Vous êtes sur la page 1sur 3

UNIVERSITE FELIX HOUPHOUET BOIGNY - UFR SCIENCES ECONOMIQUES ET GESTION

LICENCE 3 EN SCIENCES DE GESTION / TD3.


Cette fiche comprend trois exercices

Exercice 1 :
Les supermarchés Gagnants établissent un budget basé sur les activités pour Janvier N+1 pour
leurs charges commerciales (autres que le coût d’achat des marchandises). Quatre activités
tiennent lieu de centre d’analyse :

 Commandes : concerne toutes les activités d’achat. L’inducteur de coût est le nombre
de commandes aux fournisseurs.
 Réception : concerne le transport et la réception des marchandises. . L’inducteur de coût
est le nombre bon de réception.
 Manutention, concerne la mise en place des marchandises dans les rayons. L’inducteur
de coût est le nombre d’heures de travail occupées par la manutention.
 Caisse, concerne l’encaissement, le contrôle et la fourniture de sacs au moment du
passage aux caisses. . L’inducteur de coût est le nombre d’article vendus.

Les supermarchés Gagnants n’ont que trois rayons : les boissons, les produits et les conserves.
Le volume et le coût unitaire de l’inducteur sont indiqués dans le tableau suivant :
Coût unitaire de l’inducteur Volume prévu de l’inducteur pour Janvier N+1
Janvier N Janvier N+1 Produits
Activité Réel Budgété Boissons Frais Conserves
Commandes 200 FCFA 180 FCFA 14 24 14
Réception 160 FCFA 164 FCFA 12 62 19
Manutention 40 FCFA 42 FCFA 16 172 94
Caisses 0,40 FCFA 0,36 FCFA 4600 34200 10750

Travail à faire :
1) Quel est le coût budgété de chacune des activités pour Janvier N+1 ?
2) Quel est l’intérêt, pour le supermarché, d’établir de budget des Coûts commerciaux sur
la base des activités plutôt qu’en appliquant un taux préétablit au coût d’achat
prévisionnel des marchandises par exemple ?

Page 1 sur 3
Exercice 2 :
L’entreprise commerciale SAREX achète auprès de grossistes puis revend en l’état des
vêtements de mode homme à des magasins indépendants. Au cours de l’année N, elle a acheté
pour 120560 KF de vêtements (soit 16871 pièces) et a généré un chiffre d’affaire d’affaires de
481679 KF.
Dans son entrepôt, les colis sont réceptionnés et les vêtements classés par catégorie, par taille
et par coloris. Pour l’année N, des salariés ont été en charge de la réception des 802 colis et du
classement des vêtements.
Dans un second entrepôt, des salariés sont en charge du réemballage des vêtements en fonction
des commandes des 210 magasins indépendants. Chaque magasin a passé, en moyenne, 3
commandes au cours de l’année N. deux commerciaux gèrent la relation avec les 15 grossistes
d’une part et avec les clients d’autre part. Ils négocient les quantités, les prix d’achat et les
éventuelles réductions.
Liste des activités et montant de charges associées :
ACTVITE CHARGES INDIRECTES INDUCTEUR DE COUT
Réception de colis 120430 Nombre de colis réceptionnés
Classement des vêtements 65780 Nombre de vêtements achetés
Remballage des vêtements 78120 Nombre de livraisons auprès des petits magasins
Relation avec les grossistes 12900 Nombre de colis réceptionnés
Relation avec les clients 21300 Nombre de magasins
Gestion du personnel 4300 Coût ajouté (a)
Comptabilité 11500 Coût ajouté (a)
(a) : Total des charges indirectes autres que celles de la comptabilité et de gestion du personnel

Travail à faire
1) Regrouper les activités qui sont déclenchées par le même inducteur de coût.
2) Déterminer le coût unitaire des inducteurs de coût.

Page 2 sur 3
Exercice 3 :
La société SAREX fabrique deux produits X et Y dans un atelier unique. Les données du mois
de septembre sont les suivantes :
 Production : 1000 produits X et 1000 produits Y
 Couts :
 Matières premières : 50 F par unité produite ;
 Toutes les autres charges sont indirectes et s’élèvent à 150.000 F
 Prix de vente unitaire : 100 F pour X et 170 F pour Y.

1. Sachant que les charges indirectes sont reparties en fonction du temps d’usinage, qui est
de 6 minutes de main – d’œuvre pour X et de 30 minutes pour Y, calculer le résultat
par produit et le résultat global de l’entreprise en utilisant la méthode des centres
d’analyse.

Une analyse du centre « Atelier » permet de constater qu’il existe deux activités différentes :
 Une activité à caractère manuel, ou interviennent des opérateurs qualifiés. Le cout en a
été évalué à 60.000 F ;
 Une activité automatisée, dont le cout a été évalué à 90.000 F. Les temps de passages
sur machine sont de 10 minutes pour X et de 2 minutes pour Y.

L’inducteur de l’activité manuelle est l’heure de main – d’œuvre directe (MOD).


L’inducteur de l’activité automatisée est l’heure - machine.
2. Calculer le résultat par produit et le résultat global en comptabilité par activité.
Commenter.

Page 3 sur 3