Vous êtes sur la page 1sur 25

Vocabulaire juridique (300 termes juridiques)

Acte authentique-act autentic


Document établi par un officier public habilité par la loi (notaire, officier d’état civil, huissier
de justice), rédigé selon les formalités exigées par la loi et dont on peut obtenir l’exécution
forcée. Exemples : acte notarié (vente immobilière, testament…), procès-verbal de vente
d’un commissaire priseur…
Acte de notoriété –act notarial
Acte établi par un notaire ou, dans certains cas strictement précisés par le greffier en chef du
tribunal d’ins²tance du lieu d’ouverture de la succession, qui contient certaines mentions
prescrites par la loi et qui établit la preuve de la qualité d’héritiers jusqu’à preuve contraire,
laquelle peut être rapportée par tous moyens.
Acte dressé par le juge d’instance qui constate la possession d’état et établit, jusqu’à preuve
du contraire, le lien de filiation.
Acte de procédure-act procedural
Acte respectant certaines formes prévues par la loi que les parties (le demandeur ou le
défendeur), leur représentant ou les auxiliaires de justice (avocat, avoué, huissier de
justice…) doivent accomplir afin d’engager une action en justice (Exemple : assignation),
d’assurer le bon déroulement de l’instance, de la suspendre ou de l’éteindre.
Action civile-acţiune civilă
Action en justice ouverte à la victime d’une infraction pénale (contravention, délit, crime)
pour demander réparation du préjudice qu’elle a subi et réclamer des dommages-intérêts.
Action en justice-acţiune în justiţie
Procédure engagée devant une juridiction pour obtenir le respect ou la reconnaissance d’un
droit ou d’un intérêt légitime.
Action publique-acţiune publică
Action en justice exercée contre l’auteur d’une infraction visant à le traduire devant une
juridiction pénale.
Administrateur judiciaire-administrator judiciar
Mandataire désigné par un tribunal, pour une période donnée, afin d’assurer la gestion d’une
société, d’un patrimoine, d’une association.
Amende-amendă
Condamnation à payer au Trésor Public une somme d’argent fixée par la loi après qu’une
infraction a été commise. L’amende peut être majorée si les délais de paiement ne sont pas
respectés.
Annulation-anulare
Remise en cause d’un acte qui devient sans effet. Exemple : annulation d’un contrat pour
défaut de consentement.
Appel-apel
Voie ordinaire de recours qui permet à une personne non satisfaite par une décision de justice
rendue en premier ressort, de faire réexaminer l’affaire, en fait et en droit, par la Cour
d’appel. La personne qui fait appel est « l’appelant » ; celle contre laquelle l’appel est formé
est « l’intimé ».
Arbitrage-arbitraj
Moyen de régler un conflit présent ou à venir, en dehors d’un procès. L’arbitrage peut être
prévu au préalable dans un contrat ou un accord, dans le cadre des relations d’affaires. Si un
litige survient, les personnes font appel à un tiers, généralement spécialisé en la matière,
choisi d’un commun accord.
Arrêt-hotărîre
Désigne les décisions de justice rendues par les cours d’appel, les cours administratives
d’appel, les cours d’assises, la cour de cassation et le Conseil d’Etat.
Assignation-cesiune
Acte de procédure qui permet à une personne (le demandeur) d’informer son adversaire (le
défendeur) qu’elle engage un procès contre lui et l'appelle à comparaître devant une
juridiction. L’assignation est établie et délivrée par un huissier de justice.
Astreinte-penalizare
Condamnation d’un débiteur à payer une certaine somme d’argent par jour, semaine ou mois
de retard en cas d’inexécution des obligations imposées par une décision de justice.
L’astreinte est destinée à contraindre la personne condamnée à exécuter la décision de justice.
Elle est dans un premier temps fixée à titre provisoire. Son montant définitif est décidé par un
juge.
Attendu-aşteptare
Nom donné aux paragraphes d’une décision rendue par un juge contenant la motivation de
celle-ci. Ces paragraphes commencent parfois par les mots « attendu que ».
Audience-audiere
Séance au cours de laquelle une juridiction prend connaissance des prétentions des parties,
instruit le procès et entend les personnes qui y participent : le procureur, les parties, les
avocats, les témoins, les experts… La décision peut être rendue à l’audience ou
ultérieurement.
Avocat-avocat
Professionnel du droit qui exerce une profession libérale. L’avocat est inscrit à un Barreau
établi auprès de chaque tribunal de grande instance. Il informe ses clients sur leurs droits et
leurs obligations, les démarches et les procédures, les conseille, les assiste et représente leurs
intérêts devant la Justice. Il fixe lui-même ses honoraires. L’assistance ou la représentation
par un avocat est obligatoire ou facultative selon la nature de l’affaire et les juridictions
compétentes.
Bail-închiriere,chirie.
Désigne toute une variété de louages de biens : location d’immeubles à usage d’habitation
(bail d’habitation), à usage commercial ou rural, location d’animaux susceptibles de profit
pour l’agriculture (bail à cheptel). Il désigne également le contrat qui régit les rapports entre
la personne qui loue un bien (le bailleur) et le locataire ( le preneur).
Bien-bun
Toute chose dont dispose une personne et sur laquelle elle a des droits réels tels que, par
exemple, un droit de propriété, un droit de jouissance ou un droit d’usufruit.
Biens communs-bunuri comune
Biens dont les époux sont propriétaires en commun. En principe, ils sont partagés par moitié
après la dissolution de la communauté des époux. Exemple : en cas de divorce.
Biens corporels-bunuri materiale,patrimoniale
Biens qui ont une existence matérielle, exemple : meubles, somme d’argent…
Biens immobiliers-bunuri imobiliare
Biens qui ne peuvent être déplacés (terrain, maison…) ou objets qui font partie intégrante
d’un immeuble, tels que cheminée, chauffage central ou individuel…
Biens incorporels-bunuri personal nepatrimoniale
Biens, valeurs économiques qui n’ont pas d’existence matérielle (droits d’auteur,
marques…).
Biens indivis-bunuri indivizibile
Biens dont plusieurs personnes sont copropriétaires. Ainsi les héritiers d’un immeuble sont
les copropriétaires indivis de celui-ci, tant qu’il n’a pas été vendu ou partagé.
Biens propres-bunuri personale
Biens appartenant à l’un ou l’autre des époux et qui constituent son patrimoine personnel par
opposition aux biens communs. A la dissolution de la communauté (divorce) chaque époux
conserve ses biens propres.
Blanchiment-spălare de bani
Introduction de fonds de provenance illicite, dans les circuits financiers ou bancaires, afin
d’en dissimuler l’origine frauduleuse.
Capacité juridique-capacitate juridică
Aptitude à avoir des droits et des obligations et à les exercer soi-même (Exemple : capacité
d’agir en justice, de conclure un contrat…). Les mineurs ne disposent pas de la capacité
d’exercice. Il en est de même pour les majeurs qui bénéficient d’un régime de protection
juridique (tutelle ou curatelle).
Cas de force majeure-caz de forţă majoră
Événement (imprévu, insurmontable et indépendant de la volonté d’une personne)
susceptible de la dégager de sa responsabilité juridique ou de la délier de ses engagements.
Exemple : catastrophe naturelle comme un tremblement de terre ou une inondation.
Cassation-casare
Annulation par la Cour de cassation ou le Conseil d’Etat d’une décision de justice rendue
contrairement aux règles de droit.
Caution-cautiune
Personne qui s’engage par écrit à payer un créancier à la place du débiteur, si celui-ci ne paie
pas sa dette à l’échéance. Le contrat s’appelle le cautionnement.
Citation-citare
Acte remis par un huissier de justice ou émanant du greffe de la juridiction qui ordonne à une
personne de se présenter, devant une juridiction, comme partie à une instance ou comme
témoin. Exemple : citation à comparaître.
Civil (litige d’ordre)-litigiu civil
Désigne un ou plusieurs conflits entre personnes privées ou morales (particuliers, sociétés,
associations…) qui ne constituent pas une infraction au sens de la loi pénale, et à l’exclusion
de ceux impliquant l’administration. Exemples : loyers impayés, conflits familiaux, dettes
impayées, conflits de consommation, travaux mal exécutés, livraisons non conformes…
Code (civil, pénal, de commerce, de procédure civile de procédure pénale…)
Recueil contenant l'ensemble des lois, décrets et règlements dans une matière déterminée.
Commandement-ordin
Acte généralement signifié par huissier de justice ordonnant à une personne d’exécuter ses
obligations à peine d’engagement de mesure d’exécution forcée (saisie de biens,
expulsion…) Exemple : commandement de payer.
Conciliation-conciliere
Mode de règlement à l’amiable de certains litiges civils exercé soit directement par le juge
( Exemple : conciliation en matière de divorce, conciliation par le conseil de prud’hommes
entre employeur et employé), soit par un tiers, conciliateur de justice. La conciliation peut
intervenir en dehors de tout procès ou au cours d’une procédure judiciaire déjà engagée. La
conciliation vise à rechercher un accord amiable entre les personnes en conflit.
Conclusions-concluzii,pledoarie
Acte de procédure déposé par un avocat ou un avoué qui fait connaître, à la juridiction, les
demandes de son client fondées sur les faits et le droit.
Constitution-constituţie
Texte fondateur de la Vème République, la Constitution du 4 octobre 1958 détermine la
forme de l’Etat et la répartition des pouvoirs. C’est la norme fondamentale en droit interne.
Consultation juridique-consultaţie juridică
Avis et conseil donnés par un professionnel du droit habilité par la loi ( Exemple : un avocat,
un huissier de justice, un notaire), sur une situation qui soulève des difficultés juridiques ainsi
que sur la ou les voies possibles pour les résoudre.
Contentieux-contencios
Litige qui peut être mis en discussion devant la justice. Désigne également l’ensemble des
litiges ayant trait à un même sujet ou relevant d’une même juridiction ou d’un même
ensemble de juridictions ( Exemple : contentieux administratif relevant des juridictions
administratives).
Contradictoire -contradictoriu
Principe d’égalité et de loyauté entre les parties durant une procédure judiciaire. Il permet à
chacune des parties de connaître les demandes ou les reproches de son adversaire et les
oblige à communiquer tous les éléments et les pièces dont elles disposent, afin de les
soumettre à la critique et de préparer leur défense. Le juge doit lui-même observer ce
principe et veiller à son respect par les parties. Ce terme désigne aussi les décisions rendues
en présence des parties ou de leurs représentants.
Contrat-contract
Accord entre deux ou plusieurs parties, afin de les obliger à donner, faire ou ne pas faire
quelque chose.
Contravention-contraventie
Infraction pénale la moins grave, punie d’amende ou de peines complémentaires (Exemple :
suspension du permis de conduire). Les contraventions sont réparties en 5 classes, en
fonction de la gravité des faits à sanctionner et des peines qui leurs sont applicables. Voir
Juridictions pénales, Amende, Tribunal de police.
Copropriété-coproprietate
Situation dans laquelle se trouve plusieurs personnes propriétaires d'une partie, appelée
quote-part, d'un même bien ou d'un ensemble de biens, généralement un immeuble.
Cour administrative d’appel-Curtea administrative de apel
Juridiction administrative du second degré qui réexamine une affaire déjà jugée par un
tribunal administratif.
Cour des comptes-Curtea de conturi
Juridiction spécialisée, chargée de vérifier les comptes publics et de juger les comptables
publics de l’Etat (trésorier-payeur général, receveur des finances…).
Créancier-creditor
Personne à qui la dette est due.
Curatelle-curatela
Mesure de protection prononcée par un juge des tutelles à l’égard de certains majeurs, en
raison d’une altération de leurs facultés mentales ou physiques. Elle permet d’assister le
majeur, à l’occasion d’un acte particulier (Exemple : vente d’un bien) ou de façon continue.
La personne chargée d’exécuter la mesure de protection est appelée le curateur.
Curateur-curator
Personne désignée pour exercer la curatelle.
Débiteur-debitor
Personne qui doit la dette.
Décret-decret
Acte ou texte administratif de portée générale ou individuelle, signé par le Président de la
République ou par le Premier ministre et, parfois, contresigné par un ou plusieurs ministres.
C'est une décision qui émane du pouvoir exécutif.
Défendeur-aparator
Personne qui se défend lors d'un procès.
Demandeur-reclamant
Personne qui présente une demande en justice et prend l’initiative d’un procès civil.
Dépens-cheltuieli
Frais de justice engagés pour un procès. Ils comprennent les droits de plaidoirie, les frais de
procédure dus aux avocats, avoués, huissiers de justice, experts judiciaires… A la fin du
procès, le juge statue sur les dépens et détermine qui devra les payer (le demandeur ou le
défendeur). Il en est de même pour les honoraires d’avocats, même si ceux-ci ne sont pas
compris dans les dépens.
Divorce-divort
Dissolution du mariage prononcée par un juge aux affaires familiales (magistrat du tribunal
de grande instance). Il existe quatre types de divorce : le consentement mutuel, l’acceptation
du principe de la rupture du mariage (divorce accepté), l’altération définitive du lien conjugal
(après deux ans de séparation) ou la faute.
Dol-dol
Manœuvre frauduleuse pour tromper quelqu'un afin d'obtenir son consentement.
Domicile-domiciliu
Lieu où une personne a son principal établissement, où elle est censée demeurer en
permanence.
Dommages-intérêts-daune,prejudicii
Somme d’argent demandée par une partie à un juge pour compenser le préjudice qu’elle a
subi.
Donation-donatie
Acte par lequel une personne (le donateur) transmet –de manière irrévocable et sans
contrepartie- un bien qui lui appartient à une autre personne (le donataire), qui l’accepte.
Droit-drept
Ensemble de règles qui régissent la vie en société. Désigne également les prérogatives
attribuées à un individu. Voir Introduction de cet ouvrage.
Émolument-remuneratie
Désigne la partie de la rémunération des avocats et officiers ministériels (avoués, huissiers de
justice) soumise à un tarif.
Ester en justice-a actiona in justitie
Agir en justice, en tant que demandeur ou défendeur.
Expert judiciaire-expert judiciar
Professionnel habilité (architecte, médecin, ingénieur, géomètre expert, enquêteur social…)
chargé par un juge de donner son avis technique sur des faits afin d’apporter des
éclaircissements techniques sur une affaire. L’expert est inscrit sur une liste établie auprès de
chaque cour d’appel. Il perçoit des honoraires dont le montant définitif est fixé par le juge
(sauf en matière pénale où sa rémunération est réglementée).
Exposé des motifs-expunere de motive
Partie d’un jugement ou d’un arrêt dans laquelle le juge explique les raisons en fait et en droit
de sa décision. Le terme « motivation » est également employé.
Expropriation-expropriere
Procédure permettant à l’administration, dans un but d’intérêt public, de contraindre une
personne à lui céder un bien, moyennant une indemnité, ou à le céder à une autre personne.
Greffe-grefier
Ensemble des services d’une juridiction composé de fonctionnaires de justice, qui assistent
les magistrats dans leur mission. Le greffe est dirigé par un directeur de greffe greffier en
chef qui peut également occuper la fonction de directeur de greffe. Voir Greffier et Greffier
en chef.
Honoraires-onorariu
Rémunération d’une profession libérale, comme les avocats.
Hypothèque-ipoteca
Droit accordé à un créancier sur un bien immeuble en garantie d'une dette, sans que le
propriétaire du bien en soit dépossédé. Elle est publiée au bureau des hypothèques. Lorsque
l’obligation garantie par l’hypothèque n’est pas respectée, le bénéficiaire de cette garantie
peut obtenir, en justice, la vente de l’immeuble et être payé sur son prix par préférence aux
autres créanciers.
Identité judiciaire-identitate judiciara
Personnels de la police ou de la gendarmerie nationale chargés de la mise en œuvre, au cours
des enquêtes, de moyens techniques et scientifiques (prélèvements, prise de clichés
photographiques…) en vue de l’identification d’auteurs d’infractions.
Immeuble-imobil
Bien non susceptible d’être déplacé (terrain, appartement ou propriété agricole…) ou objet
faisant partie intégrante d'un immeuble (clôture, cheminée...).
Incapacité-incapacitate
Personne privée – par la loi ou sur décision de justice- de la jouissance ou de l’exercice de
certains droits. Ainsi en est-il des mineurs, ou des majeurs protégés.
Juridiction administrative-jurisdictie administrativa
Tribunal ou cour qui juge les affaires opposant des personnes privées aux personnes
publiques, ou des personnes morales de droit public entre elles et qui mettent en cause une
décision de l’Etat ou des collectivités territoriales (Exemple : municipalités).
Juridiction civile-jurisdictie civila
Tribunal dans lequel sont jugées les affaires relatives aux intérêts privés.
Juridiction de droit commun-jurisdictie (instant de judecata )de drept comun,
Tribunal ayant compétence pour tous les litiges, sauf si un texte de loi particulier la lui retire.
En matière civile, le tribunal de grande instance est juridiction de droit commun, tandis que
les affaires commerciales, qui obéissent à des règles spéciales, sont jugées par les tribunaux
de commerce.
Litige-litigiu
Désaccord sur un fait ou un droit pouvant donner lieu à un arbitrage ou à un procès.
Mariage-casatorie
Union entre un homme et une femme, consacrée par une déclaration solennelle (célébration)
reçue par un officier de l’état civil (le maire, l’un de ses adjoints ou une personne qu’il
délègue). Le mariage confère aux époux des droits et des devoirs réciproques : respect,
assistance, secours, fidélité, contribution aux charges du mariage, éducation et entretien en
commun des enfants, solidarité pour les dettes du ménage...
Mesure de reparation-repararea prejudiciului cauzat
Mesure à double objectif : faire prendre conscience d’une infraction à un mineur et lui
permettre de restaurer son image vis-à-vis de sa victime, de sa famille et de la société.
Prescrite en alternative aux poursuites ou après un jugement, sa mise en œuvre peut revêtir
des formes très diverses : action en faveur d’une collectivité, d’une association ou de la
victime, réflexion suivie d’un écrit ou exposé devant le tribunal… Une disposition similaire
est également prévue pour les majeurs.
Mesure de sûreté-masuri de siguranta
Lorsqu'une personne présente un caractère dangereux, le juge peut décider d'appliquer une
sanction pénale de nature préventive, telle que le traitement thérapeutique ou le placement
sous surveillance électronique mobile Voir PSEM.
Mise en demeure-punerea in intirziere
Acte par lequel un créancier demande à son débiteur d’exécuter ses obligations (Exemple :
commandement de payer). Si elle reste sans résultat, des intérêts de retard peuvent courir et
des dommages-intérêts peuvent être réclamés. La mise en demeure peut être délivrée par un
huissier de justice ou par lettre recommandée avec demande d’avis de réception.
Notification-notificare
Au sens large, action par laquelle un acte de procédure est porté à la connaissance d’une
personne. Elle peut être effectuée par le greffe du tribunal, en principe par lettre
recommandée avec demande d’avis de réception ; lorsqu'elle est effectuée par un huissier de
justice, elle s'appelle signification.
Nullité-nulitate
Lorsqu’un acte ou un contrat n’est pas conforme à la loi, il est nul ; cela entraîne sa
disparition rétroactive. C’est le cas, par exemple, d’un contrat de mariage conclu sans le
consentement de l’un des deux époux.
Obligations-obligatii
Au sens large, lien de droit entre deux ou plusieurs personnes, en vertu duquel l’une des
parties, le créancier, peut contraindre l’autre, le débiteur, à exécuter une prestation (donner,
faire ou ne pas faire). Voir introduction de cet ouvrage.
Opposition-revizuirea
Voie de recours civile ou pénale qui permet aux personnes, ayant fait l’objet d’un jugement
par défaut, d’être à nouveau jugées.
Ordonnance-ordonanta
Décision prise par un juge unique, par exemple le juge d’instruction (ordonnance de mise en
liberté, ordonnance de non-lieu), le juge aux affaires familiales (ordonnance de non-
conciliation), le juge des référés, le juge de la mise en état. En matière civile, l’ordonnance
est une décision provisoire, à la différence du jugement.
Ordonnance pénale-ordonanta penala
Procédure simplifiée pour les contraventions et certains délits, notamment relatifs à la
circulation routière. Le tribunal de police ou le tribunal correctionnel décide, par ordonnance
pénale, de condamner ou non l’auteur de l’infraction à une amende, ou certaines peines
comme la suspension du permis de conduire, sans que celui-ci ne comparaisse devant le
tribunal. En cas de condamnation, l’intéressé a 30 jours pour s’acquitter du montant de
l’amende ou faire opposition à la décision, afin de présenter ses moyens de défense devant le
tribunal.
Ordre public-ordine publica
Ensemble de règles qui régissent la vie en société et édictées dans l’intérêt général. Une règle
est qualifiée d’ordre public, lorsqu’elle est obligatoire et s’impose pour des raisons
impératives de protection, de sécurité ou de moralité. Les personnes ne peuvent transgresser
ces règles de quelque façon que ce soit et n’ont pas la libre disposition des droits qui en
découlent. La violation d’une règle d’ordre public entraîne la nullité d’une convention, quelle
qu’elle soit (Exemple : un père et une fille ne peuvent se marier).
Patrimoine-patrimoniu
Ensemble des biens, meubles et immeubles, créances et dettes d’une personne.
Pension alimentaire-pensie alimentara
Versement financier périodique fixé, le cas échéant, par décision de justice. La pension est un
service à une personne dans le besoin ou une autre personne en état de l’aider, en exécution
d’une obligation alimentaire. Cette obligation repose sur le lien de parenté ou d’alliance entre
les personnes. En cas de séparation des parents, l’obligation d’entretien à l’égard de l’enfant
s’exécute sous la forme d’une pension alimentaire versée par l’un des parents à l’autre.
Perquisition-perchezitie
Mesure d’enquête qui consiste à rechercher des éléments de preuve d’une infraction, au
domicile d’une personne ou dans tous lieux où ils peuvent se trouver.
Personne morale-persoana juridica
Groupement qui se voit reconnaître une existence juridique et qui détient, à ce titre, des droits
et des obligations (Exemple : société, association…). La personne morale se distingue de la
personne physique, en ce que cette dernière est un individu.
Plainte-plingere
Moyen par lequel une personne qui se dit victime d’une infraction saisit la justice. Les
plaintes peuvent être déposées auprès des services de police, de gendarmerie ou adressées au
procureur de la République.
Possession d’état-proprietati publice ,de stat
C’est l’apparence d’avoir un état donné, d’être considéré par les autres (administration,
parents, entourage) comme ayant cet état, et d’exercer les droits qui y sont attachés, par
exemple de se considérer comme français, ou comme étant l’enfant d’une personne. Cette
apparence peut constituer une preuve.
Poursuites-actiuni in justitie
Ensemble des actes de procédure du ministère public, de la victime d'une infraction ou de
certaines administrations (Exemple : les douanes), pour permettre de traduire devant une
juridiction l'auteur d'une infraction pénale.
Pourvoi, recours en cassation-recurs
Recours formé devant la Cour de cassation contre une décision de justice de la cour d’appel,
d’une cour d’assises, ou d’un tribunal qui statue en dernier ressort. La Cour de cassation ne
rejuge pas une affaire. Elle vérifie que les juges ont bien appliqué les règles de droit et
qu’aucune entorse n’a été commise pendant la procédure. Le pourvoi désigne également le
recours fait devant le Conseil d’Etat contre une décision d'une cour administrative d'appel ou
d’un tribunal administratif qui statue en dernier ressort.
Préjudice-prejudiciu
Dommage subi par une personne dans ses biens, son corps, ses sentiments ou son honneur. Il
peut être dit :
d’agrément : Dommage qui résulte, généralement à la suite d’un accident corporel, de la
privation de certains actes de la vie courante. Exemple : l’exercice d’une activité artistique,
d’un loisir, d’un sport…
corporel : Atteinte portée à la santé ou à l’intégrité physique ou mentale d’une personne.
Exemple : blessure, infirmité…
matériel : Dommage portant sur les biens. Exemple : dégâts, dégradations matérielles, perte
d’un revenu ou d’un élément du patrimoine.
moral : Dommage d’ordre psychologique. Exemple : souffrance liée à la perte d’un être cher.
Prescription-prescriptie,termen de prescriptie
Mode d’acquisition ou de perte d’un droit par l’écoulement d’un délai défini par la loi
(Exemple : en matière civile, la prescription permet l’acquisition de la propriété d’un
immeuble par celui qui en a la possession depuis 30 ans). Elle peut également désigner la
perte d’un droit lorsque celui-ci n’a pas été exercé pendant un certain temps.
Preuve-proba
Élément ou document qui établit la réalité d’un fait ou d’un acte juridique. En matière pénale,
il appartient au procureur de la République de rapporter la preuve d’une infraction ainsi que
l’implication de la personne poursuivie. Tous les modes de preuve (écrit, témoignage oral,
aveu, examen scientifique…) sont admis devant le juge.
Procès-verbal-proces verbal
Retranscription écrite d’un fait, d’une déposition ou d’un interrogatoire.
Procuration-procura
Écrit par lequel une personne donne le pouvoir à une autre, d’agir à sa place, dans une
circonstance déterminée.
Qualification-calificare
Examen d’un fait, d’un acte ou d’une situation juridique, en vue de lui donner l’appellation
en droit qui lui convient, avec les conséquences et les effets prévus par la loi.
Redressement judiciaire-administrare judiciara
Procédure utilisée pour résoudre la situation d’une entreprise qui se trouve dans
l’impossibilité de régler une ou plusieurs dettes à leur échéance et qui a cessé ses paiements,
mais dont la situation n’est pas définitivement compromise.
Référé-referinta
Procédure d’urgence (sauf en matière pénale) engagée devant le président d’une juridiction,
pour que cesse une situation contraire à la loi. Exemple : le référé demandant la non parution
d'un ouvrage. Le référé aboutit à la mise en œuvre, à titre provisoire, de toutes les mesures :
qui ne se heurtent pas à une contestation sérieuse ;
de conservation ou de remise en état, pour prévenir un dommage imminent ou faire cesser un
trouble manifestement illicite.
Régime matrimonial-regim ,statut matrimonial
Ensemble de règles destinées à organiser les rapports des époux entre eux et avec les tiers sur
le plan patrimonial.
Rente-renta
Produit périodique qu'une personne est tenue (par contrat, jugement, disposition
testamentaire) de servir à une autre personne.
Renvoi-aminare
Décision par laquelle un tribunal transfère une affaire à une autre juridiction ou reporte
l’examen d’une affaire à une date ultérieure.
Requête-pretentie
Acte de procédure écrit, directement adressé à une juridiction pour faire valoir un droit et qui
a pour effet de la saisir. Elle expose les prétentions dirigées contre l’adversaire, les points du
litige, les arguments (moyens) et les pièces produites.
Requête conjointe
Acte de procédure permettant aux parties de saisir ensemble la juridiction, par exemple pour
un divorce par consentement mutuel. La requête est signée par le ou les avocats des parties.
Réquisitions-rechizitii
Conclusions, écrites ou orales prises dans l’intérêt de la société que le ministère public
présente devant les juridictions pénales pour justifier de la culpabilité d’un mis en cause et de
la peine demandée. Exemple : le procureur a requis une peine de 1 an de prison avec sursis.
Réquisitoire-rechizitoriu
Arguments développés par écrit, par lesquels le ministère public demande au juge
d’appliquer la loi pénale à un prévenu ou à une personne mise en examen.
Signature électronique-semnatura electronica
Signature utilisant un procédé électronique fiable d’identification de son auteur et
garantissant son lien avec l’acte auquel elle s’attache.
Signification-titlu executoresc
Acte par lequel une partie porte à la connaissance de son adversaire un acte ou une décision
de justice par l’intermédiaire d’un huissier de justice.
Testament-testament
Écrit par lequel une personne, appelée testateur, décide de son vivant, de ce qu’il adviendra
de ses biens après son décès. Cet acte est révocable par son auteur jusqu’à son décès.
Testament authentique-testament autentic
Écrit reçu par un notaire, dicté par le testateur en présence de deux témoins.
Transaction-tranzactie
Mode de résolution des conflits à l’amiable, qui évite un procès. C’est un accord négocié
(contrat) entre des personnes, pour mettre fin à leur conflit, en faisant des concessions
réciproques.
Tribunal-tribunal,instanta de judecata
Juridiction composée d’un ou plusieurs juges, qui a pour mission de trancher les litiges et
rendre une décision de justice.
Unilateral-unilateral
Engagement dont celui qui le prend n'attend de quiconque aucune prestation corrélative.
Union libre ou concubinage-uniune libera ,concubinaj
Situation de deux personnes de sexe différent ou de même sexe, vivant ensemble de façon
stable et continue.
Universalite-universalitate
Ensemble de biens et de dettes. L'universalité désigne le caractère indivisible du passif et de
l'actif d'un patrimoine.
Usages-uzanta
Les usages sont des règles non écrites suivies par les habitants de certaines régions ou par des
personnes exerçant des professions determines.
Usucapion-uzucapiune
Prescription acquisitive d'une propriété immobilière suite à sa possession paisible et publique
prolongée
Usufruit-uzufruct
Droit d'utiliser un bien et d'en retirer les fruits. C'est un démembrement de la propiété.
Quelqu'un qui possède l'usufruit d'un bien ne saurait le détruire.
Usure-uzura
Prêt consenti à un taux d'intérêt supérieur à celui fixé par la loi.
Usus-uzus
Droit du propriétaire d'une chose d'en user à sa guise.
Vocation-vocatie
Mot désignant l'unité de temps de travail sur laquelle est calculée la rémunération des
interventions de certains officiers publics.
Valeur mobiliere-valoare mobiliara
La locution valeur mobilière englobe, d'une part, les parts représentative d'apports consentis
par des investisseurs dans des sociétés de personnes, les parts d'emprun ...En savoir plus...
Vente-vinzare
Contrat par lequel un vendeur transmet la propriété d'un bien à un acheteur. Le contrat se
forme par le consentement des parties, sur la chose et le prix de la chose. En savoir plus...
Vetuste-invechit
Se dit d'un bien en mauvais état, obsolète.En savoir plus...
Viager-renta viagera
Droit dont on a la jouissance durant sa vie, mais non transmissible. La vente en viager
combine la vente d'un bien et la constitution d'une rente viagère au profit du vendeur pour
paiement ...En savoir plus...
Vices du consentement-vicii de consimtamint
Faits de nature à entraîner l'altération du consentement donné à un acte juridique (par ex : un
contrat) et qui, par voie de conséquence, entraînent ...En savoir plus...
Victime-victima
Personne qui subit personnellement et directement un préjudice physique, moral ou matériel,
du fait d'une infraction pénale, par opposition à la personne qui le cause ...En savoir plus...
Viduite (delai de -)-viduitate
Afin d'éviter les conflits de filiation paternelle concernant les enfants qui ont pu être conçus
pendant la période aux cours de laquelle les époux se trouvaient ...En savoir plus...
Vie commune-convietuire comuna
La définition de vie commune n'est pas tout à fait claire.
Vie privee-viata privata
Le droit à l'intimité de la vie privée fait partie des droits civils .Les composantes de la vie
privée ont été progressivement dégagées par ...En savoir plus...
Violence-violenta
La violence au sens du droit civil, est l'acte délibéré ou non, provoquant chez celui qui en est
la victime, un trouble physique ou moral comportant des conséquences d ...En savoir plus...
Voies de recours-drept la recurs
Action permettant un nouvel examen d'une décision de justice. Les voies de recours dites
ordinaires sont l'appel et l'opposition.En savoir plus...
Abattement –credit
Part de la valeur des biens imposables non soumise à impôt (à l’impôt sur la succession.)
Acquêts –bunuri dobindite
Ensemble des biens (meubles et immeubles) acquis pendant le mariage et entrant dans la
communauté.
Acte de notoriété –act de notorietate
preuve de la qualité de bénéficiaire établie par un notaire ou un greffe.
Actif -activ
ensemble des biens personnels du défunt, et s’il était marié, des biens provenant de la
liquidation du régime matrimonial.
Actif brut successoral –activ brut succesoral
: ensemble des biens du défunt avant déduction des dettes éventuelles.
Actif net taxable –activ net taxabil
ensemble des biens personnels du défunt et, s’il était marié, des biens provenant de la
liquidation du régime matrimonial, moins ses dettes personnelles.
Ascendant –ascendent
parent, grands-parents, arrière-grands-parents.
Attribution préférentielle –contributie preferential
autorisation donnée par la loi à certains héritiers de recevoir un bien du défunt en priorité.
Avenant –aprobare
modification ajoutée à un contrat..
Bénéficiaire (ayant droit) –beneficiar
celui qui a droit à une part de la succession.
Bien en nue-propriété –bun in nuda proprietate
bien dont le propriétaire peut disposer comme il le souhaite, sous réserve de ne pas en
compromettre les revenus.
Bien de communauté –bun al comunitatii
dans les régimes de communauté, somme à répartir entre les bénéficiaires et l’époux
survivant en cas de décès, après les opérations de liquidation (paiement des créanciers de la
communauté, règlement des récompenses) des biens communs.
Code ISIN –cod de identificare a produselor financiarecodification permettant
l’identification de tous les produits financiers.
Codicille : modification apportée à un testament.
Collatéraux –colaterali
cf. héritier en ligne collatérale.
Communauté réduite aux acquêts –comunitate redusa la achizitii
régime matrimonial dans lequel tous les biens acquis pendant le mariage appartiennent aux
deux époux. Mais chaque époux reste propriétaire de ce qu’il avait avant le mariage et de ce
qu’il reçoit pendant le mariage (par donation ou succession).
Communauté universelle –comunitate universala
tous les biens des deux époux sont intégrés dans le patrimoine du couple.
Communauté universelle avec clause d’attribution intégrale –comunitate universal cu
clauza de atributie integrala
contrat de mariage dans lequel chaque époux décide d’attribuer à l’époux qui lui survivra la
totalité des biens.
Contrat de mariage –contract matrimonial
acte obligatoirement passé devant notaire avant le mariage qui régit le patrimoine des époux.
Contrat de travail à salaire différé –contract de munca pentru salariu aminat
le travail effectué sans être rémunéré par un défunt exploitant agricole sur le domaine familial
constitue une présomption d’existence d’un contrat de travail. À l’ouverture de la succession,
les descendants disposent d’une créance sur les salaires différés.
Créance –creanta
droit d’une personne (le créancier) d’exiger le paiement d’une dette.
Dation –mandare
action de donner des œuvres d’art, des livres, des objets de collection, des documents de
valeur artistique ou historique, des bois et forêts, des immeubles situés dans des zones
protégées ou des valeurs d’État pour payer l’impôt de succession.
Degré de parenté –grad de rudenie
lien de parenté (ex. père, mère, grand-père, grand-mère, arrière-grand-père, arrière-grand-
mère, petit-fils, petite-fille, frère, sœur, oncle, tante, cousin…).
Deniers –fonduri de recuperare
voir reprise en deniers.
Dévolution successorale –transfer succesoral
attribution de la succession d’une personne à une autre.
Dissolution de la communauté –dizolvarea persoanei juriice
disparition automatique de la communauté du fait du décès de l’un des époux.
Donataire –danatar
personne qui accepte un don d’une autre personne (le donateur).
Donateur –donator
personne qui fait un don à quelqu’un.
Donation au dernier vivant –donatie la ultimul successor
acte par lequel les époux se font, lors du mariage ou pendant le mariage, réciproquement ou
pas, une donation qui prévoit qu’au décès de l’un, la part lui revenant dans la succession sera
plus importante que celle accordée par la loi.
Don manuel –dar,bun manual
don (d’un bien) fait de la main à la main, sans passer par un notaire. Il peut porter sur des
espèces, des titres, des biens meubles, du mobilier, des bijoux, des livres, c’est-à-dire tout
bien autre qu’immeuble.
Droit d’usage –drept de uz
personne qui a le droit d’utiliser un bien alors qu’elle n’est pas propriétaire, mais ne peut ni
en recueillir les revenus ni en disposer.
Échu –expirare
arrivé à échéance. Par exemple la retraite est versée à trimestre échu, c’est-à-dire versée à la
fin de chaque trimestre.
Filiation –filiatie
lien de parenté de l’enfant vis-à-vis de son père ou de sa mère.
Héritier –mostenitor
toute personne qui, étant liée par le sang au défunt, et toute personne assimilée (y compris,
enfant adopté par adoption plénière), ont des droits sur la succession du défunt.
Héritiers en ligne collatérale (collatéraux) –mostenitor in linie colaterala
frère, sœur, tante, oncle, cousin.
Héritiers en ligne directe –mostenitori,succesori in linie dreapta
les descendants (enfants, petits-enfants), les ascendants (père, mère et parents de la famille
maternelle et paternelle).
Indivision –proprietate comuna
situation dans laquelle un bien est possédé par plusieurs personnes sans être divisé
(matériellement) entre elles.
Inventaire –inventar
description détaillée des biens d’une personne.
Légataire –legatar
personne ou institution désignée par testament pour recevoir les biens et la fortune d’une
personne décédée.
Legs –bunuri mostenite
biens ou fortune d’une personne décédée donnés par testament à une autre personne ou à une
institution.
Liquidation de la communauté –lichidarea persoanei juridice
détermination de l’actif à répartir entre les bénéficiaires et l’époux survivant et répartition des
dettes restant dues par chacun.
Liquidité –lichiditati
somme d’argent immédiatement disponible.
Mandataire –mandatar
personne à qui est confié le pouvoir d’agir pour le compte d’une autre personne.
Meuble meublant –bun mobil
mobilier d’une maison ou d’un appartement.
Nom marital –numele sotului
nom du mari.
Nom de naissance, nom patronymique –numele de nastere,patronymic
nom de famille, nom inscrit à l’état civil. Pour une femme mariée, il s’agit de son nom de
jeune fille.
Nom d’usage –nume utilizat
nom qui peut être utilisé en plus, ou à la place, du nom de famille dans le courrier
administratif mais qui n’est pas le nom inscrit à l’état civil.
Nue-propriété –nuda proprietate
séparation ede la propriété qui permet au nu-propriétaire de disposer d’un bien sans en user ni
en retirer les revenus ou les produits.
Part disponible (quotité) –cota parte
part du patrimoine d’une personne dont elle peut disposer librement par donation ou
testament, en faveur d’une personne de son choix, lorsqu’il y a des héritiers qui doivent
légalement recevoir une partie de ce patrimoine.
Patrimoine –patrimoniu
ensemble des biens d’une personne physique (individu, homme, femme) ou morale
(groupement, établissement, société) après déduction des dettes.
Pension de réversion –pensie de intoarcere pension versée au conjoint d’un retraité décédé.
Prédécédé –predecedat
mort avant (une autre personne).
Propriété entière (pleine propriété) –plenitudinea dreptului de proprietate
droit d’user et de disposer d’un bien de façon exclusive et absolue (par ex. de le vendre).
Récompense –recompensa
pendant le mariage, transferts de valeurs entre les biens propres de chaque époux et les biens
de la communauté. Au décès, la liquidation du régime de communauté nécessite le transfert
d’une indemnité du patrimoine de l’époux qui s’est enrichi personnellement sur la
communauté vers le patrimoine de celui qui s’est appauvri.
Régime de la séparation de biens –divizarea bunurilor,patrimoniului
contrat de mariage selon lequel il n’existe pas de biens communs aux deux époux. Chaque
époux possède des biens ou des parties de biens qui n’appartiennent qu’à lui.
Réserve –rezerva
part revenant obligatoirement aux héritiers en ligne directe.
Séparé de corps –separare de locuinte
qui est autorisé par le juge à ne plus vivre sous le même toit que son conjoint sans être
divorcé.
Séparation de la propriété (démembrement de propriété) –divizarea proprietatii
,dezmembramintele
lors d’une succession, division du droit de propriété en deux droits distincts : l’usufruit et la
nue-propriété (voir ces mots).
Sous bénéfice d’inventaire –beneficiu de inventare
après vérification de tous les biens (actif) et de toutes les dettes (passif) du défunt. Cette
réserve exprimée lors de l’acceptation de la succession permet, notamment, de s’assurer que
les dettes ne sont pas supérieures à la valeur des biens.
Succession –succesiune
transmission du patrimoine d’une personne décédée à une ou plusieurs personnes vivantes
(héritage).
Testament olographe –testament olograf
acte déposé chez un notaire, écrit en entier, daté et signé de la main du défunt, dans lequel il
attribue ses biens à un ou plusieurs bénéficiaires.
Usufruitier –uzufructuar
personne qui a le droit d’utiliser un bien et d’en recueillir les fruits ou revenus (avantages
produits régulièrement par ce bien). L’usufruitier peut céder son droit d’usufruit (donation,
vente), mais ne peut pas vendre le bien.
Valeur de marché d’un immeuble –valoarea de piata a imobilului
la valeur de l’immeuble qui correspond au prix de vente qui pourrait être obtenu compte tenu
de l’état dans lequel il se trouve et des dispositions de l’acte de vente.
Valeur mobilière –valoare mobiliara
titre coté ou non coté en bourse (ex. : actions, droits sociaux, obligations).
Ajournement –aminare
Report d’une instance ou de la session d’un tribunal à une date ultérieure, soit à date fixe, soit
sans fixation de date; on parle alors d’un « ajournement sine die ». La locution latine « sine
die » signifie « sans jour fixé ». Voir la définition de « renvoi ». (Adjournment)
Libération inconditionnelle-eliberare neconditionata
Lorsqu’une personne est déclarée coupable, le juge, plutôt que de la condamner, lui accorde
une libération inconditionnelle. (Absolute Discharge)
Accusé –acuzat
Personne accusée d’un acte criminel. (Accused)
Loi –lege
Texte législatif édicté ou adopté par un pouvoir législatif ou par le Parlement. (Act)
Action –actiune
Instance civile souvent désignée sous le nom de « poursuite » et introduite par une
déclaration. (Action)
Affidavit -declaratie
Exposé des faits écrit appuyé du serment ou de l’affirmation solennelle du déclarant (le «
déposant »). Contrairement au témoignage présenté devant le tribunal, l’affidavit sera déposé
à titre de preuve et le juge en tiendra compte au moment de trancher sur une affaire précise.
(Affidavit)
Affidavit de signification –declaratie de semnificative
Affidavit précisant la manière, la date, l’heure et le lieu dont un ou plusieurs documents de
procédure particuliers ont été signifiés à une personne. Cet affidavit est généralement déposé
au tribunal à titre de preuve qu’une personne a reçu signification d’un ou de plusieurs
documents particuliers, et ce, conformément à une ordonnance ou aux Règles de la Cour du
Banc de la Reine. (Affidavit of Service)
Amicus curiae-prieten al curtii(avocatul)
Locution latine signifiant « ami de la cour » et qui est couramment utilisée dans les affaires
de droit de la famille. Une personne, généralement un avocat, est nommée par le tribunal
pour agir à titre d’« ami » de l’enfant. L’ami est responsable devant le tribunal : il doit
formuler tous les commentaires nécessaires au tribunal, c’est-à-dire le point de vue de
l’enfant sur les ententes de garde proposées. (Amicus Curiae)
Cahier d’appel –Caiet de apeluri
Volume relié déposé auprès d’une cour d’appel par l’appelant, qui contient tous les
documents, preuves par affidavit, ordres, ordonnances, listes des pièces déposées, jugements
et motifs de la décision déposés au tribunal et à partir desquels l’appel est interjeté. Ce
volume peut également être désigné sous le nom de « dossier de l’appelant » ou de « dossier
de l’intimé », comme c’est le cas à la Cour suprême du Canada. (Appeal Book)
Appelant –apelant
ersonne qui interjette appel d’une décision rendue par un tribunal ou un autre organisme
décisionnaire. (Appellant)
Requérant -solicitant
Personne qui présente une requête au tribunal en vue d’obtenir le recours ou le redressement
prévu dans une requête. (Applicant)
Requête –petitie
Demande présentée au tribunal pour qu’il prononce une ordonnance sur le recours ou le
redressement demandé. (Application)
Plaidoyer –pledoarie
Exposé ou présentation des parties visant à persuader le tribunal de rendre une décision en
leur faveur. Le plaidoyer ne constitue pas une preuve en soi et peut se faire par écrit au
moyen d’un mémoire présenté au tribunal. L’expression « conclusions finales » est utilisée
pour décrire les observations finales ou les plaidoiries présentées au jury par la Couronne,
ainsi que par la défense dans le cadre d’un procès criminel devant jury. (Argument)
Interpellation –interpelare
Dans le cadre d’une cause criminelle, instance dans laquelle l’accusé est déféré au tribunal
pour inscrire un plaidoyer en rapport avec l’acte criminel dont il est accusé. L’accusé reçoit
lecture de l’accusation et il doit plaider coupable ou non coupable. (Arraignment)
Cour d’assises –Curtea cu Juri
Autre expression utilisée pour désigner un jury. Désigne également la session d’un tribunal
en régions éloignées des principaux tribunaux. (Assize)
Mise en liberté sous caution –eliberarea provizorie pe cautiune
Dans le Code criminel, il s’agit de la « mise en liberté provisoire par voie judiciaire ». Mise
en liberté d’un accusé pendant son procès ou à la fin de celui-ci. Une personne déclarée
coupable peut également se voir accorder une mise en liberté en attendant la fin de l’appel
qu’elle a interjeté en ce qui concerne sa déclaration de culpabilité. La mise en liberté ou la
mise en liberté sous caution comprend des conditions que l’accusé doit respecter, sous peine
de voir sa mise en liberté sous caution révoquée par le tribunal. (Bail)
Barre –bara din sala de judecataBarrière située dans la salle d’audience qui sépare les
membres du tribunal du public. (Bar)
Conférence de cause –sedinta asupra cauzei
Rencontre entre le juge, les parties et les avocats des parties pour s’assurer que les procédures
sont suivies, et ce, afin que l’affaire soit réglée de manière efficiente et en temps opportun,
ainsi que pour examiner la possibilité d’un règlement à l’amiable. (Case Conference)
Opposition –opozitie
Avis ou avertissement formel concernant certaines mesures prises par le tribunal,
généralement à l’égard de la délivrance de lettres d’homologation d’un testament par le
tribunal. Ce type de document est celui le plus couramment présenté au Bureau des titres
fonciers pour aviser le personnel de ce Bureau d’un éventuel défaut de titre. (Caveat)
Certiorari –recurs Certiorari
Recours extraordinaire utilisé par un tribunal supérieur pour casser ou annuler l’ordonnance
ou la décision rendue par un tribunal inférieur n’ayant pas la compétence requise pour rendre
cette décision. (Certiorari)
Affaire au civil –cauza civila
Instance judiciaire portant sur des questions de droit dont les parties sont des particuliers, des
organismes ou des gouvernements. Instances judiciaires autres que celles portant sur des
affaires criminelles et qui peuvent viser des affaires de droit de la famille. (Civil Case)
Common law –dreptul comunDroit auquel se réfèrent les juges depuis les origines jusqu’à
nos jours. (Common Law)
Peine concurrente-concurs de infractiuni
Peines visant au moins deux infractions et qui sont purgées en même temps, et non pas l’une
après l’autre ou de manière consécutive. Lorsque les peines sont concurrentes, ce sera la
peine la plus élevée qui sera purgée. (Concurrent Sentence)
Absolution conditionnelle –condamnare cu suspendare a executarii pedepsei
Lorsqu’une personne est déclarée coupable, le juge, plutôt que de la condamner, lui accorde
une absolution conditionnelle et lorsque les conditions sont respectées, l’absolution devient
inconditionnelle. (Conditional Discharge)
Condamnation avec sursis –condamnare cu aminare
Lorsque la peine d’emprisonnement prononcée est de deux ans maximum, le juge peut
ordonner que la peine soit purgée dans la collectivité, sous réserve de certaines conditions.
(Conditional Sentence)
Peine consécutive –cumul de pedepse
Peines visant au moins deux infractions et qui sont purgées l’une après l’autre ou de manière
consécutive, et non en même temps comme c’est le cas des peines concurrentes.
(Consecutive Sentence)
Contesté(e) –contestare
Expression utilisée principalement dans les instances civiles pour désigner la procédure par
laquelle un intimé ou un défendeur prend des mesures pour « contester » la plainte déposée
par le plaignant ou le demandeur, par opposition à une affaire « non contestée » où la partie
intimée ne prend aucune mesure pour contester la plainte déposée par le plaignant ou le
demandeur. (Contested)
Condamnation –condamnare
Dans une cause criminelle, décision prononcée par le tribunal selon laquelle l’accusé est
coupable de l’infraction. La « date de condamnation » est celle à laquelle l’accusé est déclaré
coupable de l’infraction par le tribunal et où la détermination de la peine est effectuée.
Toutefois, la détermination de la peine peut être reportée à une date ultérieure. (Conviction)
Coram –in prezenta
Locution latine signifiant « en présence de » et souvent utilisée dans les arrêts des cours
d’appel pour préciser l’ensemble des juges d’appel siégeant à l’audience. (Coram)
Dépens –cheltuieli
Voir la définition de « dépens procureur-client » ou de « dépens partie-partie ». (Costs)
Conseiller –consultatii juridice
Personne qui a la responsabilité de conseiller ou de convaincre une autre personne. Autre
expression utilisée pour désigner un avocat, par exemple dans « conseiller juridique ».
(Counsel)
Règlement –regulament
Issue de la cause. (Disposition)
Rôle –rol
Liste ou registre des affaires soumises au tribunal et devant être instruites un jour précis. Bref
tableau des instances devant le tribunal pour une journée bien précise. (Docket)
Ex parte –ex parte
Instance à laquelle on procède en l’absence d’une partie, sans lui remettre d’avis. Dans les
Règles de la Cour du Banc de la Reine du Manitoba, l’expression « ex parte » a été
remplacée par « sans préavis ». (Ex parte)
Pièce –obiect,instrument
Preuve matérielle présentée ou déposée devant le tribunal, par exemple, un document, une
arme, un vêtement. (Exhibit)
Mémoire –memoriu
Volume relié déposé auprès d’une cour d’appel et qui est composé de quatre parties : (1) une
introduction sur le sujet de l’appel; (2) un résumé des faits se rapportant aux questions en
litige dans le cadre de l’appel; (3) une liste des questions en litige dans le cadre de l’appel; et
(4) un argument qui comportent des déclarations sur les questions de droit et les faits devant
être examinés au sujet de la preuve en question. (Factum)
Dommages-intérêts généraux –despagubiri generale
Indemnisation demandée par le plaignant dans le cadre d’une action et dont le montant n’est
pas précisé. Le tribunal devra fixer le montant approprié à octroyer à titre de dommages-
intérêts. (General damages)
Habeas corpus –habeas corpus ,recurs extraordinary
Recours extraordinaire qui exige que toute personne qui en détient une autre en justifie la
détention devant un tribunal supérieur. Il s’agit d’un recours généralement utilisé dans les
instances criminelles pour demander au tribunal de mettre en liberté une personne en raison
d’une peine d’emprisonnement illégale. En latin, cette expression signifie littéralement «
vous avez le corps ». (Habeas corpus)
Acte criminel –act criminal
Catégorie d’infractions prévue au Code criminel. En règle générale, il s’agit d’une infraction
grave qui est punie plus sévèrement que l’infraction punissable sur déclaration de culpabilité
par procédure sommaire, laquelle est moins grave. (Indictable Offence)
Mise en accusation –punerea in acusare
Inculpation formelle pour une infraction criminelle commise par un ou plusieurs accusés.
Cette infraction est exposée dans un document déposée devant le tribunal par le procureur de
la Couronne. (Indictment)
Dénonciation –denuntare
Déclaration appuyée du serment ou de l’affirmation solennelle du dénonciateur qui a des
motifs raisonnables de croire que l’accusé a commis une infraction criminelle. (Information)
Injonction –ordin
Une ordonnance du tribunal exigeant qu’une personne ne commette pas, ou cesse de
commettre, un acte qu’elle n’a pas le droit de commettre selon le tribunal; ou dans le cas
d’une ordonnance de faire, une ordonnance exigeant qu'une personne fasse ce qu'elle est
légalement obligée de faire selon le tribunal. (Injunction)
Ordonnance provisoire –ordonanta provizorie
Décision rendue par le tribunal, mais qui ne constitue pas l’issue définitive de l’affaire. Il est
fréquent, dans les affaires de droit de la famille, que le tribunal rende une ordonnance
provisoire pour ce qui est des questions qui pourront être tranchées en fin de compte à une
date ultérieure, savoir au moment du procès. (Interim Order)
Jugement ou arrêt –hotarire,decizie
Décision du tribunal judiciaire en dernier ressort. Les termes « jugement » et « décision »
sont souvent utilisés l’un pour l’autre. Un jugement peut être écrit ou prononcé oralement à
l’audition. Le jugement peut également être mis en délibéré par le tribunal à la fin de
l’instance et être prononcé à une date ultérieure, et ce, généralement sous forme écrite.
(Judgment)
Ressort –jurisdictie
Étendue de la compétence d’une cour, d’un tribunal ou de tout autre organisme décisionnaire
particulier. Types d’affaires sur lesquelles un tribunal ou un organisme décisionnaire a le
pouvoir de statuer. Étendue géographique dans laquelle un tribunal ou un organisme
décisionnaire a le pouvoir de rendre des décisions. . (Jurisdiction)
Juge de paix –judecator al pacii
Officier de justice ayant compétence pour statuer sur des infractions criminelles mineures et
dans le cadre d’une instance civile, comme il est prévu dans certains textes législatifs précis.
(Justice of the Peace)
Autorisation –autorizatie
Permission que doit obtenir une personne auprès du tribunal pour pouvoir procéder. Par
exemple, demander l’autorisation du tribunal pour interjeter appel. (Leave)
Mandamus –mandamus
Recours extraordinaire utilisé par un tribunal supérieur pour exiger qu’un tribunal inférieur
exerce sa compétence. (Mandamus)
Conseiller-maître-a consilia Officier de justice de la Cour du Banc de la Reine du Manitoba
qui a le pouvoir de rendre des ordonnances de procédure au cours d’une instance du tribunal,
ainsi que les autres ordonnances prévues dans les Règles de la Cour du Banc de la Reine.
(Master)
Motion -motiune Requête faite au tribunal qui survient au cours d’une instance du tribunal
en vue d’obtenir une ordonnance sur le redressement ou le recours demandé. (Motion)
Infraction -infractiuneActe criminel. Acte contraire à la loi, qui est commis en violation
d’un texte législatif, notamment le Code criminel ou une loi provinciale. (Offence)
Ordre ou ordonnance –ordonanta
Décision d’un tribunal ou d’un autre organisme décisionnaire qui peut imposer ou non l’issue
définitive de l’affaire. (Order)
Pardon –stergerea antecedentelor penale
Radiation d’une condamnation pour infraction criminelle, ce qui fait que la personne n’a plus
de casier judiciaire en rapport avec l’infraction commise. La Commission nationale des
libérations conditionnelles peut gracier quiconque a purgé sa peine et prouvé qu’il est devenu
un citoyen responsable. En règle générale, un délai d’attente doit être observé avant d’être
admissible.
(Pardon)
Exposé détaillé –expunere
Renseignements détaillés des faits allégués afférents à l’infraction criminelle dont l’accusé
est inculpé. (Particulars)
Partie –parte
Plaignant, défendeur, requérant ou intimé dans le cadre d’une instance civile. En matière
criminelle, personne ayant réellement commis une infraction ou qui est responsable, à titre de
partie, d’une infraction du fait d’avoir aidé, encouragé ou conseillé quiconque en vue de
commettre une infraction ou d’avoir comploté en ce sens. (Party)
Dépens partie-partie – cheltuielile partilor Dépens pouvant être adjugés par le tribunal à
une partie conformément au tarif ou au barème des frais prévu par le tribunal pour ce type
précis d’instance, par exemple, les frais prévus par le tribunal pour la présentation d’une
requête. N’incluent pas les honoraires de l’avocat de cette partie. (Party and Party Costs)
Per curiam –prin instant de judecata
Locution latine signifiant « par la Cour ». Parfois, l’énoncé des motifs de l’arrêt d’une cour
d’appel n’est pas considéré comme les motifs exprimés par un juge en particulier, mais plutôt
comme ceux de l’ensemble des membres de la cour, ce qui fait que les motifs sont énoncés
sous l’intitulé « per curiam ». (Per curiam)
Pétition –petitie
Document qui introduit une instance civile autre qu’une action ou une poursuite (introduite
par une déclaration). En règle générale, une pétition vise à demander au tribunal le
redressement dont il est question dans un texte législatif précis, par exemple, une requête en
divorce en vertu de la Loi sur le divorce du Canada. (Petition)
Plaignant –reclamant
Personne qui engage une action ou une poursuite. (Plaintiff)
Actes de procédure –acte procedural
Documents déposés devant le tribunal par les parties à une instance et qui font état des
questions en litige ou des affaires sur lesquelles devra statuer le tribunal. Documents
fondamentaux qui constituent le dossier d’extraction du tribunal. (Pleadings)
Question de droit –subiecte juridice,din drept
Question concernant un point de droit par opposition à des faits en cause dans une instance
judiciaire. Expression souvent utilisée pour établir s’il est possible d’interjeter appel d’une
décision. Certains appels ne peuvent être interjetés que sur une question de droit et non sur
les faits de l’espèce ayant été posés par le juge de première instance. Toutefois, dans certaines
affaires, la différence entre une question de droit et une question de fait peut être vague ou
contrastée. (Point of Law)
Enquête préliminaire –ancheta preliminara
Audience devant un juge de la Cour provinciale visant à déterminer s'il existe suffisamment
d'éléments de preuve contre l'accusé pour justifier un procès. Une enquête préliminaire n’a
lieu que si l’accusé est inculpé d’un acte criminel et choisit de subir un procès devant un juge
ou devant un juge et un jury d’un tribunal supérieur de première instance. (Preliminary
Inquiry)
Conférence préparatoire –sedinta preparatorie Rencontre entre les parties, leurs avocats
et le juge pour régler les questions de procédure et définir ou restreindre les questions qui
feront l’objet du procès. Il est également possible de régler les questions qui feront l’objet du
procès. (Pre-Trial Conference)
Prima facie –la prima vedere Locution latine signifiant « de prime abord, à première vue »
et utilisée pour qualifier une preuve considérée comme suffisante pour établir un fait jusqu’à
preuve du contraire. (Prima Facie)
Poursuite privée –urmarire personala
Poursuite engagée par un particulier contre une personne dans le cadre d’une accusation au
pénal, par opposition à poursuite publique engagée par un avocat de la Couronne lorsque
l’accusation est portée par un organisme chargé du maintien de l’ordre. Le Code criminel
prévoit qu’un citoyen peut poursuivre une personne s’il a des motifs de croire que cette
personne a commis une infraction criminelle et que l’État ou la Couronne refuse de le faire.
(Private Prosecution)
Homologation –omologare
Décision rendue par le tribunal sur la validité d’un testament. La Division des successions et
des homologations de la Cour du Banc de la Reine du Manitoba est chargée de toutes les
questions touchant l’administration successorale, ainsi que des demandes en vue d’obtenir
l’homologation d’un testament et des lettres d’administration d’une succession sans
testament.
Probation –probatiune
Ordonnance rendue par le tribunal dans le cadre d’une peine et enjoignant à l’accusé de ne
pas troubler l'ordre public, d’avoir une bonne conduite et de respecter les autres conditions
que le tribunal peut exiger. L’ordonnance de probation a une durée limitée, par exemple, deux
ans, et peut ou non nécessiter la supervision d’un agent de probation. (Probation)
Interdiction interdictie
Recours extraordinaire utilisé par un tribunal supérieur pour interdire à un tribunal inférieur
d’exercer ou de continuer à exercer une compétence qu’il ne possède pas. (Prohibition)
Juge puîné –judecator
Expression d’origine franco-normande pour désigner le juge d’un tribunal qui n’est ni le juge
en chef ni le juge en chef adjoint. (Puisne Judge)
Casser –a anula
Annuler une instance judiciaire ou une décision particulière, par ex. casser l’ordonnance
rendue par le tribunal, la rendant sans force exécutoire, comme si elle n’avait jamais été
rendue. (Quash)
Engagement –angajament
Document de caution, signé par l’intimé, qui énonce les conditions auxquelles il est mis en
liberté. (Recognizance)
Dossier de l’instance -dosar ,caz
En ce qui concerne une cause précise, la liste ou le compte rendu du tribunal de toutes les
comparutions ou procédures et de leur issue devant lui. (Record of Proceedings)
Registraire –grefier
Fonctionnaire du greffe ou du « registre », qui reçoit les documents à déposer au tribunal et
qui a le pouvoir d’attester ou de confirmer les décisions au nom du tribunal. (Registrar)
Renvoi –reinvoire
Report d’une instance criminelle à une autre date; contrairement aux instances civiles, où un
ajournement peut renvoyer à une date indéfinie, un renvoi exige que le tribunal fixe la date à
venir, à laquelle l’affaire sera de nouveau présentée au tribunal. Voir la définition
d’ajournement.
Intimé –respondent
Personne qui réagit ou qui est partie adverse à une requête faite par un requérant; aussi une
personne qui réagit ou qui est partie adverse à un appel interjeté par un appelant.
(Respondent)
Primauté du droit-normes de drept
Autre expression pour signifier l’ordre public; principes qui exigent que les pouvoirs de
l’État découlent des lois adoptées par le parlement ou la législature ou des décisions
judiciaires rendues par des tribunaux indépendants et qu’ils soient encadrés par celles-ci.
(Rule of Law)
Règles de procédure –reguli procedural
Procédures qui régissent les instances du tribunal et qui doivent être suivies par les parties.
(Rules of Court)
Shérif –ofiter
Fonctionnaire du tribunal chargé de maintenir la sécurité du tribunal, y compris le fait
d’escorter les intimés sous garde; les fonctionnaires du Bureau du Shérif coordonnent aussi
l’assignation des jurés et veillent à leur sécurité dans des procès devant jury en matière
pénale et ils offrent de l’aide pour la signification de documents de procédure et l’exécution
des ordonnances du tribunal, p. ex. pour la saisie et la vente des biens de personnes endettées.
(Sheriff)
Bref délai –rezumat
Une requête au tribunal, sous forme de motion, pour qu’une affaire soit entendue par lui dans
un délai plus bref que celui imposé normalement par les règles de procédure; habituellement,
le bref délai est demandé lorsque l’affaire est jugée urgente par la partie requérante. (Short
Leave)
Sine die –zi nefixata
Locution latine qui signifie « sans jour fixé ». Lorsqu’une instance du tribunal est ajournée «
sine die », aucune date précise n’est fixée pour ce qui du moment où l’instance sera présentée
à nouveau au tribunal. Cette expression est souvent utilisée dans des instances civiles lorsque
le tribunal accorde un ajournement « sine die » et qu’il incombe aux parties de présenter à
nouveau l’affaire au tribunal à une date et à une heure dont elles peuvent convenir. (Sine Die)
Dépens procureur-client –cheltuieli procuror-client
Aussi appelés « frais entre avocat et client », il s’agit des dépens adjugés à une partie par le
tribunal, y compris les honoraires d’avocat (ou une portion de ceux-ci) de la partie à qui sont
adjugés les dépens. (Solicitor and Client Costs)
Dommages-intérêts spéciaux –prejudicii special
Montant d’argent réclamés à titre de dommages-intérêts par un plaignant dans le cadre d’une
action en justice; contrairement aux dommages-intérêts généraux, qui ne précisent pas de
montant, mais qui servent à demander au tribunal d’adjuger et de déterminer le montant qui
convient. (Special Damages)
Stare Decisis –ne mentinem la deciziile deja pronuntateLocution latine qui signifie « nous
nous en tenons aux décisions déjà rendues »; ce principe de common law impose aux juges
d’appliquer les décisions exécutoires antérieures de leur propre tribunal ou de tout tribunal
supérieur. (Stare Decisis)
Déclaration -declaratie
Plaidoyer dans une instance civile où le plaignant fait valoir les faits à l’appui du recours ou
de la réparation demandée; document qui introduit une action en justice. (Statement of
Claim)
Défense –aparare
Plaidoyer pour réagir ou se défendre à l’égard de la déclaration dans une instance civile où le
défendeur fait valoir les faits qui fondent la défense à l’encontre de l’allégation faite dans le
cadre de l’action en justice. (Statement of Defence)
Texte législatif –text legislative
Loi édictée ou adoptée par le parlement ou la législature. (Statute)
Plaidoirie –pledoarie
Semblable au plaidoyer; discours ou présentation des parties à l’intention du tribunal à la fin
d’une instance, après que la preuve a été présentée et avant que le tribunal ne rende sa
décision; occasion donnée aux parties de résumer les questions en litige, la preuve et le droit
et de tenter de persuader le tribunal de rendre une décision en leur faveur. (Submission)
Assignation de témoin –citarea martorului
Ordre de comparaître à une date et à un lieu précis pour témoigner sur une affaire précise;
certaines assignations peuvent exiger que la personne produise un document ou d’autres
objets en sa possession. (Subpoena)
Infraction de procédure sommaire –infractiune mai putin grava Infraction criminelle
moins grave qu’un acte criminel; la peine maximale pour une infraction de procédure
sommaire en vertu du Code criminel est une amende de 2 000 $ ou six mois
d’emprisonnement. (Summary Conviction Offence)
Assignation –citatie
Document qui enjoint à une personne de se présenter au tribunal à une date et une heure pour
répondre à une plainte déposée au tribunal; une procédure dans une instance criminelle en
vue d’imposer à une personne intimée de se présenter au tribunal pour répondre à une
accusation criminelle. (Summons)
Caution –cautiune
Dans une instance criminelle, personne qui, pouvant être tenue de déposer un montant
d’argent ou un cautionnement, garantit qu’une personne intimée qui a été libéré sous caution
comparaîtra à son procès ou à sa prochaine comparution prévue. (Surety)
Condamnation avec sursis –condamnare cu suspendareLorsqu’une personne est déclarée
coupable, le tribunal suspend la peine et remet le délinquant en liberté sous les conditions
énoncées dans une ordonnance de probation. À l’échéance de l’ordonnance de probation, si la
personne n’a pas été accusée d’autres infractions et a respecté toutes les conditions de
l’ordonnance de probation, le tribunal n’imposera pas de peine à la personne. (Suspended
Sentence)
Tarif –tarif
Liste ou barème des dépens relatifs aux procédures particulières du tribunal ou aux dépôts
auprès du tribunal; lorsqu’un tribunal attribue des dépens à une partie, il se fonde
habituellement sur le tarif établi par le tribunal. (Tariff)
Intitulé –intitulat
Nom officiel de la cause judiciaire; dans une instance civile, par exemple, « John Smith c.
John Jones »; dans une instance criminelle, par exemple, « La Reine c. John Smith »; titre
d’un document de procédure qui décrit les parties à l’instance judiciaire; peut aussi être
appelé « intitulé de l’action ». (Title of Proceedings)
Transcription –transcriere
Compte rendu officiel d’une instance judiciaire produit sur papier en transcrivant un
enregistrement sonore de l’instance fait au tribunal, p. ex. sur une audiocassette ou un disque
numérique. (Transcript)
Preuve orale –proba orala
Témoignage oral d’un témoin dans le cadre d’une instance du tribunal, par opposition à un
témoignage fait sous la forme d’un affidavit; l’expression « viva voce » signifie « de vive
voix » en latin. (Viva Voce Evidence)
Voir-dire –sa vedem si sa ne expunem
Expression anglo-normande qui désigne un procès ou une audience dans le cadre d’un procès
pour déterminer si la preuve avancée par une partie ou l’autre est admissible. Si, à la fin du
voir-dire, la preuve est jugée inadmissible, elle ne peut être prise en considération pour
déterminer la culpabilité d’un intimé. Dans les procès devant jury, le voir-dire est mené en
l’absence du jury et la procédure ne peut faire l’objet d’un compte rendu ou être publiée.
(Voir Dire)
Mandat –mandat
Ordre ou ordonnance du tribunal; dans les instances criminelles, nombreux sont les mandats,
par ex. le mandat d’arrêt, ordonnance du tribunal pour que soit appréhendée et traduite
devant le tribunal une personne intimée afin de répondre de l’infraction dont elle est accusée,
ou encore le mandat de perquisition, ordonnance du tribunal permettant la fouille par des
agents de la paix dans des lieux précis pour trouver des choses précises qui doivent être
présentées au tribunal en ce qui concerne une infraction criminelle. (Warrant)
Bref -ordonanta
Ordonnance rendue par le tribunal qui exige l’exécution d’un acte spécifique ou donne le
pouvoir de le faire exécuter. (Writ)
Procureur-procuror
Le Procureur Général est le chef du parquet auprès de la Cour d’Appel ou de la Cour de
Cassation.
Le procureur de la République est le chef du parquet auprès du tribunal de grande instance.
Notaire-notar
Officier ministériel chargé de recevoir ou rédiger les actes ou contrats et de leur conférer
l’authenticité qui les rendra incontestables.
Centre de détention-centru de detentie
Prison qui héberge des condamnés à des peines moyennes.
Accusatoire-acuzatoriu
La procédure accusatoire désigne une procédure dans laquelle les parties sont principalement
à l'initiative du procès (déclenchement) ainsi que de son déroulement (production de preuves
démontrant leur argumentation).
Accord-acord
Sigle désignant une application informatique commune à tous les acteurs de la dépense
publique qui permet d'améliorer l'exécution et le suivi de la dépense.
Action oblique-actiune oblica
L'action oblique est une action ouverte, prévue par l'article 1106 du code civil, à un créancier,
agissant au nom et pour le compte de son débiteur négligen et insolvable, contre un débiteur
de son débiteur. Elle est autrement appelée égalementAction directe.