Vous êtes sur la page 1sur 4

Indications méthodologiques

Référence : Orientations Pédagogiques pour le collège (2009)

I-Lecture : (4 phases)

1- Observation-découverte :

Anticipation par le biais d’hypothèses

 relever des éléments appropriés


 sélectionner des informations pertinentes
 reconnaître des éléments caractéristiques du texte

2- Construction du sens, compréhension :

Lecture silencieuse guidée

Repérage d’indices significatifs validant les hypothèses avancées, traitement


axé sur la forme et le fond, interprétation

 dégager un sens
 interpréter des idées
 faire des inférences, des déductions
 établir des liens (de sens, de causalité, etc...)

3- Synthèse :
Intérêt du texte

4- Réaction :
L'élève est invité à exprimer sa subjectivité, à témoigner de son adhésion
complète ou partielle par rapport aux idées véhiculées par le texte ou à exprimer
son opposition.
 juger
 évaluer
 se situer par rapport au texte
 exprimer son appréciation du texte
II- Langue-communication : (4 phases)

1- Observer :
Au moyen de questions et de consignes appropriées, l'élève est invité à observer
le support pour y déceler les régularités et/ou les irrégularités des formes et
pour identifier le fait de langue à étudier.
Identifier
 Repérer et identifier des éléments linguistiques, des faits de langue dans un
texte support.

2-Conceptualiser:
L'élève, confronté au support, devra découvrir lors de cette phase la logique
grammaticale ou communicative qui sous-tend le fonctionnement des formes à
étudier ou à exploiter.

3- S’approprier, S’exercer :
Proposer aux élèves des exercices et/ou des situations pour leur permettre la
mise en application des règles retenues ; les tâches seront effectuées
individuellement, en groupes ou collectivement pour l'appropriation de ces
formes et pour leur intégration.
Appliquer des règles
 Il s’agit de vérifier la capacité de l’élève à appliquer des règles linguistiques à
travers des opérations de :
o transformation
o substitution
o enrichissement
o réduction…

Établir un rapport
Il s’agit d’établir un rapport:
 entre le fait de langue et le sens
 entre un énoncé et une situation de communication
Exercices :
 questions à choix multiples
 tests lacunaires
 tests d’appariement
 tests de transformation
 tests de substitution
 tests de choix alternatif…

4- Exercices d’évaluation
Communication :

N.B: Les faits de langue-objet d’étude sont indissociables des contextes


situationnels de la communication

Proposer aux élèves des situations concrètes proches du quotidien pour leur
permettre de s’engager dans le cadre d’un échange social : règles de politesse
(nous/je), remercier, s’excuser, demander, se présenter, raisonner à partir d’une
hypothèse, emploi de la concession dans un cadre de communication…

III- L’oral : écouter, s’exprimer : 4 étapes

1- Observer, écouter :

Ecoute ou observation de supports variés : texte oralisé, dialogue, document


sonore, audio-visuel… à écouter ou à lire.

Guidée par des consignes précises pour amener l'élève à l'inscrire dans le cadre
de l’objectif assigné à la séance.

2- Comprendre :
- Interroger le support: qui parle ? A qui ? A propos de quoi ? Par quel moyen ?
Etc.
- Identifier le type de discours, la thématique, les idées maîtresses, l’intention
du locuteur, la cohérence des propos, etc. L’apprenant devra également être
sensibilisé aux différents traits de l’oralité : fluidité verbale, rythme, intonation,
procédés de reprise, reformulation, interjections, environnement sonore, etc.

3- S'entraîner :
La réalisation phonétique du discours oral nécessite un entraînement approprié,
notamment pour le respect de la prononciation, du rythme et de l'intonation. La
poésie se prête parfaitement à un tel entraînement. La mémorisation d'extraits
choisis, suivie de près par le professeur, contribuera sans aucun doute à une
réalisation plus correcte des prestations orales de nos élèves. La simulation, les
jeux de rôles, le jeu dramatique sont également des activités appropriées à un
tel entraînement.

4- S’exprimer :
A la fin de la séance, il est tout à fait légitime de reconnaître aux élèves le
statut de locuteurs à part entière. Ils seront invités à s'exprimer librement, en
s’appuyant sur les acquisitions du jour et des séances précédentes. Les progrès
seront bien entendu encouragés et les erreurs seront répertoriées pour une
remédiation au cours des séquences suivantes.
IV- Production écrite 4 phases

1- Observer :
Le support est généralement un texte qui s’apparente au genre étudié dans la
séquence et dont la lecture doit être orientée par des consignes claires et
précises.

2- Comprendre :
La lecture du support vise la saisie du sens et l'appréhension de la structure
textuelle sous-jacente. Des questions et des consignes dirigent la recherche
(individuelle et/ou collective) ; elles s'adressent directement à l'élève et lui
permettent de réfléchir sur les moyens linguistiques et discursifs utilisés dans
le support.

3- S'entraîner :

C’est un moment d'entraînement individuel pour le réemploi de moyens et de


modèles étudiés et/ou repérés dans le support.

De cette manière, la séance de production écrite peut être considérée comme


une activité d'apprentissage autonome par excellence.

4- Écrire :

Sélection d’un projet de texte et affinement collectif :

A la fin de la séance, et si le professeur le juge utile (et si les élèves le


désirent), un texte pourra être rédigé collectivement, à partir des productions
individuelles et fera l’objet d’affinement avec la participation du groupe classe.