Vous êtes sur la page 1sur 1

a.i.m.

Actualités

Innovations

Médecine

sommaire

N° 67

2000

Mensuel

 

éditorial

 

Un Nobel bien tardif

Arvid Carlsson a donc enfin reçu le prix Nobel de Médecine pour ses travaux sur la dopamine céré-

brale, qui ont abouti dès 1968 à la commercialisation de la L-Dopa qui reste (associée aux inhibiteurs de

la Dopa-décarboxylase périphérique) le traitement majeur de la maladie de Parkinson, en attendant les pro-

 

grès de la thérapie génique. Un ensemble de découvertes a fait progresser la connaissance sur le Parkinson dans les années 60-70.

– Mise en évidence des différents circuits dopaminergiques, dont le faisceau nigro-strié.

 

– Mise au point des dosages par fluorescence de la dopamine, permettant de déterminer son anabo-

lisme, avec la tyrosine comme précurseur et la L-Dopa comme métabolite intermédiaire.

 
   

Démonstration du lien entre la maladie de Parkinson et un déficit dopaminergique.

 
   

Observation des effets secondaires pseudoparkinsoniens des neuroleptiques (alors au début de leur essor dans le traitement des psychoses), effets secondaires dus à leur antagonisme pour la dopamine.

A. Carlsson a publié dans tous ces domaines et il a eu le mérite de faire la synthèse de ces découvertes,

qui s’est traduite par l’utilisation thérapeutique de la L-Dopa. Il s’agissait d’une véritable révolution. En

 

effet, pour la première fois, un traitement était proposé sur des bases neurobiologiques… et les résultats étaient positifs. Jusqu’alors (et aujourd’hui encore le plus souvent!), la découverte d’une nouvelle classe

pharmacologique était purement fortuite. Le screening (criblage) des molécules sur de nombreux modèles animaux permet d’identifier un produit princeps doté d’une action donnée ; grâce aux relations structure-

activité, de nombreux produits voisins sont étudiés et les meilleurs sont commercialisés. Dans le cas de la

L-Dopa, l’indication majeure était posée d’emblée sur une base pathologique parfaitement étudiée.

 

Vu de l’an 2000, ce mode de réflexion apparaît comme le plus naturel et ses résultats semblent évi- demment justifiés! Aurait-on pu attribuer plus tôt le Nobel à ces travaux ? Je me souviens d’avoir présenté

en 1972 une thèse de Sciences portant sur la dopaminergie, et où le nom de Carlsson était cité six fois! Pourtant, pour avoir vécu des discussions, voire des disputes, entre les chercheurs du moment, je puis aussi

témoigner que les difficultés rencontrées par Carlsson et le petit groupe de neurobiologistes qui le suivait

 

n’étaient pas minces. Comme toujours ou presque, le Nobel récompense donc une découverte à la fin de la carrière du décou-

vreur. Carlsson est maintenant âgé de 77 ans. On aurait aimé le voir obtenir ce prix alors que ce grand cher- cheur était encore en pleine activité. Avec un tel homme, qui sait si des moyens supplémentaires n’auraient

pas permis à une autre grande découverte de voir le jour !

 
 
 
 

Pr Jean-Robert Rapin Pharmacologue (Dijon)

N.D.L.R. – Le Suédois Carlsson partage son prix (et la somme d’un peu plus d’un million d’Euros)

avec deux autres chercheurs de la même génération :

– Paul Greeengard, né en 1925 à New York, a eu le mérite de montrer comment la dopamine (ainsi que de nombreux autres neurotransmetteurs) exerce son activité, notamment par des mécanismes de phos-

phorylation-déphosphorylation. Biochimiste de formation, puis professeur de Pharmacologie et de Psy-

chiatrie à la Faculté de Médecine de l’Université de Yale, P. Greengard dirige le laboratoire de Neuros-

ciences moléculaires et cellulaires à l’Université Rockefeller (New York). – Eric Kandel, né en 1929 à Vienne et naturalisé Américain, a mis en évidence le rôle des synapses

dans les capacités d’apprentissage et de mémorisation. Psychiatre de formation, il s’est spécialisé dans l’étude des neurosciences et a obtenu le prix Lasker de Recherche Médicale en 1983. Il enseigne actuel-

lement au Centre de Neurobiologie du Comportement de l’Université Columbia (New York).

 

ACTUALITÉS - INNOVATIONS - MÉDECINE - SARL au capital de 200000 F. RCS Nanterre B 391 130 713 (93 B 02238)

ISSN 1245-0340. Administration et publicité: 24 bis, bd Verd de Saint Julien, 92190 Meudon Tél.: 0141143510 Fax:

0141143511. E-mail: aim@wanadoo.fr Directeur de la publication: Jean-Pascal Huvé. Directeur scientifique:

Pr Jean-Robert Rapin. Rédacteur en chef: Dr Frank Stora. Rédacteurs: Dr Pascale Lefèvre, Dr Patricia de la Bretonnière.

Assistante de publicité: Sophie Quarez. Directeur artistique: Pascal Marseaud. Rédacteur graphiste: Claire Savourat,

Esther Salmona. Responsable des abonnements: Corinne Soubeyran. Comptabilité: Francine Fonteneau. Prix du

numéro : 40 F. Abonnement: 1 an, 10 numéros: 300 F. Siège social : 24 bis, bd Verd de Saint-Julien 92190 Meudon.

Commission paritaire: 74496. Dépôt légal: 4 e trimestre 2000. Impression : Imprimeries Québécor, ZI Sud, 77200 Torcy.

Evolutions

4

Des avancées médicales qui pourraient sous peu changer votre pratique… ou la changent déjà

 

Futurs

9, 54

Des avancées médicales qui changeront peut-être un jour votre pratique

Rhumatologie

10

La polyarthrite rhumatoïde en pleine révolution thérapeutique

Diabétologie

15

Pics glycémiques post-prandiaux :

de nouvelles armes

Hématologie

17

Arsenic et cellules malignes

Sexologie

18

Fragile fonction sexuelle

Consensus International sur les Statines Un dossier spécial, aux pages numérotées de I à XVI,
Consensus International sur les Statines
Un dossier spécial, aux pages numérotées de I à XVI,
est encarté entre les pages 20 et 21 de ce numéro.

Pharmacologie Du bon usage du médicament

21

Oncopharmacologie :

Les thérapeutiques adjuvantes spécifiques

Comment fonctionne…

Un diurétique associé à un antagoniste de l’angiotensine II dans l’HTA (Hytacand ® ) Un macrolide à longue demi-vie d’élimination tissulaire: l’azithromycine (Zithromax ® )

Maladies orphelines

Le syndrome du QT long congénital

La Cancérologie des années 2000

4 – Cancers génitaux féminins : meilleur pronostic pour l’utérus, diagnostic trop tardif pour l’ovaire

A suivre…

25

29

32

35

19

Conseil scientifique d’AIM

Pr Jean-Paul Bounhoure (Toulouse) – Cardiologie Pr Marc-André Bigard (Nancy) – Gastro-entérologie Pr Claude Carbon (Paris) – Médecine interne Pr Jean-Marie Danion (Strasbourg) – Psychiatrie Pr Jean-Charles Fruchart (Lille) – Lipidologie Pr Pierre Gehanno (Paris) – ORL Pr Jean-Marie Le Parc (Boulogne) – Rhumatologie Pr Jean-Marc Orgogozo (Bordeaux) – Neurologie Pr Charles-Siegfried Peretti (Reims) – Psychiatrie Pr Jean-Robert Rapin (Rouen) – Pharmacologie Dr Jean-Louis Salomon (Paris) – Pédiatrie Dr Pierre Sonigo (Paris) – Génétique Pr Jean-Noël Talbot (Paris) – Médecine nucléaire Pr Roland Taurelle (Paris) – Gynécologie Dr Frédéric Vin (Paris) – Phlébologie

Abonnement

a.i.m. Actualités

Innovations

Médecine

Je m’abonne à a.i.m. au prix de :

OUI

300 F pour 1 an (10 numéros)

450 F pour 2 ans (20 numéros)

Je désire recevoir une facture en retour.

ETUDIANTS: 1 an = 200 F – 2 ans = 300 F

Nom Adresse : Code postal :
Nom
Adresse :
Code postal :

Moyen de paiement Chèque inclus CB, Visa, Mastercard Am. Express N° expire à fin mois
Moyen de paiement
Chèque inclus
CB, Visa, Mastercard
Am. Express
expire à fin
mois
année

Cachet ou signature

Envoyer ce bulletin avec votre règlement à a.i.m. Service abonnement, 24 bis, bd Verd de Saint Julien 92190 Meudon (Tél. 0141143512).