Vous êtes sur la page 1sur 2

Master : M1 CCA (FI)- Année universitaire 

: 2019/2020 Professeur : M.M. Abou El Jaouad

Examen : Audit fiscal et gestion fiscale


Durée : 2 heures

Cas N° 1 : Déclaration de l’IS

La société anonyme « BEST » est avisée le 05/10/N+1 pour un contrôle fiscal, la direction générale vous
consulte sur un ensemble de points pour se préparer à la vérification de ses déclarations. Votre mission d’audit
entamée le 12/09/N, porte sur la télé déclaration de l’IS de l’exercice N déjà envoyé et l’impôt est télé- payé.
La consultation de la déclaration de l’année précédente (exercice N) a dégagé les éléments suivants :
1/ Une dépense de 428 800 dh relative à l’aménagement d’un nouveau local commercial effectué le 06/04/N, a
été intégralement imputée au débit du compte Entretien et réparations. L’aménagement aurait pu être amorti
linéairement sur 5 ans.
2/ Diverses charges comptabilisées sans pièces justificatives probantes mais non réintégrées sur le tableau de
passage du résultat comptable au résultat net fiscal :
- Frais de déplacement accordés à un salarié, aucun ordre de mission n’a été émis pour une mission de ce
salarié : 6 250,00 dh.
- Frais de voyage de l’épouse du Président directeur général à Paris pour un montant global de:86 540 dh.
3/ Une facture de transport de : 12 460 dh (HT) imputé au débit du compte Transports, votre enquête vous a
permis de savoir qu’il s’agissait du transport payé pour un transporteur qui a ramené Quatre machines de
production à l’entreprise le 07/07/N. le coût des quatre machines comptabilisé est de : 965 440,00 dh Le matériel
est amorti linéairement sur 10 ans.
4/ Parmi les produits figurent :
- Un intérêt créditeur reçu le 20/09/N pour un montant net après retenue de la TPPRF de : 52 672 dh,
comptabilisé pour le montant net.
- Une reprise sur une provision pour pénalités fiscales de : 33 260 dh non apparente sur le tableau du
passage au résultat net fiscal.
5/ Le comptable a omis de traiter les écarts de conversion passif sur le tableau de passage au résultat fiscal :
- Ecart de conversion passif au 31/12/N : 9 897 dh.
- Ecart de conversion passif au 31/12/N-1 : 7 542 dh.
Le résultat déclaré au titre de l’exercice N était de : 1 245 620 dh.
La base de cotisation minimale de l’exercice N était de : 38 444 860,00 dh, cette base n’a pas inclus la prime
gagnée dans la foire régionale de Meknès comptabilisée pour un montant de : 550 000,00 dh.
L’impôt exigible de l’exercice N-1 était de 194 344,00 dh.
Travail à faire : (5points)
1/ Corriger comptablement les erreurs d’évaluation et d’imputation.
2/ Recalculer le résultat net fiscal pour l’exercice N en tenant compte des corrections comptables et des erreurs
fiscales non prises en considération sur le tableau de détermination du résultat net fiscal.
3/ Recalculer l’impôt exigible de l’exercice N  :
- Calculer l’IS
- Rectifier la base de la cotisation minimale et recalculer le montant correct de cette CM.
4/ Que devrait faire la société lors du paiement du 3ème acompte sur IS.
5/ Calculer le montant du supplément d’IS auquel la société peut s’attendre.

Cas N° 2 : Déclaration de la TVA :


La vérification d’une déclaration de TVA fait dégager les remarques suivantes :
- TVA facturées encaissées et portées sur la déclaration du mois d’Avril N : 76 542,00 dh
- TVA récupérables décaissées en Avril N sur les charges : 31 240,00 dh.
- TVA récupérables décaissées en Avril N sur les immobilisations : 22 326,00 dh.
- Crédit de TVA du mois de Mars N : (-) 8 125,00 dh.
La vérification des opérations du mois d’Avril N fait ressortir les éléments suivants :
- Parmi les TVA récupérable sur charges payées en Avril N, figure une TVA sur une facture de
réparation d’une voiture de service de la société pour un montant de TVA : 916,00 dh.
- Une dette fournisseur a été payée le 28/04/N pour un montant (TTC) de : 14 916,00 dh dont TVA de
20%. La TVA comprise dans ce paiement n’a pas été reportée sur la déclaration d’Avril N.
- Une TVA sur une facture payée en Avril sur achat de cadeaux à la clientèle de TVA : 2 970,00 dh.
- En Avril N, un client a été libéré sans aucune action en justice : Montant de sa créance TTC dont TVA
de 20% : 10 080,00 dh. (Non prise en considération par la déclaration de Septembre).
Travail à faire : (3 points)

1
1/ Quelle était le montant de la TVA à payer sur la déclaration du mois de septembre.
2/ Quelles sont les erreurs commises ? En déduire le montant de la TVA qu’il fallait déclarer.

Questions : (2 points)
1/ Que doit-on faire lorsqu’on relève des erreurs ayant entrainé une minoration de l’impôt ?
2/ Rappeler la technique de vérification du solde du compte : 3455 Etat TVA récupérable par rapport aux
soldes d’autres comptes du Bilan ?

Cas N° 3 : (7 points)

La société « CCAFI » a dégagé un résultat avant impôt sur le premier essaie de CPC au titre de l’année N de :
1 243 280,00 dh. Les charges comptabilisées et réintégrées se sont élevées à : 87 640,00 dh, les produits non
imposables se sont élevés à : 9 830 dh. La base de la cotisation minimale était de : 26 654 680,00 dh
Elle s’adresse à vous pour lui permettre de réduire sa charge d’IS.
 Parmi les nouvelles immobilisations acquises en N, on relève :
- Une voiture de service de : 258 720,00 dh (TTC) dont TVA de 20%, acquise le 05/04/N, amortie
linéairement sur 5 ans.
- Un matériel et outillage a été acquis le 02/04/N au coût (HT) de 666 400,00 dh, amorti au taux constant
de 10%.
 Une installation de climatisation dans les bureaux pour un coût (HT) de 46 760,00 dh. Elle a été
effectuée le 12/05/N et comptabilisée au débit du compte : 2327 Agencements aménagements des
constructions. Elle a été amortie linéairement sur 20 ans. Ces dépenses peuvent être amorties
linéairement sur 5 ans.
 La Direction générale a ordonné au comptable d’activer (Enregistré en débit du compte : 2128 Autres
charges à répartir, un montant de : 34 650,00 dh (HT) relatif à la réparation de la toiture d’un Atelier qui
laissait infiltrer l’eau de pluie. Seule une dotation de l’exercice N a été comptabilisée.
Travail à faire :
Sachant que les liasses fiscales ne sont pas encore définitivement arrêtées, on vous demande :
1/ Calculer l’impôt qui ressort du premier résultat avant impôt du CPC du premier essai.
2/ Passer les écritures comptables à proposer en vue de réduire la charge de l’IS
3/ Recalculer l’impôt minimum exigible de l’année N en tenant compte des renseignements ci-dessus. En
expliquant les actes à faire pour ne pas enfreindre la loi.
4/ En déduire l’économie d’impôt.

Cas N° 4 : (3 points)


Monsieur Laaroussi Saad est propriétaire de quatre appartements qu’il loue à 5 000,00 dh chacun par mois, frais
mensuels de syndic : 350,00 dh par appartement. Pour l’année N, trois appartements ont été loués pendant 12
mois, le quatrième appartement a été loué pour 9 mois, il a été vacant pendant trois mois pour des réparations
importantes qui ont coûté : 87 650,00 dh.
La taxe des services communaux par an et par appartement est de : 5 859,00 dh.
Mr Laaroussi Saad est marié, son épouse Mme Joundy Manal, est femme au foyer, il a un enfant : Laaroussi
Amine, âgé de 26 ans, il est étudiant à la faculté de médicine de Casablanca.
Mr Laaroussi Saad est ingénieur dans une grande société industrielle à Casablanca. Il a un revenu annuel salarial
net imposable de : 238 200,00 dh.
Travail à faire :
1/ calculer l’IR qui sera notifié par l’administration fiscale à Mr Laaroussi Saad
2/ Quel conseil proposez-vous à Mr Laaroussi Saad en vue de réduire l’IR de la famille Laaroussi ?

Barème de l’IR
Barème mensuel Barème annuel
Tranches Taux Sommes à déduire Tranches Taux Sommes à déduire
0 à 2 500 0% 0 0 à 30 000 0% 0
2 500 à 4 166,67 10% 250 30 000 à 50 000 10% 3 000
4 166,67 à 5 000 20% 666,67 50 000 à 60 000 20% 8 000
5 000 à 6 666,67 30% 1 166,67 60 000 à 80 000 30% 14 000
6 666,67 à 15 000 34% 1 433,33 80 000 à 180 000 34% 17 200
Plus de 15 000 38% 2 033,33 Plus de 180 000 38% 24 400

Bon chance