Vous êtes sur la page 1sur 13

FGC/3éme Année licence /projet de fin de cycle section ;A /G2

Chapitre 3 : Descente de charge


Les actions :

Les charges permanentes (G) :

Les Surcharges d’exploitation (Q) :

Les sollicitations

Exemple

La descente de charges a pour objectif d’étudier le transfert des différentes

charges et surcharges dans la structure afin de dimensionner les éléments de la

structure.

Définition et généralités (A.3.1.CBA93)

Les actions sont :


FGC/3éme Année licence /projet de fin de cycle section ;A /G2

– un ensemble de forces ou de charges appliquées à la structure (action directe) ;

– un ensemble de déformations ou d’accélérations imposées, résultant par exemple de

variations de température, de tassements différentiels ou de tremblement de terre (action

indirecte).

Elles se traduisent sur les éléments structuraux par des efforts internes, moments, contraintes,

ou sur l’ensemble de la structure par des flèches ou des rotations.

Légende :
1 ‐ Mur De Façade ; 2 ‐ Mur De Refend ; 3 ‐ Charge Concentrée ; 4 ‐ Action Du Vent ;

5 ‐ Personnes ; 6 ‐ Meuble ; 7 ‐ Poussée Des Terres ; 8 ‐ Plancher en béton armé ; 9 ‐

Cloisons ; 10 – Température ; 11 ‐ Revêtement de plancher ; 12‐ Poutre en béton armé ;

13‐ Automobile ; 14 ‐ Sous pression d'eau.


FGC/3éme Année licence /projet de fin de cycle section ;A /G2

Toutes ces actions peuvent être classées en actions permanentes d'intensité constante ou très

peu variables, et en actions variables dont l'intensité varie fréquemment et de façon

importante dans le temps. Nous pouvons encore décomposer ces actions permanentes et

variables

Les actions sont classées en fonction de leur variation dans le temps, en trois catégories :

1. les actions permanentes (G) (A.3.1.2 CBA.93) Les charges permanentes sont celles

qui sont toujours présentes sur l'ouvrage et, bien souvent, correspondent au poids propre de

l'ouvrage. Par exemple le poids propre des structures, des éléments non structuraux

(revêtements de sols, plafonds suspendus…), équipements fixes (ascenseur, équipements

électriques…) et revêtements de chaussée, et les actions indirectes (provoquées par un

retrait et des tassements différentiels) et les actions de la précontrainte: ce sont, dans notre

exemple, les charges 1 et 2 dues aux murs de façades et refends ainsi que celles amenées

par les planchers et les poutres en béton armé 8 et 12.

2. Les actions variables (Q) (A.3.1.3 CBA93), Les charges d'exploitation (notées Q dans la

règlementation) sont celles qui résultent de l'usage des locaux par opposition au poids des

ouvrages qui constituent ces locaux, ou à celui des équipements fixes. Elles correspondent

au mobilier, au matériel, aux matières en dépôt et aux personnes et pour un mode normal

d'occupation; comme les charges concentrées 3, les personnes 5, les meubles 6 et

l'automobile 13.

3. – les actions accidentelles (F.A) (A.3.1.4 CBA.93) par exemple les explosions ou les

chocs, séisme…

Les actions sont également classées :

– selon leur origine, comme directes ou indirectes ;

– selon leur variation spatiale, comme fixes ou libres;

– ou, selon leur nature, comme statiques ou dynamiques.

On distingue ainsi :
FGC/3éme Année licence /projet de fin de cycle section ;A /G2

– les actions statiques (neige, charges de mobilier) ;

– les actions dynamiques (trafic, vent, séisme, choc).

.
Les actions sont les charges appliquées à la structure, on distingue :
Poids propre des superstructures et des
Actions permanents G équipements fixes (cloisons revêtements de
sol.
Actions variables Q, W, S Charge d’exploitation, Vent, Neige
Actions accidentelle FA séisme

Calcul des sollicitations (A.3.2 CBA93),

Le calcul des sollicitations se fait sur la base des chargements obtenus suite à la descente des

charges sur les éléments de la structure. Les sollicitations (efforts normal N, effort tranchant

V, moments de flexion M) sont calculées à partir des combinaisons d’actions relatives au

B.A.E.L selon les procédés de la résistance des matériaux dans la mesure où ils sont

applicables ou selon des méthodes simplifiées (méthode forfaitaire, Caquot) déjà étudiées.

(D.T.R-B.C.2.2 charges permanentes et charge d’exploitation)

A ) Les charges permanentes

Poids volumiques des matériaux de construction


Les poids volumique des matériaux de construction sont :

➢ Béton armé : 24.5 à 25.5 KN/m3.


➢ Béton ordinaire (non armé) : 24.5 à 25 KN/m3.
➢ Béton de fondation : 24 à 26 KN/m3.
➢ Chape : 22 KN/m3.
➢ Gravillons : 20 KN/m3.

Œuvres secondaires :
➢ Plâtre : 10 à 14 KN/m3.
➢ Bois : 8 KN/m3.
➢ Carrelage : 20 KN/m3.
➢ Sable et argiles secs : 14 à 16 KN/m3.
➢ Sable et argiles humides : 17 à 18 KN/m3.
➢ Isolant thermique : 0.5 à 1 KN/m3.
FGC/3éme Année licence /projet de fin de cycle section ;A /G2

➢ Bitume : 9 à 12 KN/m3.
➢ Asphalte : 22 KN/m3.

Pierre :
➢ Pierre à maçonner : 16 à 20 KN/m3.
➢ Pierre dure pour revêtement : 22 KN/m3.

Parpaing :
➢ Parpaing plein porteur : 20 à 22 KN/m3.
➢ Parpaing creux : 13 à 17 KN/m3.
➢ Parpaing de remplissage : 11.5 KN/m3.

Briques :
➢ Brique pleine : 18 KN/m3.
➢ Briques creuse : 8 à 13 KN/m3.

Couverture :
➢ Tôle : 0.2 KN/m2.
➢ Aluminium : 0.2 KN/m2.
➢ Zinc : 0.3 KN/m2

Cloisons de distribution :
➢ Très légères : 0.4 KN/m2.
➢ Légères : 1 KN/m2.
➢ Lourdes : supérieur à 1 KN/m2.

Le poids propre des planchers seuls :

Epaisseu
Type de plancher Poids surfacique
r
Dalle pleine 16 400 kg/m2
Plancher en corps creux : 16+5 21 290kg/m2
-En zone sismique 20+5 25 325 kg/m2
Plancher en corps creux : 16+4 20 265kg/m2
-En non zone sismique 204 24 300 kg/m2

Les équipements fixes importants font partie des charges permanentes mais les équipements
fixes légers sont souvent classés dans les charges d’exploitation.
A-2) Descente de charges
Évaluation des poids propres du planché aux [m2]
Cas dalle pleine :
1) Planché terrasse inaccessible
*Dalle pleine en béton armé :…….… 2500*0.16 =400 kg/m2
FGC/3éme Année licence /projet de fin de cycle section ;A /G2

*Gravillons d’étanchéité :……..…… 1500*0.15 = 75 kg/m2


*Étanchéité multicouche :………..… 100x0.01 = 10 kg/m2
*Béton de pente :………………….2200x0.12 =264 kg/m2
*Liège :……….………………… 400x0.04 = 16 kg/m2
*Enduit plâtre :….........................1400x0.02 = 28 kg/m2
G terrasse =793 kg/m2

2) Planché étage courant


* Dalle pleine en béton armé :… 2500x0.16 =400 kg/m2
* Plâtre : ………………………1400x0,02 = 28 kg/m2
* Lit de sable : ………………1700x0,02 = 34 kg/m2
* Chape : ……………………2200x0,02 = 44 kg/m2
* Marbre : ……………………2800x0,02 = 56 kg/m2
* Cloison intérieure : …………900x0,01 = 90 kg/m2
G É C = 652 kg/m2

Cas de plancher corps creux :


1) Planché terrasse inaccessible

N° Elément Epaisseur(m) Mv (KN/m3) Poids (KN/m2)


01 Protection en 0.05 20.00 1.00
FGC/3éme Année licence /projet de fin de cycle section ;A /G2

gravillon
02 Etanchéité 0.02 06.00 0.12
multicouche
03 Béton Forme de 0.10 22.00 2.20
pente
04 Isolation 0.04 04.00 0.16
thermique en
liège
05 Dalle de 0.16 + 0.04 / 2.80
compression +
corps creux
06 Enduit en plâtre 0.02 10.00 0.20

2) Planché étage courant

N° Elément Epaisseur(m) Mv(KN/m3) Poids (KN/m2)


Revêtement en
01 0.02 20.00 0.40
carrelage
02 Mortier de pose 0.02 20.00 0.40
03 Lit de sable 0.02 18.00 0.36
Dalle de
04 compression + 0.16 + 0.04 / 2.80
corps creux
05 Faux plafond 0.01 09.00 0.09
Cloison de
06 0.10 / 1.00
distribution
G=5.05 Kn/m2
Q=1.50 Kn/m2
FGC/3éme Année licence /projet de fin de cycle section ;A /G2

2.3) Balcon

N° Elément Epaisseur(m) Mv(KN/m3) Poids (KN/m2)


01 Revêtement en 0.02 20.00 0.40
carrelage
02 Mortier de pose 0.02 20.00 0.40
03 Lit de sable 0.02 18.00 0.36
04 Dalle de 0.15 25.00 3.75
compression
05 Enduit en 0.02 18.00 0.36
ciment
G=5.27 Kn/m2

A-2.4) Escalier

Palier
N° Elément Epaisseur(m) Mv(KN/m3) Poids (KN/m2)
Revêtement en
01 carrelage
0.02 20.00 0.40
02 Mortier de pose 0.02 20.00 0.40
03 Lit de sable 0.02 18.00 0.36
Dalle de
04 compression
0.15 25.00 3.75
Enduit en
05 ciment
0.02 18.00 0.36
G=5.27 Kn/m2
Q=2.50 Kn/m2

Paillasse :

N° Elément Epaisseur(m) Mv(KN/m3) Poids (KN/m2)


01 Revêtement
0.02 20.00 0.40
en carrelage
02 Mortier de 0.02 20.00 0.40
FGC/3éme Année licence /projet de fin de cycle section ;A /G2

pose
03 Lit de sable 0.02 18.00 0.36
04 Marche 0.17 25.00 4.25
05 Paillasse 0.15 25.00 4.44
05 Enduit en
0.02 18.00 0.36
ciment
G=10.21 Kn/m2
Q=2.50 Kn/m2

G ES C
= 1032 kg/m2
A-2.5) Acrotère
FGC/3éme Année licence /projet de fin de cycle section ;A /G2

B) Les charges d’exploitations


Il existe une norme internationale qui fixe les différentes charges d’exploitations en fonction de la

destination de l’ouvrage. Les charges d’exploitation sont :

Bâtiments à usage habitation: - étage courant Q= 150 kg/m2

- terrasse inaccessible, privée Q=100 kg/m2

- terrasse accessible, privée Q=150 kg/m2

- terrasse accessible biblique Q=400 kg/m2

*HOPITAUX : Q=400 kg/m2

*STADES Q=500 kg/m2

*BUREAUX Q=250 kg/m2

*BALCONS Q=350 kg/m2

*ESCALIER : - logement Q=250 kg/m2

- bureaux Q=400 kg/m 2

NOTION DE SYSTEME PORTEUR

L’architecte dessine l’intérieur et l’extérieur d’un bâtiment et envoie les plans à un bureau

d’études. Le travail de ce bureau d’études est alors de définir à partir de ces plans, tous les

éléments porteurs du bâtiment. La structure composée de tous les éléments porteurs est

appelée système porteur et correspond au squelette du bâtiment. Le système porteur sert : - à

assurer la solidité de l’ouvrage : • par rapport au séisme, vent, etc……. • sans se rompre, •

sans déformations excessives, - et à transmettre les charges aux fondations.


FGC/3éme Année licence /projet de fin de cycle section ;A /G2

La géométrie est habituellement modélisée en considérant que la structure est constituée

d’éléments linéaires, d’éléments plans et, occasionnellement, de coques.

Le calcul doit prendre en considération la géométrie, les propriétés de la structure et son

comportement à chaque stade de sa construction.

Les éléments d’une structure sont classés, selon leur nature et leur fonction, en poutres,

poteaux, dalles, voiles, plaques, arcs, coques, etc.

Le travail du bureau d’étude est définir a partir des plans d’architecte, la structure la plus

simple possible cette structure sera la plus fiable et plus facilement calculable.

Les éléments porteurs constituent la structure d’un bâtiment ; leur rôle est de véhiculer les

charges jusqu’ aux fondations.

Les planchers transportent les charges horizontalement ils portent généralement dans le

sens de la plus petite portée.

Les ossatures transportent des charges horizontalement et verticalement.

Les poutres reprennent :

 Les planchers qui viennent reposer dessus.

 Les maçonneries d’étage.

Les poutres reposent le plus souvent sur des poteaux.

Les fondations qui reportent les charges sur le sol supportent les poteaux.
FGC/3éme Année licence /projet de fin de cycle section ;A /G2

Chapitre 4 : Pré-dimensionnement des éléments


1- Pré-dimensionnement des poutres.

Poutre principale (Poutre porteuse) et Poutre secondaire (Chainage).

2- Pré-dimensionnement des planchers. (Corps creux).

3-Pré-dimensionnement des escaliers.

4-Pré-dimensionnement du poteau.

INTRODUCTION

Une fois la conception est faite, c'est-à-dire la disposition des éléments porteurs verticaux et

horizontaux étant choisie, il faut fixer des dimensions. Chaque élément qu’il s’agisse d’un

élément « barre » (poutre, poteau) ou d’un assemblage (liaison entre différents éléments de la

structure) doit être dimensionné, vis-à-vis des conditions de résistance et de déformation. Pour

cela les pré dimensionnements des éléments d’une ossature sont établis à partir des ratios
FGC/3éme Année licence /projet de fin de cycle section ;A /G2

courants, puis ils sont affinés par des études rapides, souvent informatisé. Le but de ce pré

dimensionnement est donc d’optimiser les sections afin de réduire le cout. Les ratios de pré

dimensionnement ne prennent pas en compte les conditions particulières relatives à

l’isolement acoustique entre les locaux ou les conditions à remplir vis-à-vis de la sécurité

incendie. Pour cela il faut tenir compte de ces conditions dans le calcul.