Vous êtes sur la page 1sur 12

La période coloniale au Maroc

 Une définition de la colonisation

 2)Lapériode de la colonisation France


au Maroc

 3)Les désavantages de la colonisation


La colonisation
 La colonisation est une expression utilisée dans différents
contextes, mais toujours dans le sens du peuplement et de
l’occupation d'un espace. À l'origine, il s'agissait de décrire des
processus historiques et des faits qui ont varié au cours de
l'histoire. Cependant, la biogéographie du XIXe siècle a utilisé
le terme pour décrire ce type de relation de tout être vivant
dans son milieu naturel, notamment les animaux, les plantes,
et les micro-organismes. Un autre sens est l'action de mise en
tutelle d'un territoire moins développé et peu peuplé par les
ressortissants d'une métropole. Le but pouvant être de
l'occuper et d'en exploiter les richesses. En pratique, les
processus de colonisation ont pu être de caractère
économique, politique, militaire ou culturel, ou se manifester
d'autres manières ; voire se développer de manière violente ou
pacifique .
La période de la colonisation
France au Maroc
Le sultan Mawla Abdul Aziz (1894-1908) a fait face à plusieurs
problèmes, notamment: - Une grave crise financière
représentée dans le vide du Trésor public et l'augmentation
des dépenses. Le Maroc a dû emprunter aux pays européens à
des conditions injustes. Dans le même temps, le sultan Al-
Mawla Abdul-Aziz a reconnu la taxe de l'arrangement, mais la
classe riche a annulé son application. - Les révolutions dans
certains domaines, notamment la révolution de Bohramah et la
révolution des Risouni. En prévision de l'occupation du Maroc,
la France a conclu des accords coloniaux avec l'Italie, la
Grande-Bretagne et l'Espagne, ce qui a suscité l'opposition de
l'Allemagne: la Conférence de Green Island s'est tenue en
1906. * Le sultan Mawla Abdul Aziz a essayé de mettre en
application les exigences de la Conférence de Green Island, les
savants de Fès l'ont expulsé en 1908 et ont nommé son frère
Mawla Abdul Hafiz (1908-1912)..
Mais ce dernier, à son tour, ne pouvait pas résister
aux ambitions étrangères. . * Depuis 1907, la
France a occupé les villes de Casablanca et Oujda
et leurs banlieues. En 1909, l'Espagne étendit son
influence dans la campagne orientale de Melilla,
capturant Larache, Asilah et le Grand Palais en
1911. La même année, l'armée française entre
dans la capitale Fès après avoir pris le contrôle de
Rabat et de Meknès. * Le 30 mars 1912, le traité
de protection est signé par la France, qui prévoit
les réformes administratives, judiciaires,
éducatives, financières et militaires de la France au
Maroc, tout en respectant la souveraineté du
sultan et la préservation de la foi islamique
La France s'est mise d'accord avec l'Espagne
sur la mise en œuvre de mesures de
protection dans la zone d'occupation
espagnole au nord du Maroc et a placé
Tanger sous influence internationale.
Après la signature du Traité de Protection,
la résistance armée marocaine a été
lancée dans tout le territoire marocain
jusqu'en 1934. Après cela, le Maroc a
connu le stade de la résistance politique
puis le stade de la lutte armée qui a
contribué à la réalisation de
l'indépendance.
Le Maroc a connu une résistance armée au
colonialisme entre 1912 et 1934:
L'exploitation coloniale du Maroc
a laissé de terribles conséquences
Le village marocain a connu plusieurs changements sociaux qui
peuvent être identifiés comme suit: - La concentration de
terres fertiles entre les mains des colons européens et de
leurs clients, et les agriculteurs marocains avec de petites
propriétés et dans des zones moins fertiles - L'établissement
de relations de production capitaliste basées sur la propriété
privée, et donc la désintégration du système tribal. - Charger
la population rurale de taxes et de travail forcé. - La
propagation de la migration rurale vers les villes et les
centres miniers. * Les villes marocaines ont également connu
des transformations sociales, notamment: - La banqueroute
des commerçants et des industriels traditionnels marocains
face à la concurrence de l'économie coloniale moderne. -
L'émergence de la classe ouvrière, concentrée dans les
grandes villes, qui vivaient dans des conditions désastreuses, y
compris la durée du travail et la faiblesse du salaire. Cela a
été reflété sur le côté urbain où les bidonvilles sont apparus
Fatouma
Fatima
Ahmed
&
Aymane