Vous êtes sur la page 1sur 7

LYCEE SECONDAIRE

SIJOUMI DEVOIR DE CONTROLE N° 1

Sections : TECHNIQUE Coefficient : 3


SCIENCES EXPERIMENTALES Coefficient : 4

EPREUVE : SCIENCES PHYSIQUES Durée : 2 heures

Proposé par : Mr Benaich Date : 15 / 11 / 2007

L’épreuve comporte deux exercices de chimie et deux exercices de physique répartis sur quatre
pages numérotées de 1/4 à 4/4 . La page 4/4 est à remplir par le candidat et à remettre avec la
copie .
Chimie :  Exercice 1 : Cinétique chimique . Physique :  Exercice 1 : Dipôle RC .
 Exercice 2 : Equilibre chimique .  Exercice 2 : Induction électromagnétique .

On étudie , à température constante , la cinétique de la transformation totale et lente modélisée


par la réaction chimique d’équation :
2 H3O+ + Zn ( solide ) H2(g) + Zn2+ + 2 H2O
A une date t = 0 , on introduit une masse mZn = 3,27 g de zinc en poudre dans un ballon
contenant VA = 40 mL d’une solution aqueuse d’acide chlorhydrique de concentration
-1
ℓ.L
molaire CA= 0,5 moℓ .
1°) a) Déterminer les quantités de matière initiale n(H3O+)0 et n(Zn)0 des deux réactifs .
ℓ-1 .
On donne : Masse molaire MZn = 65,4 g.moℓ
b) Déduire que H3O+ est le réactif limitant .
2°) a) Dresser le tableau descriptif d’évolution du système chimique .
b) Déduire la valeur de l’avancement final xf de la réaction .
3°) La figure – 1 – de la page 4/4 représente les variations de la quantité de matière en
ions H3O+ dans le mélange réactionnel au cours du temps .
a) Définir la vitesse instantanée V(t) d’une réaction chimique .
b) Montrer que la vitesse instantanée de cette réaction a pour expression :
+
1 dn (H3 O )
V(t) = - . La calculer à la date t1 = 300 s .
2 dt
c) Dire , sans faire de calcul , si cette vitesse serait plus grande ou plus petite à une
date t2 > t1 . Justifier votre réponse .
4°) L'expérience précédente est refaite dans les mêmes conditions expérimentales , mais en
présence d’un catalyseur .
Tracer approximativement , en justifiant votre réponse , la nouvelle allure de la courbe
n(H3O+) = f(t) sur le même graphique de la figure -1- de la page 4/4 « à remplir
par le candidat et à remettre avec la copie » .

Page 1/4 Voir suite au verso 


Dans une enceinte de volume V constant , on mélange 1,5 moles de chlorure d’hydrogène HCℓ
(gaz) et 0,3 mole de dioxygène O2 (gaz) à une température T maintenue constante .
La transformation est modélisée par la réaction chimique dont l'équation est :

4 HCℓ + O2 2 Cℓ2 + 2 H2O Page 2/4

(gaz) (gaz) (gaz) (gaz)

A l’aide d’un protocole expérimental approprié , on détermine la quantité d’eau formée neau
à des instants différents . Ceci permet de tracer la courbe portée sur la figure ci-dessous .

neau (moℓ)
1°) Dresser le tableau descriptif de l’avancement de la
réaction étudiée .
0,16
2°) Déterminer les valeurs de l’avancement final xf
et de l’avancement maximal xmax .
3°) Déduire la valeur du taux d’avancement final τf .
Conclure .
0 t

Le montage du circuit électrique schématisé R

sur la figure -2- représentée ci-contre comporte : K


- un générateur idéal de tension de force
électromotrice E = 12,0 V ; E C
- un conducteur ohmique de résistance R inconnue ;
- un condensateur de capacité C = 120 µF ;
- un interrupteur K .
Figure -2-
Le condensateur es t initialement déchargé .
À la date t = 0 , on ferme l'interrupteur K .
1°) Compléter le schéma du montage représenté par la figure -3- de la page 4/4 « à remplir
par le candidat et à remettre avec la copie » en ajoutant les connexions nécessaires avec
l'oscilloscope afin de visualiser la tension UC(t) aux bornes du condensateur sur la voie X et la
tension UR(t) aux bornes du conducteur ohmique sur la voie Y .
2°) Etablir l’équation différentielle vérifiée par la tension UC(t) aux bornes du condensateur .
t
-
RC
3°) Vérifier que UC(t) = E.( 1 - e ) est solution de l’équation précédente .
4°) On s'intéresse à la constante de temps du dipôle RC : τ = RC .
a) A l'aide de la courbe UC = f(t) représentée sur la figure -4- de la page 4/4 « à remplir
par le candidat et à remettre avec la copie » , déterminer graphiquement la valeur de τ par
la méthode de votre choix .
La construction qui permet la détermination de τ doit figurer sur la courbe UC = f(t) .
b) En déduire la valeur de la résistance R .

Page 2/4
Application :
Au dipôle RC précédemment étudié , on associe un montage électronique qui commande
l'allumage d'une lampe d’un ascenseur :
- la lampe s'allume lorsque la tension UC aux bornes du condensateur est inférieure
à une valeur limite Uℓ = 6,0 V ;
- la lampe s'éteint dès que la tension UC aux bornes du condensateur est supérieure à
cette valeur limite Uℓ = 6,0 V .
Le circuit obtenu est représenté sur la figure –5- :
R
K

E Montage
P C électronique L Figure -5-

Fonctionnement du bouton poussoir :

Lorsqu'on appuie sur le bouton poussoir, ce dernier entre en contact avec les deux bornes du
condensateur et se comporte comme un fil conducteur de résistance nulle . Il provoque la
décharge instantanée du condensateur .
Lorsqu'on relâche le bouton poussoir , ce dernier se comporte alors comme un interrupteur
Ouvert .
5°) Le condensateur est initialement chargé avec une tension égale à 12 V , la lampe est éteinte .
On appuie sur le bouton poussoir P .
Que devient la tension aux bornes du condensateur UC pendant cette phase de contact ?
La lampe s'allume-t-elle ? Justifier la réponse .
6°) On relâche le bouton poussoir .
a) Comment évolue qualitativement la tension aux bornes du condensateur au cours du temps ?
b) La constante de temps du dipôle RC utilisé est τ = 25 s .
Comment évolue l'état de la lampe aussitôt après avoir relâché le bouton poussoir ?
c) En vous aidant de la solution de l'équation différentielle ( donnée à la question 3°) ) ,
donner l'expression littérale de la date tℓ , à laquelle la tension aux bornes du condensateur
atteint la valeur limite Uℓ en fonction de Uℓ , E et τ .
d) Calculer la valeur de tℓ durée d'allumage de la lampe .

e (mV)
La f.é.m. d’auto-induction e créée par une bobine
d’inductance L = 40 mH varie au cours du temps 240
selon la loi représentée graphiquement ci-contre .
di t (ms)
1°) Exprimer le taux de variation en fonction 0 5 8 13 16
dt
de e et L .
di
2°) Calculer dans chacun des intervalles de -400
dt
temps [0 ; 5 ms] et [5 ms ; 8 ms] .
3°) Représenter graphiquement i en fonction de t sachant qu’à l’instant t = 5 ms , i = 0 .
Page 3/4
A remettre avec la copie
Nom et prénom : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Classe : . . . . . . . . . . N° : . . . . . .

n(H3O+) ( 10-3 moℓ


ℓ )

20

15

10
Figure -1-

t ( s )
0 100 200 300 400 500 600 700 800 900

E C
Entrée (X) Entrée (Y)

Figure -3-

UC(t)

10

Figure -4-

t (s)
0 50 100

Page 4/4
Correction du devoir de contrôle N°1

1°) a) n(H3O+)0 = CA.VA = 0,5x40.10-3 soit n(H3O+)0 = 2.10-2 moℓ


mZn 3,27
et n(Zn)0 = = soit n(Zn)0 = 5.10-2 moℓ
MZn 65,4
+
n(H3 O )0 2.10 -2 n(Zn)0
b) = =10-2 < =5.10-2 ⇒ H3O+ est le réactif limitant
2 2 1

2°) a)

Equation de la réaction 2 H3O+ + Zn H2 + Zn2+ + 2 H 2O

Etat du système Avancement Quantités de matière (moℓ)


-2
Initial 0 2.10 5.10-2 0 0 0

Intermédiaire x 2.10-2 - 2x 5.10-2 - x x x 2x


Final xf 2.10-2 - 2xf 5.10-2 - xf xf xf 2xf

b) H3O+ est le réactif limitant


La réaction est totale
⇒ n(H3O+)f = 0 ⇒ 2.10-2 - 2xf = 0 ⇒ xf = 10-2 moℓ
dx
4°) a) V(t)= avec x : avancement de la réaction .
dt
1
b) D’après le tableau d’avancement , n(H3O+) = 2.10-2 - 2x ⇒ x = 10-2 - n(H3O+)
2
1
d(10 -2 - n(H3 O + )) +
2 1 dn(H3 O )
Donc , V(t) soit V(t) = -
dt 2 dt
-3
1 (12 - 7).10 mol
A.N. : V(t1) = soit V(t1) = 8,33.10-6 moℓ.s-1
2 (300 - 0)s
c) Cette vitesse diminue au cours du temps car la concentration de H3O+ diminue au cours du temps .
+ -3
n(H3O ) ( 10 ℓ )
moℓ
Donc , V(t2) < V(t1)
20
4°) Le catalyseur étant un
facteur cinétique ; en sa
présence , la réaction est
plus rapide ;
10

t ( s )
0
500
1°)
Equation de la réaction 4HCℓ + O2 2 Cℓ2 + 2 H 2O

Etat du système Avancement Quantités de matière (moℓ)


Initial 0 1,5 0,3 0 0

Intermédiaire x 1,5 - x 0,3 - 3x 2x 2x


Final xf 1,5 - xf 0,3 - 3xf 2xf 2xf

Page 1/3
2°) D’après la courbe , n(H2O)f = 0,16 moℓ ⇒ 2xf = 0,16 ⇒ xf = 0,08 moℓ
n(HCl)0 1,5 n(O2 )0
= =0,375 > = 0,3 ⇒ O2 réactif en défaut .
4 4 1
Si la réaction était totale , n(O2)f = 0 ⇒ 0,3 – xmax = 0 ⇒ xmax = 0,3 moℓ
xf 0,08
3°) τf = = soit τf = 0,27
x max 0,3
τf < 1 ⇒ réaction limitée

1°) R

K
UR

E UC C
Entrée (X) Entrée (Y)

2°) La loi des mailles s’écrit : UR + UC = E (∗)


dq d(C.UC ) dUC
Or UR = R.i = R =R = RC
dt dt dt
dUC dUC 1 E
(∗) devient : RC + UC = E ⇒ + UC =
dt dt RC RC
t t
-
RC
dUC
E -RC
3°) UC(t) = E.( 1 - e )⇒ = e
dt RC
t t t t
dUC 1 E -RC 1 - E -RC E E -RC E
Donc , + UC = e + E.( 1 - e RC ) = e + - e =
dt RC RC RC RC RC RC RC

4°) a) D’après la courbe , le point d’ordonnée 0,63E = 7,56 V a pour abscisse τ = 25 s


τ 25
b) τ = RC ⇒ R = A.N. : R = soit R = 2,08.105 Ω
C 120.10 -6
5°) UC = 0 < Uℓ ⇒ lampe allumée

6°) a) Charge du condensateur ⇒ UC  jusqu’à atteindre E = 12 V

b) La lampe reste allumée lorsque UC < 6 V . Une fois UC > 6 V , elle s’éteint
tl tl tl
- - Ul - Ul tl Ul Ul
c) Uℓ = E.( 1 - e τ
)⇒1- e τ
= ⇒e τ = 1 - ⇒- =Ln(1 - )⇒ tℓ = -τ.Ln(1 - )
E E τ E E
6
d) tℓ = - 25.Ln( 1 - ) soit tℓ = 17,33 s
12

di di e
1°) e = -L ⇒ =-
dt dt L
-3
di 240.10 di
2°) ♦ Pour t ∈ [ 0 ; 5.10 s ] , e = 240.10 V . Donc ,
-3
=- -3
soit = - 6 A.s-1
dt 40.10 -3 dt
-3
di - 400.10 di
♦ Pour t ∈ [ 5.10-3 s ; 8.10-3 s ] , e = -400.10-3 V . Donc , =- soit = 10 A.s-1
dt 40.10 -3 dt

Page 2/3
3°) ♦ Pour t ∈ [ 0 ; 5.10-3 s ]
di
= - 60 A.s-1 ⇒ i(t) = - 6t + C1
dt
Or , à t =5.10-3 s , i = 0 ⇒ 0 = - 6x5.10-3 + C1 ⇒ C1 = 0,03 A . D’où i(t) = - 6t + 0,03
♦ Pour t ∈ [ 5.10-3 s ; 8.10-3 s ]
di
= 10 A.s-1 ⇒ i(t) = 10t + C2
dt
Or , à t =5.10-3 s , i = 0 ⇒ 0 = 10x5.10-3 + C2 ⇒ C2 = - 0,05 A . D’où i(t) = 10t - 0,05

i(t) ( 10-2 A )

t ( ms )
0 5 8

Page 3/3