Vous êtes sur la page 1sur 4

NEUROPHYSIOLOGIE Chapitre II Mme Rahoui Benarfa Neila

.
Chapitre 2 : L’activité réflexe
Le réflexe de flexion : un réflexe à point de départ cutané

Suite au contact avec un objet brûlant par exemple ou suite à une piqûre, on observe un
retrait instantané de la main (obtenu par la flexion de l’avant-bras). Cette réponse est appelée
réponse réflexe : c’est un réflexe inné.
Le retrait de la main est une réaction innée (commune à tous les individus de la même
espèce), involontaire, stéréotypée (se répète de la même manière suite à la même
stimulation)) et inéluctable (on ne peut pas l’éviter).
Quels sont les supports anatomiques du réflexe de flexion de l’avant-bras ?
Quels types de neurones sont impliqués dans ce reflexe ?
Quel est le circuit nerveux mis en jeu dans le réflexe moteur à point de départ cutané ?

I/ Rappel de l’arc réflexe

L'arc réflexe : est le circuit nerveux reliant le récepteur à l'effecteur en passant par un centre
nerveux. Il fait intervenir des récepteurs, une voie afférente ou sensitive, un centre
nerveux, une voie efférente ou motrice et un effecteur.

Comment mettre en évidence les éléments anatomiques du réflexe à point de départ cutané ?

Expériences réalisées sur la grenouille :

Pour mettre en évidence le support anatomique du réflexe de flexion des expériences ont été
réalisées sur des grenouilles décérébrées (sans encéphale) :
- l’anesthésie de la peau par l’éther inhibe le réflexe de flexion de la jambe ; cette
expérience montre qu’au niveau de la peau existent des récepteurs sensibles à la
stimulation et qui sont à l’origine du réflexe.
- la section du nerf sciatique entraine la disparition du réflexe ce qui montre que le nerf
sciatique joue le rôle de conducteur de l’information à l’origine du retrait de la jambe.
- une lésion de la moelle épinière fait disparaître le réflexe de retrait de la jambe : la
moelle épinière constitue le centre nerveux du réflexe de flexion.
- la section des tendons reliant le muscle fléchisseur de la jambe, abolit le réflexe.

1
NEUROPHYSIOLOGIE Chapitre II Mme Rahoui Benarfa Neila

Expériences de mise en évidence du circuit nerveux du réflexe de flexion

Expériences de mise en évidence de la localisation des corps cellulaires :

Expériences de mise en évidence du rôle des fibres nerveuses du nerf


rachidien
Cette expérience montre que les corps cellulaires des neurones sont situés du côté de la moelle épinière

Expériences Résultats
Expérience 1 : section du nerf sciatique Les fibres nerveuses du
- Dégénérescence du bout nerf rachidien ont leurs
périphérique du nerf corps cellulaires du côté
rachidien
de la moelle épinière
- Perte de la motricité et de
la sensibilité du territoire
innervé par ce nerf

Expérience 2 : section de part et d’autre du ganglion - Dégénérescence des bouts La racine dorsale renferme
spinal du nerf sciatique central et périphérique de la des fibres nerveuses dont
racine postérieure ainsi que les corps cellulaires sont
la partie dorsale du nerf situés dans le ganglion
rachidien spinal.
- Perte de sensibilité du
territoire innervé par ce nerf -
mais qui conserve sa
motricité.
Expérience 3 : section de racine postérieure du nerf La racine ventrale
sciatique - Dégénérescence de bout renferme des fibres
périphérique de la racine nerveuses dont les corps
antérieure ainsi que la cellulaires sont situés dans
partie ventrale d’un nerf la corne antérieure de la
rachidien M.E. (Neurone
- Perte de motricité mais la multipolaire)
sensibilité persiste.

S1, S2, S3 et S4 : Différentes sections

Afin de mettre en évidence les rôles des différentes fibres nerveuses du nerf rachidien on
réalise les expériences de section et de stimulation des bouts centraux (en relation avec le

2
NEUROPHYSIOLOGIE Chapitre II Mme Rahoui Benarfa Neila

centre nerveux) et des bouts périphériques (en relation avec le récepteur ou avec
l’effecteur) des racines dorsales et ventrales de la moelle épinière comme le montre le
document suivant :

Après la section de la racine dorsale du nerf rachidien,


on stimule le bout périphérique ; on n’observe aucune
réaction chez l’animal (pas de contraction du muscle).

La stimulation du bout central de la racine dorsale entraîne la


contraction du muscle ce qui montre qu’un message né au point
de stimulation s’est propagé vers la moelle épinière à l’origine
du mouvement de la patte.

La racine dorsale contient donc des fibres sensitives qui


propagent un message sensitif des récepteurs vers la moelle
épinière.

Après section de la racine ventrale, la stimulation


de son bout central n’a aucun effet alors que la
stimulation de son bout périphérique entraîne la
contraction du muscle et le mouvement de la patte.

Cette expérience montre que la racine ventrale


contient des fibres nerveuses motrices qui
propagent un message moteur de la moelle
épinière vers l’effecteur.

Voir le lien :

http://www4.ac-nancy-metz.fr/svt/enseign/svt/program/fichacti/fich1s/trajet/depart.htm
http://www4.ac-nancy-metz.fr/svt/enseign/svt/program/fichacti/fich1s/trajet/racine.htm

En résumé :

Les différentes expériences réalisées précédemment, ont permis de mettre au point le circuit
nerveux mis en jeu dans le réflexe de flexion. Ce circuit qui représente l’arc réflexe comporte
les éléments suivants :

3
NEUROPHYSIOLOGIE Chapitre II Mme Rahoui Benarfa Neila

1- des récepteurs sensoriels de la peau ce sont des terminaisons nerveuses des fibres
sensitives (dendrites).
2- des neurones sensitifs dont le corps cellulaire est situé dans le ganglion spinal et dont la
dendrite se termine par les récepteurs sensoriels de la peau. Ces neurones conduisent le
message nerveux des récepteurs vers le centre nerveux ;
3- un centre nerveux, la moelle épinière où se fait la liaison des neurones sensitifs avec les
neurones moteurs ;
4- des neurones moteurs dont le corps cellulaire est localisé dans la corne antérieure de la
substance grise ; ces neurones ont leurs axones qui se prolongent dans la racine
ventrale et qui conduisent le message moteur vers le muscle fléchisseur.
5- Le muscle fléchisseur qui réalise la réaction motrice (flexion du membre) en coordination
avec le muscle extenseur.

Circuit neuronique du réflexe à point de départ cutané

Complétez le schéma suivant en représentant les éléments anatomiques mis en jeu


dans le réflexe.