Vous êtes sur la page 1sur 48

1

Dr Fadi Aboufarah
Evaluation isocinétique
genou
POINT DE VUE DU CHIRURGIEN
POINT DE VUE DU KINÉSITHÉRAPEUTE

Dr Fadi Aboufarah chirurgie orthopédique HPVY


Mr Didier Chauvignon kinésithérapeute IRMA
LES FIBRES MUSCULAIRES SONT CLASSEES EN PLUSIEURS TYPES

Fibres de type I

- Appelées fibres à contraction lente (ou rouges)


- Riches en myoglobine et en enzymes oxydatives
- Résistantes à la fatigue
- Interviennent surtout durant le travail en aérobie (Sports d’endurance,
Marathon …)

Fibres de type IIa et IIb


(Se différencient de par leurs propriétés biochimiques)

- Appelées fibres à contraction rapide (ou blanches)

- Vite fatigables
- Recrutées lors d’efforts brefs et intenses (Sprint sauts …)
Les muscles squelettiques sont chargés de mobiliser les segments osseux, les uns
par rapport aux autres.
Les contraintes appliquées sur ces segments vont
déterminer différents types de contractions musculaires

Lorsque la résistance au déplacement est


Inférieure
à la force musculaire sollicitée, le muscle se contracte en se
raccourcissant.
On parle de
Travail Concentrique
Lorsque la résistance est
Supérieure
à la force musculaire sollicitée, le muscle se contracte en s’allongeant.

On parle alors de
Travail Excentrique
Lorsque la résistance est
Egale
à la force musculaire sollicitée, le muscle se contracte sans modifier sa
longueur.

On parle alors de
Travail Isométrique
L’ISOCINETISME

Méthode d’évaluation et de rééducation de la force musculaire


Réalisée à vitesse constante, asservie d’une résistance auto adaptée par
rapport à la force développée.

A l’aide d’un dynamomètre isocinétique


Lors d’un Test isocinétique,
Quelle que soit la force développée par le patient,
La résistance de l’appareil
s’adapte
à la force déployée,
maintenant constante la vitesse préalablement établie.
Intérêt du Test isocinétique

 Travail musculaire maximal sur la totalité de l’amplitude

 Evaluation précise et objective (graphique et numérique)

 Mise en évidence des déficits (Agonistes/antagonistes)

 Méthode reproductible et fiable

 Permet la mise en place d’un programme rééducatif adapté, ou orientation chirurgicale


Les tests sont réalisés le plus souvent en

Concentrique

En chaîne ouverte

L’articulation la plus testée est celle du

Genou
Les tests de genoux sont réalisés de manière

Bilatérale

Comparative

En commençant par le

côté supposé sain


Conditions nécessaires à la réalisation du Test

Amplitudes articulaires complètes.

Pas de fragilités osseuses ni musculo tendineuses

En post ligamentoplastie,
1er Test à 4 mois
2ème Test entre 6 et 9 mois

(Possibilité de placer un appui anti tiroir antérieur lors du test)


Avant le Test

Echauffement cardio respiratoire et musculaire


20 minutes
Sur vélo ou rameur
Réalisation du Test

Installation du patient

 Position assise, buste incliné vers l’arrière à 20°


 Buste, bassin, cuisse , tibia sanglés
 Membre controlatéral libre
 Mains croisées sur le torse afin d’annihiler toutes
compensations musculaires parasites
 Alignement de l’axe articulaire avec l’axe du moteur
Sanglage du buste
Centrage articulaire
Axe de rotation du dynamomètre
Sanglage de la cuisse
Sanglage du tibia
Le patient est initié au Test
qu’il va réaliser

 Essai des différentes vitesses


 Consignes concernant les amplitudes

et l’engagement physique à maintenir tout au long du


Test

(Le non respect de ces consignes peut invalider le Test)


Les Tests sont généralement réalisés à 3 vitesses

Une vitesse moyenne 180°/sec/10 Rép

Une vitesse lente 90° /sec / 5 Rép

Une vitesse rapide 300°/sec/15 Rép


Fiabilité et reproductibilité du Test

Il existe différents types et marques de dynamomètres

Nécessité absolue pour une bonne fiabilité, de standardiser la réalisation du Test

 Même examinateur (si possible)

 Même protocole - Installation


- Vitesses
- nombre de répétitions
- temps de repos
- stimulation
- visualisation du feedback
RESULTATS

Paramètres les plus étudiés

 Déficits Quadriceps et Ischios Jambiers (côté testé et


comparativement également aux agonistes et antagonistes côté
controlatéral)

 Analyse des courbes et de leurs accidents, (liés à une inhibition


musculaire réflexe d’origine articulaire, tendino musculaire...)
RESULTATS
Valeurs quantitatives les plus étudiées

Moment de force maximale


(Peak Torque exprimé en NM)
Puissance Maximale
(Exprimée en Watts)
Rapports agonistes Antagonistes
(Exprimés en pourcentages)
29

Dr Fadi Aboufarah
30

Dr Fadi Aboufarah
31

Dr Fadi Aboufarah
Test isocinétique 32
rendu d’examen

Dr Fadi Aboufarah
33

Dr Fadi Aboufarah
34

Dr Fadi Aboufarah
35

Dr Fadi Aboufarah
36

Dr Fadi Aboufarah
37

Dr Fadi Aboufarah
38

Dr Fadi Aboufarah
39

Dr Fadi Aboufarah
Lire un test,,, 40

Dr Fadi Aboufarah
41

Dr Fadi Aboufarah
42

Dr Fadi Aboufarah
43

Dr Fadi Aboufarah
TESTS
CLINIQUE 44
S

Dr Fadi Aboufarah
CHIRURGIE REEDUCATION

TEST
ISOCINETIQU
E
Intérêt du Test si nécessité d’une rééducation

 Choix des muscles à renforcer


 Choix de la vitesse (fonction de l’activité
sportive pratiquée)
 Choix du secteur articulaire à prioriser
 Utilisation du feedback visuel
(Contrôle neuro musculaire et proprioceptif)
Plateau technique

Balnéothérapie Analyse quantifiée de la marche


MERCI DE VOTRE ATTENTION

PHOTO BODYBUILDER