Vous êtes sur la page 1sur 10

Instructions

et Serment

33e degré
de la Franc-Maçonnerie
INSTRUCTIONS ET SERMENT
DE LA FRANC-MAÇONNERIE
33ème degré de la Franc-Maçonnerie
Rite Ecossais
Le général Garibaldi, révolutionnaire italien
(ami intime du révolutionnaire et haut maçon
Mazzini), fut admis au 33ème dêgré de la Franc-
Maçonnerie du Rite Ecossais. Les auteurs Paul
Rosen, Meurin et Warren Weston ont publié dans
leurs livres le texte suivant (qui n’a pas encore
été dénié depuis 1870), extrait d’une lettre d’ins­
tructions secrètes adressée à Garibaldi par le
Suprême Conseil du Rite Ecossais:
“La Franc-Maçonnerie n’est pas autre chose
que la révolution en action, une conspiration per­
manente contre le despotisme politique et reli­
gieux. . . Pas un seul degré ne révèle la Vérité
entière; le voile qui cache la Vérité aux yeux des
curieux est levé par degrés.
“Pour nous, investis du suprême pouvoir,
pour nous seulement, la Vérité est pleinement
révélée. . . . et nous fait savoir, voir et sentir que:
l’Homme est en même temps Dieu, Pontife et Roi
de lui-même. C’est là le sublime secret, la clé de
toute science, le sommet de l’initiation.
— 3—
La Franc-Maçonnerie, synthèse parfaite de
tout ce qui est humain, est donc Dieu, Pontife et
Roi de l’Humanité. C’est ce qui explique son
universalité, sa vitalité, sa puissance.
“Nous, les Grands Chefs, formons le bataillon
sacré du Sublime Patriarche, qui est Dieu, Pontife
et Roi de la Franc-Maçonnerie. Voilà la triple
V érité..........
“Nos instructions peuvent se résumer comme
suit: faire triompher notre Vertu, notre Moralité
et notre Autorité dans tout le genre humain.
“Pour contrecarrer leur abjecte vertu, nous
avons les degrés (ici suit l’énumération de 11 de­
grés) qui nous permettent de conduire le profane
de l’ignorance de l’Apprenti à la mission du Che­
valier Elu (lie degré), pour la défense de la Vertu
maçonnique, pour la croisade de l’Homme, Dieu
de lui-même.
“En opposition à leur abominable moralité,
nous avons les degrés (énumération des degrés 12
à 22 inclusivement).
“Finalement, en opposition à leur criminelle
autorité, nous avons les degrés (énumération des
degrés 23 à 33).
“Les hommes d’église combattent notre Vertu
et notre Autorité maçonniques avec leur Propri­
été, leur Religion et leur Loi. . .
— 4
“De ces trois ennemis infâmes, c’est la Reli­
gion qui doit être l’objet de nos attaques sans
répit; parce qu’aucun peuple n’a pu survivre à sa
Religion...........et, en la tuant, nous aurons et la
Loi et la Propriété à notre merci.
“Maintenant que vous prenez place parmi les
Maîtres-Chefs, . . . . nous résumerons pour vous
la Grande Lumière de l’initiation suprême:
“Vous êtes votre propre Dieu, votre propre
Pontife et votre Propre Roi.
“Votre raison est la seule règle de Vérité, la
seule clé de la science et de la politique.
“Vos appétits et vos instincts sont la seule
règle du Bien, la seule clé du progrès et du bon­
heur.
“Vous devez comprendre et interpréter com­
me suit notre motto sacré: Liberté, Egalité, Fra­
ternité.
“Liberté, l’arme toute-puissante avec laquelle
nous avons bouleversé le monde, veut dire:
indépendance sans limite ni restriction, dénuée de
toute autorité.
“Indépendance de l’esprit, qui n’est jamais
entravée par aucune révélation, ni limitée par
aucun dogme.
5—
“Indépendance de la volonté, qui ne se soumet
jamais à aucune puissance, qui ne reconnaît ni
Roi, ni Pape, ni Dieu.
“Indépendance de la personnalité, qui a
brisé toutes les chaînes morales . . . . C’est avec
la Liberté comme levier et avec les passions com­
me appui (fulcrum), que nous renverserons pour
toujours les Rois et les Prêtres.
“Egalité..........veut dire: division égale de la
propriété, droits de l’homme à la terre commune,
en tant que citoyen d’un seul et même monde. . . .
ces droits étant plus sacrés que les contrats.
“Egalisation de la richesse, par un ajustement
proportionné des salaires, par l’abolition complète
et définitive du droit d’héritage, par l’expropria­
tion de toutes les compagnies financières, par la
nationalisation des canaux, transports, assurances,
mines.
“Egalisation des individus par la solidarité,
par la jouissance égale de la production collective.
C’est par l’Egalité comme levier et les appétits
humains comme appui (fulcrum), que nous effa­
cerons pour toujours l’aristocratie de la richesse.
“La Fraternité, promesse toute-puissante par
laquelle nous avons établi notre pouvoir, signifie:
— 6 —
“Fraternité dans la Franc-Maçonnerie, afin de
former un Etat dans l’Etat, avec des moyens et des
fonctions indépendants de l’Etat, inconnus de
l’Etat.
“Fraternité dans la Franc-Maçonnerie, afin de
former un Etat au-dessus de l’Etat, avec une
Unité, une supernationalité et une universalité qui
la rendent supérieure à l’Etat et en fassent la
puissance derrière l’Etat.
“Fraternité dans la Franc-Maçonnerie, pour
former un Etat contre l’Etat aussi longtemps que
les armées permanentes existeront.........
“C’est avec la Fraternité comme levier et les
haines humaines comme appui, que nous élimine­
rons pour toujours le Parasitisme et la Répression
armée . ”
i “Répétez maintenant avec nous notre
ij Suprême Serment :
“Je jure de n’avoir pas d’autre Patrie que la
Patrie Universelle. Je jure de m’opposer
fermement, partout et toujours, aux frontiè­
res des nations, aux bornes des champs, des
maisons, des boutiques, et aux liens de la fa-
— 7 —
mille. Je jure de détruire, même au sacri­
fice de ma vie, les bornes que les Chrétiens
humanicides ont tracées avec du sang et de
la boue, au nom de Dieu.
“Je jure de consacrer mon existence entière
au triomphe sans fin du progrès et de l’unité
universelle, et je déclare adhérer à la néga­
tion de Dieu et de l’âme humaine.”

On peut comparer le document ci-dessus à


l’ordre expédié de Paris en octobre 1885 par
Albert Pike à tous les Conseils Suprêmes du
monde, Rite Ecossais (ordre cité par plusieurs au­
teurs), dont une partie se lit comme suit:
“. . . Esotériquement, D.-. M .. I.\ sont les ini­
tiales des mots Destruction, Matérialisme, Im­
position, qui “imposent la destruction de tout
ce qui résiste au matérialisme.”
“Les trois points: signifient que le travail ma­
çonnique de Destruction, Matérialisme et Im­
position est triple:
Destruction:
1. du Surnaturel; 2. de l’Autorité; 3 de
l’activité antimaçonnique.
— 8
Matérialisme:
1. de la Conscience; 2. de l’Education;
3. de l’Etat.
Imposition:
1. sur la Famille; 2. sur la Nation; 3. sur
l’Humanité.
“En conséquence, l’ordre de réaliser de façon
pratique les trois points • * • signifie: Par
n’importe quels moyens, quels qu’ils soient,
on doit Imposer d’abord sur la famille, puis
sur la Nation, afin d’atteindre le but d’impo­
ser sur l’Humanité.”
REMARQUES :
Le lecteur sérieux aura noté la concordance
parfaite entre le programme du 33ème degré du
Rite Ecossais (présenté comme la moins nocive
des Francs-Maçonneries) et l'Internationale Com­
muniste: abolition des notions de Dieu, de l’âme
humaine; abolition de la Religion, du Sacerdoce,
de la Monarchie, de l’Autorité, de la Propriété, de
l’Etat National et du sens national; établissement
de la République Universelle, du collectivisme, du
super-gouvernement mondial maçonnique.
— 9 —
PARALLÈLES:
Les Internationales Prolétariennes ou marxis­
tes s’adressent aux classes sociales du bas, em­
ployés, ouvriers, prolétaires, en faisant appel à
leurs haines et à leurs passions (envie, jalousie,
ambition, convoitise, etc.).
La Franc-Maçonnerie s’adresse aux classes du
haut: bourgeoisie, employeurs, patrons, haut fonc­
tionnarisme, en faisant appel à leurs passions
(ambition, cupidité, hâte de parvenir, etc.). De
sorte que le haut et le bas, tout en s’imaginant se
combattre, poussent vers un même but final.
De même que le communiste sincère ne réa­
lise avec stupeur la vérité sur le Communisme que
lorsque son idéologie triomphante l’a brutalement
réduit en esclavage; de même le franc-maçon
ignorant du but réel ne réalise le ætanisme véri­
table des Loges que lorsqu’il est ]|§fvenu à l’ini­
tiation finale, quand il est trop tard pour reculer,
lorsqu’il a prêté trop de serments et pris trop d’en­
gagements. 952 des francs-maçons sortiraient des
Loges, s’ils pouvaient connaître à l’avance l’abou­
tissement final de la route dans laquelle on les a
engagés, par serments répétés à des maîtres in­
connus.
*
— 10 —
Derrière le rideau de fer, au domaine du
Marxisme (Karl Marx était un haut maçon), le
satanisme règne. De ce côté-ci du rideau de fer,
le satanisme règne également, par la puissance
maçonnique qui s’impose aux gouvernements d’es­
prit libéral.
Les auteurs les plus sérieux sur ces questions:
Mgr Bénigni, Mgr DeLassus, Mgr Jouin, Mgr
Trécziak, le R. P. Denis Fahey, le R. P. E. Cahill,
etc., ont conclu que Marxisme et Franc-Maçon­
nerie sont des instruments aux mains de la Jui-
verie Universelle, qui s’en sert dans tous les pa\
pour pousser vers son but d’un messianisme ]u.
mondial, réalisé par une République Universelle,
avec super-gouvernement mondial dirigé par les
Juifs et régnant sur un monde subjugué, “libéré”
de ses pouvoirs nationaux, de sa religion, de sa
propriété privée, de ses initiatives, de sa concep­
tion chrétienne de la morale et du droit.
VIGILANS

— 1 1 —