Vous êtes sur la page 1sur 9

Les algues sont parmi les espèces les plus simples du règne végétal et

existent depuis des millions d’ années. On dénombre plus de 25 000 espèces,


vivant en milieu aquatique (eau douce, eau salée) et sur certains terrains humides.
Elles ont toutes besoin de lumière pour vivre et pour se reproduire, utilisant comme
les plantes, le procédé de la photosynthèse.

Elles arrivent la plupart du temps dans nos bacs par l’introduction de nouvelles
plantes et de nouveaux éléments de décor (pierres, souches et racines). Certaines
peuvent aussi arriver par la voie des airs.
Leur prolifération, qui peut prendre une ampleur démesurée si aucune
intervention n’est faite pour les contrôler, est provoquée par un déséquilibre des
paramètres du bac.
Nous ne pourrons jamais nous en débarrasser totalement. D’ailleurs cela
constituerait un faux pas, car elles participent elles aussi au bon équilibre d’un bac.
Elles y seront toujours présentes en quantité infime. A nous de ne pas leur donner
l’opportunité d’ exploser.

Nous verrons comment tenter de les contrôler naturellement, de façon manuelle


et/ou en modifiant un ou plusieurs des paramètres essentiels à leur reproduction.
L’emploi de produits chimiques est fortement déconseillé car ils n’éliminent pas la
cause de l’invasion. Celles-ci reviendront donc inévitablement. De plus, certains
médicaments et anti-algues sont en partie composés de cuivre qui certes, éliminent
les algues, mais également toute la population du bac (urodèles, mollusques,
macro/micro-organismes).

1
Principales variétés rencontrées dans nos bacs:

Les algues vertes :


Algues vertes encroûtantes :

Elles se présentent sous la forme d un voile vert s’accrochant au sol, aux décors,
aux plantes et aux vitres du bac. La prolifération de cette algue démontre qu’il y a un bon
équilibre entre l’eau, la lumière et les échanges gazeux.
Pour les contrôler, il faut diminuer la durée d’éclairage et gratter les vitres du bac
avec un grattoir. Pour les décors rien ne vaut les escargots qui s’en régalent : Neritinas,
Clithons, Planorbes et physes. Les crevettes, les Caridinas par exemple, les mangent
aussi.

Algues vertes filamenteuses :

Planorbe avec des algues filamenteuses


(Photo : C. KASSELMANN)

2
2
Les algues vertes filamenteuses, comme leur nom l’indique, forment de longs filaments
qui s’entrelacent pour former un amas ressemblant à une pelote de laine mouillée. Elles
se fixent sur le sol, les plantes et les objets de décors. Ces algues poussent dans une eau
très peu chargée en nitrates, ce qui est bon signe. Une lumière trop puissante ou trop
d’engrais peuvent favoriser son développement.
Pour limiter sa prolifération il faut en retirer le plus gros manuellement. L’opération sera
plus facile à effectuer avec l’aide d’un bâtonnet autour duquel on enroulera les filaments.
Il est également recommandé d’introduire dans le bac des plantes à pousse rapide
(Elodea, Hygrophila, Cabomba etc…). Les crevettes du genre Caridina peuvent être de
précieux auxiliaires car elles mangent ces algues. Mais attention, tout comme les
escargots, elles ne constituent pas à elles seules le remède contre les invasions.

Algue verte (Oedogonium) :

Cette algue forme de petits poils courts (de 5 à 10 mm) sur les feuilles des plantes et
les décors. C’est une autre forme d’algue filamenteuse. Sa cause est une lumière trop
intense et un déséquilibre des paramètres du bac.
Couper systématiquement les feuilles infectées, retirer les plantes qui en sont envahies et
faire de grands changements d’eau. Il faudra également veiller à ne pas laisser trop de
déchets de nourriture non consommée et de déchets végétaux. Il faudra donc
régulièrement siphonner le fond du bac.

La Chlorella (eau verte) :

3
La Chlorella apparaît à cause d’un excès de lumière naturelle et un fort taux de
phosphates. Les bacs d’extérieur ou exposés au soleil pendant trop longtemps sont
souvent le siège de cette algue flottante en suspension. On dit qu’elle est
phytoplanctonique. Elle est consommée par des organismes tels que les daphnies par
exemple. Le manque de plantes pour la concurrencer lui est profitable.
Effectuer un grand changement d’eau puis équiper le bac d’un filtre. Réduire la
durée et si possible l’intensité de l’éclairage. Ensuite, un siphonage régulier des déchets
organiques et végétaux aidera à équilibrer les paramètres de l’eau en évitant les trop
grosses montées de nitrates et de phosphates.

Les algues Brunes :

3 Les Diatomées :

L’apparition des Diatomées est quasiment inévitable surtout dans les nouveaux
bacs où l’équilibre entre la végétation, la population d’urodèles et la nourriture n’est pas
encore créé. On les contrôle en grattant les vitres au racloir et en nettoyant doucement
avec les doigts les feuilles des plantes à pousse lente ou délicates comme par exemple
les Anubias, les Cryptocorynes etc… Il faut attendre que les plantes poussent, que les
paramètres de l’eau se stabilisent et que les bactéries se développent. Normalement,
elles disparaissent toutes seules en quelques semaines.
Elles peuvent aussi être favorisées par un manque d’éclairage (rajouter 1 à 2h) ou
un manque d’intensité (néons trop vieux : changer les néons T8 tous les ans et les T5
tous les 2 ans).

Les algues Rouges :

Les algues en cornes de cerf ou algues à barbe:

4
Ces algues sont formées de longs filaments rugueux, de couleur vert foncé, gris, ou noir
faisant penser à des bois de cerf (d’où son nom). Malgré sa couleur c’est une algue
rouge qui se développe essentiellement sur le haut des plantes. Comme la plupart des
algues elles sont favorisées par un excès de nitrates, une eau ayant une dureté
carbonatée importante et un PH supérieur à 7 (basique).
On peut en limiter la prolifération manuellement, en coupant les feuilles atteintes ou en
retirant les plantes trop infestées. Cependant, la meilleure solution pour les éradiquer est
de rééquilibrer les paramètres en effectuant plusieurs changements d’eau en faveur
d’une eau osmosée (pour acidifier un peu le milieu).

Algues à barbe sur feuilles de Cryptocoryne


(Photo : B. WALLACH)

Algues « pinceaux » :

C’est une autre algue rouge, malgré sa couleur bleue foncée à noire. Elle apparaît sous
forme de petites touffes souvent installées sur le rebord des feuilles, faisant penser à des
poils de pinceaux (filaments de 10 à 15mm). Elle peut très vite recouvrir tous les
éléments de décor et former un tapis ondulant avec le courant. Il est très difficile de l’ôter
manuellement tant elle est bien encrée sur son hôte, et glisse entre les doigts. Une
carence en CO2, une eau dure, un PH trop élevé ainsi que des poussées de nitrates
seraient la cause de leur prolifération. A long terme, cette algue comme ses consœurs

5 étouffera les plantes ce qui aura pour conséquence de déséquilibrer encore plus les
paramètres de l’eau.
Pour éliminer cette algue on ne doit pas compter sur l’aide des escargots ou des
crevettes car aucun ne la consomme.
Le seul moyen de s’en débarrasser est de nettoyer entièrement l’aquarium avec de
l’eau javellisée !
Tout retirer. Laver le substrat et gratter les souches avec de l’eau javellisée. Faire
bouillir les souches et les pierres, bien rincer pour enlever la javel. Nettoyer les vitres de
l’aquarium ainsi que le filtre (changer les mousses pour éliminer un maximum de spores)
et laisser le tout à sec pendant une semaine.

Algue Noire :

Elle est formée de petits poils très courts et serrés poussant sur le rebord des
feuilles. Cette algue arrive à cause d’un manque de luminosité, une eau dure et un
entretien irrégulier. Il semblerait qu’elle apprécie le courant.
Couper les feuilles les plus atteintes et retirer les plantes infestées. Eviter de
nettoyer les feuilles avec les doigts sous peine de libérer les spores dans le bac et ainsi
favoriser l’invasion.
Faire un changement partiel d’eau en faisant le niveau avec de l’eau osmosée peut
aider à lutter contre cette algue.

Les Cyanobactéries ou algues bleues:

Nous sommes ici en présence d’organismes mi algues mi bactéries. Contrairement


aux autres, elles ne sont pas favorisées par les hausses des nitrates ou du phosphate car
elles se nourrissent principalement d’azote. Un bac très pollué par les déjections
(ammonium) et par des restes de nourriture non consommée aura plus de chance qu’un
autre de se trouver en présence de cyanobactéries.
Elles sont très difficiles à combattre car non seulement elles se nourrissent de
l’azote contenu dans l’eau, mais également de celui contenu dans
l’atmosphère. Elles se multiplient donc dans l’eau mais se propagent 6
aussi par la voie des airs. Ces algues sont toxiques. Parfois, on peut les trouver sous
forme de plaques glissantes sur les terrasses très humides ou des terrains marécageux.
Elles se présentent sous forme de couche ou croûte visqueuse recouvrant les éléments
de décors (souches, pierres etc…) et deviennent très vite envahissantes jusqu'à recouvrir
les vitres et le sol. Elles finissent par étouffer complètement le bac. Il en existe des
bleues, vertes, vert fluo, roses ou violacées.
Pour les contrôler, il faut en enlever la majeure partie en les siphonnant et en faisant un
grand changement d’eau. A certains stades on peut aussi essayer de pratiquer le noir
total (black-out) pour l’affaiblir mais on ne la détruira pas complètement.
Nettoyer méticuleusement tout objet de décor et continuer ainsi sur plusieurs semaines.
Normalement, elles doivent pâlir et former de petits filaments. C’est le signe de leur
déclin.

ATTENTION : Si et seulement si, les Cyanobactéries persistent, il se pourrait que l on ait


besoin d’avoir recours à un remède antibiotique : l’Erythromycine.
Ce traitement aura des conséquences néfastes sur les plantes, les bactéries etc…Il se
peut donc qu'il y ait un déséquilibre des paramètres intervenant de 1 à 3 semaines après
le traitement. De plus, en employant un antibiotique on court le risque de créer des
souches de bactéries résistantes donc cette solution extrême reste à éviter.
Le traitement dure 5/6jours. Passé ce délai il faut changer au moins la moitié de l’eau du
bac en prenant soin de javelliser l’eau que l’on va jeter pour ne pas répandre l’antibiotique
dans la nature.

Principes généraux dans la lutte contre les


algues:

Pour lutter efficacement et naturellement contre les algues il faut prendre quelques
précautions lors de la mise en route d'un nouvel aquarium (ou lors de l'ajout d'un nouvel
élément de décor) et, de manière générale, effectuer un entretien régulier du bac.

Mise en route d'un nouveau bac:


- Privilégiez l’introduction de plantes à pousse rapide (Cryptocoryne,Vallisneria, Egeria
densa, Ceratophyllum demersum, Hygrophila difformis, Hygrophila polysperma,
Echinodorus, Bleheri, Ceratopteris…). Ces dernières, se nourrissant des mêmes
éléments que les algues, entreront en concurrence avec elles, limitant donc leur
prolifération.

- N'hésitez pas à introduire certains escargots (Clithons, Neritinas, Planorbes, Physes…)


et certaines crevettes qui sont de précieux alliés. Etant détritivores, ils participent à
l’entretien du bac et donc à l’équilibre des paramètres. Ils se nourrissent également de
certaines algues (mais aussi de certaines plantes, donc attention à la variété d’escargots
que vous allez choisir). En contrepartie, une éventuelle invasion d’escargots dans le bac
est possible. .

77
Néritina Clithons Planorbe

Physe Une des nombreuses variétés de Caridina

Dans le cas d’une trop forte prolifération d’escargots n’utilisez pas de produit
chimique, faites plutôt appel aux services d’un autre escargot, l’Anentome helena le
mangeur d’escargots !

Anentome helena
(Photo : HANQUET Marc)

Lors de l’introduction de nouvelles plantes ou nouvelles souches ou pierres, les faire


tremper 1min dans de l’eau javellisée (2 ml pour 1L). Bien rincer.

L'entretien:
- Ne sur-nourrissez pas et siphonnez le plus rapidement possible les aliments non
consommés (en moyenne 24h après la distribution).

8
- Nettoyez les filtres (mousses, perlon) et évitez de filtrer sur
charbon actif (source de phosphates).
- Vérifiez l'âge des néons et les changer si besoin (tous les ans pour les T8 et tous les
deux ans pour les T5).

- Fertilisez les plantes 1fois tous les 6mois avec de l’argile verte pure (vendue en
pharmacie et parapharmacie) afin de favoriser leur pousse et donc de concurrencer les
algues. On trouve l’argile verte sous deux formes. Si elle est sous forme de poudre, vous
pouvez soit en disposer tel quel aux pieds des plantes, soit la modeler et lui donner la
forme de petites boules qu’il faudra laisser sécher avant de les introduire sous le sable,
toujours aux pieds des plantes. Sinon, vous la trouverez directement sous forme de
boules qu’il n y a plus qu’a introduire sous les racines.

Quand les algues sont là:


- Diminuez l'apport en nourriture

- Diminuez ou augmentez l'éclairage, selon l'algue présente dans votre bac.

- Vérifiez que le fer dans l’eau ne soit pas en excès.

- Coupez systématiquement les feuilles de plantes atteintes et ne surtout pas laisser les
plantes entièrement infestées dans le bac.

- Nettoyez les éléments de décor (souches, pierres…) contaminés par les algues avec un
bon grattage manuel et un rinçage méticuleux si on a employé de la javel même diluée.
Nettoyer les vitres avec un racloir.

- Le Black-out : consiste à laisser l’aquarium dans le noir total pendant quelques jours (1
semaine environ) ce qui fait nettement régresser la population d’ algues. Avant cela, il faut
avoir retiré le plus gros des algues lors d’un nettoyage drastique, en ayant pris soin de
changer au moins 1 tiers de l’eau du bac. Pendant la période de noir on peut rajouter un
bulleur pour oxygéner l’eau , ce qui aura pour résultat de déranger les algues qui, en
règle générale, n’apprécient pas les milieux trop oxygénés. Après le black-out, les plantes
auront souffert. Il faudra donc élaguer les plantes afin de retirer les feuilles jauni et
siphonner afin d’ éliminer les restes de feuilles en décomposition. Enfin, opérer un
changement partiel d’eau.

- Le dernier point, et c’est le plus important : s’armer de patience ! Bonne chance à tous.

Sources
L'équipe d'Urodèles remercie tous ceux qui ont accepté l'utilisation de leurs photos:
• http://www.aquarioplus.com/
• Chez aquatribu.com :
http://wiki.aquatribu.com/Utilisateur:Planorbarium
http://wiki.aquatribu.com/Algue_en_pinceaux
• http://www.lepoissonrouge.org/
• http://lionsfamily.chez-alice.fr/
• http://www.aquarium32.com/

Merci à Yuku et à Sophie pour la réalisation de cette fiche.

© Yuku33 & Sophie, http://urodeles.forumpro.fr, Mai 2010, tous droits réservés.

9
9