Vous êtes sur la page 1sur 23

I.S.E.

T 2018/2019

Chapitre I

I Présentation de bureau d’étude :

1. Domaine d’activité :

L’entreprise dont on a fait le stage est un bureau d’étude créé par Mr. Mohamed Ali
Mbarek ingénieur conseil en génie civil spécialisé Béton armé
1. Le calcul béton armé
2. Élaboration des plans d’exécutions
3. Suivi, coordination et contrôle de l’exécution des travaux sur chantier
4. Vérification de ferraillage et bétonnage.
2. Coordonnées :

 Raison sociale : Ingénieur conseil Mr Mohamed Ali mbarek et MR kamel


jrad Architect
 Adresse :Av la perle du sahel khzema soussa imm Gahbiche 6 eme etage
bureau N° 4
 Gérant : Mr. Mohamed ali mbarek
 Téléphone : 55 032 444
 Email : medali_Mbarek@yahoo.com
Organigramme

architect kamel jrad

un technicien un ingénieur un ingénieur


secrétariat génie civil
supérieur fluide

3. Les moyens et les materiels du bureau

Le bureau est équipé de

 Photocopie
 2 imprimantes
 Deux ordinateur

1
I.S.E.T 2018/2019

Aussi le bureau est équipé des logiciels de calcul et de dessin de plan architecture, plan
coffrage et plan fondation

 ROBOT : pour le dimensionnement des structures

Logiciel Auto CAD Logiciel arche

II Présentation de projet

1. Objet de l’étude

L’objet de cette étude est de construire une ville réz de chaussé a hammam Sousse

2. Description architecturale :

Figure 1 : façade principale du projet

2
I.S.E.T 2018/2019

Figure 2: façade latérale droite du projet

Figure 3: coupe A-A façade latérale droite du projet

Figure 4: façade postérieure du projet

3
I.S.E.T 2018/2019

Figure 4: façade postérieure du projet

Figure 6: plan terrasse

4
I.S.E.T 2018/2019

5
I.S.E.T 2018/2019

3. La fonctionnalité :

 Porche d’entré
 Salon
 Cuisine et patio jardin
 Hall
 Salle de bain
 3chambres pour les enfant et suite parent qui constitué par une
chambre, salle de bain et dressing
 Suite pour la concierge

Chapitre II :

Démarche à suivre

I. Lecture et conception

1) Lecture architecturale :
Pour qu’on puisse aborder notre travail, on a eu des données architecturales et la
contrainte du sol. Notre première intervention était à la lecture des plans architecturaux :
une meilleure lecture architecturale permet d’aboutir à la meilleure conception structurale.

2) Conception Structurale :
a. Introduction :
La conception de la structure est la phase la plus importante dans un projet de bâtiment.
Elle doit obéir à des règles et critères de résistance, et doit être toujours au service de
l’architecture et de l’aspect économique. Le choix des éléments de la structure doit être
judicieux mettant en relief tout l’ensemble de ces contraintes.
b. But d’une conception structurale :

C’est la recherche d’une solution optimale qui répond à plusieurs facteurs, à savoir :
 Les plans d’architectures.
 Les destinations des locaux.
 Les méthodes des constructions et les procédés d’exécution.
 Les choix des matériaux et leurs provenances.
 Les charges permanentes et surcharges d’exploitation.
 Le site naturel du terrain et sa portance.
 La technologie, le fonctionnement et l’exploitation de l’ouvrage.
 La disponibilité des matériels et des équipements.
 La surface destinée à l’ouvrage, etc…

6
I.S.E.T 2018/2019

Une conception optimale doit intégrer le maximum de ces contraintes, tout en respectant le
principe de minimisation du prix de revient.

c. Choix de la conception structurale :

 Le choix de la conception structurale doit respecter :


 Les plans d’architecture.
 L’emplacement des éléments de structures : poteaux, poutres,…
 La nature du terrain et les caractéristiques du sol.
 Le choix du type de fondation.
 L’influence des constructions et des voies avoisinantes.

d. Critères de la conception :

Pour notre projet, nous avons opté pour le système poutre poteau, qui est le plus adéquat dans
notre cas, pour sa facilité d’exécution ainsi que pour ses aspects de résistance et d’économie.
En effet, c’est le choix le plus répandu pour les cas des petites portées, ce qui correspond bien
avec la présente étude.
Ce choix étant décidé, il faut par la suite le concrétiser tout en respectant certains critères
fondamentaux, qui sont en étroite relation avec la fonctionnalité des espaces.
L’emplacement des poteaux ne doit en aucun cas gêner l’objet fonctionnel de l’architecture,
ses espacements doivent être bien répartis, (placés dans des endroits où on a prévu des
cloisons), donnant ainsi lieu à avoir des poutres de portées moyennes n’encaissant pas de
fortes sollicitations et qui repartissent au mieux les efforts aux poteaux.
Il nous a été préférable de concevoir des poutres continues, l’hyperstatique réduit la grandeur
des sollicitations et par la suite engendre une économie des matériaux.

 Les calques

Les calques sont la principale méthode permettant d’organiser un dessin


Et on choisi le couleur et le type de ligne de chaque calque.

7
I.S.E.T 2018/2019

 Traçage des axes

On décale la ligne intérieure du mur d’architecture de 12.5 = (11 +1.5 de l’enduit) vers
l’intérieur. En suite on aura notre axe principal.

8
I.S.E.T 2018/2019

 Traçage de poteau

Le poteau est désigné sur le plan de coffrage par la lettre P suivis son numéro
et par dimension (22x22)

 Traçage de poutre , de raidisseur et nervure

 Une fois les poteaux sont mis en place, on les relie par des poutres et des raidisseurs
qui ont des dimensions proportionnelles à la longueur de travée

 L’étape suivante consiste au choix du sens des nervures. Une nervure est une poutre en
T travaillant à la flexion simple destinée à supporter les charges permanentes et
d'exploitations et les transmettre aux poutres. Dans certaines régions, on doit inverser
le sens des nervures à cause de l’augmentation de leurs longueurs.

9
I.S.E.T 2018/2019

II. Pré-dimensionnement

1. Introduction

La conception du bâtiment est l’étape la plus importante dans l’étude de la structure


elle présente la base de pré dimensionnement, de calcul et de détermination de
ferraillage.

2. Poteaux :

L’implantation des poteaux est faite en respectant les conditions suivantes :


- Eviter d’avoir des poteaux qui gênent la circulation
- Eviter d’avoir des poteaux implantés
- Evites d’avoir des portées importantes pour ne pas avoir des grands
retombés
- Respecter l’architecture du bâtiment

10
I.S.E.T 2018/2019

3. Poutre

Apres avoir terminé la conception, on commence la phase de pré-


dimensionnement qui est basée sur des formules forfaitaires données par
règlement BEAL.
La poutre est désigne sur le plan de coffrage par la lettre A suivie de son
numéro, son largeur et son hauteur. A(bxh)

La largeur (b) sera fixée à partir des dimensions des poteaux.


La hauteur (h) est fixée à partir de règle de pré-dimensionnement
Suivant :

L : la longueur de la travée.
Cas d’une poutre continue : h=L/12
Cas d’une poutre isostatique: h=L/10

11
I.S.E.T 2018/2019

Chapitre IIi :

évaluation des charges

I. Evaluation des charges


1) Généralité sur les planchers.

a) Définition
Les planchers sont des plans horizontaux séparent deux étages d’un bâtiment et capables de
supporter les charges d’utilisation
b) Fonctions suivantes
 Fonction porteuse : résistance mécanique, flèche admissible , stabilité et durabilité
 Isolation thermique : conservation de la chaleur et faible transmission verticale entre
étages
 étanchéité : pas d’infiltration d’eau surtout pour les planchers terrasse et les salles
d’eau
 Résistance a l’incendie : pas de propagation d’incendie entre étages et tenu pendant
quelques heures

On distingue plusieurs types des planchers :


 Dalle pleine
 Planchers à corps creux
 Planchers avec poutrelles préfabriquées
 Planchers avec pré-dalle

Dans notre projet, on va utiliser :


Planchers à corps creux (16+5)

12
I.S.E.T 2018/2019

2) Planchers à corps creux

 Description :

Le plancher à corps creux est constitué généralement de trois parties :


Un élément porteur : corps creux +chape en béton armé .
Revêtement : étanchéité et forme de pente.
Plafond : enduit sous plafond.

 Les Charges permanentes G :


Les actions permanentes notées G ont une intensité constante ou très peu variable dans
le temps, elles comprennent :le poids propre de structure , le revêtement de sol , les
cloisons ,les enduits …
 Plancher en corps creux (16+5) :…………..280kg/ m²

13
I.S.E.T 2018/2019

composants Epaisseur (cm) Poids volumiques Poids surfaciques


(KN/m3) (KN/m2)
Protection.de 2.4 20 0.8
l’étanchéité
Etanchéité - - 0.05

chape de ravoirage 2 20 0.4

Forme de pente 10 22 2.2


Plancher en corps 16+5 - 2.85
creux
Enduit sous plafond 1.5 18 0.27
TOTAL 6.6

 Les charges exploitations Q :


Les charges d’exploitation Q , les charges climatique (actions du vent et de la neige),
les charges non permanentes appliquées en cours d’exécution, les effets dus à la
température
Les valeurs qu’on considère dans la suite de notre calcul sont :

Local Charge (daN/m²)

Plancher d’habitation 150


Terrasse non accessible 100
Escalier 400

II. Caractéristique des matériaux et hypothèses de calculs :

Le dimensionnement des éléments de la structure est conduit selon les règles techniques de
conception et de calcul des ouvrages et des constructions en béton armé. De ce faite, on
appliquera la méthode des états limites du règlement : B.A.E.L.

i. Caractéristiques des matériaux :

Dosage en ciment de béton armé en élévation : 350 Kg/m3 classe du ciment CPA

 La résistance caractéristique à la compression à 28 jours :

14
I.S.E.T 2018/2019

f c28  22MPa
.

 La résistance caractéristique à la traction à 28 jours :


f t 28  0.6  0.06f c 28  1.92PMa

 Le béton de propreté est dosé à 150 Kg/m3.

 La résistance de calcul de béton :


0.85  f c 28
f bu   12.46MPa
b

 La contrainte limite de compression du béton :


 bc  0.6fc28  13.2MPa

 Le poids volumique du béton armé  = 25 KN/m


3

ii. Caractéristiques de l’acier :

 Le coefficient partiel de sécurité pour les aciers :


 s  1,15

 La limite d’élasticité pour les barres haute adhérence :


f e  400 MPa

 La limite d’élasticité pour les ronds lisses :


fe  235 MPa

 Le module d’élasticité est :


Es = 2 105MPa
 La résistance de calcul :

o à l’Etat Limite Ultime (ELU) :


f
 s = f  e  347.83 MPa
su  s
o à l’Etat Limite de Service (ELS) :
Dans le cas de fissuration préjudiciable :  s : n'est pas définie

 La longueur de scellement (ls) :


o Ancrage droit : ls = 40 
o Ancrage courbe : ls = 16  avec  est le diamètre de la barre d’acier.

15
I.S.E.T 2018/2019

iii. Hypothèses de calcul

Reprise de bétonnage : le calcul fait sans reprise de bétonnage


Fissuration : on prend fissuration peu préjudiciable
Enrobage des armatures : c=2.5cm

1 Plan coffrage

La première étape était de reproduire les plans de coffrage de l’étage et de L’RDC en


utilisant le logiciel AUTOCAD.

16
I.S.E.T 2018/2019

2 Calcule manuelle :
On va étudier la poutre A2(22X45) au niveau de plancher terrasse

Charge permanente G :
o Poids propre poutre: 0,22*0.4*25=2.2KN/m
o Sur charger sur la poutre : (6.6-2.85)*0.12=0.45 KN/m
2.50−0.22
o Poids propre Plancher : 6.6*( )=7.5 KN/m
2

o Poids propre de l’acrotere : 0.8*0.1*25=2KN/m


G=poids propre de poutre +poids propre de plancher +surcharge de poutre+poids propre de
l’acrotere
G=2.2+0.45+7.5+2=12.15KN/M
Charge d’exploitation Q :

2.50−0.22
Q=1*0.12+1*( )=1.26KN/m
2

A.ELU
PU=1.35G+1.5Q

=1.35*12.15+1.5*1.26

=18.28KN/m

17
I.S.E.T 2018/2019

Calculer le moment fléchissant maximum, et dresser le diagramme des


moments
pu∗l2 18.29∗4.952
Mu = = = 56.01KN/m
8 8

Calculer la section d’armature longitudinale, et dresser un schéma de


ferraillage

Mu=56.01KN/m

H=L/10 = 0.45m

B=22cm=0.22m

d=0.9*h=0.9*0.45=0.4m

ft28=0.6+0.06*22=1.92mpa

𝑀𝑢 56.01𝑋10−3
𝜇𝑏𝑢 = = = 0.13𝐾𝑁. 𝑚
𝑏𝑋𝑑2 𝑋𝑓𝑏𝑢 0.22𝑋0.42 𝑋12.46

0.85 ∗ Fc28 0.85 ∗ 22


𝑓𝑏𝑢 = = = 12.46MPa
θu ∗ γb 1 ∗ 1.5

𝜇𝑏𝑢 = 0.13 > 0.186 pivot A

𝜇𝑏𝑢 ≤ 𝜇𝑙𝑖𝑚𝑖𝑡𝑒

0.13≤0.39 𝐴′𝑠 = 0

𝛼 = 1.25(1 − √(1 − 2𝜇𝑏𝑢 )) = 1.25(1 − √(1 − 2 ∗ 0.13)) = 0.20

𝑧 = 𝑑(1 − 0.4𝛼) = 0.4(1 − 0.4 ∗ 0.20) = 0.4𝑚

18
I.S.E.T 2018/2019

Mu 56.01x10−3
As = = x104 = 4.02cm²
ZXσS 400
0.4x
1.15
CNF :
0.23bdft28 0.23∗0.22∗0.4∗1.92
As min = = x104 = 0.97 cm²
fe 400

As ≥ Asmin Condition de non fragilités est vérifier

Choix :

3HA14=4.62 cm²

D réel =45-2.5-1.4=41.1cm

D réel > d

La Vérification de hauteur utile et vérifie

19
I.S.E.T 2018/2019

Etude de nervure

Calcule des charges permanentes et d’exploitations appliquées sur le nervure

D=0.9*h=0.9*21=18.9cm=0.189m
D’=0.1*h=0.1*21=2.1cm=0.021m
G=6.6*0.33=2.176KN/m
Q=1*0.33=0.33KN/M
Nu=1.3G+1.5Q
=3.43kN

20
I.S.E.T 2018/2019

Calcule de armature longitudinale


Calcule à ELU

𝑁𝑢∗𝑙2 3.43∗3.942
Mu= 8
= 8
= 6.65KN/m
ℎ𝑜
Mtu =bxho(𝑑 − 2
)𝑓𝑏𝑢
0.05
=0.33*0.05(0.189- 2
)*12.46
=33.74KN/M
𝑀𝑢 ≤ 𝑀𝑡𝑢
La section se comporte comme une section rectangulaire (bxh)

𝑀𝑢 6.65𝑋10−3
𝜇𝑏𝑢 = = = 0.045
𝑏𝑋𝑑2 𝑋𝑓𝑏𝑢 0.33𝑋0.1892 𝑋12.46

𝜇𝑏𝑢 = 0.045 > 0.186 pivot A

𝜇𝑏𝑢 ≤ 𝜇𝑙𝑖𝑚𝑖𝑡𝑒

0. 045≤0.39 𝐴′𝑠 = 0

𝛼 = 1.25(1 − √(1 − 2𝜇𝑏𝑢 )) = 1.25(1 − √(1 − 2 ∗ 0.045)) = 0.058

𝑧 = 𝑑(1 − 0.4𝛼) = 0.189(1 − 0.4 ∗ 0.058) = 0.184𝑚

Mu 6.65x10−3
As = = x104 = 1.04cm²
ZXσS 0.184x 400
1.15
CNF

𝑏𝑜 ∗ ℎ2 + (b − bo) ∗ ℎ2
v=
2(𝑏𝑜 ∗ h + (b − bo) ∗ ho)

0.07 ∗ 0.212 + (0.33 − 0.07) ∗ 0.052


v=
2(0.07 ∗ 0.21 + (0.33 − 0.07) ∗ 0.05)

=0.067m

21
I.S.E.T 2018/2019

V’= h – v

=0.21-0.067

=0.143m

𝑏𝑜 ∗ 𝑣′3 𝑏 ∗ 𝑣 3 (𝑏 − 𝑏𝑜)(𝑣 − ℎ𝑜)3


I= + −
3 3 3
0.07 ∗ 0.143′3 0.33 ∗ 0.0673 (0.33— 0.07)(0.067 − 0.05)3
I= + −
3 3 3
=1. 10−4 m4

MU = 6.65KN/M > 0
I ft28 1.10−4 1.92
ASmin=0.81∗h∗v′ . = ∗ 400 ∗ 104 = 0.197 cm2
fe 0.81∗0.21∗0.143

D’où ASmin<AS

Condition de non fragilités est vérifier

Choix

AS=1.04cm2

Alors

1HA12=1.13cm2

22
I.S.E.T 2018/2019

Ce stage que j’ai effectué au sein du bureau d’étude de MR Mohamed Ali Mbarek

A été pour moi l’occasion de pouvoir travailler avec des professionnels de mon
domaine.

C’est une véritable opportunité qui m’a permis d’apprendre le fonctionnement de


quelques logiciels et également participer aux activités du bureau sous forme de
projet. Ce savoir faire que nous acquérons lors de stage nous permet d’une part
d’avoir une avance et d’assimiler les cours à l’université avec moins de difficulté et
d’autre part il constitue une expérience professionnelle vécue.

A travers mon implication en tant que stagiaire technicien dans l’un des projets du
bureau qui a fait l’objet de mon stage. j’ai réalisé que le milieu professionnel est le
lieu ou l’on est appelé à faire preuve de respect, d’honnêteté, et t surtout de
responsabilité.

23