DOCUMENT FORMATEUR Page 7


MODULE4 : MOTEUR DIESEL FICHE DE TECHNOLOGIE FORMATEUR : A. LAGHMIR

OP3 : ENTRETIEN D’
UN INJECTEUR

On place un comparateur sur la queue de l'aiguille et, à l'aide d'une pince à bec très fins, on mesure le
déplacement possible de l'aiguille entre son siège et la cale de butée.
Après ce dernier contrôle, assembler définitivement l'aiguille et le corps plongés dans du gazole filtré et les y
laisser jusqu'au remontage sur le porte injecteur.
Exemple de valeurs à respecter :
- Injecteur Bosch DNOSD 230 = 0.6 mm;
- Injecteur Lucas RDN 12 SDC =3 0.75 à 0.90 mm

CONTROLE DES INJECTEURS ET PORTE-INJECTEURS AU BANC D'ESSAI

ATTENTION: veiller à ce que le flux de carburant sous pression ne coule pas sur les mains car il
peut pénétrer dans la peau et provoquer des blessures graves.

1. Fixer l'injecteur sur l'appareil de contrôle


2. Brancher le tuyau haute pression de l'injecteur
3. Mettre en route l'aspiration
4. Veiller au bon état et à la propreté des raccords, l'introduction de
poussières
5. étant néfaste au bon fonctionnement de l'injecteur
6. Manomètre isolé, donner quelques coups de pompe rapides, afin de
purger les circuits

1. FORME DU JET DE L'INJECTEUR


•Fermer le robinet d'arrêt du manomètre, manœ uvrer rapidement le levier (1
à 2 pompages par seconde).
•Observer le jet de l'injecteur, la pulvérisation doit être fine, homogène et
symétrique. Les injecteurs à trous doivent donner autant de jets qu'il y a de
trous. L'injecteur doit ronronner. Pour une cadence plus rapide, 4 à 6 pompages par seconde, le ronflement
peut-être remplacé par un sifflement.

2. PRESSION D'OUVERTURE
Fermer le robinet d'arrêt du manomètre et imprimer quelques coups rapides au levier.
Ouvrir le robinet d'arrêt, puis faire monter la pression lentement en appuyant sur le levier jusqu'à l'ouverture de
l'injecteur. (Nota: a titre indicatif, 0-1 mm représente environ 10 bars de modification Relever la pression
indiquée sur le manomètre, si une correction s'avère nécessaire, agir sur la vis de réglage du porte-injecteur,
ou selon le cas, changer l'épaisseur des cales.
3. ETANCHEITE DU SIEGE DE L'INJECTEUR
•Essuyer l'extrémité de l'injecteur.
•Faire monter la pression à une pression inférieure de 20 bars à celle de l'ouverture de l'injecteur.
•Si l'injecteur n'est pas étanche, une goutte se formera en moins de 10 secondes.
4. TEMPS DE FUITE
•Manœ uvrer le levier jusqu'à l'ouverture de l'injecteur puis tenir en position le levier.
•La chute de pression ne doit pas dépasser '/i du tarage de l'injecteur en un temps de 10 secondes.
5. ETANCHEITE INJECTEUR-PORTE INJECTEUR
•Lors de la mise sous pression, l'ensemble ne doit pas suinter par l'extérieur, mis à part par le retour de fuite.

FILIERE : TRA DOCUMENT FORMATEUR Page 8