Vous êtes sur la page 1sur 7

EXAMEN CONTROLE DE GESTION LPTCF SPECIAL /A, B

DUREE 4 HEURES.

Exercice 1 : questions de cours

1. « L’action peut être à la fois efficace et efficiente, mais l’une ou l’autre de ces qualités peut
se rencontrer en l’absence de l’autre. » Êtes-vous d’accord ? Définir l’efficacité et
l’efficience.
2. Qu’est qu’un centre de responsabilité, qu’est-ce qu’un centre de coût discrétionnaire. Qu’est-
ce qu’un Prix de Cession Interne (PCI) ? Donner deux méthodes de sa détermination.
3. Expliquer les deux logiques que renferme le contrôle : la logique de régulation et la logique
d’auto apprentissage.
4. Qu’est-ce qu’un tableau de bord, citez cinq indicateurs qu’on peut retrouver dans un tableau
de bord commercial.
5. Discuter des fondements et principes de la méthode du coût cible.
6. Donnez deux divergences et similitudes entre ABC et la méthode des centres d’analyse.
7. Expliquez à partir d’un schéma, la différence de traitement entre les charges directes et les
charges indirectes ;

Exercice 2 : questions à choix multiples


1. La comptabilité par activité :
a. Va automatiquement remplacer la comptabilité en coûts complets traditionnels.
b. Est adaptée aux entreprises qui produisent à la chaîne, des produits uniques.
c. Est adaptée aux entreprises qui produisent par lots, des produits complexes.
d. Fait partie de la comptabilité financière

2. La croissance des coûts indirects en variété et en poids a pour conséquence :


a. d’amplifier les erreurs dues aux clés de répartition
b. d’amplifier le poids des charges directes
c. de ne rien changer en soi aux problèmes d’affectation des charges aux produits
d. de compliquer le problème de l’affectation de ces charges aux produits.

3. Une activité est un ensemble de tâches élémentaires :


a. Réalisées par un individu ou un groupe
b. Homogène du point de vue du comportement de coût et de performance
c. Constituées exclusivement de coûts directs
d. Constituées exclusivement de coûts variables.
4. Parmi les propositions suivantes, quelle est celle qui vous parait le mieux traduire les
conceptions actuelles du contrôle de gestion ?

Cochez la ou les bonnes réponses :


a. Le contrôle évolue de la notion de «  contrôle vers celle d’audit » ;
b. Le contrôle évolue de la notion de «  d’audit vers celle contrôle » ;
c. Le contrôle de gestion évolue de la notion de « vérification vers celle de maitrise » ;
d. Le contrôle de gestion évolue de la notion d’ « assistance vers celle de conseil »
e. Le contrôle de gestion évolue de la notion de « conseil vers celle de décision »
f. Le contrôle de gestion évolue de la notion de  « surveillance vers celle de vérification ».

5. Ces outils servent à l’évaluation de la performance d’un centre de recette :


a. Les quantités fabriquées
b. Les quantités vendues
c. le respect de la marge
d. le taux de fidélisation

6. Parmi les activités ci-dessous, lesquelles n’entrent pas dans les missions du contrôle de
gestion ?
Pour chaque proposition, dites si elle est vraie ou fausse
a. -calculer et analyser des couts de revient ;
b. - aider à la prise de décision ;
c. - récompenser les manager ;
d. -prendre des décisions de gestion ;
e. - sanctionner des responsable ;
f. -Valider le budget de l’entreprise
g. Participer à la fixation des prix de cession interne ;
h. - vérifier les comptes.
i. Elaborer des tableaux de bord ;
j. Fixer des prix de cession interne
k. - mesurer et piloter les performances.
l. - éditer des reporting trimestriels ;
m. - animer la gestion budgétaire;
n. -Vérifier les procédures de saisie comptable.

7. En contrôle de gestion, que signifie ABC ?


- Action based control 
-Activity based costing ;
-Acttvity based controlling;
-Activity badgeting and costing.
8. D’après les tableaux 1 et 2 ci-dessous, quel coût de l’activité « réglage des machines » doit –
on imputer au produit P3 ?
 30 000
 72 000
 16 000
 25 000
Tableau 1 : coût et inducteurs coût par activités.

Activités coûts Inducteurs


Réglage des machines 100 000€ Heures maintenance
Assemblage automatisé 250 000€ Heures machines
Assemblage manuel 300 000€ Heures MOD
Contrôle des lots 200 000€ Nombre de lots

Activités total Inducteurs consommés


P1 P2 P3
Réglage des machines 125 15 20 90
Assemblage automatisé 250  175 50 25
Assemblage manuel 500 300 150 50
Contrôle des lots 1 000 50 300 650

9. Parmi ces propositions, quelles sont celles susceptibles de plaider en faveur de la méthode ABC ?
Pour chaque proposition, dites si elle est vraie ou fausse :
 La simplicité de la méthode
 Le caractère non homogène des centres d’analyse.
 Le caractère industriel de l’activité
 L’importance des charges indirectes dans la structure des coûts.
 La variété des produits, des clientèles et la complexité des processus.
 L’importance des coûts de production dans les coûts de revient.

Exercice 2 : coûts partiels


Soit une entreprise produisant et vendant (sans variation de stocks) deux produits P1 et P2 dont les
caractéristiques sont les suivantes :

quantité Prix de vente Coût complet Coût variable M/CV


P1 : 1000 200 150 120 80
P2 : 500 140 190 100 40

TAF : à l’aide de calculs pertinents, commenter ce tableau.

Exercice 3 : étude de cas : la comptabilité par activité

La société sénégalaise de lait (SOSELAIT) produit du lait caillé et du fromage. Les dirigeants
prévoient de lancer sur un nouveau marché, à la fin du prochain trimestre, les deux produits
dénommés : Bon Lait et Bon Dax. Le lait est en effet conditionné dans des sachets d’un litre puis
commercialisé sous forme de cartons de dix sachets. Quant au fromage, il est conditionné sous
forme de tablettes de 250g puis commercialisé en cartons de 10 tablettes. On peut
raisonnablement évaluer ainsi les charges de ce trimestre :

◘ Charges directes pour un carton

Eléments Bon Lait Bon Dax

Composants 290 500


Main d’œuvre directe 320 380
Autres 180 140

Total 790 1020

◘ Charges indirectes : 10627800f ainsi réparties en quatre centres de


travail :

Approvisionnement : 2205000
Atelier : 5640000
Commercialisation : 1612800
Administration : 1170000
Total : 10627800

Leur étude approfondie a permis de les répartir par activité et de choisir les
inducteurs suivants :

Centres Activités Inducteur Montants

Approvisionnement Gestion des stocks Réf .composants 405000

Gestion des réceptions Réf .composants 720000

Planification des ordres Lots fabriqués 1080000

2205000

Atelier Manutention Lots fabriqués 1250000


Maintenance Interventions 1350000
Lancement des fabrications Lots fabriqués 3040000
5640000

Commercialisation Expédition Commandes Clients 765000


Facturation Commandes Clients 324000
Suivi des clients Commandes Clients 523000
1612800

Administration Comptabilité-Clients Commande Clients 459000


Compta-Fournisseurs Réf-Composants 459000
Inventaire Réf-Composants 25200
1170000

Par ailleurs, ces deux nouveaux produits se situeraient comme suit dans la
production du trimestre :
 Eléments
 Activité
globale  Nouveau marché
 Carton de  Carton de
    Bon Lait Bon Dax
Nombre de cartons fabriqués 13000 175 175
Nombre de commande Clients 180 9 12
Nombre de lots fabriqués 3000 40 36
Nombre de références composants 900 128 214
Nombre d’intervention de maintenance 1500 3 6

Travail à faire :

Calculer, en appliquant la méthode ABC, le coût estimé unitaire pour un carton de Bon
Lait et de Bon Dax.