Vous êtes sur la page 1sur 3

L'obtention du jeune plant: le semis

III La préparation des semences et leur certification


1. La désinfection:
Certaines graines sont porteuses de parasites de surface; on leur applique une désinfection par
trempage à l’aide de solutions fongiques ou avec des produits décapants pour éliminer les virus.

2. l'enrobage:
Technique qui consiste à déposer une substance inerte autour de la graine servant à augmenter
le volume et la régularité de la graine.

3. Le pelliculage:
Le pelliculage consiste à maintenir des produits phytosanitaires tout autour des semences, sous
la forme d’un film continu, fin et très coloré. Ce traitement permet aux plantules de ne pas être
attaquées par des champignons.

4. L'ébarbage ou persillage:
Les semences de quelques plantes, comme le fenouil ou la carotte, possèdent des
ornementations qui nuisent au bon placement des graines lors de l’emploi de semoirs
automatiques. On les supprime par ébarbage, ce qui facilite les manipulations lors du semis.

5. La pré germination:
La pré germination consiste à réaliser en laboratoire une partie de la germination puis d’arrêter
ensuite le processus. Chez l'horticulteur, la levée est homogène et plus rapide ce qui permet
d’échapper plus rapidement aux conditions défavorables (ex : persil, théier).

6. Les semences certifiées:


Les semences sont contrôlées pour vérifier la pureté du lot (pas
de mauvaises herbes, graines donnant la variété choisie), la
germination, l'état sanitaire...
Un certificat officiel est apposé sur chaque emballage qui
garantit la conformité du produit au moment du contrôle.

IV Les différentes techniques de semis


On choisira la technique en fonction de la taille de la graine à semer et des caractéristiques de
la plante.
1. Le semis à la volée :

Répartition uniforme sans ordre précis.


Pour les graines fines et très fines (bégonia) semis non
recouvert.
Pour les graines moyennes (pensées) semis recouvert
d’une épaisseur de substrat 2 fois la grosseur de la
graine.
Contenant : terrine de semis (caissette en plastique,
polystyrène, bois… percée) 3/6

Techniques horticoles BEPA 1 PH


L'obtention du jeune plant: le semis
Avantages de la technique :
 semis adapté aux graines très fines
 surface restreinte de multiplication
 rapide et simple

2. Le semis en poquet :

Plusieurs graines sont déposées en groupe (3-4 graines).

Contenant :
 pot

 plaque alvéolée

Technique utilisée pour l’Alysse, le Myosotis…


Avantages de la technique :
 obtention de touffes
 adaptation aux plantes à système racinaire pivotant

3. Le semis graine à graine :

Chaque graine est déposée individuellement.


On utilise cette technique pour les grosses graines.
Pour les petites graines, il est plus facile d’utiliser des graines enrobées.
Exemples de plantes semées: la salade en maraîchage ou le zinnia en floriculture.
Contenant : pot, plaque alvéolée

motte pressée, motte papier


(jiffy, fertiss)

Avantages de la technique :
 individualisation des plants
 qualité supérieure des plantes obtenues
 mécanisable sur une chaîne de semis automatique (avec des graines enrobées)

Chaîne de 1 = trémie de substrat


semis 1’ = balayage du surplus de
automatique substrat
2 = réservoir de graines
4 calibrées
1' 3 = trémie de substrat de
recouvrement :
vermiculite, sable, terreau
fin
4 = arrosage 4/6

Techniques horticoles BEPA 1 PH


L'obtention du jeune plant: le semis
4. Le semis en place (en pleine terre) :
C’est un semis qui s’effectue sur le lieu même de la culture ou en pépinière. C’est le cas de
nombreux légumes : petits pois, haricots verts …
Il est nécessaire dans certains cas de procéder à un éclaircissage après la levée. ex : poireau,
radis…
éclaircir un semis : enlever des jeunes plants afin de favoriser la croissance des autres.

Les différentes techniques de semis en pleine terre


à la volée, en ligne ou en poquet.

Le semis peut être manuel ou mécanique (tracteur).

5/6

Techniques horticoles BEPA 1 PH