Vous êtes sur la page 1sur 4

E-commerce au Maroc

 Etat du e-commerce au Maroc :


Après 3 ans d’existence et un investissement de démarrage 20 millions de DH en
2001, Maroc Telecommerce est le seul opérateur de commerce électronique au
Maroc. Il a un rôle de précurseur dans la fourniture de solution e-commerce.
Certes, il aide à développer une activité de e-commerce dans tous les secteurs.

Aujourd’hui, quel est l’état de santé de l’e-commerce au Maroc ?

Le Maroc n’a pas le choix et le développement du e commerce est inéluctable.


La question qui se pose est de savoir à quel rythme ce développement aura lieu. A
ce sujet, Mr Azdine El Mountassir Billah (Directeur Maroc Telecommerce) affirme : «
Les données actuelles et notre expérience sur le terrain laissent à penser que ce
rythme sera plutôt lent et qu’il ressemblera au parcourt de l’informatisation des
entreprises et des administrations au Maroc. » En effet, en observant le cadre
général de l’économie marocaine, il est possible aujourd’hui de mettre en place
des projets de e- commerce et de e-gouvernement ( le projet de la CNSS est un
très bon exemple ). Ainsi, l’émergence du commerce électronique au Maroc est
plus une affaire de volonté qu’une affaire de coût d’investissement.

Comment on peut expliquer aujourd’hui la rareté de la concurrence sur ce


secteur au Maroc ?

Ce secteur est encore à ses débuts et les opportunités sont difficiles à trouver ou à
concrétiser. C’est un marché à créer de toute pièce. Maroc telecommerce est un
pionnier dans ce domaine et fera profiter la concurrence, par la suite, des efforts
qu’elle fait pour vulgariser et introduire les nouveaux concepts tels que l’e-
commerce, l’administration en ligne et le e-paiement.

L’e-commerce est il considéré comme un luxe par les entreprises Marocaines ?

Je ne le pense pas. Les entreprises dont le marché visé est l’international (activité
d’export, tourisme, artisanat) ou celles dont l’activité se base sur la vente de
l’information ou du service, sont conscientes que le e-Commerce est une
opportunité pour réduire les coûts, acquérir plus de clients et de Marché et réaliser
plus de vente. Le problème qui se pose pour ces entreprises c’est plutôt le manque
de pré-requis nécessaires pour le développement d’une activité e-Commerce
(problèmes de logistiques et d’organisation, manque de budgets de promotion,
nombre de porteurs de cartes, ect....). ces pre-requis sont importants et explique le
nombre réduit de nos marchands malgré le fait que les entreprises intéressées ont
eu des offres très abordables de Maroc telecommerce.
 Exemple d’entreprises qui ont adopté l’e-commerce !
EUROPCAR MAROC ADOPTE LE E-COMMERCE

Maroc Telecommerce vient de déployer sa solution de paiement en ligne pour les


huit agences de la société location de voitures Europcar. Il s’agit de la première
entreprise de son domaine à franchir le pas du e-commerce.

Le marché du paiement en ligne au Maroc continue sa croissance lentement mais


sûrement. Pour preuve, de plus en plus de nouveaux sites adoptent l’offre de
réservation et de paiement en ligne. C’est le cas récemment du réseau de location
de voitures « Europcar » qui a franchi le pas pour offrir, à l’instar des autres filiales du
loueur au monde, la possibilité de procéder à la réservation et le paiement en ligne.

Ainsi, tout touriste porteur de cartes de Visa ou Master Card peut, dorénavant, choisir
son agence, définir les caractéristiques et les options de sa voiture à louer pour
pouvoir procéder au paiement en ligne directement.

Cette nouvelle offre du e-commerce est opérationnelle sur les huit agences du
réseau de Europcar au Royaume (Tanger, Rabat, Marrakech, Ouarzazate, Fès et
Oujda, Casablanca et Agadir).

La CNSS lance un nouveau service, Damancom

La sécurité au bout du clic

" En quelques clics, nous pouvons aujourd'hui faire ce qui se faisait en plusieurs semaines
et mobilisait beaucoup de personnel ". C'est ainsi que Mounir Chraïbi, Directeur de la
CNSS, a présenté le nouveau service de la caisse, baptisé Damancom.
La technique est simple. L'utilisateur aura seulement à remplir puis envoyer un fichier
électronique sur le site web de la caisse pour déclarer ses employés. Cette méthode
permettra de supprimer le bordereau papier et de déclarer électroniquement.
Formidable gain de temps, d'énergie et de coût. En effet, la caisse dépense plus de 13
millions de dirhams par an seulement en frais de poste pour acheminer les documents
relatifs aux déclarations ainsi qu'aux allocations. Sans parler de la multiplicité des
documents, des tâches fastidieuses et répétitives de saisie à chaque opération de
déclaration des cotisations sociale.
Avec Damancom, l'affilié procède à une seule déclaration normalisée. " Nous faisons
un nouveau pas vers la modernisation de l'administration. En même temps, nous nous
inscrivons dans la politique du gouvernement qui veut que les administrations utilisent
les nouvelles technologies de l'information pour se rapprocher du citoyen ", a déclaré
Mounir Chraïbi.

le portail de la CNSS DAMANCOM, que est un projet qui peut avoir une valeur
d’exemple. Il devrait concerner quelques 100 000 entreprises affiliées à la CNSS et plus
de 1,5 millions d’assurés.
Cas d’autres entreprises :
Administration en ligne :

Office Marocain de Propriété Industrielle et Commerciale

Voyages :

Artisanat :

Presse :

Internet :