Vous êtes sur la page 1sur 5

Modele +

ANNPAT-1484; No. of Pages 5 ARTICLE IN PRESS


Annales de pathologie (2020) xxx, xxx—xxx

Disponible en ligne sur

ScienceDirect
www.sciencedirect.com

ARTICLE ORIGINAL

Étude des caractéristiques


épidémiologiques cliniques et
anatomopathologiques de l’adénocarcinome
gastrique chez une population Marocaine
Study of epidemiological clinical and pathological characteristics of gastric
adenocarcinoma in a Moroccan population

H. Amrani Hassani Joutei a,b,∗, W. Mahfoud a,c,


I. Sadaoui a,d, T. Fechtali b, H. Benomar a

a
Laboratoire d’anatomo-histo-pathologie, institut Pasteur-du-Maroc, 1, rue Louis-Pasteur,
B.P. 20100 Casablanca, Maroc
b
Laboratoire de neurosciences pathologies intégrées et substances naturelles, faculté des
sciences et techniques, B.P. 650 Mohammedia, Maroc
c
Laboratoire de biologie et santé URAC 34, faculté des sciences Ben’Msik, B.P. 7955
Casablanca, Maroc
d
Laboratoire de génétique médicale, faculté de médecine et de pharmacie, B.P. 915
Casablanca, Maroc

Accepté pour publication le 28 avril 2020

MOTS CLÉS Résumé L’adénocarcinome gastrique demeure l’une des dix premières causes mondiales de
Adénocarcinome mortalité avec un pronostic péjoratif. Le but de notre travail est de décrire les caractéristiques
gastrique ; épidémiologiques de l’adénocarcinome gastrique à travers une étude rétrospective, observa-
Maroc ; tionnelle étalée sur une période d’un an. Cent-vingt-et-un cas ont été acheminés au Laboratoire
Épidémiologie ; d’anatomie pathologique de l’IPM-Casablanca, dont 98 ont été retenus pour cette étude. On a
Pronostic ; noté une nette prédominance masculine et les patients âgés de plus de 50 ans représentaient
Dépistage la tranche d’âge prédominante (62 %) (p-value = 0,03). La taille moyenne de la tumeur était de
5,17 ± 2,16 cm, et la plupart des patients ont été diagnostiqués aux stades TNM avancés avec
un taux de 72,44 %. En absence de symptômes spécifiques, l’ADK est un cancer du sujet âgé
souvent diagnostiqué à un stade tardif minimisant ainsi les chances de tout traitement curatif.
L’adoption d’une politique de dépistage dans notre région nous serait probablement bénéfique.
En effet, l’intérêt du dépistage annuel au moins chez les personnes âgées de plus de 50 ans
doit être évalué.
© 2020 Publié par Elsevier Masson SAS.

∗ Auteur correspondant.
Adresse e-mail : hana.gradzie1@gmail.com (H. Amrani Hassani Joutei).

https://doi.org/10.1016/j.annpat.2020.04.014
0242-6498/© 2020 Publié par Elsevier Masson SAS.

Pour citer cet article : Amrani Hassani Joutei H, et al. Étude des caractéristiques épidémiologiques cliniques et
anatomopathologiques de l’adénocarcinome gastrique chez une population Marocaine. Annales de pathologie (2020),
https://doi.org/10.1016/j.annpat.2020.04.014
Modele +
ANNPAT-1484; No. of Pages 5 ARTICLE IN PRESS
2 H. Amrani Hassani Joutei et al.

KEYWORDS Summary Stomach cancer is essentially represented by gastric adenocarcinomas. It remains


Gastric one of the world’s top ten causes of death with a poor prognosis. The aim of our work is to
adenocarcinoma; describe the epidemiological characteristics of gastric adenocarcinoma through a retrospective,
Morocco; observational study over a period of one year. One hundred and twenty one cases were sent to
Epidemiology; the Pathology Laboratory of the IPM-Casablanca, 98 were selected for this study. There was a
Prognosis; male predominance. Patients aged over 50 years represented the predominant age group (62%)
Screening (P-value = 0.03). The average tumor size was 5,17 ± 2,16 cm, and most patients were diagnosed
in the advanced TNM stage with a rate of 72.44%. In the absence of specific symptoms, gastric
adenocarcinoma is a cancer of elderly, frequently diagnosed at a late stage, minimizing the
chances of any curable treatment. The adoption of a screening policy in our area would probably
be beneficial. Indeed, the benefit of annual screening at least among people aged over 50 years
should be assessed.
© 2020 Published by Elsevier Masson SAS.

Introduction acheminés au laboratoire de l’IPM-Casablanca. Tous les


échantillons ont subi un examen histologique pour confirmer
L adénocarcinome gastrique constitue le type histologique le diagnostic du type adénocarcinome gastrique, et 98 cas
du cancer gastrique le plus fréquent. Son incidence est ont été retenus.
en diminution depuis 50 ans dans les pays occidentaux. Description de l’étude : c’est une étude descriptive des
Cependant, bien que leur incidence annuelle ait notable- différents caractères épidémiologiques et des différentes
ment décrue, il demeure l’une des dix premières causes caractéristiques biologiques et pathologiques de la tumeur.
mondiales de mortalité liée au cancer [1], il représente Pour chaque patient, une fiche de renseignements cliniques
la deuxième cause de mortalité par cancer dans le monde dûment remplie a été établie par le médecin. Elle concerne
[2,3]. En Afrique, une méta-analyse a montré une incidence des données sur l’âge du patient au moment du diagnostic,
plus augmentée en Afrique Sub-saharienne par rapport à le sexe, le type et la taille de la tumeur, le type histolo-
l’Afrique du nord [4]. Quant au Maroc, les seules études gique selon la classification de Lauren, le grade (taux de
valables permettant d’avoir une idée préliminaire sur son différenciation), la profondeur de la tumeur, les métastases
incidence sont celles qui émanent du registre d’oncologie de ganglionnaires, la présence de métastases à distance, le
Rabat [5] et du registre de cancers de la ville de Casablanca stade selon la classification TNM, et souvent les symptômes
[6], ils montrent, en effet, qu’il constitue le 6-7éme cancer accompagnant la maladie.
au Maroc, et le deuxième cancer digestif après les cancers Considération éthique : l’approbation du Comité des
colorectaux. Son incidence au Maroc reste plus faible que Recherches Scientifiques à l’IPM-Maroc a été accordée pour
celle dans les pays développés [7], et se rapproche de celle cette analyse réalisée à partir des dossiers archivés, qui ont
des pays du Maghreb [8]. été pseudonymés.
La symptomatologie des adénocarcinomes gastriques est Analyse statistique : les variables quantitatives ont été
souvent trompeuse, ce qui explique le diagnostic de la décrites en termes de moyenne et d’écart type et les varia-
tumeur à un stade tardif. Le pronostic est donc mauvais bles qualitatives en termes de pourcentage. Pour comparer
avec une survie à 5 ans inférieure à 30 % dans les pays deux groupes, le test paramétrique classique Khi2 a été uti-
développés, et inférieure à 20 % dans les pays en voie de lisé. Les résultats étaient considérés significatifs lorsque la
développement, d’où l’intérêt du dépistage précoce [9—11]. valeur de p était inférieure à 0,05. L’analyse statistique a
L’objectif de cette étude est de dresser le profil épidé- été effectuée par le logiciel Epi-Info version 6,04.
miologique de l’adénocarcinome gastrique dans la région
Casablanca-Rabat, de déterminer les facteurs cliniques,
biologiques et pathologiques de la tumeur, et de montrer Résultats
l’intérêt de la mise en place d’un programme de dépistage
organisé. L’étude a concerné 98 cas d’adénocarcinomes gastriques, le
diagnostic a été évoqué après l’apparition ou la persistance
de symptômes peu spécifiques, dont les plus communs ont
été l’anémie, des douleurs épigastriques, les vomissements
Matériel et méthodes et l’hématémèse. Les caractéristiques épidémiologiques de
Collecte de données : nous avons réalisé une étude ces patients sont énumérées dans le Tableau 1.
rétrospective observationnelle étalée sur une période d’un
an (janvier 2013—décembre 2013). Cent-vingt-et-un tis- Âge et sexe
sus paraffinés concernant des patients Marocains ayant
subi une gastrectomie partielle ou totale pour un cancer L’âge moyen des patients, dans notre série, est
gastrique, ont été récoltés des archives d’anatomie patho- 58 ± 12,04 ans (extrêmes : 26—86 ans). Les patients
logique de 6 laboratoires de la région Casablanca-Rabat, puis âgés de plus de 50 ans représentaient la tranche d’âge

Pour citer cet article : Amrani Hassani Joutei H, et al. Étude des caractéristiques épidémiologiques cliniques et
anatomopathologiques de l’adénocarcinome gastrique chez une population Marocaine. Annales de pathologie (2020),
https://doi.org/10.1016/j.annpat.2020.04.014
Modele +
ANNPAT-1484; No. of Pages 5 ARTICLE IN PRESS
Étude des caractéristiques épidémiologiques cliniques 3

Tableau 1 Caractéristiques clinico-pathologiques des patients atteints d’adénocarcinome gastrique par rapport au sexe.
Clinical and pathological features of patients with gastric adenocarcinoma according to gender.
Caractéristiques de la tumeur Sexe Valeur de p
n = 66 (%) n = 32 (%) Total (%)
(homme) (femme)
Taille de la tumeur
Taille < 5 cm 29 43,94 23 71,88 52 53,06 0,09
Taille ≥ 5 cm 37 56,06 9 28,13 46 46,94
Type histologique
Type Intestinal 21 31,82 6 18,75 27 27,55 0,02
Type Diffus 25 37,88 7 21,88 32 32,65
Type Mixte 20 30,3 19 59,38 39 39,8
Grade
Bien différencié 21 31,82 3 9,38 24 24,49 0,027
Moyennement différencié 16 24,24 14 43,75 30 30,61
Peu différencié 29 43,94 15 46,88 44 44,9
pT
pT1 10 15,15 3 9,38 13 13,27 0,142
pT2 10 15,15 11 34,38 21 21,43
pT3 28 42,42 9 28,13 37 37,76
pT4 18 27,27 9 28,13 27 27,55
pN
pN0 15 22,73 12 37,5 27 27,55 0,235
pN1 18 27,27 8 25 26 26,53
pN2 17 25,76 9 28,13 26 26,53
pN3 16 24,24 3 9,38 19 19,39
pM
pM0 64 96,97 30 93,75 94 95,92 0,45
pM1 2 3,03 2 6,25 4 4,08
Stade TNM
Stades I/II 16 24,24 11 34,37 27 27,55 0,04
Stades III/IV 50 75,76 21 65,63 71 72,45

prédominante (62 %) par rapport aux patients âgés de p = 0,027), contre 30,61 et 24,49 % moyennement et bien
moins de 50 ans (p = 0,03). Une prédominance masculine est différenciées, respectivement.
observée. En effet, 66 hommes (67,34 %) contre 32 femmes
(32,66 %) ont été recensés, soit un sexe ratio de 2,06. Stade TNM
Pour la plupart, les patients ont été diagnostiqués aux stades
Taille de la tumeur
TNM avancés. En effet, 71 patients, soit un taux de 72,45 %
La taille de la tumeur varie entre 2,5 et 11 cm avec une ont été diagnostiqués aux stades III et IV (valeur de p = 0,04).
moyenne de 5,17 ± 2,16 cm. La taille de la tumeur est Quant à l’invasion ganglionnaire locorégionale (pN), il existe
inférieure à 5 cm chez 29 patients de sexe masculin et une répartition approximativement égale des patients en
23 patients de sexe féminin. Par contre, la taille de la N0, N1, N2, N3, 27 (27,55 %), 26 (26,53 %), 26 (26,53 %),
tumeur supérieure ou égale à 5 cm a été retrouvée chez 19 (19,39 %), respectivement. En outre, 4 cas (4,08 %) uni-
37 patients de sexe masculin vs 9 de sexe féminin. De quement présentaient des métastases à distance (pM) au
manière générale, 53,06 % des patients ont une taille de moment du diagnostic.
la tumeur inférieure à 5 cm contre 46,94 % ayant une taille
supérieure ou égale à 5 cm, p-value = 0,09.
Discussion et conclusion
Type histologique Le cancer de l’estomac est un cancer agressif dont le pro-
nostic est extrêmement grave. Il est caractérisé par une
Parmi tous les patients, 27 cas soit un taux de 27,55 % pré- importante disparité géographique. Sa symptomatologie cli-
sentaient un type intestinal selon la classification de Lauren, nique est très polymorphe et rarement évocatrice, souvent
32 cas, soit un taux de 32,65 % sont de type diffus, et 39 cas source du retard diagnostique et de prise en charge théra-
soit un taux de 39,80 % sont de type mixte, valeur de p = 0,02. peutique [12].
Dans notre étude, le diagnostic de l’adénocarcinome a
Grade de la tumeur été fait après l’apparition ou la persistance de symptômes,
peu spécifiques dont les plus communs sont l’anémie, des
Quant au grade de la tumeur, 44 patients ont été diagnos- douleurs épigastriques, les vomissements et l’hématémèse.
tiqués avec un adénocarcinome peu différencié, avec une Ceci rejoint les données rapportées par les différentes
fréquence statistiquement significative de 44,9 % (valeur de études réalisées, affirmant que les symptômes sont souvent

Pour citer cet article : Amrani Hassani Joutei H, et al. Étude des caractéristiques épidémiologiques cliniques et
anatomopathologiques de l’adénocarcinome gastrique chez une population Marocaine. Annales de pathologie (2020),
https://doi.org/10.1016/j.annpat.2020.04.014
Modele +
ANNPAT-1484; No. of Pages 5 ARTICLE IN PRESS
4 H. Amrani Hassani Joutei et al.

tardifs et trompeurs, d’où la gravité de ce cancer [12,13]. drainage dans la veine porte. D’autres zones de dissémina-
Ils peuvent apparaître simultanément et sont dominés par tion fréquentes, incluent les poumons en raison du drainage
l’altération de l’état général, les épigastralgies et les vomis- lymphatique des tumeurs adjacentes à la jonction oeso-
sements. L’hémorragie digestive haute et la dysphagie sont cardiaque et les ganglions lymphatiques intra-abdominaux.
moins notées [12,13]. Les métastases d’adénocarcinomes gastriques rectales sont
L’âge des patients dans notre série, tout sexe confondu également rapportées dans la littérature, alors que les
varie de 26 à 86 ans avec un âge moyen de 58 58 ± 12,04 ans. métastases intestinales sont très rarement observées dans
La majorité des auteurs considère le cancer gastrique en des études post-mortem [30,31].
tant que cancer de l’Homme âgé, ce qui corrobore avec Les principales limites de notre étude correspondent à
les résultats obtenus dans notre étude [14,15]. En effet, son caractère transversal descriptif menant à des biais de
l’âge moyen des patients atteints de cancer gastrique, varie sélection, aussi à l’absence de données concernant les fac-
souvent entre 50 et 70 ans [14—16]. teurs de risque et d’autres caractéristiques de la tumeur
Dans notre étude, une prédominance masculine (67,34 %) dans les fiches des patients. La création de fiches de recueil
des patients atteints de cancer gastrique a été observée des données préopératoires et postopératoires se révèlent
avec un sexe ratio de 2,06. Le cancer de l’estomac consti- donc très utile.
tue un problème de santé publique dans certaines régions De manière générale, le nombre de cas d’ADK gastriques
du monde particulièrement, l’Asie du Sud-Est et l’Europe retrouvé dans notre étude, par rapport à la période étudiée,
de l’Est. Paradoxalement, pour la plupart des autres pays, reste relativement élevé, d’où l’intérêt de la réalisation
l’incidence est faible et en constante diminution. Mais par- d’un programme actif de prévention supporté par les autori-
tout dans le monde, il existe une forte prépondérance tés sanitaires du pays. En fait, ce dernier n’est envisageable
masculine qui concerne particulièrement l’homme de plus que dans les pays où l’incidence du cancer gastrique est
de 65 ans [17,18]. Le sex-ratio varie généralement entre très élevée, c’est le cas du Japon [32]. S’il est logique de se
1,4 et 2 en faveur de l’homme [16,19,20]. Selon certains concentrer sur la prévention primaire dans ces pays, il y a
auteurs, cette prédominance masculine serait due aux habi- une incertitude sur les moyens employés : modification du
tudes toxiques qui sont dans la majorité des cas liés au style de vie et du régime alimentaire (moins de conserves,
tabagisme et/ou à l’alcoolisme, qui constituent les causes plus de fruits et de légumes) et une augmentation des règles
majeures de cette pathologie et, à un degré moindre, à d’hygiène ou éradication d’Helicobacter pylori. Si un pro-
l’exposition professionnelle et environnementale aux sub- gramme actif de prévention est justifié au Japon, le sera-t-il
stances cancérigènes plus importante chez les hommes que au Maroc ? Dans ce pays, une vrai question se pose, celle de
chez la femme [21—23]. savoir si le dépistage ne justifie pas la mise en place par les
D’après certains auteurs, la taille moyenne de la tumeur autorités sanitaires d’une politique nationale, ou alors est-il
est de 6 cm. En outre et selon les mêmes auteurs, une préférable d’insister sur le contrôle de qualité des examens
tumeur mesurant au moins 5 cm serait de mauvais pronostic endoscopiques, pour renforcer l’efficacité de la détection
[24,25]. La taille de la tumeur varie dans notre série entre précoce, au cours des examens dits « opportunistes ».
2,5 et 11 cm avec une moyenne de 5,17 ± 2,16 cm, révélant En guise de conclusion, l’adénocarcinome gastrique
ainsi un pronostic péjoratif. représente le type histologique du cancer gastrique le
En revanche, la plupart des patients étaient diag- plus fréquent. En absence de symptômes spécifiques,
nostiqués aux stades TNM avancés III et IV, ce qui l’adénocarcinome gastrique est un cancer du sujet âgé sou-
concorde avec les données de certains auteurs [14,26]. Par vent diagnostiqué à un stade tardif à pronostic péjoratif,
contre, l’association japonaise du cancer gastrique affirme minimisant ainsi les chances de tout traitement curatif. Le
qu’environ 40 % des cas appartiennent aux stades I et II rela- dépistage annuel réalisé au Japon, pays à haut risque, per-
tivement curable. Ceci est dû aux campagnes de dépistage met de diagnostiquer 40 % des tumeurs à un stade superficiel
annuel du cancer gastrique au Japon [1]. Au Maroc, le cancer et de diminuer par conséquent le taux de mortalité due au
gastrique ne bénéficie pas du dépistage de masse comme il cancer gastrique. L’adoption d’une pareille politique dans
est établi au Japon où les populations sont à haut risque, le notre région nous serait probablement aussi bénéfique, et
diagnostic est par conséquent souvent tardif : au cours du l’intérêt de la sensibilisation du grand public, et de la réali-
bilan étiologique d’une anémie, d’une altération de l’état sation de campagne de dépistage annuel au moins chez les
général, de douleurs ou troubles digestifs non spécifiques, personnes âgées de plus de 50 ans doit être évalué. Il serait
ou enfin dans le bilan étiologique d’une métastase ganglion- aussi opportun d’insister de manière générale sur le contrôle
naire, hépatique ou pulmonaire. Lorsque le diagnostic est de qualité des examens endoscopiques, afin de renforcer
soulevé par examen fibroscopique, il révèle souvent une l’efficacité de la détection précoce.
tumeur consistante et profonde à traitement difficile et à
pronostic réservé [27,28].
Quant à l’invasion ganglionnaire locorégionale, une Déclaration de liens d’intérêts
répartition à peu près égale des patients à N0, N1, N2, N3
(27,55 %, 26,53 %, 26,53 %, 19,39 %, respectivement) a été Les auteurs ne pas avoir de liens d’intérêts.
observée, à l’opposé des études publiées précédemment
[28].
Concernant les métastases à distance, elles sont de
Références
4,08 % dans notre série, rejoignant les données de la lit-
térature qui démontrent également que la survie, au cours [1] Aparicio T, Yacoub M, Karila-Kohen P, René E. Adénocarcinome
du cancer gastrique localement avancé, est meilleure que gastrique : notions fondamentales, diagnostic et traitement.
celle des cancers gastriques avec des métastases à distance. EMC 2004;1:1—84.
La chance de survie diminue en effet avec le nombre de [2] Schlansky B, Sonnenberg A. Epidemiology of Noncardia Gas-
site de métastases [12,29]. Ces métastases à distance sont tric Adenocarcinoma in the United States. Am J Gastroenterol
le plus souvent des métastases hépatiques en raison du 2011;106:1978—85.

Pour citer cet article : Amrani Hassani Joutei H, et al. Étude des caractéristiques épidémiologiques cliniques et
anatomopathologiques de l’adénocarcinome gastrique chez une population Marocaine. Annales de pathologie (2020),
https://doi.org/10.1016/j.annpat.2020.04.014
Modele +
ANNPAT-1484; No. of Pages 5 ARTICLE IN PRESS
Étude des caractéristiques épidémiologiques cliniques 5

[3] Lockead P, El-Omar EM. Gastric cancer. Br Med Bull [18] Ntagirabiri R, Mumana A, Marerwa G, Nifasha A, Ntunzwe-
2008;85:87—100. nimana T. Cancer et lésions précancéreuses gastriques au
[4] Asombang AW, Kelly P. Gastric cancer in Africa: what do we Burundi. J Africain Hepat Gastroenterol 2013;7:130—3.
know about incidence and risk factors. Trans R Soc Trop Med [19] Naraha H, Lishi H, Imamura H. Randomized phase 3 study
Hyg 2012;106:69—74. comparing the efficacy and safety of irinotecan plus S-1 with
[5] Association scientifique de l’institut national d’oncologie. S-1 alone as first-line treatment for advanced gastric cancer,
Registre des cancers de Rabat. CHU IBN ROCHD, Casablanca; 14. Springerlink, Gastric Cancer; 2011. p. 72—80.
2005. [20] Gwang K, Chung H, Wansik Y. Les progrès récents de la chi-
[6] Fondation Lalla Salma de lute contre le cancer. Registre des miothérapie pour cancer gastrique avancé. World J Oncol
cancers de la region du Grand-Casablanca. CHU IBN ROCHD, 2010;15:287—94.
Casablanca; 2012 [2005—2007]. [21] Bohanes P, Roth AD, Huber O. Cancer gastrique, une prise en
[7] Parkin DM, Whelan SL, Ferlay J, Teppol ET, Thomas DB. Cancer charge multidisciplinaire. Rev Med Suisse 2009;5:1569—75.
incidence in five continents (CI5) volumes I to X. IARC Cancer [22] Neuberger JS, Mahnken JD, Mayo MS, Field RW. Risk factors
Base 2014;no 12:566—81. for lung cancer in Iowa women: Implications for prevention.
[8] ABID. Registre des cancers Nord Tunisie 1995-1998. Tunis: Ins- Cancer Detect Prevent 2006;no 30:158—67.
titut National de Cancérologie (Institut Salah-Azaïz); 2004. [23] Santos-Martínez MJ, Curull V, Blanco ML, Macià F, Mojal S, Vila J,
[9] Rajesh PD, Garima M, Sharayu M. Epidemiological review et al. Lung cancer at a university hospital: epidemiological and
of gastric cancer in India. Indian J Med Paediatr Oncol histological characteristics of a recent and a historical series.
2011;32:3—11. Archivos de Bronconeumología 2005;41:307—12.
[10] Mohandas KM, Jagannath P. Epidemiology of digestive tract [24] JinIm W, Gyu Kim M, Kyung Ha T, Joon Kwon S. Tumor size as
cancers in India, VI. Projected burden in the new millennium a prognostic factor in gastric cancer patient. J Gastric Cancer
and the need for primary prevention. Indian J Gastroenterol 2012;12:164—72.
2000;19:74—8. [25] Wang HM, Huang CM, Zheng CH, Li P, Xie JW, Wang JB, et al.
[11] Rajesh PD, Garima M, Sharayumhatre, et al. Epidemiological Tumor size as a prognostic factor in patients with advanced
review of gastric cancer in India. Indian J Med Paediatr Oncol gastric cancer in the lower third of the stomach. World J Gas-
2011;32:3—11. troenterol 2012;14:5470—5.
[12] Dembélé BT, Togo A, Kanté L, Traoré A, Diakité I, Tounkara, [26] Lahzaoui T. L’expression du récepteur HER2 dans le cancer
et al. Non-resecable gastric cancers at the department of gene- gastrique ou de jonction oeso-gastrique métastatique : Étude
ral surgery at CHU de Gabriel Toure Bamako, 27. Mali Medical; prospective à propos de 30 cas, 13. Université Sidi Mohammed
2012. p. 14—8. Ben Abdellah, faculté de médecine et de pharmacie Fès; 2013
[13] Bouglouga O, Bagny A, Djibril MA, M’ba F, Redah D, Agbetra A. [Thèse no /070].
Particularités diagnostiques et évolutives du cancer gastrique [27] Lello E, Furnes B, Edna TH. Short and long-term survival from
en milieu Africain Noir a propos de 21 cas. J Rech Sci Univ Lome gastric cancer. A population-based study from a county hospital
2011;3:17—24. during 25 years. Acta Oncol 2007;46:308—15.
[14] Togo A, Diakité I, Togo B, Coulibaly Y, Kanté L, Dembélé BT, [28] Aurello P, D’Angelo F, Rossi S, Bellagamba R, Cicchini C,
et al. Cancer gastrique au CHU Gabriel-Touré : aspects épidé- Nigri G, et al. Classification of lymph node metastases from
miologique et diagnostique. African J Can 2011;3:227—31. gastric cancer: comparison between N-site and N-number sys-
[15] Giovannini M, Bories E, Caillol F, Pesenti C, Moureau-Zabotto tems Our experience and review of the literature. Am Surg
L, Guiramand J, et al. Impact de l’échoendoscopie dans la 2007;73:359—66.
prise en charge des cancers gastriques : résultats d’une étude [29] Hung-Hang K, Chew-Wun W, Liang Fang W. Resection palliative
rétrospective chez 156 patients. Endoscopy 2012;3:44. chez les patients atteints de cancer gastric non curable. J Surg
[16] Coimbra FJF, Costa WL, Montagnini AL, Diniz AL, Ribeiro HSC, mondiale 2010;34:1015—21.
Silva MJB, et al. The interaction between N-category and N- [30] Lim SW, Huh JW, Kim YJ, Kim HR. Laparoscopic low anterior
ratio as a new tool to improve lymph node metastasis staging resection forhematogenous rectal metastasis from gastric ade-
in gastric cancer: results of a single cancer center in Brazil. nocarcinoma: a case report. World J Surg Oncol 2011;9.
European J Surg Oncol 2011;37:47—54. [31] Tural D, Selçukbiricik F, Erçalışkan A, İnanç B, Günver F,
[17] Institut National du Cancer (INCa). Cancer de l’estomac : Büyükünal E. Metachronous rectum metastases from gastric
tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique ou adenocarcinoma: a case report. Case Rep Med 2012:726—841.
hématopoïétique. Guide ALD no 30 « Cancer de l’estomac ». [32] Lambert R. Épidémiologie du cancer gastrique dans le monde.
France: Institut National du Cancer; 2011. Cancerodig 2010;2:31—7.

Pour citer cet article : Amrani Hassani Joutei H, et al. Étude des caractéristiques épidémiologiques cliniques et
anatomopathologiques de l’adénocarcinome gastrique chez une population Marocaine. Annales de pathologie (2020),
https://doi.org/10.1016/j.annpat.2020.04.014