Vous êtes sur la page 1sur 16

Les bases de l’entraînement

Quelques rappels dans le domaine de la natation


sportive pour concevoir et mettre en œuvre un
projet d'entraînement personnalisé, adapté à un
contexte de vie physique.
C.P.5
Les Bases de l’Entraînement

Efficacité de
L’Entraînement

Connaissances
Connaissances Physiologiques
sur l’activité Psychologiques

Mise en œuvre de ces connaissances en les adaptant


aux élèves et à l’objectif poursuivi
Pourquoi l’entraînement

Amélioration des compétences Progressivité


(Connaissances,
Capacités, Attitudes)
du sportif Spécificités

Nager à la bonne vitesse


sur des distances variées
Paramètres de l’exercice
Nature de l’exercice

Distance ou durée de Intensité


l’exercice (ou vitesse de nage)

Nombre de Durée et forme de la


répétitions récupération

Gestion Technique: Fréquence et Amplitude


Correspondance avec les filières

ENDURANCE
AEROBIE

RESISTANCE ANAEROBIE
LACTIQUE

VITESSE ANAEROBIE
ALACTIQUE
Les filières énergétiques

• Trois grandes voies énergétiques (3 filières)


permettent aux muscles d’utiliser l’énergie
apportée par les aliments
• la filière aérobie, qui utilise l’oxygène et
engendre peu de fatigue.
• la filière anaérobie lactique, qui n’utilise pas
d’oxygène et qui produit de l’acidité dans
l’organisme, ce qui limite la durée de l’exercice.
• la filière anaérobie alactique, qui n’utilise pas
d’oxygène, ne produit pas d’acidité, mais ne
peut être utilisée que quelques secondes.
• Au niveau de l’entraînement, la filière aérobie
représente les gammes d’intensité de travail de
développement des qualités d’endurance.
• Plus l’effort va s’intensifier, plus la quantité
d’oxygène consommé va s’accroître. Il en sera
ainsi jusqu’à un niveau à partir duquel la
respiration du nageur aura atteint son maximum
et sera incapable d’apporter plus d’oxygène à
son organisme.
• Ce plafond est appelé VO2 max.
• Si l’on veut aller plus vite, le surplus d’énergie
nécessaire ne sera plus apporté par la
respiration mais par la filière anaérobie lactique.
• Le problème pour le nageur, c’est que cet apport
énergétique supplémentaire n’est pas gratuit.
• Le travail dans la filière anaérobie produit une
molécule appelée Acide Lactique qui va
progressivement limiter les possibilités de
contraction du muscle, voire les bloquer, sauf si
l’intensité élevée de l’exercice n’est que de très
courte durée.
• Elle sollicitera alors la filière anaérobie alactique.
• Partant de ces connaissances en
physiologie, l’entraîneur peut utiliser
plusieurs méthodes pour chercher à
accroître différents types de qualités
associées aux différentes filières
énergétiques
Correspondance avec les vitesses de nage

Aérobie Nager longtemps


à vitesse
faible

Anaérobie lactique Nager à des vitesses


plus élevées

Nager
Anaérobie alactique à vitesse max sur des
distances courtes
• la possibilité de maintenir un effort continu dans les
limites de la VO2 max
 travail en aérobie

• La capacité de l’organisme à endiguer provisoirement la


montée de l’acidité grâce à une meilleure oxygénation.
 travail en anaérobie lactique (capacité)

• la possibilité de produire plus d’énergie en un temps


donné (durée limitée)
 travail en anaérobie lactique (puissance)

• La possibilité de réaliser un effort très intense avant la


formation d’acide lactique
 travail en anaérobie alactique
Correspondance avec la consommation d’oxygène

Aérobie Équilibre
entre besoin d’O2
et apport d’O2

Déséquilibre
entre besoin d’O2 Production
Anaérobie lactique
et apport d’O2 d’Acide Lactique

Anaérobie alactique Exercice trop court


pas de besoin en O2
Correspondance avec les types d’exercices
Distances longues
(Intensité faible)

AEROBIE Répétitions de
distances moins longues
avec récupérations courtes
(60% -80% de VMA)

Distances courtes
ANAEROBIE avec récupérations longues
LACTIQUE (80% - 120% de VMA)

ANAEROBIE Distances très courtes


avec récupérations très longues
ALACTIQUE
(Intensité max)
Correspondance avec les objectifs
d’entraînement de l’élève
Accompagner un projet sportif, préparer une compétition :
Travail spécifique dans des styles de nages précis
dans les 3 filières, selon la période et les échéances de
compétition.

AEROBIE

ANAEROBIE
LACTIQUE
ANAEROBIE
ALACTIQUE
Correspondance avec les objectifs
d’entraînement de l’élève
• S’entretenir physiquement :
Travail généralisé dans la filière aérobie et dans la filière
anaérobie lactique

AEROBIE

ANAEROBIE
LACTIQUE
Correspondance avec les objectifs
d’entraînement de l’élève
• Se détendre, récupérer :

Travail exclusivement situé dans la filière aérobie

AEROBIE